Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:56
Hôtel de Brienne - photo Ministère de la Défense

Hôtel de Brienne - photo Ministère de la Défense


17 septembre 2015 SGA / DMPA

 

Le ministère de la Défense participe à la 32e édition des Journées européennes du patrimoine les 19 et 20 septembre prochains, consacrée cette année à la thématique « Patrimoine du XXIe siècle, une histoire d’avenir ».

 

Deuxième acteur culturel de l'État, la Défense invite le public à découvrir, dans toute la France, les sites et hauts lieux du patrimoine militaire qui proposent, exceptionnellement, de nombreuses visites, des ateliers pédagogiques et expositions de matériel. En 2014, plus de 250 000 personnes avaient franchi les portes des enceintes militaires à l’occasion de ces journées.  

 

Parmi les sites ouverts cette année :

 

À Paris et sa région

 

* L'Hôtel de Brienne. Construit au XVIIIe siècle, l'Hôtel de Brienne abrite les bureaux du ministre de la Défense et de son cabinet. Ce lieu fut le théâtre de grandes heures de l'histoire de France : Clemenceau y reçut les acclamations des Parisiens le 11 novembre 1918 et le général de Gaulle y installa le siège du gouvernement provisoire de la République française, le 25 août 1944. Le parcours propose une visite des bureaux du ministre de la Défense, du général de Gaulle et de celui de Clemenceau, dont la rénovation s’est achevée en août 2014.

 

* L’École militaire. Ce site historique de 12 hectares, situé en plein cœur de Paris, propose la reconstitution à l’identique d’un bivouac de la Garde impériale de Napoléon 1er. Par ailleurs, une exposition de 12 photos est consacrée au nouveau siège du ministère de la Défense, « l’Hexagone Balard », et invite les visiteurs à découvrir de l’intérieur ce nouveau bâtiment aux allures futuristes.

 

En région

 

* La base navale de Toulon. Le premier port militaire français, qui s’étend sur 270 hectares et accueille 70 % de la flotte en service, propose aux visiteurs un circuit commenté en petit train touristique, pour découvrir les infrastructures de la base navale. Par ailleurs, une présentation des missions des marins pompiers est proposée autour d’un stand de lutte contre les feux de forêts, avec la mise en place de deux camions citerne et une simulation d'extinction de feu.

 

* Le musée de la base aérienne 102 « Capitaine Guynemer » de Dijon. Base aérienne historique, entrée en service peu avant la première guerre mondiale, la BA 102 ouvre ses portes au public pour la dernière fois, avant sa dissolution prévue à l’été 2016. Le musée de la base propose cette année une exposition avec les principaux faits marquants ayant ponctué la « vie » de cet aérodrome militaire centenaire. Les amateurs d’aéronautique apprécieront la présentation de l’authentique Mirage III C des années 60, aux couleurs de l’escadron des « Cigognes », ou encore une réplique grandeur nature du Mirage 2000 « Cristal », totalement réalisé en plexiglas translucide, permettant d’observer les 700 composants de l’appareil (cockpit, réacteur, radar de bord, etc.).

 

* Le musée des parachutistes de Pau. Situé à la cité des parachutistes, le musée s’étend sur 1 200 m² et offre un parcours sur l’histoire des parachutistes, de leur création à nos jours. Une exposition temporaire revient sur l’évolution technique du parachute et de la chute opérationnelle, en parallèle d’une présentation d’aéronefs (Nord Atlas 2501 et hélicoptère Puma).

Note RP Defense: voir Page Facebook :

 

L’accès des sites et des musées est gratuit.

 

Chargée de la conception et de la mise en œuvre de la politique culturelle du ministère de la Défense, la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) fédère dans toute la France 21 musées, 160 monuments historiques, 10 hauts lieux de mémoire et 200 bibliothèques et centres de documentation.   

 

Plus d'informations sur les sites ouverts, les horaires et les animations proposées sont disponibles sur le site du ministère de la Culture et de la Communication.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 16:55
Hexagone Balard - photo MinDef Fr

Hexagone Balard - photo MinDef Fr

 

16/09/2015 Par Jean Guisnel - Le Point.fr

 

Les 9 000 civils et militaires terminent leur installation à Balard. Mais sans Jean-Yves Le Drian qui ne s'y installera pas. Le ministre a ses raisons !

 

Les occupants du nouveau ministère de la Défense à Balard ne sont pas encore vraiment installés dans leurs bureaux, mais l'inauguration officielle par François Hollande approche. La date n'en est pas fixée, mais devrait intervenir après le 20 octobre. En décembre, l'ensemble des états-majors et des services de la Défense seront rassemblés sur l'énorme site ultramoderne de Balard, non loin de la porte de Versailles, juste en face des futurs nouveaux locaux du Point ! En décembre, 9 000 et quelques postes de travail de cette nouvelle structure signée en partenariat public-privé sous le quinquennat précédent seront occupés. Mais plusieurs dizaines resteront vacants, pour lesquels trois étages ont été construits : ceux du ministre de la Défense et de ses deux cabinets, le civil et le militaire. Tous demeureront dans le magnifique hôtel de Brienne, au cœur de Paris et du quartier des ministères, à deux pas de Matignon, de l'Assemblée nationale et à trois minutes de l'Élysée.

 
Situation curieuse

Cette situation n'est pas ingérable, loin de là, mais elle est curieuse : le ministre Jean-Yves Le Drian et ses plus proches collaborateurs ont en permanence besoin de tenir des réunions avec des centaines de personnes qui se trouvaient naguère dans tous les quartiers de la capitale et dans sa proche banlieue. Tous sont aujourd'hui rassemblés à Balard. Pour que les chefs d'état-major - pour ne citer qu'eux - voient le ministre et ses plus proches collaborateurs, ils n'ont que deux solutions : soit ils prennent leurs voitures, les transports en commun ou leurs vélos pour se rendre en quelques dizaines de minutes (aller) à l'hôtel de Brienne, soit - comme on l'entend dans l'entourage du ministre - ce sont les occupants de Brienne qui se rendent à Balard.

 
Commentaires acides

En direct, personne ne dit un mot, bien sûr. Mais dans les coursives de ce gigantesque bâtiment, les commentaires sont acides sur l'attitude de Le Drian. Alors que, paradoxalement, ce ministre combatif, vendeur d'armes et gagneur de budgets est mieux considéré dans les armées qu'aucun de ses prédécesseurs ! À l'université d'été de la Défense, qui s'est tenue les 14 et 15 septembre à Strasbourg, Jean-Yves Le Drian a évoqué les bienfaits de Balard : « Rapprocher les états-majors et les services entre eux ; offrir un lieu de travail et d'échanges, qui soit moderne et fonctionnel, à tous ceux qui œuvrent plus largement au sein de la communauté de défense dans son échelon central : c'est là un changement majeur dans la vie du ministère et des armées. »

 
Bilocalisation

Jean-Yves Le Drian a dit aux participants de l'université d'été que « l'inauguration prévue cet automne sera aussi un moment important et j'aurai le plaisir de vous y retrouver, j'y ai aussi un bureau..., contrairement à ce que j'ai pu lire, et j'ai l'intention d'y siéger ». Faut-il déduire de cette formule que le ministre de la Défense a l'intention de rejoindre ses troupes ? Tel n'est pas le cas... Son activité ne sera que très partiellement « bilocalisée », ce qui ne va pas simplifier son emploi du temps explosif. Si le dernier étage du bâtiment qui lui est réservé demeure vide, il est néanmoins utilisé comme bureaux de passage et comme salle de réunion. Quant aux deux étages du dessous, ils ont déjà été redistribués !

 
« Vente à n'importe qui »

Pourtant, ce refus de s'installer au milieu de ses troupes ne relève pas d'un caprice ministériel. Conformément à son habitude, le Breton taiseux ne s'exprime pas sur le sujet, mais on peut entendre ses arguments dans son entourage. Le premier a un petit côté gardien du temple : « Si le ministre le quittait, l'hôtel de Brienne serait immédiatement vendu à n'importe qui ! Le ministère de la Défense s'y trouve installé depuis 1817. Ce lieu vit : de Gaulle y a rétabli la République, et le bureau de Clemenceau, qui vient d'être restauré, ne peut pas partir à l'encan ! » Mais le problème majeur, entend-on, viendrait d'une hérésie portée au débit d'Hervé Morin et de Nicolas Sarkozy, qui ont lancé ce projet : « Ils ont oublié l'importance régalienne de ce ministère ! Il est impossible d'y recevoir quelque dignitaire étranger que ce soit avec un minimum d'égards. Ils ont construit un campus, sans aucune majesté ! » On l'aura compris : Le Drian est entré en résistance. Il tiendra le temps qu'il faudra, mais les paris sont ouverts : où s'installera son successeur ?

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 08:55
Inauguration du bureau restauré de Georges Clemenceau

 

12/11/2014 Ministère de la Défense

 

Le bureau restauré de Georges Clemenceau, tel qu’il l’a occupé de 1917 à 1920, sera inauguré par Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, le 17 novembre 2014 à l’Hôtel de Brienne (Paris)

 

Le 16 novembre 1917, Georges Clemenceau devient Président du Conseil et ministre de la Guerre. Dans ces fonctions, il conduit la France et mène la guerre jusqu’à la victoire. Le 11 novembre 1918, il annonce l’Armistice au peuple français de la fenêtre de son bureau à l’Hôtel de Brienne, le ministère de la Défense.

 

Clemenceau chef de guerre est donc, avec le général de Gaulle, l’une des plus illustres figures parmi celles qui sont passées par l’Hôtel de Brienne.

 

Attaché à la figure de Clemenceau et défenseur de sa mémoire, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a tenu à restaurer son bureau tel qu’il l’occupa lorsque la Grande Guerre faisait rage. Pendant dix mois, les équipes du ministère de la Défense se sont mobilisées en lien avec l’architecte en chef des monuments historiques pour la réalisation d’un projet patrimonial sans précédent : recréer, non seulement la pièce, mais aussi l’atmosphère, du bureau de Georges Clemenceau, avec notamment le mobilier de l’époque, ses livres et ses cartes d’état-major.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 18:55
La Défense ouvre ses portes

 

19/09/2014 Sources : SGA

 

Le ministère de la Défense participe à la 31e édition des Journées européennes du patrimoine les 20 et 21 septembre prochains.

 

La Défense invite le public à découvrir dans toute la France plus d’une centaine de sites et de hauts lieux du patrimoine militaire qui proposent, pour l’occasion, de nombreuses visites, ateliers pédagogiques et expositions de matériel. Parmi les sites ouverts cette année : l’Hôtel de Brienne (Paris 7e).

 

Fermée en 2013, la résidence du ministre de la Défense est exceptionnellement ouverte au public en 2014. Le parcours propose une visite des bureaux du ministre de la Défense, du général de Gaulle et de celui de Clémenceau, dont la rénovation s’est achevée en août 2014.

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 16:55
 «Les lieux inédits et secrets de la Défense» (Teaser #Jdef)

 

01.07.2014 Ministère de la Défense

 

Pour ce numéro spécial estival « Les lieux inédits et secrets de la Défense », le Journal de la Défense (#Jdef) a posé ses caméras à l'hôtel des Invalides, qui abrite le tombeau de Napoléon 1er.

 

Au programme de ce numéro 93 de juillet 2014 :

-L'Hôtel de Brienne, siège du ministre de la Défense. Il a connu de prestigieux propriétaires et locataires, comme la princesse de Conti ou Georges Clémenceau.

-L'ouvrage du Hochwald, l'un des deux géants de la ligne Maginot à Drachenbronn. Truffée de Blockhaus, de tranchées, d'abris, de casemate... l'ouvrage abrite dans ses entrailles les installations de surveillance et de détection aérienne de l'armée de l'air.

-La chapelle du Val-de-Grâce. Cet important hôpital d'instruction des armées, à Paris, était jusqu'en 1789 un vaste couvent de religieuses bénédictines, situé dans le faubourg Saint Jacques.

 

Retrouvez l'intégralité du magazine TV «Journal de la Défense, mission défense»

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories