Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 16:20
Farnborough : F-35's UK air show appearance ruled out

 

15.07.2014 By: Craig Hoyle - FG

 

The dramatic lifting yesterday of a grounding order on the Lockheed ¬Martin F-35 briefly raised hopes that the stealthy type could make a transatlantic dash to the show, but was followed by late news from Washington that the Joint Strike Fighter will not be able to visit the UK.

An airworthiness board convened by the US Air Force and US Navy on Monday had approved a return to flight order for the F-35 fleet, but under certain limitations. These included a new inspection interval for the Pratt & Whitney F135 engine, and a restricted flight envelope. To remain in place until the root cause of a late June fire has been identified, the measures effectively made the trip to the UK impossible.

 

Read more

Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 10:50
EURONAVAL 2014 - Les industries mondiales de défense navale confirment le leadership du rendez-vous parisien

 

source Euronaval
 

27 au 31 octobre 2014, Paris-Le Bourget / France


A 4 mois de l’ouverture de ses portes au Bourget, le salon professionnel EURONAVAL, exclusivement dédié à la défense navale et à la sécurité maritime, a toutes les cartes en main pour faire de l’édition 2014 un rendez-vous international particulièrement réussi. Plus de 50 % d’exposants étrangers seront présents sur les quelques 15 000 m² de surface d’exposition déjà presque entièrement occupés. Cette 24e édition du leader mondial des salons dédiés au naval militaire et civil sera une nouvelle preuve de l’activité soutenue de ce secteur économique, notamment au Moyen-Orient et en Asie. 


Etat des lieux par Jean-Marie CARNET, Directeur Général d’EURONAVAL

Le dynamisme de l’économie navale mondiale, avec ses multiples composantes - qu’elles soient militaires, de sécurité civile, de sûreté ou de protection de l'environnement - découle des tensions nouvelles autour des espaces océaniques, supports de croissance du XXIe siècle :

" L'espace maritime est de plus en plus stratégique. 80% du commerce mondial, en volume, transite par mer. Fait moins connu mais hautement sensible, les océans sont aussi l’épine dorsale de la mondialisation en hébergeant l’internet océanique, coeur du trafic web international et donc de l’économie mondiale. Avec l'épuisement programmé des ressources terrestres, les Etats cherchent désormais en mer énergie, nourriture, matières premières pour les quelques 9 milliards d’habitants projetés à horizon 2050. Toutes ces données objectives sont à l’origine des grandes manœuvres actuelles des Etats autour des espaces maritimes qui les poussent à s’équiper en conséquence pour défendre les intérêts de leur population respective. Une demande croissante d’équipements garante d’une activité globale soutenue au niveau mondial. "   

EURONAVAL, leader mondial des expositions de défense navale, de sécurité et de sûreté maritime.

Au fil de ses 24 éditions, EURONAVAL est devenu la plus grande plate-forme d'échanges internationaux sur les questions navales et maritimes (hors plaisance). Un statut de leader qui doit beaucoup à l’excellence des industries navales françaises, 6e constructeur mondial et 2e européen, à l’origine de la création de cette biennale en 1968. Cette exposition internationale de 5 jours organisée par le GICAN* est l’équivalent naval du SIAE (salon international de l'aéronautique et de l'espace) organisé par le GIFAS pour l’aéronautique et d’EUROSATORY organisé par le GICAT pour le terrestre, dont la dernière édition mi-juin a connu un large succès. 

La hausse régulière du nombre des délégations officielles de très haut niveau sur EURONAVAL confirme la prise de conscience par les Etats des immenses enjeux liés au « 6ème Continent » de notre planète. Pour répondre à cette prise de conscience, la biennale parisienne répond à l’ensemble des besoins pour les missions de souveraineté dans le domaine naval militaire et depuis quelques années, les actions des Etats en mer liées à la sécurité et sûreté maritime (maintien de l’ordre public en mer, police de la navigation et des pêches, surveillance maritime et côtière).  

Parmi les nouveautés présentées, EURONAVAL proposera des unités de surface, des sous-marins, des embarcations commandos accompagnées de leurs armements et équipements, des drones de surface et sous-marins, des aéronefs, des AUSV (autonomous unmanned surface vehicules), ainsi que de nouveaux concepts notamment liés à la furtivité.

Plus qu’un salon professionnel, EURONAVAL est la vitrine internationale de la technologie qui rassemble l’ensemble des décideurs et acheteurs du monde entier et le panel complet des industriels, concepteurs et fournisseurs de matériels, de systèmes simples et complexes, ainsi que des services associés. 


* Le GICAN, Groupement des Industries de Construction et Activités Navales, compte 159 sociétés adhérentes (juin 2014) qui représentent environ 8,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé et plus de 40 000 emplois directs.

EURONAVAL 2014 innove   

Côté exposants, EURONAVAL accueillera les pavillons de nouvelles nations aux ambitions déclarées dans le secteur naval avec l’Inde et l’Australie. La Belgique, les Emirats Arabes Unis et la Turquie feront également, pour la première fois, leur entrée sur la biennale. 

Les technologies innovantes seront également mises en lumière avec la création de « l’Espace simulation et réalité immersive ». Pour la première fois sur EURONAVAL, délégations, exposants, journalistes et visiteurs auront accès aux technologies immersives 3D, à la réalité virtuelle et augmentée dédiée au naval sur un espace animé par de prestigieux partenaires. Ces technologies concernent aussi bien la conception et la construction des navires, la revue de projets, la formation des opérateurs et des personnels de production, les étapes du cycle de vie d’un produit appliquées au transport maritime, à la défense navale, à la sécurité-sûreté maritime ou à l’exploration sous-marine. 

Conférences et Workshops

Un effort particulier a été fait pour l’édition 2014 afin d’intégrer une participation internationale significative dans deux des trois grandes conférences plénières proposées. 

Mardi 28 octobre : « Evolution des types de conflits en mer d’ici à 2025 », accompagnée d’une appréciation sur l’adéquation des moyens technologiques pour résoudre les problèmes sécuritaires.

Mercredi 29 octobre : « Apport de la coopération internationale pour maintenir un outil industriel puissant » ou les modes de coopération internationale à travers les transferts de technologie et la nécessité de disposer d’un outil industriel performant pour une exploitation raisonnée et sécurisée des richesses maritimes. 

Avec les workshops, les équipementiers et prestataires de services pourront proposer leurs idées sur les technologies de demain qui répondront aux besoins exprimés par les grands donneurs d’ordres nationaux et étrangers. 

Les rendez-vous BtoB seront organisés par la CCI Paris-Île de France et le réseau Entreprise Europe Network qui assurera la promotion des Business Meetings à travers 52 pays partenaires, le European Enterprise Network (EEN). Ce partenariat avec EEN favorisera l'identification dans leurs pays respectifs des grands comptes ou donneurs d'ordres correspondant à une cible définie auparavant par et avec le GICAN.

Les Trophées EURONAVAL
Accueillant une forte proportion d'exposants étrangers et un visitorat très largement international, EURONAVAL est un évènement de référence mondiale. Toutes les récompenses décernées sur la biennale sont des labels d’excellence. Les Trophées EURONAVAL sont ouverts aux innovations internationales dans deux des trois catégories : un Trophée innovation sur le thème navire du futur et un Trophée innovation sur le thème de la sécurité maritime ; le troisième Trophée, celui de la performance, récompense la PME/ETI française ayant mis en place le meilleur projet d’exportation, de diversification, d’implantation ou de partenariat à l’export. 

Le Campus naval d’EURONAVAL
Lancé lors d'EURONAVAL 2012 sous l’égide du GICAN, le Campus Naval rassemblera en 2014 les principaux organismes de formation initiale et continue aux métiers navals qui feront la promotion de l’accès aux métiers de la filière industrielle navale, une filière de haute technologie. 

EURONAVAL 2014 en quelques chiffres 
  • Plus de 350 exposants 
  • Plus de 50% d’exposants étrangers représentant 27 pays  
  • 15 000 m² de surface d’exposition 
  • Plus de 90 délégations officielles attendues de 65 pays 
  • 350 journalistes attendus 

Plus d’informations sur : www.euronaval.fr 
Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 10:50
Christian Bréant joins Thales as VP, Director Advanced Studies and Strategic & Economic Intelligence

 

July 10, 2014 Thales Group

 

Christian Bréant has joined Thales as VP, Director Advanced Studies and Strategic & Economic Intelligence within the Group's Strategy, Research and Technology department, led by Hervé Multon. Since 2008, Christian Bréant has been Director of Research & Technology (R&T) at the European Defence Agency.

 

A graduate of the École Polytechnique and ENSTA Paris Tech (École Nationale Supérieure de Techniques Avancées), Christian Bréant, 58, began his career in the French Defence Procurement Agency (DGA) in 1985, after completing a doctorate in laser physics at the French National Centre for Scientific Research (CNRS) and postdoctoral training in the United States.

 

In 1992, he joined the office of France's Chief of Defence Procurement, where he launched the project to set up the Palaiseau scientific defence cluster, and later became Deputy Director of R&T at the DGA.

 

Following three years as Deputy Director of the DGA's Industrial Affairs and Cooperation, he was appointed Director of the Defence Analysis Centre (CAD) in 2000, after completing further training at the foremost French military academy, the Centre des Hautes Études Militaires, and France’s Institut des hautes études de la défense nationale.

 

In 2004, he became Director of R&T for Defence & Security and Deputy Director for Technology Strategy at the DGA.

 

Christian Bréant was elected as a member of the Academy of Technology at the Institut de France in 2005. He is an Officer of both France's Légion d’Honneur and its Ordre National du Mérite.

Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 07:50
MBDA Presents STRATUS, Flexible Missile Effects for the Future Battlespace

 

14/07/2014 by MBDA

 

MBDA is unveiling CVW101 STRATUS, its latest Concept Visions project, at the Farnborough International Airshow 2014. STRATUS provides a transformational, innovative approach to Command & Control and Mission Control of Missile Systems across domains (land, air and naval) and platforms, maximising the use of the weapon resources available in the battlespace in order to optimise the delivery and timeliness of effects.

 

“Our approach to the future battlespace places the warfighter at the centre of the deployed weapon system resources with the ability to transparently use the best resources available through clear, simple presentation of information for decision making”, explains Sandro Petrizzelli, Head of MBDA’s Concept Visions 2014 international team. “Our aim was to deliver the concept of a distributed architecture which would optimise the operational efficiency of deployed missile systems. We are making all resources, sensors and effectors deployed in the theatre available to form part of the warfighter’s local weapon system, with direct and easy access.

 

This is why we say STRATUS creates a theatre-wide virtual weapon system, delivering tremendous efficiencies in terms of robustness, fire power, combination of effects, and reaction time.

 

To engage emerging types of threats, armed forces will not only need to have the kind of weapon systems we have showcased over the four previous years of Concept Visions, but they will also need to have access to many, varied weapon system assets at very short notice. For instance, immediate fire support may be needed from across the entire deployed set of weapon assets and not only from a locally deployed unit.

 

In twenty years from now,we expect that our Armed Forces will face a more complex, dynamic and uncertain battlespace. Connectivity will continue to improve not only for allies but also for their adversaries, allowing aggressors to better combine air, land and naval attacks with the aim of creating surprise effects and saturating defences.”

 

To deliver this, STRATUS brings together many key techniques: sharing weapon system resources, distributed coordination and use of a common, core interface for the command and control of all deployed and available weapon systems. The benefit lies in the enhancement of the collaboration between deployed weapon systems, providing higher levels of efficiency, flexibility and robustness at battlefield level. For a given level of capability, fewer assets will be needed, as they are shared in a more effective way across the battlefield.

 

Resources Sharing, C2 auto-coordination

 

At the heart of STRATUS is a principle of limitless sharing of weapon resources. Each deployed resource (launchers, control nodes and sensors) is no longer dedicated to a single weapon system, but becomes accessible, through in-built “plug and fight” functionality, to any equipped control node or dismounted infantry throughout the shared resource pool, leading to flexible, robust and efficient deployments.

 

This is combined with distributed architecture, where command and control nodes are able to auto-coordinate themselves. Taking advantage of their deep knowledge of available sensors and effectors, these nodes are able to propose to the user the most effective combination of available weapon resources for a given mission or task, allowing STRATUS to maximise effect capabilities in any situation.

 

Unified User Interface & Decision Support

 

By creating shared pools of weapon resources, users can have access to a wider variety of effects to exploit. While more options could bring more complexity, STRATUS cuts through to the critical information that a user needs, with task support and advanced decision aids delivered through a common core interface across weapon systems and personnel in the field.

 

When an effect is asked for, appropriate solutions are generated by STRATUS throughout the pool and returned to the user, reducing the amount of repetitive workload on the users while ensuring precise and rapid responses. Options are presented to the user with critical information to make a quick decision, with detail never more than a short step away through a layered user interface architecture.

 

MBDA Future Systems Director, Mark Slater says: “Following five years of Concept Visions and a continuing strategy to deliver increased modularity to our missile system solutions, we are able through STRATUS to deliver greater efficiency, effectiveness and a significant reduction in the need for dedicated training for the different missile systems deployed in the future battlespace.”

Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 07:45
Boeing and Paramount sign defence and security agreement

 

15 July 2014 by defenceWeb

 

Boeing and Paramount Group today at the Farnborough International Airshow signed a memorandum of collaboration to jointly develop defence and security opportunities in key international markets.

 

The agreement will allow Boeing and Paramount to apply their complementary strengths in providing aircraft and land systems solutions for customers in Africa and other major markets that face a range of security challenges, Boeing said in a statement. Those include border security; heavy airlift of products and personnel across vast distances; coastal piracy and anti-poaching; and disaster and humanitarian relief as part of future coalition efforts.

 

Platforms being explored under the collaboration include various Boeing rotorcraft, unmanned aerial systems and related support services, as well as Paramount’s portfolio of land vehicles and aerospace systems capabilities.

 

“Boeing and Paramount will be able to provide new or existing customers with a unique partnering of defence solutions and capabilities, including the retrofitting or refurbishment of existing platforms, systems integration, as well as training and maintenance support for any new acquisitions,” said Chris Chadwick, president and CEO of Boeing Defence, Space and Security. “Together we will be able to offer African customers the full scope of defence and security needs from two global leaders in their respective fields.”

 

"Africa is one of the world’s fastest-growing markets for aerospace and defence equipment, and we are very pleased to be partnering with Boeing to combine our various capabilities to better serve our customers in Africa and elsewhere,” said Ivor Ichikowitz, Paramount Group chairman. “Paramount has extensive world-class design, development and manufacturing capability in Africa, which we consider to be an asset of the continent. It has for many years been our policy to identify best-of-breed partners to collaborate with in growing our African capability.”

 

Boeing’s defence portfolio includes the KC-46 tanker, 737 Airborne Early Warning platform, ScanEagle unmanned aerial vehicle, P-8 Poseidon maritime patrol aircraft, CH-47 Chinook transport helicopter and AH-64 Apache and AH-6i combat helicopters while Paramount offers armoured vehicles, UAVs, patrol vessels and aircraft upgrades, amongst others.

Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 07:20
F-35: The Complete Guide to the Joint Strike Fighter

 

source DefenceIQ

 

The F-35 Lightning II is Lockheed Martin’s 5th Generation fighter, combining advanced stealth with fighter speed and agility, fully fused sensor information, network-enabled operations and advanced sustainment.

 

Three distinct variants of the F-35 will replace the A-10 and F-16 for the U.S. Air Force, the F/A-18 for the U.S. Navy, the F/A-18 and AV-8B Harrier for the U.S. Marine Corps, and a variety of fighters for at least ten other countries.

 

This guide is designed to give you an overview of the F-35 variants, some of the new technologies the JSF is adopting and which countries and companies are participating in the programme.

 

Lt Gen Christopher C. Bogdan, the Program Executive Officer for the F-35 Lightning II Joint Program Office, has been confirmed as a speaker at the International Fighter conference, taking place in London in November.

 


Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 05:50
MBDA présente la cuvée 2014 de son « Concept Visions »

Avec Stratus, l’opérateur dispose d’une présentation claire de tous les capteurs et armements sous son contrôle

 

15 juillet, 2014 Frédéric Lert (FOB)

 

C’est à présent une tradition : depuis cinq ans, MBDA présente chaque année son projet « concept visions ». Un exercice de style destiné à promouvoir des technologies, interroger les utilisateurs finaux sur des besoins futurs à une échéance relativement lointaine, 20 ans et plus. Concept Visions n’est pas un programme et ne donnera pas lieu à un développement : c’est une initiative devant permettre à une équipe multinationale et jeune du missilier de développer sa créativité. L’an dernier, l’étude portait sur un missile surface-sol à longue portée « Hoplite ». Cette année, le salon de Farnborough est l’occasion de mettre en lumière le système Stratus.

 

« Stratus est une approche pour faire communiquer les systèmes d’armes et permettre, in fine, d’accéder directement à leurs armements » explique Laurent de Moussac, le seul français de l’équipe Concept Visions 2014. Les cinq autres participants sont anglais, italiens et allemand. « Avec Stratus, nous allons jusqu’à l’engagement complet du système d’arme. L’opérateur devant sa console dispose d’une présentation claire et simple de tous les capteurs et armements sous son contrôle, aussi bien sur des plateformes terrestres, aériennes que maritimes. Et il a tout le loisir d’utiliser celui qui lui offre les meilleurs résultats pour un effet recherché. Le système permet de transférer l’autorité au plus près des systèmes d’armes pour une efficacité optimale, tout en respectant la chaîne de commandement existante…  ».

 

Concrètement, les six jeunes ingénieurs ont pu réfléchir à des éléments portant sur l’interface homme-machine, sur les besoins en formation de l’opérateur, du partage des sessions d’engagement, les besoins en bande passante pour faire communiquer l’ensemble des systèmes et obtenir au bout du compte un système d’arme unique et virtuel à l’échelle d’un théâtre d’opération.

 

« Nous avons travaillé pendant six mois sur cette idée » poursuit Laurent de Moussac. « Nous avons exploré les grands principes en matière de partage des ressources, coordination, interfaçage des systèmes de commandement et de contrôle (C2) qui ont ensuite été soumis à un panel d’experts qui a passé nos propositions au crible ».

 

A long terme, l’enjeu très concret pour MBDA est de savoir faire communiquer ses capteurs et missiles : que chaque système d’armes devienne accessible, via une fonctionnalité « plug and fight »  déjà intégrée, à tout centre C2 ou même à tout combattant débarqué. Pour que par exemple un chef de section au contact puisse commander le tir d’un missile depuis un navire, un avion ou une batterie terrestre. Pour chaque demande d’effet, Stratus génère des solutions adaptées en se basant sur l’ensemble des ressources disponible et les présente à l’utilisateur.

 

« Nous avons travaillé sur des principes que l’on pourrait implémenter progressivement dans les équipements MBDA pour les rendre aptes à cette fonctionnalité » précise enfin Laurent de Moussac. « Un peu comme l’apparition du Wifi qui a été précédée de l’équipement d’une large gamme d’appareils avec les bons moyens de communication, partagés par tous ».

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:50
Farnborough Airshow: UK to invest £1.1 billion in counter terror capabilities says Cameron, but F-35 still grounded

 

07/14/2014  Andrew Elwell - DefenceIQ

 

British Prime Minister David Cameron today announced a £1.1 billion boost to the Armed Forces and the government's cyber secruity defences. The investment includes an £800 million intelligence, surveillance, target acquisition and reconnaissance package to bolster Special Forces capabilities in response to the threat of global terrorism and hostage taking.

 

Speaking at the Farnborough International Airshow, Cameron said the investment was possible thanks to the government’s cost-cutting measures and MOD’s careful management of its finances.

 

The new funding also includes an investment of £300 million in existing capabilities including a new E-Scan radar for Typhoon and the purchase of Ice Patrol Ship HMS Protector.

 

“Having modern, technologically advanced and flexible armed forces to protect us and our interests is vital,” said Cameron.

 

“We are also taking action to sustain our thriving defence industry, as part of our long-term economic plan to back business, create jobs and secure a brighter future for hardworking people.”

 

Ahead of his appearance at Farnborough the PM wrote an article in The Telegraph warning against new threats and “unseen enemies.”

 

“There are those who believe we would be safer if we fundamentally retreated from the world,” wrote Cameron.

 

“They see new warships and military investment and imagine a Government bent on foreign adventurism. But the plain fact is that in the 21st century, you cannot defend the realm from the white cliffs of Dover.

 

“Terrorist plots hatched thousands of miles away threaten to cause harm on our streets. When fragile and lawless states fracture, migration flows can affect us right here.”

 

The Prime Minister also announced the establishment of a UK Defence Solutions Centre in Farnborough to bring together industry, with support from government, to develop the new defence technologies of the future and identify future market opportunities.

 

The investment is good news for the Armed Forces and Britain’s defence industry, not to mention being a welcome distraction from the F-35’s failure to appear at the show. The Joint Strike Fighter was due to make its international debut last week at RIAT in Gloucestershire but an engine fire in June grounded the entire fleet while investigations are carried out.

 

While said to be an isolated incident and “not a [long-term] setback to the programme” by Lt. Gen. Bogdan, it’s certainly another embarrassing hiccup for the F-35. However, fortunately Lockheed Martin is prioritising pilot safety ahead of the inevitable PR headache. That is the right decision.

 

Rarely mentioned in the media these days without being cited as the “troubled F-35 programme,” commentators and analysts are losing patience with the costly next generation fighter. A delegation of high profile politicians, including Frank Kendall, the DoD's chief weapons buyer, and F-35 industry representatives held a press conference at Farnborough to discuss the current state of the project.

 

They've had a decades-long staring contest with critics and remain absolutely steadfast in their commitment to the programme, despite finding it increasingly difficult not to blink.

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:35
Bangladesh orders two AW139 helicopters from AgustaWestland

The AW139 belongs to AgustaWestland's family of new generation helicopters. Photo AgustaWestland - A Finmeccanica Company.

 

15 July 2014 airforce-technology.com

 

Bangladesh has ordered two AW139 intermediate twin-engine helicopters, along with a support and training package, from AgustaWestland.

 

The Finmeccanica subsidiary will supply the helicopters by the end of 2015.

 

The helicopters are expected to be operated by the air force to perform maritime search-and-rescue (SAR) operations in all weather conditions. They will also be used to conduct missions in support of maritime security and disaster relief.

 

The advanced mission configuration of the Bangladeshi AW139s will include search / weather radar, forward looking infrared, search light, rescue hoist, emergency floats and a four-axis dual digital automatic flight control system with hover and SAR modes.

 

 

Powered by two Pratt & Whitney PT6C turboshaft engines, the AW139 is a 15-seat medium-sized helicopter.

"The helicopters are expected to be operated by the air force to perform maritime search and rescue operations."

 

In addition to SAR, the helicopter is widely used for offshore passenger transport, law enforcement, emergency medical service, VIP / corporate transport and firefighting.

 

The chopper belongs to AgustaWestland's family of new generation helicopters, and has the same flight characteristics and safety features as the other members, such as the AW169 and AW189.

 

All three helicopters share common cockpit concept and design philosophy.

 

AgustaWestland has simultaneously won contracts for the supply of one AW139 each for Japan and the UK.

 

The Yokohama City Fire Department in Japan has ordered an AW139, the second in its fleet, while an undisclosed customer from the UK has ordered the helicopter for VIP transport.

 

Last week, Australia ordered six helicopters for emergency medical service.

 

AgustaWestland has more than 770 orders for AW139 from 60 countries including Italy, Spain, Estonia, Japan, South Korea, Malaysia, Sweden and the UK.

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:25
Brazil and Colombia sign joint agreement. Photo: Cotecmar

Brazil and Colombia sign joint agreement. Photo: Cotecmar

 

07/14/2014  Defence IQ Press

 

Brazil and Colombia have agreed to jointly develop the Amazon Patrol Vessel (Buque Patrullero Amazónico - BPA), a specialist patrol vessel for the river Amazon to increase surveillance and reconnaissance throughout the region.

 

Colombia’s government-owned Cotecmar (the Corporation for Science and Technology Development of the Naval, Maritime and Fluvial Industry) and Brazil’s Projeto Navais Management Company Emgepron will lead the project in collaboration with Brazilian and Colombian Navy engineers.

 

Cotecmar explained in a briefing note that this agreement is the second stage of the international cooperation signed by the defence ministers of Colombia and Brazil during a bilateral meeting in Bogota. In the first stage, Brazil acquired four Cotecmar LPR-40 river patrol boats for $6.4 million, according to Iñigo Guevara.

 

Senior Navy and Coast Guard chiefs from around the world will assemble at the OPV conference in Dublin to discuss the challenges of maritime policing including piracy, smuggling, search and rescue, pollution monitoring, fisheries protection and EEZ patrol. Find out more below.

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:20
Avion ravitailleur : le KC-46 de Boeing devrait coûter plus cher

 

15 juillet 2014 Usinenouvelle.com

 

Boeing pourrait devoir assumer des coûts de développement nettement supérieurs à ses prévisions pour le KC-46, le futur avion ravitailleur de l'armée de l'air américaine, même si le contrat prévoit que le constructeur assume seul ces dépassements, a déclaré le responsables des achats du Pentagone.

 

Frank Kendall, secrétaire adjoint à la Défense des Etats-Unis, a déclaré à des journalistes dimanche soir que le programme évoluait convenablement mais que plusieurs événements imprévus se traduisaient par une augmentation de son coût.

 

Boeing et le Pentagone sont en désaccord sur le montant du dépassement potentiel, notamment parce que le constructeur estime que les coûts des essais en vol seront inférieurs aux prévisions de l'administration.

 

"Nous nous attendons bien à un dépassement que Boeing devra assumer", a dit Frank Kendall. "C'est simplement une question d'amplitude du dépassement. Nous considérons que le chiffre sera nettement plus élevé qu'ils ne l'ont admis jusqu'à présent."

 

Boeing n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat sur le montant du dépassement.

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 15:50
French Defence Minister visits Airbus Group at Farnborough Airshow 2014

Members of the Airbus Group Top Management welcomed French Defence Minister Le Drian at Farnborough International Air Show 2014. From left to right: Airbus Group Chief Strategy and Marketing Officer, Marwan Lahoud; Airbus Defence and Space CEO, Bernhard Gerwert; Airbus Group CEO, Tom Enders and French Defence Minister Jean-Yves Le Drian.

 

15 July 2014 Airbus Group

 

On the second day of the Farnborough International Air Show, Airbus Group’s top management welcomed Jean-Yves Le Drian, French Minister of Defence, Patricia Adam, Chairman of the French National Defence Commission, and Laurent Collet-Billon, Chief Executive of the French Procurement Agency.

 

“We are committed to France, as it is not only one of our key customers, but also one our most important partners,” said Marwan Lahoud, Airbus Group Chief Strategy and Marketing Officer. “Airbus Group is the first industrial supplier for the French armed forces. Defence is part of our strategy and remains a solid industrial basis for the Group."

 

At the centre of the discussions during the visit, were the Airbus A330 MRTT, the most capable tanker and transporter currently on offer and in production, and Unmanned Aerial Systems (UAS), in which Airbus is the leading company in Europe.

 

About Airbus Group

 

Airbus Group is a global leader in aeronautics, space and related services. In 2013, the Group – comprising Airbus, Airbus Defence and Space and Airbus Helicopters – generated revenues of € 57.6 billion (restated) and employed a workforce of around 139,000 (restated).

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:30
Accord USA/Qatar sur la vente d'hélicoptères Apache, de missiles Patriot

 

15/07/2014 zonebourse.com

 

Les Etats-Unis et le Qatar ont conclu lundi un accord d'un montant évalué à 11 milliards de dollars (8 milliards d'euros) portant sur la livraison à l'émirat d'hélicoptères de combat Apache ainsi que de missiles Patriot et Javelin.

 

L'accord a été conclu au Pentagone par le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel et par son homologue qatari Hamid ben Ali al Attiah.

 

Le Qatar et les Etats-Unis ont signé en décembre un accord décennal de défense encadrant les relations entre forces américaines et qataries permettant le maintien des bases américaines dans la région. (Peter Cooney, Nicolas Delame pour le service français)

patriot-missile-system

patriot-missile-system

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:30
Patriot in Turkey photo Nato

Patriot in Turkey photo Nato

 

14/7/14 – LaCroix.com

 

L'émirat du Qatar va acquérir pour 11 milliards de dollars de missiles Patriot (Raytheon) et d'hélicoptères d'attaque Apache auprès des Etats-Unis, ont annoncé des responsables du Pentagone à l'AFP lundi.

 

Le ministre de la Défense du Qatar, Hamid ben Ali Al-Attiyah, a signé le contrat à l'issue d'entretiens avec son homologue américain Chuck Hagel à Washington, ont précisé ces responsables qui s'exprimaient sous le couvert de l'anonymat.

 

Le Qatar entend ainsi s'équiper pour contenir la menace qu'il voit dans l'Iran voisin, expliquent-ils.

 

Dans le détail, l'émirat acquiert une dizaine de radars et 34 lanceurs de missiles Patriot, fabriqués par le groupe de défense américain Raytheon, et destinés à la défense anti-missile. En outre, Doha achète 24 hélicoptères d'attaque Apache et des missiles anti-char Javelin, selon les mêmes sources.

 

Il s'agit du plus gros contrat d'armement passé cette année par les Etats-Unis.

 

L'avionneur américain Boeing est de son côté en compétition avec le britannique BAE Systems et le français Dassault pour fournir au Qatar des avions de chasse.

 

Dans ce contexte, la vente de lundi est "un bon signe" pour Boeing, s'est réjoui un haut responsable du Pentagone.

 

Les Etats-Unis, a-t-il poursuivi, veulent continuer à être "le fournisseur de choix" du Qatar et d'autres Etats du Golfe en termes d'armement.

 

C'est la première fois que le Qatar se dote de missiles Patriot, tandis que d'autres pays du Golfe comme le Koweït, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis en ont déjà acheté par le passé.

 

Les responsables américains pressent depuis longtemps leurs partenaires du Golfe de mettre en place un réseau coordonné de défense anti-missile pour faire face à la menace de l'Iran, mais une telle coopération a mis du temps à s'installer.

 

La vente de ces armes va améliorer les relations diplomatiques et de sécurité des Etats-Unis avec le Qatar, a estimé l'un des responsables, malgré des différends qui persistent sur le dossier syrien et notamment l'aide de Doha à certains groupes rebelles jugés trop radicaux par Washington.

 

"C'est un investissement dans la prochaine génération (de dirigeants militaires)... C'est un investissement sur le long terme", a souligné l'un des responsables.

 

D'autant que le Qatar abrite le Centre des opérations aériennes combinées (CAOC), capital pour l'armée américaine car les hauts responsables militaires y supervisent leurs avions de combat en Afghanistan et surveillent le trafic aérien à travers le Moyen-Orient.

 

La vente de ces armes sera également bénéfique à l'économie américaine, selon ces responsables, qui citent le chiffre de 54.000 emplois créés dans le cadre du contrat signé avec le Qatar.

 

Les missiles Patriot valent plus de 7 milliards de dollars, les hélicoptères Apache plus de 3 milliards et les missiles anti-char Javelin près de 100 millions, selon les mêmes sources.

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:30
Patriot in Turkey photo Nato

Patriot in Turkey photo Nato

 

14/7/14 – LaCroix.com

 

L'émirat du Qatar va acquérir pour 11 milliards de dollars de missiles Patriot (Raytheon) et d'hélicoptères d'attaque Apache auprès des Etats-Unis, ont annoncé des responsables du Pentagone à l'AFP lundi.

 

Le ministre de la Défense du Qatar, Hamid ben Ali Al-Attiyah, a signé le contrat à l'issue d'entretiens avec son homologue américain Chuck Hagel à Washington, ont précisé ces responsables qui s'exprimaient sous le couvert de l'anonymat.

 

Le Qatar entend ainsi s'équiper pour contenir la menace qu'il voit dans l'Iran voisin, expliquent-ils.

 

Dans le détail, l'émirat acquiert une dizaine de radars et 34 lanceurs de missiles Patriot, fabriqués par le groupe de défense américain Raytheon, et destinés à la défense anti-missile. En outre, Doha achète 24 hélicoptères d'attaque Apache et des missiles anti-char Javelin, selon les mêmes sources.

 

Il s'agit du plus gros contrat d'armement passé cette année par les Etats-Unis.

 

L'avionneur américain Boeing est de son côté en compétition avec le britannique BAE Systems et le français Dassault pour fournir au Qatar des avions de chasse.

 

Dans ce contexte, la vente de lundi est "un bon signe" pour Boeing, s'est réjoui un haut responsable du Pentagone.

 

Les Etats-Unis, a-t-il poursuivi, veulent continuer à être "le fournisseur de choix" du Qatar et d'autres Etats du Golfe en termes d'armement.

 

C'est la première fois que le Qatar se dote de missiles Patriot, tandis que d'autres pays du Golfe comme le Koweït, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis en ont déjà acheté par le passé.

 

Les responsables américains pressent depuis longtemps leurs partenaires du Golfe de mettre en place un réseau coordonné de défense anti-missile pour faire face à la menace de l'Iran, mais une telle coopération a mis du temps à s'installer.

 

La vente de ces armes va améliorer les relations diplomatiques et de sécurité des Etats-Unis avec le Qatar, a estimé l'un des responsables, malgré des différends qui persistent sur le dossier syrien et notamment l'aide de Doha à certains groupes rebelles jugés trop radicaux par Washington.

 

"C'est un investissement dans la prochaine génération (de dirigeants militaires)... C'est un investissement sur le long terme", a souligné l'un des responsables.

 

D'autant que le Qatar abrite le Centre des opérations aériennes combinées (CAOC), capital pour l'armée américaine car les hauts responsables militaires y supervisent leurs avions de combat en Afghanistan et surveillent le trafic aérien à travers le Moyen-Orient.

 

La vente de ces armes sera également bénéfique à l'économie américaine, selon ces responsables, qui citent le chiffre de 54.000 emplois créés dans le cadre du contrat signé avec le Qatar.

 

Les missiles Patriot valent plus de 7 milliards de dollars, les hélicoptères Apache plus de 3 milliards et les missiles anti-char Javelin près de 100 millions, selon les mêmes sources.

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 11:50
viseur de casque Scorpion - photoThales

viseur de casque Scorpion - photoThales

 

14 juillet Aerobuzz.fr

 

Au terme d’un appel d’offres très ouvert, le viseur de casque Scorpion de Thales a été choisi par Airbus Helicopters pour équiper ses futurs systèmes d’armes embarqués. Le système Scorpion sera donc un équipement standard à bord des nouvelles plateformes de l’hélicoptériste, ou dans le cadre de ses programmes de rétrofit.

 

Scorpion permet d’afficher une symbologie couleur et de l’imagerie vidéo pour les missions réalisées de jour et de nuit, outre ses capacités d’acquisition d’objectif, dans un environnement visuel potentiellement dégradé. Il confère ainsi aux hélicoptères armés une excellente appréhension de la situation tactique, se traduisant par une efficacité considérablement accrue. Ce viseur réduit la charge de travail des pilotes d’hélicoptères de combat, facilite les échanges entre les membres de l’équipage et contribue à améliorer les niveaux de sûreté et de sécurité. Scorpion est totalement interchangeable entre casques/pilotes, ce qui permet de réduire le nombre total d’équipements nécessaires sur une flotte. Il utilise la technologie brevetée de détection de posture hybride opto-inertielle HOBiT (Hybrid Optical based Inertial Tracking) pour une précision et une fiabilité maximales, avec une intrusion minimale dans le cockpit. Pour les missions de nuit, Scorpion est associé à des jumelles de vision nocturne (NVG) standard, permettant d’assurer le même niveau de performance, avec affichage combiné de la symbologie couleur et image vidéo, et avec l’imagerie fournie par les jumelles de vision nocturne.

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:50
A400M arrives at Farnborough Airshow

 

14 juil. 2014 Airbus DS

 

A400M arrives at Farnborough Airshow

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:50
F35 Horizontal Tails stress testing at Brough

 

14.07.2014 BAE Systems

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:20
L-ATV vehicle Photo Oshkosh Corporation

L-ATV vehicle Photo Oshkosh Corporation

 

13.07.2014 Oshkosh

 

OSHKOSH, Wis. -- Oshkosh Defense, a division of Oshkosh Corporation (NYSE: OSK), reached a milestone in the U.S. Department of Defense’s (DoD’s) Joint Light Tactical Vehicle (JLTV) program by completing Net-Ready testing with the Oshkosh Light Combat Tactical All-Terrain Vehicle (L-ATV).

 

“We are pleased that our JLTV has demonstrated its capability to transfer critical data from onboard systems to external networks during this testing and evaluation process,” said U.S. Marine Corps Colonel (Retired), John Bryant, senior vice president, Defense Programs for Oshkosh Defense. “This is another important milestone in what has been an exemplary procurement program by the DoD, which will provide the protection and mobility our service men and women need for future missions.”

 

A core element in developing the next-generation light vehicle is fully supporting the execution of operational activities and information exchanges identified in DoD Enterprise Architecture, while satisfying the JLTV’s technical requirements for the transition to Net-Centric military operations. Oshkosh recently completed this testing at the Electronic Proving Grounds at Fort Huachuca, Arizona – the United States Army’s developmental test center for Command, Control, Communications, Computers, Cyber and Intelligence (C5I) capabilities.

 

Oshkosh Defense has successfully completed every milestone to date throughout the JLTV program’s Engineering and Manufacturing Development (EMD) phase, including the design understanding review, manufacturing readiness review and on-time delivery of 22 prototype vehicles 12 months after the start of the EMD phase. As an Original Equipment Manufacturer, Oshkosh has an in-house team of C4ISR experts who designed the C4ISR solution for the fully integrated JLTV EMD prototype vehicles it has delivered for the program.

 

Oshkosh is providing vehicle training and support throughout the 14 months of robust military testing during the EMD phase. The JLTV is expected to fill a significant capability gap that exists between larger MRAP vehicles and the aging High-Mobility Multipurpose Wheeled Vehicles (HMMWV) fleet.

 

Leveraging a 97-year history of innovation, Oshkosh has developed a state-of-the-art vehicle that redefines protection, extreme off-road mobility and the very meaning of the term “mission-ready.”

Repost 0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 10:50
First paratrooping trials of the A400M - photo Airbus DS

First paratrooping trials of the A400M - photo Airbus DS

 

14 juillet, 2014 Frédéric Lert

 

Pendant que l’Allemagne fait du sport et que la France défile, Airbus annonce avoir réalisé une première série de tests de parachutages par les portes latérales sur son A400M. Des parachutistes espagnols (Airbus Military est basée à Seville, dans le sud de la péninsule) ont participé à ces essais qui se sont tenus en France et en Espagne. Le programme d’essais s’est étalé sur onze vols, le dernier permettant le largage de vingt soldats, dix par chaque porte latérale depuis une hauteur d’environ 450m. L’A400M peut recevoir jusqu’à 116 parachutistes équipés, soit deux fois plus qu’un Transall.

Et pendant ce temps [l'A400M]… (màj)Et pendant ce temps [l'A400M]… (màj)Et pendant ce temps [l'A400M]… (màj)
Et pendant ce temps [l'A400M]… (màj)Et pendant ce temps [l'A400M]… (màj)
Repost 0
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 11:40
Ka-52 photo Russian Helicopters

Ka-52 photo Russian Helicopters

 

MOSCOU, 11 juillet - RIA Novosti

 

La Russie présentera au Salon de Farnborough (banlieue de Londres) son matériel aéronautique le plus sophistiqué, a annoncé vendredi l'exportateur d'armements russe Rosoboronexport dans un communiqué.

Le Salon aérospatial de Farnborough se déroulera du 14 au 20 juillet. Cependant, certains de ses membres n'ont toujours pas reçu de visas. 

Selon une information publiée auparavant par RIA Novosti, un des plus grands exportateurs russes d'armements, le Service fédéral de coopération technico-militaire, n'enverra pas sa délégation au Salon. Les exportateurs russes y seront représentés par la société publique Rosoboronexport.

"Nous participons traditionnellement à ce salon réputé et y présentons les derniers-nés de notre industrie aéronautique, ainsi que les modèles les plus prometteurs conçus pour l'exportation", a déclaré le chef de la délégation de Rosoboronexport, Sergueï Kornev, cité dans le communiqué. 

 

Les avions militaires russes en images > >

 

La délégation russe envisage notamment de présenter des hélicoptères et des avions de combat aux délégations des pays du Proche-Orient, d'Amérique latine et du Sud-Est asiatique.

Selon le document, les clients potentiels seront particulièrement intéressés par le chasseur polyvalent extrêmement maniable Su-35, les chasseurs multirôle MiG-29M et MiG-29M2, l'avion de combat et d'entraînement Yak-130, l'avion de transport militaire Il-79MD-90A, les hélicoptères d'attaque Mi-35M, Mi-28NE et Ka-52, ainsi que par d'autres appareils.

 

Les hélicoptères militaires russes modernes > >

 

Il est également prévu de mettre l'accent sur la coopération scientifique, technique et industrielle avec les partenaires européens de Rosoboronexport.

"Les négociations prévues dans le cadre du Salon porteront sur les recherches et développements effectués par des centres scientifiques russes et sur des projets conjoints conçus dans l'intérêts de pays tiers", lit-on dans le communiqué.

Rosoboronexport est la seule société russe fournissant toute la gamme de produits, de services et de technologies militaires et à double vocation. Un des leaders du marché mondial des armements, Rosoboronexport assure plus de 80% des exportations d'armes et de matériel de guerre russes. La société coopère avec plus de 70 pays du monde.

Repost 0
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 16:50
Aude Fleurant : "Nexter comme KMW doivent avant tout répondre aux besoins de la France et de l'Allemagne"

La fusion annoncée, mais loin d'être réalisée, entre Nexter et KMW pose à ce stade plus de questions qu'elle n'apporte de réponses.


12.07.2014 par Jean Guisnel - Défense Ouverte / LePont.fr

 

La Canadienne Aude Fleurant est directrice du programme Transferts et productions d'armement à l'institut de recherche Sipri (Stockholm International Peace Research Institute), qui fait autorité sur le sujet. Il nous a paru utile de revenir avec elle sur le rapprochement des industriels de l'armement terrestre Nexter (France) et Krauss-Maffei Wegmann (Allemagne). Elle estime que cette initiative a été prise dans un contexte particulièrement difficile et qu'il convient d'abord d'attendre la réalisation effective de ce projet pour en tirer les premières conclusions. En complément à cet entretien, nos lecteurs se reporteront avec intérêt à l'étude qu'elle a publiée en avril dernier à l'Ifri, titrée Quelles perspectives pour l'industrie européenne des armements terrestres ? Ce document fort copieux et pertinent a été coécrit avec Yannick Quéau, du Grip (Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité)

 

Le Point.fr : On a coutume de décrire l'industrie européenne de l'armement terrestre comme "éclatée". Le rapprochement annoncé entre le fabricant français Nexter et son homologue allemand Krauss-Maffei Wegmann est-il un événement important ?

Aude Fleurant : Il est vrai que l'industrie européenne s'est souvent trouvée dans une logique de fragmentation. Si le rapprochement ou la fusion de Nexter et de KMW devait effectivement se produire dans l'avenir, alors on verrait s'il s'agit de la naissance d'une nouvelle entreprise transnationale. Je vous fais toutefois observer que le mouvement de rapprochement entre industriels européens est engagé depuis longtemps. BAe a repris les Suédois Hägglunds et Bofors. Volvo possède désormais les Français Renault Trucks Defense et Panhard, le munitionnaire norvégien Nammo a acheté des concurrents en Espagne et en Belgique. Quant aux Américains de General Dynamics, ils sont devenus des acteurs importants en Europe après avoir acquis les fabricants de blindés Steyr Daimler Puch en Autriche, Mowag en Suisse, Santa Barbara en Espagne et l'ex-CDC Systems au Royaume-Uni. Les véhicules de combat d'infanterie et les blindés légers européens Piranha, Eagle, Duro, Pandur, Ascod, etc., sont produits par une firme américaine...

 

L'armement terrestre est-il toujours d'une importance stratégique ?

La volonté pour un pays de maintenir sa compétence en matière d'armement terrestre reste symptomatique de son désir d'autonomie. C'est particulièrement vrai en matière d'artillerie. Mais quand le gouvernement français veut s'assurer une "golden share" dans le futur ensemble Nexter-KMW, c'est bien pour s'assurer que l'entreprise agira conformément à ses souhaits. S'agissant des véhicules blindés, j'observe que l'Europe du Nord et les Peco (pays d'Europe centrale et orientale) concentrent de nombreux achats en cours. À mes yeux, c'est l'illustration d'une crainte d'affrontements terrestres et territoriaux. En se rapprochant de Nexter, KMW réduit son problème de doublon avec Rheinmetall.

 

Les Français n'apportent-ils pas dans la corbeille de mariage le plus gros contrat européen à venir, avec le programme Scorpion ?

Même si Scorpion est un programme majeur apporté dans la cagnotte du rapprochement, il ne faudrait pas non plus négliger les importants succès affichés part KMW à l'export, ce qui est moins le cas de Nexter. Cela dit, la forme finale de l'union reste très floue et ce qui sera partagé en termes de R&D et de production n'a pas encore été rendu public. Des projets de rapprochement se discutaient depuis une dizaine d'années, cela va prendre encore du temps pour bien définir la stratégie industrielle de la nouvelle entité et le partage des tâches. Les discours officiels ont été à ce jour d'une grande prudence, pour ne pas inquiéter les syndicats des deux côtés du Rhin, ni les autorités du land de Bavière.

 

Les Français exportent leur artillerie, mais pas leurs blindés. Les marchés peuvent-ils absorber les véhicules de très haute technologie produits en France et en Allemagne ?

C'est un problème, et Nexter comme KMW doivent avant tout répondre aux besoins de la France et de l'Allemagne. À l'international, cependant, le contexte économique n'est pas facile. Il y a certainement des clients prêts à payer pour des équipements plus sophistiqués, mais leurs marchés attirent la convoitise de la plupart des grands fournisseurs mondiaux. Dans d'autres cas des pays comme l'Afrique du Sud et Israël proposent des systèmes performants et moins coûteux. De plus, aujourd'hui tout particulièrement, le marché est inondé de surplus américains à coût modérés. Les concurrents possibles peuvent par ailleurs parfois se trouver bloqués, comme la Turquie qui n'a pas de moteur pour son futur char de combat national Altay, produit par Otokar, puisque les Allemands refusent de le leur vendre.

 

Le chiffre d'affaires cumulé de Nexter et KMW est de moins de deux milliards d'euros, juste en dessous de Rheinmetall, mais très inférieur à celui de BAe Systems et General Dynamics dans l'armement terrestre. Pensez-vous que le mouvement de consolidation est terminé ?

Presque 2 milliards de CA n'est pas négligeable, et il ne faut pas perdre de vue qu'en matière d'armements terrestres et particulièrement de véhicules, BAe et GD font l'essentiel de leurs ventes en Amérique du Nord. Cela dit, le CA est peut être un peu juste pour réaliser une R&D sur fonds propres et procéder à des développements de produits destinés aux marchés internationaux. Cela pourrait ouvrir la voie, plus tard, à d'autres acquisitions de ce côté aussi. On peut également se demander ce que fera Rheinmetall. Le rapprochement KMW/Nexter risque de forcer le groupe, qui partage plusieurs projets avec KMW, à se repositionner. On sait depuis un moment que le leader allemand nourrit quelques ambitions pour l'Italien Iveco, par exemple.

Repost 0
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 11:45
Denel Aerostructures to supply parts to Airbus A400M transport aircraft

 

3 July 2014 airforce-technology.com

 

Airbus Defence and Space has awarded a multi-million Rand contract to Denel Aerostructures (DAe) for production of key parts for the A400M Atlas military transport aircraft.

 

Under the ZAR260m ($24.1m) contract, the company will manufacture ISO locks for integration into the cargo hold of 174 A400M aircraft, which are scheduled to be delivered to international clients over the next six years.

 

The tactical airlifter aircraft has been ordered by the air forces of Belgium, France, Germany, Luxembourg, Malaysia, Spain, Turkey and the UK.

 

Denel Group CEO Riaz Saloojee said: "The new contract strengthens our relationship with Airbus Defence and Space and sends a signal to the global aerospace sector about the know-how and experience available in the South African manufacturing industry."

 

Production of the ISO locks has already commenced, and the first shipment comprising four sets of parallel aluminium rails and 32 cross-tracks, is expected to be delivered to Airbus' fuselage assembly facility in Bremen, Germany, by September.

 

The company intends to ramp up the serial production in 2015 to be able to deliver at least 20 ship sets annually over the six-year contract period.

 

DAe CEO Ismail Dockrat said the company will also manufacture a different rail system for loading of smaller containers as sought by some foreign customers under a separate ZAR70m ($6.5m) contract.

 

The central guide vehicle restraint system loads smaller containers that are usually filled with humanitarian aid, food and other supplies onto the A400M for air-dropping in the event of emergencies.

 

DAe is also responsible for production of the airlifter's wing-to-fuselage fairing and ribs, spars and swords, while its local supplier base will be subcontracted for some of the manufacturing processes.

Repost 0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 16:35
Seoul speeds up fighter jet development plan

 

11.07.2014 Pacific Sentinel
 

South Korea is accelerating its efforts to develop an indigenous warplane with a plan to give public notice of bids for the so-called KFX project as early as August.

 

The military plans to confirm its required operational capabilities for the project at the Joint Chiefs of Staff Council session in mid-July, and finalize the bidding plan during a session of the national defense acquisition program committee next month.

 

The KFX program, which includes both the development and production of the home-built warplane, is expected to cost nearly 20 trillion won ($19.7 billion). Under the project, Seoul seeks to deploy 120 fighters after 2023 to replace its aging fleets of F-4s and F-5s.

 

Since February, a Defense Ministry task force consisting of officials from the Joint Chiefs of Staff, Defense Program Acquisition Administration and Air Force has been conducting research for the development project.

 

Read the full story at The Korea Herald

Repost 0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 16:25
Gripen-NG and Gripen-D

Gripen-NG and Gripen-D

 

11 July 2014 Saab Group

 

Embraer and Saab have signed a Memorandum of Understanding to partner in joint programme management for the F-X2 Project, pursuant to the selection of the Gripen NG as Brazil’s next generation fighter jet. Under this agreement, Embraer will perform a leading role in the overall programme performance as well as undertake an extensive share of work in the production and delivery of both the single and two-seat versions of the state-of-the-art Gripen NG aircraft for the Brazilian Air Force.

 

Embraer will coordinate all development and production activities in Brazil on behalf of Saab and, in addition to its own extensive work packages, will participate in systems development, integration, flight tests, final assembly and deliveries.

 

Furthermore, Embraer and Saab will be jointly responsible for the complete development of the two-seat version of the Gripen NG, at the same time that a strategic partnership for future global promotion and marketing of both single and two-seat versions is being discussed between the two companies.

 

“Embraer and Saab both have a long tradition in the defense market and will now work together to provide high-quality and affordable solutions for Gripen NG customers. This agreement will strengthen the ties between the defense industries of Brazil and Sweden,” says Jackson Schneider, President and CEO of Embraer Defense & Security.

 

“We are happy to announce this partnership with Embraer. Not only do we share experience in the defense and aeronautical markets, but both organisations have a clear dedication to customer satisfaction. Through this partnership we will secure an excellent result for the Brazilian Air Force and we will establish solid ground for success with future business opportunities and customers,” says Saab’s President and CEO Håkan Buskhe.

 

“In addition to re-equipping the Brazilian Air Force, the F-X2 project is meant to stimulate Brazil´s defense industrial base. This partnership between Embraer and Saab will be of great importance to Brazil, because, besides participating in the development, we will be able to autonomously maintain our fleet. Embraer, as a high tech manufacturer of commercial jets, and Saab, with its tradition in the development of fighter aircraft, are complementary businesses that certainly enjoy great gains with this agreement”, says Lieutenant-Brigadier Juniti-Saito, Commander of the Brazilian Air Force.

 

The Gripen NG is a true multi-role fighter aircraft, based on the proven Gripen C/D platform. It is built to adapt to all of the changing threats and operational requirements that modern air forces face. Gripen’s combination of very advanced operational capabilities with moderate through-life costs make the fighter absolutely unique on the world market.

 

The agreement will be implemented following a successful conclusion of the ongoing discussions between Saab and Brazil relating to the finalization of F-X2 contracts. These talks are proceeding as planned and it is hoped to reach a positive outcome by the end of 2014

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories