Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 12:55
Antoine de Saint-Exupéry (page FB)

Antoine de Saint-Exupéry (page FB)


29.06.2015 source SHD
 

29 juin 1639 : prise de Hesdin (actuel Pas-de-Calais). Durant la guerre de Trente ans, le marquis de la Meilleraye, prend la ville de Hesdin aux Impériaux. Le jour même, Louis XIII, sur les remparts de la ville, le fait Maréchal de France. Quelques années plus tard (1663), Louis XIV en fait un Duc.

 

29 juin 1900 : naissance de Saint-Exupéry (Lyon).

 

29 juin 1966 : bombardement des villes de Haiphong et Hanoï par les Américains. Devant l’échec des bombardements aériens du Nord-Vietnam, jusque-là limités aux zones rurales et aux installations militaires localisées, le président américain Lyndon Johnson déclenche les premiers raids aériens sur les villes de Haiphong et Hanoï (dépôts de carburant) ; constituant une nouvelle «escalade» dans la guerre non déclarée qui oppose les États-Unis et leur allié sud-vietnamien au Nord-Vietnam.

Partager cet article

Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 12:55
Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015

2 journées de shows militaires les 17 & 18/07/2015

SAUMUR - Le Carrousel de Saumur est l’événement public le plus ancien de France et un des premiers shows militaires de l’hexagone. Une démonstration équestre de haut niveau et une vitrine militaire impressionnante grâce au Musée des Blindés qui y déploie ses plus beaux chars. Deux représentations les vendredi 17 et samedi 18 juillet 2015 avec en invité d'honneur le Régiment des Hussards de la Garde Royale Danoise !

 

Les Hussards de la Garde Royale Danoise à l'honneur de l'édition 2015

Cette 166e édition du Carrousel de Saumur se déroulera sous les yeux d’un public toujours enthousiaste. Dans la lignée de l’ouverture européenne entamée en 2014, le Carrousel accueillera cette année le Régiment des Hussards de la Garde Royale Danoise. En préambule du spectacle, le
Cadre Noir de Saumur
fera la démonstration de son excellence équestre. L’École de Cavalerie prendra le relais en proposant une série de tableaux équestres et motorisés dont certains sont emblématiques du Carrousel. Ne manquez pas le célèbre Totoche !

Cette année, un tableau mixte entre l’École Nationale d’Équitation et les Écoles Militaires de Saumur illustrera le passé militaire de l’équitation traditionnelle française et la manière dont le Cadre noir de Saumur continue à perpétuer cette tradition.

A l’occasion du 70ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Écoles Militaires de Saumur proposeront des tableaux blindés illustrant la période 1945-2014, en insistant particulièrement sur la construction européenne. Les chars modernes Leclerc, VBCI, AMX10RC ou VBL seront à l’honneur. Le spectacle mettra en valeur l’évolution des techniques de tir, d’observation et de communication et l’évolution des tenues. Cette 166ème édition placée sous le signe de l’Europe et de la pédagogie mêlera tableaux inédits et grands classiques, soyez au rendez-vous !

carrousel_de_saumur_2015_dossier_de_presse.pdf Carrousel de Saumur 2015_Dossier de presse.pdf  (3.03 Mo)

 

Focus sur le régiment des Hussards de la Garde Royale Danoise

 

Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015
Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015

27 Hussards et 14 chevaux seront présents à Saumur lors du Carrousel 2015

 

Le Régiment
Le Régiment de Hussards de la Garde Royale Danoise est basé à Slagelse, situé à une heure de la capitale danoise, Copenhague. Le Régiment forme à la fois soldats professionnels et appelés. Au cours des dix dernières années, les unités de combat du Régiment ont servi au Kosovo, en Irak et en Afghanistan. Le Régiment de Hussards de la Garde Royale Danoise, formé en 1614, est le plus ancien des régiments danois. Le commandant est le Colonel Tommy Paulsen.

L’Escadron
L'Escadron se compose de plus de 100 hommes et de femmes - officiers, sous-officiers, des spécialistes civils et appelés, et 75 chevaux.
Le Commandant de l'Escadron est le Major Casper de Renouard. L'Escadron réalise de nombreuses performances cérémonielles à la demande de Sa Majesté la Reine du Danemark à l’occasion de ses visites officielles de villes danoises ou de chefs d’Etat au Danemark. L'escadron réalise par ailleurs de nombreuses démonstrations à différents salons et foires à travers le pays et parfois à l'étranger.

 

Au programme de la 166ème édition

 

Pour la 1ère fois, deux écrans géants situés de part et d’autre de l’entrée des cavaliers diffuseront durant deux jours des images du Cadre Noir et de l’Armée pour nourrir la mise en scène de cette 166ème édition.

Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015
Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015

Programme sous réserve de modifications

14h : Ouverture du site du Chardonnet et des tribunes, accès libre au village militaire.
15h : Honneurs aux emblèmes (à cheval)
15h10 : Cadre Noir de Saumur
15h25 : Régiment des Hussards de la Garde Royale Danoise
15h55 : Tableaux équestres et motos par les Écoles militaires de Saumur
16h20 : Sauts parachutistes sportifs
16h30 : Entracte
17h : Tableau blindés retraçant la période 1945 - 2015 par les Écoles militaires de Saumur
17h40 : Saut de commandos parachutistes
17h50 : Honneurs aux emblèmes
18h30 : Fin du spectacle.

Bénéficiez de tarifs réduits pour visiter le Musée des Blindés et le Musée de la Cavalerie sur présentation de votre billet du Carrousel.

 

Tableau de présentation dynamique des chars

 

Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015
Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015Carrousel de Saumur - 17 et 18 Juillet 2015

Durant 40 minutes, les véhicules blindés suivants seront présentés au public, sous réserve de problème technique de dernière minute.

T34 - T72 - BTR 152 - BMP1 - MTLB - ZSU 23/4 - SAU 122
SHERMAN - M 24 CHAFFEE - PATTON - H-T M16 - JEEP - GMC
AMX 13 SS11- AMX 13 bitube - AMX 13 CN 155 - AMX 13 VTT - AMX 30 B - AMX 30 D - AMX AUF1 - ROLAND - AMX 30 B2 - EBR TRVM1 - AML 90 - AML 60 - AMX 10 RC - ERC 90 - VPC - LECLERC
CENTURION - CHALLENGER
LEOPARD 1

 

Village du Carrousel (accès gratuit)

 

L’équipe communautaire de World of Tanks sera présente au village militaire avec leur camion dédié aux jeux vidéo, le MGT-20

- Billetterie du Carrousel de Saumur
- Boutique du Comité Équestre de Saumur
- Boutique du foyer des Écoles militaires
- Camion d'Enduro (moto-cross)
- Boutique des Amis du Cadre Noir
- Exposition de chars
- Animation Wargaming (World of Tanks)

 

Achetez vos billets en ligne

Partager cet article

Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 11:55
photo Hubert de M.

photo Hubert de M.

 

source ot-saumur.fr

 

SAUMUR - Accompagné d'un guide-conférencier de la ville, découvrez Saumur, cité équestre et militaire, chaque mercredi du 8 juillet au 26 août 2015 à 15h.

 

La prestigieuse Ecole de Cavalerie de Saumur a été créée il y a 250 ans par le Duc de Choiseul, ministre de la guerre de Louis XV.

La visite permet de découvrir les bâtiments historiques (casernes du 18e siècle, manèges et écuries du 19e siècle), et d’appréhender l’usage de ces lieux aujourd’hui et la place qu’occupe l’armée à Saumur.

 

Informations pratiques

 

Mercredi 8 juillet 2015 à 15h.
Rendez-vous devant le monument aux Morts de l’École de Cavalerie, place du Chardonnet à Saumur.

Tarifs
Plein : 5 €
Réduit (enfant de 7 à 16 ans, étudiants, demandeurs d’emploi) : 2 €
Gratuit pour les enfants de moins de 7 ans.

Durée
1h30

Les Écoles militaires de Saumur étant toujours en activité, il est nécessaire de se munir d’une pièce d’identité.

Autres dates
Tous les mercredis à 15h du 8 juillet au 26 août 2015.

Renseignements et réservations
OFFICE DE TOURISME DU SAUMUROIS
CS 54032 - 8 bis quai Carnot
49415 SAUMUR CEDEX
Tél.02 41 40 20 60 - Fax.02 41 40 20 69
courriel

SERVICE VILLE D'ART ET D'HISTOIRE
Direction de la Culture et du Patrimoine Historique
49400 SAUMUR
Tél. 02 41 83 30 31
courriel

Partager cet article

Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 05:56
photo GMP - Armée de Terre

photo GMP - Armée de Terre

 

26.06.2015 Propos recueillis par Guillaume Perrault  - FIGARO Vox Politique

 

FIGAROVOX / ENTRETIEN - Le député européen Arnaud Danjean* (Les Républicains) explique les difficultés concrètes des services de police dans leur lutte contre le terrorisme islamiste.

 

LE FIGARO: Diriez-vous, comme d'autres responsables politiques, que la France est en guerre?

 

Arnaud DANJEAN : La France est en guerre quand son armée intervient pour tuer des ennemis. C'est le cas au Sahel et en Irak. En revanche, je n'emploie le mot de «guerre» pour désigner la lutte contre le terrorisme dans notre pays. Le terrorisme est un acte criminel et politisé qui a pour but de créer la peur, l'effroi et de susciter une vague d'émotion. Répondre en retour par une rhétorique excessivement martiale, c'est déjà entrer dans le jeu du terrorisme et lui offrir une satisfaction symbolique. Gardons la tête froide. Nommer correctement le phénomène que nous devons affronter, ce n'est pas être moins intransigeant et moins implacable contre lui. Par ailleurs, il est paradoxal d'entendre des responsables politiques déclarer «nous sommes en guerre» et paraître étonnés à chaque nouvelle attentat. Qu'un nouvel attentat frappe la France n'est malheureusement pas une surprise.

 

Suite de l’entretien

 

* Arnaud Danjean, député européen (Les Républicains) et conseiller régional de Bourgogne, est un spécialiste reconnu des questions de sécurité et de défense. Il [est membre de] la sous-commission «Sécurité et Défense» du Parlement Européen.

 

Partager cet article

Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 05:55
Remise du prix Pierre Schoendoerffer

 

28/06/2015 Gabriel Boyer - armée de Terre

 

Le 22 juin 2015 s’est déroulée la remise du prix « Pierre Schoendoerffer », dans les salons de résidence du général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), aux invalides.

 

Ce prix récompense deux œuvres cinématographiques ou audiovisuelles grand public, mettant en valeur l'engagement contemporain ou la vie des soldats de l'armée de Terre. Le prix version longue a été remis à l'enseigne de vaisseau Nicolas Connor de l'Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense (ECPAD) pour son DVD consacré à l'opération SERVAL. Le prix pour le format court est revenu à monsieur Loïc de la Mornais, journaliste à France Télévisions, pour son reportage consacré aux Invictus Games.

Partager cet article

Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 05:50
Servir à l’OTAN

Naples, le 21 mai 2015. Emblème du Joint force command de Naples (JFC, Commandement des forces interarmées), drapeaux des pays membres et de l'OTAN. Crédit : Armée Terre/J. Bardenet

 

28/06/2015 Armée de Terre 2015

 

En 2009, la France a réintégré la structure militaire de commandement de l’Organisation du Traité d’Atlantique Nord pour renforcer son influence au sein de l’OTAN. Désormais, on distingue deux types de postes dans les états-majors otaniens : les insérés et les non insérés. Découvrez le témoignage de trois militaires français du commandement des forces interarmées de Naples (JFC).

 

Intégrés dans des bureaux internationaux, les militaires français insérés apportent leur expertise dans tous les services des états-majors de l’OTAN. L’adjudant Sonia est en poste au service infrastructure du JFC tandis que le commandant Alfredo est intégré au centre de commandement interarmées des opérations (JOC).

 

Les militaires français non-insérés, quant à eux, sont des éléments de soutien national (ESN). Ils assurent l’administration des services financiers, des systèmes d’information et de communication, des chancelleries et des ressources humaines incluant le volet condition du personnel.

 

Portrait de l'adjudant, du Joint force command de Naples (JFC, Commandement des forces interarmées). Crédit : Armée Terre/J. Bardenet

Portrait de l'adjudant, du Joint force command de Naples (JFC, Commandement des forces interarmées). Crédit : Armée Terre/J. Bardenet

L’adjudant-chef Jean-Paul, chef de la cellule budget à l’ESN explique : « Mon travail est de soutenir nos soldats français insérés dans l’état-major otanien. Chacune des spécialités sont représentées à l’ESN, mais nous avons aussi d’autres casquettes. Je suis par exemple responsable de l’habillement ». En lien avec le Groupement de soutien au personnel isolé (GSPI), il fournit les paquetages complémentaires aux militaires français projetés en opération. « Je m’occupe également des dossiers de changement de résidence ou de l’état des vivres pour les marins insérés », détaille-t-il.

 

« Nous avons à charge le soutien administratif global, comme le ferait une GSBDD en France, mais à plus petite échelle. À l’ESN, nous travaillons entre français, au sein d’un état-major international. » Il ajoute : « Je suis de l’arme des troupes de marine. Je connais l’Afrique et l’outre-mer et pour moi cette mutation est atypique. Nous travaillons avec d’autres nations et nos échanges sont très enrichissants. En tant que spécialiste, le suivi du budget n’est pas complexe, mais nous sommes en contact avec des fournisseurs locaux. Cette expérience m’a permis de revaloriser mon anglais et d’apprendre l’italien. Les TDM ont l’habitude de partir en séjour, mais en Europe, c’est encore différent. Cette expérience m’apporte une autre vision des choses. Je la renouvellerai avec plaisir, mais du côté inséré cette fois. »

Partager cet article

Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 05:20
L'Hermione sera à New York du 1er Juillet au 5 juillet matin

photo Marquis Sword

 

source presse.rivacom.fr

 

Du 1er au 4 juillet matin : la frégate sera au Pier 15, Sout Street Seaport Museum

 

  • 1er juillet : 

HERMIONE Arrivée du bateau 

Media Check-in: 7:15AM, Pier 15
Hermione Arrival: between 8:00-8:30AM
Arrival Ceremony: 10:00AM : 

Accueil par le bagad de Lann Bihoué.
Discours de bienvenue de Craig Stepelton, Ambassadeur, de Bertrand Lortholary, Consul Général de France à New-York et Penny Abeywardena, NYC commissioner for international affairs, de Miles Young, président de Friends of Hermione in America.

Débarquement de la seconde barrique d'eaux de vie (Coupe 250) embarquée en France pour le Voyage de l'Hermione. Cette barrique sera vendue au profit d'une oeuvre caritative le 7 juillet à l'occasion du Diner de Gala organisé pour célébrere les 250 ans de la Maison Hennessy

10h50 : Visite presse à bord

Contact cérémonie / presse : Lauren O’Leary  Cell : +1(646) 643 2500 -lauren.o'leary@ogilvy.com

 

VILLAGE A QUAI 

Ouverture publique du Village HERITAGE
de 9:00 à 19:00 locale (le bateau n'est pas ouvert)

 

  • Le 2 juillet  -  

HERMIONE

 : Pier 15 , Sout Street Seaport Museum
Quand 
- de 9:00 à 19:00 : Ouverture du Village HERITAGE et de 
- de 9:00 à 16:00 : L'HERMIONE est ouvert à la visite

 

BREAK A MOZART

Quand : 20:00 
Où : Central Park - RUMSEY Playfield (entrée au niveau de la 69th Street et 5e Avenue) 

Quoi : Pour fêter l'évènement de L'Hermione, le Centre Chorégraphique National de La Rochelle donnera une représentation du nouveau spectacle créé par Kader Attou, "Break à Mozart".

"Break à Mozart" sera joué le 2 juillet prochain à Central Park au moment où l'Hermione sera en escale à New-York. Le nouveau spectacle de Kader Attou fait dialoguer les danseurs de street-dance du Centre Chorégraphique de La Rochelle avec les musiciens de l'Orchestre des Champs-Elysées jouant du Mozart. Dix danseurs hip-hop répondent sur scène à dix instrumentistes de l’Orchestre, tour à tour trio, quatuor ou ensemble de cordes. 

 

  • Le 3 juillet   

HERMIONE
 : Pier 15 , Sout Street Seaport Museum
Quand 
- de 9:00 à 19:00 : Ouverture du Village HERITAGE et de 
- de 9:00 à 16:00 : L'HERMIONE est ouvert à la visite

 

Cérémonie de levée des couleurs

Quand : 11:00-12:30
 : de Pier 15 et 16 à Bowling Green

Cérémonie de levée des drapeaux dirigée par la Lower Manhattan Historical Society.

L' événement débutera à Pier 16 avec un déferlement de drapeaux amenés à bord de L'Hermione lors de son voyage transatlantique . Un défilé se tiendra de Pier 16 à Bowling Green. Avec en tête de défilé les drapeaux français et américains , la parade se déroulera à partir de la rue Water jusqu'à Wall Street à Broadway, puis Bowling Green . A 12 heures , il y aura une cérémonie de lever des couleurs françaises et américaines .

 

" Les Demoiselles de Rochefort "

Où : Castle Clinton Plaza , Battery parc
Quand : 20h30

Projection du film " Les Demoiselles de Rochefort " à Battery Park . Parrainé par la Région Poitou- Charentes dans le cadre de «Le Festival de Hermione " .

Pour plus d'information:

contacter NYC Parks , +1 (212)-830-7754 ou www.nycgovparks.org
Pas de billets nécessaires

 

  • Le 4 juillet   

 

Exposition "Revolution : NYC & la guerre pour l'indépendance"
présentée par la New-York  Historical Society

Où : Governor's Island  @ Maison 18,  Nolan Park
Quand : 11h00

Une installation qui jette la lumière sur la vie de soldat et de civil de deux New-Yorkais au cours de la guerre d'indépendance.

L'exposition est visible du 4 Juillet au 27 Septembre, chaque samedi et dimanche 
Pour plus d'info : http://www.nyhistory.org/exhibitions/revolution-nyc-war-independence et http://govisland.com/calendar/exhibitions/the-american-revolution-nyc

 

LA GRANDE PARADE HERMIONE

A l'occasion des cérémonies officielles de la ville de New York pour la fête nationale du 4 juillet, célébrant l'indépendance de la Nation, l'Hermione 

Voir la carte LA CARTE DES PARCOURS, LIEUX ET FESTIVITES

9h00 : appareillage de l4Hermione du Pier 15

10h30 : rassemblement de l'ensemble des bateaux participant à la parade au sud du Pont de Verrazano 

11h00 : début de la Parade - l'Hermione ouvre la route

12h00 : passage prévu devant la Statue de la Liberté

Entrée dans l'Hudson River, navigation coté Manahattan 

13h00 : demi-tour devant l'Intrepid Museum et descente retour de l'Hudson River coté New Jersey
Dispersion devant le Morris Canal, coté New Jersey

L'Hermione rejoint Governors Island - Yankee Pier vers 15h00

http://parade.hermione2015.com/

 

EXPOSITION "Lafayette's Return: The “Boy General," the American Revolution, and the Hermione"

 : New-York Historical Society
Quand : du 1er Juin au 16 août de 09h00-17h00

L'exposition de la New-York Historical Society se concentre à la fois sur lla reconstruction de la Frégate et sur La Fayette lui-même, le "Garçon général" dont l'amitié étroite avec George Washington et ses réseaux diplomatiques à Paris a aidé à gagner la guerre. L'exposition met en lumière les premières années de Lafayette de son plaidoyer initial au nom de la Révolution à la fin des années 1770, au voyage de l'Hermione en 1780 et les événements qui ont conduit à la reddition britannique à Yorktown en 1781.

L'exposition s'appuie sur la riche collection de manuscrits sur La Fayette et la révolution américaine : peintures, gravures , des matériaux et objets  d'époque, dont certains du musée du chateau de La Grange, propriéte de La Fayette en France , encore jamais exposés,  ainsi que de nombreuses pièces appartenant à d'autres musées et des archives universitaires comprennent de précieux manuscrits de la Bibliothèque Skillman au Lafayette College . 

http://www.nyhistory.org/

Partager cet article

Repost0
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 16:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

25/06/2015 armée de Terre

 

En mission de surveillance sur un site sensible de Marseille, une patrouille du 54e régiment de transmissions (54e RT) a porté secours à une personne blessée à l’arme blanche le 5 juin 2015.

 

Le sergent Pierre, chef de groupe, remarque la victime en détresse. Accompagné du caporal Valentin, il se rend alors sur place et constate que l’individu a été victime d’une agression au couteau. Dans l’urgence de la situation, il fait allonger la victime, lui prodigue les premiers soins et préviens les secours. Arrivés sur place, les pompiers évacuent la victime dans de bonnes conditions.

Partager cet article

Repost0
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 11:55
La BA XXI, base aérienne de prochaine génération


26.06.2015 par Armée de l'Air

La base aérienne du XXIe siècle (BA XXI) prévoit d'accompagner ses restructurations, d'un volet "Smart Base". Celui-ci consiste à ouvrir la base sur le plan économique tout en recherchant, par le biais de l'innovation, à nouer des partenariats.

Partager cet article

Repost0
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 11:55
Héphaïstos : lancement de l’édition 2015 de la campagne anti feux de forêts

 

26/06/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 26 juin 2015 débute la campagne Héphaïstos 2015 de lutte contre les feux de forêts en zone méditerranéenne pour une durée d’environ 3 mois. L’an dernier, 1 501 hectares de forêt ont brûlé dans les départements méditerranéens pour 666 feux détectés.

 

Le plan Héphaïstos, protocole d'accord entre le ministère de la défense et le ministère de l'intérieur, prévoit la mise à disposition des autorités civiles de moyens militaires pour faire face à l'aggravation du risque feux de forêts dans cette région en période estivale. Dans cette mission, les armées interviennent chaque année en étroite coordination avec les unités militaires de la sécurité civile, les sapeurs-pompiers, l'office national des forêts.

 

Cette année, face à un contexte opérationnel dense pour les armées, la contribution des armées à ce dispositif interministériel a été maintenue, bien qu’allégée. Une cinquantaine de militaires, 17 véhicules, 3 hélicoptères et 2 camions ravitailleurs seront ainsi déployés.

 

Parmi ce dispositif, 20 militaires déployés en Corse sous forme de « modules adaptés de surveillance » (MAS) assureront une surveillance des massifs forestiers afin de détecter tout départ de feux, et informeront la population sur les arrêtés préfectoraux interdisant l’accès à certains massifs.

 

Un groupe de Génie du 19e régiment du génie de Besançon sera positionné dans le Var et l’Aude, pour ouvrir si besoin des pistes forestières nécessaires aux colonnes de sapeurs-pompiers pour approcher au plus près des incendies.

 

D’autre part, trois hélicoptères du 1er régiment d’hélicoptères de Phalsbourg seront en alerte permanente au Cannet des Maures. Assurant le transport des sapeurs militaires des unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile dans des zones inaccessibles par la route, ils assurent éventuellement le rôle de poste de commandement volant.

 

Enfin, trois officiers et trois opérateurs de surveillance aérienne seront mis en place auprès de la cellule des opérations aériennes de l’état-major du préfet de zone de défense et de sécurité. Dans le but de garantir la sécurité des vols, cette cellule apportera son expertise aéronautique et assurera la coordination de l’ensemble des moyens aériens liés aux opérations menées contre les feux, aux entraînements et aux activités hélicoptère.

 

La mission Héphaïstos constitue l’une des missions permanentes des armées françaises en protection du territoire national, avec l’opération Sentinelle, les postures permanentes de sûreté aérienne et de sauvegarde maritime, et la lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane ainsi que la protection permanente du centre spatial guyanais. Ces engagements permanents sont complétés d’engagements ponctuels sur des besoins spécifiques tels que la contribution à la sécurisation de grands événements, ou au secours à la population en cas de besoin. Chaque jour, 10 000 militaires sont en moyenne mobilisés en métropole et en outre-mer en protection du territoire français.

Partager cet article

Repost0
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 11:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

26/06/2015 Marie Broyer - Armée de l'air

 

Jeudi 25 juin a eu lieu la cérémonie de dissolution de la cité de l’air et base aérienne (CABA) 117 « Capitaine Guynemer », puis la prise de commandement du COMILI (commandement militaire de l’Ilot Balard).

 

Présidée par le chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), le général Denis Mercier, commandée par le lieutenant-colonel Thierry Campello (second du COMILI) et en présence des autorités civiles et militaires, cette cérémonie a mis à l’honneur plusieurs militaires de l’air, qui ont été médaillés. Dans un second temps, le CEMAA a procédé à la dissolution de la CABA 117.

 

«Nous rendons hommage à tous ceux qui ont fait l’histoire de la CABA 117, à travers les événements, les défis, les réformes que nos institutions rencontrent», a déclaré le général Mercier. L’histoire de la CABA 117 se ferme, celle du COMILI s’ouvre vers une nouvelle dynamique: «La présence des membres des autres armées est à l’image de la nouvelle dynamique de nos opérations interarmées.»

 

Le lieutenant-colonel Xavier Broyer, commandant en second de la CABA 117, a remis au CEMAA le drapeau de la 34ème escadrille, jusqu’alors confié à la garde de la Cité de l’Air. Remis à la nouvelle garde par le colonel Boïté, celui-ci a pris de fait le commandement du COMILI.

 

Le colonel Jean-Pascal Ruvira, commandant la BA 117 depuis l’été 2013 jusqu’au 1erjuin 2015, a joué un rôle majeur dans le passage de la base militaire au COMILI. En son absence, c’est à son second qu’est revenu l’honneur de « fermer le livre de la base aérienne 117 », comme l’a déclaré le lieutenant-colonel Broyer.

 

Tout d’abord ministère de l’Air en 1929, puis Cité de l’Air à partir de 1934, la base aérienne 117 créée en 1964 s’est inscrite dans une vague de modernisation, avec le projet Balard. Ce dernier vise à rassembler au sein d’un immense complexe, le ministère de la Défense et les chefs d’état-major.

 

Pour lancer la nouvelle page de l’histoire de l’Ilot Balard, désormais à la charge du colonel Boïté, le général Mercier a réaffirmé sa fierté aux militaires de la CABA 117 « Votre éclat n’a rien d’éphémère ».

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Airphoto Armée de l'Air
photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Partager cet article

Repost0
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 11:55
Recrutement de l'Armée de l'Air


24/06/2015 Armée de l'Air

 

Nous sommes tous prêts à croire en vous. À vous faire confiance et à vous faire progresser. A vous inviter à partager nos valeurs de respect, d’intégrité, de service et d’excellence au profit d’une mission supérieure : défendre le territoire et les personnes. De quoi exprimer tout votre potentiel en donnant du sens à votre engagement professionnel...

 

Retrouvez tous les détails de notre recrutement sur  : air-touteunearmee.fr

Partager cet article

Repost0
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 11:45
photo Royal Australian Navy

photo Royal Australian Navy

 

26/06/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 20 juin 2015, la frégate australienne HMAS Newcastle, qui opère actuellement sous le commandement français de la Combined Task Force 150 (CTF150), a réalisé une importante saisie d’héroïne au large des côtes Est-africaines. Au cours d’une enquête de pavillon, 581 kg d’héroïne ont été saisis à bord d’un boutre, pour une valeur estimée sur le marché européen à plus de 150 millions d’euros. Depuis le 6 avril 2015, la France assure le commandement de la CTF-150, force navale chargée de lutter contre le terrorisme et contre les activités illicites qui participent à son financement.

 

Le 20 juin 2015, le HMAS Newcastle, qui patrouillait en Océan Indien dans le cadre de ses missions au sein de la CTF-150, a détecté un boutre suspect. Après avoir obtenu le feu vert du commandant de la force, le capitaine de vaisseau Crignola, la frégate australienne a déployé son équipe de visite à bord du bateau afin de procéder à un contrôle de sa documentation et d’interroger son équipage. Les vérifications effectuées ont conduit à déclarer le boutre sans nationalité. Une inspection de sa cargaison a alors permis à l’équipe de visite australienne de découvrir des caches dans lesquelles étaient dissimulés 581 kg d’héroïne.

 

Cette importante saisie est la septième réalisée par des unités de la CTF-150 depuis la prise de commandement de la force par la France en avril 2015. Au total, plus d’1,5 tonnes d’héroïne ont été saisies au cours de sept contrôles distincts, grâce à l’action conjointe des moyens navals mais aussi aériens de la CTF-150, permettant ainsi de porter un coup significatif au trafic de drogue en océan Indien.

 

La route maritime du Sud, qui part des côtes irano-pakistanaises vers l’Est de l’Afrique est fréquemment utilisée par les trafiquants pour acheminer l’héroïne vers le marché africain, mais aussi européen. La présence de plusieurs bâtiments de la CTF-150 en océan Indien permet de réduire la dynamique de l’acheminement des cargaisons, en interdisant l’utilisation de l’espace maritime pour les passeurs de drogue.

 

La force a bénéficié d’un déploiement de moyens importants, avec, aux côtés du HMAS Newcastle, plusieurs bâtiments engagés dans les opérations, parmi lesquels la frégate néozélandaise Te Kaha, les bâtiments français BCR (bâtiment de commandement et de ravitaillement) Var et FLF (frégate de type La Fayette) Surcouf ainsi que la frégate britannique Richmond. Les unités alliées engagées dans la CTF-150 poursuivront leurs opérations de sécurité maritime dans les prochains mois afin d’apporter leur contribution à la lutter contre le terrorisme international et les activités illégales.

 

Depuis le 6 avril 2015, la France assume le commandement de la CTF 150. Le BCR (bâtiment de commandement et de ravitaillement) Varembarque à son bord le commandant de la force, ainsi que son état-major, qui assure la conduite tactique des différentes unités alliées de la force, grâce aux moyens de commandement dont ce bâtiment a été spécifiquement doté. Mise en place à la suite des attentats du 11 septembre 2001, la CTF-150, placée sous commandement des Combined Maritime Forces, rassemble une coalition de 18 nations qui fournissent des moyens navals et aériens pour assurer la permanence de la mission.

photo Royal Australian Navy

photo Royal Australian Navy

Partager cet article

Repost0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 16:55
Partout, servir et combattre, Flottille 36F


26.06.2015 par Marine Nationale

Depuis 20 ans, de la cote d'Azur, à la Réunion, des Caraïbes aux Iles Kerguelen, la flottille 36F assure des missions de lutte anti navire, de lutte contre les trafics illicites, de contre terrorisme maritime. Au travers le témoignage de pilote ou de technicien découvrez 20 ans d'opérations extérieures

Partager cet article

Repost0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 11:55
photo Tim GIGN

photo Tim GIGN

 

26.06.2015 Sources : GIGN
 

Le Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) est doté d'une cellule cynophile regroupant des chiens intégrés au sein des missions de l'unité.

Le choix de la race de ces chiens s'est rapidement orienté vers le berger belge malinois. Il s'agit du chien le mieux adapté aux missions du GIGN. Le berger belge malinois capitalise de nombreuses qualités telles que l'équilibre, la stabilité, la sociabilité, le courage, la rusticité ou encore l'abnégation dans l'effort.

Au cours de leur formation, les chiens sont formés à la fois au mordant et à l'arrestation fulgurante. Les équipiers volontaires souhaitant devenir maître-chien effectuent un stage de trois mois au sein du Centre National d'Instruction Cynophile (CNIC) de la Gendarmerie nationale à Gramat.

Un binôme cynophile, soit un chien et son maître, est affecté au sein de chacune des quatre sections de la Force Intervention du GIGN. Le chien est systématiquement embarqué au cours d'un départ en mission d'une section de la Force Intervention.

La cellule d'appui cynophile est également employée au sein de la Force d'Appui Opérationnel (FAO). Elle fait appel à cette même race de chiens pour couvrir des missions de sécurisation de site en France, tel que des palais de justice, des palais nationaux ou encore des sites de sommets internationaux, et à l'étranger, par la recherche et la détection d'explosifs. Les binômes sont employés pour des levées de doute sur des zones identifiées à risques. Depuis 2007, des expérimentations en matière d'acquisition de renseignement sont menées, débouchant sur la mise en place de techniques encourageantes.

 

Cliquer ici pour afficher l'album sur la cellule cynophile sur la page Facebook external link

Cliquer ici pour afficher la vidéo sur la page Facebook external link

Partager cet article

Repost0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 11:55
Ecole des pupilles de l’air : cérémonie de remise des prix

 

26/06/2015 Armée de l'air

 

Samedi 20 juin 2015, l’École des pupilles de l’air (EPA) a organisé sa traditionnelle cérémonie de remise des prix, marquant la fin de l’année scolaire.

 

Sous la présidence du général de corps aérien Antoine Creux, major général de l'armée de l'air, la cérémonie a réuni les élèves et leurs familles, les professeurs, et les cadres militaires et civils. L’événement s’est déroulé en deux temps. Tout d’abord, des décorations ont été remises au cours d’une cérémonie militaire, dont l’Ordre national du Mérite attribué à l’ancien commandant en second, le lieutenant-colonel Jean-Pierre Bordère, désormais en retraite. Pour clore cette première partie, les élèves des classes préparatoires ont interprété l’hymne national, puis le Chant des partisans.

 

Ensuite, sous l’autorité du colonel Jean-Xavier Chabane, commandant de l’EPA, du lieutenant-colonel Baglioni, commandant en second et directeur de l’internat, de la proviseure de l’établissement, et de Mme Geneviève Fioraso, députée de l'Isère, ancienne ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, et membre de la commission de la défense nationale et des forces armées, la remise des prix aux élèves a été l’occasion de valoriser les « Pipins » auxquels des récompenses, obtenues par l’EPA grâce à la générosité de nombreux donateurs, ont pu être remises. Plusieurs prix spéciaux ont été décernés, dont ceux du président de la République, du ministre de la Défense et du chef d’état-major de l’armée de l’air, suivis des prix d’excellence, d’honneur et d’encouragement de chacune des classes de l’établissement.

Partager cet article

Repost0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 11:55
Commémoration des combats des Cadets de Saumur

 

26/06/2015 SCH Beltran – Armée de Terre

 

La commémoration des 75 ans des combats des cadets de Saumur s’est tenue le 19 juin, sur le site historique de la bataille menée par les élèves officiers de l’école d’application de la cavalerie.

 

16 anciens, seuls survivants des évènements, étaient présents à la cérémonie de souvenir présidée par Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat chargé des Anciens combattants et de la Mémoire.

 

Empreinte d’émotion, cette commémoration a permis de rappeler le courage de ces soldats sous-équipés et inexpérimentés qui se sont opposés à deux divisions allemandes, les 19 et 20 juin 1940, pour la défense de la France.

 

Les combats héroïques menés par cette poignée d’hommes furent reconnus par leurs vainqueurs. Ils leur attribuèrent dès lors le nom de « cadets ».

 

Détails de la journée en images.

Partager cet article

Repost0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 11:45
Focus sur le le détachement Fennec de l'opération Sangaris

 

26 juin 2015 Crédit : État-major des armées / armée de Terre

 

Focus sur le le détachement Fennec de l'opération Sangaris, en République centrafricaine.

Les hélicoptères réalisent des missions d'appui, de reconnaissance et de renseignement au profit des militaires déployés au sol.

 

Partager cet article

Repost0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 11:45
Mention spéciale Prix Erwan Bergot, le général Barrera à l’honneur

 

26/06/2015 SCH Beltran - Armée de Terre

 

Le général de division Barrera, chef de l’opération Serval en 2013, a reçu la mention spéciale du prix littéraire de l’armée de Terre Erwan Bergot pour son livre Opération Serval, notes de guerre.

 

Déployé en urgence au Mali avec 5 000 hommes, le général Bernard Barrera prend la tête des forces terrestres pour libérer le pays du joug des terroristes. Fasciné par la capacité de ses hommes à s’adapter aux conditions difficiles et à cet environnement hostile, il décide de leur rendre hommage au travers l’écriture d’un livre. Celui-ci prend la forme d’un carnet de notes détaillant avec précision la préparation de l’opération et son déroulement. Un témoignage poignant dans lequel les soldats de la force Sangaris se reconnaitront.

 

A l’occasion du 20 anniversaire de la création du prix littéraire de l’armée de Terre, le jury a décidé de lui décerner la mention spéciale. Il sera récompensé le 29 juin par le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre, lors de la soirée de gala.

 

Confidences de l’auteur en images.

Partager cet article

Repost0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 11:30
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

26/06/2015 Sources : Etat-major des armées

 

L’équipe EOD (Explosive Ordonance Disposal) de la mission Daman offre la caractéristique d’être mixte : elle est toujours constituée d’un EOD de l’armée de Terre et d’un aviateur ou d’un marin. Les 6 et 7 juin 2015, c’est donc un EOD du 19èmeRG (Régiment du Génie) et un plongeur-démineur du GPD (Groupe Plongeur Démineur) Méditerranée qui ont rencontré leurs homologues italiens sur le camp de Dayr Kifa. L’occasion, pendant deux jours, de découvrir d’autres matériels et d’échanger sur les différentes procédures et modes opératoires.

 

Un exercice destiné à tester la garde à l’entrée du camp de 9.10 s’est déroulé lors de la dernière journée d’entraînement. Après plus de deux heures de recherches et de manipulations sous l’œil acéré des Italiens, l’engin fictif a pu être considéré comme neutralisé. Un débriefing technique très fructueux a permis de mettre en lumière les points de vue et les méthodes de chacun face à une situation identique.

 

Un second débriefing, conduit entre les acteurs français, a amené à identifier diverses possibilités d’évolution très détaillées de nos propres procédures opérationnelles permanentes.

 

Présente depuis 1978 au Liban, la France est l’un des principaux pays contributeurs de la FINUL, avec près de 900 soldats déployés en permanence. La grande majorité d’entre eux arme la FCR qui est directement placée sous les ordres du général commandant la FINUL et est en mesure d’agir au profit de tous les contingents déployés sur l’ensemble de la zone d’action de la FINUL, dans le cadre de la résolution 1701. Le volet naval de cette mission comporte en permanence plusieurs frégates déployées en force constituée (la Task Force448). Leur mission : surveiller les approches maritimes du Liban, et empêcher l’introduction d’armes par la mer.

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 11:30
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

26/06/2015 Sources : Etat-major des armées  

 

Il est 6 heures ce matin sur la base, le soleil est déjà haut ; le thermomètre affiche 45°C. Trois avions attendent sur le tarmac, deux Rafale de l’armée de l’Air et un Atlantique 2 (ATL2) de la Marine nationale. Ils sont parés pour effectuer une mission  ISR (intelligence, surveillance, reconnaissance), qui permet de collecter des renseignements dans la profondeur grâce notamment à des photographies de précision.

 

L'équipage de l'ATL2 prépare l'ensemble des appareils qui seront utilisés au-dessus de l'Irak pour photographier, identifier, surveiller et reconnaître. Dans les Rafale, les équipages font les derniers contrôles du moteur et de l’électronique embarquée, notamment le PodReco NG (système numérique de reconnaissance aérienne) pour rapporter et exploiter des images.

 

Marins et aviateurs sont concentrés. Ils partent, les premiers pour 10 heures de vol, les seconds pour 6 heures ; tous en survol d’un territoire hostile. Le ciel est sûr, mais le risque existe. Les Rafale sont armés de missiles d'autodéfense MICA. L'ATL2, lui, vole à distance de sécurité mais emporte néanmoins une autoprotection par leurres infrarouges. Sans ces missions de renseignement, la coalition Inherent Resolve et son volet français, Chammal, seraient aveugles. Marins et aviateurs utilisent différents moyens ROIM (1) complémentaires, qui vont permettre au personnel en charge du renseignement d'offrir toutes les informations permettant aux forces de sécurité irakiennes et à la coalition de combattre le groupe terroriste Daesh.

 

Les pilotes ont fini leurs vérifications. Les hélices tournent, les réacteurs vrombissent, les pistards et les pilotes entament leur langage des signes. Les tests au sol sont positifs, les roulages commencent, le grondement des décollages se fait entendre, les avions disparaissent à l’horizon…

 

Comme prévu, les Rafale atterrissent 6 heures plus tard. Les mécaniciens, pistards, vecteurs, armements et avioniques sont tous présents pour la remise en condition des avions. Bien que fatigués, pilotes et navigateurs, en descendant de leurs machines, adressent un petit geste de remerciement en direction de leurs équipes de soutien.

 

De leur côté, les marins sont toujours sur zone, car leur autonomie leur permet une mission plus longue. Cependant, il ne leur est pas nécessaire d’attendre le retour à la base pour l’exploitation des images, les traitants commencent donc à bord.

 

Sur le tarmac de la base, l'avionique s'affaire sur le Pod Reco NG. Il en retire un gros boitier, un disque dur où sont stockées les images réalisées par les Rafale. Elles seront exploitées par les interprétateurs image. De leur travail découlera d'autres missions aériennes, d'autres objectifs à neutraliser.

 

Le travail du jour va consister à vérifier, sur demande des états-majors, des indices d'activités : par exemple comment sont configurés certains véhicules, notamment les engins de génie civil, les mouvements de circulation autour de bâtiments, et ce qui pourrait indiquer qu'il s'agit d'une fabrique d'IED (engins explosifs improvisés) ou de véhicules IED. "Les photos sont ensuite légendées" nous apprend le sergent Julien. L'exploitation se poursuit : recherche de ponts, d'infrastructures clés, de travaux de génie ou autres, tout indice qui indiquerait que Daesh réalise une opération à l'endroit de la photo.

 

Le travail terminé, les photos sont enregistrées dans la base de données puis transmises aux différents états-majors, en particulier le CAOC de Chammal-Inherent Resolve, le Combined Air OperationCentre, le centre interallié des opérations aériennes où des personnels français de Chammal planifient les futures opérations aériennes.

 

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal mobilise 700 militaires. Elle vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces irakiennes dans la lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Le dispositif complet est actuellement structuré autour de douze avions de chasse de l’armée de l’Air (six Rafale et six Mirage2000D) et d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2.

 

(1 )ROIM : renseignement d'origine image

photo EMA / Armée de l'Airphoto EMA / Armée de l'Air
photo EMA / Armée de l'Air
photo EMA / Armée de l'Airphoto EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

Partager cet article

Repost0
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 16:55
Répétitions du 14 Juillet : dans le ciel de Châteaudun

 

25/06/2015 Marie Broyer - Armée de l'air

 

La première répétition en vol du défilé du 14 Juillet a eu lieu le 23 juin 2015.  À cette occasion, la totalité des aéronefs défilants se sont donné rendez-vous au-dessus de Châteaudun, pour un entraînement grandeur nature.

 

Un vol, des enjeux

«La totalité du dispositif est présent aujourd’hui, explique le commandant Olivier. La patrouille de France, l’A400M, tous sont là! C’est assez impressionnant, et d’autant plus important que nous volons en conditions réelles.». Première grande répétition en patrouille, celle du 23 juin est d’une importance capitale. En effet, la coordination des avions était semblable à celle du jour J. De même, l’axe de vol au dessus de Châteaudun est presque identique à celui du vol au-dessus de la capitale : «On ne s’entraine pas au-dessus de Paris avant le 9 juillet, car c’est trop compliqué pour réunir tous les avions en région parisienne.»

Pour le plus grand bonheur des riverains, les aéronefs ont effectué un parcours presque sans faute. D’ici au 14 juillet, chacun pourra de nouveau s’entraîner, pour que le défilé aérien soit le plus parfait possible.

 

Répétitions du 14 Juillet : dans le ciel de ChâteaudunRépétitions du 14 Juillet : dans le ciel de Châteaudun
Répétitions du 14 Juillet : dans le ciel de Châteaudun

A bord du Casa

Parti de Creil, l’équipage du CASA 235 se compose des capitaines Carole et Enguerran, respectivement commandant de bord et co-pilote, accompagnés du mécanicien navigant l’adjudant David. Tous les trois ont rejoint à Evreux les deux autres avions composant le bloc transport du 14 Juillet : un Transall et un CASA espagnol. Tous ensemble, ils ont procédé à un briefing d’avant-vol. Le commandant Olivier, pilote du Transall, avion leader a insisté sur l’importance de la symétrie du dispositif. L’avion leader du bloc a également une place capitale : en effet, son rôle est primordial. Les deux ailiers se basent sur lui pour se positionner. 

Pendant plus de deux heures, les pilotes ont maintenu leur position dans le dispositif. À droite du Transall, le CASA 235 a effectué un vol sans trop de difficultés, malgré quelques turbulences ressenties à bord.

 

C’était sa dernière répétition…

 

Répétitions du 14 Juillet : dans le ciel de Châteaudun

Engagé à 16 ans à l’école de Saintes, l’adjudant David, 35 ans, fut d’abord mécanicien sur hélicoptère sur la base aérienne 120 de Cazaux. Déployé deux fois au Mali, il devient mécanicien navigant sur CASA, poste qu’il occupe depuis 9 ans, dont 6 sur la base aérienne 110 de Creil.

Il se confie pendant le vol de répétition dans le ciel de Châteaudun : «Pour un mécanicien navigant, le 14 Juillet n’est pas une mission qui se démarque tellement des autres. Je dois juste prêter plus attention aux paramètres de l’avion, car les pilotes et copilotes sont davantage concentrés sur les échanges radios et sur la position de l’avion, par rapport aux autres. Ce que j’aime dans cette journée, c’est que l’on rappelle à la population que l’armée est toujours là. Car souvent les gens oublient que nous existons hors des journées exceptionnelles. »

Après deux défilés aériens et un défilé à pied, l'adjudant David participe ce jour-là à l’ultime répétition de sa carrière : «J’en garde un bon souvenir, c’est quand même quelque chose que de défiler le 14 Juillet !»

Partager cet article

Repost0
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 16:55
Le numéro de juin d’Air actualités est disponible !

 

24/06/2015 par Armée de l'Air

 

Un aéronef vit plusieurs vies en une seule. Dans le numéro 682 d’Air actualités, découvrez le parcours d’un appareil, de sa conception à son démantèlement, en passant par les missions auxquelles il participe, mais aussi l’entretien qu’une telle machine nécessite. 

 

Aux côtés des forces spéciales de l’armée de l’air, vivez le récit de leur semaine de préparation technique sur la base aérienne 123 d’Orléans avant l’exercice VOLFA (Vol Forces Aériennes).

Découvrez le phénomène paralysant de l’hypoxie, qui diminue la quantité d’oxygène apportée aux organes dans le sang, auquel le personnel naviguant et les parachutistes peuvent être confrontés.

Au sommaire de ce numéro, vous pourrez également en apprendre davantage sur la « base aérienne virtuelle », véritable réseau social réservé aux aviateurs, dont le lancement est prévu au mois de septembre 2015. 
Plongez au cœur du métier de technicien environnement aéronautique, leur formation, et leur quotidien au service de l’armée de l’air.
Enfin, parcourez l’historique de l’emblématique Jaguar, conçu dans les années 1960 dans un premier temps pour être avion d’entraînement tactique, devenu par la suite avion d’attaque au sol.

 

Et comme tous les mois, retrouvez en textes et en images toute l’actualité de l’armée de l’air. Pour plus d’informations et d’actualités, rendez-vous sur les réseaux sociaux de l’armée de l’air : Facebook, Twitter et Instagram

 

Le numéro de mai 2015 est désormais consultable en ligne. 

Partager cet article

Repost0
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 16:45
Le ministre de la Défense à Gao (22 Juin)

 

24/06/2015  DICOD

 

Le 22 juin 2015, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, s’est rendu à Gao, au Mali, pour rencontrer les soldats de la force Barkhane. Visite toute symbolique deux jours après la signature des accords d’Alger et presque un an après le lancement de l’opération Barkhane.

 

Après s’être posé à Mopti dans la matinée du lundi 22 juin, Jean-Yves Le Drian s’est rendu sur la base française de Gao, au Nord Mali, pour s’adresser aux soldats français de la force Barkhane, qui œuvre aux côtés de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), la mission des Nations unies et de l’EUTM, la mission européenne.

Pour le ministre de la Défense, cette visite est intervenue « à un moment charnière de l’engagement résolu de la France aux côtés de ses partenaires africains […], quelques jours seulement après la signature définitive des accords d’Alger », accords de paix historiques avec les principaux groupes rebelles touaregs du nord Mali. Jean-Yves Le Drian, entouré du général Wade, commandant l’état-major de secteur de la  Minusma à Gao, du colonel Haidara, commandant le PC Maliba des forces armées maliennes à Gao et du général Palasset, commandant la force Barkhane, a félicité et salué les soldats français pour les opérations de sécurisation menées depuis janvier 2013. Il a ajouté que « ce retour à la souveraineté malienne, et à la sécurité du pays, est également le fruit des efforts de nombreux partenaires internationaux du Mali  à travers la Minusma et l’Europe ».

Avant de rencontrer le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, lors d’un dîner officiel, le ministre de la défense a tiré un premier bilan positif de l’opération Barkhane, lancée il y a un an, le 1er août 2014. Cependant, il a souligné que « ces succès ne doivent pas nous faire baisser la garde. […] Alors que notre pays est confronté à des menaces directes, sur son territoire même, vous êtes ici l’un des premiers remparts contre ces menaces ».

Partager cet article

Repost0
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 16:30
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

26/06/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Dès que des militaires sont engagés dans une mission, en l'air, au sol, à la mer, cette action fait l'objet d'une planification. Elle est suivie au plus près par un centre qui fait le lien entre les troupes engagées et les entités donneuses d'ordres. L'opération Chammal s’appuie sur la même organisation, avec le Joint Operation Centre.

 

« Le JOC -Joint Operation Centre- est le centre des opérations interarmées " explique le commandant Guillaume, directeur du JOC. " Le JOC constitue un point névralgique. En effet, c’est dans cette structure que des militaires des trois armées coordonnent et suivent "en conduite", les actions en cours des forces sur le terrain : une mission de reconnaissance armée d'une patrouille de Mirage 2000, ou de Rafale, ou bien une mission de renseignement dans la profondeur réalisée par des Rafale et/ou l’Atlantique 2. Mais notre responsabilité s'étend à la mer également. Lorsque le GAN (groupe aéronaval) est en mer en zone ALINDIEN pour Chammal, comme ce fut le cas de février à avril 2015, un officier de marine vient renforcer le JOC pour assurer le suivi particulier et la conduite des opérations. Nous suivons également en Irak les actions de formation des militaires de l'armée de Terre auprès des Forces de sécurité irakiennes ».

Le JOC est activé 24h/24, 7 jours sur 7. Le Battle Watch Officer (l’officier de permanence opérationnelle) et son adjoint assurent une veille permanente et répondent à toutes les demandes ou sollicitations. L’équipe de veille est renforcée par l’équipe OQO (officier de quart opérationnel) de l’ATL2à chaque vol ; les spécialistes météos 1, renseignement et experts des trois armées présents habituellement au JOC peuvent y être rappelés à tout moment en fonction de la situation.

« Soyons clair, quelques missions de renseignement ISR (intelligence, surveillance et reconnaissance) en Rafale et en ATL2 sont planifiées ici, mais l'ensemble de la planification des opérations est réalisée soit au CAOC 2 au Qatar, soit au CJTF au Koweït. Nous assurons à notre niveau le suivi des opérations planifiées, ce qui veut dire surtout qu'en cas de problème, nous assurons la coordination des moyens et des activités de la zone ALINDIEN. »

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal mobilise 700 militaires. Elle vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces irakiennes dans la lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Le dispositif complet est actuellement structuré autour de douze avions de chasse de l’armée de l’Air (six Rafale et six Mirage2000D) et d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2.

 

1 Voir Dans la peau d’une météorologue océanographe et d’un observateur-prévisionniste

2 Combined Air Operation Center : centre de conduite interallié des opérations aériennes et CJTF : Combined Joint Task Force (force interarmées multinationale)

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories