Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 13:55
photo Jean-Pierre Delagarde – CMN

photo Jean-Pierre Delagarde – CMN

 

source patrimoine.blog.pelerin.info

 

Nouveau gestionnaire de l’Hôtel de la Marine à compter du 1er janvier 2016, le Centre des Monuments Nationaux (CMN) ouvre exceptionnellement le site au public les 2 et 3 janvier prochain. En attendant une ouverture normale à la visite en 2018…

 

Fort de sa tradition séculaire et de son expérience de l’exploitation de monuments historiques sur l’ensemble du territorial national, le Centre des monuments nationaux (CMN), établissement public sous tutelle du ministère de la Culture et de la Communication, a été désigné en qualité d’opérateur unique de l’Hôtel de la Marine à partir du 1er janvier 2016, après le départ de l’Etat-major de la Marine nationale.

Avant d’y conduire une importante campagne de travaux, le Centre des monuments nationaux propose au public de découvrir les salons d’apparat de l’Hôtel, ainsi qu’une vue imprenable sur Paris depuis la loggia, véritable balcon du pouvoir, au cours de ces deux journées d’ouverture gratuite.

De 10h à 17h, au fil du parcours, les visiteurs pourront s’imprégner de l’ambiance de l’édifice et de ses prestigieux intérieurs, qui ont été occupés par la Marine pendant plus de 200 ans. Le CMN offre ainsi un aperçu unique de ce haut-lieu de l’excellence à la française, avant de préparer son ouverture définitive à l’horizon 2018.

 

Informations pratiques

Entrée libre et gratuite pour tous (sans réservation)
Samedi 2 et dimanche 3 janvier 2016 de 10h à 17h – dernière entrée à 16h30.
Entrée par le 2 Place de la Concorde – 75008 Paris.

Plus d’informations sur www.hotel-de-la-marine.paris

 

L’Hôtel de la Marine

Situé sur la place de la Concorde à Paris, le monument connu sous le nom de l’Hôtel de la Marine a été conçu et réalisé entre 1757 et 1774 par Ange-Jacques Gabriel. Initialement Garde-Meuble de la Couronne (ancêtre du Mobilier national), il a été le théâtre d’événements historiques importants, telle l’abolition définitive de l’esclavage en France en 1848. Pillé en 1789, il devient à cette période le lieu d’installation du Secrétariat d’Etat à la Marine, qui lui a donné son nom. Il n’a cessé d’être le siège du commandement et de l’administration de la Marine jusqu’au 31 décembre 2015.

Le Centre des monuments nationaux ouvrira le monument à la visite en 2018.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 19:55
photo P. Bélaval CMN

photo P. Bélaval CMN

 

13/10/2015 Source : Marine nationale

 

Le chef d’état-major de la Marine (CEMM), l’amiral Bernard Rogel a présidé la dernière cérémonie des couleurs de l’Hôtel de la Marine, le lundi 12 octobre 2015.

 

Cette cérémonie clôturait  226 ans de présence de la Marine en ces lieux. Siège du Ministère de la Marine puis de son état-major, ce bâtiment a été le témoin de pages importantes de l’histoire de la Marine, et durant plus de deux siècles, l’un des lieux majeurs de la mise en œuvre de la politique maritime française.

 

L’Amiral Rogel était entouré pour l’occasion de quatre anciens chefs d’état-major de la marine (Al Louzeau, Al Coatanea, Al Oudot de Dainville et Al Forissier) et du Maire du 8ème arrondissement de Paris, Madame d’Hauteserre.

 

Après avoir décoré six marins civils et militaires, l’amiral Rogel a dévoilé une plaque commémorative qui ornera la Cour d’Estienne d’Orves.

 

Le départ de la marine vers Balard, Tours et Vincennes s’inscrit dans le mouvement de modernisation de la Marine. Le plan stratégique « Horizon marine 2025 » en est le fil directeur.

 

Le centre des monuments nationaux est un organisme chargé de la mise en valeur et de l’ouverture au public des monuments nationaux. Il prendra possession de l’Hôtel de la Marine à la fin de l’année.

Repost 0
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 16:55
L’Etat-major de la Marine quitte ses bureaux situés dans l'hôtel de la Maine, rue Royale, pour rejoindre ses nouveaux locaux à Balard - photo JJ Chatard/DICOD

L’Etat-major de la Marine quitte ses bureaux situés dans l'hôtel de la Maine, rue Royale, pour rejoindre ses nouveaux locaux à Balard - photo JJ Chatard/DICOD

 

02/07/2015 Carine Bobbera  - DICOD

 

L’État-majorde la Marine quitte ses bureaux rue Royale pour rejoindre ses nouveaux locaux à Balard. L’occasion de revenir sur l’histoire de ce prestigieux bâtiment, l’hôtel de la Marine, témoin des grandes heures de la France.

 

Construit entre 1757 et 1774 au Nord-Est de l’actuelle place de la Concorde, l’hôtel de la Marine est l’œuvre de l’architecte Jacques-Ange Gabriel. L’édifice sert dans un premier temps de garde-meuble royal. Y sont stockés, entretenus et restaurés le mobilier, les tapisseries, les luminaires et les objets de décoration les plus précieux des demeures royales. Les visiteurs de l’époque peuvent également y admirer les joyaux de la couronne. L’hôtel de la Marine connaît son premier grand évènement historique en 1778.

 

C’est dans ses murs qu’est signé, le 6 février, le Traité d’Amitiés et d’Échanges entre le roi de France et les treize états indépendants d'Amérique. Par ce traité, Louis XV reconnaît l’indépendance des États-Unis. Le ministère de la Marine, créé par Colbert le 7 mars 1669, quitte Versailles pour sa nouvelle demeure à l’occasion de la Révolution, en 1789.

 

L’État-major s’y installera 17 ans plus tard. En 1848, l’hôtel de la Marine voit la signature de l'acte d’abolition de l'esclavage, projet porté par le sous-secrétaire d’État à la Marine de l'époque, Victor Schœlcher. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, de 1940 à 1944, les Allemands réquisitionnent l’hôtel et installent une partie du commandement de la Kriegsmarine. Le bâtiment retrouve après-guerre sa vocation maritime, en y abritant l’État-major de la Marine nationale.

 

C’est le seul ensemble conservé aujourd'hui en France regroupant les éléments successifs d’un siècle de décoration, marqués par la symbolique de la Marine nationale.

 

L’hôtel de la Marine  a été confié au Centre des monuments historiques.

Repost 0
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 10:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

30.06.2015 MER ET MARINE

 

Une page d’histoire se tourne. Après avoir occupé les murs de l’Hôtel de la Marine pendant 226 ans, l’Etat-major de la flotte française a fait ses cartons et quitte à partir d’aujourd’hui la rue Royale pour s’installer dans ses nouveaux locaux parisiens, sur le site de Balard. Le déménagement, prévu pour durer trois jours, doit être achevé vendredi et concerne 395 personnes, dont le grand patron, l’amiral Rogel, qui quittera le bord jeudi. Une manoeuvre de grande ampleur nécessitant une organisation très fine et planifiée comme une opération, le transfert de l’état-major devant être mené à bien au plus vite, sans rupture de la chaîne de commandement et avec le moins d’impact possible sur le fonctionnement des services.

Au-delà de la logistique, il y a bien entendu de l'émotion et de nombreux marins disent avoir un « pincement au cœur » en faisant leurs adieux à la place de la Concorde. Toutefois, le grand départ se fera finalement sans cérémonie. Car, à l'instar des vieilles coques qu'elle laisse partir sans tambour ni trompette une fois leur service achevé, la marine regarde l’avenir et n’a pas l’intention de s’appesantir sur le passé. C'est un peu rude, mais c'est ainsi.

 

Suite de l’article

 

Note RP Defense: voir Les salons de l'Hôtel de la Marine à l'honneur

Repost 0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 07:55
Hôtel de la Marine: l'ouverture au public envisagée pour 2017

 

Paris, 4 juil 2014 marine-oceans.com (AFP)

 

L'Hôtel de la Marine, place de la Concorde à Paris, devrait ouvrir au public au premier trimestre 2017, a indiqué vendredi à l'AFP le Centre des Monuments Nationaux, qui sera chargé de gérer ce bâtiment lorsque les militaires, qui l'occupent, l'auront quitté.

 

L'état-major de la Marine doit quitter ce prestigieux hôtel particulier du XVIIIe siècle au plus tard au 1er janvier 2016, pour rejoindre le nouveau ministère de la Défense, actuellement en construction à Balard (XVe arrondissement).

 

"Il faut prévoir une année de travaux, notamment pour rénover les réseaux électriques et le chauffage", a indiqué Philippe Bélaval, président du Centre des Monuments Nationaux (CMN) .

 

En janvier, le ministère de la Culture a demandé au CMN, qui gère déjà près de 100 monuments, de reprendre l'Hôtel de la Marine et de lui faire des propositions sur la façon de l'exploiter.

 

Le CMN va mettre en valeur les salles patrimoniales de l'ancien garde-meubles de Louis XV. Un parcours d'un peu plus de 2.000 m2 permettra au public de visiter les magnifiques appartements du premier étage, l'actuel bureau du chef d'Etat-major de la Marine et le poste de commandement, a précisé M. Bélaval. Un espace pour les expositions temporaires sera aussi prévu.

 

Le rez-de-chaussée sera affecté à l'accueil du public, la billetterie, les boutiques et la restauration. La cour sera ouverte au public.

 

Au total, quelque 4.500 m2 seront dévolus au public.

 

Le CMN propose aussi de louer en direct et au prix du marché les bureaux (8.000 m2) que comprend le bâtiment.

 

"Les arbitrages financiers ne sont pas encore rendus sur la manière dont la gestion du monument va s'équilibrer", a précisé M. Bélaval.

 

La Cour des comptes aurait renoncé à s'installer dans une partie de ces bureaux, selon M. Bélaval. "Il faudrait en effet qu'elle loue au prix du marché", a-t-il dit.

 

"Il y a des travaux à faire, ils sont incontournables. Nous devons les amortir avec des loyers", a souligné M. Bélaval.

 

"Je suis convaincu de la capacité du CMN d'exploiter l'Hôtel de la Marine sans compromettre son équilibre de gestion global", a-t-il dit.

 

Pour le CMN, qui fête ses 100 ans le 10 juillet 2014, "la reprise de l'Hôtel de la Marine est un signe de la vitalité et de la solidité de son modèle économique", estime-t-il.

 

Le CMN vient aussi de reprendre la gestion du Fort de Brégançon (Var).

 

Le sort de l'Hôtel Marine avait enflammé les esprits fin 2010 lorsqu'il avait failli être confié à un homme d'affaires, Alexandre Allard.

 

Nicolas Sarkozy, alors chef d'Etat, avait finalement décidé en 2011 que l'ancien garde-meubles de Louis XV resterait dans le giron de l'Etat. Il avait donné son feu vert à un ambitieux projet du Louvre pour ce site.

 

Après l'élection de François Hollande, ce projet a été abandonné en raison de son coût. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a confié la gestion du monument au CMN.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories