Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 17:30
En Israël, 4ème Congrès AUVSI

 

13.11.2015 IsraêlValley (IsraPresse)

 

Des centaines de personnes ont participé récemment au 4e Congrès international des véhicules sans pilote AUVSI-UVID, qui a ouvert ses portes au Salon des expositions à Tel Aviv. Le congrès est organisé par Israel Defense et l’organisation AUVSI Israel.

 

Le gouverneur de l’État du Mississippi, Phil Bryant, qui participait à l’évènement, a souligné l’importance du domaine des véhicules sans pilote et de la coopération internationale sur ce plan. M. Bryant a évoqué les accomplissements de son État dans le domaine, rappelant que le Mississippi est l’un des leaders du secteur aérospatial et des véhicules sans pilote.

 

Le Mississippi compte en effet 120 sociétés aérospatiales, dont une grande partie coopère avec des sociétés israéliennes. Des pièces destinées au montage des drones israéliens sont du reste construites dans cet État. Le gouverneur Bryant a également vanté les réussites d’Israël, qui est l’un des leaders de ce marché depuis les années 1970.

 

Plusieurs sociétés ont présenté leurs produits, notamment les Industries aérospatiales israéliennes (IAI). Le président d’IAI, Rafi Maor, a de son côté évoqué les défis que présente le domaine des véhicules sans pilote.

 

Le président du Congrès, Dr David Harari, lui-même un ancien directeur des Industries aérospatiales, a rappelé qu’au départ les drones étaient réservés à un usage militaire et que ces dernières années, les véhicules sans pilote prennent de plus en plus de poids sur le marché civil, au point de bientôt être davantage utilisés à des fins non militaires.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 16:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

13/11/2015 lorientlejour.com

 

Le porte-avions Charles-de-Gaulle appareillera de Toulon le 18 novembre pour rejoindre le "golfe arabo-persique" mi-décembre, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

 

"Le groupe aéronaval appareillera de Toulon dans quelques jours, le 18 novembre, pour rejoindre le golfe arabo-persique mi-décembre", a déclaré Stéphane Le Foll lors du point presse à l'issue du Conseil des ministres, indiquant par ailleurs que le débat au Parlement (Assemblée nationale et Sénat) sur la prolongation de l'intervention des forces armées françaises en Syrie aurait lieu le 25 novembre.

 

Le Charles-de-Gaulle, un navire à propulsion nucléaire qui est le seul porte-avions français, est à quai à Toulon depuis le printemps pour des opérations d'entretien. Il avait été déployé pendant deux mois, du 23 février à la mi-avril, dans les opérations de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique en Irak.

 

"Sur la base de la campagne de renseignements menée au dessus de la Syrie, nos avions de combat ont déjà frappé Daech à cinq reprises en Syrie, dont trois fois cette semaine sur des sites d'infrastructures pétrolières", a précisé aussi le porte-parole.

 

"Deux cent quatre-vingt trois frappes ont par ailleurs été menées en Irak depuis le 19 septembre 2014", a-t-il indiqué, citant une intervention du Premier ministre devant le Conseil des ministres.

 

"Notre objectif est d'accroître et de poursuivre la lutte contre Daech. Nous ciblons cette organisation dans le cadre de la légitime défense collective", a enfin dit Stéphane Le Foll.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 16:30
RAF Reaper strike on ISIL vehicle 12 November 2015


13 nov. 2015 defenceheadquarters

 

Royal Air Force aircraft provided continued close air support to the successful Kurdish offensive around Sinjar city on 12 November, as well as to Iraqi operations in Ramadi.

An RAF Reaper worked closely with other coalition aircraft to ensure that the Kurdish soldiers fighting to retake Sinjar received constant and immediate support from the air. The advanced surveillance sensors on the Reaper allowed it to search ahead of the advancing peshmerga and identify ISIL terrorist activity. In addition to this invaluable intelligence support, the Reaper’s controllers were also able to conduct two successful strikes with Hellfire missiles on groups of terrorists as they attempted to react to the Kurdish advance. Although Sinjar was the focus for much coalition air activity, patrols were maintained over other areas of Iraq where the fight against ISIL continues, and RAF Tornado GR4s provided close air support to the Iraqi units closing in on the terrorist positions in Ramadi. Just north of the city, a terrorist supply truck was identified at the mouth of an underpass, and destroyed by a direct hit from a Brimstone missile.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 14:00
Irak: les forces kurdes ont libéré Sinjar de l'EI

 

13 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Sinjar (Irak) - Les forces kurdes irakiennes ont repris vendredi Sinjar, une ville du nord de l'Irak tenue depuis plus d'un an par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), a annoncé le dirigeant de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani.

 

Je suis ici pour vous annoncer la libération de Sinjar à la faveur d'une offensive éclair des forces kurdes lancée jeudi avec l'appui des frappes de la coalition internationale et des combattants de la minorité yazidie, a indiqué M. Barzani lors d'une conférence de presse près de la ville reconquise.

 

En prenant la ville, les peshmergas (combattants kurdes) ont réussi à couper l'autoroute 47, l'une des principales routes de communication et de réapprovisionnement des jihadistes entre l'Irak et la Syrie.

 

Sinjar a été libérée par le sang des peshmergas et fait désormais partie du Kurdistan, a ajouté M. Barzani dont les déclarations risquent de provoquer l'irritation du pouvoir central à Bagdad.

 

A la faveur de l'offensive fulgurante de l'EI en juin 2014 au nord de Bagdad qui avait vu la fuite des forces fédérales irakiennes, les forces kurdes avaient pris le contrôle de certaines zones disputées avec le pouvoir central.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 13:55
Raid contre Jihadi John: les jours des terroristes de l'EI sont comptés

 

13 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Tunis - Le secrétaire d'Etat John Kerry a prévenu vendredi que les jours des terroristes associés au groupe Etat islamique (EI) étaient comptés, après un raid ayant visé en Syrie un responsable britannique de l'organisation, Jihadi John, dont la mort reste à confirmer.

 

Nous continuons d'évaluer les résultats de cette frappe aérienne menée jeudi soir à Raqa, dans l'est de la Syrie, mais les terroristes associés à Daech (un acronyme en arabe de l'EI) doivent savoir ceci: vos jours sont comptés et vous serez vaincus, a déclaré M. Kerry lors d'une conférence de presse à Tunis.

 

Il n'y a aucun futur, aucune perspective d'avenir pour Daech, a-t-il ajouté.

 

Jihadi John, de son vrai nom Mohammed Emwazi, est visible sur des vidéos exécutant des otages occidentaux. Vendredi matin, le Premier ministre Britannique David Cameron a confirmé qu'il était bien la cible du raid aérien de l'armée américaine, tout en soulignant que sa mort n'était pas encore certaine.

 

Aux Etats-Unis, un haut responsable militaire américain cité par Fox News a de son côté déclaré: Nous sommes sûrs à 99% de l'avoir eu.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 13:30
source Twitter

source Twitter

 

13.11.2015 Romandie.com (ats)

 

Des forces kurdes ont pénétré vendredi dans la ville irakienne de Sinjar tenue par l'Etat islamique (EI), a indiqué le conseil de sécurité régional du Kurdistan irakien sur Twitter. Les djihadistes avaient pris le contrôle de cette localité en août 2014.

 

Les troupes kurdes sont intervenues en provenance de "toutes les directions" et ont entamé des opérations de sécurisation dans l'agglomération, ajoute le message sur le réseau social.

 

Un journaliste de Reuters a indiqué avoir vu plusieurs centaines de combattants peshmergas entrer dans la localité à partir du mont Sinjar, relief montagneux situé au nord. Des fusillades violentes résonnaient à l'intérieur de la ville.

 

Les forces kurdes ont lancé jeudi une offensive contre cette localité considérée comme stratégique pour l'EI car située sur l'axe qui relie son fief de Rakka en Syrie à la cité de Mossoul en Irak.

 

Depuis le début de l'offensive, les peshmergas ont repris plus de 150 km2 de terrain qui étaient sous le contrôle des djihadistes et ont réussi à isoler la localité à l'est et à l'ouest.

 

Les Kurdes ont notamment pris position sur l'autoroute 47, un axe de liaison essentiel entre Raqa et Mossoul par lequel l'Etat islamique fait transiter des armes, des hommes et différentes marchandises de contrebande pour financer ses activités.

 

Selon un responsable américain, les Etats-Unis estiment que deux à quatre jours seront nécessaires pour sécuriser la ville et une semaine supplémentaire pour achever les opérations de nettoyage. L'offensive implique environ 7500 hommes appartenant aux forces spéciales kurdes, à des unités peshmergas et à des milices yazidies.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 13:30
PM statement: United States air strike in Syria

 

13 November 2015 Prime Minister's Office

 

(Transcript of the speech, exactly as it was delivered)

 

David Cameron made a statement in Downing Street on the US air strike targeting British militant Mohammed Emwazi on 12 November 2015.

 

Good morning. Last night, the United States carried out an air strike in Raqqa, Syria, targeting Mohammed Emwazi – the ISIL executioner known as Jihadi John.

 

We cannot yet be certain if the strike was successful.

 

But let me be clear. I have always said that we would do whatever was necessary, whatever it took, to track down Emwazi and stop him taking the lives of others.

 

We have been working, with the United States, literally around the clock to track him down. This was a combined effort. And the contribution of both our countries was essential.

 

Emwazi is a barbaric murderer. He was shown in those sickening videos of the beheadings of British aid workers. He posed an ongoing and serious threat to innocent civilians not only in Syria, but around the world, and in the United Kingdom too.

 

He was ISIL’s lead executioner, and let us never forget that he killed many, many, Muslims too. And he was intent on murdering many more people.

 

So this was an act of self-defence. It was the right thing to do.

 

Today I want to thank the United States: the United Kingdom has no better friend or ally.

 

And I want to pay tribute to all those professionals in our own security and intelligence agencies and armed forces for the extraordinary work they do on behalf of our country. On this, as so often, they’ve been working hand in glove with their American colleagues. We are proud of them.

 

If this strike was successful, and we still await confirmation of that, it will be a strike at the heart of ISIL. And it will demonstrate to those who would do Britain, our people and our allies harm: we have a long reach, we have unwavering determination and we never forget about our citizens.

 

The threat ISIL pose continues. Britain and her allies will not rest until we have defeated this evil terrorist death cult, and the poisonous ideology on which it feeds.

 

Today though, my thoughts, and the thoughts of our country, are with the families of those who were so brutally murdered.

 

Japanese citizens Kenji Goto and Haruna Yukawa, American journalists Steven Sotloff and James Foley and aid worker Abdul-Rahman Kassig.

 

And of course our own citizens. Aid workers David Haines and Alan Henning. Nothing will bring back David and Alan. Their courage and selflessness stand in stark contrast to the empty callousness of their murderers.

 

Their families and their friends should be proud of them, as we are. They were the best of British and they will be remembered long after the murderers of ISIL are forgotten.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 12:30
Jihadi John visé par un raid américain, sa mort pas encore certaine

 

13 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Londres - Jihadi John, un responsable britannique du groupe Etat islamique, a été visé par un raid américain mais sa mort n'est pas encore certaine, a déclaré vendredi le Premier ministre David Cameron.

 

Nous ne sommes pas encore certains que la frappe a été un succès, a déclaré M. Cameron devant sa résidence du 10 Downing Street à Londres.

 

M. Cameron a qualifié la frappe d'acte d'autodéfense, affirmant que c'était la bonne chose à faire. Si la frappe est un succès, ce sera un coup porté au coeur d'Isis acronyme anglais pour l'Etat islamique, a-t-il ajouté.

 

Aux Etats-Unis, un haut responsable militaire américain cité par Fox News a déclaré pour sa part: Nous sommes sûrs à 99% de l'avoir eu.

 

Un autre responsable militaire cité par la BBC a déclaré de son côté qu'il existait un haut degré de certitude que Jihadi John ait été tué.

 

Jihadi John, de son vrai nom Mohammed Emwazi, était apparu sur des images de propagande au côté de captifs américains, britanniques et japonais en combinaison orange, juste avant leur exécution, proférant avec un accent britannique des menaces à l'encontre des gouvernements concernés. Seuls ses yeux étaient visibles.

 

Il était apparu pour la première fois dans une vidéo en août 2014 montrant la décapitation de James Foley, un journaliste indépendant de 40 ans porté disparu en Syrie depuis novembre 2012.

 

Deux semaines plus tard, un autre otage américain, Steven Sotloff, subissait le même sort des mains du tueur.

 

Il figurait aussi à l'image lors des décapitations du travailleur humanitaire britannique David Haines, du chauffeur de taxi de Manchester Alan Henning, de l'américain Peter Kassig, et des otages japonais Haruna Yukawa puis Kenji Goto.

 

Les témoignages le concernant retracent l'itinéraire d'un jeune Londonien d'origine koweïtienne sans problème, fan de football et de jeux vidéo, jusqu'à sa radicalisation pour devenir un tueur décrit comme froid, sadique et impitoyable.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
The Long Arm: The "International" Squadron has Broken 3 Records

 

10.11.2015 Talya Yariv | Translation: Ohad Zeltzer Zubida & Ofri Aharon

 

During the "Red-Flag" training exercise in August, the "International" Squadron operating Boeing 707 aircraft broke multiple records. One of them is the farthest direct flight in the history of the IAF. "The record demonstrates the squadron's range of capabilities"

 

Farther, longer and stronger: The "International" Squadron aircrews, operating the Boeing 707, broke three records, led by the longest flight in IAF history, that was executed as a part of the transportation operation to and from the "Red-Flag" training exercise that took place in August in Nevada, USA.

The transportation operation to the exercise was a complicated mission that posed an opportunity to practice one of the air force's strategic missions: reaching every point on the globe.

"The records demonstrate the squadron's abilities", exclaims Lt. Col. Itamar, the squadron commander. "They show the range of possibilities the squadron can achieve when needed. They make the aircrews better, raise our confidence in our abilities and expand the range of our skills".

 

"Breaking a record is a show of capability"

The transportation operation from the USA to Israel at the end of the exercise was carefully planned, as were the stops made on the way. In the first leg of the journey, a malfunction was identified in one of the Boeing 707 aircraft and grounded it for a night for repairs, while the rest of the aircraft continued their journey to Israel.

In order to stick to the original plan, the operation's commanders decided that at the moment the jet will be flight-ready, it would be refueled with a larger quantity than usual and fly directly to Israel.

The approximately 6,000 mile flight was the record breaker and is the farthest flight ever conducted in the history of the IAF.

"There is no squadron that executed such a long flight with no stopovers", said Lt. Col. Itamar. "I see the breaking of the record as a demonstration of ability. The IAF knows that today, it has an aircraft that can takeoff in the heart of the United States and land in Israel and vice versa, this is an important achievement. The 707 landed in Nevatim Airbase without much fuel to spare, but safely and efficiently as we expected".

 

The Amount of Jets Refueled: Greater than Ever

Another record broken by the "International" Squadron during the "Red-Flag" training exercise was the amount of fuel administered by way of aerial refueling from the Boeing 707s to the F-15s and F-15Is during the transportation operation and the exercise. By the end of the exercise, the squadron reached an unprecedented amount of fuel administered to the fighter jets.

"The amount of fighter jets that passed through the transportation operation, meaning we refueled, was about 50% greater than we ever refueled in any other operation. The amount of fuel that we used during the two weeks of the exercise was equivalent to the amount of fuel the IAF uses every six months", he explained. "Because of the amount of jet fighters, we enlarged the amount of Boeing 707s. Until today, the largest amounts of Boeing 707s that have crossed the Atlantic Ocean simultaneously were three, but now, it's five".

The squadron's main mission which Aerial Refueling mission, is a complicated and unique mission, in which a "controlled collision" situation is conducted. Throughout the training, dozens of "collisions" of this kind were executed.

"In any other division, a collision between two planes would be considered an 'accident'. For us - it's a mission", explains Lt. Col. Itamar. "Like any other IAF mission we complete, we also emphasize lessons for personal improvement. We checked the operation while flying to the United States and made improvements the following morning. This explains why the transportation operation on the way back to Israel was even more professional".

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
Liban: double attentat meurtrier dans le fief du Hezbollah à Beyrouth

 

12-11-2015 Paul Khalifeh correspondant à Beyrouth - RFI

 

Plus de 40 personnes ont été tuées dans un double attentat-suicide contre un fief du Hezbollah au sud de Beyrouth, selon la Croix-Rouge libanaise. Le bilan fait également état pour l'instant de 200 blessés. Deux hommes à pied auraient fait détoner leurs ceintures explosives devant un centre commercial de la rue al-Hussiniyé, du quartier de Bourj al-Barajné.

Lire l’article

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
L'EI revendique un attentat dans un fief du Hezbollah à Beyrouth

 

12 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Beyrouth - Le groupe jihadiste sunnite Etat islamique (EI) a revendiqué un double attentat qui a fait jeudi 41 morts et près de 200 blessés dans un fief du Hezbollah chiite libanais dans la banlieue sud de Beyrouth.

 

Des soldats du califat ont réussi à faire exploser une motocyclette piégée qu'ils avaient garée contre un rassemblement de 'rafida' (terme péjoratif désignant les chiites) à Bourj al-Barajné, a affirmé dans un communiqué publié sur internet l'EI.

 

Après que des apostats sont accourus sur les lieux de l'attentat, un des chevaliers du martyre a fait détoner sa ceinture explosive au milieu du groupe, a-t-il ajouté.

 

La revendication n'a pu être authentifiée mais le communiqué est conforme au format habituel des revendications du groupe extrémiste et il a circulé sur des comptes jihadistes en ligne.

 

La version des attentats donnée par l'EI diffère de celle de l'armée libanaise.

 

Selon celle-ci, un terroriste a fait détoner sa ceinture explosive (...) avant qu'un autre ne se fasse exploser près du lieu du premier attentat, ce qui a fait de nombreuses victimes.

 

Elle précise dans un communiqué que le corps d'un troisième kamikaze qui n'avait pu activer sa ceinture explosive avait été retrouvé sur les lieux des attaques.

 

En Syrie voisine, le Hezbollah livre combat au côté du régime contre les rebelles et les jihadistes dont l'EI.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
Un Sukhoï Su-34 russe sur la base de Lattaquié. Photo Russia MoD

Un Sukhoï Su-34 russe sur la base de Lattaquié. Photo Russia MoD

 

12/11/2015 Par Frédéric Pons – Valeurs Actuelles

 

Syrie. L’intervention russe modifie la donne sur le terrain et la perception de la guerre en Occident. Elle permet surtout d’accélérer la transition politique.

 

Non content de vouloir bouger les lignes sur le front en matraquant sans répit les lignes des groupes rebelles, Vladimir Poutine donne aussi le tempo aux opérations occidentales et à la négociation internationale. L’intervention massive de son aviation, menée depuis le 30 septembre dans un mouvement puissant qui étonne les Occidentaux, change le rapport de force sur le terrain. Malgré les revers subis par l’armée syrienne, trop peu nombreuse pour tenir l’ensemble des fronts, les rebelles islamistes ont perdu du terrain. Leur pression sur Damas et Alep a faibli. Les accès de la région alaouite, le fief du régime Assad, sont en cours de dégagement.

 

Les effets du matraquage russe modifient aussi la perception de la situation par les Occidentaux. Coup sur coup, les États-Unis et la France viennent de renforcer leur dispositif au sein de la coalition anti-Dae’ch. Pour la première fois depuis le début de leur intervention, voilà treize mois, les États-Unis envoient des unités militaires dans le nord de la Syrie. Ces groupes de forces spéciales américaines n’interviendront pas directement dans les combats, assure le Pentagone. Ils permettront de guider les avions alliés au plus près de leurs cibles, même dans les zones habitées. Ils accompagneront aussi les combattants kurdes et rebelles “modérés” sur le front, pour coordonner leurs mouvements tactiques et les aider à mieux utiliser les armes qui leur ont été livrées.

 

La France a décidé de doubler son déploiement aérien dans le cadre des opérations contre l’État islamique (EI). L’envoi du groupe aéronaval français en Méditerranée orientale, autour du porte-avions Charles-de-Gaulle, a été annoncé le 5 novembre, à l’issue du conseil restreint de défense consacré à la situation en Syrie et en Irak. Il avait déjà été déployé contre Dae’ch, dans le Golfe, entre février et avril derniers. Aux douze avions déjà engagés sur le théâtre — six Rafale basés aux Émirats arabes unis et six Mirage basés en Jordanie — va donc s’ajouter la vingtaine d’appareils embarqués sur le porte-avions.

 

Suite de l’article

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
F-15E Strike Eagles arrive at Incirlik Air Base

A U.S. Air Force F-15E Strike Eagle departs RAF Lakenheath to support Operation Inherent Resolve, Nov. 12, 2015. Aircraft from the 48th Fighter Wing deployed to Incirlik Air Base, Turkey, to conduct counter-ISIL missions in Iraq and Syria. This dual-role fighter jet is designed to perform air-to-air and air-to-ground missions in all weather conditions. (U.S. Air Force photo by Senior Airman Erin Trower)

 

November 12, 2015 EUCOM

 

STUTTGART, Germany — In a demonstration of our continued commitment to the fight against ISIL in Iraq and Syria, United States European Command directed the U.S. Air Force to deploy six F-15Es to Incirlik Air Base, Turkey.  The F-15Es from the 48th Fighter Wing based at Royal Air Force Lakenheath, England, arrived today at approximately 3:50 p.m. Eastern European Time (EET).  These aircraft will conduct counter-ISIL missions in Iraq and Syria in support of Operation Inherent Resolve.  These F-15Es join six F-15Cs currently deployed to Incirlik AB, also from the 48th Fighter Wing.  The F-15Cs are conducting combat air patrols in Turkish air space to help secure sovereign Turkish airspace.  Turkey and the U.S. are long-time NATO Allies and the U.S. Air Force has a long history of working closely with Turkey. As always, we are guests of the government of Turkey at Incirlik Air Base, and there are no plans for a more permanent U.S. presence at this location.  We will continue to work closely with our Turkish partners on supporting the sovereignty of Turkish airspace and our shared

efforts to degrade and destroy ISIL.  The U.S. and Turkey, as NATO allies, share a commitment to peace and stability in the region.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
Les Kurdes irakiens lancent une offensive pour reprendre Sinjar

 

12.11.2015 Romandie.com (ats)

 

Les forces kurdes irakiennes, soutenues par les frappes de la coalition internationale, ont avancé jeudi face au groupe Etat islamique (EI). Elles ont bloqué un axe stratégique vers la Syrie près de la ville de Sinjar qu'elles veulent reprendre aux djihadistes. Couper cette route qui permet à l'EI de faire circuler matériel et hommes entre l'Irak et la Syrie constituerait un coup majeur porté à l'EI. La reprise de Sinjar, où les djihadistes se sont livrés en août 2014 à de multiples exactions contre sa population yazidie, des Kurdophones, représenterait également une importante victoire sur le plan symbolique. "L'attaque a commencé à 08h00 et les combattants peshmergas ont avancé sur plusieurs axes pour libérer le centre du district de Sinjar", a déclaré le général kurde Ezzedine Saadoun à l'AFP. Ils "ont réussi à prendre position le long de la route 47 et commencé à avancer à Sinjar", a précisé la coalition menée par les Etats-Unis. Des colonnes de fumée se sont élevées au dessus de la ville et de ses environs après les bombardements des forces kurdes et des frappes aériennes de la coalition, selon un journaliste de l'AFP. La coalition a annoncé avoir mené mercredi 24 frappes dans le secteur de Sinjar et huit de l'autre côté de la frontière, dans la région d'al-Hol, où les Forces démocratiques syriennes, une alliance soutenue par Washington, combattent l'EI.

 

Des milliers de combattants

Jusqu'à 7'500 combattants kurdes doivent prendre part à l'opération destinée à reprendre Sinjar et à "établir une zone tampon pour protéger (la ville) et ses habitants", a indiqué le conseil de sécurité de la région autonome du Kurdistan. "Les avions de la coalition fourniront un soutien aérien étroit aux forces peshmergas dans cette opération". Un officier des renseignements militaires américains, le capitaine Chance McCraw, a estimé à Bagdad que les peshmergas allaient être opposés à 300 à 400 djihadistes et devraient faire face aux nombreux engins piégés placés dans la ville. Sinjar, située à une cinquantaine de km de la frontière syrienne et non loin du Kurdistan irakien, se trouve sur une route stratégique reliant Mossoul (nord), le fief de l'EI en Irak, et les territoires contrôlés par ce groupe en Syrie. L'EI s'est emparé depuis 2014 de larges pans de territoires au nord et à l'ouest de Bagdad, mettant en déroute les forces irakiennes qui, fortes de l'appui de la coalition, tentent aujourd'hui de reprendre le dessus.

 

"Génocide"

Lors de son offensive en août 2014 sur Sinjar, l'EI avait exécuté de nombreux hommes yazidis, une communauté qu'il considère comme hérétique, et enlevé des centaines de femmes, vendues comme épouses aux djihadistes ou réduites à l'état d'esclave sexuelle, selon Amnesty International. L'assaut avait été décrit par l'ONU comme "une tentative de génocide". Jeudi, le musée de l'Holocauste de Washington a aussi affirmé, dans un rapport basé des témoignages recueillis dans le nord de l'Irak, que cette communauté avait été victime d'un "génocide". "Ce génocide se poursuit", a commenté lors d'une conférence de presse Cameron Hudson, le directeur du centre Simon-Skjodt pour la prévention des génocides, qui a diligenté une mission de 15 jours dans la province de Ninive (nord) en septembre. Les Yazidis, une minorité religieuse qui vit principalement dans cette région de l'Irak, ne sont ni arabes ni musulmans et sont haïs par l'EI. Le musée de l'Holocauste à Washington, inauguré en 1993, a également documenté dans son rapport des cas de "nettoyage ethnique, crimes de guerre et crimes contre l'humanité" contre d'autres minorités de la province de Ninive: les chrétiens, les Turkmènes, les Shabaks, les Kaka'e et les Sabéens.

Repost 1
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:20
Unité 8200 : La CIA tente de recruter les meilleurs espions d'Israël.

 

11.11.2015 IsraelValley Desk

 

Des responsables israéliens ont confirmé les révélations du Wall Street Journal concernant les efforts déployés ces dernières années par la CIA pour recruter des informateurs parmi des officiers de réserve d’unités d’élite des rensei­gnements militaires et de l’unité 8200, spécialisée dans le renseignement électroma­gnétique et le décryptage des codes, qui ont pantouflé dans des start-ups et des entreprises de haute technologie israélienne implantées aux États-Unis ou rachetées par des groupes américains. (jforum.fr)

 

L’unité 8200 (en hébreu : יחידה 8200, Yehida Shmone-Matayim, également appelée Israeli SIGINT National Unit ou ISNU) est une unité de renseignement de l’Armée de défense d’Israël, responsable du renseignement d’origine électromagnétique et du décryptage de codes. L’unité est également désignée dans certaines publications militaires sous le nom de Central Collection Unit of the Intelligence Corps.

 

L’unité 8200 est créée en 1952 grâce à des équipements issus des surplus militaires américains, sous le nom de 2e unité de renseignement militaire, avant de devenir la 515e unité de renseignement militaire. En 1954, l’unité quitte Jaffa pour s’installer dans son quartier général actuel de Glilot Junction.

 

Avec plusieurs milliers de soldats, il s’agit de la plus grande formation de l’armée israélienne, certains déclarant qu’elle compterait plusieurs dizaines de milliers de membres. Elle exerce des fonctions comparables à la National Security Agency (NSA) aux États-Unis et elle est rattachée au ministère de la Défense israélien, comme la NSA l’est au Département de la Défense des États-Unis. L’unité est dirigée par un brigadier-général dont l’identité reste classifiée.

 

Une unité subordonnée à l’unité 8200, l’unité Hatzav (en hébreu : יחידת חצב, Yehida Hatzav), est responsable de la collecte de renseignements d’origine source ouverte (« ROSO »). L’activité de l’unité consiste à recueillir des renseignements militaires à partir de sources publiques (télévision, radio, journaux et internet). La traduction de diverses informations représente une partie des « renseignements de base » collectés par l’unité. Selon certains médias, l’unité fournirait plus de la moitié du renseignement global de la communauté israélienne du renseignement.

 

La plus importante base de collecte de renseignements d’origine électronique de l’armée israélienne est la base Urim SIGINT (en), occupée par l’unité 8200. La base d’Urim est située dans le désert du Néguev à environ 30 km de Beer-Sheva. En mars 2004, la Commission d’enquête sur le réseau de renseignement, mise en place suite au déclenchement de la guerre d’Irak, recommande de donner un caractère civil (et non plus militaire) à l’unité, et de la transformer en une agence nationale du renseignement comme il en existe dans la plupart des pays occidentaux, mais cette proposition n’est pas suivie d’effet.

 

Plusieurs anciens membres de l’unité 8200 ont essaimé dans les compagnies israéliennes et américaines de technologies de l’information, telles que Check Point, ICQ, Palo Alto Networks, NICE, AudioCodes, Gilat, Leadspace, EZchip, Onavo et Singular.

 

voir  Obama-Netanyahu : Jeux d’espions

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 22:30
Chammal : point de situation du 12 novembre 2015

 

12/11/2015 Sources : État-major des armées

 

En Irak, la semaine a été marquée par l’intensification des frappes aériennes de la coalition, notamment dans les régions de Sinjar au nord du pays et de Ramadi à l’ouest de Bagdad, où les unités irakiennes maintiennent leurs efforts pour reprendre le contrôle de la ville.

 

Cette semaine, les équipages de l’armée de l’air française ont réalisé 11 frappes en Irak et 3 frappes en Syrie. Au total, 285 frappes ont ainsi été réalisées depuis le début de l’opération le 19 septembre 2014.

En Syrie, les Mirage 2000 basés en Jordanie ont frappé à trois reprises des sites pétroliers, site de distribution et stations de pompage. Menées sur la base des renseignements collectés ces dernières semaines lors des vols de reconnaissance, ces frappes ont pour objectif d’affaiblir les capacités financières de Daech en perturbant l’exploitation des ressources pétrolières dans les zones sous le contrôle de ce groupe terroriste.

À Bagdad, les opérations de relève du détachement français sont terminées. Désormais, la 3e  brigade légère blindée  assure aux côtés de 13e demi-brigade de Légion étrangère les missions de formation réalisées au profit des forces irakiennes.

Le 5 novembre 2015, le Président de la République a annoncé que le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles-de-Gaulle participerait à l’opération Chammal dans les prochaines semaines.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 20:55
Cuirassé Tirpitz, livret A503 FM30-50 pour l'identification des navires, édité par la Division du Renseignement Naval du Départment de la Marine de États-Unis

Cuirassé Tirpitz, livret A503 FM30-50 pour l'identification des navires, édité par la Division du Renseignement Naval du Départment de la Marine de États-Unis

 

12.11.2015 source SHD
 

12 novembre 1943 : début de la bataille de Leros (mer Egée). Les Allemands craignant un débarquement allié dans les Balkans, cherchent à déloger les britanniques présents en mer Egée dans des îles proches. C’est pourquoi l’ile de Leros, défendue par les anglo-italiens est attaquée au cours de l'opération Léopard combinant bombardements aériens, débarquements et largages de parachutistes. Le 16 novembre l'ile est prise (elle sera conservée par un seul bataillon allemand jusqu'à la fin de la guerre). Les défenseurs ont perdu 2000 hommes, les Allemands 1109 soldats. C’est la dernière opération aéroportée allemande d’envergure pour la seconde guerre mondiale.

 

12 novembre 1944 : naufrage du Tirpitz (Norvège -Tromsoe). La RAF lâche des bombes perforantes de 6 tonnes sur le plus grand cuirassé allemand qui se cache depuis le début de la guerre dans les fjords norvégiens. Touché, le Tirpitz se retourne et sans couler complètement, se pose sur un haut-fond. Plus de 900 morts.

Note RP Defense: voir Histoire mouvementée du cuirassé Tirpitz

 

 

12 novembre 1999 : Goudermes tombe (Russie – Tchétchénie). La deuxième ville de Tchétchénie tombe après l’assaut des forces fédérales russes durant la deuxième guerre de Tchétchénie.

 

12 novembre 2011 : explosion sur la base de Modarres (Iran). Suite à une manipulation d’explosifs, une explosion ravage la base de Modarres, spécialisée dans la mise au point de missiles. 17 personnes sont tuées dont le chef du programme iranien pour la recherche balistique, le général Moquadam.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 19:30
Intégré au CSG 12, le Cassard navigue avec l’USS Roosevelt - photo Marine Nationale

Intégré au CSG 12, le Cassard navigue avec l’USS Roosevelt - photo Marine Nationale

 

12.11.2015 Marine Nationame

 

Depuis le 24 septembre 2015, la frégate anti-aérienne Cassard, est déployée dans le golfe Arabo-Persique dans le cadre de l’opération Chammal. Elle a ainsi rejoint le groupe aéronaval américain CSG 12 constitué autour du porte-avions Theodore Roosevelt, de plusieurs destroyers lance-missiles et d’un croiseur.

 

Ce déploiement vise à coordonner et contrôler l’activité aérienne au-dessus du golfe Arabo-Persique au profit des avions de l’opération Inherent Resolve agissant en Irak et en Syrie. Le Cassard doit également diriger la défense aérienne d’une zone du Golfe sous les ordres du centre de coordination des opérations aériennes (CAOC) d’Al Udeid et contribuer ainsi à la sécurité des aéronefs de la coalition.

 

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal mobilise 700 militaires. Elle vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un appui (aérien et formation) aux forces irakiennes dans la lutte contre le groupe terroriste Daech. Le dispositif complet est actuellement structuré autour de douze avions de chasse de l’armée de l’Air (six Rafale, trois Mirage 2000D et trois Mirage 2000N) et d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2.

 

Reportage photos

Le Cassard dans le golfe Arabo-Persique - photo Marine Nationale

Le Cassard dans le golfe Arabo-Persique - photo Marine Nationale

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:30
Hermes 900 Kochav UAV photo IAF

Hermes 900 Kochav UAV photo IAF

 

10.11.2015 IAF Site | Translation: Ohad Zeltzer Zubida & Ofri Aharon

 

It executed hundreds of operational flight hours during Operation "Protective Edge" over Gaza strip, but was grounded immediately upon completion of the operation in order to be fully operationally integrated. A year later, the Hermes 900 ("Kochav" Hebrew for Star) UAV is airborne again and joins the ranks of the UAV Division. "The 'Kochav' will revolutionize the world of unmanned flight"

 

The IAF's Unmanned Aerial Vehicle Division will receive a significant reinforcement this week: tomorrow, the "Kochav" (Hermes 900) UAV will officially become operational and will strengthen the division, which is becoming more and more dominant in the battle field.

In the receiving squadron, the excitement is noticeable. A new aircraft isn't an everyday occasion. The last time was 16 years ago, when the "Hermes 450" UAV - which was then considered a technological wonder - was operationalized.

Try to imagine what has occurred in a decade and a half of technological advancement, add The Squadron Commander Lt. Col. Daniel's quote "The 'Kochav' will revolutionize the world of unmanned flight" and there you have it.

Clearly, most of the new aircraft's interesting details cannot be shared. Its name was upgraded from "Hermes 450" to "Hermes 900", and its abilities have probably not only been doubled.

It is possible to say that we're talking about a major technological step forward that introduces many new capabilities and arenas. A UAV is measured by its ability to bring a large amount of complex systems to the field and carry out numerous missions. So it is possible to say that the "Hermes 900" significant improvements are its carrying capacity and large fuselage that allow the aircraft to carry numerous operational systems simultaneously.

The UAV was designed to carry payloads on its wings, a fact that strengthens its carrying abilities. Its endurance (more than 24 hours, accordingly to the amount of cargo) allows very long and far range missions in only one sortie.

 

First Operational Activity: Operation "Protective Edge"

Following the beginning of Operation "Protective Edge" in the Summer of 2014, the IAF tried to operationalize as many capabilities as possible, led by the "Hermes 900" as the UAV squadrons flew nonstop during the operation and every aircraft was crucial to the success of the mission.

"A few days after the order, we managed to enable a single 'Kochav' for temporary activity", described Major Amir, the "Kochav" Project Officer in the IAF Headquarters. On July 15, 2014 the UAV took off on its first operational mission in the IAF service, a mission that was a link in a chain of operations that finally led to a fighter jet attack that destroyed terror infrastructure. The "Kochav" flew hundreds of hours during the operation during which it successfully executed the missions assigned to it over 100 times. Simultaneously, it made other UAV's available for activity.

"Operation 'Protective Edge' was the 'Kochav's' 'baptism of fire'", shares Lt. Col. Daniel, the Squadron Commander and proudly notes the partnership and cooperation with "Elbit Systems" the manufacturer of the aircraft, in the reception process. "In the midst of an operation, without an organized reception process, shoulder to shoulder with the 'Elbit' team, the 'Kochav' showed impressive results on every scale".

During the operation, the maintenance of the aircraft was done by "Elbit", because the IAF's ground teams had not yet been qualified to maintain the aircraft, moreover, in the mission stations there were "Elbit" representatives that guided the operators in real time.

In the passing September, the "Kochav's" technical division sent out an independent sortie for the first time and noted a significant mile stone on the way to renewed operational integration.

 

Not unmanned - manned from afar

The biggest challenge for the squadron today is to absorb a new platform while still conducting operational activities in the squadron. Lt. Col. Daniel understands that it isn't possible to halt activities and the schedule was left unchanged while the reception was conducted.

In a division that continues to expand, as over half of the flight hours in the IAF are conducted by the division, there is not a moment in the day or night that a UAV is not in the sky.

The UAV world is comprised of many layers, however Lt. Col. Daniel would prefer to name it "manned from afar". There is a lot to say about the advancing technologies and although there isn't someone sitting in the cockpit, the squadron is still filled with people and the distance to the battlefield only intensifies the dilemmas.

Lt. Col. Daniel doesn't hesitate to tackle this issue; he himself experienced its complexity in recent operations in Gaza. Something that he emphasizes during UAV training is the necessity to build a set of values that indicate its influence on the future battlefield and the fate of those involved in the arena. When he considers the future, he knows that as technology continues to improve, the division members will be expected to think what appropriate capabilities a "machine" will have and who will hold the relative power.

The division's issue of advantages is complicated: on the one hand operational effectiveness and economic efficiency and on the other hand moral and mental issues of the combat soldier in the field.

However, there is a clear direction for missions that are currently "manned" to soon be conducted by UAVs. Amount of air time, availability for sudden outbursts, endangerment of human life and economic efficiency are all part of this equation.

The new "Kochav" is bigger, stronger and can conduct multiple missions simultaneously. Its current impressive performances indicate a strong future and the squadron is ready to push the "Kochav" to its limits. Today, the squadron's soldiers will stand together in a short ceremony to show their respect.

This will be personal closure for Lt. Col. Daniel, who was part of the establishing team in the squadron that absorbed the "Hermes 450" as today he is guiding the squadron through a new era. "It's a great privilege" he stated with pride.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:30
Inherent Resolve – Chammal sit rep 12 Nov – CJTF-OIR

 

November 12, 2015 by CJTF-OIR Release # 20151112-01

 

Military Strikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA- On Nov. 11, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted eight strikes using fighter, attack, and remotely piloted aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 40 strikes coordinated with and in support of the Government of Iraq using bomber, fighter, attack and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

• Near Al Hawl, eight strikes struck eight separate ISIL tactical units and destroyed four ISIL buildings and wounded an ISIL fighter.

 

Iraq

• Near Albu Hayat, one strike, struck a large ISIL tactical unit and destroyed an ISIL command and control node and two ISIL weapons caches.

• Near Kisik, two strikes struck two separate ISIL staging areas.

• Near Mosul, one strike struck an ISIL tactical unit and wounded an ISIL fighter.

• Near Ramadi, six strikes struck two separate ISIL tactical units and destroyed five ISIL buildings, an ISIL tactical vehicle, an ISIL excavator, two ISIL vehicles, two ISIL improvised explosive device clusters, and denied ISIL access to terrain.

• Near Sinjar, 24 strikes struck nine separate ISIL tactical units, nine ISIL staging areas, and destroyed 27 fighting positions, an ISIL heavy machine gun, an ISIL improvised explosive device, six ISIL assembly areas, two ISIL vehicle borne improvised explosive devices, two ISIL command and control nodes, an ISIL bunker, two ISIL caches, four ISIL staging areas, and suppressed an ISIL heavy machine gun.

• Near Tal Afar, six strikes struck an ISIL tactical unit, three ISIL staging areas, an ISIL bridge, and destroyed an ISIL vehicle, an ISIL observation post, and two ISIL bunkers.

 

Strike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria, and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted strikes in Iraq include Australia, Belgium, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom, and the United States. Coalition nations which have conducted strikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, France, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates, and the U.S.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 15:30
Royal Air Force has continued to conduct air operations to assist the Iraqi government in its fight against ISIL.

 

12 November 2015 Ministry of Defence

 

As Kurdish forces launch a major offensive against ISIL terrorists in northern Iraq, the Royal Air Force has been playing a full part in coalition reconnaissance and strike missions to provide effective air support to them and other Iraqi ground forces.

ISIL terrorists are under heavy pressure in both northern Iraq, where the Kurdish peshmerga continue to push them back, and in Anbar province, where Iraqi troops have isolated the ISIL forces inside Ramadi. RAF Tornado GR4 and Reaper aircraft have flown daily armed reconnaissance missions over both areas, as part of the coalition’s intensive air campaign, and have conducted precision attacks in close coordination with the Iraqi ground forces. A particular focus has been around Sinjar city, in preparation for a large Kurdish offensive which began on 12 November to drive ISIL from their remaining positions in the southern part of the town. ISIL positions in and around Sinjar have been methodically targeted by coalition aircraft ahead of the ground assault by the Kurdish security forces.

As part of these preparations for the Kurdish attack, on Thursday 5 November, Tornado GR4s from RAF Akrotiri were able, despite bad weather, to use Paveway IV guided bombs against a pair of ISIL fortified positions near Sinjar; the Kurdish unit whom the GR4s were supporting confirmed that both terrorist positions had been destroyed.

The GR4s were again in action over northern Iraq on Sunday 8 November, destroying a further two ISIL positions near Tal Afar, which had been firing at Kurdish forces, including a rocket launch site concealed in a building.

The next day, the GR4s provided close air support to a Kurdish unit on the outskirts of Sinjar, which was in close combat with terrorists, armed with rocket-propelled grenades, who were defending a fortified compound. Despite the proximity of the Kurdish troops, our aircrew were able to conduct a carefully planned attack with two Paveway IV guided bombs that destroyed the compound.

On Wednesday 11 November, a Reaper used a GBU-12 guided bomb to destroy a terrorist-held building near Sinjar, then successfully attacked with a Hellfire missile a group of ISIL fighters as they attempted to move to a new position. Meanwhile, over Ramadi, a Tornado patrol destroyed a terrorist truck bomb with a Brimstone missile.

In addition to these reconnaissance and strike missions, other RAF aircraft continue to provide invaluable support to the coalition air campaign. Voyager air tankers refuel not just RAF but other coalition fast jets to enable them to extend their patrols over Iraq, whilst Sentinel strategic surveillance aircraft are highly valued for their ability to collect detailed intelligence on terrorist positions and movements. Hercules transport aircraft provide essential logistic support across the operational area, particularly for the British military training teams that are helping the Iraqi and Kurdish forces develop the capabilities they need to combat the terrorists ever more effectively.

 

see all updates

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 14:30
President Barzani who personally commands Sinjar liberation is now among Peshmarge in the frontline. Photo Hemin Hawrami

President Barzani who personally commands Sinjar liberation is now among Peshmarge in the frontline. Photo Hemin Hawrami

 

12 Nov 2015 aljazeera.com

 

Peshmerga fighters, backed by US-led coalition jets, close in on three fronts in bid to cut off ISIL supply lines.

 

Kurdish Iraqi fighters, backed by US-led coalition warplanes, have launched a major offensive to retake the strategic town of Sinjar in northern Iraq from Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) fighters. A statement from the Kurdish Regional Security Council on Thursday said about 7,500 Peshmerga fighters were closing in on the mountain town from three fronts in an effort to cut off ISIL supply lines. Al Jazeera's Imran Khan, reporting from the city of Erbil, said US-led coalition warplanes bombed ISIL positions in the region on Wednesday evening, ahead of what Kurdish officials called "Operation Free Sinjar".

Read more

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 13:35
photo IHEDN

photo IHEDN

 

11.11.2015 IHEDN

 

« La session internationale Asie / Moyen-Orient 2015 qui s’est déroulée à l’IHEDN, en collaboration avec la DCSD, du 3 au 10 novembre, a réuni un effectif de 33 auditeurs procédant de 19 pays : Afghanistan, Arabie Saoudite, Bangladesh, Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Corée du Sud, Émirats Arabes Unis, Inde, Indonésie, Irak, Japon, Mongolie, Pakistan, Philippines, Qatar, Singapour, Vietnam.

 

Issus des forces armées, de think tanks et d ‘universités, ils étaient à différents titres intéressés par la problématique soulevée : « Cyber sécurité : un enjeu sécuritaire essentiel pour les États au 21e siècle ». Ce thème a permis une présentation exhaustive de la doctrine, de la pensée et des savoir-faire français et de renforcer la visibilité de la France dans ce domaine.

Sont intervenus : David MARTINON, ambassadeur pour la cyber-diplomatie et l’économie numérique ; Guillaume POUPARD, directeur général de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) ; le VAE Arnaud COUSTILLIERE, officier général cyber défense à l’EMA ; le préfet Jean-Yves LATOURNERIE, conseiller pour le gouvernement, chargé de la lutte contre les cybermenaces ;  Frédérick DOUZET et M Danilo d’Elia de la chaire Castex de cyberstratégie; Heli TIIRMAA-KLAAR, chef de la coordination des politiques cyber au SEAE ; Pierre BELLANGER, président directeur général et fondateur de Skyrock ; Kavé Salamatian de l’université de Savoie ; Candice Tran Daï d’Asia Centre ; Daniel Ventre du CNRS ;  Julien Nocetti de l’IFRI ; Patrick Rdja d’Airbus Defence and Space ;

Les auditeurs ont travaillé en comités sur : (1) Cyber sécurité : quelles menaces, quelles cibles, quels auteurs ? (2) Protection, gouvernance et Etat de droit face à la cyber-menace (3) Coopérations internationales : champs et limites. La restitution de leurs travaux a permis de mettre en avant, à travers des exposés à la fois fouillés et structurés, des propositions notamment en matière de coopération internationale.

La Siamo, comme les autres sessions internationales, constitue un véritable forum tant pour les étrangers invités, qui souvent y trouvent une opportunité unique de rencontre, que pour les institutionnels, les think tanks, les universités et les industriels français. Elles participent au rayonnement de l’IHEDN et à la diffusion de la pensée stratégique de notre pays à travers le monde.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 13:30
JAC of the UAE Selects the AW609 TiltRotor for SAR Missions

 

Nov 11, 2015 ASDNews Source : AgustaWestland

 

 AW609 TiltRotor to be operated by the UAEaEUR(tm)s Joint Aviation Command

 Joint Aviation Command to be the launch customer for the SAR variant of the AW609 TiltRotor

 The extraordinary speed and range of the AW609 bring new capabilities to the market

 

The Joint Aviation Command (JAC) of the United Arab Emirates announced today it has selected the AW609 TiltRotor for search and rescue (SAR) missions. Delivery of the first three AW609 TiltRotors to the JAC, with three additional options,is expected to start in the 2019 timeframe. The Joint Aviation Command will be the launch customer for the search and rescue variant of the AW609TiltRotor, which will include a tailored equipment configuration to meet its specific operational requirements.  

Read more

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 08:30
A-10 Warthogs flying in support of Operation Inherent Resolve. U.S. Air Force

A-10 Warthogs flying in support of Operation Inherent Resolve. U.S. Air Force

 

November 10, 2015 Michael W. Pietrucha & Jeremy Renken – War is Boring

 

Supporting friendly forces on the ground will keep us out of another quagmire

 

A year into the coalition campaign, air power has proven an effective instrument to both weaken Daesh and aid friendly forces. But with sectarian divisions and the Bashar Al Assad regime’s brutality creating a steady flow of recruits to replace battlefield losses, there is no indication that Daesh will starve, unravel or be conventionally “defeated” anytime soon. Yet, if Daesh has not disintegrated, it has also not gained significant territory since the fall of Ramadi — which was more than offset by losses in north-central Iraq and in Kurdish areas along the Syria-Turkey border. The notable exception to that rollback has been Daesh’s advance into south-central Syria around Palmyra, where Daesh is fighting not against Kurds or the Free Syrian Army, but against Assad regime forces, thus denying coalition air power a “friendly” force with whom to coordinate.

Read more

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...
  • Chronique culturelle - 16 Déc. 2016
    Regiment de la marine (1757) - Planche extraite des Troupes du roi, infanterie française et étrangère, 1757, tome 1. Musée Armée 16.12.2016 source JFP 16 décembre 1690 : création des compagnies franches de la Marine. Par ordonnance, 82 compagnies franches...
  • Externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? - 15 Décembre
    Le Comité directeur de l'ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à la conférence : Vers une externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? Guillaume FARDE Maître de conférences à Sciences Po Paris, auteur de Externaliser la sécurité et la...
  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...

Categories