Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 12:25
photo FAA

photo FAA


04.12.2015 par Forces Armées aux Antilles

Du 30 novembre au 05 décembre 2015, près de 200 militaires d’active et de réserve des forces armées aux Antilles (FAA) ainsi qu’une trentaine de militaires des Forces Armées en Guyane (FAG) ont participé à un entraînement opérationnel baptisé TCHEMBÉ 2015, se déroulant principalement sur Basse-Terre en Guadeloupe, à Marie-Galante et aux Saintes.

 

voir Ex. Tchembé 2015

Repost 0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 12:25
Le déploiement sur le théâtre Antilles/Guyane d’un A400M a été optimisé à son maximum - photo FAA

Le déploiement sur le théâtre Antilles/Guyane d’un A400M a été optimisé à son maximum - photo FAA

 

Du 18 au 19 octobre 2015, un A400M de l'armée de l'Air était déployé sur les îles de Martinique et de Guadeloupe pour une mission de transport logistique opérationnel.

Découvrez les photos de cet impressionnant avion de transport militaire polyvalent.

Repost 0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 11:55
source delegfrance-omi.org

source delegfrance-omi.org

 

11.10.2015 par JDD

 

La France vient d'étendre son domaine maritime d'une surface presque équivalente à celle de l'Hexagone. C'est une aubaine pour Paris qui espère que l'exploitation future du sous-sol marin sera fructueuse.

 

Deuxième pays du monde en termes de puissance maritime juste derrière les Etats-Unis, la France vient d'étendre son domaine maritime de 579.00km2. Selon Benoît Loubrieu, cette surface qui correspond quasiment à la taille de l'hexagone pourrait attendre au "moins un million de km2", si toutes les demandes soumises par la France dans le cadre de la convention de l'ONU sur le droit de la mer sont validées. La convention de Montego bay permet aux pays côtiers d'étendre leur plateau continental au-delà des 200 milles marins (environ 370 km) de leur ZEE - jusqu'à une limite maximale de 350 milles - s'ils démontrent que leur territoire terrestre se prolonge sur le fond des océans. Les droits d'un Etat sur cette zone ne s'exercent cependant que sur le sol et le sous-sol marin et non sur la colonne d'eau, qui reste du domaine international.

 

Suite de l'article

 

Note RP Defense : Voir les décrets nos 2015-1180, 2015-1181, 2015-1182 et 2015-1183 du 25 septembre 2015 définissant les limites extérieures du plateau continental au large du territoire de la Martinique et de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Nouvelle-Calédonie et des îles Kerguelen

Repost 0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 16:25
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

06/10/2015 Sources : État-major des armées

 

Dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2015, la Frégate de surveillance (FS) Ventôse est intervenue pour intercepter un go fast faisant route vers la Guadeloupe, suspecté de trafic de drogue par l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), dans le cadre de sa mission de collecte du renseignement opérationnel.

 

Lors de son action, la frégate a bénéficié du soutien d’un avion de patrouille maritime des forces armées canadiennes, déployé à Fort-de-France pour participer aux opérations internationales de lutte contre les trafics de stupéfiants dans la Caraïbe. Trente-trois ballots de drogue ont été saisis par la frégate pour un poids de près de 800 kg de marijuana. La drogue récupérée a été remise à l’antenne Caraïbes de l’OCRTIS pour destruction le 1er octobre 2015, qui a également placé en garde à vue les 4 présumés narcotrafiquants dans le cadre de l’enquête judiciaire, sous l’autorité du procureur de la République.

Dans le même temps, après avoir identifié un voilier suspecté de se livrer à un trafic de stupéfiants au départ d’Amérique du Sud, les agents de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) se livraient à une enquête de longue haleine qui leur a permis de confirmer leurs soupçons. Ils ont alors signalé le bâtiment aux Forces armées aux Antilles (FAA) via l’agence interministérielle de lutte contre le narcotrafic aux USA – la Joint Inter Agency Task Force – South. Pisté grâce au concours d’un avion de patrouille maritime CP 140 Aurora des forces armées canadiennes et d’un Falcon 50 de la Marine nationale, le voilier Sequoyah a été intercepté le 3 octobre 2015 au matin par la FS Ventôse. La cargaison saisie à son bord s’élève à 808 kg de cocaïne pure. En Europe, cette cocaïne pure serait coupée en moyenne 5 fois et représenterait donc plus de 4 millions de sachets de 1 g. La drogue récupérée a été remise à l’antenne Caraïbes de l’OCRTIS pour destruction. Dans le cadre de l’enquête judiciaire, sous l’autorité du procureur de la République de la juridiction interrégionale spécialisée de Fort-de-France Eric Corbaux, l’OCRTIS a placé en garde à vue les 3 présumés narcotrafiquants.

 

Suite de l’article

Repost 0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 07:25
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

16/06/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 8 juin 2015, la 1ère compagnie du 33e régiment d’infanterie de Marine (RIMa) a appareillé de Fort-de-France en Martinique à bord du bâtiment de transport léger (BATRAL) Dumont d’Urville pour être déployée pendant plus de 3 semaines en Guadeloupe et sur les îles de Marie-Galante, des Saintes et de la Désirade.

 

Ce déploiement vise un triple objectif : régalien tout d’abord, puisqu’il est réalisé au titre de la mission de protection du territoire national qui consiste, pour les forces de souveraineté, à maintenir la sécurité et à assurer la préservation des intérêts de la France contre toute forme d’agression extérieure dans leur zone de responsabilité.

 

Objectif opérationnel ensuite, car il s’agit d’entretenir la capacité d’intervention des forces armées aux Antilles (FAA) sur cette île française de la Caraïbe. A tout moment, en cas de crise, les FAA doivent être en mesure de projeter des hommes et du matériel pour les moyens civils, notamment dans le cadre de missions de secours d’urgence aux populations. Ainsi, sur les îles de la Guadeloupe et de ses dépendances, la 1ère compagnie du 33e RIMa poursuivra cette préparation permanente par des reconnaissances et des marches pour parfaire la connaissance du terrain, et s’entraînera quotidiennement conformément aux standards de l’armée de Terre.

 

Enfin, cette présence du  33e régiment d’infanterie de Marine des FAA en Guadeloupe permettra de contribuer au rayonnement des armées, en entretenant la proximité avec la nation. Régulièrement, les marsouins du 33 s’associent aux services locaux dans le cadre d’activités municipales.

 

Les forces armées aux Antilles (FAA) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées à dominante aéromaritime de premier plan sur le Théâtre Antilles-Guyane, en coordination avec les forces armées en Guyane (FAG).

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 12:25
Guide d’accueil des Forces Armées aux Antilles édition 2015

 

source Forces Armées aux Antilles
 

Voici le guide d’accueil des Forces Armées aux Antilles édition 2015.

Symbole de l’unité des forces armées, des organismes et directions du ministère de la Défense implantés en Martinique et en Guadeloupe, le « Guide d’accueil des FAA » édition 2015, voit enfin le jour.

Ce guide, réalisé par du personnel des forces armées aux Antilles, a pour objectif d’aider les futurs arrivants dans la préparation de leur départ et leur installation en Martinique ou en Guadeloupe, en complément des informations reçues en métropole. Chacun pourra y trouver des informations pertinentes et des conseils pratiques.

Ce guide doit être largement diffusé. N’hésitez pas à le transmettre à vos éventuels successeurs. Sa taille limitée, (2,3 Mo – 35 pages), permet une diffusion par mail.

 

fichier pdf guide d’accueil 2015

Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 16:55
La marine nationale partenaire de la Route du Rhum-destination Guadeloupe

 

28.102.2014 Marine Nationale

 

Placé au cœur de la 10ème édition de la Route du Rhum-destination Guadeloupe, le patrouilleur de service public Pluvier donnera, dimanche 2 novembre, le départ de la 10ème édition de la Route du Rhum-destination Guadeloupe.

 

Depuis le 27 octobre, le stand Marine nationale accueille une exposition ainsi que plusieurs maquettes. Jusqu'au 31 octobre, plusieurs skippers tels que Jean Galfione, Thomas Coville, Bertrand de broc ou Paul Hignard s’associeront à la Marine nationale pour quelques séances de dédicaces.

 

Le stand Marine nationale est installé hall 8, quai Saint-Louis. Il est ouvert aux dates et horaires ci-dessous :

   * Jusqu'au jeudi 30 octobre, de 10h à 20h

   * Le vendredi 31 octobre et le samedi  1er novembre, de10h à 21h

   * Le dimanche 2 novembre, de 10h à 17h

   * Le jeudi 30 octobre à 14h, sous la tente ERDF, un briefing sécurité sur le sauvetage en mer et les gestes qui sauvent sera effectué par les pilotes de la flottille 24F basée à Lann-Bihoué.

 

Programme des dédicaces

Mardi 28 octobre

   * Bertrand de Broc de 15h30 à 16h30

   * Anne Cazeneuve à 17h

Mercredi 29 octobre

   * Lionel Lemonchois à 12h

Jeudi 30 octobre

   * Jean Galfione de 13h à 14h

Vendredi 31 octobre

   * Thomas Coville à 15h

   * Bertrand de Broc de 15h30 à 16h30

Repost 0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 18:25
Antilles : exercice Caraïbe 2014

 

20/05/2014 Sources : EMA

 

Depuis le 12 mai 2014, les forces armées aux Antilles (FAA) conduisent un exercice de secours aux populations dans le cadre d’un scénario de catastrophe naturelle majeure sur le territoire national. Baptisé Caraïbe 2014, cet exercice, interministériel et interarmées, associe plusieurs services de l’Etat, en Martinique et en Guadeloupe. Il engage des organismes de secours et près d’un millier de militaires. Il a bénéficié de la participation exceptionnelle du Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Mistral, actuellement en mission Jeanne d’Arc.

 

Organisé en moyenne tous les deux ans, l’exercice Caraïbe constitue un rendez-vous majeur dans l’entraînement des forces armées sur le théâtre « Antilles-Guyane ». Le scénario de l’édition 2014 s’inscrit dans la continuité de l’exercice caraïbe 2013 : « plusieurs jours après un tremblement de terre en Guadeloupe, une violente réplique conduit la préfecture de zone à solliciter l’intervention des militaires sur l’île de Marie-Galante où les moyens de secours civils sont jugés insuffisants ».

 

Pour les FAA, l’objectif de cet exercice est d’entraîner les états-majors et les forces à jouer toutes les phases d’un engagement opérationnel de secours d’urgence, depuis la planification jusqu’au déploiement et au retrait des moyens interarmées engagés. Il vise particulièrement à valider la phase d’accueil et d’intégration de moyens militaires venus en renfort de métropole. Les missions confiées aux militaires sont variées : recherche de disparus, accueil de réfugiés, soutien médical, acheminement de fret humanitaire et soutien logistique, sécurisation de zones sinistrées.

 

Le scénario de Caraïbe 2014 se déroule en trois phases :

 

- du 12 au 13 mai 2014 : une première phase de lancement de l’exercice impliquant les FAA, le Centre Opérationnel Zonal de la préfecture de Martinique, le Centre Opérationnel Départemental de la préfecture de Guadeloupe. Il s’agit d’une phase à dominante « civile » impliquant l’état-major des FAA et l’état-major interministériel de la zone Antilles (EMIZA). Elle vise à mettre en œuvre les plans de secours d’urgence.

 

- du 14 au 16 mai 2014 : une seconde phase, à dominante « militaire », avec la projection de forces sur Marie-Galante et les premières opérations de secours au profit de la population ;

 

- du 17 au 19 mai 2014, une troisième phase baptisée « Mistral Galant », également à dominante « militaire », avec l’arrivée sur zone du groupe « Jeanne d’Arc », correspondant à l’intégration des renforts métropolitains dans l’opération.

 

950 militaires de l’armée de Terre, de la marine et de l’armée de l’air, dont une cinquantaine de réservistes, sont engagés dans cet exercice. D’importants moyens terrestres, maritimes et aériens sont mobilisés. Il s’agit en particulier de moyens de commandement et de contrôle, de projection (terrestre, maritime et aérienne), et d’unités permettant de porter secours aux populations. Ces unités proviennent des FAA, des FAG (forces armées en Guyane), du RSMA (régiment du service militaire adapté) ainsi que de métropole, avec l’engagement du BPC Mistral et de ses moyens embarqués.

 

Les FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées à dominante aéromaritime de premier plan sur le théâtre « Antilles-Guyane », en coordination avec les FAG. En cas de crise sur le territoire français ou à l’étranger, elles ont notamment pour mission de conduire ou participer à une opération militaire et de mener des opérations de secours d’urgence (assistance humanitaire, catastrophe naturelle).

Antilles : exercice Caraïbe 2014Antilles : exercice Caraïbe 2014
Antilles : exercice Caraïbe 2014Antilles : exercice Caraïbe 2014Antilles : exercice Caraïbe 2014
Antilles : exercice Caraïbe 2014Antilles : exercice Caraïbe 2014
Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories