Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 11:35
Thales boosts Australian Tiger helicopter simulator

 

September 5, 2014 Thales Group

 

Thales has successfully delivered a significant upgrade to the Australian Tiger helicopter simulator.

 

The improvements to the Full Flight Mission Simulator’s (FFMS) Visual Display System (VDS) mean the Australian Tiger simulator now has the highest levels of ‘out of the window’ realism of any Tiger FFMS in the world.

 

Working closely with prime contractor Airbus Group Australia Pacific and Australian Army Aviation, Thales successfully completed the complex upgrade of the dual-dome simulator ahead of schedule in order to minimise simulator downtime.

 

The latest generation BARCO F35 projectors and a new PC-based Image Generators were both added and seamlessly integrated into the existing host computers and visual display platform, providing the crews with 240-degrees vertical by 85-degrees horizontal field of view.

In the final stage of the upgrade, the FFMS passed its Recurrent Fidelity Check, which is required to maintain CASA FSD-1 Level 5 (Level D equivalent) accreditation. This is the highest achievable level, and allows the Australian Army to conduct cost-effective training in the safety of the simulator.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 09:55
Exportations françaises d'armement : 40 000 emplois dans nos régions

 

09/09/2014 CNE Laetitia Périer - DICOD

 

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s'est rendu mardi 9 septembre dans la matinée à l'université d'été de la Défense qui se tient cette année à Bordeaux (Gironde). A l'occasion de cette 12e édition, le ministre a participé à un petit-déjeuner débat organisé autour du thème : "Les bénéfices sociaux, économiques et technologiques de nos exportations d'armement".

 

Découvrez ici l'étude d’impact social, économique et technologique réalisée par le ministère de la Défense et le CIDEF avec le support de McKinsey & Company (septembre 2014).

 

Etude impact export armements - Sept 2014 - MINDEF.pdf

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 09:55
Défense : la difficile conquête des marchés d'export

 

08.09.2014 Par Dominique Gallois - Le Monde.fr

 

Les 12e universités de la défense se sont ouvertes, lundi 8 septembre, pour deux jours, sur la base aérienne de Bordeaux-Mérignac. Elles se tiennent alors que le secteur est soumis à d'importantes contraintes budgétaires au plan national. Ce qui accroît la nécessité pour les industriels de trouver des débouchés à l'étranger, avec le soutien des pouvoirs publics.

Mais la chasse aux contrats semble difficile. L'objectif annuel de 7 milliards d'euros d'exportation d'armements apparaît plus difficilement atteignable que prévu. Or, derrière cet objectif, ce sont à la fois la tenue de la balance commerciale et de l'emploi qui sont en jeu.

Une étude réalisée par le ministère de la défense et le Cidef (conseil des industries de défense françaises), avec le support de McKinsey, et présentée au cours de ces universités, montre ainsi que les exportations françaises d'armement concernent 40 000 emplois (27 500 directs et 12 500 indirects). Ceux-ci se répartissent dans sept régions : l'Ile-de-France, PACA, Bretagne, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Centre et Rhône Alpes.

Autre enseignement de cette étude : ces exportations de matériels militaires ont permis de réduire le déficit commercial de la France de l'ordre de 5 % à 8 % sur la période 2008-2013.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 09:50
Eurofighter photo Bundeswehr Bicker

Eurofighter photo Bundeswehr Bicker

 

MOSCOW, September 8 (RIA Novosti)

 

India may acquire 126 Eurofighter Typhoon combat aircraft from Germany, Deutsche Presse-Agentur reported Monday.

 

Indian and German officials are once again negotiating a multibillion-dollar deal for the delivery of 126 German-made fighter jets to India, the agency reported, citing German Foreign Minister Frank-Walter Steinmeier.

 

India and Germany previously discussed a similar deal, but India decided against the Eurofighter jets in 2012 and chose to acquire French-produced Dassault Rafale combat aircraft instead. However, an agreement has not been reached so far.

 

The value of the possible contract is estimated at 7.6 billion euro (about $9.8 billion), according to the agency. Eurofighters are produced by the Bavaria-based Eurofighter GmbH company.

 

Steinmeier is currently in India, where he has been in talks with Indian Prime Minister Narendra Modi and External Affairs Minister Sushma Swaraj. The topics under discussion were trade, investment, high tech cooperation and renewable energy collaboration, according to the Indian Ministry of External Affairs.

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 16:50
MSPO : KMW présente son véhicule forces spéciales

 

5 septembre, 2014 Guillaume Belan

 

Peu de véritables nouveautés sur la salon polonais MSPO qui ferme ses portes aujourd’hui. Un nouveau véhicule cependant était dévoilé pour la première fois et il est allemand. Attendu pour le dernier salon Eurosatory, le véhicule de KMW dédié aux forces spéciales, baptisé SOV (Special Operations Vehicle), fait sa première apparition cette semaine. D’un poids en ordre de marche de 7500 kg pour une charge utile de 2500 kg, le SOV est propulsé par un moteur diesel 3.0 litre d’Iveco, affichant une autonomie de 900 km. Le châssis protégé balistique et mine est présenté comme offrant une excellente mobilité. Le véhicule peut embarquer entre 3 et 6 personnes et, modulaire, recevoir plusieurs types d’armements (12.7 mm ou lance grenade 40 mm, 5.56 ; 7.62 mm) ou supporter une cabine fermée et protégée. Configuré pour les forces spéciales allemandes, il est aérotransportable, sans préparation et peut rentrer dans un hélicoptère CH47/53

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 16:50
le FRES SV (crédits General Dynamics)

le FRES SV (crédits General Dynamics)

 

4 septembre, 2014 Guillaume Belan

 

A la veille du sommet de l’OTAN qui va se dérouler à Newport, près de Cardiff, le Ministère britannique de la Défense vient de passer commande auprès de General Dynamics pour 589 véhicules blindés Scout SV (Specialist Vehicle), un énorme contrat d’un montant de 4,4 milliards d’euros. Les livraisons à la British Army doivent intervenir entre 2017 et 2024. Cette commande est la concrétisation et marque le lancement de la production du futur blindé britannique chenillé. Il fait suite à la sélection en 2010 de GD qui s’est vu accorder le contrat de développement pour ce nouveau véhicule dans le cadre du programme de modernisation de l’armée terre britannique FRES (Future Rapid Effect System). Le Scout SV est le futur char médian de la cavalerie britannique. Il s’agit d’une plateforme blindée qui sera dérivée en plusieurs configurations: poste de commandement, reconnaissance, ambulance, dépanneur, véhicule du génie… Il s’agit en quelques sorte de l’EBRC britannique. 245 de ces véhicules Scout SV seront armés de la tourelle de 40 mm CTAI (JV entre BAe et Nexter). Ce contrat marque donc le lancement de la production du nouveau calibre téléscopé franco-britannique, qui armera également l’EBRC (Engin Blindé de Reconnaissance au Combat) français, successeur des chars ERC90 Sagaie et AMX10RC, qui doit être lancé bientôt. Les munitions seront réalisées par BAe pour le Scout et Nexter pour l’EBRC.

 

Le futur blindé de combat britannique enfin lancé


Pour mémoire le programme FRES est l’équivalent britannique du programme français Scorpion et concerne près de 4000 véhicules de différents types. Le MoD souhaite également un véhicule blindé de combat d’infanterie (FRES UV), pour lequel, le VBCI français est en lice..

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 16:35
Pakistan receives last upgraded F-16s

 

08.09.2014 by Tolga Ozbek - FG

 

Turkish Aerospace Industries has delivered its last four modernised Lockheed Martin F-16A/Bs to the Pakistan air force, concluding a “Peace Drive 2” programme signed in 2009.

 

A total of 41 aircraft have undergone avionics and structural modernisation activity at TAI’s Kazan/Ankara facilities since work started in 2010. This involved the replacement of more than 1,300 parts, with each aircraft taking around six months to update. The company also provided training for Pakistan air force personnel.

 

Read full article

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 15:50
EDA Symposium on Social Media in Security and Defence
 
Brussels - 21 August, 2014 European Defence Agency
 

On 16 and 17 July, the European Defence Agency (EDA) hosted a symposium to discuss the current and potential role for social media in security and defence.

Social Media is an increasingly pervasive part of global communication with increasing security and defence relevance.  However,  MoD staff and international organization are struggling to fully understand how social media can be used within the broad spectrum of security and defence activities.

The two day symposium hosted by EDA gathered experts Member States, industry, the European External Action Service (EEAS), and NATO, to discuss how analysing social media activities can help enhance situational awareness. This was based partially on the analysis of the results of an EDA study on social media for defence.

 

Enhancing situation awareness in operational circumstances

The symposium, as well as EDA’s other work on social media, contributed to the Multinational Capability Development Campaign (MCDC), of which EDA is a participating member. MCDC is designed to develop and introduce new capabilities to enhance multinational and coalition operations. One strand of MCDC is on how social media can be used as a form of open source intelligence to help enhance armed forces’ situation awareness in operational circumstances.   

The conclusion of the symposium was that social media has great potential to increase the effectiveness of OSINT, Command and Control and StratCom/ Information Ops. However work is needed to manage the risk associated with using social media platforms and to demonstrate how it can effectively enhance information capabilities.

Another outcome of the symposium was demand for the reinvigoration of open source intelligence training,  something that was previously advocated and delivered by EDA.

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 12:55
Airbus DS et Thales Alenia Space : deux champions franco-européens des satellites, un de trop ?

 

08 septembre 2014 Par Hassan Meddah - Usinenouvelle.com

 

ANALYSE  Faut-il rapprocher les activités satellites de Thales Alenia Space et d'Airbus Defence & Space ? Certains y voient un moyen de faire émerger un champion mondial quand d’autres préfèrent le maintien d'une coexistence organisée préservant les deux systémiers.

 

L’échec des satellites Galileo, la révolution de la propulsion électrique, la capacité d'Arianespace à résister à son concurrent SpaceX... Lors de la Satellite Business Week, un événement qui réunit à Paris du 8 au 12 septembre le gratin de l‘industrie spatiale, les débats ne manqueront pas. Dans les coulisses, un autre sujet pourrait également s’imposer : le rapprochement entre les industriels Thales Alenia Space (TAS) et Airbus Defence & Space.

L’idée a été relancée en juillet dernier par le délégué général à l’armement : "Je ne pense pas qu'on soit capable de maintenir deux filières strictement séparées. C'est complètement illusoire" avait alors indiqué Laurent Collet-Billon. La fusion des deux entreprises donnerait même naissance à un champion mondial avec environ 4 milliards d'euros de chiffres d'affaires, juste derrière le géant américain des satellites Lockheed Martin.

L’idée n’est pas neuve et agace les dirigeants des entreprises concernées. "Ce sujet, c' est le monstre du Loch Ness. L'Europe se pose la question depuis 20 ans. Depuis on est passé de deux à trois maîtres d'oeuvre européens avec l'apparition de l'allemand OHB !", rétorque pour sa part Jean-Loïc Galle, PDG de Thales Alenia Space.

Toutefois le contexte n’a jamais été aussi propice à un rapprochement des deux entreprises qui conçoivent et assemblent leurs satellites dans leurs salles blanches principalement situées en France, à Toulouse et à Cannes.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 12:55
L'ONERA à l'UAV Show du 9 au 11 septembre à Bordeaux
 

08.09.2014 - ONERA

 

Venez découvrir nos savoir-faire et quelques-unes de nos innovations technologiques destinées à rendre les drones plus sûrs, plus autonomes et plus performants.

 

Depuis 10 ans, l’ONERA, premier acteur R&T dans l’aéronautique, l’espace et la défense, travaille sur les technologies associées aux drones et plus particulièrement aux missions qu’ils accomplissent. 

Nos spécialistes présenteront la recherche de pointe de l'ONERA sur les drones  [stand 122].  En vedette, quelques-unes de nos innovations technologiques destinées à améliorier notamment la sûreté, l'autonomie et la performance.

Aspect Capteurs

  • Imageur laser 3D : cette technologie d’imagerie active, terrestre ou aéroportée, fonctionne en toutes conditions même dégradées (nuit, pluie, brouillard, fumée …) et s’applique à de nombreuses utilisations civiles et militaires (DRI, sécurité, pollution, biomédical …).
     
  • Optique miniature pour détecteur à IR refroidi : directement intégrée sur un détecteur, cette optique ultra-compacte permet de produire simultanément plusieurs images de la scène et ainsi d’enrichir l’information fournie.
     

Aspect Energie

  • Micro-turbine unique au monde : cette source d'énergie légère, compacte (2 millions de fois plus petite qu’un moteur d’A380 !) et adaptée à des missions longue durée, constituerait à terme une excellente alternative aux batteries et piles à combustible actuelles.
     

Aspect Intelligence embarquée et autonomie

  • Logiciel 3D Scan : Intégrable sur un micro-drone, ce logiciel exploite les informations acquises par un banc stéréo embarqué pour se localiser et reconstruire un modèle 3D de l'environnement, même en milieu encombré et sans localisation GPS.
Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 11:50
£3.5 billion contract for new fighting vehicle


8 sept. 2014 defenceheadquarters

 

Minister for Defence Equipment, Support & Technology Philip Dunne talks about a new MOD contract is to deliver 589 new armoured fighting vehicles. Known as Scout specialist vehicles they will be the ‘eyes and ears’ of the British Army on the battlefields of the future.

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 11:45
La firme sud-africaine Paramount multiplie les acquisitions

 

08.09.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

Paramount, la société créée il y a 20 ans et dirigée par Ivor Ichikowitz, poursuit son expansion.

Elle a acheté le chantier naval du Cap Veecraft (350 employés et un carnet de commandes de près de 100 millions d'euros). L'achat a été réalisé via Nautic Africa, filiale de Paramount.

Paramount s'est aussi offert AeroSud, après avoir repris l'an dernier ATE (voir mon post du 9 juin 2013 ici). ATE a été renommée Paramount Advanced Technologies.

La société sud-africaine a également annoncé le lancement d'une filiale spécialisé dans la robotique, ainsi que le début de la fabrication de pales pour hélicoptères de type MI-17 et MI-24.

 

AHRLAC (Advanced High Performance Reconnaissance and Light Attack Aircraft)

AHRLAC (Advanced High Performance Reconnaissance and Light Attack Aircraft)

 

A noter enfin que l'AHRLAC (Advanced High Performance Reconnaissance and Light Attack Aircraft) de Paramount a réalisé son premier vol public le 13 août (voir une vidéo ici).

 

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 09:55
Sagem (Safran) à UAV Show Europe 2014

 

Bordeaux-Mérignac, UAV Show Europe 2014, 8 Septembre 2014 - Safran

 

A l’occasion de la convention internationale UAV Show Europe 2014 de Bordeaux Mérignac (9-11 septembre), Sagem (Safran) présente ses développements dans les systèmes de drones civils et militaires, pour les besoins français et internationaux.

 

En juin 2014, Sagem a pris la présidence d’une feuille de route « drones civils » sous l’égide du Ministère français de l’économie, dans le cadre des 34 chantiers de la « Nouvelle France Industrielle ». Ce projet vise à structurer et à développer la filière industrielle nationale des drones civils. Elle mobilise plusieurs leviers de politique publique : Ministères de l’économie, des transports (DGAC), pôles de compétitivité (Pégase, Aerospace Valley), Banque publique d’investissement. Cette politique soutiendra un large tissu de PME et TPE innovantes de ce nouveau secteur en forte croissance, avec l’appui de la Fédération Professionnelle des Drones Civils (FDPC).

 

Sagem souhaite apporter à cette filière ses expériences de droniste d’une part et du secteur aéronautique civil d’autre part, comprenant la réalisation de chaînes fonctionnelles de guidage pilotage et d’équipements de missions à un fort niveau de criticité, l’insertion des drones dans la circulation aérienne générale, et la certification. L’objectif est de permettre, dans le respect des exigences de sécurité, l’utilisation de drones plus performants et plus autonomes qui répondront à l’ensemble des besoins émergents, comme par exemple, ceux de l’agriculture, de la surveillance des réseaux ou de la protection de l’environnement.

 

Maître d’oeuvre dans le domaine militaire, Sagem expose également à UAV Show le Patroller, système de drone tactique endurant, et des solutions de drones pour fantassins et forces spéciales. Le Patroller permet tout à la fois d’assurer des missions de sécurité territoriale et d’appuyer l’ensemble des opérations militaires. De conception modulaire, il intègre une chaîne de mission multicapteurs à hautes performances, en cellule ou en nacelle (optronique, radar et guerre électronique) pour des vols de plus de 20 heures jusqu’à une altitude de 20 000 ft.

Le savoir-faire de Sagem en matière de drones s’appuie sur de solides capacités industrielles implantées sur le territoire national : Ile-de-France (R&D), Fougères (cartes électroniques), Dijon (capteurs optroniques), Poitiers (caméras), Montluçon (intégration, station sol, chaîne avionique et navigation). Sagem a produit depuis 25 ans plus de 150 drones tactiques Sperwer et soutient, au plus près des unités, le système SDTI Sperwer de l’armée de Terre française.

 

(1) Le drone Patroller est exposé à UAV Show Europe sur le statique extérieur.

* * *

Sagem, société de haute technologie de Safran, est un leader mondial de solutions et de services en optronique, avionique, électronique et logiciels critiques, pour les marchés civils et de défense. N°1 européen et n°3 mondial des systèmes de navigation inertielle pour les applications aéronautiques, marines et terrestres, Sagem est également n°1 mondial des commandes de vol pour hélicoptères et n°1 européen des systèmes optroniques et des systèmes de drones tactiques. Présents sur tous les continents via le réseau international de Safran, Sagem et ses filiales emploient 7 500 personnes en Europe, en Asie du Sud-est et Amérique du Nord. Sagem est le nom commercial de la société Sagem Défense Sécurité. Pour plus d’informations : www.sagem-ds.com

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 07:55
CHEM : une rentrée dynamique

 

04/09/2014 Ministère de la Défense

 

Le 2 septembre 2014, le général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA), a lancé le nouveau cycle du Centre des hautes études militaires (CHEM).

 

Après un footing sur le champ de mars, le CEMA a longuement échangé avec les 30 auditeurs de la session 2014-2015. Il a eu l’occasion de leur faire part de ses attentes et de sa vision de ce que doit être un chef militaire de haut niveau. Il a également évoqué les principaux sujets d’actualité dans les domaines opérationnel, budgétaire et sur le plan des relations internationales militaires.

 

Le CHEM prépare durant une année un vivier d’officiers parmi lesquels seront choisis ceux qui, demain, définiront et mettront en œuvre l’action nationale et internationale de nos armées.  Exigeante, cette année de formation politico-militaire entend les préparer à exercer leurs futures responsabilités en relevant les défis des armées : adaptation stratégique ; préparation opérationnelle et planification ; capacité à convaincre et à conduire le changement. 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 20:20
Dual Mode Brimstone's Greatest Hits MBDA Inc


4 sept. 2014 MBDA Inc

 

MBDA Inc's Dual Mode Brimstone Missile test shots targeting fast moving targets from an MQ-9 Reaper, Tornado jet and SALVO fires against multiple incoming fast in-shore attack craft (FIAC). Combat footage from RAF action in Libya (2011).

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 19:55
Talios - Multi function targeting pod


4 sept. 2014 Thales Group

 

Designed entirely around operational feedback from users, TALIOS is the latest addition to the Thales family. TALIOS is the first optronic pod to cover the entire critical decision chain from intelligence gathering to weapon delivery.

Capabilities range from deep strike with long-range missiles and bombs to air-to-air target identification and close air support, and include the rapidly emerging requirement of Non-Traditional Information, Surveillance and Reconnaissance (NTISR).

Key features

- Latest generation of high-resolution sensors and high-precision line-of-sight stabilization
- Wide-angle vision providing critical contextual information and making the pod a key component of the pilot’s visual environment throughout the mission.
- Open architecture and a high level of functional integration


All functions will be standard for both French and international customers. With its open architecture, the TALIOS pod is conceived as a ‘plug & fight’ system for integration on all existing and future fighters.

Further info: https://www.thalesgroup.com/en/worldw...

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 16:50
La Belgique roule-t-elle pour le F-35 de Lockheed Martin ?

Armement - Le ministère de la Défense serait très intéressé par le F-35

 

03/09/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Selon la radiotélévision publique VRT, qui a pu consulter un document secret interne à la Défense, le ministère semble favoriser le F-35 du constructeur américain Lockheed Martin.

 

La Belgique, pays symbole de l'Europe, roule-t-elle pour le F-35 de l'américain Lockheed Martin ? C'est ce que pense la presse belge. Selon la radiotélévision publique VRT, qui a pu consulter un document secret interne à la Défense, "le ministre de la Défense sortant, Pieter De Crem (CD&V) voulait le F-35, et il semble que son département lui emboîte le pas". Le ministère a envoyé cet été un "questionnaire taillé sur mesure pour le F-35" à cinq constructeurs d'avions de combat : Boeing (F/A-18F Super Hornet), Dassault Aviation (Rafale), Eurofighter (Typhoon), Lockheed Martin (F-35) et Saab (JAS-39 Gripen).

Les partenaires de la "coalition suédoise" - des partis de centre droit forment un gouvernement flamand - se serait mis d'accord pour l'instant pour que le prochain ministre de la Défense étudie le remplacement des F-16 mis à la retraite d'ici à 2023. La Belgique pourrait faire l'achat de 40 exemplaires d'avions de combat, selon les recommandations de Pieter De Crem, pour remplacer les 54 F-16.

 

L'opposition réagit

Les députés Dirk Van der Maelen (sp.a) et Wouter De Vriendt (Groen-Ecolo) ont réclamé mardi la convocation de Pieter De Crem, devant la Commission de la Chambre à propos du remplacement des F-16. Outre la convocation du ministre, les écologistes demandent l'audition d'experts, de représentants des Pays-Bas et du Canada, deux pays qui participent au programme F-35, et de la Cour des comptes. Les Verts souhaitent que la Cour contrôle les contacts pris entre la Défense et les constructeurs ainsi que les offres qui sont présentées.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 16:50
Un Spartan en service sous les couleurs de la British Army

Un Spartan en service sous les couleurs de la British Army

 

4 septembre, 2014 Frédéric Lert

 

Le ministère de la défense britannique annonce l’achat par la Lettonie de 123 véhicules blindés de la famille du FV 103 Spartan, pour la modeste somme de 39,4 M£. Le Spartan, créé par Alvis (aujourd’hui intégré dans le giron de BAe Land Systems) a été fabriqué à plus de 3000 exemplaires. C’est un véhicule chenillé léger de transport de troupe, de la classe des 9 tonnes, capable d’emporter jusqu’à cinq combattants armés en plus de son équipage de deux ou trois hommes. Il est entré en service en 1978 au sein de la British Army qui en a utilisé de nombreuses versions (commandement, appui feu, dépannage, anti-char, ambulance… ). Ces véhicules entament donc aujourd’hui une deuxième carrière sur les bords de la Baltique et face à l’ennemi désigné pour lequel ils avaient été conçus, au temps de la première guerre Froide.

 

Sous les couleurs britanniques, les Spartan ont servi au combat en Irlande du Nord, en Bosnie Herzegovine, en Irak et plus récemment en Afghanistan, avant d’être définitivement retirés du service en 2010. En Afghanistan, les véhicules chenillés avaient été finalement remplacés par les Iveco Panther à roues qui offraient une meilleure protection contre les IED.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 11:56
Inde : le contrat sur le Rafale serait proche d'être conclu

"Il ne serait pas opportun de modifier quoique ce soit dans le processus de décision" affirme le chef de l'armée de l'Air indienne. - photo Livefist

 

03/09 Claude Fouquet - LesEchos.fr

 

Le chef de l'Armée de l'air indienne monte en première ligne pour que New Delhi finalise le contrat d'achat de 126 chasseurs Rafale. La signature "va intervenir bientôt", affirme le militaire dans la presse indienne.

 

C'est devenu l'Arlésienne, mais l'acquisition de 126 avions de combat Rafale par l'Inde , qui a connu plusieurs retards depuis 2012, va bientôt être conclu, selon le chef de l'armée de l'Air indienne. Dans un entretien accordé ce mercredi au quotidien Hindustan Times, le militaire indien estime tout à la fois que le processus est allé trop loin pour que l'on change tout et surtout que l'armée de l'Air ne peut pas se permettre de retarder encore la conclusion de cet accord, en phase finale de négociations depuis janvier 2012.

"Il ne serait pas opportun de modifier quoique ce soit dans le processus de décision" explique le général Arup Raha en précisant que "les choses avancent assez rapidement" et que la conclusion de l'accord "va intervenir bientôt". Mais le chef de l'Armée de l'air indienne se garde bien de donner une date probable de conclusion.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 11:50
Changes in Saab’s organisation and the Group Management

 

3 September 2014 Saab

 

Defence and security company Saab today announces changes to its business area structure. The adjustments further develop and strengthen Saab’s organisation in accordance with its overall business strategy. At the same time changes are being made within the Group Management, which mark a shift in generations.  All changes will be effective from 1 January 2015.

 

A new business area:

 

To create a stronger and more aligned platform for Saab business units that have a business-to-business focus, a new business area, Industrial Products and Services is being established. Industrial Products and Services will contain business unit Aerostructures (today part of Business Area Aeronautics), business unit Avionics (today part of Business Area Electronic Defense Systems), independent technical consultancy company Combitech, and the Saab Ventures portfolio (currently part of Saab Corporate).

 

The business units in Industrial Products and Services differ from other operations within Saab because their focus is on business-to-business customers, or they operate independently from Saab’s main end-user sales. Other Saab business areas typically work with government or national authority end-users. This altered customer focus creates distinct management needs and priorities when it comes to strengthening business in the long-term. These needs and priorities will be better supported in the new organisation and Industrial Products and Services will develop individual growth strategies for each of its component units.

 

Changes in the Group Management:

 

Deputy CEO and Head of Aeronautics Lennart Sindahl becomes full-time Deputy CEO. Ulf Nilsson, today Head of Gripen within Business Area Aeronautics, becomes the new Head of Business Area Aeronautics and a member of the Group Management.

 

The current Chief Strategy Officer, Dan Jangblad, becomes Head of new Business Area Industrial Products and Services and will remain a member of the Group Management.

 

Jonas Hjelm, today Head of Market Area Americas, becomes new Head of Business Area Support & Services and a member of the Group Management. He will replace Lars-Erik Wige, who becomes Senior Advisor to the CEO and will leave the Group Management.

 

Head of Group Communication Åsa Thegström becomes a member of the Group Management.

 

Replacements for the Chief Strategy Officer and Head of Market Area Americas will be recruited.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 11:35
A défaut de F-22, le Japon mise sur l’ATD-X Shinshin

 

2 septembre 2014 par Aerobuzz.fr

 

Frustré de ne pas avoir eu l’autorisation de la part de Washington d’acheter le F22 Raptor, le Japon qui doit se contenter de F35 JSF, veut s’affirmer en créant son propre avion de combat furtif, l’ATD-X de Mitsubishi. L’Empire du Soleil semble déterminé à relever un défi de taille malgré 70 années de sommeil technologique.

 

Shinshin ! Derrière ce nom signifiant « l’esprit du cœur » se cache en fait un démonstrateur d’avion de combat furtif « made in Japan ». L’appareil dessiné par Mitsubishi au début des années 2000 avec l’aide de l’agence de recherche japonaise TRDI est destiné à investiguer les technologies à mettre en œuvre par le Japon pour se doter d’un avion de combat furtif et moderne sans l’aide des occidentaux. Le démonstrateur ATD-X Shinshin, qui doit effectuer son premier vol début 2015 au plus tard, a fait l’objet d’importantes recherches en matière de matériaux, d’aérodynamique, d’électronique et de réduction de signature radar. Une partie des travaux sur la furtivité s’est déroulée en France en 2005.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 16:55
Morpho acquiert la société Dictao

 

Paris, le 29 août 2014 Morpho (Safran)

 

Morpho (Safran) a finalisé aujourd’hui l’acquisition de Dictao, éditeur logiciel de référence dans le domaine de la sécurité et de la confiance numérique. Basée en France et employant 100 personnes, Dictao propose des solutions innovantes d’authentification forte, de sécurisation des transactions en ligne et d’archivage sécurisé pour les marchés publics et privés à travers le monde.

L’acquisition de Dictao s’inscrit dans la stratégie de développement de Morpho et dans l’affirmation de sa position de leader sur le marché de la sécurité. La forte complémentarité entre les activités des deux sociétés dans l’identité numérique, de la gestion à l’usage des titres d’identité permettra de proposer des solutions complètes et sécurisées aux marchés gouvernementaux et privés (banques, assurances et entreprises) et génèrera un fort potentiel de croissance notamment à l’international grâce au réseau mondial de Morpho. 

« Dictao est un acteur de confiance qui nous fournit, depuis des années, des produits de sécurité numérique dans le cadre de programmes d’identité de grande envergure, » a déclaré Philippe Petitcolin, Président-directeur général de Morpho. « Cette acquisition reflète notre volonté de couvrir la chaîne complète de l’identité numérique afin de garantir une authentification plus sûre et plus simple dans les transactions en ligne. »

« L’intégration de Dictao au sein de Morpho va amplifier la dynamique d’excellence technique et d’innovation qui nous porte depuis plus de 10 ans. Cette nouvelle étape nous engage dans une stratégie internationale », a déclaré Jacques Pantin, Président-directeur général de Dictao. « La forte complémentarité de nos activités va nous permettre d’offrir à nos clients des solutions de sécurité et de confiance complètes et intégrées, répondant exactement aux besoins de la nouvelle économie numérique. »

****

À propos de Morpho
Morpho, filiale de Safran, est le leader mondial sur le marché de la sécurité. La société emploie plus de 8 400 personnes dans 40 pays et a généré en 2013 un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros. L’expertise unique de Morpho réside dans sa capacité à fournir des solutions de sécurité pour les marchés suivants : systèmes d’identification civile, sécurité publique, protection des infrastructures sensibles et des transports, solutions dédiées aux entreprises. Morpho est le leader mondial des systèmes automatisés d’identification biométrique, des documents d’identité biométriques et des systèmes de détection d’explosifs (SDE). Morpho est également l’un des principaux fournisseurs de cartes à puce, de cartes SIM, d’équipements de détection de traces et de terminaux de jeux. Avec des systèmes déployés dans plus de 100 pays, les solutions de Morpho sécurisent et facilitent la vie des personnes dans le monde entier.
Pour plus d’informations : www.morpho.com - www.safran-group.com
Suivez @MORPHO_NEWS sur Twitter


À propos de Dictao
Dictao est l’éditeur logiciel de référence dans le domaine de la sécurité et de la confiance numérique.
Sa plate-forme logicielle permet de garantir la sécurité des échanges numériques et de donner confiance aux utilisateurs grâce à des preuves fiables. Elle assure trois fonctions fondamentales : authentification forte des utilisateurs, sécurisation des transactions (signature électronique), intégrité des informations (coffre-fort numérique et traçabilité). Dictao est le seul éditeur dont la gamme de produits répond à des standards de performance très élevés, est éprouvée dans des contextes d’utilisation variés et est certifiée au niveau EAL3+ de la norme internationale des Critères Communs par l’ANSSI (Agence Nationale à la Sécurité des Systèmes d’Information).
Plus d’information sur www.dictao.com

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 16:50
Sweden to go ahead with Gripen acquisition after Swiss No vote

 

09/01/2014 Defence IQ Press

 

When Switzerland voted No in the referendum to sanction the acquisition of Saab’s Gripen as its next generation fighter jet, it posed a problem for Sweden.

 

The two countries had agreed a co-financing deal to buy the JAS 39 Gripen E to share development costs but when the Swiss public voted against the proposed spending of public money, Sweden needed to decide if it would go ahead.

 

According to defence minister Karin Enström, Sweden will continue with its plan to procure the latest version of the Gripen as a result of heightened regional tension and political instability.

 

"Global developments and Russian action in Ukraine, with troops in the country, underline the importance of us pursuing the acquisition of the next generation fighter aircraft," Enström told public broadcaster SVT.

 

"This is also about our security and defence capability in the future," she added.

 

The 60 Gripen jets – of which Switzerland were meant to buy 22 – are due for delivery in 2018 according to reports.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 16:50
Jean-Yves le Drian et son homologue polonais Tomasz Siemoniak, à l’ouverture du salon MSPO (crédits Guillaume Belan)

Jean-Yves le Drian et son homologue polonais Tomasz Siemoniak, à l’ouverture du salon MSPO (crédits Guillaume Belan)

 

2 septembre, 2014 Guillaume Belan

 

La France à l’honneur

 

Le salon polonais d’armement MSPO (Międzynarodowy Salon Przemysłu Obronnego) a ouvert ses portes à Kilce le lundi 1er septembre, à 200 km au sud de Varsovie. Cette année, l’invitée d’honneur est la France. Jean Yves Le Drian, a donc fait le déplacement malgré un épais brouillard qui a retardé son arrivée et bousculé sa visite sur le pavillon français, hier. Pour sa 22ème édition, MSPO fait le plein, et enregistre une participation en forte hausse : 54 délégations officielles venues de 38 pays visiteront les 25 000 m2 sur lesquels sont installés près de 500 exposants issus de 27 pays. Soit une forte hausse comparé à l’édition 2013. Il faut dire que la Pologne est un marché particulièrement intéressant et dynamique. En fait, le seul pays européen qui se réarme, soutenu par une crise ukrainienne qui inquiète, alors que le reste de l’Europe désarme. « La France comprends les inquiétudes de la Pologne, elle les partage » a annoncé le ministre de la défense français lors de l’ouverture du salon polonais, relevant un « fort resserrement des liens en matière de défense » entre les deux pays. Reste que Varsovie voit d’un mauvais œil la vente du BPC Mistral à la Russie. Une livraison qui pourrait bien plomber les prospects français dans le pays, malgré les assurances de Jean-Yves le Drian que la France considère le lien qui l’unit avec la Pologne « comme un partenariat sur le long terme, dans une dépendance mutuelle consentie ».

 

Plus de 33 milliards d’euros sur 10 ans

 

Varsovie a lancé un processus de modernisation massif de ses forces, avec un budget qui fait bien des envieux: 33,5 milliards d’euros (139 milliards de zlotys) d’ici à 2020 pour la seule partie équipement. Pour les industriels, les prospects sont légions et de nombreux français ont fait le déplacement.

 

Airbus helicopters présente le tandem Caracal et Tigre avec des équipages français qui reviennent d’opex (crédits: G Belan)

Airbus helicopters présente le tandem Caracal et Tigre avec des équipages français qui reviennent d’opex (crédits: G Belan)

 

Déjà d’importantes compétitions sont lancées. Hélicoptères de transport, d’attaque pour lesquels Airbus tente de placer son tandem Caracal et Tigre pour respectivement 70 et 30 hélicoptères. En face l’AW149 d’AgustaWestland, qui bénéficie de sa filiale polonaise, PZL-Swidnik, racheté il y a quelques années et de Sirkosky qui s’appuie lui sur l’industriel PZL Mieliec, racheté en 2007. Autre décision attendue l’année prochaine, celle de la défense aérienne où MBDA et Thales présente le système SAMP/T basé sur le radar Arabel de Thales et le missile Aster de MBDA. En face le Patriot PAC-3 américain. Mais les prospects ne s’arrêtent pas là : sous-marins avec le Scorpene de DCNS, drones pour Sagem, Airbus defence ou Thales, plateforme terrestre pour le Hawkei de Thales, munitions et tourelles aussi avec le Bonus de Nexter et la T40… (FOB reviendra sur certains de ces sujets). La plupart des industriels français sont sur le pieds de guerre, et espèrent réinvestir un pays qui, traditionnellement achète très peu français (dans les 50 millions d’euros de prises de commandes entre 2007 et 2012) alors que les américains sont très présents, et espèrent tirer profit de leur forte implication sur la crise ukrainienne.

 

Restructuration polonaise

 

La défense polonaise a entamé un important virage. Outre le contexte compliqué de la crise ukrainienne, qui réveille d’inquiétants souvenirs, Varsovie, sous l’impulsion de son président Bronislaw Komorowski est entré dans une phase profonde restructuration depuis 2013 : amélioration des structures de commandement et de contrôle, modernisation des équipements et regroupement industriel national avec la volonté de monter en gamme pour les industriels nationaux. Ce qui rend compliquées les choses, à la fois pour les polonais qui doivent mener plusieurs fronts simultanément, mais aussi pour les industriels étrangers qui doivent se plier à des conditions d’offset et de transferts de technologies très importants, un processus baptisé « polonisation ». Un pays donc difficile d’accès mais qui a entamé un virage de modernisation massif et qui devrait devenir un partenaire européen de premier plan en matière de défense.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 16:45
South African soldiers training photo Guy Martin

South African soldiers training photo Guy Martin

 

02 September 2014 by Dean Wingrin - defenceWeb

 

The locally developed Impi tactical modem is fast gaining acceptance within the South African National Defence Force (SANDF) as a cost-effective blue-force tracker, already in use by members of the Special Forces and the South African Air Force (SAAF).

 

Launched in 2011 by Saab Systems South Africa, the 0.6 kg device can either be fitted onto vehicles, aircraft or naval vessels as well as be carried by soldiers. The Impi incorporates a GSM modem, allowing a cell phone network to transmit the tracks. Where no cellphone coverage is available, an embedded Iridium satellite modem is used. It also has a mil-standard data connection, allowing the utilisation of HF, VHF and UHF radios to transmit the tracks.

 

The communications data carrier for the position relay is determined via a “least-cost” mechanism, meaning that the GPRS data channel of the GSM network will automatically be selected if available. Should no GSM network coverage be available, the Impi positional update will automatically be routed via the Iridium satellite network. This means that Impi provides positional updates from any geographic position on Earth, to any designated control system. Data security is ensured by encryption.

 

Impi has been integrated into the Chaka tactical C2 (Command & Control) support software which, according to Cobus Valentine, the Command & Control specialist at Saab Grintek Defence, is the only tool currently used by the SANDF to provide ‘jointness.’

 

“It is capable of two-way data communication. If all other means of communication fails, you can connect the computer to this with Chaka,” Valentine explains. “You can still send and receive messages.”

 

Together with an onboard battery, a panic button is also incorporated into the unit. When pressed, a message will flash on Chaka, giving position, call sign as well as the direction of travel of the person in duress.

 

However, when used for blue force tracking, Chaka is not required as the data can be sent via a Link-ZA IL6 message.

 

Designed from the outset to tough mil-spec criteria, the system was deployed during the multinational Exercise Oxide off the Mozambican coast in September last year as part of a technology demonstration.

 

Valentine told defenceWeb that during the exercise, there was a case where an incident was simulated that involved a submarine.

 

“A Parachute Action Group was flown from Waterkloof onboard a SAAF C-130. The aircraft was tracked as well as the Special Forces members aboard the aircraft. They then jumped over the submarine and while they jumped, the parachutists were tracked. Only when they went under the water did we lose the track, but as soon as they popped up from the water, the track was transmitting again,” Valentine recalled.

 

A further trial was conducted during a combat search and rescue exercise with the Special Forces, first without and then utilising the Impi. Valentine says the difference was astronomical in getting to the person on the ground quickly.

 

Besides the Impi recording tracks which are then available for replay, everything that goes into the system and comes out of it is automatically recorded in a War Diary which is date/time stamped.

 

Special Forces have used the unit operationally on outside deployments for the past two years. The system has been flight certified by the Air Force, with the installation on the Rooivalk conducted under the auspices of Denel. The entire Rooivalk fleet have been installed with the blue force tracking devices, the same as with the C-130 fleet. The Oryx is also having the Impi permanently fitted into the helicopter, connected to the aircraft’s power supply.

 

The SAAF is currently using the commercial Spidertrack aircraft tracking system, which utilises an overseas-based server and the internet to communicate.

 

The Impi software is installed on a server housed at a SAAF facility, meaning only Air Force personnel can access the server and the data that emanates from the blue force tracking devices, greatly increasing operational security.

 

Considering the loss of Malaysia Airlines’ flight MH370 earlier this year, Saab are in discussions with the Civil Aviation Authority (SACAA) to certify a tracker, based on Impi, for commercial installations.

 

Saab is hoping to shortly certify the tracking device on Airbus and Boeing airliners in order for airlines to track their aircraft in real time.

 

In June it was announced that the International Air Transport Association (IATA) confirmed that the Aircraft Tracking Task Force (ATTF) was expected to be in a position to deliver draft options for enhanced global aircraft tracking to the International Civil Aviation Organization (ICAO) in September, leading to presentation to the industry before year-end.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories