Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 17:55
Monique Legrand-Larroche nommée directrice des opérations de la DGA

 

25/06/2014 DGA

 

Monique Legrand-Larroche a été nommée directrice des opérations de la Direction générale de l’armement (DGA) en conseil des ministres le 25 juin 2014. Elle a également été élevée aux rang et appellation d’ingénieure générale hors classe de l’armement. Elle est la première femme officier général 4 étoiles en France.

 

Entrée à la DGA en 1987, Monique Legrand-Larroche occupe différents postes dans les domaines de la recherche puis des programmes d’hélicoptères, de missiles et de la dissuasion.

 

De 2007 à 2011, elle dirige l’unité de management des opérations d’armement hélicoptères, chargée de toutes les opérations d’armement liées aux hélicoptères. Elle représente la France aux comités directeurs internationaux du programme Tigre et du programme NH90.

 

Nommée chef du service du maintien en condition opérationnelle en 2011, elle est responsable de la politique du soutien au sein de la DGA. Depuis 2013 elle était adjointe à la direction des opérations de la DGA, qui conduit l’ensemble des programmes et opérations d'armement et exécute les travaux d'études amont.

 

Monique Legrand-Larroche est diplômée de l’École polytechnique (promotion 1982), de l’Ecole nationale supérieure des techniques avancées (1987), et titulaire d’un diplôme d’études approfondies (DEA) de mécanique théorique de l’université de Paris VI (1987). Elle est chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’Ordre national du mérite et décorée de la médaille de l’Aéronautique. Monique Legrand-Larroche est mère de 4 enfants.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 17:45
Dans la peau de « mésange », contrôleur aérien militaire, au Tchad

 

 

25/06/2014 Sources : EMA

 

L’adjudant Patrice est contrôleur aérien sur la Base aérienne 115, à Orange. Il est actuellement déployé au Tchad au sein de la force Epervier, sur l’aéroport de N’Djaména.

 

Plus connu sous l’indicatif « mésange », il participe au contrôle aérien en étroite coordination avec ses homologues tchadiens.

 

« Mon rôle est d’appuyer le contrôleur aérien tchadien au moment du décollage et de l’atterrissage des aéronefs militaires français, quels que soient le trafic et les conditions météorologiques afin de garantir la sécurité des vols. Je suis présent à la tour de contrôle à chaque mouvement d’aéronefs militaires français.»

 

Avec un autre contrôleur français, ils effectuent des permanences de 24h, afin d’être toujours opérationnel. « Je vis au rythme des vols programmés. Chaque matin, je récupère la météo, sur N’Djaména ainsi que sur les éventuels terrains de déroutement, avant de la transmettre aux équipages. Puis je dépose les plans de vols au bureau de piste de l’aéroport. Je guide et alimente les informations usuelles utiles aux contrôleurs aériens tchadiens.»

 

Au cours de chacune de ses missions, l’adjudant Patrice doit faire preuve de grandes capacités d’analyse pour recouper les multiples informations. La synergie et l’échange avec les contrôleurs tchadiens sont donc primordiaux.

 

Même après vingt et un ans de carrière dans le contrôle, cette expérience est très riche pour notre contrôleur aérien : « Je suis obligé de m’habituer à une autre méthode de travail. Ici par exemple, nous utilisons une seule fréquence (en France, il y en a au minimum trois) pour gérer la phase de roulage, les décollages, les atterrissages ainsi que les approches. Entre les avions de lignes civils et les avions militaires, le trafic est intense, surtout pour le contrôleur tchadien. »

 

Détaché pour une période quatre mois, il aura l’occasion de veiller sur une dizaine de mouvements d’aéronefs par jour sur la plateforme aéronautique de N’Djaména.

Dans la peau de « mésange », contrôleur aérien militaire, au Tchad
Dans la peau de « mésange », contrôleur aérien militaire, au Tchad
Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 12:55
Patrick Boissier élu Président du GICAN

 

25.06.2014 GICAN

 

Le conseil d’administration du Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) a élu aujourd’hui Monsieur Patrick Boissier à la présidence de l’association, où il succède à Monsieur Jean-Marie Poimbœuf. Sa prise de fonction est intervenue à l’issue de l’assemblée générale de ce jour.

 

Patrick Boissier déclare : « C’est un honneur et une fierté pour moi de prendre la présidence du Groupement des Industries de Construction et Activités Navales qui réunit plus de 160 sociétés de l’industrie navale et maritime française et représente près de 40 000 emplois. L’action que je mènerai bénéficiera du travail considérable  réalisé ces dernières années par Jean-Marie Poimbœuf et son équipe au profit de cette industrie caractérisée par sa haute technologie et créatrice d’emplois à forte valeur ajoutée en France. Ma priorité sera d’agir pour la promotion en France et à l’étranger de toutes les  compétences des membres du GICAN.»

 

Patrick Boissier a commencé sa carrière en 1972 au sein du groupe Pechiney, où il occupe différentes fonctions dans le Secteur Aluminium, d’ingénieur de production à directeur d’usine. En 1984, il est nommé Président de l’activité Tubes de Tréfimetaux. Suite à l’acquisition de Tréfimetaux par Europa Metalli en 1987, il devient Directeur Général de Tréfimetaux. En 1994, il rejoint le groupe italien ELFI comme Président du Secteur Chauffage et Climatisation. Entre 1997 et 2007, il assume la présidence du Secteur Marine d’Alstom et de Chantiers de l’Atlantique. Chantiers de l’Atlantique accède alors au rang de leader mondial spécialisé dans la construction de navires à forte valeur ajoutée, en particulier les paquebots de croisière tels que Queen Mary 2. En septembre 2007, Patrick Boissier devient Directeur Général de Cegelec.

 

En janvier 2009, Patrick Boissier prend la direction de DCNS, leader mondial du naval de défense et innovateur dans l’énergie. Il lance une ambitieuse stratégie de croissance conditionnée par une amélioration de la performance globale. Le Groupe a pour ambition, tout en demeurant le partenaire de référence de la Marine nationale, de se développer dans des secteurs extrêmement concurrentiels (naval de défense à l’international, nucléaire civil, énergies marines renouvelables).

 

Patrick Boissier est diplômé de l’Ecole Polytechnique. 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 11:55
L'armée de l'Air vue par les forces étrangères

 

25.06.2014 Ministère de la Défense

 

L'armée de l'Air française compte parmi les meilleures forces aériennes du monde. Son expertise et son professionnalisme sont largement reconnus. Confidences des invités étrangers présents lors du meeting organisé les 21 et 22 juin, à Cazaux, à l'occasion des 80 ans de l'armée de l'air.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 11:50
L'AATV (créditsG Belan)

L'AATV (créditsG Belan)

 

19 juin, 2014 Guillaume Belan (FOB)

 

L’industriel du terrestre américano-européen présente durant Eurosatory des véhicules légers qui viennent compléter sa gamme par le bas. Fort du succès de ses blindés de plus de 10 tonnes (Ascod, Piranha…), General Dynamics European Land Systems (GDELS), s’est associé à des industriels hollandais et s’attaque au segment des véhicules tactiques légers, avec déjà un certain succès.

 

Le nouveau véhicule tactiques des forces spéciales hollandaises

 

L’ATTV (Air Transportable Tactical Vehicle), basé sur un partenariat avec le hollandais Defenture Bv est une véhicule tactique léger de la classe des 3/4 tonnes. Transportable en hélicoptère lourd Chinook CH47, l’ATTV est basé sur un châssis civil tout droit venu du rallye Paris Dakar ! Basé sur un châssis tubulaire central, permettant une architecture ouverte du véhicule et un centre de gravité bas, le véhicule est propulsé par un moteur Steyr de 220 chevaux (170 km/h sur route et 90 km/h en tout terrain). Avec ses hautes capacités en terme de mobilité, 50 ATTV ont déjà été commandés par les forces spéciales hollandaises. Le véhicule de pré-série a déjà été livré aux forces néerlandaises qui mènent une campagne de test et les livraisons interviendront l’année prochaines.

Le Quad (crédits: G Belan)

Le Quad (crédits: G Belan)

 

Un Quad étonnant

 

Véhicule encore plus léger, GDELS (en partenariat avec Winro Bv) présente le Quad, une petite surprise. Propulsé par un surprenant moteur diesel trois cylindres de 54 chevaux (100 km/h en vitesse et 500 km d’autonomie), le quad a la particularité de disposer de deux axes directionnels. Ces caractéristiques lui permettent d’afficher des capacités étonnantes en terme de mobilité ! Les virages, traditionnellement délicats sur une telle machine, ne sont absolument plus un problème. Autre surprise du véhicule, sa charge utile : avec un poids de 500 kg, le véhicule peut prendre près d’une tonne de charge utile. Pas de commande encore enregistrée sur ce véhicule, mais vu les performances uniques de l’engin, des forces spéciales s’y intéressent déjà de très près.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 10:55
photo Patrick James, La Voix du Nord

photo Patrick James, La Voix du Nord

 

25.06.2014 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord.

Au moment des adieux aux armes (cérémonie au quartier Kléber à Lille vendredi 27 juin à 10 h 30) et au commandement des forces terrestres, le général Bertrand Clément-Bollée n’a pas besoin d'en rajouter. Trente-neuf ans de carrière, les quatre dernières à Lille, forgent un certain état d’esprit. « Les seuls qui sont indispensables à la Défense sont à Notre-Dame-de-Lorette », précise-t-il dans un sourire surmonté de sa célèbre moustache.

Ce qui ne l’empêche pas de commenter longuement l'horizon budgétaire, les restructurations, les réformes et de comprendre les inquiétudes. Comme toujours avec le général Bertrand Clément-Bollée, l'entretien est dense mais il vaut le déplacement...

 

Lire l'entretien du général Bertrand Clément-Bollée avec Olivier Berger

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 07:56
photo lemainelibre.fr

photo lemainelibre.fr

 

24.06.2014 lemainelibre.fr

 

Le 2e RIMa a reçu 16 véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) le 6 juin et 16 autres arrivent ce vendredi.

Les marsouins ont commencé leur formation pour maîtriser ces engins qui remplacent les véhicules de l’avant blindé. Le régiment s’est notamment doté de quatre simulateurs comprenant plus de 200 programmes d’entraînement.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 07:55
L’AASM sur C-130 en appui feu pour les forces spéciales

 

20 juin, 2014 Guillaume Belan

 

Etonnante découverte sur le stand du groupe ARINC à Eurosatoty. Sa filiale AAROK, un bureau d’étude spécialisé dans les systèmes d’armes, présentait une maquette d’un C-130 équipé de 2ASM (Armement Air Sol Modulaire) de Sagem. Une version destinée à réaliser de l’appui feu au profit de troupes au sol. Le système a été baptisé SSA 1001 Gerfaut. Installé sous voilure, le système se fixe en lieu et place de réservoirs additionnels et occupe le même volume. Un projet sur lequel travaille le bureau d’étude depuis 2 ans et demi déjà. Le système est, selon son concepteur, très simplement adaptable, de type « plug and play » et peut être fixé en une heure sans aucun changement sur la structure de l’aéronef. Une solution qui aurait été présentée aux forces spéciales françaises (COS). Son avantage, outre la portée et la précision de la munition de Sagem (y compris sur des cibles même mobiles grâce à la désignation laser), réside dans le coût de l’heure de vol : 8000 euros de l’heure contre 15000 euros en moyenne pour un avion de chasse pour des missions d’appui feu. Reste à trouver un client, peut-être le COS français, pour financer les essais en vol.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 07:55
Le MPCV gagne une mission anti-char avec le missile MMP. Photo RP Defense

Le MPCV gagne une mission anti-char avec le missile MMP. Photo RP Defense

 

19 juin, 2014 Frédéric Lert (FOB)

 

Le MPCV (Multi Purpose Combat Vehicle) de MBDA est déjà en production dans sa version défense anti-aérienne (avec missiles Mistral et mitrailleuse de 12,7mm), les premières livraisons ayant eu lieu l’an passé. Depuis 2012, MBDA travaille également à l’étude d’une version anti-char du MPCV qui serait équipé de quatre MMP (Missile à Moyenne Portée), et c’est ce véhicule qui est présenté jusqu’à demain sur le salon Eurosatory. Les missiles sont emportés par paniers de deux munitions de part et d’autre de la tourelle téléopérée, une mitrailleuse lourde complétant la puissance de feu. MBDA travaille également à l’intégration du MMP sur la tourelle biplace T40M de Nexter Systems, dont l’armement principal est le canon de CT40 en calibre 40mm et à munition télescopée.

 

MMP - photo RP Defense

MMP - photo RP Defense


MBDA revient de loin avec le MMP, successeur désigné du Milan et dont le développement a été lancé sur fonds propres en se basant sur les spécifications de l’armée de Terre. En décembre dernier, la DGA donnait officiellement le coup d’envoi du programme avec à la clef un contrat pour le développement et la production de 2850 missiles et 400 postes de tir. Le missile, dit « de cinquième génération » avance avec de nombreux atouts en poche par rapport à la concurrence. A tel point que le MMP est décrit comme un missile « sympa » par les connaisseurs du dossier, MBDA regorgeant d’ailleurs de missiles sympas (la palme revenant en la matière à l’ASMP-A doté d’une tête nucléaire estimée à 300 kilotonnes). La grande qualité  annoncée du MMP est d’être suffisamment modulaire et numérisé pour ouvrir la voie à de nombreuses déclinaisons et applications possibles. Parmi les caractéristiques les plus remarquables de cette munition, on notera aussi l’emploi d’une voie infrarouge non refroidie (utilisation facilité, silence de fonctionnement…) associée à une caméra TV, d’un autodirecteur avec accrochage et ralliement automatique sur la visée du poste de tir, d’une centrale inertielle et d’un guidage par fibre optique avec homme dans la boucle permettant de faire varier la trajectoire. Citons enfin et surtout la capacité de tir en espace confiné, avec toujours une portée maximale d’environ 4000m.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 07:55
Notes de Recherche Stratégique de l'IRSEM


24/06/2014 IRSEM

 

Cette rubrique rassemble les travaux de différents chercheurs de l'IRSEM comme de personnalités extérieures, sur des thématiques d'actualité stratégique contemporaine.

 

Numéro 10 - 2014
The comprehensive approach and the European Union: a case study of the Horn of Africa?
Auteur : Général (2S) Maurice de Langlois (dir.)

La Corne de l’Afrique est une région confrontée à des défis majeurs de sécurité, dont le cas de la Somalie est emblématique. Cette note étudie la mise en œuvre de l’approche globale par l’Union européenne dans cette région, qui se traduit par une combinaison d’actions diplomatiques, humanitaires, économiques et militaires. Si les résultats de l’action de l’UE sont largement positifs, l’auteur détaille les difficultés générées par les problématiques budgétaires, de coordination et de gouvernance. Il formule des recommandations visant à optimiser la mise en œuvre de cette approche globale.

Lire la suite

 

Numéro 9 - 2014
Vers une nouvelle posture nucléaire israélienne?
Auteur : Pierre RAZOUX

La publication d'un article par un think tank israélien (le BESA), proche du Premier ministre israélien, qui recommande expressément qu’Israël sorte de l’ambiguïté pour s’affirmer ouvertement en tant que puissance militaire dotée de l’arme nucléaire, devrait faire date. La publication de cet article survient dans un contexte géopolitique régional très incertain.

Lire la suite (pdf - 719 ko)

 

Numéro 8 - 2014
Analyse de la crise ukrainienne. Regards universitaires, dossier rassemblé par Frédéric Charillon
Auteurs : Olivier Schmitt, Silvia Serrano, Marie-Elisabeth Baudoin, Françoise Daucé, Igor Delanoë, Elena Morenkova-Perrier, Inessa Baban

A la suite de la première Note de recherche Stratégique consacrée à la crise ukrainienne ( n°6-2014), l’IRSEM rassemble sept autres chercheurs spécialistes de la zone, pour analyser les répercussions possibles de l’épisode russo-ukrainien. Nous tenons cette fois encore à remercier les auteurs d’avoir accepté de contribuer à cet exercice : nous mesurons ce que représente, en cette période de l’année, l’acceptation de délais aussi courts, et l’amitié que cela témoigne à l’égard de notre institut.

Lire la suite

 

Numéro 7 - 2014
La pensée stratégique israélienne confrontée à la nouvelle donne au Moyen-Orient
Auteur : Pierre RAZOUX

La pensée stratégique israélienne est plus que jamais tiraillée entre la vision pragmatique et réaliste des stratèges militaires qui en ont longtemps été dépositaires, et une vision idéologique qui reflète le discours d’une classe politique qui s’est progressivement imposée face à l’institution militaire. Ni les médias, ni le monde académique ne sont, pour l’instant, en mesure d’imposer une pensée stratégique alternative. Aucun Livre blanc ne vient préciser ses fondements.

Lire la suite (pdf - 615 ko)

 

Numéro 6 - 2014
La crise ukrainienne vue par les chercheurs, dossier rassemblé par Frédéric Charillon

Auteurs : Dominique David, Anne de Tinguy, Jean-Christophe Romer, Alexandra Goujon, Florent Parmentier, Sophie  Lambroschini, Cyrille Bret

Pour éclairer la situation ukrainienne (au 25 mars 2014), l'IRSEM rassemble une première série de contributions synthétiques proposées par des universitaires spécialistes de la zone. Par souci de réactivité, les auteurs ont pris de leur temps pour accepter les délais particulièrement courts de cet exercice.

Lire la suite (pdf - 553 ko)

 

2014- Notes de recherche stratégiques de l'IRSEM

Numéro 5 - 2014
La pensée stratégique des deux Corées
Auteur : Antoine BONDAZ

Lire la suite (pdf - 613 ko)

2013 - Notes de Recherche Stratégique de l'IRSEM

 

Numéro 4 - 2013
La pensée stratégique russe aujourd’hui
Auteur : Arnaud KALIKA

Lire la suite (pdf 405ko)

 

Numéro 3
La pensée stratégique chinoise : développement d’un smart power sur les bases de concepts millénaires
Auteur : Alice GRANDSERRE
Présentation - Document (pdf 360 ko)

 

Numéro 2
Quelle stratégie internationale de la Chine à l’ère XI Jinping ?
Auteur : Dr Leïla CHOUKROUNE
Présentation - Document (pdf 357 ko)

 

Numéro 1
Vers une nouvelle équation stratégique en Méditerranée
Auteur : Pierre RAZOUX
Présentation - Document (pdf 1 Mo)

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 07:55
80 ans de l'armée de l'air : zoom sur les avions de transport et les ravitailleurs

 

24 juin 2014 Usinenouvelle.com

 

Aux côtés de l'armée de terre, la marine nationale et la gendarmerie nationale, l'armée de l'air est l'une des quatre composantes des Forces armées françaises. Prenant la suite de l'Aéronautique militaire créée en 1912, elle est officiellement née le 2 juillet 1934 et fête cette année ses 80 ans au travers de nombreuses manifestations organisées dans toute la France. Datant pour la plupart des années 1980, les capacités de l'armée de l'air ont fait rêver des générations de passionnés d'aviation : avions de combat, de transport, ravitailleurs, hélicoptères, drones, missiles... Aujourd'hui, les équipements se modernisent, avec l'arrivée prochaine de capacités à la pointe de l'innovation tels que l'avion de transport A400M, le ravitailleur A330-MRTT ou les nouveaux drones tactiques.

 

Galerie photos

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 07:40
Du jeune avec du vieux

Sur le stand Cockerill, un BTR80 avec une tourelle téléopérée CPWS de Cockerill

 

19 juin, 2014 Frédéric Lert (FOB)

 

Cure de jouvence à l’occidentale pour le BTR80 qui reçoit une tourelle téléopérée CPWS de Cockerill pouvant accepter différentes armes de moyen calibre, du 20 au 30mm avec un viseur jour/nuit et télémètre laser. Le modèle présenté à Eurosatory emporte le canon ZTM-1 de 30mm (-10° +45° en élévation) et une mitrailleuse coaxiale de 7,62mm, avec une stabilisée permettant le tir en mouvement. La possibilité existe de remplacer la mitrailleuse par un lance grenade. L’accès à l’arme et aux caissons à munition se fait depuis l’intérieur du véhicule.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 07:30
Le VAB Mk3 en essais (crédits G Belan)

Le VAB Mk3 en essais (crédits G Belan)

 

 

23 juin, 2014 Guillaume Belan (FOB)

 

Dévoilé il y a tout juste deux ans (relire les articles de FOB ici et encore là), le dernier VAB (Véhicule de l’Avant Blindé) de Renault Trucks Defense (RTD) pourrait trouver son premier client cette année. C’est en tout cas ce qu’espère l’industriel français. Deux prospects existent aujourd’hui au Moyen Orient : Liban et Égypte. L’Arabie Saoudite a en effet décidé en décembre dernier durant une visite de François Hollande dans le royaume wahhabite, d’accorder plus de 2 milliard d’euros (3 milliards de dollars) pour l’acquisition d’armements français, afin de renforcer l’armée libanaise légitime face à l’axe Hezbollah, Iran et Syrie. Les propositions françaises vont être bientôt envoyées au Liban et doivent être avalisées par l’Arabie, sachant qu’il ne faut pas non plus froisser les israéliens (le VBCI aurait pour cette raison été rayé de la liste). Dans cette liste qui comprend hélicoptères, navires ou canon d’artillerie Caesar, se trouverait une centaine de VAB Mk3. Des camions Kerax ou Sherpa pourraient également être concernés. RTD aurait été particulièrement sollicité durant le salon Eurosatory sur ce sujet…

 

Le second prospect sérieux concernerait l’Égypte. L’armée égyptienne serait intéressée par plusieurs centaines de VAB Mk3. Un véhicule va bientôt partir de France pour débuter les essais à l’automne. L’Égypte souhaiterait disposer d’une version amphibie, qui est en développement chez RTD et devrait être disponible dès la fin de cette année.

 

Pour ces deux prospects, différentes versions du VAB Mk3 seront probablement choisies: transport de troupes, PC, munis d’une tourelle (du 7,62 mm jusqu’à du 20 voire 30 mm…) etc.

 

Enfin, fort du réseau de son actionnaire Volvo, RTD va également proposer le VAB Mk3 sous les couleurs de sa marque américaine Mack, afin (et à l’instar du Sherpa) de pouvoir bénéficier de la procédure américaine FMS (Foreign Military Sales).

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 06:55
Départ du GIGN des trois derniers membres de l'opération de l'Airbus de Marignane

 

22/06/2014 par Sudouest.fr (AFP)

 

Les trois derniers membres du GIGN à avoir participé à l'opération de libération des otages de l'Airbus à Marignane en décembre 1994 quittent l'unité, a-t-on appris dimanche auprès de la gendarmerie.

 

L'assaut de l'avion le 26 décembre 1994 par cette unité d'élite avait permis de libérer sains et saufs les 173 passagers et membres d'équipage de l'appareil d'Air France retenus en otages par un commando islamiste de quatre hommes qui avaient été tués. L'appareil avait été détourné depuis Alger.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 22:55
À bord du BPC Mistral

À bord du BPC Mistral

 

24.06.2014 45eNord.ca

 

45eNord.ca visite le Bâtiment de projection et de commandement (BPC Mistral).

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 21:55
Général Sainte-Claire Deville - photo EMS

Général Sainte-Claire Deville - photo EMS

 

23.06.2014 par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord – Défense Globale

 

Le général Bertrand Clément-Bollée célèbre vendredi 27 juin ses adieux aux armes au quartier Kléber à Lille. Pourtant, le nom de son successeur au commandement des forces terrestres n'est toujours pas connu et paru au Journal officiel (ni celui du chef d'état-major de l'armée de terre d'ailleurs, dont on dit que ce serait l'actuel DPSD, directeur de la protection et de la sécurité de la défense, le général Jean-Pierre Bosser). Bref...

 

Finalement, le général de division Arnaud Sainte-Claire Deville, actuel commandant des écoles militaires de Saumur, dont l'école de cavalerie, sera début août le prochain commandant des forces terrestres..

 

Le général Arnaud Sainte-Claire Deville, 54 ans, est un cavalier comme son charismatique prédécesseur, le général Clément-Bollée. Rassurez-vous, il n'existe pas de tropisme cavalier ou blindés au poste de COMFT. Les généraux Hervé Charpentier et Antoine Lecerf (si on remonte dans le temps) venaient respectivement des troupes de marine et de l'infanterie.

 

Au cours de sa carrière, le général Sainte-Claire Deville a commandé en 2001 le 3e régiment de hussards, de la brigade franco-allemande (aujourd'hui à Metz, avant à Pforzheim et Immendingen). Il fut d'ailleurs en 2003 chef d'état-major de la BFA à Müllheim.

 

On le retrouve ensuite commandant de la 2e brigade blindée (alors à Orléans, désormais à Illkirch-Graffenstaden), puis en 2010, il est nommé chef d'état-major du commandement des forces terrestres. Il connaît donc bien la maison lilloise et ses problématiques qui concernent 84 % des personnels de l'armée de terre.

 

Depuis 2012, il commande les écoles militaires de Saumur, dont la nouvelle école de cavalerie qui a remplacé à son arrivée l'école d'application de l'arme blindée cavalerie (EAABC). A Saumur, il avait 600 personnels sous ses ordres et 3 500 stagiaires par an. Au CFT, il en aura 740 mais surtout portera la responsabilité de préparer et mettre à disposition environ 80 000 soldats.

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 19:30
Rafale photo K. Tokunage - Dassault Aviation

Rafale photo K. Tokunage - Dassault Aviation

 

24/06/2014 latribune.fr 

 

Bien qu'aucun contrat n'ait été signé lundi à Paris, la France reste confiante dans la vente du Rafale de Dassault Aviation au Qatar.

 

La France s'est dite "confiante" lundi sur une "issue positive" des discussions sur la vente du Rafale au Qatar, lors d'une visite officielle à l'Élisée de l'émir, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, mais aucun contrat n'a encore été signé comme l'annonçait dimanche La Tribune. "Ils en ont parlé" et "les discussions se poursuivent", a indiqué une source française proche du dossier, ajoutant : "Nous sommes confiant sur une issue positive". L'émirat, pays proche de la France, veut équiper sa force aérienne de 72 appareils, la France espérant lui céder au moins 36 Rafale. L'armée de l'air qatarie est actuellement équipée de 12 Mirage 2000-5.

Si plusieurs contrats et accords ont été conclus lors de la visité du nouvel émir du Qatar, le Rafale ne figurait pas dans la liste. Lors d'un toast prononcé à l'occasion du "dîner officiel" offert en l"honneur de son hôte, le président français a fait allusion aux négociations sur la vente de l'avion de combat de Dassault Aviation, relevant que "le Qatar a toujours fait les choix pour son armée de la technologie française". "Je sais que vous avez la plus grande attention et la plus grande bienveillance par rapport aux matériels que nous vous proposons dans tous les domaines et notamment aéronautique", a-t-il enchaîné. Un an plus tôt jour pour jour, le 23 juin 2013, le président François Hollande avait déjà évoqué le dossier du Rafale avec les dirigeants qataris, lors d'une visite à Doha.

 

Contrat pour Alstom et Vinci

Le nouvel émir qui a consacré à la France sa première visite officielle en Europe et le président Hollande ont assisté à la signature par la Qatar Railways de contrats avec les groupes français Vinci et Alstom pour la "dernière phase" de la construction du métro léger de la ville nouvelle de Lusaïl et avec Systra pour la "supervision des systèmes" de la première ligne de métro de Doha.

Dans un communiqué, Vinci a précisé que le contrat du métro léger de Lusaïl, "d'un montant d'environ deux milliards d'euros", serait "réalisé par QDVC, filiale à 51 % de Qatari Diar et à 49 % de Vinci Construction Grands Projets". Ce projet porte notamment sur la construction de 25 stations et la livraison par Alstom de 35 rames pour 750 millions d'euros.

Deux accords ont été signés par ailleurs entre les gouvernements français et qatari pour la promotion des PME et la coopération culturelle tandis qu'un mémorandum porte sur la formation des diplomates qataris.

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 18:55
Teaser 13ème RDP journées portes ouvertes 27 et 28 septembre 2014

 

24.06.2013 Media 13e RDP

 

Le 13e Régiment de dragons parachutistes organise le week-end du samedi 27 et du dimanche 28 septembre 2014, la deuxième édition de ses journées portes ouvertes depuis son installation dans la commune de Martignas-sur-Jalle.

 

Informations

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 18:50
A400M Picture J. Brunet

A400M Picture J. Brunet

 

18 June - Norbert Thomas - News & Press updates / EATC

 

In close cooperation with national subject matter experts, EATC promulgates today the finalisation of the A400M Common Ground Crew Training Concept - completed successfully by the EATC lead A400M Ground Crew Training Syndicate.

 

Being also in line with the Technical Arrangement covering bilateral A400M training cooperation signed by France and Germany on 30th September 2013, the new document aims at harmonizing Ground Crew Training amongst EATC A400M user nations – which are by the way in part not (yet) EATC Participating Nations.

 

This first version of the Ground Crew Training Concept will be the guideline to implement and fine-tune processes between the relevant stakeholders. As the entry into service of A400M is still ongoing, the EATC staff keeps track on the developments and plans for a first revision of this document in one year.

 

Find out more about EATC involvement in A400M matters.

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 17:56
Décès du contrôleur général des armées Laurent Teisseire, ancien directeur de la DICoD (Communiqé MinDef)


24/06/2014 Ministère de la Défense

 

Laurent Teisseire, contrôleur général des armées et ancien directeur de la Délégation à l’information et à la communication de la Défense, est décédé mardi 24 juin 2014 à l’âge de 50 ans des suites d’une longue maladie.

 

Ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), Laurent Teisseire est chef du bureau des affaires européennes à la Délégation générale à l’armement (DGA) de 1989 à 1993.
Administrateur hors classe, il est de 1993 à 1995 conseiller pour les affaires internationales d’armement du ministre de la Défense, François Léotard. De 1995 à 2000, Laurent Teisseire est directeur des fusions/acquisitions et du développement d’Aérospatiale puis directeur des affaires Airbus à Aérospatiale Matra. Il a ensuite été secrétaire général d’Eurocopter de 2000 à 2004.
Laurent Teisseire est, de 2004 à 2007, sous-directeur à la direction des affaires juridiques du ministère de la Défense, en charge du droit international et européen.
Le 1er aout 2007, il est nommé à la Délégation à l’information et à la communication de la Défense (DICoD), dont il prend la direction et le poste de porte-parole du ministère.
Homme de consensus, à l’intelligence aiguisée, il s’est rapidement imposé comme une des figures de la communication de Défense et a fait l’unanimité auprès de ceux qui ont eu l’occasion de travailler à ses côtés.
Nommé directeur du cabinet civil et militaire de Gérard Longuet, ministre de la Défense et des Anciens combattants, le 15 octobre 2011, Laurent Teisseire se verra ensuite nommé contrôleur général des armées en mission extraordinaire.

« J’ai appris avec émotion la disparition de Laurent Teisseire, administrateur civil hors classe et contrôleur général des armées en mission extraordinaire. Laurent Teisseire a été directeur de cabinet du ministre de la Défense et des Anciens combattants Gérard Longuet, après avoir dirigé la Délégation à l’information et à la communication de la Défense.

La Défense a perdu un homme de valeur qui a prouvé ses qualités et son dévouement, malgré l’épreuve d’une longue maladie.

J’ai une pensée toute particulière pour sa famille et pour ses proches. »

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

« J’ai appris aujourd’hui, avec une très grande tristesse, la disparition de Laurent Teisseire à l’âge de 50 ans. Je veux saluer son engagement profond au service de la Nation, qu’il n’aura eu de cesse de servir, jusqu’à son dernier souffle, avec passion et générosité.

Tous ses amis de la DICoD s’associent à la douleur de ses proches.

Les obsèques se dérouleront dans l’intimité familiale. Un hommage lui sera rendu au point presse du ministère, le jeudi 26 juin, puis une cérémonie du souvenir sera organisée par le ministère à la rentrée de septembre. »

Pierre Bayle, directeur de la DICoD

« Les membres du corps militaire du contrôle général des armées (CGA) ont appris avec tristesse la disparition du contrôleur général des armées en mission extraordinaire Laurent Teisseire, au terme d’une longue maladie.

Ayant rejoint le CGA le 15 mai 2012, il s’était aussitôt parfaitement intégré et totalement investi dans ses nouvelles fonctions. Astreint depuis de longs mois à de fréquentes hospitalisations, il mettait à profit les rares répits que lui accordait la maladie pour poursuivre ce qui devait être sa dernière mission d’enquête, n’hésitant pas à tenir des réunions de travail à son domicile, témoignant ainsi d’un sens élevé du devoir.
Ses camarades et le personnel du CGA garderont de lui le souvenir d’un grand serviteur de l’Etat à la bonne humeur communicative, dont le séjour au sein du CGA aura marqué les mémoires et les cœurs. »

CGA Jean-Robert Rebmeister, chef du contrôle général des armées

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 17:55
13ème RDP journées portes ouvertes 27 et 28 septembre 2014

 

 

24.06.2014 Media 13e RDP

 

Le 13e Régiment de dragons parachutistes organise le week-end du samedi 27 et du dimanche 28 septembre 2014, la deuxième édition de ses journées portes ouvertes depuis son installation dans la commune de Martignas-sur-Jalle.

 

 

Plus d'informations

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 17:55
La Mule ROBBOX sur le stand de Nexter à Eurosatory (Crédits G Belan)

La Mule ROBBOX sur le stand de Nexter à Eurosatory (Crédits G Belan)

 

24 juin, 2014 Guillaume Belan

 

Une des grandes tendances du salon Eurosatory 2014 et qui confirme les futurs axes du développement des forces est celle des robots terrestres. Tous les grands industriels du terrestre (ou presque..) s’y mettent, à l’instar d’Iveco (sur lequel nous reviendrons) ou de Nexter en France.

 

On connaît maintenant bien la gamme des Nerva chez l’industriel français : ce petit robot s’est développé en 2 ; 4 et maintenant 6 roues (pour franchir des escaliers, muni d’une chenille). Ce Nerva suscite l’intérêt et s’exporte : Italie, Japon, Hongrie, Espagne, Birmanie en ont acheté des exemplaires pour regarder, tester, réfléchir. Même s’il s’agit de petite quantité « pour voir », le marché est en train de s’éveiller.

 

la famille Nerva de Nexter Robotics (crédits: G Belan)

la famille Nerva de Nexter Robotics (crédits: G Belan)

 

L’autre tendance concerne les robots plus gros, style Mule, qui décharge le fantassin du lourd fardeau qui l’accompagne : armements, munitions, vivre, senseurs et autres systèmes de communication… Nexter ne s’y est pas trompé, et, à la demande d’une demande de l’État Major français, investit et explore le créneau. En partenariat avec la petite entreprise française Sera (aidée par un financement Rapid de la DGA), Nexter a présenté durant le salon Eurosatory sa solution Mule Robbox, un système robotisé de soutien logistique. Pour faire bref, Sera fournit le vehicule et Nexter l’intelligence robotique.

 

D’un poids de 800 kg, le Robbox offre une charge utile de 400 kg. Il est propulsé par deux moteurs (avant/arrière lui offrant une mobilité symétrique) à une vitesse de 45 km/h sur route (90 km/h max) et 30 km/h en tout chemin. Dotée de caméras, GPS, laser à balayage… la plateforme peut servir à différents usages et être déclinée en plusieurs versions : logistique mais aussi contre minage, air défense (présentée sur le stand de MBDA)…

 

En version logistique, deux modes sont d’ors et déjà prévus : décharge d’avion (aller et retour automatisés) et suivi d’un groupe de combat, en soutien. La Mule est là pour transporter le matériel d’une section et la soulager. La difficulté réside ici à ne pas gêner la manœuvre tout en étant proche. La DGA doit évaluer la mobilité du Robbox à la fin de l’année, tandis qu’une évaluation technico-opérationnelle est prévue en 2015.

Le Robbox en version défense aérienen, sur le stand de MBDA à Eurosatory (crédits: G Belan)

Le Robbox en version défense aérienen, sur le stand de MBDA à Eurosatory (crédits: G Belan)

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 16:56
Crédits : SCH Sébastien POETTE

Crédits : SCH Sébastien POETTE

 

24/06/2014 Mme BOISGELOT - Armée de Terre

 

Ce rendez-vous unique permet aux officiers de toutes armes confondues, de se rencontrer et d’approfondir leurs connaissances interarmes.

 

Du 5 au 8 juin 2014, au centre d’entraînement aux actions en zone urbaine de Sissone, CENZUB, 450 lieutenants de l’Armée de Terre en formation, participent aux journées interarmes des divisions d’application. Ces futurs cadres chefs de section sont sensibilisés aux manœuvres interarmes qu’ils mettront en œuvre dès leur arrivée en régiment.

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 16:55
Les forces spéciales Terre décernent leur prix de l’innovation

 

24 juin, 2014 Guillaume Belan (FOB)

 

Les forces spéciales sont aussi spéciales dans leurs équipements, leurs procédures d’acquisition, leurs contraintes et bien sûr leurs besoins opérationnels. C’est dans cette perspective que la brigade des forces spéciales Terre (BFST) vient d’organiser, ce 23 juin, la seconde édition de son prix de l’innovation à Pau.

 

« L’innovation est un point de clé de la réussite des opérations spéciales dans la mesure où il s’agit de conserver en permanence un temps d’avance. (…) Au fond, l’innovation c’est la créativité au service de l’adaptation aux besoins opérationnels, c’est une façon de « penser autrement », c’est la marque d’une intelligence de situation. Bref pour les forces spéciales c’est une marque de fabrique » a expliqué le général Pierre de Nortbécourt, commandant la BFST.

 

Ce lundi, toutes les unités de la BFST étaient présentes, à savoir le 1er Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (1er RPIMa), le 13ème Régiment de Dragons Parachutistes (13ème RDP), le 4ème Régiment d’hélicoptères des Forces Spéciales (4ème RHFS), et la Compagnie de Commandement et de Transmissions des Forces Spéciales (CCT FS), pour proposer des projets qui devaient répondre à un réel besoin opérationnel des forces spéciales. Car de nombreux équipements, qui sont désormais largement utilisés par les forces, ou en passe de l’être, proviennent de la réflexion des  opérateurs.

 

Les forces spéciales Terre décernent leur prix de l’innovation

Le général Liot de Nortbécourt (au centre), commandant la BFST à la remise des prix, entourés des partenaires (crédits: BFST)

 

Pour cette édition 2014, le premier prix a été attribué au 4ème RHFS pour son pointeur laser qui améliore l’efficacité de la coordination entre les hélicoptères et les troupes au sol.

 

Les autres projets primés étaient un véhicule de commandement tout terrain, tous milieux, proposé par la CCT FS, ou un support adaptateur pour JVN Félin qui s’adapte sur tout type de casque. Ce dernier projet, déjà utilisé en opération, a été pensé et développé par le 1er RPIMa.

 

Cet événement a été organisé grâce à l’appui de partenaires industriels innovants, à savoir  Terrang – MP Sec et Defcon 5 France, spécialistes dans l’équipement militaire.

 

Ce prix s’inscrit dans une démarche permanente visant à favoriser les nombreuses initiatives au profit des forces spéciales. Les unités de la BFST sont très impliquées dans ces processus d’innovation et mettent en œuvre des cellules d’études étoffées, en lien étroit avec l’état-major, les autres unités du COS et les industriels. On peut mentionner à ce titre le séminaire SOFINS, organisé par le COS, dont un prochain rendez-vous est attendu (relire l’article de FOB ici ou encore ).

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 15:55
Au coeur du meeting des 80 ans de l'armée de l'Air

 

24.06.2014 Ministère de la Défense

 

Pour célébrer ses 80 bougies, l'armée de l'Air a vu les choses en grand. Le meeting qui s'est déroulé les 21 et 22 juin sur la base aérienne 120 de Cazaux (Gironde) en a impressionné plus d'un. La rédaction s'est glissée dans les coulisses de l'évènement pour découvrir comment s'organise un show de cette envergure.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories