Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 07:30
RAF Chinooks now considered for Iraq aid crisis

 

12 Aug 2014 By Ben Farmer, Defence Correspondent

 

British Chinook helicopters could soon join RAF transport planes and Tornado jets operating in Iraq as the UK rapidly escalates its aid mission

 

Britain is considering sending Chinook helicopters to Iraq to bolster an aid mission for thousands of desperate refugees fleeing Islamist extremists demanding they convert or die.

The heavy lift helicopters would join two RAF C130 Hercules planes already carrying out aid drops and Tornado jets on their way to the region, as Britain rapidly steps up efforts to save a quarter of a million people fleeing fighting in northern Iraq.

The proposal was being discussed in a meeting of Government’s COBR emergencies committee on Tuesday afternoon.

 

Read more

Repost 0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 07:30
Irak: Washington juge moins probable d'évacuer des réfugiés, peu nombreux

 

14 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Washington - Les Etats-Unis ont jugé mercredi beaucoup moins probable d'organiser une mission d'évacuation des réfugiés yazidis du mont Sinjar, dans le nord de l'Irak, après avoir constaté que ces derniers étaient beaucoup moins nombreux et vivaient dans de meilleures conditions qu'attendu.

 

Sur la base de cette évaluation, les agences ont déterminé qu'une mission d'évacuation était beaucoup moins probable mais que les Etats-Unis continueraient à fournir une aide humanitaire aux réfugiés restant, a affirmé dans un communiqué le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.

 

Une vingtaine de soldats américains qui ont effectué mercredi une mission de reconnaissance sur place ont rapporté qu'il y avait beaucoup moins de Yazidis sur le mont Sinjar que craint auparavant et qu'ils vivaient dans de meilleures conditions qu'attendu précédemment.

 

Les Yazidis sont moins nombreux car chaque nuit depuis quelques jours plusieurs milliers d'entre eux ont réussi à quitter la montagne, a expliqué M. Kirby, qui a aussi souligné l'utilité des largages d'aide humanitaire et des frappes aériennes contre l'Etat islamique (EI), menés quotidiennement par les Etats-Unis depuis vendredi dernier.

 

Les réfugiés restant continuent d'avoir accès à la nourriture et à l'eau que les Etats-Unis larguent par avion, a-t-il assuré.

 

Un responsable du Pentagone avait évoqué précédemment cette mission de reconnaissance menée par des Bérets verts, une force spécialisée dans la formation et le conseil des armées locales. Elle n'a pas été engagée dans des opérations de combat et est revenue depuis à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, a précisé le Pentagone.

 

Plus tôt mercredi, Ben Rhodes, conseiller adjoint à la sécurité nationale de Barack Obama, avait évoqué la possibilité d'établir des couloirs, de procéder à des évacuations par voie aérienne des réfugiés qui doivent supporter des conditions climatiques extrêmes et ont dû tout abandonner face à l'avancée des combattants sunnites.

 

Mais en soirée, M. Rhodes affirmait lui aussi sur Twitter qu'une mission d'évacuation était désormais beaucoup moins probable.

Repost 0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 07:30
Sinjar Mountains - washington post 11 aug 2014

Sinjar Mountains - washington post 11 aug 2014

 

Aug. 13, 2014 - By DAVID JACKSON, JIM MICHAELS and JOHN BACON – Defense News

 

WASHINGTON — A review by US troops of conditions on Iraq’s Mount Sinjar Wednesday has determined that the conditions of a religious minority seeking refuge there are better than believed and may not require a US-led evacuation, a Pentagon official said.

The team of fewer than 20 US troops “has assessed that there are far fewer Yazidis on Mount Sinjar than previously feared, in part because of the success of humanitarian air drops, air strikes on ISIL targets, the efforts of the Peshmerga and the ability of thousands of Yazidis to evacuate from the mountain each night over the last several days,” said Rear Adm. John Kirby, spokesman for Defense Secretary Chuck Hagel.

 

Read full article

Repost 0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 06:30
Czech Foreign Minister Lubomir Zaoralek

Czech Foreign Minister Lubomir Zaoralek

 

Aug. 12, 2014 - By JAROSLAW ADAMOWSKI – Defense News

 

WARSAW — Czech Foreign Minister Lubomir Zaoralek has announced plans by his country to supply arms to the Kurdish forces in northern Iraq to support their battle against the Islamic State terror group.

 

Zaoralek said the Czech government considered supplying weapons to Kurdish troops because Islamist fighters have increased access to modern arms.

 

“The Kurdish side is not sufficiently armed to face such [militants],” Zaoralek told local news agency CTK.

 

The minister said that many former military officials under ousted dictator Saddam Hussein have joined the ranks of the Islamic State, which was another reason for concern by the international community.

 

Zaoralek did not disclose what types of weapons the Czech Republic could supply; the plan is being discussed by the Czech government, according to the minister.

 

“The Czech Republic is preparing deliveries of military gear for the democratic forces, which are struggling against terrorists from IS/ISIL in Iraq, regardless of whether they be a unit subordinated to the central government in Baghdad or the regional authorities of Iraqi Kurdistan,” the Czech Foreign Ministry said in a statement Monday.

 

The announcement by the foreign minister follows a decision by the US to ship arms to Kurdish troops in Iraq in a bid to halt an advance by Islamic State fighters. Last week, President Barack Obama said he had authorized the US military to make targeted air strikes in Iraq against the group’s militants

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 23:30
Sinjar Mountains - source Washington Post (11 aug 2014)

Sinjar Mountains - source Washington Post (11 aug 2014)

 

13 août 2014 22h17 Romandie.com (AFP)

 

Dohuk (Irak) - Des conseillers militaires américains doivent se rendre dans la région montagneuse de Sinjar, dans le nord de l'Irak, pour étudier les moyens d'évacuer des civils qui y sont coincés, a déclaré mercredi un porte-parole des forces de sécurité kurdes.

 

Quelque 130 conseillers militaires sont arrivés à Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan, et certains d'entre eux devaient se rendre aux monts Sinjar pour y évaluer la situation, a déclaré à l'AFP Halgord Hekmat, sans préciser si ces hommes étaient déjà partis vers cette région.

 

La prise de Sinjar par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) a poussé des milliers de personnes à fuir vers les montagnes.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 22:01
US Navy F/A-18s Launch From USS GHW BUSH

 

13 août 2014 US Navy

 

ARABIAN GULF (Aug. 12, 2014) Flight deck operations from USS George H.W. Bush (CVN 77). Bush is operating in the Arabian Gulf on a scheduled deployment to U.S. 5th Fleet. The President has authorized U.S. Central Command to conduct military operations in support of humanitarian aid deliveries and targeted airstrikes in Iraq to protect U.S. personnel and interests, in response to activities conducted by Islamic State in Iraq and the Levant (ISIL) terrorists. (U.S. Navy video/Released)

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 21:55
Mobilisation générale contre l’EI en Irak, la France aussi fournira des armes aux Kurdes

 

13 août 2014 par Jacques N. Godbout – 45eNord.ca

 

C’est la mobilisation générale sur les front doplomatique, humanitaire et militaire: après les États-Unis et la Grande-Bretagne, la France fournira des armes «pour soutenir la capacité opérationnelle» des forces kurdes engagées contre les djihadistes qui progressent vers Bagdad, a annoncé l’Elysée ce mercred 13 août dans un communiqué.

 

«La situation catastrophique à laquelle doit faire face la population dans la région du Kurdistan irakien nécessite la poursuite et l’amplification de la mobilisation de la communauté internationale. La France entend jouer un rôle actif en fournissant, en lien avec ses partenaires et en liaison avec les nouvelles autorités irakiennes, toute l’assistance nécessaire», dit le communiqué de l’Élysée.

«De premières livraisons humanitaires ont eu lieu ces derniers jours. Elles vont se poursuivre. Le Président de la République a demandé au ministre des Affaires étrangères et du développement international de suivre personnellement cette question», poursuit le communiqué.

«Conformément aux termes de l’entretien du 7 août entre le Président de la République et le président Barzani, la France a déjà pris les dispositions nécessaires depuis plusieurs jours pour soutenir la capacité opérationnelle des forces engagées contre l’État islamique. Afin de répondre aux besoins urgents exprimés par les autorités régionales du Kurdistan, Le chef de l’Etat a décidé, en accord avec Bagdad, de faire acheminer des armes dans les heures qui viennent», précise l’Élysée.

 

Suite de l’article

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 21:50
a RAF Tornado from RAF Marham arrives at RAF Akrotiri Cyprus - photo UK MoD

a RAF Tornado from RAF Marham arrives at RAF Akrotiri Cyprus - photo UK MoD

 

Aug. 13, 2014 - By ANDREW CHUTER – Defense News

 

LONDON — Britain will be part of an international mission to rescue Yazidi refugees stranded in northern Iraq, Prime Minister David Cameron said Wednesday.

 

“Detailed plans” were being pieced together to get the operation underway, Cameron said after chairing a meeting of the British Government’s Cobra crisis committee meeting.

 

“We need a plan to get these people off that mountain and get them to a place of safety, and I can confirm that detailed plans are now being put in place and are underway, and that Britain will play a role in delivering that,” he said.

 

News an international effort was being organized to rescue thousands of Yazidis trapped by Islamic State (IS) jihadists comes as French President Francois Hollande announced they would start supplying arms within hours to Iraqi Kurds fighting the militants.

 

“For several days, France has had the necessary measures in place to support the operational capabilities of the forces fighting IS,” the statement from Hollande’s office said.

 

France had already been delivering humanitarian aid for several days.

 

The US is conducting airstrikes against Islamic State militants in the region as well as supplying arms to Kurdish forces and aid to refugees.

 

Tuesday Washington announced it was sending 130 military advisers to northern Iraq.

 

Britain has been ramping up its basing of military assets in the region over the last few hours but continues to stress that the helicopters, strike aircraft and transport aircraft involved remain part of a humanitarian mission.

 

The Royal Air Force is already conducting airdrops of water and other essentials from Hercules C-130s based in the region.

 

A small number of Tornado GR4 strike aircraft equipped with Rafael Litening III reconnaissance and targeting pods has also deployed to the British base at Akrotiri, Cyprus, to aid the RAF airdrop mission with surveillance capabilities.

 

The British have also announced they are forward-basing a small number of Boeing Chinook helicopters in the region. Media reports here say four of the heavy-lift helicopters have been dispatched.

 

The MoD has not detailed what role the helicopters will play. The aircraft departed their base at Odiham, southern England, Wednesday, enroute to the region

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 21:30
Irak : la France va acheminer des armes aux Kurdes pour lutter contre les jihadistes

 

13.08.2014 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord. - Défense Globale

 

Un communiqué de l'Elysée indique ce mercredi 13 août que le chef de l'Etat, François Hollande, " a décidé en accord avec Bagdad, de faire acheminer des armes dans les heures qui viennent " aux autorités régionales du Kurdistan qui luttent contre les jihadistes de l'Etat islamique. La France n'a donc pas attendu l'Europe et a choisi d'emboîter le pas des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Nous voici avec un nouvel allié, le Kurdistan, qui aspire à devenir un Etat dans un Moyen-Orient en cours de redéfinition complète. Mais ceci est un autre sujet...

 

C'est un des deux Airbus A340 de l'escadron de transport 3/60 Esterel de la base aérienne de Villacoublay qui a livré le 10 août 18 tonnes d'aide humanitaire à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien autonome. Un second vol était prévu ce mercredi 13 août pour la livraison de 20 tonnes de médicaments, de tentes, de matériel de traitement et de distribution des eaux.

Pour l'acheminement d'armes, aucune information n'est évidemment précisée mais on peut penser que l'escadron Esterel sera encore de la partie, sans doute avec un encadrement de la DGSE, habilitée à traiter ce genre de missions comme lors des derniers conflits (ex-Yougoslavie, Libye, Syrie). Toujours à l'aéroport d'Erbil équipé de deux pistes longues de 2 800 et 4 800 m...

A qui donne-t-on ? Peut-on tracer les armements ? Des formateurs français, militaires ou non, vont-ils enseigner la pratique aux peshmergas kurdes ? Beaucoup de questions sans réponses et d'incertitudes émaillent ce genre de contrat. Elles sont visiblement balayées par l'urgence de la situation.

 

Des missiles antichars Eryx ?

On ignore également quels types d'armements vont être livrées " dans les heures qui viennent ", comme l'indique le communiqué de l'Elysée. On pense dans un premier temps à des missiles antichars pour faire face aux blindés américains et autres Humvees de l'armée irakienne investis par les jihadistes.

 

missile anti-char ERYX - photo ADC O Dubois Armée de Terre

missile anti-char ERYX - photo ADC O Dubois Armée de Terre

Le missile antichars Eryx, de MBDA, qui équipe classiquement les régiments d'infanterie en France, pourrait être l'arme adaptée : puissante, d'une portée de 600 m, légère (12 kg), semble-t-il facile de mise en place et d'utilisation pour des tirs à l'épaule ou sur un trépied (car les soldats kurdes n'auront pas le temps d'avoir six mois de formation...).

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 20:30
Quelles armes la France va-t-elle fournir à l'armée kurde ?

 

13/08/2014 Par Caroline Piquet - LeFigaro.fr

 

INTERVIEW- Paris s'apprête à livrer des armes aux forces kurdes en Irak pour soutenir leur lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique. Mais quels types d'armes peuvent être envoyés et comment seront-elles acheminées ?

 

«Afin de répondre aux besoins urgents exprimés par les autorités régionales du Kurdistan, le chef de l'Etat a décidé, en accord avec Bagdad, de faire acheminer des armes dans les heures qui viennent», a annoncé François Hollande ce mercredi, sans apporter de précision sur la nature, ni le volume du matériel militaire qui pourrait être envoyé. Contacté à plusieurs reprises, l'Elysée n'a pas souhaité répondre à nos questions. Comment l'armée française mène ce genre d'opération? Quels types d'armes pourraient-être envoyés? Eléments de réponses avec Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l'Iris (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), spécialisé sur les questions militaires.

 

Lire l’interview

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 19:30
British Forces Cyprus Steps Up Iraq Aid Response

 

13 août 2014 British Forces News

 

Efforts to support the response to the humanitarian crisis in Iraq have been stepped up in Cyprus.

The British military has made five air drops to refugees so far - and more are planned.

The Commander of British Forces Cyprus says the base is ready to do whatever is required to get aid to the people that need it.

Last night three Tornado jets arrived at RAF Akrotiri to provide surveillance and more are expected in the next 12 hours along with Chinook helicopters.

Carla Prater has the latest.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 16:30
Irak: ciel menaçant pour les djihadistes, après les Américains, les GR4 Tornado britanniques

 

12 août 2014 par Jacques N. Godbout – 45eNord.ca

 

Les djihadistes de l’État islamique n’aimeront ce qu’ils vont voir dans le ciel d’Irak: après les chasseurs américains F/A-18 et F-15E, les Britanniques vont à leur tour déployer des chasseurs GR4 Tornado dans le nord de l’Irak pour soutenir la mission d’assistance humanitaire en cours dans le pays.

 

Les chasseurs Tornado vont bientôt quitter la base aérienne Royal Air Force (RAF) Marham, dans le Norfolk, et s’envoler pour l’Irak, où l’équipage d’un avion de transport RAF C-130 équipage avaient dû récemment renoncer à un deuxième parachutage de secours destinés aux civils pris au piège sur le Mont Sinjar pour des raisons de sécurité. sur les préoccupations pour la sécurité des civils pris au piège sur le mont Sinjar.

 

Un porte-parole de Downing Street a déclaré que le Royaume-Uni s’est engagé à poursuivre le largage de l’aide humanitaire dans les prochains jours et était à la recherche d’une solution à long terme qui permettra de fournir en toute sécurité de l’aide aux civils.

 

«Dans le cadre de ce travail, nous avons décidé de pré-positionner un petit nombre de chasseurs Tornado dans la région afin qu’ils puissent, si nécessaire, utiliser leur excellente capacité de surveillance», nous permettant de mieux connaître le nombre et la position exact des civils sur le mont Sinjar.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 15:30
second air drop of Humanitarian Aid from a C-17 Globemaster III over Northern Iraq on Aug. 9, 2014 photo USAF

second air drop of Humanitarian Aid from a C-17 Globemaster III over Northern Iraq on Aug. 9, 2014 photo USAF

 

MOSCOU, 13 août - RIA Novosti

 

La mission humanitaire américaine en Irak pourrait s'avérer être plus coûteuse et plus longue que la Maison Blanche ne l'annonce, considère Micah Zenko du Conseil des relations étrangères américain.

 

Dans un article consacré aux interventions américaines paru dans le journal Foreign Policy, l'expert compare la situation actuelle en Irak à la politique menée par Washington lors du conflit libyen de 2011.

 

Selon lui, le fait que le président Obama ait reconnu que les objectifs de l'intervention armée en Libye ont été révisés au cours du conflit peuvent laisser douter de l'authenticité des "motifs et des objectifs" déclarés de la mission courante en Irak.

 

Il précise qu'après que M.Obama a annoncé le 7 août dernier que l'"Amérique fournira une aide", une série d'experts et d'analystes politiques ont pointé "l'ambigüité des objectifs américains en Irak".

 

"Les Etats-Unis ont à nouveau eu recours à la force en Irak sous couvert de raisons humanitaires et sans présenter une stratégie globale portant sur les conditions de l'arrêt de l'opération", écrit M.Zenko.

 

Selon ce dernier, quoique le secrétaire d'Etat américain John Kerry ait déclaré que le président Obama était prêt à toute éventualité, la Maison Blanche était focalisée sur une "intervention limitée", le dirigeant US voulant éviter "la création d'une pente glissante", d'après les sources au sein de son administration.

 

"Toutefois, lorsque les Etats-Unis procèdent à une intervention militaire dans un pays, ils ne peuvent pas contrôler la déclivité de cette pente glissante. Les actions actuelles des Etats-Unis peuvent avoir deux conséquences prévisibles: la vie de quelques civils sera prochainement sauvée, quant à l'opération militaire, elle sera plus importante et durable que l'administration [américaine] ne l'annonce maintenant", estime l'expert.

 

Le 29 juin dernier, l'Etat islamique (EI) a annoncé la création d'un "Califat islamique" en Syrie et en Irak, le titre de calife étant attribué au chef de file de ce groupe djihadiste, Abdullah Ibrahim al-Samarrai, connu également sous le nom d'Abou Bakr al-Baghdadi.

 

Dans la nuit du 7 au 8 août, le président américain Barack Obama a autorisé des frappes aériennes ciblées en Irak "pour aider les forces irakiennes qui se battent pour protéger les civils".

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 13:30
Combattante kurde de Ras Al-Ayn. photo Hamid Mesud

Combattante kurde de Ras Al-Ayn. photo Hamid Mesud

 

Aug 11, 2014 ASDNews (AFP)

 

The United States has begun urgently shipping arms and ammunition to the Iraqi Kurdish forces battling an advance by extremist Islamic State militants, a State Department spokeswoman said Monday.

"We're working with the government of Iraq to increasingly and very quickly get urgently needed arms to the Kurds," Marie Harf told CNN.

 

Read more

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 12:55
Déchargement Assistance humanitaire française à Irbil 10 Aug 2014

Déchargement Assistance humanitaire française à Irbil 10 Aug 2014

 

13 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Paris - La France acheminera dans les heures qui viennent des armes en Irak pour soutenir la capacité opérationnelle des forces engagées contre l'Etat islamique, les jihadistes qui progressent vers Bagdad, a annoncé l'Elysée mercredi dans un communiqué.

 

Afin de répondre aux besoins urgents exprimés par les autorités régionales du Kurdistan, le chef de l'Etat (François Hollande) a décidé, en accord avec Bagdad, de faire acheminer des armes dans les heures qui viennent, a déclaré la présidence française dans ce communiqué.

 

Rappelant l'entretien de jeudi entre François Hollande et le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani, l'Elysée précise que la France a déjà pris les dispositions nécessaires depuis plusieurs jours pour soutenir la capacité opérationnelle des forces engagées contre l'Etat islamique (EI).

 

La situation catastrophique à laquelle doit faire face la population dans la région du Kurdistan irakien nécessite la poursuite et l'amplification de la mobilisation de la communauté internationale, fait-elle valoir.

 

La France, poursuit l'Elysée, entend ainsi jouer un rôle actif en fournissant, en lien avec ses partenaires et en liaison avec les nouvelles autorités irakiennes, toute l'assistance nécessaire.

 

La présidence rappelle que de premières livraisons humanitaires ont eu lieu ces derniers jours et qu'elles vont se poursuivre, le président Hollande ayant demandé au ministre des Affaires étrangères et du développement international (Laurent Fabius) de suivre personnellement cette question.

 

Dix-huit tonnes d'aide humanitaire ont été livrées par la France dimanche à Erbil et un deuxième vol humanitaire français doit arriver à Erbil ce mercredi, selon le ministère français des Affaires étrangères.

 

Ce chargement est de vingt tonnes: il comprend des médicaments, des tentes et du matériel de traitement et de distribution de l'eau pour une cinquantaine de milliers de personnes, selon le ministère.

 

La France, ajoute de son côté la présidence, réitère son soutien au Premier ministre (irakien) désigné, M. Haïdar al-Abadi, ainsi qu'aux responsables politiques irakiens dont le président de la République et le président du Parlement.

 

Il est essentiel que soit rapidement mis en place un gouvernement d'union, représentatif de toutes les communautés irakiennes pour lutter efficacement contre l'Etat Islamique, insiste encore Paris.

 

Avant Paris, la Grande-Bretagne avait déjà annoncé mardi soir qu'elle allait acheminer aux forces kurdes du matériel militaire d'autres Etats contributeurs afin de les aider à faire face à l'offensive jihadiste.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 12:30
Combattante kurde de Ras Al-Ayn. photo Hamid Mesud

Combattante kurde de Ras Al-Ayn. photo Hamid Mesud

 

13 Août 2014 Elysée.fr

 

La situation catastrophique à laquelle doit faire face la population dans la région du Kurdistan irakien nécessite la poursuite et l’amplification de la mobilisation de la communauté internationale. La France entend jouer un rôle actif en fournissant, en lien avec ses partenaires et en liaison avec les nouvelles autorités irakiennes, toute l’assistance nécessaire.

 

De premières livraisons humanitaires ont eu lieu ces derniers jours. Elles vont se poursuivre. Le Président de la République demandé au ministre des Affaires étrangères et du développement international de suivre personnellement cette question.

 

Conformément aux termes de l’entretien du 7 août entre le Président de la République et le président Barzani, la France a déjà pris les dispositions nécessaires depuis plusieurs jours pour soutenir la capacité opérationnelle des forces engagées contre l’Etat islamique. Afin de répondre aux besoins urgents exprimés par les autorités régionales du Kurdistan, Le chef de l’Etat a décidé, en accord avec Bagdad, de faire acheminer des armes dans les heures qui viennent.

 

La France réitère son soutien au Premier ministre désigné, M. Haïdar AL-ABADI, ainsi qu’aux responsables politiques irakiens dont le Président de la République et le Président du Parlement. Il est essentiel que soit rapidement mis en place un gouvernement d’union, représentatif de toutes les communautés irakiennes pour lutter efficacement contre l’Etat Islamique.

 

La mobilisation doit se poursuivre en faveur du Kurdistan et au profit de l’Irak toute entier. La coordination de l’aide internationale est essentielle.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 12:30
A Tornado GR4 equipped with the Litening III pod taking off from RAF Marham

A Tornado GR4 equipped with the Litening III pod taking off from RAF Marham

 

12 August 2014 Department for International Development, Ministry of Defence and The Rt Hon Michael Fallon MP

 

The Royal Air Force has sent Tornado aircraft from RAF Marham to support humanitarian operations in Iraq if required

A small number of aircraft, fitted with state-of-the-art Litening III reconnaissance pods, left Norfolk this afternoon. They will be positioned in Cyprus, available to fly over the crisis area at short notice to provide vital intelligence to assist the delivery of the UK aid.

So far, three consignments of aid, provided by the Department for International Development, have been delivered to the area by the RAF using Hercules aircraft.

The humanitarian aid drops by RAF C130 aircraft, which took place early this morning, included nearly 9,000 5-litre water bottles and 816 solar lanterns.

Defence Secretary Michael Fallon said:

Thousands of innocent people suffering in northern Iraq urgently need our help. Tornado aircraft will be able to play a specialist surveillance role to give us a more complete picture of the situation in the crisis area. I also want to express my gratitude to the aircrews and supporting personnel who have delivered three significant aid drops already and will continue to do so.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 11:30
L'UE renforce son aide humanitaire vers l'Irak et cherche à se coordonner

 

12 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Bruxelles - La Commission européenne a débloqué cinq millions d'euros supplémentaires d'aide aux populations déplacées en Irak et a réfléchi mardi aux moyens de mieux coordonner l'aide humanitaire, mais l'hypothèse d'une livraison d'armes aux Kurdes opposés aux jihadistes n'a pas été retenue.

 

Une réunion des ambassadeurs de l'UE a été organisée pour coordonner les actions en Irak, mais également en Ukraine et dans la bande de Gaza. Elle a permis un échange de vues entre États membres de l'UE sur ces crises.

 

Les ambassadeurs se sont mis d'accord pour renforcer de toute urgence la coordination humanitaire et accéder aux populations déplacées, a indiqué dans un communiqué le service diplomatique de l'UE, mené par Catherine Ashton.

 

La Commission va jouer le rôle de coordinateur et un mécanisme de protection civile a été activé. Il soutient et facilite la mobilisation des services de secours pour répondre aux besoins immédiats des pays frappés par une catastrophe ou qui risquent d'en subir une.

 

Les États membres de l'UE ont en outre salué les efforts des États-Unis et ses partenaires pour contrer l'avancée de l'État islamique et faciliter l'accès à l'aide humanitaire en Irak, même s'ils n'envisagent pas pour l'instant d'imiter Washington en transférant des armes aux combattants kurdes qui tentent de repousser les jihadistes dans le nord du pays.

 

La question de la livraison d'armes est la plus complexe et la plus sensible, souligne un expert. Personne ne peut empêcher un État de livrer des armes, mais la question est de savoir s'il est opportun pour l'UE de répondre favorablement à cette demande?, souligne-t-il.

 

La France est pour, la Suède y est farouchement opposée. Face à ces divergences, les ambassadeurs se sont contentés de prendre note des demandes de soutien militaire des autorités kurdes auprès de certains États membres, indique le communiqué, qui met l'accent sur l'importance de se coordonner avec les partenaires internationaux sur ce point.

 

La France et l'Italie plaidaient pour une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères des 28 pour parler de la livraison éventuelle d'armements aux Kurdes irakiens opposés aux jihadistes.

 

Je sais bien que dans les pays occidentaux c'est la période des vacances mais enfin quand il y a des gens qui meurent, j'allais dire qui crèvent, il faut revenir de vacances, s'est exclamé mardi matin le ministre français, Laurent Fabius.

 

Cette question est de la responsabilité des États membres, c'est à eux de décider, a indiqué la commissaire en charge de l'Aide humanitaire, Kristalina Georgieva, tout en annonçant une aide de 5 millions d'euros en faveur des personnes déplacées en Irak.

 

L'aide de la Commission pour l'Irak s'élève désormais à un total de 17 millions d'euros en 2014.

 

Ce que nous voulons, c'est prêter main forte à des centaines de milliers d'Irakiens y compris les groupes minoritaires déplacés dans les montagnes de Sinjar, a déclaré la commissaire européenne.

 

L'avancée des jihadistes en Irak a jeté des centaines de milliers de personnes sur les routes, notamment des chrétiens chassés de Mossoul et de Qaraqosh, mais aussi des dizaines de milliers de membres de la minorité kurdophone et non musulmane des Yazidis.

 

De 20.000 à 30.000 membres de cette communauté restent piégées par l'insécurité dans les montagnes de Sinjar, sans nourriture, sans eau et sans abri, selon le Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés.

 

Nous voulons aider les populations déplacées, a insisté la commissaire, qui brigue le poste de chef de la diplomatie européenne. Elle a précisé que le principal problème était l'accès aux populations concernés et non le financement de l'aide.

 

N'oublions pas que le Kurdistan abrite des réfugiés syriens, une aide sera aussi nécessaire pour cette population, a-t-elle ajouté.

 

La Hongrie a, elle, demandé que le sort des chrétiens d'Irak soit évoqué lors du prochain sommet européen fin août, selon un courrier du Premier ministre Viktor Orban envoyé mardi au président du Conseil, Herman Van Rompuy.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 11:30
Washington a envoyé 130 conseillers militaires supplémentaires en Irak

 

 

13 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

San Diego (Etats-Unis) - Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a annoncé mardi l'envoi de 130 conseillers militaires supplémentaires en Irak, à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien (nord), pour évaluer plus en profondeur les besoins des Yazidis chassés par les militants sunnites de l'Etat islamique.

 

Le président (Obama) m'a autorisé à envoyer environ 130 nouveaux membres d'une équipe d'évaluation au nord de l'Irak, à Erbil, pour évaluer plus en profondeur ce que nous pouvons faire pour continuer à aider les Irakiens, a déclaré M. Hagel lors d'une allocution à Camp Pendleton, en Californie.

 

Ces conseillers sont arrivés dans la journée de mardi, a ajouté le chef du Pentagone, soulignant qu'ils n'avaient pas vocation à combattre, un peu plus de deux ans et demi après le départ des dernières troupes américaines d'Irak.

 

Le président l'a dit très clairement, nous n'allons pas retourner en Irak pour y effectuer le même type de missions de combat que nous menions par le passé, a déclaré M. Hagel face à un parterre de Marines.

 

Ces conseillers viennent en renfort des quelque 300 conseillers dont Barack Obama avait annoncé le déploiement en juin, pour épauler le gouvernement irakien dans sa lutte contre l'Etat islamique.

 

Selon un responsable du Pentagone, qui a requis l'anonymat, ils auront pour tâche de mettre en oeuvre des projets d'assistance humanitaire autres que les largages actuels de vivres aux Yazidis, une minorité kurdophone, chassés de chez eux par les insurgés et réfugiés dans les zones montagneuses autour de Sinjar.

 

Depuis que le président Obama a autorisé ces parachutages, près de 76.000 litres d'eau et 85.000 repas ont été largués, d'après le Pentagone.

 

Par ailleurs, les forces aériennes américaines ont effectué depuis vendredi 17 missions aériennes destinées à freiner l'avancée de l'Etat islamique.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 20:30
Les Kurdes, trait d'union entre Bagdad et Washington

 

12/08/2014 Par Samuel Forey – LeFigaro.fr

 

Le gouvernement autonome du Kurdistan conforte ses positions dans le pays grâce au soutien des Occidentaux.

 

Après plus d'une semaine de conquêtes sur le front kurde, les djihadistes n'avancent plus. La dernière ville à tomber a été Jalawla, lundi dernier, dans les confins sud-est du Kurdistan irakien, non loin de la frontière avec l'Iran.

L'État islamique recule, même. Pour la première fois depuis que l'organisation a jeté ses forces contre les Kurdes, les pechmergas ont pu reprendre les villes de Gweir et de Makhmour, à proximité d'Erbil. Au Gouvernement régional du Kurdistan (GRK), on souffle un peu. «La situation est toujours dramatique, on a encore des centaines de milliers de déplacés, mais au moins, cette crise a montré que le Kurdistan était une province stable et que le GRK restait solide et fiable. Mais la bataille est loin d'être finie», estime Dindar Zebari, un responsable au département des Relations extérieures du GRK.

 

Suite de l’article

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 19:50
USS George H.W. Bush aircraft continue sorties to attack ISIL terrorists in Iraq


12 août 2014 US Navy

 

ARABIAN GULF (Aug. 11, 2014) F/A-18 Hornets and Super Hornets launch from catapults aboard USS George H.W. Bush (CVN 77) . Bush is operating in the Arabian Gulf on a scheduled deployment to U.S. 5th Fleet. The president has authorized U.S. Central Command to conduct military operations in support of humanitarian aid deliveries and targeted airstrikes in Iraq to protect U.S. personnel and interests, in response to activities conducted by Islamic State in Iraq and the Levant (ISIL) terrorists. (U.S. Navy video/Released)

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 19:30
How UK Get Humanitarian Aid to Iraq


12 août 2014 British Forces News

 

RAF Tornados have left RAF Marham this afternoon bound for Cyprus from where they will conduct surveillance missions over Northern Iraq.

Meanwhile, the RAF has dropped a second batch of aid to thousands of people trapped on a mountain as they flee advancing Islamic State militants.

The MOD are now also considering the use of RAF Chinooks for humanitarian work in the area.

The batch included more than fifteen thousand litres of clean water as well as solar lamps.

The nerve centre for the operation is at the former RAF Airfield at Kemble in Gloucestershire from where Tim Cooper reports.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 16:55
photo EMA

photo EMA

 

12/08/2014 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense Globale

 

Si l'Union européenne (ou l'OTAN via l'ONU) décidait, dans les prochains jours ou les prochaines semaines, de prêter main forte militairement aux Etats-Unis pour bombarder les positions de l'Etat islamique en Irak, différents scénarios se proposent pour l'armée de l'air française...

C'est le rôle de la planification que l'on imagine de plus en plus chaude.

 

Suite de l'article

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 16:50
photo EMA

photo EMA

 

12.08.2014 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense Globale

 

À chaque crise aiguë de ce bas monde, on désespère. Des atermoiements de l’Europe, géant économique aux petits pieds diplomatiques. L’exemple du drame irakien effraie. Les ambassadeurs des vingt-huit se réunissent aujourd’hui en urgence tandis que le Royaume-Uni et la France, de leur initiative bien nationale, expédient déjà de l’aide humanitaire.

 

Le complexe européen est là, originel. Comment voulez-vous prendre rapidement et efficacement une décision à vingt-huit ? Vingt-huit histoires, vingt-huit cultures, vingt-huit mémoires, vingt-huit politiques, vingt-huit intérêts, vingt-huit paroles ? La prudence européenne est rédhibitoire. Chacun pense à sa nation avant de penser Europe. C’est ainsi.

On a attendu en vain ce lundi une déclaration de Catherine Ashton, la Haute Représentante pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité de l’Union européenne. Un joli titre, bien ronflant, comme le Service européen pour l’action extérieure (SEAE), le corps diplomatique de l’UE.

La Britannique est sur le départ fin octobre, en même temps qu’Herman Van Rompuy, le président du Conseil, et Javier Barroso, celui de la Commission. Elle ne laissera pas un grand souvenir mais la responsabilité est partagée. Entre les grandes puissances européennes, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, qui refusent d’abandonner une once de prérogatives sur les sujets internationaux. Qui se retrouvent, s’éloignent et s’isolent au gré des dossiers et du vent.

Sur un autre sujet, allez demander à un Polonais, à un Balte ce qu’il pense viscéralement du voisin russe, tandis que l’Allemand est son premier fournisseur ?

De retour de Bagdad et Erbil, Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, s’est fendu d’un communiqué, promis aux Kurdes, pour exhorter à l’action Mme Ashton et la commissaire à l’action humanitaire, la Bulgare Kristalina Georgieva (et candidate à la succession de la Britannique avec l’Italienne Federica Mogherini).

Devant le drame qui se joue à ses portes, l’Europe ne peut rester inactive. C’est un impératif moral (…) C’est aussi ce qu’exigent l’intérêt stratégique européen et la défense des libertés », écrit-il avec emphase. On lit entre les lignes : pour agir, la France n’a jamais eu besoin de l’Europe, c’est donc qu’en Irak, elle ne le souhaite pas vraiment, déjà très sollicitée en Afrique. Les Kurdes veulent des armes mais l’UE n’en a pas contrairement aux nations.

Voilà où en est l’Europe, condamnée à faire illusion, à froncer les sourcils, à servir de paravent.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 16:30
Leadership: ISIL Turns Saudi Arabia and Iran Into Allies

ISIL source war news updates

 

August 12, 2014: Strategy Page

 

The growing power of Sunni Islamic terrorist group ISIL (Islamic State in Iraq and the Levant) in the last year has caused the Saudis and Iranians to pause their growing Sunni-Shia feud because both countries have more to fear from ISIL and its rabid brand of Sunni Islamic terrorism than from each other. Signs of this unofficial truce can be seen in several ways. Saudi Arabia has backed off on its anti-Iran propaganda and is quietly cooperating with Iran to deal with ISIL advances in Syria and Iraq. Iran reciprocated when it recently ordered the shutdown of several semi-legal satellite TV channels run by some rabidly anti-Sunni (but high ranking) Shia clerics. The Saudis were not happy with these unofficial satellite TV operations but what prompted the most senior Iranian leaders (the clerics that actually run the Iranian religious dictatorship) to shut these operations down was a complaint from the leader of Hezbollah that this sort of TV programming was making life more difficult for Shia in Lebanon. While Shia Moslems like to believe that their form of Islam is the best one, they also have to live (or die) with the fact that only about ten percent of all Moslems are Shia and 80 percent are Sunni.

 

The Shia have always been playing defense against the more numerous Sunni and radical Sunni groups like ISIL are particularly dangerous. ISIL (al Qaeda in Iraq and Syria) began as Iraqi Sunni Arab nationalists who lost their jobs, power and wealth when Saddam Hussein and his Baath Party were overthrown in early 2003. Saddam Hussein was a secular dictator, who tolerated Islamic terrorists if they attacked his enemies and behaved while hiding out in Iraq. After Saddam’s forces were thrown out of Kuwait in 1991 his policy changed and he declared that he was actually religious and he backed Sunni Islamic terrorist groups as long as they helped him keep the Shia Arab majority of Iraq under control. Sunni Islamic terrorists were willing to do this because Sunni conservatives consider Shia heretics worthy only of torture and death. The Iraqi Shia had staged a major rebellion against Saddam right after Saddam’s army get chewed up trying to hang onto Kuwait in 1991. That rebellion festered throughout the 1990s. Saddam and his key associates developed relationships with Sunni tribal leaders and Sunni Islamic terrorist groups, who had for decades been forced to keep their heads down. Once Saddam was out of power in 2003 the Sunni tribes and Islamic terrorists lost the financial and military support Saddam provided for over a decade. The Sunni Arab minority (about 20 percent of Iraqis) also lost control of the Iraq economy and all that oil money. This came as a big shock. Many of these Sunni Arabs wanted their wealth and power back and were willing to do anything to accomplish that task. That led to support for Islamic terrorist groups. The Sunni Arab minority in what is now Iraq has long dominated the area and feels that this domination is a right and a responsibility. They were always wealthier, better educated, more organized and prone to ruthlessness. By merging with Islamic terrorists they acquired the belief they had divine approval for their goals.

 

ISIL began as ISI (Islamic State in Iraq) in 2004 and was one of many Sunni Islamic terrorist groups operating in Iraq back then. By 2010 ISI was almost destroyed due to U.S. efforts, especially getting many Sunni tribes to turn against the Islamic terrorist groups. But after U.S. forces left in 2011 the Iraqi government failed to follow U.S. advice to take good care of the Sunni tribes, if only to keep the tribes from again supporting the Islamic terrorist groups. Instead the Shia led government turned against the Sunni population and stopped providing government jobs and regular pay for many of the Sunni tribal militias. Naturally many Sunni Arabs went back to supporting terror groups, especially very violent ones like ISI.

 

After 2011, as the Iraqi Shia were turning on the Sunni Arab minority, there was a rebellion against a minority Shia government in Syria, led by the Sunni Arab majority there. The Sunni tribes of western Iraq were linked by culture and sometimes family links with the Sunni tribes of eastern Syria. The rebellion in Syria got ISI thinking about forming a new Islamic Sunni state out of eastern Syria, western Iraq, Baghdad (historically the seat of Sunni power in the area, despite it now being half Shia) and Mosul. Actually this also includes Lebanon and all of Iraq, but this was kept quiet initially. This decision had ISI spending a lot more time and effort recruiting in western Iraq after 2011. ISIL was created in 2013 when ISI sought to become the dominant rebel group in Syria by persuading men, especially foreigners, from other Islamic terrorist groups fighting in Syria to join a new, united Islamic terrorist group called ISIL. This caused problems because of the harsh way ISIL treated civilians and anyone who opposed them. ISIL relished the publicity their atrocities received. But al Qaeda knew from bitter experience (in Iraq from 2006-2008) that the atrocities simply turned the Islamic world against you. The bad relations between ISIL and all the other Islamic radicals in Syria reached a low point in June 2013 when the head of al Qaeda (bin Laden successor Ayman al Zawahiri) declared the recent merger of the new (since January 2013) Syrian Jabhat al Nusra (JN) with ISIL unacceptable and ordered the two groups to remain separate. That was because the merger was announced by ISI/ISIL without the prior agreement of JN leadership. Many JN members then left their JN faction to join ISIL. JN leaders saw this as a power grab by ISI/ISIL and most of the JN men who left to join ISIL were non-Syrians. Many of these men had worked with ISI before and thought they were joining a more powerful group. A month later al Qaeda declared ISIL outcasts and sanctioned the war against them. By January 2014 this had turned into all-out war between ISIL and the other rebel groups in Syria.

 

That was not the first time al Qaeda has had to slap down misbehaving Iraqi Islamic terror groups and won’t be the last. But it’s not a problem unique to Iraq. It is a problem for Saudi Arabia because the Saudis finance al Nusra and some of the other Islamic terrorist rebels in Syria that are now at war with ISIL. To the Saudis such support is the lesser of two evils as ISIL is crippling rebel efforts to overthrow the Assad government. This is also part of the ideological war the Saudis (and most other Sunni Moslems) are fighting with Shia Iran (and its Shia allies the Assads and the Hezbollah militia in Lebanon). Meanwhile the Saudis continue crushing the Sunni Islamic terrorists that try to attack them at home. This includes local members of ISIL. All this sounds somewhat bizarre, with Saudi Arabia funding missionaries that create Islamic terrorists who become uncontrollable and seek to overthrow the rulers of Saudi Arabia. Absurd it may be, but it is a familiar pattern in this part of the world where religion and politics have long been intertwined in absurd and tragic ways.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories