Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 16:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

26/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Les 22 et 23 août 2015, les éléments du sous-groupement aéromobile (SGAM) réduit du détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre (DETALAT) du 5e Régiment interarmes d’outre-mer (RIAOM) ont quitté le sol djiboutien pour participer à l’opération Barkhane au Sahel. Ce détachement autonome comprend deux hélicoptères Puma avec équipages et équipe de maintenance.

 

Désigné sous très court préavis, le DETALAT a intensifié durant quinze jours sa mise en condition opérationnelle pour être prêt à intervenir en milieu désertique. Sur le plan matériel, les mécaniciens ont tout mis en œuvre pour assurer la disponibilité technique des 2 Puma et les configurer pour leur embarquement à bord d’un avion-cargo. Les équipages désignés pour cette projection ont suivi un programme intensif entre instruction et entraînement au sol et en vol. Avec ses capacités de manœuvre et d’assaut, en soutien ou appui des troupes au sol, la composante aérocombat des FFDj a succédé à un détachement de l’armée de l’Air dans la lutte contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne. Expérimentés et rompus aux conditions extrêmes, les équipages du DETALAT ont abordé leur mandat de 8 semaines avec détermination.

Suite de l’article

Repost 0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 16:35
Pourquoi le choix de Tokyo désespère tant Airbus Helicopters

Le ministère de la Défense japonais a sélectionné un appareil de plus de 50 ans d'âge (Crédits : Bell Helicopters)

 

26/08/2015 Par Michel Cabirol - LaTribune.fr

 

Alors que Airbus Helicopters proposait à Tokyo de codévelopper et de cofabriquer le programme X9, un hélicoptère de 4 à 5 tonnes, le ministère de la Défense japonais s'est tourné vers "une plate-forme existante et ancienne", le Bell 412. Cet appareil aura plus de 60 ans au moment de l'entrée en service du programme UH-X.

 

La déception d'Airbus Helicopters est immense après la sélection par le Japon du consortium formé par l'industriel japonais Fuji Heavy Industries et l'américain Bell... Elle se lit d'ailleurs entre les lignes du communiqué publié ce mardi. Associé à son partenaire japonais habituel Kawasaki Heavy Industries (KHI), maître d'oeuvre de ce programme, le constructeur de Marignane "confirme son extrême surprise à la suite de l'annonce faite par le ministère japonais de la Défense le 17 juillet", a-t-il expliqué dans une déclaration envoyée par email à La Tribune. C'est également le premier échec commercial d'Airbus Helicopters depuis le début de l'année.

 

Suite de l’article

Repost 0
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 12:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

30/07/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 29 juillet 2015, sur l'aéroport international Hamani Diori de Niamey, un Antonov124 affrété par le Centre de soutien des opérations et des approvisionnements (CSOA) a acheminé fret et matériel au profit des éléments de la force Barkhane, notamment un hélicoptère de type NH90 Caïman. Ce dernier vient remplacer l’un de ces hélicoptères déployés sur le théâtre, ramené en France pour sa révision.

 

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 12:30
Mi-8 helicopter  Photo Itar-Tass

Mi-8 helicopter Photo Itar-Tass

 

July 27, 2015: Strategy Page

 

Prisoner statements, aerial reconnaissance and electronic communications intercepts indicate that the Syrian Air Force has gotten the most out of its largely Russian built helicopter force, but has lost most of their several hundred choppers in the process. In late 2010, before the civil war began, the Syrian air force had 130 Mi-8/17 transport helicopters and 80 helicopter gunships (32 Mi-24 plus 30 SA-342 and 20 Mi-2a light attack models). Eventually the Syrian Navy had to send its twenty helicopters to support ground operations. Ten of these were Mi-14s, which are naval versions of the Mi-8.  The Mi-24 is also an Mi-8 variant. In all the Syrians had 230 military helicopters available. While Russia supplied a lot of spare parts and some technical personnel since then, Russia sent no additional helicopters. Thus by early 2015 about 80 percent of the 2010 helicopter force was out of actions because of combat damage or simply because they were worn out and could no longer fly, or fly safely.

 

Unlike the “fast movers” (jet bombers and fighters) that came in fast and usually got away before ground fire could hit them, the helicopters came in low and slow. Although the helicopters learned to stay above most small arms (assault rifle and machine-gun) range that was only about 1,600 meters/5,000 feet altitude. This was still close enough for larger caliber machine-guns and portable anti-aircraft missiles. About half the missions flow by these helicopters since 2011 have been for bombing, dropping “barrel bombs” on urban areas.

 

Most of the Syrian helicopters are Mi-8s or variations of the Mi-8. This is a 1960s era design that is often exported as Mi-17. This 12 ton helicopters is about twice the size and weight of the American UH-1, but only hauls about 50 percent more cargo. However, the Mi-8 has a larger interior, and can carry 24 troops, versus a dozen in the UH-1. The UH-1 was replaced by the UH-60 in the 1980s, while the Mi-8 just kept adding better engines and electronics to the basic Mi-8 airframe. The Mi-8 costs about half as much as a UH-60, and the larger interior is popular with many users. For that reason over 3,000 Mi-17s have been exported along with many more Mi-8s and Mi-14s. While the Russian aid for the Syrian helicopters was free, the Russians did take notes on the extensive combat experience of their Mi-8s since 2011. The Syrian use of Russian helicopters in combat was the most intense use of the Mi-8 since the 1980s (Afghanistan and Iraq). Thus the Russians got to see how all the Mi-8 upgrades since the 1980s have worked out.

Repost 0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 11:50
photo EDA

photo EDA


Viterbo, Italy - 07 July, 2015 by EU Defence Agency
 

The latest flying event organised as part of the Helicopter Exercise Programme (HEP) was successfully conducted from 22 June to 3 July in Viterbo, Italy. More than 1000 personnel and 30 helicopters from seven countries attended this multinational training, the largest of its kind organised in Europe this year.

 

Over the course of Italian Blade 2015, 201 missions and 445 sorties were flown by the participants, accounting for a total of 618 flight hours. Missions of increasing complexity were conducted, with scenarios including air assault, close air support, combat search & rescue or medical evacuation.

 “Italy has provided great support to this year’s HEP exercise as host nation”, Andrew Gray, EDA Helicopter Programme Manager, underlines. “Next year the HEP will move to Finland for exercise Cold Blade, which will provide participants with a totally different yet very relevant training environment”, he adds.

To date, more than 350 crews and 200 helicopters have taken part in EDA-developed HEP exercises. The overall HEP project was endorsed at a Ministerial Steering Board in November 2009, and a formal programme arrangement was signed in November 2012 by 13 contributing Member States: Austria, Belgium, Czech Republic, Germany, Greece, Finland, Hungary, Italy, Luxembourg, the Netherlands, Portugal, Sweden, the United Kingdom; as well as Norway.

 

More information

Repost 0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 07:45
SAAF Oryx has nose wheel accident in DRC

SAAF Oryx has nose wheel accident in DRC

 

22 July 2015 by Dean Wingrin

 

No-one was injured when a South African Air Force (SAAF) Oryx helicopter suffered damaged to its' nose on Saturday July 18 while operating in the Democratic Republic of the Congo (DRC).

 

Unconfirmed reports state the helicopter, serial 1209 (UNO 827), was taxiing on the ground at Goma airport in the eastern DRC at 14h45 when the nose wheel hit a 5cm raised section of a resurfaced taxiway area. This caused the nose wheel to collapse, leaving the helicopter nose down on the apron.

 

The SAAF operates a number of Oryx medium-transport helicopters as part of an SANDF deployment in the DRC. South African elements are part of both the MONUSCO peacekeeping mission and the UN FIB (Force Intervention Brigade).

 

In May this year, another SAAF Oryx flying in the DRC was hit by small arms fire when flying the MONUSCO Force Commander on a routine visit to the Bunia area of operations when several shots from a small calibre weapon were fired at it from unidentified gunmen on the ground. One of the projectiles penetrated an internal fuel tank, causing a fuel leak. The aircraft commander took evasive action, flew out of the danger zone and diverted safely to Beni Mavivi Airport.

 

Picture via the Unofficial SAAF website

Repost 0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 07:20
S-97 Raider - photo Sikorsky

S-97 Raider - photo Sikorsky

 

20.07.2015 par Bruno Trevidic - LesEchos.fr
 

Le numéro un américain de l’armement, Lockheed Martin, va racheter le premier fabricant d’hélicoptères de combat Sikorsky pour 9 milliards de dollars.

 

Un mois à peine après la d écision d’UTC de se séparer de sa filiale Sikorsky , le fabricant d’hélicoptères américain a déjà trouvé preneur. Le géant de l’armement américain Lockheed Martin a annoncé ce lundi le rachat de Sikorsky, pour un montant de 9 milliards de dollars. Sous réserve du feu vert des autorités américaines, l’opération pourrait être bouclée dès la fin de l’année, indique Lockheed Martin, qui déboursera 7,1 milliards de dollars, compte tenu des réductions fiscales permises par ce rachat.

 

Le fabricant du Black Hawk racheté par celui du F-35

L’industrie militaire américaine n’avait pas connu de fusion aussi importante depuis les années 90. Lockheed Martin est le premier fournisseur d’avions de combat de l’armée américaine, avec le F-16, le F-22 et le F-35, tandis que Sikorsky est le principal fournisseur du Pentagone en hélicoptères de combat. Sikorsky lui vend notamment le célèbre Black Hawk, entré en service dans les années 1970 et est également le concepteur de Marine One, l’hélicoptère présidentiel américain. En 2014, Sikorsky a généré 6,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 700 millions de bénéfices.

De quoi renforcer encore la place de Lockheed Martin, numéro un mondial de l’armement et de la sécurité, avec un chiffre d’affaires de 45,6 milliards, dont 84% aux Etats-Unis. D’autres groupes avaient également regardé le dossier, dont son principal concurrent Boeing , Textron et même Airbus. Mais Lockheed Martin faisait figure de grand favori, compte tenu de son statut de fournisseur privilégié du Pentagone et des complémentarités possibles avec Sikorsky. Lockheed Martin fournit notamment une partie des équipements électronique de ces hélicoptères

 

Suite de l'article

Repost 0
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 12:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

11/07/2015 armée de Terre

 

Une passation de commandement s'est déroulée le 1er juillet 2015 à l'école de l'aviation légère de l'armée de Terre (EALAT) au Cannet-des-Maures. Le lieutenant-colonel Vianney Cazelle succède ainsi au lieutenant-colonel Stéphane Le Floch à la tête de la base école général Lejay (BEGL).

 

Cette cérémonie est aussi l'occasion de rappeler le transfert de la formation des mécaniciens aéronautiques de l'armée de Terre. Aujourd'hui, l’organisation définitive de ce transfert entre l'école du matériel et l'école de l'ALAT voit son aboutissement avec l'intégration officielle de la division technique aéromobilité de Bourges et du détachement Terre de la division des spécialités aéronautique comme deux divisions officielles de la BEGL. Depuis le 1er septembre 2014, le général d'armée Jean-Pierre Bosser, chef d'état-major de l'armée de Terre (CEMAT) a désigné le général Marc Demier, commandant l'EALAT comme responsable de cette formation.

 

Explications en images.

Repost 0
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 16:55
bataille de Las Navas de Tolosa - Francisco de Paula Van Halen

bataille de Las Navas de Tolosa - Francisco de Paula Van Halen


16.07.2015 source SHD
 

16 juillet 1212 : bataille de Las Navas de Tolosa (Espagne). Dans la chaleur du mois de juillet, 220 000 Castillans, Aragonais, Catalans et Francs poursuivent la reconquête de la péninsule ibérique ; ils font face aux 200 000 hommes du prince Yaqud ben Yusuf à Las Navas de Tolosa. Décimés par les archers postés sur le fortin, les Chrétiens sont d’abord encerclés par la cavalerie berbère et connaissent un début de panique. Réagissant immédiatement pour éviter la débâcle, le roi de Castille enfonce le centre des Berbères à la tête de ses chevaliers. Il est aussitôt suivi par les rois d’Aragon, de Navarre et par les Francs. Ils parviennent jusqu’au retranchement des archers maures et provoquent leur débandade. C’en est fini de l’invincibilité de l’empire Almohade à tel point que l’émirat de Grenade signe un accord de vassalité avec les Castillans. Cet accord le préserve jusqu’en 1492.

 

16 juillet 1945 : premier essai nucléaire (Nouveau Mexique – Etats-Unis). Premier essai (dit Trinity) d’une bombe au plutonium d’environ 21 kilotonnes dans le désert du nouveau Mexique. L’histoire de la bombe atomique américaine a commencé 6 ans plus tôt avec l’avertissement d’Albert Einstein au Président des États-Unis Franklin Roosevelt contre le risque de voir l’Allemagne nazie s’équiper avant les alliés d’une nouvelle arme fonctionnant sur le principe de la fission de l’atome.

 

16 juillet 1987 : annonce d’un futur hélicoptère de combat franco-allemand. France et RFA annoncent la construction en commun d’un hélicoptère de combat à 400 exemplaires : le Tigre est lancé.

 

16 juillet 1990 : l’URSS accepte que l’Allemagne unifiée intègre l’OTAN (Moscou). Helmuth Kohl et Mikhail Gorbatchev se rencontrent à Moscou. Gorbatchev admet que c’est à l’Allemagne de choisir l’alliance militaire qu’elle veut intégrer (Pacte de Varsovie ou OTAN).

 

Repost 0
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 10:20
MH-60R photo Royal Australian Navy

MH-60R photo Royal Australian Navy

 

7 juillet 2015 MONTRÉAL, CANADA-(Marketwired)

 

- Dispositifs d'entraînement à la maintenance et de l'équipage arrière MH-60R pour la Royal Australian Navy

- Deux dispositifs d'entraînement au vol UH-72A Lakota pour l'armée américaine

- Deux simulateurs de missions pour un client dont l'identité demeure confidentielle

 

CAE a annoncé aujourd'hui qu'elle a remporté des contrats militaires d'une valeur de plus de 150 millions $CA pour fournir des produits de simulation et des services de formation à des clients militaires du monde entier.

Les principaux contrats comprennent la fourniture de dispositifs de formation MH-60R additionnels pour la Royal Australian Navy, des dispositifs de formation au vol UH-72A Lakota additionnels pour l'armée américaine, et deux simulateurs de missions pour un client dont l'identité demeure confidentielle dans la région de l'Europe/Moyen-Orient/Afrique.

Les contrats annoncés aujourd'hui sont inclus dans les prises de commandes du groupe Défense et sécurité de CAE au premier trimestre. De plus, la valeur de cette annonce inclut une commande de deux dispositifs d'entraînement au vol opérationnel P-8A pour la marine américaine. Cette annonce avait été communiquée à la presse spécialisée le 29 juin dernier.

« Notre engagement à agir en tant qu'intégrateur de systèmes de formation nous a permis de faire de bons progrès au niveau de la mise en œuvre de notre stratégie au premier trimestre, ce qui inclut le contrat concurrentiel que nous avons remporté pour fournir des services de formation à long terme sur appareils à voilure fixe à l'armée américaine », a déclaré Gene Colabatistto, président de groupe, Défense et sécurité à CAE. « Les contrats additionnels que nous annonçons aujourd'hui sont tous liés à l'utilisation accrue de la formation fondée sur la simulation dans le cadre de ces programmes, ce qui démontre encore plus que les forces armées du monde entier adoptent de plus en plus la formation synthétique pour répondre davantage à leurs besoins en matière de formation. »

 

Marine américaine/Royal Australian Navy

CAE a remporté un contrat portant sur le développement d'un simulateur de maintenance mixte (CMT) MH-60R ainsi que la fourniture d'un dispositif d'entraînement de l'équipage arrière (RCT) MH-60R pour la Royal Australian Navy (RAN) en vertu du programme américain de vente de matériel militaire à l'étranger.

CAE USA sera le maître d'œuvre responsable de la conception et du développement du dispositif CMT MH-60R qui sera livré en 2017 à la base HMAS Albatross, située près de Nowra en Nouvelle-Galles-du-Sud. CAE USA fournira également un RCT MH-60R disponible sur le marché à partir de systèmes de simulation virtuelle australiens et sera responsable de le livrer et de l'installer à la base HMAS Albatross. CAE a déjà livré un dispositif d'entraînement au vol tactique et opérationnel (TOFT) MH-60R ainsi qu'un dispositif d'entraînement à la maintenance de l'avionique et au chargement des armes MH-60R à la RAN, et livrera un deuxième TOFT MH-60R en 2016.

Le CMT MH-60R sera un hélicoptère MH-60R modifié spécialement conçu pour fournir la formation sur les systèmes mécaniques, électriques et hydrauliques au personnel de maintenance de l'hélicoptère MH-60R de la RAN. Le CMT MH-60R inclura une série de défaillances contrôlées par l'instructeur, ce qui facilitera la formation en localisation des pannes et en retrait/remplacement des composants d'aéronef.

Le RCT MH-60R sera une reproduction modifiée de l'hélicoptère équipée d'un module pour la formation aux opérations de chargement à l'aide de treuils ainsi que deux modules d'armement pour la formation aux opérations de tir au canon sur le MH-60R.

 

UH-72A Lakota de l'armée américaine

CAE a remporté un contrat octroyé par Airbus Airbus Defense and Space, Inc. pour construire deux dispositifs d'entraînement au vol (FTD) UH-72A Lakota additionnels. Ces FTD UH-72A, les septième et huitième que CAE produit pour l'armée américaine, seront livrés à Fort Rucker, en Alabama, au printemps 2016. Ces dispositifs d'entraînement, qui peuvent être qualifiés au niveau 6 par la Federal Aviation Administration (FAA)et qui sont dotés d'un poste de pilotage propre à l'hélicoptère avec la fidélité et la performance d'un simulateur de vol sans le système de mouvement, appuieront l'entraînement des pilotes sur appareils à voilure tournante à l'Aviation Center of Excellence (USAACE) de l'armée américaine.

Le FTD UH-72A, construit par CAE, est doté d'une plateforme vibrante et d'un système d'affichage avec un champ de vision de 200 degrés sur 70 degrés alimenté par le générateur d'images CAE Medallion-6000 de la prochaine génération, qui plonge les pilotes dans un environnement d'entraînement synthétique haute fidélité. Le FTD UH-72A de l'armée américaine a aussi été mis en service avec la base de données commune (CDB) développée par CAE, qui permet à l'armée américaine de tirer parti des bases de données existantes appartenant au gouvernement américain, afin de répondre aux exigences d'entraînement de leurs pilotes d'hélicoptères.

 

Client dont l'identité demeure confidentielle

CAE a remporté un contrat visant à fournir deux simulateurs de missions à un client dont l'identité demeure confidentielle dans la région de l'Europe/Moyen-Orient/Afrique.

 

À propos de CAE

CAE est un chef de file mondial en prestation de formation dans les domaines de l'aviation civile, de la défense et sécurité, et des soins de santé. Nous concevons et intégrons les solutions de formation les plus complètes de l'industrie, grâce aux connaissances et au savoir-faire de nos 8 000 employés, de nos technologies de simulation de renommée mondiale et de notre réputation en matière de service et d'innovation technologique s'échelonnant sur sept décennies. Notre présence mondiale est la plus vaste de l'industrie, avec 160 établissements et centres de formation situés dans 35 pays, y compris les activités de nos coentreprises, et le plus important parc de simulateurs de vol au monde. Chaque année, nous formons plus de 120 000 membres d'équipage civils et militaires, ainsi que des milliers de professionnels de la santé. www.cae.com

Suivez-nous sur Twitter @CAE_Inc et @CAE_Defence

 

Repost 0
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 16:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

06/07/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 25 mai au 8 juin 2015, au cours d’une nomadisation, le détachement d’hélicoptères Fennec (DETFENNEC) de l’opération Sangaris a passé le cap des 800 vols cumulés depuis son déploiement sur le théâtre centrafricain.

 

Rattachés au sous-groupement de renseignement multicapteurs (SGRM), ces hélicoptères de combat de l'armée de l'Air sont engagés sur l’ensemble du théâtre d’opération pour effectuer des missions d’appui-renseignement et d’appui-feu au profit des troupes au sol, mais également des missions de reconnaissance et d'évacuation sanitaire. Ces appareils multifonctionnels ont été une nouvelle fois déployés en autonomie totale (concept de nomadisation) sur le terrain avec les capteurs au sol. "Par cette manœuvre, nous démontrons une fois encore notre capacité de projection tactique, au plus prêt de l’intérêt renseignement, en interopérabilité avec nos camarades de l’armée de Terre. Ceci revêt le double avantage de renseigner la force sur des régions rarement visitées et d’appuyer les troupes au sol dans leur progression", explique le commandant Cédric, chef du DETFENNEC.

 

L'intégration d'un élément "Air" dans une manœuvre "Terre" est aussi un challenge pour les mécaniciens, amenés à intervenir sur les hélicoptères dans des conditions de travail rustiques : Lors de ce type de projection, nous devons rapidement nous approprier notre environnement qui diffère largement de notre espace habituel de travail. Entretenir une machine en pleine campagne exige beaucoup de vigilance. Nous devons gérer la fatigue car de notre réactivité dépend la remise en ligne de vol rapide de l’hélicoptère, et ce, tout en gardant à l’esprit la sécurité des vols, insiste le caporal-chef Matthieu, un des mécaniciens du détachement. C'est une riche expérience, tant sur le plan humain que professionnel. Au-delà des défis qu'impose le terrain, passer une semaine avec mes camarades de l'armée de Terre m'a permis d'apprendre davantage sur leur quotidien. Cela m'a également donné l’occasion d'aller à la rencontre de la population centrafricaine.

 

Présent en RCA depuis le 5 décembre 2013 et stationné sur le camp de M’Poko, ce détachement est constitué de 18 personnels incluant les pilotes, les mécaniciens et le spécialiste chargé d'exploiter le renseignement. Il a atteint, au début du mois de juin 2015, le nombre de 800 vols, soit l'équivalent de 1 700 heures de vol en 19 mois de présence, ce qui a généré plus de 1 000 comptes rendus d'informations prises sur le terrain. Avant de quitter le sol de Bangui fin juin 2015, le détachement a effectué son dernier vol au-dessus de la capitale le 14 juin 2015.

 

Au 1er juillet 2015, environ 900 militaires seront déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 10 800 hommes de la MINUSCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise dorénavant à appuyer la MINUSCA, chargée de maintenir le niveau de sécurité atteint dans le pays.

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 10:55
L’EH 1/44 de la base aérienne 126 et l’UIISC 5 de Corte s’entraînent conjointement

 

06/07/2015 Armée de l'air

 

L’escadron d’hélicoptères (EH) « Ventiseri-Solenzara » et l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile 5 (UIISC 5) de Corte se sont entraînés ensemble, dans le cadre de missions de secours, de sauvetage et de service public.

 

Le 2 juillet 2015, ces deux entités voisines de l'île de beauté se sont entraînées conjointement dans le but de familiariser les équipages d’hélicoptères et le personnel de l’UIISC 5 aux particularités de leurs procédures, afin de garantir leur réussite.

 

L’exercice consistait en l’acheminement de sapeurs dans une zone inaccessible en véhicule. Objectif : simuler la maîtrise d’un feu de forêt, risque aggravé en période estivale. 

 

Après un briefing entre équipage et sapeurs, puis une présentation du Super Puma et des règles de sécurité à connaître lors des phases d’embarquement et de débarquement des hommes et du matériel, les vols d’aérotransport ont pu commencer.

Ainsi, les premières équipes ont installé les motopompes au bord du lac du Melo et ont déroulé des centaines de mètres de tuyaux, afin d’acheminer l’eau en contrebas pour simuler le combat contre un feu fictif.

 

Grâce à cet exercice, l’équipage du Super Puma et les sapeurs de l’UIISC 5 ont pu parfaire leur préparation opérationnelle et faciliter leur interopérabilité.

L’EH 1/44 de la base aérienne 126 et l’UIISC 5 de Corte s’entraînent conjointement
Repost 0
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 11:35
Apache And Hind

 

28.06.2015 Strategy Page



An AH-64E Apache Guardian from 1st Armed Reconnaissance Battalion, 25th Aviation Regiment, 25th Combat Aviation Brigade, 25th Infantry Division, and a Mi-35 Attack Helicopter from 31st Squadron, Tentara Nasional Indonesia Angkatan Darat, take off for a flight together during an attack/reconnaissance training mission in Semarang, Indonesia, Sept. 9. The training is part of Garuda Shield 2014, where units from United States Army Pacific are focusing on peace support training capacity and stability operations with the TNI-AD. (U.S. Army photo courtesy of 25th Combat Aviation Brigade)

Repost 0
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 09:35
RNZAF NH90 on Exercise Talisman Sabre 2015 - photo NZDF

RNZAF NH90 on Exercise Talisman Sabre 2015 - photo NZDF


4 juil. 2015 by NZDF

 

The action ramps up in Australia as the New Zealand forces spread across the bush in Central Queensland as part of Exercise Talisman Sabre 2015. The National Support Element, with the help of Royal New Zealand Air Force's NH90 helicopters, has been working behind the scenes to ensure supplies are delivered to Kiwi troops out in the bush.

Talisman Sabre marks the first time the NH90s have been deployed offshore and is a great opportunity to show their capability and effectiveness in a challenging coalition environment.

Talisman Sabre is the Australian Defence Force's largest warfighting exercise. It involves almost 30,000 troops from the ADF, the US military, the NZDF and Japan's Self-Defense Force. The NZDF has deployed two ships, four aircraft including two NH90 helicopters, 22 Light Armoured Vehicles, 23 other military vehicles and around 620 personnel for the exercise.

Repost 0
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 14:35
AS565 MBe naval version Panther photo Airbus HC

AS565 MBe naval version Panther photo Airbus HC

 

Friday, July 03, 2015 by Shiv Aroor - Livefist

 

Big development in the goldmine that is India's military helicopter requirement landscape. Airbus Helicopters and India's Mahindra Defence have announced a joint venture that will fight for the many big Indian helicopter competitions. As with most such things these days, it looks to align itself with PM Narendra Modi's 'Make in India' campaign.

 

"Both companies will now get into discussions to finalize the formation of the joint venture which will act as the prime contractor for India’s military helicopter tenders including the Reconnaissance and Surveillance Helicopter, the Naval Utility Helicopter and the Naval Multirole Helicopter procurement programs. The resulting joint venture aims to become the first private Indian helicopter manufacturer under the ‘Make in India’ initiative. This will create hundreds of high-tech jobs locally and lead to a flow of cutting edge technologies to India should it be selected in the governmental helicopter tenders," a joint statement said.

Repost 0
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 15:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

02/07/2015  armée de Terre

 

Le 29 juin, monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense et le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), ont rendu visite au 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC) à Pau. Le ministre de la Défense a notamment souligné la place centrale du 5e RHC dans la nouvelle brigade d’aérocombat (BAC) ainsi que le renforcement de la flotte d’aéronefs.

Détails en images.

Repost 0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 17:30
photo Airbus HC

photo Airbus HC

 

01 July 2015 by defenceWeb

 

Egypt is reportedly seeking to acquire a single NH90 multimission helicopter for its new FREMM frigate, which was transferred by DCNS to the Egyptian flag on 23 June.

 

Navy Recognition, quoting several Middle Eastern news outlets, reports that Egypt is about to procure an NH90 for the multi-mission frigate Tahya Misr (originally the French Navy vessel Normandie). Apparently follow-on orders are expected since Egypt has four Gowind corvettes on order from DCNS.

 

The helicopter Egypt would get would be the NH90 NFH (NATO Frigate Helicopter), a type already in service with the French Navy and which has flown off the Normandie when it was still scheduled to enter French service.

 

NH Industries said the NFH features a redundant fly by wire system, a full composite corrosion free airframe, two powerful engines, a fully integrated weapon system as well as a wide cabin that is easily reconfigurable. Its main missions include Anti Submarine Warfare (ASW), Anti Surface Warfare (ASuW), Search and Rescue, maritime surveillance and control, transport, vertical replenishment, casualty evacuation (casevac), special operations including counter terrorism and anti-piracy.

 

French Navy NH90s are equipped with the Flash Sonics sonar system from Thales Underwater Systems, which combines the Flash active dipping sonar with the TMS 2000 sonobuoy processing system. Other French equipment includes ESM sensor, chaff and flare system, electro optic suite, Thales multimode 360 degree naval radar and MU90 torpedoes.

 

The Egyptian Navy presently flies ten SH-2G(E) Super Seasprite helicopters.

 

So far 241 NH90s (NFHs and Tactical Transport Helicopters) have been delivered and these have accumulated 83 000 flight hours. Customers include Australia, Belgium, Finland, France, Germany, Greece, Italy, New Zealand, Norway, Oman, Portugal, Spain, Sweden and The Netherlands. Qatar has signed a letter of intent for 12 NH90 TTHs and 10 NH90 NFHs.

 

The Tahya Misr is currently being used to work up the crew, and is to be commissioned in late July. It will arrive in Egypt in time for the celebration marking the expansion of the Suez Canal on 6 August. The frigate has an aft helicopter hangar and deck able to accommodate medium helicopters like the NH90, EH101 and Cougar.

Repost 0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 11:50
Sferion – Pioneering Flight Demonstration in Bueckeburg July 2015


1 juil. 2015 by Airbus DS

 

Search and Rescue (SAR) teams and Special Operation Forces flying helicopters face a number of safety challenges because they have to fly at low altitudes and also in Degraded Visual Environments (DVE), such as brown-out, white-out, and zero-light conditions. This makes normal flight impossible.

The usage of Airbus Defence and Space developed Sferion system shows how today’s technologies can improve the helicopter pilots’ safety and help solve their problem of DVE. Where human eyesight alone is not enough, powerful software can process and combine information from sensors, databases and data links and present it in visual format.

More information on Sferion: http://bit.ly/1Nwlcoe

Repost 0
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 16:55
Le ministre de la Défense au 5e RHC

Après une démonstration statique des hélicoptères et du matériel spécifique, Jean-Yves Le Drian a suivi un briefing d’avant vol puis est monter à bord d’un hélicoptère Tigre. photo R. Pellegrino

 

30/06/2015 Marine Picat -DICoD

 

Lundi 29 juin, le ministre de la Défense s’est rendu au 5e régiment d’hélicoptères de combat de Pau-Uzein, dans les Pyrénées-Atlantiques.

 

Lundi 29 juin, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s’est rendu au 5e régiment d’hélicoptères de combat (RHC) de Pau-Uzein, dans les Pyrénées-Atlantiques. Sur place, il s’est entretenu avec le colonel Richou, chef de corps du 5e RHC, en présence du chef d’état-major de l’armée de Terre, le général Jean-Pierre Bosser.

 

Le ministre est ensuite venu à la rencontre du personnel du régiment officiant sur hélicoptères Tigre, Puma et simulateur. Après une démonstration statique des hélicoptères et du matériel spécifique, Jean-Yves Le Drian a suivi un briefing d’avant vol puis est monter à bord d’un hélicoptère Tigre.

 

Le 5e RHC se trouve être la base d’hélicoptères la plus importante d’Europe, comptant 900 personnes et une cinquantaine d’hélicoptères de combat. Rappelant que « le régiment est présent sur tous les théâtres où les forces françaises sont engagées », le ministre souligne l’engagement du régiment dans les opérations Sangaris et Sentinelle, ainsi que dans le plan Hephaistos de lutte contre les incendies. « L’aérocombat est une capacité essentielle pour notre armée de Terre. Elle est au cœur de toutes les opérations » ajoute Jean-Yves Le Drian, qui a ainsi salué le personnel du 5e RHC, « animés par des valeurs qui font toute [leur] force. »

Repost 0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 16:55
Partout, servir et combattre, Flottille 36F


26.06.2015 par Marine Nationale

Depuis 20 ans, de la cote d'Azur, à la Réunion, des Caraïbes aux Iles Kerguelen, la flottille 36F assure des missions de lutte anti navire, de lutte contre les trafics illicites, de contre terrorisme maritime. Au travers le témoignage de pilote ou de technicien découvrez 20 ans d'opérations extérieures

Repost 0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 11:45
Focus sur le le détachement Fennec de l'opération Sangaris

 

26 juin 2015 Crédit : État-major des armées / armée de Terre

 

Focus sur le le détachement Fennec de l'opération Sangaris, en République centrafricaine.

Les hélicoptères réalisent des missions d'appui, de reconnaissance et de renseignement au profit des militaires déployés au sol.

 

Repost 0
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 11:50
Italy hosts multinational helicopter exercise


Viterbo, Italy - 23 June, 2015 by European Defence Agency
 

More than 30 helicopters and 1000 military personnel have gathered 80 kilometers north of Rome for Italian Blade 2015, this year’s largest military rotary-wing exercise in Europe. Crews from seven different countries have started training together yesterday using joint procedures and tactics during missions of increasing complexity.

After three successful live-flying events hosted by Portugal from 2012 to 2014, the EDA-developed Helicopter Exercise Programme (HEP) has moved to Italy this year. More than 1000 military personnel and 30 helicopters coming from seven nations are taking part in Italian Blade 2015. The exercise is delivered by the Italian Army Aviation in Viterbo, about 80 km north of Rome. 
During two weeks, helicopter crews as well as ground forces will take part in joint missions during which efforts will be made to maximise interoperability between all assets involved. They will fly and operate in conditions likely to be faced in future operations, while promoting cooperation in helicopter training through the integration of multinational elements in the air and on the ground.
 

Mentor team

A mentor team of six instructors from Germany, the Netherlands, Sweden and the United Kingdom will support multinational crews in the preparation and execution of complex missions. The team will be managed by an EDA Chief Instructor, serving officer of the UK Royal Air Force, who will ensure consistency of the output as well as proper exchange of lessons learned during other EDA-organised training events, namely the Helicopter Tactics Course (HTC) and the Helicopter Tactics Instructor Course (HTIC), which also contribute to increasing the overall availability of European military helicopters.
 

More information

Repost 0
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 11:55
Visite du CEMAT au salon du Bourget

 

22/06/2015 Ministère de la Défense

 

Le chef d’état-major de l’armée de Terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, s’est rendu sur le stand de la Défense lors du 51e salon international de l’aéronautique à l’espace du Bourget et où sont présentées les dernières innovations technologiques de l’aéronautique militaire.

 

Lors de cette journée, le CEMAT a également pu rencontrer et dialoguer avec les nombreux industriels présents au salon, qui travaillent en collaboration avec l’armée de Terre afin de fournir aux soldats des outils performants.

 

Un colloque interarmées a clôturé la journée, marquant l’importance des hélicoptères lors des missions extérieures, mais aussi sur le territoire national. L’aviation légère de l’armée de terre est ainsi au coeur du combat terrestre.

Repost 0
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 16:35
Op Toral: Pumas In The Skies Over Kabul


18 juin 2015 by FORCES TV

 

RAF Puma helicopters have deployed to Afghanistan for the first time.

1563 Flight is normally based at RAF Benson but in April, it joined the British training and assistance mission, known as Op Toral.

The unit is in Kabul for four months, transporting people and equipment across the city.

Charlotte Cross has more in the latest of her special reports from Kabul.

Repost 0
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 10:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

20/06/2015 Armée de Terre

 

Le 51e salon international de l’aéronautique et de l’espace au Bourget est l'occasion de rencontrer des soldats de l'aviation légère de l'armée de Terre, et notamment le capitaine David, pilote chef de bord sur hélicoptère de manoeuvre et d'assaut type NH90 CAIMAN, du 1er régiment d'hélicoptères de combat. "C'est un bonheur", affirme-t-il !

 

Découvrez  son témoignage et sa fierté de piloter le NH90 .

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories