Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 17:55
Contribuer à la politique de formation de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP)


source BSPP
 

Grande unité de l’armée de Terre mise à la disposition du préfet de police pour emploi, la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) est chargée d'assurer la protection des personnes et des biens dans Paris et dans trois départements de la petite couronne : Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne.

 

La couverture opérationnelle est assurée par 77 centres de secours : 25 dans Paris et 52 dans la petite couronne.

 

Mis en œuvre par la BSPP, le programme « Jeunes sapeurs-pompiers de Paris » (JSPP) est une formation ouverte à tous les jeunes franciliens âgés de 14 à 16 ans désirant éventuellement s’orienter vers une carrière dans les métiers de la sécurité. Cette formation de plus de 400 heures s’étend sur un cycle de 3 ans. Les activités sont programmées le samedi après-midi ou, plus rarement, durant certaines vacances scolaires.

 

Le programme se déroule en 3 phases :

 

. Environ 450  jeunes adolescents effectuent chaque année scolaire une semaine de découverte au sein de la BSPP.

. Après sélection, 80 à 90 jeunes, intègrent le dispositif JSPP (30 samedis après-midi par an sur 2 ans).

. Les JSPP ayant obtenu le brevet national JSP et désirant obtenir une validation professionnelle (habilitation travaux électriques, PSE1 et 2, SSIAP1, SST et IMP 1) suivent un cursus de formation durant une année supplémentaire.

 

Le programme JSPP est à la fois un puissant outil de formation, mais également  d’intégration.

 

Les activités JSPP se déroulent sous l’égide d’une section spécifique de l’Association sportive et artistique des sapeurs-pompiers de Paris (ASASPP). Ces activités sont uniquement financées par des dons privés. Depuis le 14 décembre 2013, le caractère qualifiant du programme JSPP est reconnu par l’Etat et le dispositif est éligible à la taxe d’apprentissage.

 

Votre entreprise peut elle aussi contribuer au succès de ce dispositif en faisant un don, mais également en versant sa taxe d’apprentissage à l’Association Sportive et Artistique des Sapeurs-Pompiers de Paris.

 

Pour télécharger la plaquette de présentation JSPP : LIEN

 

Contact : cadets@pompiersparis.fr

 

Pour en savoir plus sur Facebook : LIEN

Repost 0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 17:55
Besoin urgent de sang groupe O, de plasma et de plaquettes pour faire face aux besoins des armées

 

Situé à Clamart (Hauts de Seine) le Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) recherche des donneurs pour faire face aux besoins des militaires blessés et des patients traités dans les hôpitaux militaires :

  • don de sang "sang total" de groupe O, dont la pénurie nuit à l'autonomie transfusionnelle des armées.
  • don de plasma ("aphérèse simple") de groupes AB et A plus particulièrement (production du plasma lyophilisé « PLYO » par le CTSA).
  • don de plaquettes ("aphérèse sur rendez-vous") pour lesquelles tous les groupes sont recherchés, notamment les A. Compte tenu de leur péremption très courte (5 jours) celles-ci sont prélevées selon les besoins et utilisées surtout localement (hôpitaux d’instruction des armées Percy et Bégin).

 

Accueil au CTSA de Clamart du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 16 heures.

Si vous n’êtes pas disponible dans les prochains jours, vous pouvez fort bien faire une promesse de don dans les semaines, voire les mois à venir, notamment durant la période d’été !

 

Informations et rendez-vous au 01.41.46.72.24

CTSA Clamart

1, rue du lieutenant Raoul Batany

92140 Clamart

 

Téléchargez la plaquette présentant le CTSA, son expertise et les modalités de don :

pdfLIEN

Repost 1
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 17:55
Expo-vente - peintures, sculptures, créations - 7-10 avril 2016 - Invalides

Expo-vente - peintures, sculptures, créations - Au profit des blessés et des familles des soldats morts en service. L’exposition est ouverte le jeudi 7, le vendredi 8, le samedi 9 avril 2016 de 11h à 20h, et le dimanche 10 avril 2016 de 11h à 19h.

Plus d'information: voir ICI

Repost 0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 08:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

16/12/2015 Armée de Terre

 

L’ex-international de rugby, consultant, animateur-radio et comédien Vincent Moscato est #FierdeNosSoldats. Parrain du 12e régiment de cuirassiers, il a tenu à rencontrer et à apporter son soutien aux militaires engagés actuellement dans l’opération SENTINELLE en Ile-de-France.

 

Depuis plus d’un an, Vincent Moscato participe activement à la vie du régiment du Loiret, comme en témoigne un spectacle joué en mai dernier, dont les bénéfices ont été versés au profit des blessés de l’armée de Terre. Lundi 14 décembre, son engagement a pris une nouvelle tournure : il a tenu à rencontrer la section du 12e RC déployée sur SENTINELLE à l’aérogare d’Orly pour assurer la surveillance et la sécurité du site. C’est autour d’un café que l’artiste a pu échanger avec les militaires sur leurs impressions et leur mission. En toute simplicité et convivialité, rires et anecdotes ont ponctué cet échange chaleureux et décontracté au cours duquel Vincent Moscato avouera même « avoir eu l’intention dans son jeune temps de s’engager dans l’armée de Terre » ! A l’image du 12e RC, durant ces fêtes de fin d’année, près de 10 000 soldats de l’armée de Terre sont déployés #AuContact de la population pour assurer leur mission de sécurisation du territoire national. Pour les soutenir, vous aussi postez vos messages/photos sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FierDeNosSoldats .

Repost 0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 12:55
photo EVDG - DCSSA

photo EVDG - DCSSA

 

13/11/2015 EVDG  - DCSSA

 

Une première Unité d’enseignement (UE) optionnelle « Santé et Défense » vient d’être créée pour les étudiants des Facultés de Santé d’Ile-de-France.

 

L’UE optionnelle « Santé et Défense » a été créée par une  convention établie entre l’École du Val-de-Grâce et l’Université Paris-Descartes. Ouverte à tous les étudiants en médecine, pharmacie et odontologie des 11 facultés d’Ile-de-France, elle a pour objectif de favoriser les vocations d’engagement dans la Réserve opérationnelle du SSA.

 

3000 réservistes servent volontairement à temps partiel dans les hôpitaux militaires ou dans les  centres médicaux des armées. En 2014, une quarantaine d’entre eux a exercé en opérations extérieures pour participer au soutien médico-chirurgical des armées.

 

L’UE expose les différentes composantes et actions du SSA. Elle comprend un tronc commun de quatre modules pour tous les étudiants, des visites des sites du SSA et deux modules spécifiques pour médecins, pharmaciens et dentistes. Les intervenants sont des médecins militaires d’active et de réserve.

 

L’UE rencontre déjà un franc succès. 88 étudiants sont inscrits pour sa première année d’existence.

 

L’ouverture officielle du premier module a eu lieu le 10 octobre à l’École du Val-de-Grâce en présence du doyen de la faculté de pharmacie Paris-Descartes. Au programme : l’organisation de la défense et du SSA, la place des réservistes, l’environnement de l’aide humanitaire internationale et la mission du Centre de traitement des soignants déployée en Guinée lors de la crise Ebola. Ces présentations ont suscité un vif intérêt et de nombreuses questions parmi les étudiants.

Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:56
Recherche de donneurs O NEGATIF au profit du Centre de transfusion sanguine des armées

Le Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) manque cruellement de sang 0 NEGATIF (le sang des donneurs universels, distribuable pour toutes les urgences vitales) depuis quelques semaines.

Si vous êtes O NEGATIF n’hésitez pas à faire un don au plus vite au CTSA de Clamart (Hauts de Seine) ou de Toulon

CTSA Clamart

1, rue du lieutenant Raoul Battany

92140 Clamart

01 41 46 72 24

CTSA Toulon

Boulevard Sainte-Anne

83000 Toulon

04 83 16 21 61

Du lundi au vendredi, de 8 heures 30 à 16 heures 30.

Téléchargez la plaquette présentant le CTSA et son expertise : LIEN

Repost 0
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 11:55
Journée nationale du réserviste

 

03/04/2015 SCH Beltran - armée de Terre

 

La clôture de la journée nationale du réserviste s’est déroulée le 27 mars, sous l’Arc de triomphe. Une cérémonie d’hommages s’y est tenue en présence de tous les acteurs de la journée.

 

Soldats réservistes du 24e régiment d’infanterie et soldats d’active étaient réunis autour de la tombe du Soldat inconnu pour souligner le lien fort qui les unit.

 

Retour en images sur cette journée.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 20:55
Vigipirate « Attentat »: 1 350 militaires engagés en Ile de France le 11 janvier 2015

12 janv. 2015 Crédits : Etat-major des armées / ECPAD

Dimanche 11 janvier, 1350 militaires étaient déployés en région Ile de France dans le cadre du plan Vigipirate.

Parallèlement, dans plusieurs villes de province les réserves du dispositif Vigipirate ont été engagées. Dimanche 11 janvier, ce sont donc près de 1900 militaires qui participaient au plan Vigipirate sur l'ensemble du territoire national.

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 13:55
Paris - Tour Eiffel - 8 janvier 2015

Paris - Tour Eiffel - 8 janvier 2015


9 janv. 2015 Ministère de la Défense

 

Dès le 8 janvier 2015, les armées ont renforcé le dispositif Vigipirate de surveillance de nombreux sites en Ile de France et d'assurer la protection des populations.

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 08:55
Vigipirate : 850 militaires désormais engagés en Ile de France (actualisé)

 

08/01/2015 21:31 Sources : Etat-major des armées

 

Le jeudi 8 janvier 2015, 250 militaires supplémentaires ont été engagés aux côtés des 600 militaires déjà déployés en région Ile de France dans le cadre du plan Vigipirate, plan dont le niveau d’alerte a été élevé hier par le Premier ministre.

 

150 militaires du 1er régiment de chasseurs parachutistes (1erRCP) en provenance de Pamiers (Ariège) et 100 autres, du 8régiment parachutiste d’infanterie de marine (8e RPIMa) de Castres sont arrivés en région parisienne ce jeudi 8 janvier 2015.

250 militaires supplémentaires sont en mesure de rejoindre l’Ile de France, en fonction des besoins.

 

Historique du déploiement :

Mercredi 7 janvier : dispositif permanent engagé en île de France. Effectif déployé: 450 militaires

Mercredi 7 janvier : dans la soirée, mise en place d’un renfort de 150 militaires en provenance du 21eRIMa (Fréjus), du 41eRT (Douai) et du 48eRT (Agen). Effectif déployé : 600 militaires.

Jeudi 8 janvier : mise en place d’un renfort de 250 militaires :

  • 2 unités élémentaires en provenance du 1er RCP (Pamiers) et du 8e RPIMa (Castres).
  • Activation d’un 3e état-major tactique destiné à commander les moyens engagés en renfort
  • Effectif déployé : 850 militaires.

 

 

La défense du territoire national est une priorité des armées françaises. Chaque jour, hors situation d’exception, près de 2500 militaires sont directement engagés dans cette mission :

  • près de 1 000 au titre du plan Vigipirate,
  • 1 500 pour les missions permanentes de protection, en métropole et outre-mer (surveillance de l’espace aérien et des approches maritimes, lutte contre les trafics, protection de sites sensibles, etc.).

Pour remplir ces missions, l’armée s’appuie à la fois sur des dispositifs permanents et sur une capacité de réaction afin de pouvoir agir sous bref préavis.

 

Repost 0
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 16:42
Attentat à Paris : renfort de l’effectif militaire déployé en Ile de France (actualisé)

 

08/01/2015 15:05 Sources : Etat-major des armées

 

Depuis le mercredi 7 janvier, 600 militaires sont déployés en région Ile de France dans le cadre du plan Vigipirate, plan dont le niveau d’alerte a été élevé hier par le Premier ministre. Des renforts supplémentaires sont acheminés ce jeudi 8 janvier 2015 en région parisienne.

 

150 militaires du 1er régiment de chasseurs parachutistes sont ainsi arrivés ce matin en provenance de Pamiers (Ariège) et 100 autres, du 8ème régiment parachutiste d’infanterie de marine arriveront de Castres en fin d’après-midi.

 

Ces détachements intégreront demain matin le dispositif de protection renforcé, portant alors à 850 le nombre de militaires présents aux côtés des forces de l’ordre pour assurer la protection des citoyens et la surveillance de nombreux sites en Ile de France.

 

En fonction des besoins, 250 militaires supplémentaires seront en mesure de rejoindre l’Ile de France dans la journée du vendredi 9 janvier.

 

La défense de la France et la protection des Français ont toujours été la priorité des armées françaises. La protection des citoyens sur le territoire français ne se limite pas au plan Vigipirate. Chaque jour, environ 2 500 militaires sont engagés dans la protection du territoire : près de 1 000 au titre du plan Vigipirate, 1 500 autres pour les missions permanentes de protection, en métropole et outre-mer (surveillance de l’espace aérien et des approches maritimes, lutte contre les trafics, protection de sites sensibles, etc.). Dans ce cadre, l’armée s’appuie à la fois sur des dispositifs permanents et sur une capacité de réaction afin de pouvoir agir sous bref préavis.

Attentat à Paris : renfort de l’effectif militaire déployé en Ile de France (actualisé)
Attentat à Paris : renfort de l’effectif militaire déployé en Ile de France (actualisé)
Repost 0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 11:55
Campagne de tir air/air à Solenzara

 

27/05/2014 Armée de l'air

 

Du 12 au 23 mai 2014, la base aérienne 126 de Solenzara a accueilli l’escadron de chasse 2/5 «Île-de-France» pour une campagne de tir.

 

Trois Mirage 2000B et neuf Mirage 2000C ont été déployés pour entraîner les 25 pilotes participants à la campagne de tir. À leurs côtés, une centaine de mécaniciens étaient présents pour assurer la mise en œuvre des aéronefs. Durant une dizaine de jours, les pilotes ont pu renouveler leur qualification et pour les plus jeunes, l’acquérir. Les aviateurs se sont exercés au tir canon air/air qui consiste à viser une cible aérienne tractée ainsi qu’au tir air/sol (canon et bombes) sur le champ de tir de Diane.

Cette campagne a également permis aux jeunes pilotes de poursuivre leur transformation sur Mirage 2000.

 

Le séjour sur la base aérienne de Corse s’est achevé sur un bilan extrêmement positif puisque tous les pilotes sont repartis avec leur qualification air/air.

Campagne de tir air/air à SolenzaraCampagne de tir air/air à Solenzara
Repost 1
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 08:55
Montée en puissance du bataillon de réserve Île-de-France. Photo SIRPA Terre

Montée en puissance du bataillon de réserve Île-de-France. Photo SIRPA Terre

 

07/11/2013 Défense

 

Du 22 octobre au 1er novembre 2013, le bataillon de réserve Île-de-France – 24e régiment d’infanterie (BRIDF – 24e RI) a effectué son troisième stage de formation militaire initiale du réserviste (FMIR), depuis sa création en juillet 2012.

 

Pour « servir le pays », « trouver un équilibre de vie », « assouvir un sentiment patriotique », « se préparer à entrer dans l’active » ou encore « échapper au quotidien métro-boulot-dodo », chacune des recrues s’est engagée « avec la passion qui les anime », assure le lieutenant-colonel Orlik, premier chef de corps du bataillon.

 

Durant 13 jours, 48 jeunes réservistes ont donc effectué leur FMIR au camp de Frileuse, à Beynes (Yvelines), où les compétences indispensables à un militaire en mission leur ont été enseignées. Au programme : missions communes de l’armée de Terre (MiCAT), techniques d’intervention opérationnelles rapprochées (TIOR), module prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1), instruction sur le tir de combat (IST-C), etc.

 

À la suite du rallye d’évaluation, le stage s’est achevé, le 3 novembre dernier, par la cérémonie de création officielle de la 1re compagnie et la remise de son fanion au commandant d’unité.

 

Un bataillon composé de réservistes

 

Le BRIDF – 24e RI, aux ordres du gouverneur militaire de Paris (GMP), offre une réserve opérationnelle d’hommes et de femmes capables d’être mobilisés et déployés, sur court préavis, pour répondre à des missions de sécurisation, de soutien logistique ou d’appui en zone ÎDF.

 

Ce bataillon, le premier à être composé uniquement de réservistes, participe ainsi à une meilleure réactivité de la réserve.

Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 13:55
Création du bataillon de réserve Île-de-France – 24e Régiment d’Infanterie, 27 Juin 2013

26.06.2013 SIRPA Terre - Gouverneur militaire de Paris

 

La création d’un bataillon de réserve opérationnelle en Île-de-France offrira une capacité supplémentaire de gestion de crise. Le jeudi 27 juin, une cérémonie officialisera la naissance de cette nouvelle unité au service de la collectivité.

 

Afin de répondre aux besoins spécifiques en région Ile-de-France, les femmes et les hommes de la réserve opérationnelle représentent le complément indispensable de l’armée de Terre d’active, concourant par leurs actions à l’exécution des différentes missions assignées aux forces armées (interventions lors de crises, Vigipirate, manifestations militaires, etc.) dont elle fait partie intégrante.

 

Le jeudi 27 juin à 18h00, une cérémonie officialisera la création du bataillon de réserve Îlede- France - 24e régiment d’infanterie au Fort neuf de Vincennes, marquant ainsi de façon concrète la montée en puissance de la réserve opérationnelle au sein de l’armée de Terre.

 

La prise d’armes sera présidée par le général d’armée Bertrand Ract Madoux, chef d’Etatmajor de l’armée de Terre (CEMAT), qui remettra au premier chef de corps de cette unité le drapeau du 24e régiment d’infanterie, dont les traditions seront confiées au bataillon.

 

La cérémonie de jeudi marquera la création officielle du bataillon de réserve île de France, qui a entamé sa montée en puissance depuis maintenant 10 mois. Ce bataillon a été créé pour pallier au manque d’unités militaires opérationnelles en île de France et pour répondre au besoin du Gouverneur militaire de Paris / Officier général de Zone de défense et de sécurité de disposer d’une réserve d’hommes et de femmes capables d’être mobilisés et déployés, sur court préavis pour répondre à des missions de sécurisation, de soutien logistique ou d’appui en zone île de France.

 

La décision de créer cette unité est intervenue en juillet 2012. Le bataillon a commencé sa montée en puissance à l’automne avec pour objectif de mettre sur pied cette année son état-major ainsi que sa première unité élémentaire. Il a atteint cet objectif au printemps et va pouvoir se consacrer à la montée en puissance d’une seconde unité élémentaire à compter de septembre prochain.

 

Le 12 juin dernier, le général d’armée Bertrand Ract-Madoux, chef d’état major de l’armée de Terre a décidé de confier les traditions du 24ème régiment d’infanterie à cette unité. C’est son drapeau que le CEMAT remettra donc jeudi 27 juin à 18h00 au lieutenant-colonel Gérald ORLIK, premier chef de corps du bataillon. L’état-major et la première unité sont installés au fort neuf de Vincennes. La seconde unité élémentaire montera en puissance sur le camp des Loges à Saint germain en Laye. A terme, deux autres unités verront le jour au camp des matelots à Versailles et à l’Ecole militaire à Paris.

 

Le 24ème régiment d’infanterie, dont l’origine remonte à 1656, date de création du régiment royal devint en 1775, le régiment de Brie, dont les couleurs et la croix seront reprises par l’insigne du Régiment. La nef parisienne symbolise l’implantation historique et les missions du régiment dont le sort est lié à la capitale. S’étant illustré dans l’armée de Turenne, puis en Amérique, il se couvre de gloire à la bataille de Hondschoote, puis dans les campagnes de l’Empire. Il fait une très belle guerre 14/18 et prend une part importante en 1940 à la campagne de France, qui vaudront à son drapeau de recevoir la croix de guerre 14/18 avec 2 palmes et une étoile et celle de 39/45 avec une palme. Dans les plis de son drapeau sont mentionnés 8 noms de batailles : Valmy 1792, Hondschoote 1793, Gènes 1800, Iéna 1806, Friedland 1807, Les Deux Morins 1914, Artois 1915, l’Aisne 1918. Le 24ème RI est le régiment de tradition de la défense de Paris, qu’il incarnera jusqu’à sa dissolution en 1997.

 

Le bataillon de réserve île de France -24ème régiment d’infanterie est la première unité composée uniquement de personnel de réserve à être mise sur pied. Elle s’appuie, pour son recrutement à la fois sur les cadres et militaires du rang de réserve demeurant en île de France et ayant appartenu aux unités d’intervention de réserve des régiments qui ont quitté le territoire francilien, comme sur un recrutement important de jeunes gens et de jeunes femmes n’ayant aucune formation militaire. Le défi à relever est donc avant tout de structurer l’unité autour d’un noyau de réservistes expérimentés, en créant l’âme du bataillon et de former les jeunes recrues.

Création du bataillon de réserve Île-de-France – 24e Régiment d’Infanterie, 27 Juin 2013

Note RP Defense : historique du 24e RI

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories