Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 17:20
IBM investit 3 milliards de dollars dans la R&D en nanoélectronique

 

10 juillet 2014 par Jacques Marouani - electroniques.biz

 

L’objectif est de repousser les limites de la technologie microélectronique actuelle de façon à faire face à la demande émanant des systèmes conçus pour le Cloud et le Big Data.

 

IBM vient d'annoncer un investissement de 3 milliards de dollars au cours des 5 prochaines années pour financer la recherche dans deux programmes de développement et exploratoires. L’objectif est de repousser les limites de la technologie microélectronique actuelle de façon à faire face à la demande émanant des systèmes conçus pour le Cloud et le Big Data.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 16:40
Tablette Roupad – photo CUCAP

Tablette Roupad – photo CUCAP

 

09.07.2014 Par La Voix de la Russie

 

Les militaires russes vont recevoir une tablette munie d’un logiciel de fabrication russe. Elle pourra fonctionner sous l’eau, elle est protégée contre la poussière et endure les températures allant jusqu’à +50° C.

 

Baptisée Roupad, elle a été développée par l’Institut de recherche en économie, informatique et systèmes de gestion (EISU). La tablette est disponible en deux versions : ordinaire et spéciale, créée pour le ministère de la Défense. Le marché des appareils électroniques est à plus de 90 % occupé par des produits étrangers. Cela concerne aussi bien les composantes que les produits finis. Sur ce plan la tablette Roupad donne un exemple de la substitution aux importations, signale le porte-parole de la Compagnie unifiée de construction d’appareils de précision Léonide Khozine :

 

« Ce produit est entièrement russe. Cela concerne le design et le contenu intérieur. C’est-à-dire que le logiciel et tous les composants du boîtier ont été développés par l’Institut EISU faisant partie de la Compagnie unifiée. »

 

Il y a deux ans une tentative a été faite pour développer un logiciel russe. La tablette a été créée sur la base de ces recherches bien que le logiciel soit complété et perfectionné. La couverture a deux versions : civile et antichoc destinée aux forces armées et à d’autres structures de force. A part le logiciel russe, la tablette est dotée d’un bouton servant à débrancher à tout instant les modules transmettant l’information : les haut-parleurs, le micro, la caméra, GPS. Elle a un processeur double cœur, ainsi que 3G, Bluetooth, wi-fi, GSM. Selon Léonide Khozine elle intéresse toutes les structures de force ayant affaire à des informations confidentielles.

 

« Il s’agit des militaires, des hommes d’affaires, des fonctionnaires publics, bref de tous ceux qui ont affaire à l’information confidentielle dont ils ont besoin en dehors de leur bureau. Elle possède un système cryptographique, Internet et les canaux de transmission sont protégés. »

 

L’information venant depuis la tablette est cryptée pour être décodée par le récepteur. Dans une armée de nos jours, il est difficile d’imaginer un soldat moderne sans une tablette. D’autant plus s’il s’agit des données cartographiques car les moyens de transmission traditionnels ne permettent pas de résoudre le problème. Ainsi le produit des spécialistes de l’Institut EISU a une bonne perspective, surtout face à l’absence sur le marché d’équivalents russes. En attendant, environ 100 tablettes ont été fabriquées et subissent actuellement les essais au ministère de l’Intérieur, au Service fédéral de sécurité et au ministère de la Défense.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 16:35
Vietnam et Inde promeuvent la coopération dans l’industrie de la défense

 

10/07/2014 Vietnam+

 

Le premier séminaire Vietnam-Inde sur l’industrie de la défense s’est déroulé mercredi à Hanoi.

 

Une bonne occasion pour les entreprises, établissements de l’industrie de la défense des deux pays de se rencontrer et d'échanger des mesures de coopération pour créer plus d'emplois pour les travailleurs indiens et vietnamiens, développer les industries de la défense du Vietnam et de l’Inde, pour la paix, le développement de chaque pays, de la région et du monde.

 

Ce séminaire s’est déroulé dans le contexte où les relations de partenariat stratégique Vietnam-Inde, dont la coopération dans la défense, sont au beau fixe, selon le général Nguyen Chi Vinh, vice-ministre vietnamien de la Défense.

 

Cet événement a vu également la participation de Mme ambassadeur d’Inde au Vietnam Preeti Saran, de représentants des unités du ministère vietnamien de la Défense, d'établissements spécialisés dans l’industrie de la défense des deux pays

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 16:30
Israel receives first two Lavi trainers

 

Jul. 9, 2014 by Stephen Trimble - FG

 

Alenia Aermacchi on 9 July delivered the first two of 30 M-346 training jets to the Israeli Air Force.

 

The M-346 – renamed the “Lavi” by Israel – will replace Douglas TA-4s and eliminate the need to bridge with the Lockheed Martin F-16A/B for Israeli fighter pilots. Israel selected the M-346 in 2012 as part of a government-to-government agreement with Italy, which included the sale of Israel Aerospace Industries (IAI)/Gulfstream G550 conformal airborne early warning and control aircraft to the Italian air force.

 

Read full article

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 12:35
ASRAAM photo Livefist

ASRAAM photo Livefist

 

Jul. 10, 2014 by Atul Chandra - FG

 

Bangalore - India’s defence ministry has signed a £250 million ($428 million) contract with MBDA to equip its Sepecat/Hindustan Aeronautics Jaguar strike aircraft with the company’s ASRAAM short-range air-to-air missile. A company source has confirmed the signing, but declined to provide any further specifics.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 07:20
Export-licensed Predator makes maiden flight

 

09.07.2014 By: Beth Stevenson - FG

 

General Atomics Aeronautical Systems has successfully conducted the first flight of its export-ready Predator XP surveillance unmanned air vehicle.

 

The new aircraft flew a “flawless” 35min sortie on 27 June, an industry source says. It is understood that the company will proceed directly to full production, in anticipation of new international customer orders.

 

The system is derived from the MQ-1 Predator A system that is in service with the USA, Italy, Morocco and Turkey.

 

The second generation of the Predator, the MQ-9 Predator B/Reaper, is renowned for carrying out armed operations in theatres such as Afghanistan by a number of NATO operators of the UAV.

 

The XP is designed to be free from the restrictions covered by the International Traffic in Arms Regulations structure. This means that it will be exported in a "clean" unarmed configuration, broadening the potential customer base for the aircraft to countries in Latin America and the Middle East.

 

It was confirmed in February 2013 that the United Arab Emirates would be the first customer for the Predator XP, under a $197 million Foreign Military Sales deal conducted through the International Golden Group on behalf of the UAE armed forces.

 

The company declined to provide an update on the status of the UAE purchase at the time of the first flight. “We are in discussions with a number of countries, but are not at liberty to report any specific news on those pursuits at this time,” it adds. Kazakhstan has been reported as having shown interest in the platform.

 

Featuring modifications including winglets, the XP-variant UAV offers a flight endurance of up to 35h, and can reach a maximum altitude of 25,000ft, according to General Atomics.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 16:55
L'aéronautique est une réponse à la désindustrialisation mais...

 

08/07/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Les investissements de l'État dans la filière de Défense ont toujours été une des clés du leadership français dans l'industrie aéronautique civile. Un modèle à long terme qui pourrait être mis à mal par des décisions court-termistes.

 

Les PDG des sept plus grands groupes de Défense français ont été clairs avec le gouvernement. Très clairs. Faute d'un investissement stable et minimum dans la Défense, ces entreprises (Airbus Group, Safran, Thales, Dassault Aviation, DCNS, Nexter et MBDA) pour la plupart duales (militaires et civils) mettront les voiles à l'étranger si les pouvoirs publics réduisent une nouvelle fois le budget de la Défense, la variable d'ajustement de tous les gouvernements - de droite comme de gauche depuis plus de vingt ans. Une menace qui plane en permanence sur ce budget, à l'image du blitzkrieg de Bercy déclenché en mai dernier pour le réduire à nouveau.

 

Menaces explicites

Les sept PDG avaient adressé un courrier à François Hollande pour l'avertir des conséquences « dramatiques » d'une telle initiative. Un courrier dans lequel on apprend notamment que l'enracinement de l'industrie aéronautique tricolore en France ne tient finalement que par l'exécution d'un budget de la Défense raisonnable. Les sept PDG le disent sans faux-semblants :

« Les entreprises duales seraient contraintes d'en tirer les conséquences [si le budget de la Défense baissait à nouveau, ndlr] et accéléreraient leur mutation en privilégiant les activités civiles. Elles seraient alors soumises aux seules contraintes concurrentielles mondiales (parité euros/dollar, coût du travail, fiscalité...) qui placeront l'équation nationale au second plan ».

C'est déjà plus ou moins le cas avec la réduction constante des budgets de Défense en Europe. Cette industrie devient de plus en plus civile a averti le président du Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales), Marwan Lahoud, lors de la présentation fin avril du bilan de la fédération. Ainsi, les commandes civiles ont représenté 83% du total des commandes du secteur en 2013. C'était aussi le cas en 2012 et 2011 (respectivement 86% et 87%). En 2003, les commandes étaient nettement plus équilibrées : 58% pour le civil, 42% pour le militaire.

 

Intox ?

Quelles seraient les conséquences d'une nouvelle réduction du budget de la Défense ? Elle aurait, selon ces sept PDG, des conséquences en termes de « licenciements, de décrochage technologique, de perte de compétitivité et de souveraineté, de déclassement et de désindustrialisation ».

Et d'estimer que « de nombreux fournisseurs, ETI et PME, n'y survivraient pas. Les entreprises tournées vers les seuls marchés de Défense seraient, pour leur part, victimes d'une anémie, qui rapidement ne leur laissera d'autre alternative que de passer sous la coupe de sociétés étrangères ou de disparaître ».

Un grand patron du secteur évalue entre 12.000 et 18.000 suppressions d'effectifs dans la filière (emplois directs et indirects), dont 6.000 à 9.000 emplois directs, si le budget de la Défense était réduit de 1 milliard d'euros. Par exemple, Airbus Group est déjà en train de supprimer 1.300 postes en France en raison de l'actuelle loi de programmation militaire.

Intox ? Pas sûr, même si le tableau dessiné par les sept patrons semble trop sombre. La plupart de ces groupes ont déjà une belle empreinte internationale, renforcée ces dernières années par une accélération des investissements à l'étranger pour conquérir les nouveaux marchés. C'est le cas d'Airbus, qui aura bientôt deux chaînes d'assemblage hors d'Europe, une à Tianjin en Chine et l'autre bientôt aux États-Unis (à Mobile en Alabama), où l'avionneur entraîne la plupart de ses sous-traitants.

Et demain, pourquoi pas une chaîne de Falcon, les avions d'affaires de Dassault Aviation, aux États-Unis ? Enfin, que va-t-il se passer le jour où il y aura un retournement de cycle dans l'aéronautique civile ? Quels sites les directions générales fermeront-elles : ceux implantés en Europe ou les autres ? À suivre.

 

Un décrochage technologique

Une chose est sûre, sans un effort budgétaire de la part de l'État, les industriels n'investiront plus dans la Défense. Pour trois raisons : les volumes restent trop faibles, les coûts de production sont élevés et l'euro est une monnaie forte.

« Notre job d'industriel est de nous adapter aux situations, explique l'un d'entre eux. Sans l'État, nous n'investirons pas dans la Défense, donc nous réduirons nos capacités industrielles en France et nous basculerons complètement vers le civil, qui est une industrie mondialisée. »

Et de rappeler à ceux qui pensent que les emplois perdus dans le militaire pourront rester au chaud dans le civil, en attendant des jours meilleurs, se trompent lourdement. "Les capacités que l'on abandonne, on ne les récupère pas", affirme un autre grand industriel.

Ne pas investir dans la Défense, c'est décrocher inexorablement dans le civil, estime-t-il. Car l'industrie française, qui est un concurrent et un partenaire respecté dans le monde entier, reste encore compétitive grâce au développement de ses technologies souvent issues de la Défense et qui ont irrigué le civil.

Car l'enjeu est aussi, explique cet industriel, « notre capacité à rester parmi les leaders mondiaux dans le civil ».

Par exemple, Messier-Bugatti-Dowty, une filiale de Safran, est un des leaders mondiaux dans le domaine du freinage des avions commerciaux grâce à ses freins carbone, une technologie développée pour l'aéronautique.

 

L'Etat dans la filière industrielle

En 2013, c'est EADS (devenu Airbus Group) qui a touché le jackpot grâce aux commandes de la Direction générale de l'armement (DGA) avec 1,94 milliard d'euros engrangés dans ses comptes.

Un montant ventilé entre les différentes filiales du groupe européen : Astrium (780 millions d'euros), Airbus (576 millions), Eurocopter (409 millions), Cassidian (132 millions), EADS Casa (36 millions). Sur le podium, le groupe naval DCNS a pris la deuxième place (1,82 milliard) et Thales (1,47 milliard) la troisième.
L'équipementier Safran a quant à lui engrangé l'an dernier 1 milliard d'euros, suivi par l'avionneur Dassault (656 millions), le groupe d'armement terrestre Nexter (529 millions), le missilier MBDA (498 millions) et, enfin, le constructeur de blindés légers Renault Trucks (128 millions).

En outre, la DGA a distribué 1,2 milliard d'euros à l'ensemble des entreprises de la filière Défense, notamment les PME, qui ont également été irriguées par les grands maîtres d'oeuvre. Enfin, elle a contribué fortement au budget du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), avec 1,4 milliard d'euros, et à celui du CNES (105 millions). Soit un total de 10,83 milliards d'euros de paiements effectués en 2013 (10,9 milliards en 2012) par la DGA.

 

Un secteur clé

Que pèse le secteur aéronautique et Défense, la troisième industrie tricolore ? En 2013, le chiffre d'affaires des entreprises du Gifas s'est élevé à 47,9 milliards d'euros, en augmentation de 9% à périmètre constant. La part à l'exportation (30,4 milliards), qui a connu une très forte progression (+ 11,4%), représente 79 % du chiffre d'affaires consolidé. En terme de commandes, 2013 a été une « année record » avec 73,1 milliards d'euros de prises de commandes, soit un bond de 49% par rapport à 2012, principalement grâce au secteur civil. Le carnet de commandes global représente entre cinq à six années de production.

Les équipementiers et les PME, qui forment la « supply chain », affichent quant à eux un chiffre d'affaires estimé de 15,1 milliards (+ 7% à périmètre constant) et 13,3 milliards de commandes (+ 12%). 2013 a également été une année record en matière d'emplois, avec 177.000 personnes travaillant dans le secteur (170.000 en 2012). Les entreprises ont recruté l'an dernier 13.000 personnes pour un solde positif de 6.000 emplois net créés.

Enfin, le chiffre d'affaires généré par les entreprises intervenant dans le domaine de la Défense s'élevait à 17,5 milliards d'euros en 2011 (dernier chiffre donné par le CIDEF, le Conseil des industries de Défense françaises), dont 35% à l'exportation pour des effectifs estimés à 80.000 emplois directs et 85.000 indirects. Un enjeu tel que même Bercy doit lever les yeux de sa calculette pour prendre en compte la capacité de la France à maintenir une recherche, une industrie, des emplois à un niveau élevé.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 16:50
photo Royal Air Force

photo Royal Air Force

 

08/07/2014 par François Julian – Air & Cosmos

 

C'est l'agence Reuters qui l'annonce : la compagnie aérienne britannique Flybe aurait remporté l'appel d'offres portant sur la maintenance des A400M de Royal Air Force. Contacté, Airbus Military n'a pas souhaité commenté l'information. Une annonce pourrait être faite au prochain salon de Farnborough.

 

Flybe, compagnie aérienne low cost de transport régional, aurait visiblement remporté une compétition l'opposant à des sociétés de maintenance spécialisées dans les avions militaires.

 

Pour l'heure, l'étendue des opérations de maintenance que pourra effectuer la compagnie aérienne reste inconnue.

 

La France, premier pays à aligner l'A400M, a choisi un mode de fonctionnement différent pour ses propres A400M : en coopération avec le constructeur, c'est le SIAé (Service industriel de l'aéronautique) qui assure ces opérations, par le biais des ateliers industriels aéronautiques de Clermont-Ferrand (AIA-CF), pour la cellule, et de Bordeaux (AIA-BX) pour les moteurs.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 16:35
ASRAAM - photo MBDA

ASRAAM - photo MBDA

 

09/07/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le missilier européen a obtenu un contrat estimé à 428 millions de dollars pour équiper les vieux Jaguar de l'armée de l'air indienne de missiles britanniques air-air de courte portée Asraam

 

C'est une belle promesse pour l'avenir pour MBDA en particulier, et pour les industriels de la défense français en général en Inde. Selon le ministre des Finances britannique, George Osborne, actuellement en visite à Bombay en compagnie du secrétaire d'État des affaires étrangères William Hague, le missilier européen a obtenu un contrat estimé à 428 millions de dollars (315 millions d'euros) pour équiper les vieux Jaguar de l'armée de l'air indienne de missiles britanniques air-air de courte portée Asraam. Ce contrat va créer "des centaines d'emplois" en Grande-Bretagne, a précisé George Osborne.

MBDA attendait depuis le début de l'année la mise en vigueur du contrat Asraam. Le contrat avait été validé par l'ancienne majorité en Inde, notamment par le CCS (Cabinet Committee on Security), qui est présidé par le Premier Ministre. Mais il n'avait pas été mis en vigueur, puis les élections législatives avaient gelé le processus. Toutefois, le missilier n'avait pas encore reçu le premier versement officialisant la mise en vigueur du contrat, selon nos informations. Outre le SR-SAM (Short Range Surface to Air Missile), un missile sol-air de nouvelle génération co-développé et coproduit en Inde avec Bharat Dynamics Limited, le missilier a plus d'une trentaine de campagnes en cours actuellement en Inde dont celles concernant MMRCA (Scalp, Meteor...).

 

Une promesse pour l'avenir

Pourquoi la signature de ce contrat est-elle une belle promesse pour l'avenir pour les industriels de la défense de la planète à commencer par Dassault Aviation, qui négocie la vente de 126 Rafale avec New Delhi ? Parce que le nouveau gouvernement de Narendra Modi semble vouloir aller plus vite comme le démontre ce contrat signé avec MBDA que le précédent. Le ministère de la Défense est critiqué pour sa lenteur, la signature des contrats prenant souvent des années avant d'aboutir. Les très nombreuses affaires de corruption ces dernières années ont paralysé la plupart des processus d'acquisition du gouvernement de Manmohan Singh, notamment ceux dans le domaine de la défense. En janvier, l'Inde a annulé un contrat d'achat de 12 hélicoptères au groupe italien AgustaWestland sur fonds de soupçons de versement de pots-de-vin. Aussi, plus aucun responsable ne souhaitait prendre de décision.

D'autant qu'en décembre, le Parlement indien avait approuvé une loi anti-corruption prévoyant la création d'un médiateur ayant le pouvoir d'enquêter sur les politiques et les fonctionnaires soupçonnés de corruption. En mai, le Premier ministre s'était engagé à ce que les achats d'armements et d'équipements militaires soient "plus transparents, lisses, efficaces et moins vulnérables aux pratiques contraires à l'éthique".

 
Pour Modi, l'Inde doit devenir un producteur d'armes

Issu du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata (BJP), Narendra Modi entend développer les capacités militaires de l'Inde et transformer progressivement le premier importateur mondial d'armes en pays producteur d'armes. Un des moyens d'y parvenir pourrait être d'assouplir les règles encadrant la participation d'investissements étrangers dans ce secteur.

Le nouveau ministre indien de la Défense, Arun Jaitley, a récemment promis d'accélérer le processus d'achat d'équipement militaire. "Plusieurs décisions sont dans les tuyaux et il y a de bonnes raisons pour conduire ces processus à leur terme", a dit le ministre lors d'une rencontre avec l'Etat-major de la marine à New Delhi. C'était le cas du contrat Asraam de MBDA. "Le gouvernement va tout faire pour travailler dans cette direction", avait-il précisé, reconnaissant que "la lenteur du rythme des acquisitions" constituait un motif de préoccupation.

L'Inde est le premier importateur de matériel militaire conventionnel mais plusieurs grands contrats attendent d'être conclus depuis des années, créant d'importants lacunes dans l'équipement de l'armée indienne. Cette dernière a laissé percer son mécontentement devant ces problèmes d'approvisionnement, alors que la situation est tendue à la frontière avec le Pakistan et que la Chine déploie ses ambitions militaires.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:40
Air defence missile system S-400 being fired photo Dmitry Rogulin ITAR-TASS

Air defence missile system S-400 being fired photo Dmitry Rogulin ITAR-TASS

 

Jul 08, 2014 brahmand.com

 

MOSCOW (BNS): Russia has successfully carried out test launch of a long-range interceptor missile which will be part of a new fifth generation air defence system S-500, according to a news report.

 

Russian news agency Itar-Tass quoting a source in the Defence and Industrial Complex, said the test launches were conducted in late June.

 

"All goals and tasks set within this event were fulfilled completely," the source was quoted as saying.

 

As part of Russia's defence modernisation programme through 2020, Joint Stock Company Almaz-Antey is developing a new generation air defence missile system S-500.

 

The surface-to-air missile system is designed for intercepting intercontinental ballistic missiles and for defence against airborne early warning and control, airborne warning and control system, and jamming aircraft.

 

The S-500 is being developed to surpass air defence missile system S-400 Triumf currently in combat service and its US rival - a defence missile system RAS-3, reports said.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:35
Singapore - Joint Direct Attack Munition (JDAM) Kits

 

Jul 7, 2014 ASDNews Source : Defense Security Cooperation Agency (DSCA)

 

The State Department has made a determination approving a possible Foreign Military Sale to Singapore for Joint Direct Attack Munition (JDAM) kits and associated equipment, parts, training and logistical support for an estimated cost of $63 million. The Defense Security Cooperation Agency delivered the required certification notifying Congress of this possible sale on July 3, 2014.

 

The Government of Singapore has requested a possible sale of 913 KMU-556B/B Joint Direct Attack Munition (JDAM) kits for Mk-84 2000 lb bombs, 100 FMU-152A/B fuzes, and 300 DSU-40 Precision Laser Guidance Sets. Also included are containers, munition trailers, support equipment, spare and repair parts, test equipment, publications and technical documentation, personnel training and training equipment, U.S. Government and contractor engineering and technical support, and other related elements of logistics support. The estimated cost is $63 million.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:20
Anti-Submarine Warfare Continuous Trail Unmanned Vessel Under Construction, At-Sea Testing Expected by 2015

 

Jul 7, 2014 ASDNews Source : Leidos

 

An autonomous unmanned vessel designed to track quiet diesel-electric submarines spanning miles of ocean depths for months at a time with minimal human input is now under construction and is expected to set sail for testing in 2015. Leidos, a national security, health and engineering solutions company, has begun construction on ACTUV (Autonomous Continuous Trail Unmanned Vessel) under a Defense Advanced Research Project Agency (DARPA) program for the design, development, and construction of a vessel originally conceived for an anti-submarine warfare mission.

 

"ACTUV's advanced sensor technology should allow for continuous surveillance which, combined with the vessel architecture and design, is expected to provide autonomous safe navigation supporting Navy missions around the world," said Leidos Group President, John Fratamico. ACTUV carries other sensors and mission packages designed to allow it to conduct a variety of Intelligence, Surveillance and Reconnaissance and other alternate missions. With situational sensors that can ensure safe navigation, the ACTUV trimaran has electro optics, long range and short range radar.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:20
USNS Spearhead (JHSV 1) sea trials in 2012

USNS Spearhead (JHSV 1) sea trials in 2012

 

Jul 8, 2014 ASDNews Source : US Navy

 

The Navy's fourth Joint High Speed Vessel, the future USNS Fall River (JHSV 4) successfully completed Builder's Trials July 2.

 

Builder's Trials are the first opportunity for the shipbuilder to operate and evaluate the ship underway. During the trials the builder, Austal USA, carried out testing to demonstrate the performance of all of the ship's major systems including Fall River's propulsion plant as well as the communications, navigation, and ride control systems.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:50
Farnborough Airshow 2014 Capabilities

 

08.07.2014 BAE Systems

 

Check out our air capabilities which will be on show at Farnborough Airshow 2014

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:50
BAE Systems experts unveil four futuristic technologies

The four futuristic concepts could be incorporated in military and civil aircraft by 2040 or even earlier

 

8 July 2014 aerospace-technology.com

 

Scientists and engineers at BAE Systems have provided an insight into four futuristic technologies that could be incorporated in military and civil aircraft by 2040 or even earlier.

 

The new technologies include: advanced 3D printers that could print unmanned aerial vehicles (UAVs) during a mission, and aircraft parts that can heal themselves in minutes.

 

A new type of long-range aircraft divides into a number of smaller aircraft when it reaches its destination, as well as a directed energy weapon that could engage missiles at the speed of light, destroy them and protect the people below.

 

Experts at BAE Systems' research and development team at Warton have provided an overview the four futuristic concept aircraft technologies in short animations in YouTube.

 

The team partners with the UK's leading aviation thinkers from universities, government and a range of companies to predict and explore how aircraft engineering might evolve.

 

R&D team, Futurist and Engineering manager Nick Colosimo said: "We don't know exactly what sorts of aircraft technologies will be used in 2040 with any certainty, but it's great to be able to show the public some concepts that might be possible through projecting where today's technology could get to.

 

Research and development plays a key role in BAE Systems' defence, aerospace and security business, with the company investing £117m of its own capital in R&D in 2013.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:45
Aerostar Completes Overhaul and Upgrade of Mozambique AF MiG-21 Fighters

 

Jul 8, 2014 ASDNews Source : Aerostar S.A.

 

Aerostar S.A – the leading Romanian aerospace company – has announced the completion of an overhaul and upgrade programme for eight MiG-21 fighters for the Mozambique Air Force.

 

The contract under which this work was carried out was a complex package which also included the overhaul of an L-39 jet trainer and a full training programme for ground staff and pilots.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:40
Farnborough 2014: les exportateurs d'armements russes absents au Salon

 

MOSCOU, 8 juillet - RIA Novosti

 

Le Service fédéral de coopération technico-militaire, un des plus grands exportateurs russes d'armements, n'enverra pas sa délégation au Salon aéronautique de Farnborough qui s'ouvre le 14 juillet en banlieue de Londres, a annoncé mardi à RIA Novosti une source au courant de la situation.

"Pour des raisons indépendantes de sa volonté, le Service fédéral russe a décidé de ne pas envoyer de délégation en Grande-Bretagne", a déclaré la source.

Le Salon aéronautique de Farnborough se déroulera du 14 au 20 juillet. La délégation russe devait être conduite par le directeur général adjoint du Service de coopération technico-militaire Anatoli Pountchouk.

L'interlocuteur de l'agence a en outre fait savoir que la Russie serait néanmoins représentée au Salon par une délégation conduite par le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce Iouri Slioussar.

Les Etats-Unis et l'UE ont décrété des sanctions contre des citoyens russes en représailles à l'adhésion de la Crimée à la Russie suite à un référendum. Les personnes visées par ces sanctions sont interdites de séjour aux Etats-Unis, au Canada et dans les pays de l'Union européenne, et leurs avoirs sont gelés. Moscou condamne ces mesures unilatérales et les qualifie de "contreproductives".

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:50
Ariane 5 ME - crédits ESA

Ariane 5 ME - crédits ESA

 

08-07-2014 Par Vincent Lamigeon – Challenges.fr

 

Les ministres européens examinent ce mardi le projet de lanceur spatial d’Airbus et Safran pour répondre à l’offensive du Falcon 9 de SpaceX. Mais en coulisses, le projet est loin de faire l’unanimité.

 

A quoi ressemblera le futur lanceur européen Ariane 6, prévu à l’horizon 2020? Bien malin qui pourra répondre à cette question, alors que les ministres européens de l’espace se réunissent, mardi 8 juillet à Genève, pour étudier deux propositions de design pour le successeur d’Ariane 5. Certes, les débats n’aboutiront pas à un choix définitif: ils doivent permettre d’avancer en vue du prochain sommet de l’ESA, prévu au Luxembourg en décembre, qui marquera le lancement officiel du programme. Mais les débats devraient donner une indication sur la solution technique adoptée, entre une version Ariane 6 dite PPH sur laquelle travaillent les agences spatiales depuis 18 mois, et une Ariane 6 totalement différente, déclinée en deux versions, proposées par Airbus et Safran.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:50
Farnborough International Airshow 2014

 

le 7 Juillet 2014 Enderi.fr

 

Du 14 au 20 juillet se tiendra en Angleterre le salon aéronautique international de Farnborough. Équivalent d'Outre-Manche du salon du Bourget, le Farnborough International Airshow 2014 réunira pour la 49ème fois industriels et acteurs du monde de la défense et de l'aérospatial. Accueillant visiteurs et professionnels du secteur venant du monde entier, ce salon de grande envergure a notamment construit sa réputation sur la qualité des démonstrations en vol.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:35
Garuda 5 - photo Livefist

Garuda 5 - photo Livefist

 

06th Jul 2014 By N C Bipindra - newindianexpress.com

 

NEW DELHI: India’s most awaited defence deal for 126 combat planes, expected to be worth nearly `1 lakh crore, may take longer than expected to materialize.

 

Just over a month after the Modi government got into the saddle, it has now emerged that the Medium Multi Role Combat Aircraft (MMRCA) tender for which India selected the French Rafale aircraft from the Dassault Aviation stable is still in the works and would take at least another six months to be ready.

 

Read full article

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:30
Thales inaugurates new offices in Jeddah

 

July 8, 2014 Thales Group

 

Building on its 40-year relationship with the Kingdom of Saudi Arabia, Thales has consolidated its presence in the country by inaugurating new offices.

The new office highlights the Group’s strategy and ambition to increase local operational capabilities, mainly to serve security and ground transportation projects in view of the Kingdom’s US$100 billion programme to upgrade local infrastructures.

On-going transport projects include the North South Railway, for which Thales is providing signalling, security, communications and fare management systems. In terms of urban rail transportation, Thales has already delivered its SelTrac® Communications Based Train Control solution to the Al Mashaaer Al Mugaddassah Metro project in Mecca.

In the security domain, Thales is central to the protection of Holy sites, providing traffic flow management systems for the Hajj and hi-tech security solutions for Mecca’s and Madinah’s Holy Mosques. Thales is also securing oil and gas fields and installing security systems for Saudi Aramco, SABIC and the city of Jubail.

 

 

“Saudi Arabia, as the guardian of the Holy places, is Islam’s heartland. In this context, we wish to support the Kingdom, the Ministry of Pilgrimage, the Ministry of Islamic Affairs and all the involved government agencies in their initiatives to continuously improve the Kingdom’s infrastructures and services. The ultimate aim is to enable millions of pilgrims to carry out their religious observances safely and with ease. We have been working successfully in the country for four decades and we look forward to strengthening our ties with local industries and government agencies.”

Jean-Yves Tolot, Managing Director of Thales in Saudi Arabia

 

Thales’s industrial presence in the Kingdom of Saudi Arabia dates back to the early 1980’s when a first JV was established to support the Group’s broadcast activities.  Since then, Thales has been involved in a wide spectrum of business activities for the defence and civil markets, from telecom and aerospace to ground transportation and security.

Thales has a history of supporting a wide variety of customers and partners in the Kingdom, including the Ministry of Interior, the General Authority of Civil Aviation, the Ministry of Municipal and Rural Affairs, and the Communication and Information Technology Commission, as well as the Saudi Railways company, Saudi Aramco and the Saudi BinLadin Group.

Today, Thales’s presence extends from Riyadh and Jubail to Jeddah. The newly opened facilities in Jeddah are specifically designed to accommodate men and women from the local subsidiary in charge of civil activities for Thales.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 13:35
photo Livefist

photo Livefist

 

source Livefist

BALASORE, ODISHA: The BRAHMOS supersonic cruise missile was successfully flight-tested on 8th July 2014 from the Integrated Test Range (ITR) Chandipur in Balasore, Odisha.
During the launch at 1038 hrs, the missile flew through the designated 290 kms distance at Mach 2.8 and achieved high precision with steep dive once again.
Dr. A. Sivathanu Pillai, CEO and MD, BrahMos Aerospace confirmed that it was a text book launch achieving 100% results, executed with high precision from the Mobile Autonomous Launcher (MAL) prepared by the BRAHMOS 3rd regiment of Indian Army team.
In a historical first, the advanced guidance system integrating multiple navigation satellites powered with new software algorithm, developed indigenously by Indian scientists and industries resulted in pinpoint accuracy of the missile system against hidden land targets.

 

Pictures gallery

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 11:50
photo NHI

photo NHI

 

7 juillet 2014 par Gil Roy - Aerobuzz.fr

 

La 4ème conférence-produit qui vient de s‘achever en Allemagne sur un succès consacre les premiers retours d’expérience des utilisateurs d’une machine très performante au potentiel d’évolution conséquent. Pour autant, le NH90 risque de perdre sur le tapis vert tout le crédit gagné lors d’opérations sur le terrain…

 

La 4ème conférence produit dédiée aux utilisateurs de l’hélicoptère NH90 vient de s’achever sur un succès. Cet événement qui s’est tenu sur la base allemande de Buckeburg du 23 au 26 juin dernier, a permis a plus d’une centaine d’utilisateurs de NH90 venus de 13 pays différents de rencontrer les représentants de l’Industrie (NHI, Agusta Westland et Fokker) afin de « mettre cartes sur table ». Avec plus de 54.000 heures de vol au compteur, la flotte de NH90 commence à donner une bonne idée des qualités et des défauts de la machine.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 18:50
SPOT 7 livre ses premières images 3 jours après son lancement

 

05/07/2014 Airbus Group

 

SPOT 6/SPOT 7, une constellation conçue pour des couvertures nationales en haute résolution 04 juillet 2014

 

 

Airbus Defence and Space publie les premières images acquises par le satellite SPOT 7, seulement 3 jours après son lancement le 30 juin. Ces dernières heures, toute la chaîne opérationnelle a été mise en oeuvre avec succès (depuis la programmation du satellite, l'acquisition de l'image, la réception et le traitement de la télémesure) afin de livrer ces premières images spectaculaires. Celles-ci présentent des paysages très variés, et révèlent tout le potentiel de SPOT 7 pour la cartographie des ressources naturelles, des zones urbanisées ou encore le suivi agro-environnemental.

La constellation SPOT 6/7 améliore ainsi considérablement les capacités et les performances offertes par SPOT 5 qui est en opération depuis 2002 et dont le retrait du service commercial est prévu au cours du premier trimestre 2015. Elle offre une meilleure résolution, une plus grande réactivité de programmation et un volume d'images acquises quotidiennement (en mode monoscopique ou stéréoscopique) bien supérieur.

SPOT 6 et SPOT 7 marquent l'entrée de la famille SPOT dans une nouvelle ère en formant une constellation de satellites d'observation de la Terre haute résolution phasés à 180° sur la même orbite. Ceci permet de revisiter quotidiennement tout point du globe et de couvrir des grands territoires en un temps record et avec un niveau de précision unique. Avec les deux satellites en orbite, la capacité d'acquisition sera portée à six millions de km² par jour, soit l'équivalent de dix fois la France.

Avec les satellites jumeaux très haute résolution Pléiades 1A et 1B, SPOT 6, et maintenant SPOT 7, la constellation de satellites optiques d'Airbus Defence and Space va offrir à ses clients un grand niveau de détail sur de vastes territoires, un service de programmation des images très réactif et une capacité de surveillance et de suivi unique.

 

A propos d'Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l'industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l'industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 14 milliards d'euros avec un effectif de quelque 40 000 employés.

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 18:30
Lockheed remporte un contrat de soutien à la défense aérienne irakienne

 

4 juillet 2014 par Jacques N. Godbout - 45eNord.ca

 

L’Irak ne pourra pas se plaindre du manque de soutien «technologique» de la part des Américains.Lockheed Martin Corp, Mission Systems & Training (MST) basé à Manassas, en Virginie, a obtenu un contrat à prix fixe de 11,645,964 $ pour le soutien logistique du système de défense aérienne intégrée irakien (IADS).

 

Il est fait mention de ce contrat dans le communiqué du Département de la Défense américain sur les contrats accordés le 3 juillet 2014 .

 

Le contrat inclut des services de soutien technique, d’assistance sur site, de gestion logistique, de support technique,de maintenance préventive et de maintenance correctrice, des études techniques et des recommandations pour le soutien logistique et le cycle de vie pour les IADS et de l’équipement.

 

Les travaux seront effectués à différents endroits à travers l’Irak, et devraient être achevé le 30 Juin 2015.

 

Lockheed Martin (MST) fournit l’ingénierie de systèmes, le développement de logiciels, la gestion de programmes complexes, des solutions de chaîne d’approvisionnement et la logistique, de formation et de simulation des technologies pour la sécurité mondiale, les marchés civils et commerciaux.

 

MST emploie environ 17.000 personnes aux États-Unis, au Canada, au Mexique, à Taïwan, au Japon, au Royaume-Uni, en Allemagne, ai Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande et en Australie. La division MST de Lockheed à Manassas en Virginie emploie quant à elle 1.400 personnes.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories