Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 07:50
Air strength at the heart of eastern defence

 

7 oct. 2014 NATO

 

New NATO Secretary General visits fighter pilots from Canada, Germany, the Netherlands, Poland, Portugal and the United States, as well as the AWACS aircraft and crew at Łask Air Base in Poland

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 14:50
Armement : 140 problèmes et risques sur 9 programmes majeurs allemands

Défense Le rapport de KPMG épingle l'avion de combat Eurofighter Typhoon de BAE Systems, Airbus Group et Finmeccanica - photo Luftwaffe

 

07/10/2014 latribune.fr

 

Un rapport de KPMG identifie 140 problèmes et risques concernant neuf programmes majeurs allemands, d'un montant total de 57 milliards d'euros. Sont épinglés notamment l'avion de transport A400M (Airbus Group) et l'avion de combat Eurofighter Typhoon (BAE Systems, Airbus Group et Finmeccanica).

 

L'Allemagne doit revoir d'urgence sa politique d'armement pour faire face à la fois à l'inflation des coûts et à la dégradation de ses équipements, conclut un rapport publié lundi. Le rapport, commandé par la direction de l'armement au cabinet de consultants KPMG, survient en plein débat sur la vétusté des matériels de l'armée allemande. La ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, a reconnu l'ampleur du problème et le fait qu'il empêchait l'Allemagne d'honorer convenablement ses engagements au sein de l'Otan.

Le délabrement de certains équipements a été illustré récemment quand deux avions militaires, transportant l'un des armes et des équipements pour les Kurdes irakiens et l'autre de l'aide humanitaire à des pays africains touchés par Ebola, sont tombés en panne. L'armée reconnaît qu'une large palette de matériels, des hélicoptères aux avions de combat, ne sont plus en état, ce qui fait peser un doute sur les capacités de l'Allemagne à fournir une défense aérienne à ses alliés de l'Otan dans les Etats baltes en cas d'escalade du conflit ukrainien.

 

140 problèmes et risques

Le rapport identifie 140 problèmes et risques concernant neuf programmes majeurs, d'un montant total de 57 milliards d'euros. Sont épinglés notamment l'avion de transport A400M d'Airbus, l'avion de combat Eurofighter Typhoon de BAE Systems, Airbus et Alenia Aermacchi ainsi que le char Puma fabriqué par Rheinmetall et Krauss-Maffei Wegmann. "L'analyse d'une sélection de projets et de programmes d'armement montre qu'il est urgent d'améliorer la gestion des projets nationaux et internationaux", conclut le rapport qui énonce 180 recommandations pour contrôler les coûts et modifier certains paramètres.

La ministre de la Défense a promis d'en tenir compte et a attribué l'état préoccupant des matériels de l'armée à des retards de livraison de pièces détachées ainsi qu'à des défaillances dans les domaines de l'inspection et de la maintenance.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 12:50
History of the British Army of the Rhine

 

7 oct. 2014 British Forces News

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 18:50
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

Le poste de tir du missile Milan étant fabriqué en Allemagne, MBDA ne peut pas l’exporter sans l’autorisation de Berlin.

 

06/10 Alain Ruello / Chef de service adjoint et Thibaut Madelin / Correspondant à Berlin

 

Un conseil de sécurité réuni autour de la chancelière n’a pas autorisé la livraison des missiles de MBDA.

 

Le contrat de vente de missiles Milan ER, conclu fin 2012 par MBDA au Qatar, empoisonne toujours les relations entre Paris et Berlin. Un conseil de sécurité s’est réuni récemment autour de la chancelière Angela Merkel et a autorisé l’exportation de plusieurs équipements d’armement allemands dans différents pays du Golfe. Mais pas celle des missiles anti-char fabriqués par la filiale commune d’Airbus Group, de BAE Systems et de Finmeccanica.

 

Conclu fin 2012 pour 65 millions d’euros, le contrat semble pâtir des prises de position de Sigmar Gabriel, le ministre de l’Economie et président du Parti social-démocrate, qui veut restreindre les ventes d’armes dans les pays tiers (« Les Echos » du 11 septembre). Comme le poste de tir du Milan est fabriqué outre-Rhin, son exportation nécessite une autorisation du gouvernement allemand.

 

Faire remonter l’affaire auprès d’Angela Merkel

 

Berlin veut s’assurer que les armes livrées au Qatar ne tombent pas entre les mains de terroristes. De sources françaises, on se dit confiant de pouvoir convaincre le gouvernement allemand. Quitte à faire remonter l’affaire directement au niveau de la chancelière, comme le souhaite désormais le ministère de la Défense français, selon une source proche.

 

Au-delà de son montant, la bonne exécution du contrat Milan est importante pour le respect de la parole donnée, estime-t-on de source industrielle en France. Paris mène actuellement plusieurs grosses négociations au Qatar, avions de combat Rafale et blindés d’infanterie, VBCI notamment.

 

Une concurrence pour l’Allemagne : si le conseil de sécurité a retoqué MBDA, il a notamment accordé la livraison au Qatar de 45 blindés Dingo et Fennec construits par Krauss-Maffei-Wegmann. Le cheikh Al-Thani, venu rendre visite à Angela Merkel à Berlin le 17 septembre, a sans doute eu des arguments convaincants.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 17:50
Scharfer Schuss MILAN - Einweisung Peschmerga


6 oct. 2014 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 10/2014 14B28601

 

Für die ersten Peschmerga-Kämpfer ist die Ausbildung in Deutschland zu Ende. Eine Woche lang trainierten sie in Hammelburg den sicheren Umgang mit der Panzerabwehrwaffe MILAN. Höhepunkt der Ausbildung war der scharfe Schuss.
Im nordirakischen Erbil begann zudem die Einweisung der kurdischen Soldaten in die gelieferten Handwaffen, das Gewehr G3 und die Pistole P1. Die dort ausgebildeten Kurden sollen ihr Wissen in weiteren Ausbildungseinrichtungen der Peschmerga weitergeben.

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 17:50
Ukraine : des drones français et allemands pour surveiller le cessez-le-feu

Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, a assuré que la France et l'Allemagne allaient « tout faire » pour que cessent les violations de la trêve entre l'armée ukrainienne et les prorusses.

 

05.10.2014 Le Monde.fr avec AFP et Reuters

 

La France et l'Allemagne vont envoyer « dans les prochains jours » des drones pour surveiller le respect du cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine, a annoncé le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, dimanche 5 octobre.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 12:56
la BFA accueille le 1er RI

 

6 oct. 2014 Armée de Terre

 

Le 27 septembre, la brigade franco-allemande a fêté deux événements : ses 25 ans d'existence, ainsi que l'intégration dans ses rangs du 1er régiment d'infanterie.

Les Picards, qui partent sous peu pour la Centrafrique, ont désormais un nouvel écusson et un béret incliné sur le côté droit. Les militaires du plus ancien des régiments de France ont officiellement intégré la brigade franco-allemande (BFA) qui célébrait samedi 27 septembre ses 25 ans d'existence lors de portes ouvertes.

 

Découvrez la cérémonie en images.

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 19:50
Les armées européennes entravées par les coupes budgétaires

 

1 octobre 2014 - lematin.ma

 

Les dernières révélations sur l'état de l'armée allemande font douter de la capacité des forces européennes, qui ont pâti ces dernières années de coupes budgétaires drastiques, à répondre aux crises qui la cernent à l'est et au sud.

 

La presse allemande se déchaîne depuis une semaine sur les défaillances de son armée, illustrées par des pannes d'avions de transport vieillissants de la Bundeswehr qui ont retardé l'acheminement d'armes aux combattants kurdes dans le nord de l'Irak. Mardi soir, le gouvernement annonçait qu'il allait réduire de moitié le temps de vol de ses avions de chasse Eurofighter en raison d'un défaut à la carlingue.

 

Selon le chef d'état-major des armées allemandes, cité dans la presse, seuls 42 des 109 Eurofighters, 38 des 89 chasseurs Tornado et 10 des 31 hélicoptères de combat Tigre que possède l'Allemagne sont disponibles, les autres étant en maintenance ou réparation.

 

En Italie, seulement 15% des hélicoptères seraient prêts à décoller et "de nombreux avions de combat ne sont pas opérationnels", selon le site spécialisé Analisi Difesa. En Grande-Bretagne, sur 170 avions de combat, 40 sont disponibles, selon l'institut RUSI.

 

En France, un rapport de la Cour des comptes vient de révéler que seul 41% des aéronefs était disponible en 2013, contre 60% en 2008 et 65% en 1997. Cette faible disponibilité a un impact sur la formation de certains jeunes pilotes français, qui n'atteignent pas les heures de vol requises pour être agréés par l'Otan. Les bâtiments amphibies ne sont disponibles qu'à 49% et certains chars à 55%.

 

Ces informations peuvent faire douter de la solidité des armées européennes, alors que les Alliés se sont engagés début septembre à créer une force très réactive sous l'égide de l'Otan en réponse au rôle de la Russie dans la crise ukrainienne. Elles contrastent aussi avec les ambitions affichées par certaines capitales dans la mobilisation contre les groupes jihadistes en Irak et en Syrie.

 

Vraie menace pour l'Otan

 

En France, les interventions en Afrique (près de 6.000 soldats déployés au Sahel et en Centrafrique), assurées d'un taux de disponibilité de plus de 90%, siphonnent les moyens, ce qui explique en partie la faible disponibilité des équipements.

 

Et comme dans les autres armées occidentales, le vieillissement des matériels cause des défaillances plus fréquentes et rend parfois impossible leur réparation car les pièces de rechange sont introuvables. Quant aux équipements ultra-modernes, leur sophistication nécessite de les immobiliser souvent et longuement pour la maintenance.

 

Selon les experts, ce sont les coupes budgétaires successives depuis une vingtaine d'années, et singulièrement depuis la crise financière de 2008, qui ont entamé les capacités des armées.

 

L'Otan appelle depuis de nombreuses années ses membres à investir au moins 2% de leur PIB dans la défense, et 20% de ce montant dans l'achat d'équipements pour moderniser leurs armées. Sur 28 membres de l'Alliance, seuls quatre pays, emmenés par les Etats-Unis, première puissance militaire au monde avec un budget de 640 milliards de dollars, respectaient cette règle en 2013.

 

"Nous avons vu dans plusieurs pays qu'il y a des défaillances, qu'il faut investir dans les forces armées, y compris en Allemagne", a souligné mercredi son nouveau secrétaire général, Jens Stoltenberg, au premier jour de son mandat. "L'Otan doit bénéficier d'un bon équilibre des dépenses, des bonnes capacités", "c'est vital", a-t-il plaidé.

 

"La menace ne vient pas spécifiquement de la Russie ou de l'Etat islamique", estime Julian Lindley-French, chercheur associé à l'Université nationale de défense de Washington. "La vraie menace pour l'Otan vient de ses propres membres".

 

"D'ici 2016, la Russie dépensera plus que la France et l'Allemagne réunies. La Chine investit désormais au moins 130 milliards de dollars par an dans ses forces armées (...) Comparez cela avec l'Otan en Europe, qui compte 13 des 20 pays au monde ayant le plus réduit leur budgets de défense entre 2012 et 2014".

 

Selon lui, "c'est l'irresponsabilité européenne en matière de défense qui a grandement contribué à rendre le monde plus dangereux aujourd'hui car cela a rendu le coût à payer pour défier la suprématie occidentale plus supportable".

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 16:50
 photo Bundeswehr Sebastian Wilke

photo Bundeswehr Sebastian Wilke

 

Oct 4th 2014 economist.com

 

Is Germany able to give its allies more military help?

 

URSULA VON DER LEYEN, Germany’s first female defence minister and a possible successor to Angela Merkel as chancellor, likes a good photo opportunity. One that backfired recently had her standing under a dramatic sky with an army transport aircraft in the background, gazing into the distance as though on the look out for geopolitical derring-do. The derision was instantaneous. The image matched both her ambition and the vision she outlined in January of Germany’s armed forces playing a bigger role in international crises. Given post-war Germany’s radical pacifism, that was controversial.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 16:30
Opération Enduring Freedom : Coopération franco-britannique pour le Courbet

 

05/10/2014 Sources : EMA

 

Les 27 et 28 septembre 2014, pendant sa patrouille en mer Rouge, la frégate légère furtive (FLF) Courbet a mené une série d’entraînements avec des bâtiments de la marine royale britannique et de l’armée allemande.

 

Le Courbeta effectué différents exercices (lutte anti-navire, évolutions tactiques…) avec le Task Group « Cougar 14 » composé des bâtiments britanniques Bulwark et Lyme Bay, ainsi que de la frégate allemande Schleswig Holstein.

 

Au cours de ces manœuvres, un hélicoptère britannique a réalisé, pendant une heure, une séance d’appontages et de décollages suivie d’un ravitaillement. Ce type d’exercice permet de renforcer l’interopérabilité entre les deux marines, et d’entraîner les pilotes à apponter en toute circonstance sur un bâtiment allié.

 

En fin de matinée, sept marins français, dont le commandant du Courbet, se sont rendus sur le Bulwark où ils ont été reçus par le commodore Jerry Kyd, commandant le Task Group britannique. En retour, six officiers anglais ont embarqué à bord du Courbet, afin de découvrir la frégate et de partager leur savoir-faire.

 

Le Task Group« Cougar 14 » et le Courbetont franchi ensemble le détroit de Bab el Mandeb dans la nuit du 28 au 29 septembre pour réaliser au lever du soleil un ravitaillement du Courbet par le RFA Wave Ruler britannique.

 

Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la coopération bilatérale franco-britannique, renforcée depuis la signature du Traité de LancasterHouse en novembre 2010.

 

Engagé depuis le 4 août dans l’opération Enduring Freedom, le Courbet assure la contribution de la France à la mission de lutte contre les trafics maritimes liés au terrorisme dans la mer Rouge, le golfe d’Aden, la mer d’Arabie et le golfe d’Oman.

Opération Enduring Freedom : Coopération franco-britannique pour le Courbet
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 21:40
L'Allemagne pourrait envoyer 200 militaires en Ukraine

 

MOSCOU, 4 octobre - RIA Novosti

 

Berlin pourrait envoyer 200 militaires en Ukraine pour contrôler l'application du régime de cessez-le-feu dans l'est du pays, rapporte samedi le journal allemand Bild citant des sources proches du dossier.

 

Selon le quotidien, 150 soldats surveilleront la situation dans la zone de crise à l'aide de drones, et 50 autres devront protéger les membres de la mission d'observation spéciale de l'OSCE.

 

Dans le même temps, le journal indique que l'OSCE n'a pas encore pris de décision sur la façon de surveiller le respect du cessez-le feu en Ukraine. Si l'organisation décide d'utiliser des drones allemands à ces fins, les militaires allemands seront prêts à les piloter, mais leur participation à la mission devrait d'abord recevoir l'approbation du Bundestag.

 

Kiev a lancé le 15 avril dernier une opération dite antiterroriste en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch. Les hostilités ont fait environ 3.600 morts et plus de 8.400 blessés parmi les civils, selon les données des Nations unies, et causé des destructions importantes.

 

Le 5 septembre, les autorités de Kiev ont signé à Minsk un accord de cessez-le-feu avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Les deux parties s'accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu, bien que les observateurs internationaux constatent que la trêve est globalement respectée.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 12:50
Germany joins the EU Satcom Market

 

Brussels - 01 October, 2014 European Defence Agency

 

Germany has become the tenth member of the EU Satcom Market.  It joins Belgium, Finland, France, Greece, Italy, Luxemburg, Poland, Romania, and the United Kingdom, in the European Defence Agency (EDA) led project designed to provide flexible commercial satellite communication (Comsatcom) solutions.

 

Germany has its own satellites and has good coverage with Comsatcom. However, the EU Satcom Market adds a flexible option on top of this portfolio. It offers a ‘pay per use’ model, so Member States do not have to pay a regular fee and instead only pay for the services that they use. As Germany offers an Operational Headquarters to EU Operations, it could draw on this option to cover multinational requirements.

Giampaolo Lillo, EDA Director for Cooperation Planning and Support said: “It is a big step to see Germany join the EU Satcom Market. This is another sign that the pooling and sharing initiatives offered by EDA are of real value for participating Member States. The more countries we have on board, the better prices the EU Satcom Market will be able to offer.”

 

EU Satcom Market

In the EU Satcom Market, EDA acts as the central purchasing body on behalf of the Contributing Members. It purchases bandwidth from a commercial Satcom provider (Airbus Defence & Space holds the current contract until 2015). Since May 2013, a total of 18 orders have been placed for a total value of around two million Euros.
EDA is working on enlarging the services offered through the project, as well as attracting additional Members to increase the pooling effect.

 

More Information

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 14:30
MILAN-Einweisung der Peschmerga in Hammelburg


2 oct. 2014 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 10/2014 14Z27501

 

Im Kampf gegen die ISIS unterstützt Deutschland die Peschmerga unter anderem mit 30 Panzerabwehrwaffensystemen vom Typ MILAN. Die kurdischen Soldaten werden in einer einwöchigen Einweisung an die treffsichere Bedienung der MILAN herangeführt.

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 11:50
First A400M for German Air Force runs it´s engines for the first time


29 sept. 2014 Airbus DS
 

The first Airbus A400M new generation airlifter for the German Air Force has begun final tests towards its delivery. The four engines on the aircraft, known as MSN18, were successfully run simultaneously for the first time

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 11:35
Last AWACS return home from Afghanistan

 

1 oct. 2014 NATO

 

The last of the AWACS flights left Afghanistan on 25 September 2014, returning to Geilenkirchen in Germany after flying 1,240 missions.

NATO AWACS (Airborne Warning and Control System) is the only platform which is owned by an alliance (and not a country), a proof of concept for NATO itself. Sixteen different nations working together provide air traffic control for airspace above Afghanistan, making sure the numerous military and civilian flights that take place do not interfere with each other.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 10:50
Germany's Disarmed Forces: Ramshackle Military at Odds with Global Aspirations

 

September 30, 2014 By SPIEGEL Staff

 

Germany wants to strengthen its role in international affairs. But recent reports suggest the country's weapons systems are in such disrepair that Berlin actually has very little to offer its partners.

 

Last week, a single person pushed Germany's air force to the very limits of its capacities: Ursula von der Leyen, the country's defense minister. Von der Leyen requested that two Transall military transport aircraft with missile defense systems be transferred to Amman, the Jordanian capital. The defense minister and a pool of reporters then flew for eight hours on Thursday morning in one of the aircraft to Erbil in Iraq's Kurdish region. Back in Germany, the military had but a single additional Transall at its disposal.

After her arrival in Erbil, von der Leyen proceeded to the palace of the Kurdish regional government's president. Her visit was to be concurrent with the delivery of German weapons, intended to aid the Kurds in their fight against Islamic State jihadists. Unfortunately, the machine guns and bazookas got stuck in Germany and the trainers in Bulgaria because of a dearth of available aircraft. One had been grounded because of a massive fuel leak. What could have been a shining moment for the minister instead turned into an embarrassing failure underscoring the miserable state of many of the Bundeswehr's most important weapons systems.

 

Read more

Germany's Disarmed Forces: Ramshackle Military at Odds with Global Aspirations
Bundeswehr - Operational Capability of Select Weapons Systems
Weapons System Total Number Available Deployable
Tiger helicopter 31* 10 10
NH90 helicopter 33* 8 8
Sea King helicopter 21 15 3
Sea Lynx helicopter 22 18 4
CH53 helicopter 83 43 16
Eurofighter fighter jet 109 74 42
Tornado fighter jet 89 66 38
K130 corvette 5 2 2
U212 submarine 4 1 1
Frigates 11 8 7
Marder tank 406 280 280
Boxer tank 180 70 70
Total stock = all procured units
Available = in operation, including systems currently out of service because of maintenance or repair
Deployable = can be used immediately for missions, exercises or training

*includes pre-production models
Source: Bundeswehr German Armed Forces
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 18:50
Airbus Defence and Space delivers electronics for German Armed Forces

 

Johannesburg, 30 September 2014 - by AIRBUS Defence & Space

 

The company delivers broadband transmit/receive modules to the German Armed Forces to undergo testing.

Airbus Defence and Space has developed and delivered a transmit/receive (T/R) module for the German Armed Forces' (Bundeswehr's) software-controlled radio system after passing the final acceptance stage. The user will test nine broadband T/R modules, designed for the failure-free transmission of large volumes of data, in the overall system between now and the end of 2015.

The Joint Radio Systems (Streitkräftegemeinsame Verbundfähige Funkgeräte-Ausstattung – SVFuA) project aims to improve the Bundeswehr's mobile and jam-resistant voice and data communications in future, particularly for joint and combined foreign missions, thereby helping to better protect soldiers.

The SVFuA project is being developed on behalf of the Bundeswehr by the companies Airbus Defence and Space, Hagenuk Marinekommunikation, Rohde & Schwarz, Thales Electronic Systems, Telefunken Racoms and Rohde & Schwarz SIT as independent contractors.

The broadband T/R module from Airbus Defence and Space is one of the most sophisticated elements of the new radio system on account of its large frequency bandwidth. Thanks to the use of new ultra-high-frequency engineering technologies for transmit output stages in conjunction with gallium nitride transistors, the radio's broad bandwidth allows large volumes of data to be transmitted while providing the best possible protection against jamming attempts. Especially challenging was the integration of electronic components into the most compact form possible so that the radio devices could be easily installed in vehicles.

Airbus Defence and Space already delivers similar high-frequency components for the Multifunctional Information Distribution System (MIDS) programme, for which it has specialised development and production facilities as well as many years of experience in producing components of this kind.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 17:50
Armement : Krauss-Maffei Wegmann se met au français

Défense Un ancien de la direction générale de l'armement rejoint le constructeur du char Leopard (Krauss-Maffei Wegmann)

 

30/09/2014 Michel Cabirol - LaTribune.fr

 

Un ancien haut responsable de la DGA, Christophe Burg, rejoint le groupe Krauss-Maffei Wegmann (KMW) en tant que conseiller du PDG Frank Haun. Il devra œuvrer à la réussite du rapprochement entre KMW et le groupe public Nexter.

 

L'arrivée de Christophe Burg, un ancien haut responsable de la Délégation générale de l'armement (DGA), en tant que conseiller du PDG de Krauss-Maffei Wegmann (KMW), Frank Haun, est une très bonne nouvelle pour le rapprochement entre les deux spécialistes d'armements terrestres, Nexter et le groupe allemand KMW. La mission de cet ancien chef du service des affaires industrielles et de l'intelligence économique de la DGA jusqu'en 2012, qui a obtenu le feu vert de la commission de déontologie, est de faire en sorte que cette opération réussisse en dépit d'un climat peu propice actuellement en Allemagne.

Révélée par la "Lettre A", cette arrivée permettra également à KMW de mieux appréhender toutes les spécificités françaises et donc éviter ou aplanir d'éventuels malentendus que peut générer une telle opération. Basé au siège social à Munich, cet "ambassadeur" de KMW pour la France, qui était depuis septembre 2012 chargé de mission stratégie à la DGA, s'occupera des relations entre le groupe allemand et la sphère publique, dont notamment la DGA, l'Agence des participations de l'Etat (APE) et les cabinets ministériels. Christophe Burg a également une bonne expérience de l'entreprise après avoir été administrateur chez Safran, le groupe naval DCNS, Giat Industries (Nexter), SNPE et Sogépa, holding actionnaire du groupe Airbus.

 

Une expérience de la coopération européenne

Christophe Burg a enfin une bonne expérience de la coopération à l'international. Entre 2004-2006, il a été sous-directeur de la coopération et du développement européen de la DGA, en charge plus précisément de l'orientation des relations de coopération d'armement avec les principaux pays européens et nord-américains, et de la coopération institutionnelle OTAN et UE. Au début de sa carrière, il avait été nommé attaché d'armement à l'ambassade de France à Londres (1996-1999).

Plus récemment, il faisait partie du groupe de haut niveau franco-britannique, qui a été créé pour superviser et soutenir la coopération en matière de défense et de sécurité que la France et le Royaume Uni développent dans le cadre des traités de Lancaster House. Enfin, il pilotait le groupe de travail franco-italien sur l'industrie de défense mis en place suite au sommet de Lyon le 3 décembre 2012.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 11:50
U-31 - die Serie: Der Sonarmaat


26 sept. 2014 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 09/2014 13E15003

 

Es gibt viele Möglichkeiten bei der Marine als Freiwilliger Karriere zu machen. Eine davon ist als Sonarist, in diesem Fall auf einem U-Boot, aber auch auf Überwassereinheiten
werden sie gebraucht.

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 11:30
photo Matt Cetti-Roberts War is boring

photo Matt Cetti-Roberts War is boring

 

28.09.2014 Par La Voix de la Russie

 

L’armée allemande a commencé la formation de 32 représentants d’unités militaires kurdes « peshmergas » en Bavière. Selon le ministère de la Défense de l'Allemagne, ils doivent apprendre à utiliser les armes que les autorités du pays ont l'intention d'envoyer en Irak dans le cadre de la lutte contre le groupe Etat islamique. Leur formation durera jusqu'au 3 octobre.

 

Le 25 septembre, l’Allemagne a commencé à fournir des armes aux Kurdes dans le nord de l'Irak. Une partie d’armes contenant 50 lance-roquettes, 520 fusils G3 et 20 mitrailleuses a été déjà envoyée.

 

Selon le plan du ministère de la Défense de l'Allemagne, 70 millions d’euros seront versés à l’équipement de 10 000 miliciens kurdes.

 

Environ 40 parachutistes allemands se rendront en Irak pour former les Kurdes à l’utilisation des armes.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 16:50
La livraison en drone c'est maintenant !

 

source Supply Chain Magazine - NL 1905

A l'heure où outre-Atlantique, Amazon et Google rêvent de livrer un jour des colis par les airs, l'Allemand DHL commence déjà ses premiers vols réguliers de livraison par drone, en conditions réelles. Pour bénéficier de cette prouesse technique, il faut quand même remplir quelques conditions : avoir un besoin urgent de médicament, et surtout se trouver sur l'île de Juist, en Mer du Nord. Dans le cadre d'un projet de recherche, DHL a en effet obtenu l'autorisation de la part du Ministère allemand des Transports et des Infrastructures numériques d'utiliser un couloir aérien réservé pour effectuer la livraison par drone de médicaments et autres produits de première nécessité. Construit par la société Microdrones GmbH, le Parcelcopter de DHL va effectuer des vols réguliers, entièrement automatisés (y compris le décollage et l'atterrissage, même si une surveillance est assurée en temps réel depuis une station au sol à Norddeich pour des raisons de sécurité), sur les 12 km qui séparent le continent de l'île de Juist, à une altitude de 50 m et à une vitesse de 18 mètres par seconde (65 km/h). Selon DHL, cette option sera privilégiée quand d'autres solutions telles que les ferries et les vols traditionnels ne seront pas disponibles. Un conteneur très léger, étanche et résistant aux intempéries a été mis au point spécialement par DHL pour ce projet pilote. Le transporteur précise bien qu'il n'est pas prévu actuellement d'envisager le Parcelcopter pour des livraisons de colis « standards », mais seulement pour livrer en urgence dans des régions isolées ou faiblement peuplées. JLR

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 11:30
L'engagement allemand auprès des Kurdes vire au fiasco

 

25/09/2014 Par David Philippot – LeFigaro.fr

 

La visite jeudi de la ministre allemande de la Défense, Ursula Von der Leyen, à Erbil, a accompagné la première livraison d'armes aux combattants kurdes. Une opération qui a connu plusieurs retards et ratés.

 

Pas moins de 25 jours après la décision du gouvernement allemand d'envoyer de l'armement léger aux forces kurdes s'est posé au Kurdistan irakien le premier Mc Donnell KC-130 chargé de 50 bazookas avec munitions, 520 fusils d'assaut G3 et 20 mitrailleuses. Un premier décollage a retardement puisque l'avion, 40 ans d'âge, a dû attendre une pièce de rechange avant de pouvoir s'envoler de Leipzig.

Il n'était surtout pas planifié que les armes arrivent au Kurdistan, avant les formateurs à leur maniement. Cela fait maintenant une semaine que six parachutistes ont quitté la base de l'OTAN de Hohn dans le Nord de l'Allemagne. Leur trajet s'est arrêté à mi-parcours à Burgas (Bulgarie), sur les bords de la Mer Noire, où ils rongent leur frein. Leur avion de transport Transall est tombé en panne, tout comme l'avion de secours venu à la rescousse.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 15:30
Erster Flug mit Waffen und Ausrüstung in den Nordirak

 

25 sept. 2014 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 9/2014 14E28101

 

Am Donnerstagmorgen startete vom Flughafen Leipzig/Halle aus der erste Flug mit Militärgütern in den Nordirak. Die Bundeswehr unterstützt damit die Peschmerga im Kampf gegen die Terrorgruppe ISIS. 600 Tonnen Waffen und Ausrüstungsgegenstände werden bis Anfang Oktober geliefert.

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 11:40
Rheinmetall qualifie un contrat avec le ministère russe de la Défense d'un des plus importants

 

22.09.2014 Par La Voix de la Russie

 

Un contrat d’un montant de 100 millions d’euros, conclu avec le ministère de la Défense de la Fédération de Russie, a été l'un des plus importants pour Rheinmetall, a rapporté l’entreprise allemande.

 

Elle a souligné que toutes les décisions étaient prises au niveau politique le plus élevé.

 

En été 2014, le gouvernement allemand a rappelé l'autorisation de Rheinmetall pour construire un centre de formation militaire près du village de Moulino (région de la Volga).

 

Plus tard, le ministère de la Défense russe a annoncé la préparation des poursuites dans le cadre de la résiliation de l’accord, en ajoutant que le centre de formation sera mis en service comme prévu sans la participation de Rheinmetall.

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 11:40
L’industrie de défense allemande n’est pas satisfaite par l’interdiction d'exportation

 

20.09.2014 Par La Voix de la Russie

 

Les entreprises de l'industrie de défense en Allemagne menacent de quitter le pays et de s'installer à l'étranger. Selon le journal Süddeutsche Zeitung du samedi, le mécontentement est provoqué par la politique des autorités visant à interdire l'exportation de matériel militaire.

 

« Si mon pays n'achète pas mon équipement et interdit l'exportation, je ne peux pas supporter cela pour longtemps », a déclaré le PDG de Rheinmetall, Armin Papperger.

 

Plus tôt, le gouvernement allemand a rappelé l'autorisation de Rheinmetall, qui avait construit conjointement avec la Russie un centre de formation militaire de Moulino et fournissait des simulateurs lasers.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories