Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 05:55
Inondations dans le sud-ouest : un pont Bailey installé

07/07/2013 Sources : EMA

 

Le 7 juillet 2013, suite aux reconnaissances effectuées dès les premiers jours qui ont suivi les intempéries, une section de sapeurs parachutistes du 17e RGP a terminé l’installation d’un pont Bailey dans les environs de la ville de Cauterets (Hautes-Pyrennées). En coordination avec les autorités civiles de Cauterets, l’équipement et le Centre National des Ponts de Secours (CNPS), les sapeurs parachutistes ont construit un pont de type Bailey à la place d’une précédente passerelle, emportée par les eaux.

 

Arrivés le 4 juillet, les sapeurs du 17e régiment du génie parachutiste (17e RGP) ont participé au déchargement et à la préparation du chantier en étroite collaboration avec un responsable du Centre national des ponts de secours (CNPS). L'assemblage, démarré le vendredi 5 juillet, s’est poursuivi le samedi 6 juillet avec en particulier le passage du pont au dessus du gave de Cauterets. Dans la matinée du dimanche 7 juillet, il ne restait plus que quelques finitions à effectuer : l’ancrage du pont sur la culée et la pose du platelage de bois. Reste à la DDE et au CNPS de raccorder ce pont au réseau routier pour terminer définitivement le chantier.

 

Depuis le 18 juin, sous la houlette de l’Organisation Territoriale Inter-Armées de Défense (OTIAD), les armées ont mis au fil des jours leurs moyens et 150 soldats à disposition des préfets des départements de Haute-Garonne (31) et de Hautes-Pyrénées (65) pour venir en aide aux populations touchées par les inondations qui ont frappé le sud-ouest de la France. Tout d’abord comme mesures d’urgence, puis comme aides à la reconstruction, cet appui des armées s’est matérialisé par plusieurs types d’interventions :

 

Missions d'appui au secours. Les aéronefs des armées ont été utilisés pour effectuer diverses rotations. Des équipes de secours ont été héliportées depuis Saint-Gaudens à bord d’un hélicoptère de type Cougar du 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC) de Pau vers deux villages isolés en vue d’évaluer les travaux d’aide à la population nécessaires. Ces interventions ont été effectuées dans  l'urgence et dans des conditions météorologiques difficiles

 

Missions d’aide matérielle. Déclinées en plusieurs actions, elles se caractérisent principalement par les interventions du 3e régiment du matériel de l’armée de terre (3e RMAT) de Muret pour acheminer des lits par camion dans trois villages isolés, ainsi que par l’aide d’un hélicoptère Caracal de l’escadron d’hélicoptères « Pyrénées » de la base aérienne 120 de Cazaux, qui a héliporté deux groupes électrogènes de 2,5 tonnes chacun dans les villages de Barèges et de Sers. Ces missions ont été effectuées dans des conditions techniques difficiles.

 

Missions d’appui en essence. Elément clef des dispositifs mis en place, le détachement du service des essences des armées (SEA) de Pau a été fortement sollicité. Outre le camion-citerne de carburant pour improviser un plot de ravitaillement carburant à Saint-Gaudens au profit des hélicoptères du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et de la gendarmerie, il a également mis en place un camion citerne de carburant de 10m3 sur la commune de Pierrefitte-Nespalas pour assurer le soutien de l’aéronef de l’armée de l’air. Enfin, le service des essences devrait être à nouveau mis à disposition pour étudier la mise en place d'un « mini pipeline » qui permettrait le ravitaillement de Cauterets en carburant, solution finalement non mise en oeuvre.

 

Inondations dans le sud-ouest : un pont Bailey installé

Missions d’expertise. Au vu des dégâts occasionnés par les crues destructrices, des études ont été réalisées en plusieurs temps sur le réseau routier accédant aux villages de Barèges et de Cauterets, ce dernier fortement endommagé en trois points. Le 31e régiment du génie (31e RG) de Castelsarrasin a ainsi été mobilisé pour une expertise en relation avec les services du conseil général, de l’équipement et des entreprises civiles, renforcé par le 17e RGP, puis avec le centre national des ponts de secours et enfin, avec la compagnie opérationnelle du génie de l’air de Mont-de-Marsan. L’objectif était de définir les solutions potentielles pour rétablir des itinéraires, trouver des axes de contournement (particulièrement pour Cauterets) et ainsi désenclaver des villages isolés de part et d’autre de la route menant à Barèges. D'autres reconnaissances ont également été effectuées dans le département des Pyrénées-Atlantiques.

Inondations dans le sud-ouest : un pont Bailey installé

Mission de solidarité. Le personnel des armées s’est également spontanément mobilisé pour venir en aide aux populations en détresse. Le détachement du 1er régiment du train parachutiste (1er RTP) de Toulouse et du groupement de soutien de la base de défense de Pau Bayonne Tarbes, présent au centre militaire de Barèges pendant les inondations, s’est immédiatement mis à la disposition du maire pour aider à évacuer et mettre en sécurité les habitants. D'autres actions de solidarité ont également été menées par les militaires du 35e régiment d’artillerie parachutiste (RAP) de Tarbes, ou encore bénévolement par du personnel civil du 3e RMAT.

Inondations dans le sud-ouest : un pont Bailey installé

Mission d'appui au rétablissement d'itinéraire. Un détachement du 17e RGP de Montauban a renforcé le centre national des ponts de secours pour décharger, assembler, positionner et poser un pont Bailey de 15 mètres de long. Le pont aura été livré 3 jours de chantier

La chaîne OTIAD est un acteur majeur dans la coordination des moyens mis en œuvre en collaboration avec les préfectures, les conseils généraux, les services d'équipement ou encore les entreprises mais également les services de secours : état-major interarmées de la zone de défense sud ouest (EMIAZD SO), délégués militaires départementaux (DMD) de la Haute-Garonne, des Hautes-Pyrennées et des Pyrennées-Atlantiques.

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 17:45
Mali : relève du détachement génie de la force Serval
20/06/2013 Sources : EMA
 

Le 15 juin 2013, à Gao, a eu lieu la relève du détachement génie de la force Serval. 

Déployé sur le théâtre malien depuis février 2013, ce détachement était armé par des éléments du 31e régiment du génie (31e RG), du 13e régiment du génie (13e RG), d’un groupe cynophile du 132e bataillon cynophile de l’armée de terre (132e  BCAT), d’une équipe WIT (weapons intelligence team) du centre interarmées MUNEX (CIAM) et de la gendarmerie.

Le détachement effectue tout le panel des missions du génie à savoir la participation au combat de contact, l’appui à la mobilité, l’aide au déploiement d’urgence et la participation à

la sauvegarde protection.

Ainsi, fin mars 2013, le détachement a mené d’importants travaux de protection et a participé à la dépollution de la ville de Tombouctou. Le 31 mars, lors de l’attaque d’une quinzaine de terroristes en ville, le détachement à participé à la sécurisation des sites en neutralisant des ceintures explosives.  Du 2 au 7 avril, le détachement génie a parcouru 500 km de piste de sable et de dunes pour rejoindre Araouane, au Nord-Ouest de Tombouctou, dans le cadre d’une opération de reconnaissance offensive conduite par la force Serval. L’objectif était de sécuriser les zones de poser d’hélicoptères, d’être en appui de la progression et d’apporter une aide lors des manœuvres nécessitant de dégager les véhicules ensablés.

Du 17 au 20 mai, une trentaine de sapeurs de la 2e compagnie du 31e régiment du génie (31e RG) et les engins du 511e régiment du train (511e RT) ont installé un pont « Bailey », long de 24 mètres et large de 9 mètres, à Tassiga, dans l’Est du pays, situé sur un axe majeur entre le Niger et le Nord Mali. Cette opération a permis de rétablir la circulation et par la même occasion les échanges commerciaux avant le début de la saison des pluies.

Le détachement génie d’aide au déploiement (DGAD) est dorénavant armé par le 1er régiment étranger du génie (1er REG), le 31e et le 19e régiment du génie (31e et 19e RG). Il comprend un groupe de commandement, une section de combat du génie, une section énergie, un groupe appui, un groupe fouille opérationnelle spécialisée (FOS), un groupe cynophile, deux équipes EOD (Explosive Ordnance Disposal), une équipe WIT (Weapons Intelligence Team) une section d’aide au déploiement opérationnel et un groupe d’aide au déploiement lourd.

Environ 3500 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent leurs missions de sécurisation visant à affaiblir durablement les groupes terroristes ainsi qu’à poursuivre le transfert progressif de la zone aux contingents africains de la MISMA puis de la MINUSMA.

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 12:15
L’engineer-in-chief britannique à l’école du génie

 

L’école du génie a accueilli le chef du génie britannique pour discuter du renforcement de la coopération de Défense franco-britannique dans le domaine du génie. Crédits : Ecole du génie / M. D. Péan

 

26/03/2012 Armée de Terre

 

L’école du génie a accueilli l’engineer in chief I. James, chef du génie britannique. Une visite axée sur le renforcement de la coopération de Défense franco-britannique.

 

Le 1er mars 2012, le général de brigade britannique I. James, Engineer-in-chief (chef du génie) a été reçu à l’école du génie d’Angers. Objectif de cette visite : le renforcement du partenariat et de la coopération de Défense franco-britannique dans le domaine des capacités du génie militaire, dans le cadre de la déclaration conjointe franco-britannique sur la sécurité et la défense du sommet de Lancaster House du 17 février 2012.

 

Cette visite a permis de confirmer des centres d’intérêts communs en termes de formation, de doctrine, d’échange d’expertises et de recherche d’interopérabilité entre l’école du génie, le pôle interarmées munitions et explosifs (PIAM) et le génie britannique.

 

Des axes de progrès ont pu être identifiés, notamment dans les domaines de l’aide au déploiement et du traitement du danger munitions-explosifs.

 

Enfin, des échanges de formateurs et de stagiaires ont été évoqués et pourraient s’opérer à court terme.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories