Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 17:20
Rockwell Collins providing secure GPS receivers for Harris tactical radios

Harris Corporation's Falcon III radios will soon be equipped with secure GPS receivers from Rockwell Collins. Photo: Harris Corporation

 

CEDAR RAPIDS, Iowa, March 19 By Richard Tomkins  (UPI)

 

Secure, jam-resistant GPS receivers for tactical radios are being provided to Harris Corporation by Rockkwell Collins. Rockwell Collins said Harris has ordered 5,000 of its MicroGRAM system, the largest annual purchase it has received for the system. The Micrograms are being delivered over a period of three years. "MicroGRAM enables Harris Corporation to meet military customer demands for embedded, secure GPS," said Mike Jones, vice president and general manager of Communication and Navigation Products for Rockwell Collins. "MicroGRAM protects warfighters from the growing jamming and spoofing threats on the battlefield, while enhancing survivability and mission success."

 

Read more

Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:20
Hélicoptère UH-60M photo Sikorsky

Hélicoptère UH-60M photo Sikorsky

 

19 mars 2015 par Thierry Dubois – Aerobuzz.fr

 

Le conglomérat United Technologies Corporation (UTC) envisage de se séparer du constructeur d’hélicoptères Sikorsky, tandis que ce dernier pourrait vendre sa gamme Schweizer. Même si sa marge de 10% n’est pas jugée satisfaisante par UTC, les résultats de Sikorsky sont bons. Du coup, il est trop cher pour trouver un acquéreur.

 

Le président d’UTC, Gregory Hayes, trouve que Sikorsky affiche une croissance et une marge trop faibles, si on le compare aux autres entreprises du groupe. « Ce n’est pas ce que nous souhaitons  », déclarait-il récemment. Et de pointer une marge légèrement supérieure à 10 % en 2014 et une croissance annuelle projetée de 3 % jusqu’en 2023. Avec un chiffre d’affaires de 7,5 Md$, Sikorsky est aussi la plus petite des cinq composantes d’UTC – les quatre autres sont Pratt & Whitney (moteurs aéronautiques), UTAS (systèmes aérospatiaux), Otis (ascenseurs) et Carrier (climatisation). La forte dépendance au secteur militaire est vue, en outre, comme un facteur d’incertitude. Le conseil d’administration d’UTC a autorisé ses dirigeants exécutifs à examiner « toutes les options stratégiques  ». Un travail qui devrait se terminer d’ici à la fin de l’année. Il s’agit, bien sûr, de créer de la valeur pour les clients et les actionnaires. Sikorsky emploie 15.200 personnes.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:50
A26 Next Generation Submarine - photo Saab

A26 Next Generation Submarine - photo Saab

 

Stockholm, 19 mars 2015 Marine & Océans (AFP)

 

La Suède va commander deux nouveaux sous-marins pour une somme maximale de 886 millions d'euros afin de renforcer sa Marine, quelques mois après le fiasco des recherches pour trouver au large de Stockholm un sous-marin soupçonné d'être russe, a annoncé jeudi le gouvernement.

 

"La commande (...) va permettre d'assurer la capacité sous-marine de la Suède au-delà de 2030", a dit le ministre de la Défense suédoise, Peter Hultqvist, cité dans un communiqué de son ministère.

 

Les appareils, de nouvelle génération, seront livrés au plus tard en 2022.

 

Le groupe d'armement et d'aéronautique Saab s'était félicité dès mardi du futur investissement de Stockholm dans deux sous-marins A 26.

 

La semaine dernière, le gouvernement avait déjà annoncé quelque 675 millions d'euros de crédits supplémentaires pour aider sa Marine à mieux défendre les côtes du pays après la déconfiture de la chasse au sous-marin présumé russe en octobre.

 

L'épisode de l'automne avait mis en lumière l'inadaptation des moyens de la Marine pour défendre l'archipel de Stockholm, dédale de chenaux où ce sous-marin avait pu se cacher pendant plusieurs jours.

 

"La capacité sous-marine est une composante centrale de la défense suédoise en temps de paix ainsi qu'en état d'alerte et en temps de guerre", a rappelé le ministère de la Défense dans son communiqué.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:50
photo Bundeswehr-Grauwinkel

photo Bundeswehr-Grauwinkel

 

Berlin - 19 March, 2015 European Defence Agency

 

Jorge Domecq, Chief Executive of the European Defence Agency (EDA), visited Germany on 17 March 2015 to to discuss Germany’s involvement in projects of the European Defence Agency, support to defence industry as well as preparation of the European Council on defence issues in June 2015. 

 

During the visit Jorge Domecq met with Karin Suder, State Secretary at the Federal Ministry of Defence as well as senior Federal Foreign Office and Federal Ministry of Defence officials and representatives of the German Federation of Security and Defence Industries. The main topic addressed was the preparation of the  Heads of State and Government discussion on defence in June 2015.

“The European Defence Agency is committed to providing the best possible input for the discussions on defence by Heads of State and Government in June this year. In the current context, we need a strong defence in Europe, which means more cooperation and a robust defence industry. We are working with all Member States on capability development, incentives for cooperation and support to European industry. Today’s discussions highlighted the role of the European defence industry as regards our overall economic performance, our continued ability to develop the capabilities of the future and our technological strategic autonomy”, Jorge Domecq said after the meetings in Berlin.

The meetings in Brussels are part of a tour to all EDA Member States by Jorge Domecq following his appointment as EDA Chief Executive and ahead of the European Council in June.

 

More information:

Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:45
Terence Dumont, CEO of Atlantis

Terence Dumont, CEO of Atlantis

 

March 2015 press release issued by Atlantis Corporation

 

The Atlantis Defence Division has named Terence Dumont as its chief executive officer.

 

The Atlantis Defence Division, based in the Tygervalley area, has added substantially to its technical and project management staff in the past few months in order to complement the international contracts it has been awarded.

 

Atlantis has successfully registered several successful patents and expanded the operational envelope, while reducing the manufacturing costs and improving the production processes of several infantry weapon systems.

 

The company recently expanded its Programme Management offices for a third time in three years and purchased additional production capacity equipment.

 

Among the appointments is Terence Dumont, recently promoted to CEO. Dumont has over 25 years' experience in the defence industry and headed a large manufacturing facility specialising in weapon and munition component production for 14 years. He joined Atlantis a year ago as a director, and his impeccable work ethic and professionalism has earned him this well-deserved promotion. 

 

"We believe his technical expertise in production management is going to assist us fulfil our vision of delivering innovation excellence and achieving our expanded role as an ordnance manufacturing facility," says Gordon Blackbeard, chairman of the Atlantis Group of Defence Companies.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:40
Russie: les ventes d'armes se maintiennent malgré les sanctions

 

Moscou, 19 mars 2015 Marine & Océans (AFP)

 

Les exportations d'équipements militaires de la Russie, deuxième vendeur d'armes de la planète, ont généré 15,5 milliards de dollars en 2014 malgré les sanctions occidentales visant le secteur de la Défense en raison de la crise ukrainienne, a annoncé jeudi un haut responsable russe.

 

"Nous avons légèrement dépassé nos prévisions, avec des ventes d'armes pour un montant total de 15,5 milliards de dollars", a déclaré Alexandre Fomine, directeur du Service fédéral de coopération militaro-technique, cité par l'agence de presse Ria Novosti.

 

En 2013, les exportations d'armes russes avaient atteint 15,7 milliards de dollars.

 

Les sanctions imposées par l'Occident "ont un impact indéniablement négatif sur notre travail mais le résultat de notre travail sera satisfaisant cette année", a ajouté M. Fomine.

 

La Chine et l'Inde sont les deux plus importants clients de la Russie, qui a également exporté pour environ un milliard de dollars d'armes au Venezuela et au Vietnam en 2014, selon Ria Novosti.

 

En janvier, le président russe Vladimir Poutine s'était félicité du maintien des exportations d'armes, vantant la réputation russe de "partenaire fiable et prévisible", une critique indirecte de la France qui a lié sa décision de livrer à la Russie des navires de guerre Mistral à un apaisement du conflit dans l'est de l'Ukraine.

 

Les sanctions imposées par Washington à la Russie pour son rôle présumé dans la crise ukrainienne portent notamment sur le secteur de la Défense. L'UE prohibe l'importation et l'exportation d'armes de et vers la Russie.

 

Les autorités russes ont mis des moyens importants ces dernières années dans la modernisation des forces armées et l'industrie de la Défense, une volonté renforcée avec la crise actuelle. Le secteur représente un poids croissant dans le budget de l'Etat.

 

Selon les statistiques publiées lundi par l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), qui portent sur une période de cinq ans (2010-2014), la Russie est le deuxième vendeur d'armes au monde derrière les Etats-Unis et représente 27% des exportations.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:20
Pentagon Prepares to Unveil Better Buying Power 3.0

 

WASHINGTON, March 19, 2015 – By Nick Simeone DoD News

 

Pentagon officials are preparing to unveil the latest version of Better Buying Power, a multibillion-dollar equipment and service-buying program aimed at improving the acquisition process while maintaining the nation’s significant technological edge on the battlefield, the department’s chief acquisition officer said here yesterday.

Frank Kendall, undersecretary of defense for acquisition, technology and logistics, told a defense conference that Better Buying Power 3.0 will be largely about innovation, excellence and maintaining technological superiority -- “the things we can do that will make a substantial difference and give us a significant edge for a decade or more on future battlefields.”

 

More Capability, More Value

The Defense Department introduced Better Buying Power in 2010 to extract more capability for the warfighter and more value for the taxpayer. “This is largely about efficiency and productivity,” Kendall said.

The new version, which will roll out in the weeks ahead, will bring the intelligence community further into the acquisition process, Kendall said. It also will be more responsive and agile to threats while taking full advantage of quickly advancing technologies, including countering what he said is a growing threat of anti-satellite technology posed by Russia and China.

 “We are starting to do something about this, but we really haven’t made a great deal of progress yet,” he said. “We rely on a small number of very capable and very expensive satellites that are increasingly at risk, and that trend is going to continue to get worse.”

Partager cet article
Repost0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 12:55
photo Nexter Systems

photo Nexter Systems

Économie. Plusieurs programmes, dont la rénovation du Char Leclerc qui devrait débuter prochainement, vont bénéficier au site industriel de Roanne.

 

19/03/2015 LeProgès.fr

 

Dans un communiqué transmis ce mardi, le groupe Nexter, spécialisé dans la fabrication de véhicules blindés de combat terrestre et les munitions, parle de « dynamique de croissance confirmée » en revenant sur l’année 2014.

 

Un carnet de commandes évalué à 5 milliards d’euros

 

« L’innovation et l’activité commerciale soutenues placées au cœur du développement organique, associées à une stratégie de croissance externe ciblée, avec l’acquisition des sociétés Mecar (Belgique) et Simmel Difesa (Italie), ont permis au Groupe de doubler ses prises de commande. L’international a contribué pour 56 % des prises de commandes » indique le service communication du groupe d’armement. Et de mettre en avant le chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros, en augmentation de 30 % par rapport à l’exercice précédent avec une part de 53 % prise par l’international. Un carnet de commandes évalué à 5 milliards d’euros représentant plus de deux ans d’activité.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 12:50
source ead-minerve.fr

source ead-minerve.fr

 

19-03-2015 - SEDE

 

The Subcommittee will consider the draft report on impact of developments in European defence markets on the security and defence capabilities in Europe (Rapporteur: Ana GOMES, S&D).

 

When: 24 March 2015

 

Further information Draft agenda and meeting documents

 

Draft report: The impact of developments in European defence markets on the security and defence capabilities in Europe (Rapporteur: Ana Gomes)

Partager cet article
Repost0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 08:55
Le Sphyrna, premier drone marin français multimissions - photo SeaProven

Le Sphyrna, premier drone marin français multimissions - photo SeaProven

 

17 Mars 2015 Par Marine & Océans

 

À l’heure où le monde se préoccupe toujours plus de la sûreté et de la sécurité des espaces maritimes, SeaProven, société mayennaise innovante en recherche et développement maritime, présente le Sphyrna, le premier drone marin multimissions français.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 08:40
BPC Sebastopol photo Grigory Sysoev Sputnik

BPC Sebastopol photo Grigory Sysoev Sputnik

 

18.03.2015 Nezavissimaïa gazeta - sputniknews.com

 

Le Mistral "Sébastopol", un bâtiment de projection et de commandement (BPC) construit pour la Russie aux chantiers navals de STX France de Saint-Nazaire, a effectué sa première sortie en mer, écrit mercredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

 

Le lundi 16 mars à 15h heure de Moscou, le Sébastopol accompagné par plusieurs remorqueurs s'est rendu dans le golfe de Gascogne pour ses premiers essais. Son équipage est composé exclusivement de spécialistes français de STX. Le BPC rentrera à Saint-Nazaire vendredi soir.

 

Le Mistral passe donc les essais sous pavillon français, sans représentant russe à son bord. Toutefois, certains commentaires prudents supposent que la France prépare tout de même le Sébastopol pour un transfert à la Russie. Construit dans une configuration différente du premier BPC, Vladivostok, qui était un porte-hélicoptères à part entière, le second est adapté au débarquement de véhicules blindés.

 

L'agence fédérale russe d'exportation d'armements Rosoboronexport et la société française DCNS avaient signé en juin 2011 un contrat pour la construction de deux BPC. Lorsque le premier Mistral avait effectué les essais en mer, deux équipages russes suivaient à son bord une formation pour se familiariser avec les commandes du porte-hélicoptères. Le transfert du Vladivostok à la marine russe était prévu pour novembre 2014 mais n'a pas eu lieu. De nombreux pays de l'Otan, notamment les USA, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la Pologne, ont commencé à exiger de la France d'annuler la livraison des Mistrals à la Russie.

 

Paris a subi une pression sans précédent. Les membres de l'Otan insistaient sur le transfert du premier BPC uniquement si la situation changeait dans le sud-est de l'Ukraine et si la Russie renonçait au soutien des insurgés de Donetsk et de Lougansk. Et le président français François Hollande a cédé à cette pression. Il a annoncé à plusieurs reprises l'absence de conditions nécessaires pour que son pays honore ses engagements contractuels devant la Russie.

 

Mais mi-février, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé sur la radio RMC que la livraison des Mistrals à la Russie n'était plus à l'ordre du jour. Au même moment, l'Inde déclarait définitivement renoncer à l'achat de 126 Rafales français. Les militaires indiens qui ont suivi de près les péripéties du Mistral ont perdu toute confiance envers la France en tant que partenaire.

 

Mais même ce fiasco pour la réputation de Paris n'a pas fait changer sa position. Le premier ministre Manuel Valls a déclaré la semaine dernière au quotidien polonais Gazeta Wyborcza que la France avait pris la décision de renoncer aux livraisons des BPC à la Russie "souverainement, en dehors de toute pression, en dépit des importantes conséquences financières".

 

Hors les conséquences se font déjà sentir. D'après le Télégramme, DCNS/STX doit débourser 2,5 millions d'euros par mois pour la sécurité et l'entretien du Vladivostok au port de Saint-Nazaire. Si une fois terminé le second Mistral n'était pas non plus livré, les dépenses imprévues doubleraient. Et la France semble ignorer quoi faire avec ces navires dont personne n'a besoin en Occident.

 

Cette situation est bénéfique pour la Russie. Le directeur général de Rosoboronexport Anatoli Issaïkine a déclaré hier que dans tous les cas la France rendrait à la Russie l'argent avancé pour les Mistrals, voire même paierait une pénalité supplémentaire dont le montant sera déterminé par la Cour d'arbitrage. Mais cela prendra du temps. C'est pourquoi les négociations semblent se poursuivre avec la partie française. Anatoli Issaïkine a affirmé que la Russie prendrait une décision définitive d'ici fin avril. Il est fort probable qu'elle exige une pénalité — un paiement comptant est préférable aujourd'hui pour la Russie au regard de la hausse du taux de change.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 08:35
India to Overhaul DRDO, State-Owned Defense Firms

 

Mar 18, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Indian Ministry of Defence; issued March 17, 2015)

 

Overhauling of the DRDO and DPSUs

 

The functioning of Defence Research and Development Organization (DRDO) was reviewed by a Committee headed by Prof. P. Rama Rao. DRDO has accepted several recommendations which inter-alia include:

 

-- creation of Seven Technology Domain based Clusters headed by Director’s General;

-- Restructuring of DRDO HQrs;

-- Creation of Directorate of Quality, Reliability and Safety (QR&S);

-- increase in budget for Extramural Research;

-- creation of empowered Defence Technology Commission (DTC);

-- creation of a Commercial Arm of DRDO;

-- creation of 5 Senior Administrative Grade (SAG) posts along with 162 other posts for full scale implementation of Integrated Financial Advisor (IFA) Scheme etc.

 

Recently, a review of all DRDO Projects along with the three Services, OFB and Defence Public Sector Undertakings (DPSUs) has been carried out so as to realign the focus towards the “Make in India” Programme.

 

Also, more than 1,000 small, medium and large Indian industries have been involved in the development and productionisation of products for the delivery to the Services.

 

With the objective of achieving self-reliance in defence production, the DPSUs have been continuously modernizing and upgrading their capabilities and widening their product range. Some of the DPSUs have also collaborated with DRDO and other R&D institutions in this regard. There is also increasing emphasis on partnerships of DPSUs with the private sector for sourcing various components so that DPSUs can play the role of system integrators and become more competitive.

 

This information was given by Defence Minister Shri Manohar Parrikar in a written reply to Shri Rajeev Chandrasekhar in Rajya Sabha today.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 08:35
photo Greg Waldron - FG

photo Greg Waldron - FG

 

Mar 2015 By: Greg Waldron - FG

 

Langkawi - A unit of Malaysian maintenance, repair and overhaul firm Airod has proposed an upgrade programme for Malaysia’s fleet of 10 RAC MiG-29 aircraft.

The upgrade, which an industry source says is being considered by the air force, would see the type upgraded to what it refers to as the “MiG-29NM” standard.

It is not clear how receptive Kuala Lumpur will be to the proposal. For several years major international fighter makers have vied for the Multi-Role Combat Aircraft (MRCA) requirement, which will lead to the MiG-29s being replaced with 18 newer types. Still, the government has yet to issue a request for proposals for MRCA, and funding remains a challenge.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 17:55
Nexter 2014 Net Reaches €118M As Sales Jump 33%

 

Mar 18, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Nexter; issued Mar 17, 2015)

 

Nexter: Confirmed Strong Growth

 

VERSAILLES, France --- In 2014, Nexter confirmed its strong growth, founded on its solid industrial, economic and financial fundamentals. The sustained innovation and sales activity at the heart of its organic development, combined with a targeted external growth strategy, with the acquisition of Mecar in Belgium and Simmel Difesa in Italy, allowed the Group to increase orders taken two-fold in the course of the financial year. International markets accounted for 56% of orders taken.

 

With a book-to-bill of 1.2, the order book totaled €5 billion at the end of December 2014, of which €2.8 billion of intentions to order for the conditional tranches of firm contracts on December 31, 2014. These orders represent more than 2 years of activity, with firm export orders now accounting for 53.2% of the order book.

 

The share of the ammunition sector increased to €883 million, as a consequence of the external growth in the course of the year, positioning the Group's ammunition activity amongst the top three ammunition manufacturers in Europe.

 

Turnover was €1.048 billion in 2014, up 33% on the preceding financial year. International activity progressed significantly, now accounting for 53% of turnover. On a like-for-like basis, and excluding external growth, turnover increased by about 25%.

 

For the ninth consecutive year, the Nexter Group posted an operating margin in excess of 13% of its turnover, reflecting the fact that it has honored its contractual commitments to its customers.

 

In 2014, Nexter Systems and KMW, convinced of the need to reinforce the defense sector on a European scale, announced their intention to share their future road ahead. On July 1, 2014, the shareholders of the two French and German companies signed a memorandum of understanding for an equally owned alliance. This project is progressing and should produce concrete results in 2015.

 

 

Nexter’s business includes the supply of weapons systems and ammunition for Army, Air Force, Navy and law enforcement applications. The range of products offered by Nexter includes: Artillery systems CAESAR, TRAJAN and, 105LG1, Leclerc MBT, VBCI IFV, ARAVIS highly protected armoured vehicle, TITUS, an armoured 6x6, BONUS smart ammunition, all backed up by customer service, support and recycling.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 17:35
Vol d'entraînement au profit d'un pilote afghan aux Etats-Unis. Photo USAF

Vol d'entraînement au profit d'un pilote afghan aux Etats-Unis. Photo USAF

 

18 Mars 2015 par Defens’Aero

 

Au mois de Février 2013, le Pentagone a confirmé son intention de se procurer vingt A-29 Super Tucano afin de former et de constituer une véritable force aérienne pour l'Afghanistan, qui voit le départ de plusieurs milliers de militaires de l'ISAF, mois après mois, et qui va devoir assumer, tant bien que mal, la sécurité de son pays.

 

Le contrat, remporté face à l'AT-6 Texan de l'avionneur Beechcraft, prévoit, en plus de la livraison des appareils légers d'attaque au sol, la vente d'un simulateur, un système informatique permettant le débriefing des missions, ainsi qu'un support logistique et un certain nombre de pièces qui seront utilisées pour les réparations et la maintenance, une fois que l'Afghanistan réceptionnera officiellement les Super Tucano sur son territoire.

 

Et cette réception devrait se faire vers la fin de l'année 2015, plus précisément au mois de Décembre, si tout se déroule comme prévu. En effet, selon John Campbell, Général au sein de l'US Army et commandant de la Force Internationale d'Assistance et de Sécurité, le premier A-29 Super Tucano devrait se poser sur le sol afghan à la fin de l'année.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 17:20
photo General Atomics

photo General Atomics

 

Mar 16, 2015 ASDNews Source : General Atomics

 

    Predator/Gray Eagle Series Also Sets Record for 2014 Flight Hours

 

General Atomics Aeronautical Systems, Inc. (GA-ASI), a leading manufacturer of Remotely Piloted Aircraft (RPA) systems, radars, and electro-optic and related mission systems solutions, today announced that its Predator® B/MQ-9 Reaper® RPA fleet has achieved a historic milestone of one million cumulative flight hours, with almost 90-percent of all missions flown in combat.

Additionally, GA-ASI announced that its Predator/Gray Eagle®-series aircraft family set a company record and historic industry feat in 2014: over 500,000 flight hours flown, which is the equivalent of flying 1,370 hours around-the-clock every day.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 14:55
photo Morpho

photo Morpho

 

 

Paris, March 18, 2015 by Morpho (Safran)

 

Anne Bouverot has been appointed Chair and CEO of Morpho (Safran), effective August 1, 2015. She will replace Philippe Petitcolin, who is expected to be appointed Chief Executive Officer of Safran.

 

Anne Bouverot, 48, is a graduate of the Ecole Normale Supérieure, with a telecommunications engineering degree, and holds a PhD in computer science (1991). She started her career as an IT project manager for Telmex in Mexico, moving to Global One in the United States in 1996. She was named Vice President, IT services business unit at Equant in 2002. Two years later she became Chief of Staff to the Orange CEO in the UK, then Executive Vice President, Mobile Services for France Telecom Orange. In 2011, she was named Director General and a member of the Board of Directors of GSMA, the global association of mobile operators. In addition, she is a member of the Boards of Directors of CapGemini and Edenred.

 

"Anne Bouverot brings to Morpho her very solid experience in the very dynamic and selective field of information technologies," said Philippe Petitcolin.

 

In line with the governance principle approved during its meeting on December 5, 2014, Safran's Board of Directors, meeting after the Annual General Meeting of Shareholders on April 23, 2015, is expected to name Philippe Petitcolin as Chief Executive Officer of the Group.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 14:50
Nexter gonfle ses muscles avant son rapprochement avec Krauss-Maffei

Le fabricant du char Leclerc affiche de très bons résultats 2014 avec une marge opérationnelle supérieure à 13%. (photo Ministère de la Défense)

 

17/03/2015 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Tous les résultats économiques et financiers de Nexter sont en hausse en 2014. Ce qui n'est pas le cas de sa maison mère Giat-Industries plombé par Eurenco.

 

En pleine forme Nexter ! Avant son rapprochement avec le groupe allemand Krauss-Maffei Wegmann (KMW), dont le calendrier de l'opération va très probablement glisser avec une conclusion prévue à la fin de l'été, le groupe public d'armements terrestres a annoncé ce mardi "pour la 9ème année sans discontinuité" être très profitable. Nexter a enregistré "une marge opérationnelle supérieure à 13% de son chiffre d'affaires" (13,5% selon nos informations, contre 14% en 2013). Le résultat net est en forte progression (60%), à 118 millions d'euros (74 millions en 2013). Des résultats qui ne vont pas manquer de soulever à nouveau la question de la parité du contrôle de la future entité qui sera créée à l'issue du processus de rapprochement entre les deux groupes.

Le chiffre d'affaires de Nexter s'est élevé en 2014 à 1,048 milliard d'euros, également en nette augmentation (33%) par rapport à l'exercice précédent (787 millions d'euros en 2013). De son côté, KMW n'a réalisé que 750 millions d'euros de ventes. A l''international, le chiffre d'affaire de Nexter a progressé "sensiblement" et contribue à hauteur de 53% du chiffre d'affaires total. A périmètre équivalent et hors croissance externe, l'augmentation du chiffre d'affaires est de l'ordre de 25%, a expliqué dans son communiqué le groupe public. L'année dernière, le groupe a renforcé son pôle munitionnaire en acquérant les sociétés Mecar en Belgique et Simmel Difesa en Italie auprès du groupe britannique Chemring.

 

Des prises de commandes en hausse

S'agissant des prises de commandes, le contrat Scorpion a boosté Nexter, qui a engrangé 1,2 milliard d'euros de contrats (contre 612 millions en 2013). "L'innovation et l'activité commerciale soutenues placées au cœur du développement organique, associées à une stratégie de croissance externe ciblée, (...) ont permis au Groupe de doubler ses prises de commandes sur l'exercice", a expliqué Nexter. L'international y a contribué pour 56%. Soit un "book to bill" (ration chiffre d'affaires/prises de commandes) de 1,2.

Au final, le carnet de commandes s'est établi à 5 milliards d'euros à fin décembre 2014 (2,6 milliards d'euros en 2013), "dont 2,8 milliards d'euros d'intentions de commandes liées aux tranches conditionnelles attachées aux marchés déjà affermis au 31 décembre 2014". Soit plus de deux ans d'activité, avec une part relative de l'export qui totalise désormais 53,2% du carnet de commandes fermes. Enfin, conséquence de la croissance externe, la part du secteur munitionnaire atteint 883 millions d'euros, plaçant le pôle munitionnaire du groupe parmi les trois leaders munitionnaires en Europe.

 

Giat Industries plombé par Eurenco

Si Nexter est en forme, ce n'est pas le cas d'Eurenco. La filiale spécialisée dans la fabrication des poudres et explosifs pour munitions, obus et petits missiles plombe carrément la marge de la maison mère Giat Industries (autour de 8%). Les pertes "abyssales" ,selon les termes employés, de la société rachetée trois millions d'euros à l'État, se sont élevées à plusieurs dizaines de millions d'euros et font perdre plus de cinq points de marge à Giat Industries.

La modernisation du site de Sorgues (projet Phénix) est arrêtée. Le montant de cette opération devait s'élever à 120 millions d'euros au total, dont 100 millions pour la seule production d'hexogène, un composé chimique considéré comme l'un des explosifs militaires les plus puissants. Selon un observateur, le besoin actuel en hexogène s'élèverait à 30 tonnes alors que la capacité de la nouvelle usine prévoyait une production de 1.000 tonnes.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 12:55
Nexter robotise l'assemblage de ses munitions

 

17 mars 2015 Par Stéphane Frachet - Usinenouvelle.com


Le fabricant de munitions Nexter investit 10 millions d'euros sur son site près de Bourges (Cher). Le but : mieux réagir à la demande. Nexter lance un chantier de dix millions d'euros à La Chapelle-Saint-Ursin, près de Bourges (Cher), pour bâtir une nouvelle usine de 2 000 mètres carrés. Il s'agit de développer l'assemblage de munitions de moyen calibre. La nouvelle chaîne de production sera robotisée.

 

Cet agrandissement vient conclure un programme d'investissement de 40 millions engagés depuis 2011 sur les sites de Nexter munitions afin d'automatiser la production, depuis les gros calibres destinés aux chars et aux canons d'artillerie jusqu'aux dispositifs atténués pour le maintien de l'ordre. "Cet effort particulier a pour objectif de rendre l'outil industriel plus réactif", dit Eric Perronno, directeur des projets industriels de Nexter munitions, filiale de Nexter.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 12:50
XP2 (Nexter) - IFV Puma (KMW)

XP2 (Nexter) - IFV Puma (KMW)

 

17/03/2015 Par Lefigaro.fr (AFP)

 

Le groupe public français d'armement terrestre Nexter Systems  affirme que le projet de rapprochement avec l'allemand KMW "se développe et devrait se concrétiser sur 2015", à l'occasion de la présentation de ses résultats annuels.Les deux groupes s'étaient fixé comme date début avril pour le concrétiser, mais cela avait fait l'objet de réserves outre-Rhin, exprimées notamment par le ministre de l'Economie, Sigmar Gabriel.

 

En décembre dernier, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron avait jugé que la position de fermeté de l'Allemagne en matière d'exportations d'armes pourrait poser un "problème" pour des projets franco-allemands, qu'il s'agisse des blindés Nexter ou du groupe Airbus. "Je suis parfaitement conscient des réticences du (ministre social-démocrate de l'Economie) Sigmar Gabriel sur le sujet des exportations d'armement", avait-il dit. Concernant le rapprochement Nexter-KMW, il avait ajouté: "On n'ira pas plus loin dans cette aventure si on n'a pas purgé ce sujet" franco-allemand.

 

Ce rapprochement, baptisé KANT (pour KMW and Nexter Together), a été entamé le 1er juillet dernier.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 12:35
Deux Rafales de l'armée de l'air ont fait le déplacement au salon LIMA 2015 photo G Belan

Deux Rafales de l'armée de l'air ont fait le déplacement au salon LIMA 2015 photo G Belan

 

17/03/2015 à 07h29, par Guillaume Belan – Air & Cosmos

 

La 13ème édition du Langkawi International Maritime And Aerospace (LIMA) Exhibition ouvre ses portes aujourd'hui mardi 17 mars jusqu'à vendredi. Le salon aérien régional a malheureusement commencé sur un drame : deux avions KT-1B (de fabrication coréenne) appartenant au Jupiter Aerobatic Team indonésien se sont percutés en plein vol d'entrainement avant l'ouverture du salon. Les pilotes, qui ont eu le temps de s’éjecter, ont été hospitalisés et seraient hors de danger.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 11:50
Solar Impulse 2 a amorcé son survol de l'Inde

 

18.03.2015 Romandie.com (ats)

 

L'avion solaire Solar Impulse 2 a décollé mercredi d'Ahmedabad pour la ville sainte Varanasi (Bénarès), poursuivant dans le ciel indien son tour du monde sans carburant. De petits problèmes d'ordre migratoire ont retardé le départ, au grand dam de Bertrand Piccard.

Une fois réglées ces formalités de dernière minute avec les autorités indiennes, l'avion a décollé à 07h18 locales (02h48 heure suisse), indique l'organisation de Solar Impulse dans un communiqué. Le pilote André Borschberg était aux commandes.

Bertrand Piccard s'est plaint mercredi des lenteurs de la bureaucratie indienne. Le pilote a expliqué à la presse que le décollage de l'appareil d'Ahmedabad, dans l'Etat occidental de Gujarat, avait été retardé à cause de formalités administratives.

"Le retard est dû à l'administration, aux papiers, aux tampons", a-t-il déclaré. "Je ne suis pas là pour accuser qui que ce soit. Je dit juste qu'au cours des cinq derniers jours, on a essayé de réunir les tampons nécessaires et que tous les jours, on nous disait 'demain'". "Cela fait cinq jours qu'on essaye d'avoir les tampons et il nous en manque encore", a encore ajouté Bertrand Piccard.

 

Quinze heures de vol

La troisième étape du voyage de l'avion solaire, un vol de plus de 1000 kilomètres au-dessus de l'Inde, devrait durer une quinzaine d'heures. Après un arrêt de neuf heures à Varanasi, où l'atterrissage de Bertrand Piccard est attendu pour 22h38 (18h08 heure suisse), l'appareil devrait repartir jeudi pour Mandalay, en Birmanie, avant de continuer sa course vers la Chine.

Le brouillard avait empêché Solar Impulse de décoller d'Ahmedabad mardi comme prévu. L'appareil révolutionnaire devait même initialement repartir dimanche, mais en avait déjà été empêché par le mauvais temps.

En réalisant un tour du monde en douze étapes, les deux Suisses Bertrand Piccard et André Borschberg veulent démontrer que les technologies propres et les énergies renouvelables permettent d'accomplir des exploits considérés jusqu'ici comme "impossibles".

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 08:55
Crédits : MBDA

Crédits : MBDA

 

16/03/2015 France 3 Centre

 

L'industrie de l'armement se porte bien. Le groupe de défense MBDA a annoncé aujourd'hui plus de 4 milliards euros de commande, pour l'année 2014. Une bonne nouvelle pour l'emploi en région Centre-Val de Loire.

 

En 2013, MBDA avait déjà battu tous les records : 4 milliards d'euros de commande, dont plus de la moitié réalisées à l'export (2,2 milliards d'euros). L'année 2014 a été tout aussi réussie pour le missilier, avec 4,1 milliards d'euros de commande collectée, dont plus de 2 milliards d'euros à l'export. Le groupe affiche 12,6 milliards d'euros de commandes cumulées fin 2014, contre 10,8 milliards fin 2013.

 

Bonne nouvelle pour l'emploi

 

Ouverture de marchés vers l'Arabie Saoudite, vente des Rafale à l'Egypte (et donc des missiles qui vont avec), si le groupe de défense a souffert en 2014 de la sanctuarisation des dépenses militaires décidée par le chef de l'Etat, en 2013, la situation du groupe devrait s'améliorer en 2015, avec un rebond de son activité.

200 postes auraient dû être supprimés fin 2015, conséquence du gel des dépenses militaires, avait prévu MBDA. Entreprise de dimension européenne, filiale d'EADS, BAE Systems et Finmeccanica, MBDA emploie 1.500 personnes sur les sites de Bourges et du Subdray, dans le Cher, et Selles-Saint-Denis, dans le Loir-et-Cher.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 08:55
ANL missile - credits : MBDA

ANL missile - credits : MBDA

 

16/03/2015 Vincent Lamigeon – Challenges.fr



Un chiffre d’affaires en berne, mais des prises de commandes record. MBDA, le missilier européen codétenu par Airbus Group,  BAE et Finmeccanica, a présenté ce lundi 16 mars des résultats 2014 contrastés, mais encourageants. Le point négatif, c’est évidemment le chiffre d’affaires : à 2,4 milliards d’euros, il baisse de 14% par rapport à 2013, du fait de la contraction des budgets de défense européens. « Un point bas qui était prévu, et totalement conforme à nos objectifs, assure Antoine Bouvier, PDG du groupe. Le chiffre d'affaires devrait connaître une remontée significative dès 2015 sous l'effet des prises de commandes exceptionnelles enregistrées ces deux dernières années. »

 

Car, et c’est le point positif, MBDA a réussi deux superbes années en termes commerciaux, avec 4,1 milliards d’euros de contrats décrochés en 2014, dont 2,5 milliards à l’export, avec des succès en Inde (missiles air-air ASRAAM sur les antiques Jaguar, Exocet pour le Brésil, et le contrat de missiles Meteor pour les Eurofighter saoudiens, révélé par la Tribune début février). Le carnet de commandes atteint désormais 12,6 milliards d’euros, soit quatre ans de production. Et 2015 a commencé très fort avec la commande de Rafale et de frégates FREMM en Egypte, dont la part MBDA dépasse le milliard d’euros.

 

Le champion européen des missiles, un des trois géants mondiaux du secteur avec les américains Raytheon et Lockheed Martin, est donc en passe de réussir son pari : compenser la baisse des commandes des clients traditionnels (France et Royaume-Uni, notamment) grâce à l’export. « Pour la première fois, la part de notre carnet de commandes hors d’Europe dépasse celle des clients européens », souligne Antoine Bouvier. MBDA estime être à peu près à égalité sur les missiles tactiques avec ses deux rivaux américains, avec une part de marché de 20 à 25%. Et des compétitions majeures sont encore à gagner : système de défense aérienne en Pologne, en Turquie, contrat indien de missiles sol-air SRSAM…

 

L’autre pari du groupe était tout aussi osé : accepter, notamment en France, une baisse des livraisons sur les équipements actuels, pour privilégier les lancements de nouveaux programmes. Là encore, la recette semble efficace : douloureuse au départ (350 millions d’euros de crédits de paiements encaissés en France en 2014, contre 500 millions en 2013), elle a permis de lancer le successeur du Milan, le missile antichar MMP (missile moyenne portée), le missile franco-britannique ANL (anti-navire léger) ou encore le nouvel Aster Block 1NT, un programme franco-italien.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 08:50
Aerospace and defense outlook for 2015

 

March 17, 2015 source deloitte.com


Growth for commercial aerospace; defense decline continues

According to our 2015 Global aerospace and defense industry outlook, the industry is likely to grow around 3 percent. This increase is due to the continued strength of the commercial aerospace sector from rising passenger travel demand and production of next generation fuel-efficient aircraft.

Commercial aerospace
Based on information in the Outlook, the commercial aerospace sector is expected to set new records for aircraft production in 2015 with revenue growth close to 8 percent. The accelerated replacement cycle of obsolete aircraft with next generation fuel-efficient aircraft, and growing passenger travel demand, especially in the Middle East and the Asia-Pacific region, are key drivers behind this trend.

Defense
Over the next few years, the defense sector will likely be challenged in two major ways: how to grow profitably in a declining market and what actions are necessary to cut costs in order to maintain acceptable financial performance. Many defense companies are addressing these challenges by branching out into adjacent markets, focusing on foreign military sales, and investing in next generation product development.
 

2015 Global Aerospace & Defense Outlook Download the report

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories