Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 12:50
photo Italian Air Force

photo Italian Air Force

 

05/11/2015 par Guillaume Belan - Air & Cosmos

 

Rome pourrait bien devenir le second pays export à armer ses drones Reaper, après le Royaume-Unis. Ce 3 novembre, la Defense Security Co-operation Agency (DSCA) américaine a accepté d'exporter à l'Italie les kits d'intégration d'armements pour 6 de ses drones MQ-9 Reaper. Cette acceptation fait suite à une demande italienne pour l'achat de 156 missiles AGM-114R2 Hellfire II de Lockheed Martin, 30 bombes guidées laser GBU-12, 30 GBU-38 Joint Direct Attack Munitions (JDAMs), 30 GBU-49 guidées laser, 30 GBU-54 laser JDAM. Le contrat pourrait s'élever à 130 millions de dollars.

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 17:55
Le Tigre HAD lors de son expérimentation dans le désert djiboutien (Crédit: EMA / armée de Terre)

Le Tigre HAD lors de son expérimentation dans le désert djiboutien (Crédit: EMA / armée de Terre)

 

5 novembre, 2015 Nathan Gain (FOB)

 

L’ALAT devrait prochainement faire le plein de missile air-sol pour ses Tigre HAD. Le département d’État américain vient en effet, au travers de la « Defense Security Cooperation Agency » (DSCA), en charge des exportation de matériel militaire « Made in USA », de donner son feu vert pour la livraison de 200 missiles AGM-114K1A Hellfire II issus directement des stocks de l’US Army.

Une transaction évaluée à 30 millions de dollars US (donc 27,5 millions d’euros) qui devra encore être approuvée par le Congrès durant les 15 jours à venir. À priori une formalité, car les législateurs américains ne bloquent que très rarement des transactions qui sont soigneusement sélectionnées avant que le Congrès ne les notifie officiellement.

« Cet achat supportera directement les forces françaises activement engagées en opération au Mali et en Afrique du nord, leur fournissant la capacité d’engager des cibles avec un minimum de dommages collatéraux », précise la DSCA dans son communiqué officiel du 4 novembre 2015.

 

Un dernier lot de Hellfire avant de passer au Brimstone ?

L’idée est tentante, la France envisageant très sérieusement de changer de missile air-sol dans le cadre du programme de Standard 3 du Tigre. D’autant plus que le Brimstone (inspiré de…l’AGM-114), produit par MBDA, ne manque pas d’atouts. En effet, si la version K du Hellfire II est guidée par un laser semi-actif (ce qui signifie qu’il faut désigner la cible au laser jusqu’à l’impact), le Brimstone est quant à lui doté de la technologie « Tire & Oublie ». Non content d’assurer donc une souplesse d’utilisation non négligeable, le missile Brimstone est également équipé d’une technologie de guidage dédoublée, à savoir un laser semi actif ET un radar millimétrique. Et si les atouts du Brimstone ne suffisent pas, MBDA pourra toujours compter sur son futur « Multi-Role Combat Missile » (MRCM) pour convaincre les militaires français.

Les différentes OPEX dans lesquelles le Tigre HAD est activement engagé auront donc eu raison du premier lot de 250 missiles Hellfire II commandé en 2006. Ce nouveau lot de missiles air-sol devrait donc permettre aux pilotes de l’ALAT de continuer à contribuer à l’élimination de « Daech & Co. » en Afrique du Nord.

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 12:45
AGM-114 Hellfire II missile - Lockheed Martin

AGM-114 Hellfire II missile - Lockheed Martin

 

29/09/2015 par African Manager

 

Le Commandement des marchés de l’Armée américaine (USACC) a attribué à Lockheed Martin un contrat pour la fourniture d’un nombre non encore révélé de missiles AGM-114K / R3 Hellfire II à l’Egypte et à la Tunisie ainsi qu’à l’Irak, au  Pakistan et à l’Indonésie pour un montant de  357 800 000 de dollars au titre des ventes militaires à l’étranger. Dans un avis publié le 16 septembre par le ministère US de la Défense, l’USACC a précisé que Lockheed Martin était le seul soumissionnaire pour le contrat, qui devrait être exécuté avant septembre 2017.

 

Le AGM-114 Hellfire (hellfire signifie en anglais « feu de l’enfer ») est un missile antichar à guidage laser semi-actif, ou à guidage radar (de type tire et oublie) en fonction des versions. Il est principalement utilisé sur les hélicoptères, notamment sur l’AH-64 Apache, mais également sur des drones tels que les MQ-1 Predator et MQ-9 Reaper. Très polyvalent, il peut être employé contre tout type de véhicule, mais aussi contre des bâtiments. Sa portée relativement longue permet au lanceur de rester à l’abri, voire invisible.

 

 Bien qu’il n’y ait aucune spécification sur le nombre de missiles devant être livrés à chacun  de ces pays, une notification adressée en avril dernier au Congrès américain par le Département d’Etat a sollicité l’approbation de ce dernier pour une  «vente possible à l’Egypte de 356 missiles  AGM-114K / R3 Hellfire II Air-sol  avec des conteneurs, des pièces de rechange et de réparation, des équipements de soutien, outre la formation du personnel et  l’équipement de formation ».

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 07:20
LRSAV Ground Vehicle System Ensures Mission Success

 

ORLANDO, Fla., June 17, 2014 – Lockheed Martin

 

Lockheed Martin [NYSE: LMT] successfully fired HELLFIRE and DAGR missiles from its Long Range Surveillance and Attack Vehicle (LRSAV) turreted weapon system during recent ground-to-ground tests at Eglin Air Force Base, Florida.

The LRSAV is a fully integrated, turreted, ground-vehicle weapon system. It uses advanced missile and weapon control-system technologies and a newly developed 15-inch, spherical, mast-mounted electro-optical/infrared sensor to enable targeting and employment of missiles from a wide range of surface platforms.

During the tests, the vehicle-mounted LRSAV system launched a HELLFIRE II missile from 6.4 km and a DAGR missile from 3.5 km. Both missiles successfully impacted their targets. In both tests, missile lock-on-before-launch and lock-on-after-launch capabilities were used to demonstrate LRSAV’s flexibility for various engagement scenarios. Additionally, an AH-64D Apache helicopter equipped with Lockheed Martin’s Modernized Target Acquisition Designation Sight/Pilot Night Vision Sensor (M-TADS/PNVS) was used to remotely designate the short-range target, validating LRSAV’s cooperative battlefield-engagement capability.  

The tests confirm that the LRSAV weapon system is a low risk solution that can support multiple missions. Lockheed Martin’s LRSAV weapon system delivers a superior capability that will engage targets from safe standoff distances, and enhanced performance for increased mission success, survivability and low collateral damage.

Building on Lockheed Martin’s expertise in designing Infantry Fighting Vehicle (IFV) turrets and its experience in missile systems, this development work supports potential business opportunities worldwide. The LRSAV system was designed and built at Lockheed Martin Missiles and Fire Control facilities in Dallas, Texas; Orlando, Florida; and Ampthill, England. In a recent test conducted in the United Kingdom, Lockheed Martin successfully fired a MK44 30mm cannon and the Javelin™ missile from a turret as part of the IFV effort.

 

Headquartered in Bethesda, Maryland, Lockheed Martin is a global security and aerospace company that employs approximately 113,000 people worldwide and is principally engaged in the research, design, development, manufacture, integration and sustainment of advanced technology systems, products and services. The Corporation’s net sales for 2013 were $45.4 billion.

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories