Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 09:45
Sangaris : les gendarmes intègrent l’EUFOR RCA

 

06/06/2014 Sources : EMA

 

Le 26 mai 2014, le détachement de gendarmerie engagé en République Centrafricaine dans le cadre de l’opération Sangaris a rejoint l’EUFOR / RCA. Le transfert d’autorité s’est déroulé sur le camp de M’Poko, sous l’autorité du général Soriano, commandant la force Sangaris et du général Lion, commandant l’EUFOR.

 

Déployé le 27 mars 2014 à Bangui, le détachement de gendarmerie (DETGEND) était initialement engagé avec les soldats de la force Sangaris. Ensemble, ils ont mené différentes missions de contrôle de zone et d’accompagnement des gendarmes centrafricains à Bangui et à Bria. Les gendarmes ont aussi apporté un appui technique en police judiciaire auprès de la MISCA à Bouar.

 

Sous les ordres du colonel Massiot, commandant les deux pelotons français issus du groupement de gendarmerie mobile de Satory, le DETGEND EUFOR est aussi composé d’une cellule de renseignement et d’investigation criminelle, auxquelles s’ajoutent un peloton de la garde civile espagnole Guardia civilet un peloton de gendarmes militaires polonais. Cette centaine d’hommes qui forme une integrated police unitsera en mesure d’intervenir au profit de la population.

 

Grâce à leurs compétences tactiques et leur expertise technique, les gendarmes de l’EUFOR RCA soutiennent la montée en puissance des forces de sécurité centrafricaines dans leur zone d’action à Bangui, en particulier dans les 3eet 5earrondissements. Ils appuient les gendarmes centrafricains pour le rétablissement de l’ordre. La force de gendarmerie européenne poursuit le contrôle de zone et agit également en appui de la police technique judiciaire locale (aide à la gestion des scènes de crime, prise d’empreintes, etc.)

 

Environ 2000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 5800 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA, ainsi que son déploiement opérationnel.

Sangaris : les gendarmes intègrent l’EUFOR RCA
Sangaris : les gendarmes intègrent l’EUFOR RCASangaris : les gendarmes intègrent l’EUFOR RCA
Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 08:55
Le La Fayette au mouillage devant Liberty Island photo A.MANZANO Marine nationale

Le La Fayette au mouillage devant Liberty Island photo A.MANZANO Marine nationale


9 Juin 2014 Marine Nationale

 

À l’occasion du 70e anniversaire du débarquement sur les plages de Normandie, la Marine nationale se mobilise pour faire découvrir ses métiers et rendre hommage aux vétérans du 1er bataillon des fusiliers marins commandos. Composé de 177 marins emmenés par le LV Kieffer, ce commando est la seule unité française ayant débarqué sur les plages de Normandie le 6 juin 1944, à Ouistreham. En mer, les Forces navales françaises libres (FNFL) étaient également présentes avec les croiseurs Montcalm et Georges Leygues.

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 07:55
photo Aldebaran robotics

photo Aldebaran robotics

 

June 06, 2014 CESA

 

Issu de l’Ecole Polytechnique et de Telecom Paris, Bruno Maisonnier commence sa carrière dans les années 80 au sein d’une société de services informatiques. Il rejoint en 1986 le groupe Crédit agricole au département des systèmes d’information. Grâce à son expérience et à ses compétences, il obtient au fil des ans d’importantes responsabilités dans les filiales brésiliennes puis portugaises de la banque avant de diriger celle de Pologne en 2004. L’année suivante, il change radicalement d’univers pour se consacrer à sa passion en créant la société Aldebaran robotics, aujourd’hui n°1 mondial de la robotique humanoïde. L’entreprise noue avec le succès avec un premier prototype, dénommé Nao, commercialisé dans le monde entier et étudié par de prestigieuses universités comme Harvard, Stanford ou Tokyo, et a récemment dévoilé son nouveau robot : Romeo. Bruno Maisonnier est également vice-président de Syrobo, le syndicat des professionnels de la robotique, et président du cluster Cap Robotique. Il a accepté de répondre aux questions de la rédaction d’Epidosis.

 

Téléchargez Epidosis en version PDF

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 07:54
Samedi 14 juin 2014 : don de sang au profit des militaires blessés en opérations extérieures

 

source Association des entreprises partenaires de la Défense
 

Samedi 14 juin 2014 : don de sang au profit des militaires blessés en opérations extérieures dans le cadre de la journée mondiale du don de sang

 

La journée mondiale du don de sang se déroulera cette année le samedi 14 juin. A cette occasion, le Centre de transfusion sanguine des armées sera présent de 9 heures 30 à 16 heures 30 à

l’Ecole du Val de Grâce
1 place Alphonse Laveran Paris 5ème
RER ligne B : Port-Royal et Métro : Gobelins

 

L'Association des entreprises partenaires de la Défense propose une nouvelle fois de s'associer à cette cause en effectuant un don classique (« sang total ») sous réserve d'être apte et volontaire. Il est possible de faire un don de sang jusqu'à 70 ans. Si vous avez des questions, vous pouvez contacter un médecin du CTSA au 01 41 46 72 24.

N'oubliez pas d'apporter votre carte de donneur ou une pièce d'identité officielle.

 

Le musée du Service de santé des armées (SSA) sera accessible gratuitement à cette occasion. Pour en savoir plus : LIEN

 

Vous pouvez contribuer au succès de cette journée en étant présent le samedi 14 juin bien entendu, mais également en faisant circuler largement cette information au sein de votre réseau, en la mettant en ligne sur Internet, etc...

 

Pour télécharger la nouvelle plaquette de présentation du CTSA et de son expertise :

pdfLIEN

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 07:50
Pologne : Relève des Rafale par les Mirage 2000

 

06/06/2014 Sources : EMA Ministère de la Défense

 

Le 3 juin 2014, sur la base aérienne tactique de Malbork, en Pologne, les Rafale, déployés depuis le 28 avril, ont été relevés par des Mirage 2000.

 

Après l’arrivée de l’échelon précurseur le 28 mai et des équipes de mécaniciens le lendemain, les quatre chasseurs se sont posés tour à tour sur la base aérienne de Malbork, le 2 juin en fin de matinée. Le lieutenant-colonel Gauthier Dewas a pris la succession du lieutenant-colonel Yann Malard à la tête du détachement air en Pologne.

 

La relève se constitue de deux Mirage 2000-5 (de la base aérienne de Luxeuil) et de deux Mirage 2000 C (de la base aérienne d’Orange). Ces avions monoplace de défense aérienne armés de missiles air-air et dotés d’une grande autonomie sont capables, comme le Rafale, d’assurer la mission de permanence opérationnelle (PO).

 

Le détachement air présent en Pologne se compose ainsi d’une centaine de militaires et de quatre Mirage 2000 prêts à décoller 24/24h et 7/7j.

 

Le 16 avril 2014, l’OTAN sollicitait la France pour engager des capacités aériennes. Quatre Rafale ont ainsi été stationnés en Pologne depuis le 28 avril, sur la base de Malbork. La relève, nombre pour nombre, permet au détachement de continuer sa double mission :

•    réaliser des missions d’entraînement à la NATO AIR POLICING aux côtés des équipages polonais ;

•    participer, sur demande de l’OTAN, à la mission de surveillance de l’espace aérien de la Lituanie, de la Lettonie et de l’Estonie, afin de garantir l’intégrité de leur espace aérien.

Pologne : Relève des Rafale par les Mirage 2000
Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 07:45
FFDj : stage de survie en mer pour le DETALAT

 

05/06/2014 Sources : EMA

 

Le 14 mai 2014, le détachement d’aviation légère de l’armée de terre (DETALAT) des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) a réalisé une journée d’instruction de survie en mer.

 

L’exercice baptisé « SAMAR » s’est déroulé à proximité de l’île de Maskali au large de Djibouti. L’objectif de l’instruction était de permettre aux équipages qualifiés CESSAN (centre d’entrainement à la survie et au sauvetage de l’aéronautique navale) de réviser les procédures qui leur ont été enseignées. Les membres opérationnels de soute (MOS) ont pu, quant à eux, mettre en pratique le cours d’information « survol maritime » qui leur est dispensé en début de séjour à Djibouti.

 

Après avoir été déposés sur l’île en hélicoptère Puma, les équipages se sont mis à l’eau. Sous la supervision du plongeur-sauveteur du DETALAT, ils ont ensuite parcouru 300 mètres à la nage, afin de rallier le point de passage en apnée. Après avoir plongé à 5 mètres de profondeur, les personnels navigants (PN) ont « percuté » chacun à leur tour leur gilet afin d’actionner le dispositif de flottabilité, reproduisant ainsi la gestuelle de sortie d’hélicoptère immergé. Les équipages se sont ensuite regroupés en formation « chenille » (méthode qui consiste à s’accrocher par les jambes et qui permet d’éviter la dispersion).

 

La deuxième phase du stage consistait au repérage et à l’évacuation des naufragés. Pour cela, les équipages ont d’abord procédé à des lancements de fusées de signalisation pour avertir et guider l’approche du Puma sur leur position. Puis un à un, le personnel a été hélitreuillé à bord du Puma et déposé à terre.

 

Cette instruction est organisée à chaque nouveau mandat de mission courte durée (MCD) sur Djibouti. Il permet aux équipages du DETALAT de parfaire les procédures particulières et la mise en œuvre de moyens spécifiques en cas de crash en mer.

 

Dans le cadre des accords de défense entre la République de Djibouti et la France, les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) constituent depuis 2011 la base opérationnelle avancée française sur la côte Est de l’Afrique. Les FFDj participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise. Parmi leurs missions, les FFDj apportent également un soutien logistique essentiel au profit des bâtiments français et étrangers engagés dans les opérations de lutte contre la piraterie, notamment l’opération Atalante (soutien des bâtiments de guerre et des actions de patrouille maritime, soutien santé). Ce soutien concerne aussi la République de Djibouti dans le cadre de sa mobilisation contre la piraterie. Les FFDj bénéficient enfin d'une capacité d’entraînement permanente, avec le centre d’entraînement au combat et d’aguerrissement de Djibouti (CECAD). Régulièrement, le CECAD accueille des unités permanentes ou en mission de courte durée des FFDj, les unités ou écoles de métropole, ainsi que les forces armées djiboutiennes et étrangères.

 

FFDj : stage de survie en mer pour le DETALATFFDj : stage de survie en mer pour le DETALAT
FFDj : stage de survie en mer pour le DETALATFFDj : stage de survie en mer pour le DETALATFFDj : stage de survie en mer pour le DETALAT
FFDj : stage de survie en mer pour le DETALATFFDj : stage de survie en mer pour le DETALAT
Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 07:20
 source firetrench

source firetrench

 

ARLINGTON, Va., June 9, 2014 /PRNewswire

 

ATK (NYSE: ATK) will highlight a variety of advanced capabilities and products as an exhibitor during Eurosatory 2014. The land and air-land defense and security international exhibition takes place at the Paris-Nord Villepinte Centre, June 16 -20, 2014. The ATK display is located in Hall 5, Stand B522. 

 

ATK will highlight multiple current and next generation products at Eurosatory 2014 that support the armed forces of the U.S. and allied nations. These include precision guidance for artillery and mortars; advanced ammunition for main battle tanks; small-caliber ammunition; non-standard (non-NATO) ammunition and weapons; a complete line of medium-caliber ammunition for air, land and sea weapon platforms – including air bursting munitions; the XM25 Counter Defilade Target Engagement system; 30mm and 40mm configurations of the Mk44 Stretch Bushmaster® automatic cannon; and the recently reintroduced coaxial-mounted Mk52 chain gun by ATK.

 

Also available will be descriptions of ATK's gunship offerings, which deliver customized, innovative capabilities including precision weapons and intelligence, surveillance and reconnaissance to allied nations.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 06:55
Les débarquements amphibies,d'hier et d'aujourd'hui


6 juin 2014 ministeredeladefense

 

Explication d'un débarquement amphibie. Quels sont les facteurs conditionnant la réussite d'une opération amphibie?

Ce reportage est un extrait du magazine TV « Journal de la Défense » de juin 2014, intitulé «Les 70 ans du D Day, les événements clés».

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 05:55
Les 70 ans du D-Day : les événements clés - by #jdef


6 juin 2014 ministeredeladefense

 

Regardez le Journal de la Défense (#Jdef) de juin 2014, le magazine TV tout en images inédites. Ce mois-ci, l'équipe a posé ses caméras sur les plages du débarquement en Normandie et au Mémorial de Caen.

Au programme de ce numéro 92 de juin 2014 :

-Un road movie des lieux emblématiques du D-Day. Une remontée dans le temps pour revivre cet épisode qui a changé le cours de l'histoire.
-Témoignage d'un vétéran du Commando Kieffer. Léon Gautier a été l'un des 177 français à débarquer en Normandie, au matin du 6 juin 1944.
-Explication d'un débarquement amphibie d'hier et d'aujourd'hui. Quels sont les facteurs conditionnant la réussite d'une opération amphibie ?

Retrouvez l'intégralité du magazine TV « Journal de la Défense, mission défense » (#Jdef) sur la Chaîne parlementaire-Assemblée nationale (LCP) et sur les plates-formes Dailymotion et Youtube du ministère de la Défense.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 05:55
70 ans du D-Day- JT n°3 - Jeudi 5 juin 2014

 

6 juin 2014 ministeredeladefense

 

Le 6 juin 2014, la France commémore le 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie. À cette occasion, retrouvez du 4 au 9 juin un journal vidéo quotidien avec les principaux événements s'étant tenus dans le cadre des commémorations. Aujourd'hui, au sommaire du troisième journal, le parachutage de 300 soldats américains, anglais, canadiens et français à Ranville, aux abords du pont "Pegasus Bridge", comme l'avaient fait les paras britanniques au petit matin du 6 juin 1944 ; une immersion dans les dernières répétitions de la cérémonie internationale qui se tiendra ce vendredi à Ouistreham, en présence de 19 chefs d'Etats et de gouvernements ; puis l'embrasement des 84 km de côtes bas-normandes avec 24 feux d'artifices tirés simultanément, symbolisant les bombardements intensifs qui ont précédés le Débarquement dans la nuit du 5 au 6 juin 1944.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 05:55
70 ans du D-Day - JT n°6 - dimanche 8 juin 2014



9 juin 2014 ministeredeladefense

 

Le 6 juin 2014, la France commémore le 70ème anniversaire du Débarquement allié en Normandie. À cette occasion, retrouvez du 4 au 9 juin un journal vidéo quotidien avec les principaux événements s'étant tenus dans le cadre des Commémorations.

Aujourd'hui, au sommaire de ce sixième et dernier "Journal des commémorations", revivez les meilleurs moments du dimanche 8 juin, avec comme évènements phares, le parachutage de 800 soldats venus des États-Unis, de Grande-Bretagne, d'Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique, de Pologne, de République tchèque, d'Italie et de France, pour plus d'une heure de spectacle aérien. En seconde partie, découvrez les meilleurs extraits du Festival international de Musique militaire "Tattoo de la Liberté" qui a réuni 500 musiciens militaires originaires de 10 nations, pour une parade dans les rues de la capitale bas-normande suivie d'un grand spectacle au Zénith de Caen.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 05:55
70 ans du D-Day - JT n° 4 - Vendredi 6 juin 2014



7 juin 2014 ministeredeladefense

 

Le 6 juin 2014, la France commémore le 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie. À cette occasion, retrouvez du 4 au 9 juin un journal vidéo quotidien avec les principaux événements s'étant tenus dans le cadre des Commémorations. Aujourd'hui, au sommaire du quatrième journal des commémorations, vivez ou revivez les meilleurs moments de la cérémonie internationale, point d'orgue de ces commémorations du 70e anniversaire, avec la présence sur la plage d'Ouistreham de 19 chefs d'États et de gouvernements et de plus de 9 000 personnes. Découvrez ensuite des extraits du spectacle de reconstitution de la bataille pour la Batterie allemande de Merville-Franceville, retraçant la vie sous l'occupation nazie et l'attaque et la prise de la Batterie par les parachutistes britanniques, au matin du 6 juin 1944.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 05:55
70 ans du D-Day - JT n° 5 - Samedi 7 juin 2014


8 juin 2014 ministeredeladefense

 

Le 6 juin 2014, la France commémore le 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie. À cette occasion, retrouvez du 4 au 9 juin un journal vidéo quotidien avec les principaux événements s'étant tenus lors des Commémorations.
Aujourd'hui, au sommaire du cinquième « Journal des commémorations », découvrez l'immense show aérien qui a eu lieu dans le ciel d'Arromanches, là où en juin 1944, fut installé par les alliés le port artificiel de Mulberry Harbor. Avions d'époque, démonstrations de sauvetage héliporté par la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) et la Marine nationale, sans oublier le show aérien fulgurant de la Patrouille de France.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 04:55
Go ! sur Sainte-Mère-Eglise...

 

Source Thomas Goisque


Lors des cérémonies du 70e anniversaire du débarquement en Normandie, une association a organisé des sauts commémoratifs sur le bocage autour de Sainte-Mère-Eglise et Sainte-Marie-du-Mont à la tombée du jour.

Un vétéran de 93 ans, largué la nuit du 5 juin 1944 avec la fameuse 101e Airborne Division sur les marais du Cotentin pour tenir les ponts sur la Douve, est monté avec nous dans le Dakota C-47 pour effectuer 70 ans plus tard un saut anthologique en tandem…

Un reportage à retrouver très prochainement sur le site de Thomas Goisque


 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 16:55
Le Styx lors de sa bénédiction à l’île d’Arz, lundi 2 juin 2014 Photo C. Noblanc

Le Styx lors de sa bénédiction à l’île d’Arz, lundi 2 juin 2014 Photo C. Noblanc

 

06.06.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

Lundi, dans le golfe du Morbihan, quelques chanceux ont pu apercevoir les évolutions d'une embarcation militaire peu commune.

Cette embarcation fluviale rapide a été conçue par la société morbihanaise Pirenn dont le tout nouveau Styx (comme le fleuve des enfers) est destinée à l’armée de Terre (photo Noblanc). 

"L’objectif de ce bateau est de réapprendre à utiliser les fleuves et les plans d’eau intérieurs comme des voies de pénétration et de liaison", a expliqué le chef de bataillon Nicolas de Raguenel de la section technique de l’armée de Terre.

Cette coque rigide de 8,20m est propulsée par deux moteurs de près de 200 chevaux; elle peut emporter douze hommes à plus de 40 nœuds. Le Styx peut être armé de trois mitrailleuses dont une 12,7mm et d'un lance-grenades.

Elle va faire l’objet de plusieurs mois d’évaluation opérationnelle. Et si la satisfaction affichée lundi se prolonge au-delà des évaluations opérationnelles, un appel d’offres pour d’autres unités du même type pourrait être lancé.

"Nous sommes allés au-delà du cahier des charges du client", assure Rohan Le Trévédic, directeur général de Pirenn. "Nous avons amélioré la charge utile et la vitesse tout en assurant au Styx des capacités marines supérieures à celles qu’on attend généralement d’une embarcation fluviale."

A lire aussi l'article de Stéphane Gallois dans le marin de ce vendredi.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 12:55
L'E-3F du 36ème EDCA "Berry" de la base aérienne d'Avord

L'E-3F du 36ème EDCA "Berry" de la base aérienne d'Avord

 

 

02/06/2014 Alice Le Flamanc, Sirpa air

 

Lundi 26 mai 2014, un avion radar E-3F du 36ème escadron de détection et de contrôle aéroportés (EDCA) «Berry» situé sur la base aérienne (BA) 702 d’Avord a effectué pour la première fois un ravitaillement en vol sur un KDC-10 néerlandais.

 

Opération réussie pour l’Awacs : «c’est une première» souligne le lieutenant-colonel Étienne Ruellan, commandant en second de l’EDCA. «Habituellement nous ravitaillons auprès des KC135 ou C135. Ce vol nous a permis de transformer l’essai. Le ravitaillement en vol reste une opération délicate. Derrière un avion aussi gros, c’était d’autant plus intéressant». D’une durée de quatre heures, le vol a permis de qualifier pilotes, navigateurs et mécaniciens navigants avec succès.Au-delà de l’instruction des équipages, cette mission permet d’augmenter l’élongation de l’E-3F et la possibilité de ravitailler sur un plus grand type d’avion. «La réalisation de ce vol va permettre plus de souplesse opérationnelle dans la conduite de nos missions mais aussi dans leur planification par nos partenaires otanien», conclut le lieutenant-colonel Ruellan.

 

 

Le KDC-10 de la Royal Netherlands Air Force sur la base aérienne d'Avord

Le KDC-10 de la Royal Netherlands Air Force sur la base aérienne d'Avord

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 11:55
Balard s'affiche en grand


04/06/2014 Ministère de la Défense

 

Les usagers du périphérique parisien ont désormais une nouvelle image du chantier de Balard. C'est en effet par une immense bâche représentant les personnels du futur siège du ministère de la Défense en 2015 que le site du chantier est décoré. Une occasion pour la rédaction de revenir sur ce chantier-phare qui devra accueillir à terme les états-majors et grandes directions du ministère.

 

Après les grues et les chantiers, c'est désormais une nouvelle image que les usagers du périphérique ont de Balard. En effet, une bâche siglée "Balard 2015" et illustrée par les visages de civils et de militaires recouvre une partie d'un bâtiment donnant sur le périphérique.

 

Le projet Balard constitue un projet immobilier permettant le regroupement à Paris, sur un même site, du ministère de la Défense, de certains de ses services et de divers états-majors jusqu'alors répartis sur des lieux différents. Le déménagement est prévu pour 2015.
Seront regroupés notamment sur ce site :
·    le ministre de la Défense et son cabinet ;
·    l'état-major des armées ;
·    l'état-major de l'armée de Terre ;
·    l'état-major de la Marine ;
·    l'état-major de l'armée de l'Air ;
·    la direction générale de l'Armement (DGA) ;
·    le secrétariat général pour l'administration (SGA).

 

L'ensemble représentera un effectif d'environ 9 300 personnes. Le projet comporte la construction de 145 000 m2 de bâtiments neufs et la rénovation de 135 000 m2 de bâtiments déjà existants.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 11:50
Cyberdéfense : La France entre officiellement à Tallinn

 

04/06/2014 Asp. Camille Martin – Sources EMA

 

A l’occasion d’une cérémonie exceptionnelle en Estonie en présence du contre-amiral Coustillière, officier général de la cyberdéfense, la France est devenue le mardi 3 juin membre à part entière du Centre d’excellence en cyberdéfense de Tallinn. Cet organisme multinational, certifié par l’Otan, mène depuis 2008 des activités de recherche et de formation spécialisées dans la cyberdéfense.

 

La cérémonie officielle a eu lieu le 3 juin 2014 dans le Centre d’excellence en cyberdéfense de Tallinn (Cooperative Cyber Defence Center of Excellence, CCD COE), en Estonie, et a permis de hisser haut les couleurs des nouveaux pays entrants. Cet événement s’est déroulé en présence de son excellence Michel Raineri, ambassadeur de France, du contre-amiral Coustillière, officier général à la cyberdéfense, et d’une délégation d’officiers de l’École de guerre présents au CCD COE dans le cadre de leur formation. Si la France participe depuis juillet 2013 aux travaux du centre avec la présence sur place d’un officier juriste, à présent elle entre officiellement au CCD COE comme membre, aux côtés de la Grande-Bretagne, de la République Tchèque, et de l’Autriche.

Le centre d’excellence en cyberdéfense de Tallinn est un organisme multinational, certifié par l’Otan, mène depuis 2008 des activités de recherche et de formation spécialisées dans la cyberdéfense.

 

Le Centre d’excellence en cyberdéfense de Tallinn  est un centre multinational, créé par l’Estonie, qui mène des activités de recherche et de formation dans les domaines techniques, juridiques et stratégiques. Il s’est vu accordé le label de centre d’excellence de l’OTAN, en 2008, et soutient depuis lors l’organisation par des études au profit du Commandement pour la Transformation et par la conduite d’exercices cyber (Cyber Coalition). L’Estonie, l’Allemagne, la Hongrie, l’Italie,  la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la Pologne, la Slovaquie, l’Espagne et les Etats-Unis sont membres du centre et financent son activité.

 

En parallèle de cette cérémonie, le contre-amiral Coustillière a rencontré ses homologues estoniens pour approfondir la coopération en cyberdéfense entre les ministères de la Défense. Cette coopération s’étend aux domaines opérationnel et technique, mais concerne également la formation et les réserves.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 11:40
BPC Vladivostok photo T. Bregaris Ouest-France

BPC Vladivostok photo T. Bregaris Ouest-France

 

 

05/06/2014 Par Lefigaro.fr avec AFP

 

Le président américain Barack Obama a exprimé aujourd'hui son "inquiétude" sur la vente par la France de navires militaires Mistral à la Russie, en raison de la crise en Ukraine.

 

"J'ai exprimé mes inquiétudes, et je ne pense pas être le seul", a déclaré Barack Obama lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet du G7 à Bruxelles. "Il aurait été préférable de suspendre" cette vente, a-t-il ajouté.

 

La France et la Russie ont signé en 2001 un contrat pour deux navires Mistral, le premier devant être livré en octobre 2014, le second en 2015 et destinés à la flotte russe de la Mer Noire.

Washington a déjà mis en garde Paris à plusieurs reprises contre la vente à Moscou de ces navires militaires.

 

La position française est pour le moment de laisser la porte ouverte à un réexamen de ce contrat d'un montant de quelque 1,2 milliard d'euros d'ici le mois d'octobre, quand le premier des deux navires doit être livré à la flotte russe.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 10:55
Cérémonie de tradition à Colleville-Montgomery

 

06.06.2014 par Marine Nationale

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 07:55
Remise du 11e prix de l'Audace


02/06/2014 DGA

 

Dans le cadre de la journée dédiée à l’innovation participative de Défense, Jean-Yves Le Drian a remis le prix de l’Audace à sept lauréats le 28 mai 2014 à l’Ecole militaire, en présence du Délégué général pour l’armement Laurent Collet-Billon. Ce prix est décerné tous les deux ans par la fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque*. Il récompense les personnels les plus audacieux et innovants du ministère de la Défense et de la gendarmerie.

 

L'état-major des armées, la direction générale de l’armement, le secrétariat général pour l’administration, les trois armées et la gendarmerie présélectionnent les trois dossiers les plus innovants au titre de leur entité et un jury élit les projets primés. Chacun d'eux est récompensé par un prix de 2 500 €. Un coup de projecteur est ainsi donné sur les solutions concrètes émanant des opérationnels facilitant notamment le travail au quotidien et les interventions en opérations extérieures.

 

Lauréat pour l’armée de terre

Le lieutenant Jean-Baptiste Colas pour Auxylium, interface légère de communication multi-usage pour le combattant débarqué et les forces de secours.

Le démonstrateur réalisé réunit sur un même support civil de type smartphone ou tablette tactile l’ensemble des outils numériques utiles à la gestion d’actions de combat pour un soldat sur le terrain : radio tactique, cartographie, GPS, prise d’images, gestion d’événements et accès à distance à des objets connectés comme des capteurs ou des robots.

 

Lauréat pour la marine nationale

Le lieutenant de vaisseau Jean-Christophe Philippi pour la règle atmosphère Philippi, calcul rapide de la viabilité de l’air respiré à bord des sous-marins.

La règle de calcul Philippi présente une solution rapide pour estimer la viabilité de l’air respiré dans le sous-marin. Développée pour les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), la règle est généralisable à l’ensemble des sous-marins français et étrangers.

 

Lauréat pour l’armée de l’air

L’adjudant-chef Hervé Le Borgne et l’adjudant Christophe Fournier pour TITAAN, Technologies intégrées au travail d’appui aérien numérisé

Cette innovation permet lors d’une mission d’appui aérien de maintenir une liaison permanente entre le combattant et sa chaîne de commandement en minimisant les contraintes d’espace et de temps. TITAAN garantit une interopérabilité interarmées et interalliée.

 

Lauréat pour la gendarmerie nationale

L’adjudant-chef Frédéric Amardeil et l’adjudant-chef Cyriaque Poinsignon pour la tente et colis de survie aéro-largables

Le lot de survie embarqué est destiné d’une part aux équipages et d’autre part à être aérolargué aux personnes en péril lorsque les conditions de vol limitent les capacités de l’hélicoptère. Il est articulé autour d’une tente à structure autoportée et autogonflable. Sa mise en œuvre est optimisée pour du personnel traumatisé qui trouvera à l’intérieur une collection complète de matériel de survie.

 

Lauréat pour la DGA

L’ingénieur navigant d’essais Pierre-Henri Papelard (DGA Essais en vol) pour les platines de protection BLU-111

Grâce à cette innovation, les corps de bombe BLU-111 peuvent dorénavant être employés par le Rafale Marine sur le porte-avions Charles de Gaulle pour le bombardement d’emploi général, et non plus seulement sur le Super Etendard Modernisé.

Lire l'interview de Pierre-Henri Papelard

Lauréat pour l’EMA

Le médecin chef des services Anne Sailliol et la pharmacienne en chef Anne-Virginie Gachet, pour le plasma lyophilisé

L’optimisation du processus de production proposé du Plasma Lyophilisé « PLYO », plasma de référence pour une prise en charge immédiate du blessé hémorragique, autorise l’augmentation de la production et la diminution des coûts, en permettant de proposer ce produit au secteur civil de la santé tout en répondant aux référentiels nationaux.

Lauréat pour le SGA

L’ingénieur de 2e classe Maxime Esquerre, pour Waterbelt

Le dispositif Waterbelt, conçu pour atténuer les effets d’une détonation lors des opérations de détection, de désamorçage ou de destruction d’objets suspects, est basé sur l’emploi d’eau et de mousse bas-foisonnement. Seul 25 % des éclats perforent le mur d’eau avec une vitesse résiduelle relativement faible et une capacité vulnérante très atténuée.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 07:55
Nouvelle édition d’Ardennex : un entraînement des forces aériennes réaliste

 

02/06/2014 Armée de l'air

 

L’escadron de chasse 3/3 «Ardennes» a organisé, du 21 au 23 mai 2014, l’exercice Ardennex, dédié aux forces aériennes.

 

Conduit et dirigé depuis la base aérienne 133 de Nancy, en coopération étroite avec le commandement des forces aériennes-commandement du soutien des forces aériennes (CFA-CSFA) et le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA), Ardennex a nécessité une préparation minutieuse.

L’objectif de cet entraînement, mettant en scène des forces amies et des forces ennemies, était d’exercer les unités aériennes à d’importantes missions «d’entrée en premier», dans un environnement réaliste, en optimisant les moyens engagés. L’utilisation de la liaison de données tactiques L16 entre les différents aéronefs et centres de commandement et de conduite aéroporté ou au sol a fait partie des principaux axes d’entraînement des équipages.

 

De nombreux aéronefs de l’armée de l’air ont été engagés au sein de dispositifs complexes (COMAO - composite air operations): Mirage 2000D de la base aérienne de Nancy, Rafale de Saint-Dizier, Mirage 2000-5 de Luxeuil, E-3F d’Avord, Alphajet de Dijon. Des Rafale de la marine nationale complétaient le dispositif, ainsi que des F-16 belges de la base aérienne de Florennes. Tous ces aéronefs ont été engagés dans une zone d’exercice temporaire spécialement créée pour l’événement couvrant un large quart nord-est de la France. De plus, la contribution de moyens de défense sol/air, ainsi que des installations du polygone de guerre électronique ont permis de récréer un environnement tactique dense et réaliste.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 07:50
Eagles Build, exercice franco-britannique (part 2)

 

04/06/2014  J. SEVERIN

 

Eagles Build, centré sur l’appui génie, est l’exercice qui a réuni le 17e régiment du génie parachutiste et la 16 Air Assault Brigade. (Épisode 2/4)

 

Durant quinze jours, les sapeurs parachutistes ont mené, avec leurs homologues britanniques, des missions de reconnaissance d’axes, de sécurisation d’itinéraires ou encore de gestion d’incidents. Un exercice de coopération et d’échanges qui permet de préparer les soldats aux théâtres d’opérations extérieures.

Alors « go, go, go », plongez au cœur de l’action, en quatre épisodes, au côté de nos combattants.

 

Dans l’épisode 2, participez à l’association franco-britannique pour infiltrer et prendre d’assaut une position ennemie.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 07:49
Eagles Build, exercice franco-britannique (part 1)

Eagles Build, exercice franco-britannique / Crédits : 17e RGP

 

04/06/2014 J. SEVERIN – Armée de Terre

 

Durant quinze jours, les sapeurs parachutistes ont mené, avec leurs homologues britanniques, des missions de reconnaissance d’axes, de sécurisation d’itinéraires ou encore de gestion d’incidents. Un exercice de coopération et d’échanges qui permet de préparer les soldats aux théâtres d’opérations extérieures.

 

Alors « go, go, go », plongez au cœur de l’action, en quatre épisodes, au côté de nos combattants. (épisode 1/4)

 

Dans l’épisode 1, découvrez comment est effectuée une reconnaissance d’axes, afin de détecter et de neutraliser d’éventuels engins explosifs.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 07:35
La frégate de surveillance Prairial à l’heure coréenne

 

 

04/06/2014 Marine nationale

 

Le 28 mai dernier, la Frégate de surveillance (FS) Prairial a fait escale à Busan, deuxième agglomération de Corée du Sud. Malgré un contexte tendu suite au récent naufrage du paquebot Sewol [1], cette escale a permis aux deux marines de multiplier les échanges et les coopérations.

 

Les entraînements avec la Marine sud-coréenne, à quai comme en mer, ont été nombreux. Pourtant, les sud-coréens comptaient un nombre limité de bâtiments sur place, la plupart étant en patrouille à proximité de la North Limit Line, zone de démarcation maritime où les deux Corées s’observent de près à l’Ouest.

 

Quant au commandant du Prairial, il s’est entretenu avec le vice-admiral Jung Ho-Sub, commandant de la Flotte de République de Corée (Rokfleet), puis avec son adjoint le rear-admiral Youn Jeong-Sang.

 

Une délégation de marins coréens est également venue à bord afin d'améliorer leur connaissance en sécurité/sauvetage suite au naufrage du Sewol. Cette délégation a été particulièrement attentive aux moyens employés par la Marine, notamment dans la démagnétisation, les gilets de sauvetage, les radeaux, l’éclairage de secours, les moyens d'épontillage hydraulique ou les plans d'attaque.

 

La frégate Busan, bâtiment hôte et le Prairial ont réalisé un exercice le jour du départ, qui a notamment permis des visites croisés. Les équipes de visite française et coréenne ont échangé sur leurs procédures respectives de lutte contre le narcotrafic en mer.

 

Une délégation de marins français s’est également rendue sur la zone démilitarisée à la frontière nord-coréenne (DMZ). Après avoir pénétré dans la Joint Security Area(JSA), sous contrôle de l’United Nations Command (UNC), ils ont pu se rendre près de la ligne de passage de la frontière entre les deux  Corées où se situent les bâtiments de négociations de l’UNC. La délégation de marins français n’a en revanche pas pu pénétrer dans le bâtiment de la Military Armistice Commission (MAC), où a été signé l’armistice il y a 61 ans, situé à cheval sur la frontière.

 

Autre temps fort de cette escale en Corée du Sud, la cérémonie de commémoration survenue le 28 mai au cimetière de l’ONU de Busan. Une cérémonie militaire durant laquelle la délégation du Prairial est venue rendre hommage aux 44 soldats français tombés pendant la guerre de Corée.

 

Rappelons également que la France a été l’une des 16 nations engagées aux côtés des troupes combattantes pendant la guerre de Corée, et que notre pays continue de soutenir l’UNC, notamment à travers des exercices annuels d’état-major auxquels participent d’ailleurs des officiers des Forces Armées en Polynésie Française (FAPF), ou lors de passages annuels de bâtiments français en Corée et au Japon.

 

[1] : Ferry sud-coréen de la Cheonghaejin Marine Company, le Sewol a fait naufrage le 16 avril 2014 au large de l'île de Jindo, provoquant la mort de plus de 300 personnes sur les 476 passagers.

La frégate de surveillance Prairial à l’heure coréenne
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories