Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 15:45
Sangaris : le général Bellot des Minières relève le général Soriano

 

 

17/06/2014 Sources : EMA

 

Le 17 juin 2014, le général de brigade Eric Bellot des Minières a pris le commandement de l’opération Sangaris (COMANFOR Sangaris). Il relève le général de brigade Francisco Soriano qui a commandé les forces françaises engagées en République Centrafricaine depuis le 5 décembre 2013.

 

La cérémonie de transfert d’autorité était présidée par le général de corps d’armée Clément-Bollée, commandant les forces terrestres. Elle s’est déroulée sur le camp de M’Poko en présence de nombreux invités, dont le premier ministre centrafricain et l’ambassadeur de France.

 

Depuis le mois de décembre 2013, l’action de la force Sangaris a permis de mettre fin aux exactions massives qui étaient conduites contre la population, de rétablir un niveau minimal de sécurité dans une vielle qui abrite plus du quart de la population centrafricaine, et d’accompagner la montée en puissance et surtout le déploiement de la MISCA sur le territoire.

 

Au cours de ces six premiers mois, l’action de la force s’est déroulée au travers d’un engagement de la force articulé en trois phases.

 

La première phase, en appui de la MISCA, avait pour objectif de rétablir à Bangui un niveau de sécurité minimale, afin de créer les conditions d’un retour de la vie au sein de la capitale. Cet effort a permis d’initier la reprise du fonctionnement des services publics les plus importants (hôpitaux, écoles) ainsi que de la vie économique. Aujourd’hui, tous les établissements de santé de Bangui sont opérationnels, une vingtaine de marchés et près de 75 établissements scolaires sont ouverts enfin, le trafic aérien civil sur l’aéroport de M’Poko a doublé en quatre mois.

 

La deuxième phase, a été marquée par un effort porté vers l’ouest du pays, avec pour objectif de sécuriser la route reliant le Cameroun à Bangui, un corridor économique qui constitue le véritable « poumon économique » du pays. Cette action a permis de garantir la reprise des flux, en particulier alimentaire, évitant ainsi une catastrophe humanitaire. Désormais près de 400 véhicules empruntent cet axe chaque semaine, dont la moitié sans demander d’escorte à la force Sangaris ou à la MISCA, permettant ainsi de ravitailler Bangui, où se concentre près d’un quart de la population centrafricaine.

 

La troisième phase, débutée fin mars 2013, consistait à se déployer vers l’Est, en faisant initialement effort sur l’axe reliant Bangui à Bria, au travers de missions de reconnaissance et de sécurisation visant à protéger la population et à appuyer le déploiement de la MISCA.

 

Aujourd’hui, le pilier sécuritaire a permis de mettre fin au cycle des exactions et de retrouver un niveau de sécurité minimum, bien qu’encore précaire. Il a surtout permis de mettre en place les conditions du développement des piliers politiques, économiques et judiciaires qui, seuls, permettront d’espérer une résolution dans la durée de la crise centrafricaine.

 

Ces avancées ont été rendues possibles par l’engagement déterminé des militaires français, qui a coûté la vie à trois de nos soldats et fait une dizaine de blessés.

 

En prenant le commandement de la force Sangaris, le général Bellot des Minières va prolonger cet engagement, en portant son effort sur l’établissement des conditions de déploiement de l’opération de maintien de la paix des Nations-Unies, en appui des soldats de l’Union Africaine et en étroite coordination avec ceux de l’opération EUFOR RCA.

 

Environ 2000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 5800 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA, ainsi que son déploiement opérationnel.

Sangaris : le général Bellot des Minières relève le général SorianoSangaris : le général Bellot des Minières relève le général SorianoSangaris : le général Bellot des Minières relève le général Soriano
Sangaris : le général Bellot des Minières relève le général Soriano
Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 15:17
Thales leads the way in the UAS industry

 

17.06.2014 Thales

 

In a video interview recorded ahead of the show, Pierre Eric Pommellet, EVP, Defence Mission Systems, explains why Thales is so well positioned in this rapidly expanding sector.

 

More information

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 14:55
10 things to see at Eurosatory 2014

 

06/17/2014   Defence IQ Press

 

Defence IQ spent the day at Eurosatory on Monday 16 June 2014 as the doors for this year’s event opened. The exhibition space is enormous and would take a full week to visit each stand in turn but we’ve come up with a list of the some of the first things you should go see this year. Which new products were unveiled? Which company stands are unmissable? We were there to find out – here’s our top 10...

 

1. LEOPARD, KRAUSS-MAFFEI WEGMANN GMBH & CO KG [Outside, Stand 211]

The latest upgrade version of the LEOPARD 2 family of battle tanks, the German LEOPARD 2 A7, is presented for the first time at Eurosatory with improved day and night vision capabilities, programmable munitions, and a cooling system. The “Leopard’s Home” stand gives an overview of KMW’s current product portfolio including artillery systems and its new DINGO 2 HD route clearance vehicle.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 13:57
Eurosatory 2014  JT n° 2 - Mardi 17 juin

 

17.06.2014 Ministère de la Défense

 

Le journal télévisé en direct du salon Eurosatory 2014 est diffusé tous les jours à 14h du lundi 16 au vendredi 20 juin.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 13:55
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a rencontré EDEN Cluster

 

16.06.2014 EDEN Cluster

 

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a visité le pavillon EDEN Cluster au premier jour du salon Eurosatory, le 16 juin à Paris. Au cours d'un échange avec Jean-Luc Logel, Président du groupement de PME de la défense et de la sécurité, le ministre a souligné la croissance d'EDEN, qui rassemble désormais près de 130 entreprises des régions Rhône-Alpes, Bretagne, PACA et Centre.

 

Le ministre a également tenu à visiter le stand de Centralp, l'entreprise que dirige Jean-Luc Logel.

Centralp, qui emploie 170 personnes à Vénissieux, conçoit et réalise des prototypes en série pour des applications militaires, ferroviaires et médicales, de la conception de cartes électroniques à leur intégration dans des enveloppes mécaniques.

 

45 PME membres du cluster EDEN présentent leurs innovations au salon Eurosatory 2014, du 16 au 20 juin 2014 : ADES Technologies, Aeronet, Aérosurveillance, APRRES Industries, Banc National d'Epreuves des Armes et Munitions, Baumier, Bollé Protection, CEDREM, Centralp, Deti, Elma Electronic, Elno, Essonne Sécurité, Euro-Shelter, Infotron, Forginal Industrie, Inpixal, IRTS, K-Plan, LGM, Merio, Metravib, Nicomatic, Novadem, Novarressort, Optsys, Ouvry, Petzl, PGM Précision, Phoebe, Procaly, R&D Tech, Rostaing, Safer, Sensup, SITA Remédiation, Solarmtex, Sunaero, Survey Copter, Syrlinks, Titan Aviation, TRA-C Industrie, Verney-Carron, Wildsteer.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 13:55
Discover the Thales's stand at Eurosatory 2014.

 

17.06.2014 by Thales Press

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:55
La mutualisation des achats “sécurité” est en marche

 

16 juin 2014, par Xavier Sidaner

 

Créé en début d'année, le service de l’achat, de l’équipement et de la logistique de la sécurité intérieure pilote à la fois les achats de la gendarmerie, de la police et de la sécurité civile. Un service qui fait déjà consensus.

 

Les équipes de choc du GIGN et du Raid revêtiront d’ici l’année prochaine une nouvelle tenue. Si ce n’est les écussons apposés sur les épaules, la couleur bleue pour les gendarmes et le noir pour les policiers, les uniformes portés par ces agents seront en tous points similaires dans leur conception et dans les matériaux utilisés. Logique, puisque l’achat d’équipements, comme tout ce qui relève de la logistique, relève désormais d’un service dédié du ministère compétent – l’Intérieur – pour les trois forces de sécurité, c’est-à-dire la gendarmerie, la police et la sécurité civile. Le “Saelsi”, pour service de l’achat, de l’équipement et de la logistique de la sécurité intérieure, a vu le jour en janvier.

 

C’est en son sein qu’a été conçu de A à Z cet équipement, précise-t-on du côté du Raid, où l’on se félicite de ce “travail en commun avec la gendarmerie”. L’opération est jugée “très rapide” : “Huit mois auront suffi pour se mettre d’accord et rédiger le cahier des charges.”

 

Imaginée en 2012 et inscrite au programme de modernisation du ministère de l’Intérieur, la création du Saelsi est une conséquence du rattachement de la gendarmerie à ce ministère, officialisé en 2009. Policiers et gendarmes sont aujourd’hui réunis dans des directions communes, telles que la direction de la coopération internationale ou le service technique des systèmes d’information, notamment. La création du Saelsi dans le domaine des achats s’inscrit dans ce mouvement de rapprochement organique des deux forces.

 

Mais dater de ce rattachement officiel le travail en commun sur les marchés entre les deux forces civile et militaire, aussi rivales que complémentaires, serait une erreur. “Depuis plus de dix ans, policiers et gendarmes ont acquis des matériels en commun”, rappelle Michel Vilbois, le directeur du Saelsi. L’armement – pistolets, fusils, munitions – répond ainsi à des marchés communs. Le processus d’achat des motos sérigraphiées est également mutualisé depuis plusieurs années, tout comme celui touchant aux véhicules de patrouille. Il s’agit pourtant bien d’une véritable avancée, car l’éclatement des services, répartis en direction de la gendarmerie et direction de la police, a généré quelques gaspillages et des surstocks. Au lieu de simples échanges verbaux, les services auraient pu s’entendre sur des produits à acheter en commun.

 

C’est bien là la raison d’être du Saelsi, un service unique dont l’organigramme a été pensé avec un souci manifeste d’équilibre. Histoire de ne froisser aucune susceptibilité, militaires, gendarmes et experts de la sécurité civile y sont représentés. Le patron du Saelsi, Michel Vilbois, administrateur civil de son état et qui a pensé l’architecture du service, est chargé de faire tourner la boutique. Sous sa coupe, 180 agents se répartissent dans les bureaux du bâtiment Lumière du 12e arrondissement de Paris, dans trois grandes directions : achat, équipement, et logistique.

 

Un palier est donc franchi. “Tout ce qui relevait autrefois de la coopération de bon voisinage est derrière nous. Désormais, nous sommes dans la même maison pour tout ce qui concerne les politiques d’équipement”, souligne Michel Vilbois. Néanmoins, tout n’a pas été simple. “Des résistances se sont manifestées”, souffle un haut fonctionnaire du ministère, comme souvent lorsqu’une fusion est conduite au sein de l’appareil d’État. Pourtant, côté syndicats de policiers, les réactions sont plutôt unanimement positives, tant le produit final semble à la hauteur de leur souhait “d’avoir pour les agents sur le terrain le meilleur équipement possible”, indique Thierry Launois, pour la branche Unsa CRS. “C’est une très bonne idée”, acquiesce Patrice Ribeiro, du syndicat Synergie Officiers.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:55
Eurosatory 2014 : le buggy volant Pégase a fait son premier vol

Le buggy volant Pégase a fait son premier vol à Brétigny photo Vaylon

 

16/06/2014 par François Julian – Air & Cosmos

 

Le buggy volant de la PME alsacienne Vaylon a réalisé son premier vol en mai dernier. Dévoilé en novembre 2013, durant le forum de l’innovation de la DGA, ce véhicule hybride pouvant fonctionner comme un petit tout-terrain ou comme un paramoteur, est exposé actuellement au salon Eurosatory qui a ouvert ses portes ce matin au parc des expositions de Villepinte, en banlieue parisienne.

 

Ce vol inaugural a eu lieu sur l'ancienne base aérienne de Bretigny (Essonne). Depuis une petite dizaine d'autres ont eu lieu. Grâce à ces essais, Vaylon veut obtenir une certification ULM de la part de la DGAC, ainsi qu'une homologation sur route.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:55
Mustmove HELIPAD

Mustmove HELIPAD

 

15/06/2014 par Olivier Berger - lavoixdunord.fr


Musthane, une PME d’une quarantaine d’employés installée à Willems (métropole lilloise) depuis 1989, spécialiste de la transformation du polyuréthane, n’avait pour ainsi dire jamais communiqué. Une nouvelle gamme de produits vendue aux armées et lancée à l’occasion du salon de défense et sécurité, Eurosatory à Paris (d’aujourd’hui à vendredi), le fait sortir de sa coquille innovante.

Avec un chiffre d’affaires annuel de 8 à 15 millions d’euros, Musthane vit du vaste marché mondial de la défense au minimum à 50 %, dont parfois 100 % à l’export (les budgets sont en baisse en France). Avec les tissus enduits, les caoutchoucs du Lillois Colmant-Cuvelier, l’entreprise innove et assemble à Willems des tentes militaires, des systèmes de distribution de carburant, des tissus technologiques pour les théâtres d’opérations…

 

Innombrables tests et évaluations

Avec Mustmove, la société espère franchir un cap en proposant aux armées des solutions mobiles, compactes et légères pour les sols difficiles (sable, boue…) : un héliport de 400 m2 qui tient dans un container, déroulable et montable en deux heures par quatre personnes avec un système d’ancrage novateur, des tapis de débarquement sur les plages, de roulage temporaire (supportant jusqu’au poids d’un avion C-130 Hercules !) et des plaques souples de désensablement et de désembourbage.

Depuis les premières recherches à Willems en 2009 et le premier brevet déposé en juin 2011, ils sont passés par d’innombrables tests et évaluations de la Section technique de l’armée de terre (STAT), du camp de Mourmelon jusqu’au désert des Émirats. Les forces spéciales, mobiles et autonomes par définition, sont particulièrement intéressées par la souplesse, la compacité et la légèreté des produits.

Inutile de vous préciser qu’avec des opérations extérieures françaises dans le sable du Mali et la boue de la Centrafrique, les solutions de Musthane ont rapidement trouvé leur place. Si la série de génie militaire Mustmove est présentée pour la première fois cette semaine au salon Eurosatory, des unités de l’armée française et d’armées étrangères ont déjà acquis ces matériels.

« Beaucoup de ces informations sont confidentielles, mais je suis certain que lors de l’opération Serval, nombre de nos produits ont été utilisés. Les clients sont très contents des résultats. C’est très prometteur », avoue Reza Rosier, le directeur général.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:55
Portes ouvertes et salon du drone au 61e RA, les 28 et 29 juin


17.06.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Dans le cadre de ses Journées Portes Ouvertes, le 61e RA organise une exposition de mini drones civils et militaires les 28 et 29 juin sur le site de Chaumont-Semoutiers (Haute-Marne). Vingt exposants sont inscrits.

 

Trois tables rondes sont prévues le samedi 28 juin:
- 11h30 sur la surveillance intelligente traitement d'image et suivi/traking animée par Pixel Drones
- 14h30 sur la filière drone : un enjeu national animée par le Pôle Astech et Peter Van Blyenburgh
- 17h15

Le dimanche matin à 10h: "Drones et Agriculture"

 

Démonstrations de mise en oeuvre du drone SDTI et vols de mini drones militaires

 

Ouverture le Samedi 28 juin à 10h (entrée par la commune de Villiers-le-Sec). Accès par l'Autoroute A 5 (sortie Chaumont-Semoutiers). Accès train par la Gare de Chaumont

 

Renseignements et inscriptions au 03 25 35 96 53.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:20
An Oshkosh unmanned armored vehicle with mine clearance equipment. (Photo: Oshkosh Defense)

An Oshkosh unmanned armored vehicle with mine clearance equipment. (Photo: Oshkosh Defense)



OSHKOSH, Wis., June 16 (UPI)

 

Unmanned ground vehicles by Oshkosh Defense are being put through their paces in Paris this week at Eurosatory 2014 in Paris.

The vehicles, which are navigating a course that simulates military route clearance, as equipped with Terremax, the company' s modular, multi-sensor appliqué kit that can be integrated into new vehicles or retrofitted onto earlier ones.

Vehicles equipped with the TerraMax UGV can easily collaborate with manned vehicles. The company is developing the technology independently as well as in collaboration with the U.S. Army and Marine Corps.

The demonstrations in Paris are taking place through Friday. The U.S. military recently conducted evaluations of UGV convoys in the United States.

"Vehicles equipped with TerraMax UGV can be used in concert with manned vehicles for a spectrum of operations including logistics convoys, route clearance and counter-IED missions, airfield construction and support, and more," said Urias. "This technology allows vehicles to operate for extended periods of time through challenging terrain, dust, darkness, rain, snow and other adverse conditions without the fatigue or loss of awareness that can afflict human operators."

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:17
Le Mirage F1 passe le relais à Mont-de-Marsan

 

17/06/2014 CNE Karim Djemai - Armée de l'air

 

Après 40 ans de bons et loyaux services passés dans l’armée de l’air, le Mirage F1 a tiré sa révérence, vendredi 13 juin 2014, sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan.

 

Les aviateurs - pilotes, mécaniciens, personnel de soutien - ayant servi sur cet avion de chasse mythique étaient conviés sur la base montoise, en présence également de leurs proches. « Ce fut un grand honneur d’accueillir les membres de la famille du Mirage F1, estime le lieutenant-colonel Benjamin Souberbielle, commandant l’escadron de reconnaissance 2/33 « Savoie », dernière unité évoluant à bord de Mirage F1. Le fait qu’autant d’Anciens du F1 se soient déplacés suscite aussi beaucoup de fierté. C’est un avion unique qui a profondément marqué plusieurs générations d’aviateurs. »

 

Tout au long de la journée, la grande famille du Mirage F1 a pris beaucoup de joie à se retrouver. Les accolades entre figures familières se sont succédé, tout comme les récits d’anecdotes et de souvenirs partagés.

 

Cette journée riche en émotions a débuté par une cérémonie militaire présidée par le général Antoine Creux, major-général de l’armée de l’air, également ancien pilote de Mirage F1. Pour saluer l’action décisive de l’escadron 2/33 « Savoie » dans les premières heures de l’opération Serval au Mali, le général Creux a décoré son fanion de la Croix de la Valeur militaire avec étoile d’argent, avec citation à l’ordre de la division aérienne. « De l’opération Manta à Serval au Mali, de l’Afghanistan à l’ex-Yougoslavie : l’escadron 2/33 « Savoie » s’est distingué sur tous les fronts », a également déclaré le major-général.

 

Plus tard dans l’après-midi, les principales formations acrobatiques de l’armée de l’air ont ponctué cet événement de démonstrations aériennes. Pour l’occasion, une patrouille de deux Mirage F1 était associée au programme. Les Carol Hotel, nom donné à cette patrouille éphémère, ont réalisé une présentation tactique de l’appareil.

 

Dans le même temps, un espace dédié aux traditions était installé dans un hangar de maintenance de la base aérienne montoise. De nombreuses pièces rares (photos, cahiers de marches, fanions, écussons) étaient regroupées, revenant sur les 40 ans du Mirage F1 et plus largement, sur les 100 ans de la mission de reconnaissance aérienne. Une exposition photographique réunissant une centaine de clichés d’époque avait également été installée pour l’occasion.

 

En clôture de cette journée exceptionnelle, une dernière soirée réunissant les Anciens du Mirage F1 était organisée en présence du général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air. « Plutôt qu’un discours officiel, je voudrais vous livrer quelques impressions qui ont émaillé ma carrière sur ce fabuleux avion qu’est le Mirage F1, a confié le général Mercier à une assistance émue. J’ai un excellent souvenir de mon premier vol sur F1 C à l’escadron de chasse 1/5 « Vendée ». À l’époque, empli de fierté, je m’étais dit : « çà y est, j’y suis arrivé » (…). Aujourd’hui, avec la modernisation de la flotte des avions de combat, le temps est venu pour le Mirage F1 de passer le relais. »

 

La polyvalence des équipages de Mirage F1, ayant pris part à tous les conflits majeurs de ces 40 dernières années, a également été une dernière fois saluée.

 

Après deux dernières représentations de la Patrouille Carol Hotel ( Cazaux les 21 et 22 juin, puis Nancy, les 5 et 6 juillet), le Mirage F1 effectuera un dernier survol de Paris, à l’occasion du défilé aérien du 14 juillet.

 

Ce sera l’ultime occasion d’admirer, en vol, la ligne en flèche de cet avion de chasse racé.

Le Mirage F1 passe le relais à Mont-de-MarsanLe Mirage F1 passe le relais à Mont-de-Marsan
Le Mirage F1 passe le relais à Mont-de-Marsan
Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:12
Le moteur du Rafale sous toutes ses coutures

 

17/06/2014 Armée de l'air - Economie et technologie

 

Le général Serge Soulet, commandant les forces aériennes (CFA) et le soutien des forces aériennes (CSFA), a accueilli le 28 mai 2014, sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan, le symposium des utilisateurs du M88-2, organisé par le groupe Safran avec une forte participation de représentants des sociétés SNECMA et SAGEM.

 

L’objectif de ce séminaire organisé par le CFA et le CSFA était de rassembler les industriels et les opérationnels autour d’un sujet commun : le M88-2. Cette année, le séminaire a bénéficié d’une large participation des acteurs industriels, opérationnels, étatiques et privés. L’armée de l’air était présente avec l’ensemble de l’expertise opérationnelle acquise du Rafale. Ils sont réunis autour de différents domaines tels que la conception, l’emploi et la maintenance du moteur du Rafale.

Les spécialistes du CSFA, d’ALAVIA, de la SIMMAD, de la DGA ou du SIAé ont orienté le séminaire sous l’angle de l’emploi. Des témoignages de pilotes du Rafale ont permis de faire avancer les recherches. De l’Afghanistan au Mali, leur vécu opérationnel des théâtres d’opérations permet de souligner les capacités de cet avion polyvalent sur une gamme de missions très diversifiées.

Pour conclure, cette rencontre a permis de nouer un dialogue entre les spécialistes et les acteurs industriels, étatiques et privés. La compréhension mutuelle des réalités de chacun permet ainsi de progresser pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui. Ce symposium permet de consolider les connaissances de cet avion pour que demain ce chasseur puisse devenir toujours plus performant.

 

ALAVIA : Amiral commandant la force aéronautique naval

SIMMAD : Structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques de la Défense

DGA : Direction générale de l’armement

SIAé : Service industriel de l’aéronautique

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:05
BEM Monge : des mesures de modernisation

 

17/06/2014 Sources : Marine nationale

 

Le Bâtiment d’essais et de mesure (BEM) Monge est actuellement en arrêt technique dans le cadre du «Programme de Rénovation et d’Évolution  du MONGE» (PREM). Ce chantier d’une durée totale de sept mois, réalisé sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction générale de l’armement (DGA), a pour double objectif de redonner du potentiel aux installations de mesures existantes mais également de moderniser les plus anciennes.

 

Au cours de ce chantier, une partie des antennes de télémesures, qui servent à collecter des données provenant des objets instrumentés, ont été carénées et modernisées. Le radar «Gascogne» a été débarqué. Ce dernier, déjà en service sur le BEM Henri Poincaré, a été retiré du service après une trentaine d’années de mesures, dont 125 tirs mer-sol balistique stratégique (MSBS), au profit de la dissuasion.

 

Une part importante du travail d’évolution a porté sur la rénovation du Système informatique du dispositif (SID), véritable colonne vertébrale du Dispositif général de mesures (DGM) qui réalise l’interface entre toutes les installations de mesures du DGM.

De gros travaux d’entretien sont réalisés sur les antennes des deux radars de trajectographie «Armor». Il s’agit d’une opération de grande ampleur, effectuée sous la maîtrise d’œuvre de la société Thales, qui mobilise des moyens logistiques et humains conséquents (environ une trentaine de personnes). Tous les sous-ensembles mécaniques sont débarqués et contrôlés en usine, les antennes et leurs supports sont entièrement démontés, sablés, zingués et remis en peinture. Des tentes ont été mises en place sur le quai oblique de la base navale de Brest pour réaliser ces travaux dans des conditions d’hygrométrie et de température nécessaires pour garantir un travail de qualité et assurer le respect de l’environnement. Malgré leur taille (Æ10m), le remontage doit être réalisé avec une précision d’orfèvre pour retrouver leurs caractéristiques d’origine et les performances associées.

 

Le BEM Monge reprendra la mer fin juillet pour vérifier le résultat de ces travaux avant la requalification opérationnelle de l’ensemble du DGM dès la rentrée.

 

Il sera ainsi prêt pour mener à bien ses missions au service de la dissuasion.

BEM Monge : des mesures de modernisation
Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:51
Perception du VBCI au 2e RIMa

 

 

17.06.2014 Armée de Terre

 

Le 6 juin 2014, 13 véhicule blindé de combat de l'infanterie (VBCI) sont arrivés au 2e régiment d'infanterie de marine d'Auvours prés du Mans. Mais, dés le mois d'avril, des personnels de la 1re compagnie ont effectué un stage de trois semaines au 1er régiment de chasseurs d'Afrique à Canjuers. Tous les personnels du régiment devraient avoir fait leur stage avant la fin de l'année.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:47
photo Isabelle-Chapuis  - MBDA

photo Isabelle-Chapuis - MBDA

 

Salon Eurosatory 2014, Paris-Nord Villepinte, le 17 juin 2014 - Sagem

 

Sagem (Safran) vient de signer plusieurs contrats avec son partenaire MBDA, dans le cadre du programme MMP, futur missile moyenne portée (1) destiné au remplacement des missiles anti-char Milan de l’armée de Terre.

Ces contrats portent sur le développement et la production de l’autodirecteur bi-mode du missile et du Boîtier Optronique de Commande (BOC) des postes de tir. Ils prévoient la production d’une première tranche de plus de 1500 autodirecteurs et de 225 boîtiers optroniques à livrer à partir de 2016.

L’autodirecteur du futur missile MMP, développé au sein d’un GIE regroupant Sagem et MBDA, permet l’acquisition et la poursuite des cibles à travers une voie infrarouge non refroidie ou une voie visible. Il intègre une unité de mesure inertielle de conception et de fabrication Sagem, dont les informations alimentent à la fois l’autodirecteur et le missile pour les fonctions de pilotage et navigation.

Le boitier optronique de commande dispose d’un capteur infrarouge bi-champs haute définition doté de traitements d’images évolués, d’une voie vidéo (jour), d’un GPS, d’un compas magnétique, et en option, d’un télémètre laser. A travers cet ensemble de visée, le tireur disposera des images obtenues par les caméras du poste de tir et celles issues de l’autodirecteur du missile.

L’expertise de Sagem en matière d’optronique et de guidage réunie dans le système MMP autorise un engagement à très faible préavis, de jour comme de nuit. Répondant aux nouvelles exigences des forces en opérations, ces équipements optroniques et de guidage contribuent à la flexibilité du MMP avec de nombreux modes d’utilisation possibles : tir et oubli, ré-assignement du missile durant le vol par le tireur en mode « homme dans la boucle », accrochage de l’autodirecteur après tir.

Les boitiers optroniques et l’autodirecteur du MMP seront produits dans l’établissement Sagem de Poitiers et les composants inertiels sur le site de Montluçon.

Ces contrats consolident le partenariat de longue date établi avec MBDA dans le domaine des systèmes d’armes et de missiles, Sagem valorisant l’offre de son partenaire avec des technologies critiques en matière de viseurs, de caméras thermiques, d’imagerie infrarouge, de stabilisation de plates-formes et de navigation inertielle à haute précision. Sagem développe et produit les autodirecteurs infrarouges des missiles de MBDA, parmi lesquels Magic, Mica IR, et Mistral.

A Eurosatory (16 - 20 juin 2014), Sagem est présent dans le Hall 6 - Stand F80.

(1) Le programme MMP (Missile moyenne portée) fait l’objet d’un contrat de développement et de production notifié le 3 décembre 2013 par la Direction générale de l’armement à MBDA. Au titre de la loi de programmation militaire 2014-2019, 175 postes de tir et 450 missiles seront livrés. Le programme prévoit un parc total de 400 postes de tirs terrestres et de 2850 missiles. Sources : Ministère de la défense.

****

Sagem, société de haute technologie de Safran, est un leader mondial de solutions et de services en optronique, avionique, électronique et logiciels critiques, pour les marchés civils et de défense. N°1 européen et n°3 mondial des systèmes de navigation inertielle pour les applications aéronautiques, marines et terrestres, Sagem est également n°1 mondial des commandes de vol pour hélicoptères et n°1 européen des systèmes optroniques et des systèmes de drones tactiques. Présents sur tous les continents via le réseau international de Safran, Sagem et ses filiales emploient 7 500 personnes en Europe, en Asie du Sud-est et Amérique du Nord. Sagem est le nom commercial de la société Sagem Défense Sécurité.
Pour plus d’informations : www.sagem.com

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:44
Eurosatory 2014 - SCORPION SICS

 

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

Présentation du programme SCORPION SICS

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:40
Eurosatory 2014 : Imagerie spatiale au travers d'Hélios

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

L'imagerie spatiale d'aujourd'hui et de demain

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:38
Eurosatory 2014 - PEGASE, le premier véhicule volant homologué

 

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

PEGASE, solution de mobilité innovante sur la terre et dans les airs

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:34
Eurosatory 2014-  SCORPION 3/3

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

Présentation du programme SCORPION

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:31
Eurosatory 2014-  SCORPION 2/3

 

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

Présentation du programme SCORPION

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:28
Eurosatory 2014 - SCORPION 1/3

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

Présentation du programme SCORPION

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:23
Eurosatory 2014 - Simulateur Virtual Battle Space 2

 

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

A la découverte du Simulateur Virtual Battle Space 2

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:22
Eurosatory 2014 -  Système de simulation

 

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

Un système de simulation en appui de l'engagement terrestre

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:19
Eurosatory 2014 - GIANTE

 

17.06.2014 ministere de la défense

 

Une technologie d'antenne planaire unique du monde

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories