Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 11:50
photo Composante Marine - MIL.be

photo Composante Marine - MIL.be


18.09.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

C'est, comme on dit, dans les tuyaux: selon mon excellent collègue de l'agence Belga, Gérard Gaudin, la Belgique devrait participer à partir de début octobre et durant six semaines à l'opération navale européenne en Méditerranée [EUNAVFOR MED] avec la frégate Leopold 1, l'un des deux navires de cette classe en service dans la Marine belge.

La frégate belge devrait ensuite participer à partir de la mi-novembre "durant environ quatre semaines à la Task Force internationale" qui croise dans le Golfe persique. Selon Belga, "le navire aura un rôle d'escorte du porte-avions Charles de Gaulle" qui pourrait effectuer un nouveau déploiement en Méditerranée, son aviation embarquée bombardant des objectifs de l'Etat islamique (EI) en Irak et certainement aussi en Syrie.

Entre février et avril dernier, le PA français avait déjà été déployé et ses avions (SEM et Rafale) avaient été engagés en Irak. Une frégate britannique, le HMS Kent, avait rallié le groupe aéronaval pour assurer la mission la lutte anti-sous-marine.

Selon Belga, Paris n'a pas encore répondu formellement à l'offre belge. Ce que confirme l'EM de la Marine nationale.

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 07:56
Les experts de la cyberdéfense se donnent rendez-vous à Paris

 

03/09/2015 Ministère de la Défense

 

Le premier colloque international #CyberDef 2015 organisé par le ministère de la Défense se tiendra le 24 septembre à Paris. Il réunira des hauts responsables de la cyberdéfense, des experts internationaux et des universitaires.

 

Le 24 septembre sur le site de l’École militaire (Paris) se tiendra le premier colloque international #CyberDef 2015 organisé par le ministère de la Défense avec le soutien d’industriels français. La thématique abordée pour cette première édition,  « la cyberdéfense au cœur des opérations », illustre l’investissement du ministère de la Défense dans ce domaine de lutte. Elle permettra de mieux cerner les implications et les enjeux de la présence du cyber dans les opérations militaires.

#CyberDef 2015 rassemblera les hauts responsables de la cyberdéfense, les experts internationaux issus d’une vingtaine de pays alliés, les responsables de la Défense, les experts universitaires, les représentants d’organisations internationales (Otan, Union européenne) et les entreprises du monde entier, afin de croiser les expériences et les connaissances de chacun.

 

Des challenges pour évaluer le niveau de connaissance des futurs ingénieurs

Le colloque s’articulera autour de conférences plénières portant sur l’évolution des menaces et sur la place du combat numérique dans le cadre d’opérations militaires, ainsi que d’ateliers sur l’interopérabilité entre partenaires, la formation et l’entraînement à la gestion de crise cyber. Des experts de plusieurs pays animeront l’ensemble de ces travaux.

À cette occasion, la Direction générale de l'armement (DGA) et l’État-major des armées (EMA Cyber) lancent, pour la première fois en 2015, deux challenges destinés aux étudiants d’écoles d’ingénieurs civils et militaires. Il s’agit d’évaluer le niveau de connaissance des futurs ingénieurs civils et militaires, tester leurs aptitudes à lutter contre les attaques informatiques et commencer à fédérer un réseau international de futurs experts en cyberdéfense.

 

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 07:55
Retrouvez l’armée de l’air aux Journées européennes du patrimoine 2015



 18/09/2015 Armée de l'air

 

De nombreuses bases aériennes ouvrent les portes de leur patrimoine culturel à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2015, les 19 et 20 septembre prochains. Le thème retenu cette année est "Le patrimoine du XXIe siècle, une histoire d’avenir".

 

Pour cette 32e édition, la Défense, deuxième acteur culturel de l’État, invite le public à découvrir plus d’une centaine de sites et de hauts lieux du patrimoine militaire français qui proposent, pour l’occasion, de nombreuses visites, ateliers pédagogiques et expositions de matériel. En 2014, les édifices militaires ont accueilli plus de 200 000 visiteurs.

À cette occasion, des bases aériennes et des détachements air vous proposeront des visites historiques. 

Pour de plus amples informations sur les activités proposées consultez le site du ministère de la Culture et de la Communication.

Rendez-vous sur les bases aériennes !

Base aérienne 102 de Dijon

  19 et 20 septembre 2015
  Le samedi de 14h à18h et le dimanche 10h-12h et 14h-18h
  - Visite des 3 espaces du musée de la base avec son Mirage 2000 Cristal
  - Remise d'une plaquette souvenir sur l'histoire de la BA 102
  - Présentation du Mirage III des "Chevaliers du ciel"

Base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac

  19 et 20 septembre 2015
  - Visites guidées en bus de la base aérienne à travers ses monuments d’infrastructure
  - Visites guidées de l’espace "traditions"
  - Exposition statique d’une vingtaine d’avions mythiques de chasse et de transport pour faire revivre l’épopée industrielle et technologique qu’a connue la région Aquitaine de la période post-seconde guerre mondiale, soit 1945, aux années 90. Chacun des avions sera associé autant que possible à une automobile de la même époque de préférence de marque française.

Base aérienne 115 d'Orange

  Samedi et dimanche de 09h à 12h et de 13h30 à 17h
  Visite du musée de la base dénommé « Musée Caritat »
  Le musée se trouve sur la base, en zone vie tout près de l’entrée base et est donc facile d’accès au public.

Base aérienne 118 de Mont-de-Marsan

  - Exposition statique d’aéronefs
  - Visite de l’Espace Patrimonial Rozanoff (musée de la base aérienne et du centre d'expertise aérienne militaire)
  - Exposition dynamique par l’équipe cynophile

  Sur inscription uniquement au 05 58 46 78 53

Élément air rattaché 279 de Chateaudun

  19 et 20 septembre de 9h30 à 17h

  Baptêmes de l'air à l'Aéro-club Jean Fournier
  Entrée libre avec pièce dʼidentité

Base aérienne 702 d'Avord

  Musée de la base aérienne 702 d’Avord
  Route de Bourges - 18520 Avord
  Informations au : 02 48 68 41 65
  Courriel: lescopains.avord@orange.fr
  • Horaires des visites :
  Samedi : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  Dimanche : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  ● Durée de la visite : 1h30
  Point de départ de la visite : entrée principale de la base aérienne
  Visite gratuite, commentée par groupe composé de 28 personnes
  ● Public concerne : adultes et enfants
  Partiellement accessible aux personnes à mobilité réduite
  Pas d’inscription préalable

Base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard

  Le musée aéronautique de la BA 709 est ouvert au public les 19 et 20 septembre :
  - Horaires : 10h00 – 12h00 et 14h00 – 18h00
  - Description des animations des Journées européennes du patrimoine :
  1- Visite commentée du musée aéronautique : histoire de la base aérienne 709 depuis sa création en 1938 à nos jours.
  2- Expositions d’avions anciens et divers objets aéronautiques
  3- Exposition de véhicules et matériels de la seconde guerre mondiale.
  4- Exposition de tenues de pilotes
  5- Exposition de maquettes et peintures sur le thème de l’aéronautique
  Réservation préalable : 05. 45.32.73.56 (heures ouvrables)
  Pièce d’identité obligatoire

Base aérienne 722 de Saintes

  Afin de faire découvrir ses missions au public, l’école organise pendant ces 2 jours des visites à partir de 13h30 avec au programme :
  - Visite de la salle «traditions», véritable musée de notre école ;
  - Visite du Hangar aéronautique et de l’atelier des moteurs ;
  - Présentation de l’Armée de l’air et de l’historique des promotions des élèves techniciens.

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 07:30
Un an de frappes françaises en Irak

La France a engagé en février 2015 son porte-avions «Charles-de-Gaulle» dans les opérations de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak. - photo EMA

 

19.09.2015 Par Olivier Fourt - RFI

 

Sur le papier, la France ne pèse pas lourd. Depuis l’an dernier, la France a mené officiellement 218 frappes en Irak, sur les 4 330 menées par l’ensemble de la coalition, soit 5 % des bombardements.

 

Aujourd’hui, la France engage 12 avions de combat au total, répartis sur deux bases aux Emirats Arabes Unis et en Jordanie. Mais si plus de 1 000 missions aériennes ont été enregistrées côté français, 80 % des sorties françaises sont des vols de reconnaissance ou de ravitaillement, et c’est bien là le principal objectif de la mission « comprendre pour être plus efficace ».

Comparés aux pays européens, l’armée de l’air française a mené un peu moins de raids aériens que les Britaniques et les Hollandais. Si la France fait partie de la coalition, dirigée par les Etats-Unis, elle ne bénéficie pas formellement de tous les renseignements délivrés aux plus proches alliés des Etats-Unis dans le cadre de l’Otan, au sein du groupe dit des « Five eyes » qui rassemble Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni et Etats-Unis. Mais Paris se réserve toujours un droit de véto sur les cibles à attaquer en Irak. Un officier français inséré dans le centre des opérations aériennes d'Al-Oudeid, au Qatar, peut a tout moment refuser qu’une frappe soit menée par l’aviation française.

 

Discrétion de l'état-major français

En douze mois d’opérations, l’état-major français est resté très discret sur les cibles qui ont été visées, des positions de Daesh, des bâtiments, des engins de chantier, une barge fluviale ou encore une usine de soda transformée en site de fabrication de bombes artisanales… Au total de 353 objectifs détruits, annonce l’état-major, qui ne donne jamais d’évaluation du bilan humain.

Si le nombre de frappes alliés sur l’Irak n’a cessé d’augmenter depuis début 2015, les résultats sur le terrain se font attendre. En Irak, la progression du groupe Etat islamique a été enrayée, mais l’armée irakienne ne semble pas en mesure de reconquérir les zones tenues par Daesh. L’offensive sur Mossoul, un temps annoncée pour l’été 2015, n’a pas eu lieu.

Dans cette région, ainsi qu’autour de Baiji, « Daesh suit une stratégie de harcèlement, alors que des combats plus durs ont été signalés ces derniers temps dans la région de Fallujah », affirme l’état-major français.

Le surcoût lié à l’opération Chammal en Irak est estimé à 250 millions d’euros par an, soit plus de 4,5 millions d’euros par semaine. Les chiffres officiels n’ont pas encore été rendus publics.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 22:45
Barkhane : Exercice de ravitaillement en vol de deux "transall" de la base 105 d'Evreux.

 

19.09.2015 Ministère de la Défense

Barkhane - Découvrez la vidéo d'une patrouille d'avions de transport tactique (C160 Transall) effectuant une présentation au ravitaillement en vol au cours d'une mission de liaison logistique entre Niamey (Niger) et N'Djamena (Tchad).

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 17:31
photo Armée de l'Air (Archives)

photo Armée de l'Air (Archives)

 

September 18, 2015 by CJTF-OIR - Release # 20150918

 

Military Airstrikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA – On Sep. 17, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted five airstrike using fighter and remotely piloted aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted nine airstrikes coordinated with the government of Iraq using, fighter, fighter-attack and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

 

• Near Ar Hasakah, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL cache, three ISIL fighting positions and one ISIL motorcycle.

• Near Ar Raqqah, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL checkpoint.

• Near Manbij, two airstrikes struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL vehicle and an ISIL mortar tube.

• Near Mar’a, one airstrike struck a large ISIL tactical unit.

 

Iraq

 

• Near Al Huwayjah, one airstrike with inconclusive results.

• Near Baji, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed one ISIL vehicle.

• Near Kirkuk, one airstrikes struck an ISIL tactical unit.

• Near Mosul, two airstrikes struck two ISIL tactical units, and destroyed two ISIL fighting positions, one ISIL heavy machine gun.

• Near Ramadi, one airstrike destroyed an ISIL vehicle.

• Near Rawah, one airstrike struck an ISIL tactical unit.

• Near Sinjar, two airstrikes struck two ISIL tactical units and destroyed two ISIL fighting positions and one ISIL excavator.

 

Airstrike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted airstrikes in Iraq include Australia, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom and United States. Coalition nations which have conducted airstrikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates and the U.S.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 17:30
photo EMA / Armée de l'AIr

photo EMA / Armée de l'AIr

 

September 17, 2015 by CJTF-OIR - Release # 20150917

 

Military Airstrikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA – On Sep. 16, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted one airstrike using remotely piloted aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 21 airstrikes coordinated with the government of Iraq using attack, bomber, fighter, fighter-attack and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

 

• Near Ar Raqqah, one airstrike struck an ISIL tactical unit.

 

Iraq

 

• Near Al Huwayjah, one airstrike struck an ISIL tactical unit.

 

• Near Bayji, four airstrikes struck one large and one small ISIL tactical units, an ISIL backhoe, an ISIL tunnel and destroyed 14 ISIL vehicles, three ISIL support positions, and an ISIL armored bulldozer.

 

• Near Fallujah, one airstrike destroyed an ISIL rocket rail.

 

• Near Kirkuk, two airstrikes struck two ISIL mortar firing positions.

 

• Near Kisik, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL fighting position.

 

• Near Mosul, eight airstrikes struck five ISIL tactical units and destroyed 35 ISIL fighting positions, three ISIL heavy machine guns and an ISIL armored vehicle.

 

• Near Ramadi, one airstrike destroyed an ISIL VBIED and an ISIL vehicle.

 

• Near Sinjar, three airstrikes struck an ISIL tactical unit and struck two ISIL mortar firing positions and destroyed an ISIL fighting position.

 

Airstrike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted airstrikes in Iraq include Australia, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom and United States. Coalition nations which have conducted airstrikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates and the U.S.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 16:55
Bilan de l’opération Héphaïstos

 

18/09/2015 source CDAOA – Armée de l’Air

 

Du 27 juin au 15 septembre 2015, l’armée de l’air a participé à la mission interministérielle et interarmées Héphaïstos.

 

Durant la période estivale, le ministère de la Défense met des moyens militaires à la disposition du ministère de l’Intérieur, pour la prévention et la lutte contre les feux de forêts, en région méditerranéenne et en Corse. La forte chaleur durant ces trois mois et les caractéristiques de la végétation en font une zone extrêmement aride où les risques d’incendies sont élevés. Ces risques sont généralement dus à des actes malveillants ou à la négligence des vacanciers. Pour la huitième année consécutive, le centre national des opérations aériennes (CNOA) et le centre de coordination des secours (CCS) ont collaboré avec la cellule des opérations aériennes de la sécurité civile (COASC), basée à Valabre (Bouches-du-Rhône).

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 16:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre


18.09.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Après un avis pour un Super-Puma au profit des régiments d'hélicoptères de combat en métropole (voir mon post ici), voici un avis de marché à bons de commande relatif à "l’affrètement d’un hélicoptère bimoteur avec équipage et mécaniciens pour mettre en oeuvre des rotations afin d’assurer le transport de fret et de passagers, de jour comme de nuit selon une disponibilité de sept jours sur sept 24 heures sur 24" en RCA.

Les candidats ont jusqu'au 25 septembre pour répondre. Durée du marché: six mois renouvelable deux fois par reconduction expresse.

L'affrêteur retenu devra répondre aux besoins du ministère de la Défense avec un préavis de 24 heures. Les acheminements se feront au départ et à l’arrivée de Bangui. Les principales destinations sont: Bouar, Ndele, Bambari, Kaga Bondoro, Sibut et Bria. L'avis précise que: "outre ces destinations, les vols pourront desservir d’autres destinations en République Centrafricaine, y compris des terrains sommaires et des zones de posé hélicoptère (ZPH), en fonction des besoins de la Force Sangaris".

Sangaris (900 hommes) disposerait actuellement de 7 hélicoptères (2 Gazelle, 3 Puma, 2 Tigre), après le départ de 3 Puma fin mai et en attendant le retour des Fennec

L'avis prévoit quatre types d’hélitransport :
- hélitransport de passagers : transporter jusqu’à 15 personnes minimum (VIP et civils de toute nationalité, combattants, équipe spécialisée, etc…). 
- Hélitransport de fret ; participer au soutien logistique des forces Sangaris déployées sur le pays,
- Hélitransport combiné : combiner les deux types d’hélitransport précédant.
- Hélitransport particulier : en situation de tension ou de crise, participer à l’évacuation de ressortissants civils sur l’ensemble du pays. L’hélicoptère doit pouvoir transporter des passagers ou du fret (eau, nourriture sèche, pièce de rechange, munitions, carburant et fret IATA ou autre) ou un mixte des deux.

 

Réflexion. Ce marché relève de la politique de la rustine: on bouche les trous au coup par coup. Un avion à Gao, un autre à Ouga, un hélico ici. Rien de mieux pour engendrer une guéguerre des opérateurs qui s'écharpent pour ces micro-marchés, au risque de faire voler des avions et des équipages "pas au top". On n'oubliera pas que dans les critères d'attribution, le prix, c'est 65% de la note finale.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 12:55
Rendez-vous à Vincennes: le drapeau des chasseurs passe aux mains du 7e BCA

 

18.09.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Depuis 1996, une cérémonie a lieu chaque année à Vincennes, rassemblant les unités de chasseurs de l'armée de terre. Cette année, les 45e Journées bleu-jonquille auront lieu les 18 et 19 septembre.

Lors de cette cérémonie aura lieu le transfert du drapeau des chasseurs du 27e bataillon de Chasseurs Alpins (BCA) situé à Annecy au 7e bataillon de Chasseurs Alpins basé à Varces Allières-et-Risset.

 

Programme :
- vendredi 18 septembre : 16h30 : cérémonie militaire aux Invalides avec une compagnie d’honneur du 27e BCA, le drapeau des chasseurs et la fanfare du 27e BCA ;

- samedi 19 septembre : 14h30 : cérémonie de Sidi-Brahim dans la cour d’honneur du château de Vincennes et passation du drapeau des chasseurs entre le 27e BCA et le 7e BCA, 18h : ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe avec une compagnie d’honneur du 7e BCA.

 

Note Rp Defense : programme complet sur le site de la F.N.A.C.

 

Une arme, un seul Drapeau

Rendez-vous à Vincennes: le drapeau des chasseurs passe aux mains du 7e BCA

 

Dans une étude sur "les Zouaves et les Chasseurs à Pied", le Duc d'Aumale, second fils du Roi Louis Philippe, écrit ces lignes :

"Par une belle matinée de printemps, une colonne profonde entrait dans Paris avec une célérité inconnue. Pas de faux éclats, pas de clinquants, tout était leste et martial, des clairons pour toute musique, une tenue sombre mais dont la simplicité harmonieuse ne manquait pas d'élégance... les Bataillons de Chasseurs à Pied traversaient les rues au pas gymnastique.

Ils venaient recevoir un Drapeau des mains du Roi...".

Les Chasseurs à Pied reçurent donc leur premier emblème le 4 mai 1841 dans la cour du Carrousel à Paris, des mains du Roi des Français, Louis-Philippe. A son avers il portait en lettres d'or :

"Le Roi des Français aux Bataillons de Chasseurs à Pied".

Ce fut le 2ème Bataillon, en garnison à Vincennes, qui en reçut la garde. Les 10 bataillons de Chasseurs existants étaient présents sous le commandement de leur créateur et inspecteur, le Duc d'Orléans, fils aîné du Roi.

... et c'est ainsi que fut créée la Tradition.

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 12:50
Super Puma de l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 «Solenzara» - photo EH 1/44 Armée de l'Air

Super Puma de l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 «Solenzara» - photo EH 1/44 Armée de l'Air

 

18/09/2015 Armée de l'air

 

Les 8 et 9 septembre 2015, un Super Puma de l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 «Solenzara» a participé à «Squalo», un exercice international de recherche et sauvetage maritime (SAMAR), à Olbia en Sardaigne.

 

En posture d’alerte, l’équipage reçoit une demande pour une recherche. La mise en œuvre et le décollage de l’hélicoptère ont lieu immédiatement et permettent de couvrir rapidement et efficacement une large partie de la zone de recherche attribuée.

 

Une fois le naufragé repéré, l’équipage est sollicité pour réaliser sa récupération. Dans le cadre de l’exercice et pour plus de réalisme, une procédure civière est exécutée à proximité du naufragé et des débris simulant un crash avion. Le naufragé est ensuite hélitreuillé par brassière et ramené vers le port d’Olbia, conformément aux consignes transmises.

 

«Squalo» a permis à l’équipage du «Solenzara» de s’entraîner dans des conditions réalistes en multinational, d’appréhender les moyens et les méthodes de travail de différentes nations telles que l’Italie, l’Espagne, la Slovaquie, la Turquie, et de démontrer le savoir-faire SAMAR de l’escadron 1/44 de la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 11:55
[web série] Furtivité: les avions de chasse

 

18/09/2015 LV Sandra Lewinski / DICOD  - Economie et technologie

 

Pour mener à bien leurs missions, les avions de combat doivent être discrets. Du Rafale au nEuron, les progrès technologiques ont contribué à une nouvelle génération d’avions de combat encore plus furtifs. L’art de la dissimulation dans les airs consiste à échapper à la détection des radars et des capteurs infra-rouge ou thermiques qui déterminent la position et la forme des aéronefs. Découvrez comment la radiodétection a changé la physionomie des combats tout en modifiant la forme du fuselage des avions.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 11:55
De nouveaux simulateurs à Lanvéoc-Poulmic

 

02/09/2015 Sources : Marine nationale

 

Les simulateurs d’entraînement du CESSAN (Centre d’Entraînement à la Survie et au Sauvetage de l’Aéronautique Navale) de la base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic ont été complètement rénovés.

 

Le mercredi 26 août 2015, après 2 jours de contrôles, les nouveaux simulateurs ont été validés par le directeur du centre, le capitaine de corvette Patrick Rivière, en présence des autorités de la BAN et des représentants des services contractants.

 

Ce programme de rénovation a été piloté par le  (NATO Support Agency) organisme de soutien OTAN basé au Luxembourg. L’entreprise canadienne qui a installé ces équipements spécifiques est bien connue du centre puisqu’elle a fourni un nouveau simulateur de cabine immergée en 2012.

 

Le CESSAN va dès lundi prochain pouvoir former les stagiaires aux différents exercices de survie en cas de crash ou d’évacuation d’aéronefs en mer dans des conditions de réalisme inégalées. Vent, pluie, effets sonores et visuels viennent désormais renforcer le réalisme des systèmes d’entraînement à la survie qui ont été entièrement rénovés lors de ce chantier, faisant du CESSAN, le centre de survie maritime doté du système le plus avancé de simulation au monde.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:56
Hôtel de Brienne - photo Ministère de la Défense

Hôtel de Brienne - photo Ministère de la Défense


17 septembre 2015 SGA / DMPA

 

Le ministère de la Défense participe à la 32e édition des Journées européennes du patrimoine les 19 et 20 septembre prochains, consacrée cette année à la thématique « Patrimoine du XXIe siècle, une histoire d’avenir ».

 

Deuxième acteur culturel de l'État, la Défense invite le public à découvrir, dans toute la France, les sites et hauts lieux du patrimoine militaire qui proposent, exceptionnellement, de nombreuses visites, des ateliers pédagogiques et expositions de matériel. En 2014, plus de 250 000 personnes avaient franchi les portes des enceintes militaires à l’occasion de ces journées.  

 

Parmi les sites ouverts cette année :

 

À Paris et sa région

 

* L'Hôtel de Brienne. Construit au XVIIIe siècle, l'Hôtel de Brienne abrite les bureaux du ministre de la Défense et de son cabinet. Ce lieu fut le théâtre de grandes heures de l'histoire de France : Clemenceau y reçut les acclamations des Parisiens le 11 novembre 1918 et le général de Gaulle y installa le siège du gouvernement provisoire de la République française, le 25 août 1944. Le parcours propose une visite des bureaux du ministre de la Défense, du général de Gaulle et de celui de Clemenceau, dont la rénovation s’est achevée en août 2014.

 

* L’École militaire. Ce site historique de 12 hectares, situé en plein cœur de Paris, propose la reconstitution à l’identique d’un bivouac de la Garde impériale de Napoléon 1er. Par ailleurs, une exposition de 12 photos est consacrée au nouveau siège du ministère de la Défense, « l’Hexagone Balard », et invite les visiteurs à découvrir de l’intérieur ce nouveau bâtiment aux allures futuristes.

 

En région

 

* La base navale de Toulon. Le premier port militaire français, qui s’étend sur 270 hectares et accueille 70 % de la flotte en service, propose aux visiteurs un circuit commenté en petit train touristique, pour découvrir les infrastructures de la base navale. Par ailleurs, une présentation des missions des marins pompiers est proposée autour d’un stand de lutte contre les feux de forêts, avec la mise en place de deux camions citerne et une simulation d'extinction de feu.

 

* Le musée de la base aérienne 102 « Capitaine Guynemer » de Dijon. Base aérienne historique, entrée en service peu avant la première guerre mondiale, la BA 102 ouvre ses portes au public pour la dernière fois, avant sa dissolution prévue à l’été 2016. Le musée de la base propose cette année une exposition avec les principaux faits marquants ayant ponctué la « vie » de cet aérodrome militaire centenaire. Les amateurs d’aéronautique apprécieront la présentation de l’authentique Mirage III C des années 60, aux couleurs de l’escadron des « Cigognes », ou encore une réplique grandeur nature du Mirage 2000 « Cristal », totalement réalisé en plexiglas translucide, permettant d’observer les 700 composants de l’appareil (cockpit, réacteur, radar de bord, etc.).

 

* Le musée des parachutistes de Pau. Situé à la cité des parachutistes, le musée s’étend sur 1 200 m² et offre un parcours sur l’histoire des parachutistes, de leur création à nos jours. Une exposition temporaire revient sur l’évolution technique du parachute et de la chute opérationnelle, en parallèle d’une présentation d’aéronefs (Nord Atlas 2501 et hélicoptère Puma).

Note RP Defense: voir Page Facebook :

 

L’accès des sites et des musées est gratuit.

 

Chargée de la conception et de la mise en œuvre de la politique culturelle du ministère de la Défense, la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) fédère dans toute la France 21 musées, 160 monuments historiques, 10 hauts lieux de mémoire et 200 bibliothèques et centres de documentation.   

 

Plus d'informations sur les sites ouverts, les horaires et les animations proposées sont disponibles sur le site du ministère de la Culture et de la Communication.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:55
photo DCSSA

photo DCSSA

 

10/09/2015 Service de santé des armées

 

L’essai clinique contre l’antibio-résistance « Phagoburn », coordonné par l’hôpital d’instruction des armées Percy, démarre officiellement. Il vise à évaluer chez les grands brûlés la tolérance et l’efficacité de deux traitements anti-infectieux à base de bactériophages.

 

PHAGOBURN consiste à évaluer la phagothérapie, c’est-à-dire l’usage thérapeutique des bactériophages, prédateurs naturels destructeurs de bactéries, pour traiter les infections cutanées provoquées par les bactéries Escherichia coli et Pseudomonas aeruginosa chez les patients brûlés. Ces dernières provoquent des infections, premières causes de mortalité, environ 4 000 décès par an, chez les patients brûlés. « Cet essai ouvre la possibilité d’une nouvelle voie thérapeutique contre ce problème de santé publique » souligne le médecin en chef Patrick Jault, chef du service d’anesthésie à l’hôpital Percy et investigateur principal de l’essai lancé en juillet 2015. Au niveau mondial, il s’agit de la première étude clinique internationale sur les phages qui répond aux standards scientifiques. Elle inclura 220 patients répartis en deux bras, soit 110 patients pour chacun des deux cocktails de bactériophages mis au point par Pherecydes Pharma.

 

Suite de l'article

 

 

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

17/09/2015 armée de Terre

 

Mise en place en janvier 2015, l’opération SENTINELLE se réorganise. Un nouveau dispositif a été présenté le jeudi 10 septembre au général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) venu rendre visite à ses soldats sur le terrain.

 

Une nouvelle organisation qui s’articule désormais autour de 3 états-majors tactiques mais dont les objectifs restent inchangés. Les patrouilles continuent donc, tout comme les points de zone fixes afin d’assurer la protection du territoire national.

Le général Bosser a profité de l’occasion pour rencontrer et rendre hommage à ses soldats qui composent le cœur de l’opération SENTINELLE : « Voilà des garçons qui ont largement donné ces huit derniers mois et je voulais leur rappeler que nous sommes conscients de leur réactivité et de leur capacité à effectuer cette mission ».

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:55
photo J-L. Brunet - Armée de l’air

photo J-L. Brunet - Armée de l’air

 

17/09/2015 Cne Karim DJEMAI - Armée de l'air

 

Le Musée de l’air et de l'espace (MAE) du Bourget (93) a revêtu sa tenue d'apparat, mercredi 16 septembre 2016, pour célébrer un double événement : le vernissage du 9e salon des Peintres de l’air et de l’espace et l’inauguration du Hall de la Cocarde.

 

Lors de leurs discours d'ouverture, le général Denis Mercier, chef d'état-major de l'armée de l'air (CEMAA) et Mme Catherine Maunoury, directrice du MAE, ont tenu à saluer la qualité artistique des œuvres exposées. «Vous savez tous à quel point j’estime l’action des Peintres de l’air,a notamment déclaré Mme Maunoury. À mes yeux, leurs œuvres sont une source d’inspiration permanente». Le général Mercier a pour sa part témoigné toute son admiration, en déclarant: «les Peintres de l’air savent mieux que quiconque retranscrire ces instantanés qui marquent le quotidien des aviateurs en métropole ou en opérations extérieures. Plusieurs récompenses ont ensuite été attribuées par de nombreuses hautes autorités de l'aéronautique militaire et civile. Le prix du CEMAA a notamment été remis à Éric Bari pour son œuvre baptisée «As», tandis que Mme Catherine Roch a remporté le prix du ministère de la Défense pour son tableau «Capitaine Georges Madon, combats aériens, 1917».

 

 

Suite de l'article

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:55
Journées portes ouvertes du 40e régiment d’artillerie

 

15.09.2015 par 40e Régiment d'Artillerie

 

Les 19 et 20 septembre 2015, auront lieu les journées portes ouvertes du 40e régiment d’artillerie au quartier Maunoury de Suippes.

 

A l’occasion de ces journées portes ouvertes, les visiteurs pourront découvrir les différents métiers des artilleurs ainsi que les matériels mis en œuvre : Le canon automoteur 155mm AUF1, le désormais célèbre CAmion Equipé d’un Système d’ARtillerie (CAESAR) de 155mm et le mortier de 120 mm. De nombreuses activités s’adressant à toute la famille seront présentées :

 

  • Des démonstrations dynamiques : Artillerie, cynophile, désincarcération de véhicules par les pompiers de Suippes, techniques d’intervention opérationnelles rapprochés (TIOR)…
  • Des stands ludiques pour les enfants : Jeux gonflables, parcours du combattant, manège, pêche à la ligne, balade en poneys…
  • Un baptême en hélicoptère, un stand Air Soft, un circuit de karting et 4x4 seront proposés aux visiteurs.
  • Enfin, des stands de restauration seront ouverts toute la journée.

 

Les 20 ans de l’intervention sur le Mont Igman

Les journées portes ouvertes seront l’occasion de commémorer ensemble les 20 ans de l’intervention des canons AUF1 du 40e régiment d’artillerie déployés sur le Mont Igman à Sarajevo. La cérémonie publique aura lieu le samedi 19 septembre, à partir de 20h, sur la place d’arme du quartier Maunoury. Elle sera suivie d’un son et lumière historique en présence d’anciens ayant participé à cette opération.

 

Le 40e RA, le régiment de l’urgence opérationnelle

Stationné à Suippes, le 40e régiment d’artillerie compte quatre batteries de tir, une batterie de commandement et de logistique, la batterie de renseignement brigade ainsi qu’une batterie de réserve forte de plus de 130 personnels, ce qui fait du 40 le régiment canon le plus puissant de l’armée de terre. Le 40e RA dispose d’une triple dotation 155 AUF1, CAESAR et mortier de 120 mm. Le 40 est le seul régiment équipé du canon automoteur AUF1 TA 155 mm. Cette articulation puissante, conjuguée à la triple dotation, en fait le régiment de l’urgence opérationnelle, engagé sur tous les théâtres opérationnels aux quatre coins du globe.

Riche de 121 ans d’Histoire et de son passé glorieux, il est un des régiments les plus décorés de l’Artillerie française et, le régiment d’artillerie le plus projeté de l’armée de terre.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

17/09/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 24 au 27 août 2015, cinq cadres de la compagnie d’infanterie des Forces Françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) ont conduit une instruction opérationnelle au profit de 25 cadres de l’armée ivoirienne. Profitant des infrastructures de  l’ENSOA, ce stage avait pour objectif de préparer les militaires ivoiriens à un engagement dans l’opération de sécurisation des frontières nationales.

 

Pendant ces 4 jours, les stagiaires ont pu se perfectionner en combat tactique et en topographie. Fort de leur expérience opérationnelle et mettant en œuvre une pédagogie éprouvée, les FFCI ont transmis à leurs camarades ivoiriens des savoir-faire et des techniques en vigueur dans l’armée française. Après un exercice de synthèse, le stage s’est conclu par une remise de diplômes aux 25 nouveaux lauréats, présidée par le chef opérations des FFCI et le commandant d’unité de la compagnie.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:45
Le GTD Richelieu désormais à pied d'oeuvre dans la BSS

 

16.09.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Après la cérémonie à Auvours, les soldats du GTD Richelieu ont pris la direction de la BSS, le chef de corps quittant la France jeudi dernier avec les derniers éléments.

La cérémonie de passation a eu lieu, nuitamment, entre les commandants des GTD sortant (GTD Mistral, 21e RIMa) et entrant (GTD Richelieu, 2e RIMa) dès le samedi 12 septembre.

Le colonel Lainé, chef de corps du 21e régiment d’infanterie de marine a laissé sa place au colonel Georgin, chef de corps du 2e RIMa.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 18:55
Metravib, leader mondial de leader mondial de la détection acoustique de tir, s’expose à DSEI 2015

Metravib, leader mondial de leader mondial de la détection acoustique de tir, s’expose à DSEI 2015

 

16 septembre, 2015 Nathan Gain (FOB)

 

La grande famille du programme Scorpion s’est récemment agrandie avec l’arrivée toute fraîche d’un petit nouveau : Metravib. Leader mondial de la détection de tir acoustique, la société lyonnaise équipera les futurs VBMR (Véhicule Blindé Multi Rôle) Griffon et EBRC (Engin Blindé de Reconnaissance et de Combat) Jaguar avec le système SLATE (Système de Localisation Acoustique de Tireur Embusqué).

 

Afin de correspondre aux requêtes notifiées par la DGA, SLATE est appelé à dépasser technologiquement les autres membres de la gamme de détecteurs acoustiques déjà proposée par Metravib. Non content de reprendre les forces de ses systèmes frères, SLATE intègrera également deux nouvelles capacités : la détection de tirs simultanés et la détection du mode de tir (rafale, automatique, coup par coup). De même, les différents systèmes sont appelés à communiquer entre eux au travers du BMS des futurs Jaguar et Griffon.

 

La phase de développement de cette version musclée du SLATE devrait commencer peu après DSEI et s’étaler sur une période de deux ans, pour logiquement aboutir en 2018 avec les premières livraisons de série.

 

SLATE protégera bientôt les futurs VBMR Griffon et EBMR Jaguar appelés à moderniser la cavalerie de l’armée de Terre (Crédit: RTD/Nexter Systems/Thales)

SLATE protégera bientôt les futurs VBMR Griffon et EBMR Jaguar appelés à moderniser la cavalerie de l’armée de Terre (Crédit: RTD/Nexter Systems/Thales)

 

Si Metravib, programme sensible oblige, reste discret sur les détails de ce contrat, les rumeurs de vente de « centaines de systèmes » circulent dans les arcanes de DSEI.

 

« Le système SLATE a démontré en opérations être un capteur d’agression majeur et incontournable qui doit équiper tout blindé d’un standard moderne. La capacité de ce détecteur à être couplé à l’armement pour permettre sa mise en direction rapide n’est plus à démontrer. Enfin, les informations fournies par le SLATE peuvent être automatiquement transmises par le système d’information du blindé à d’autres échelons. Pour toutes ces raisons, le SLATE a gagné, sur les théâtres d’opérations, l’estime et la confiance des équipages blindés français, » a récemment témoigné le Général Charles Beaudouin, directeur de la STAT (Section Technique de l’Armée de Terre), à l’occasion de la livraison de 60 systèmes SLATE additionnels à l’armée de Terre.

 

« Scorpion », inscrit dans le cadre du projet armée de Terre 2020, assurera dés 2018 le renouvellement des capacités médianes du combat de contact autour des VBMR Jaguar et EBRC Griffon. Il intègre également la mise en réseau future de tous les systèmes en usage au niveau tactique, ainsi que la rénovation du char Leclerc. Outre Metravib, le GME « Engins Blindés Multi-Rôles –EBMR », est également constitué des géants de la défense Nexter Systems, Renault Trucks Défense et Thales.

 

Ambitieux, visionnaire, innovant…nombreux sont les qualificatifs associés au programme Scorpion. Le qualifier également de « rassembleur » est plus que jamais indiqué, tant celui-ci contribue, mois après mois, à mettre à profit l’ensemble du savoir-faire de l’industrie de défense française.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 18:45
photo EMA / ECPAD

photo EMA / ECPAD

 

17/09/2015 Sources : État-major des armées

 

Avec les forces partenaires du G5 Sahel, la force Barkhane continue de mener des opérations ciblées visant à contraindre la liberté d’action des groupes armés terroristes.

 

La semaine a été marquée par un mouvement de relève des unités présentes sur le terrain depuis 4 mois ou plus. Le colonel Georgin, chef de corps du 2e Régiment d’infanterie de Marine (2e RIMa) du Mans, a ainsi succédé au colonel Lainé, chef de corps du 21e Rima de Fréjus. Le nouveau groupement tactique désert Ouest (GTD-O) a pris le nom de « Richelieu » et agit depuis le 12 septembre 2015 dans sa zone de responsabilité.

 

Le 14 septembre 2015, le Président de la République a rencontré son homologue de la République fédérale du Nigéria, M. Muhammadu BUHARI. Dans la déclaration conjointe prononcée à l’issue de cette rencontre, M. François Hollande a rappelé que « la France est entièrement solidaire du Nigeria dans la lutte contre Boko Haram et (que) nous apportons un soutien à l'ensemble des pays de la région qui sont concernés par cette secte odieuse ». C’est dans ce cadre que la force Barkhane peut ponctuellement engager certaines de ses capacités au profit des États riverains du lac Tchad, dont le Nigéria. A cet égard, créée en décembre 2014 à l’initiative de la France, la Cellule de coordination et de liaison (CCL) basée à N’Djamena concourt directement à cet effort, en facilitant l’échange d'informations et de renseignements. Elle est organisée autour d’une vingtaine de militaires, dont une dizaine de Français. Ce soutien constitue une étape transitoire visant à accompagner la montée en puissance de la Force multinationale mixte (FMM).

 

L’opération Barkhane regroupe 3 500 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 18:30
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

17/09/2015 Sources : État-major des armées

 

Depuis le 8 septembre 2015, la zone d’opérations des forces armées françaises engagées dans la région du Levant, s’est étendue jusqu’à la Syrie, avec le survol de zones contrôlées par le groupe terroriste Daech.

 

Il s’agit de missions de reconnaissance (ISR - Intelligence Surveillance and Reconnaissance) dont l’objectif est d’acquérir du renseignement sur Daech et de compléter les informations sur des points d’intérêts militaires. Cette semaine a été marquée par la poursuite de ces missions de renseignement au-dessus de la Syrie, ainsi que par les frappes au-dessus de l’Irak. 6 missions ISR ont été réalisées au-dessus des zones contrôlées par Daech en Syrie. Au total, la force Chammal a conduit cette semaine 14 missions aériennes dont 9 missions de reconnaissance armée ayant abouti à 3 frappes en Irak, dans les régions de Mossoul et Baïji.

 

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal mobilise 700 militaires. Elle vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un appui (aérien et formation) aux forces irakiennes dans la lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Le dispositif complet est actuellement structuré autour de douze avions de chasse de l’armée de l’Air (six Rafale, trois Mirage 2000D et trois Mirage 2000N) et d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:56
L'armée de terre dévoilera Au contact le 23 septembre, à Sissonne

 

17.09.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense


650 soldats, 35 véhicules et bien d'autres choses: l'armée de terre a décidé de ne pas lésiner sur les moyens le 23 septembre, lors d'une présentation de ses moyens et de sa nouvelle organisation.

 

Rendez-vous donc à Sissonne, au Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB-94eRI) pour découvrir (le terme est un peu fort) le fameux "Au contact" et la nouvelle organisation de l'armée de terre. IHEDN et Ecole de guerre seront de sortie pour l'occasion.

 

La maquette est connue depuis quelques temps mais les derniers ajustements ont enfin été réalisés. Le général Bosser va donc pouvoir officiellement annoncer la nouvelle structure des forces qu'il commande.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:55
Les jeunes espions de l'après Charlie (JDD)

 

06/08/2015 source DGSE

 

Depuis les attentats de janvier, le nombre de candidatures spontanées à la DGSE a triplé tandis que le budget de recrutement continue d’augmenter. L’agence de renseignement extérieur a exceptionnellement ouvert ses portes au JDD

 

La lettre de motivation est datée du 3 mars 2015. Elle est signée d’un jeune analyste dans une société privée de conseil en risque-pays : « Les récents événements tragiques qui ont secoué la France […] m’ont donné envie de postuler auprès de vos services et d’envisager à terme de devenir officier de renseignement. » Des courriers identiques à celui-ci, la direction des ressources humaines de la DGSE en a reçu des centaines dans les jours et les semaines qui ont suivi les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. « Avant, on recevait une trentaine de candidatures par jour, aujourd’hui environ une centaine », confie Vincent Nibourel, le directeur adjoint de l’administration de la DGSE. « On sent comme un besoin de servir, une disponibilité nouvelle », ajoute Sandrine, l’une des responsables du recrutement. Ce que confirme, en exclusivité pour le JDD, Bernard Bajolet, directeur de la DGSE : « Il y a chez ces jeunes un besoin d’idéal et ce qui me frappe chez certains, c’est leur sens du devoir sans forfanterie. »

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories