Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 17:35
photo Armée de l'Air (archives)

photo Armée de l'Air (archives)

 

13 novembre lindependant.fr

 

Tombé chez les rebelles talibans, en Afghanistan, après une panne de moteur et une éjection, le capitaine Noug a vécu les deux heures les plus interminables de sa vie avant d'être récupéré par des militaires américains.

 

"Ce jour-là, je volais avec un navigateur que je connais très bien. Cela faisait neuf semaines qu'on était sur place (..) on était acculturé au danger", a-t-il raconté à ses camarades lors d'un stage de récupération de pilotes en zone hostile à Captieux, près de la base de Mont-de-Marsan (Landes).

 

Envoyés dans une région où des taliban avaient fait exploser une voiture et immobilisé un convoi, le pilote de Mirage 2000 et son navigateur vont se retrouver pris au piège d'un mauvais concours de circonstances. "On est deux, un Mirage F1 et un Mirage 2000D. Comme d'habitude, il faut aller ravitailler (...) Mais ce jour-là, le tanker est beaucoup plus loin que prévu. Ca fait un trajet aller-retour de 45-50 minutes pour le F1" parti en premier, se souvient Alexandre, 35 ans, "Noug" de son nom de guerre (les militaires français ne dévoilent pas leur identité pour des raisons de sécurité). Le F1, qui aurait pu donner l'alerte, est donc absent quand le sort s'en mêle. Le moteur du Mirage 2000 s'arrête subitement alors que le chasseur fait une démonstration de force à basse altitude pour impressionner les insurgés.

 

"Une panne purement mécanique. Ce n'était pas notre jour. On essaie de rallumer le moteur, en vain. En une minute quarante (le temps d'actionner le siège éjectable et de descendre sous voile), on est par terre", dit Noug. Projetés hors du cockpit, le pilote et le navigateur se retrouvent au sol, sonnés, complètement à découvert dans une étendue jaune désertique. En descendant, suspendu à son parachute, le pilote a repéré sous ses pieds des fermes. "Quand on arrive au sol, on voit des gens qui se rassemblent sur les toits donc on se doute que notre position est compromise".

 

Les villageois vont-ils alerter les taliban ? Les attaquer ? A ce moment-là, "il faut dire les choses comme elles sont, on se sent tout seul et on est mort de trouille", raconte l'officier d'une voix calme. Lors de l'éjection, "on s'est déjà pris 18 G dans un sens, une claque à 280 km/h, 20 G dans l'autre sens à l'ouverture de la voile, on est tombé à 9 mètres/seconde". Les deux hommes réalisent rapidement qu'après le choc de l'éjection, ils ne pourront pas courir si l'ennemi approche. Le secteur est de surcroît truffé de mines héritées des Soviétiques, rendant toute fuite illusoire.

 

"Mon navigateur a son flingue à la main, il regarde les alentours pendant que je tente d'établir un contact radio", décrit Noug. En Afghanistan, les aéronefs de la coalition ne sont jamais loin. Bientôt, deux hélicoptères foncent droit vers eux, tournent deux ou trois fois, se posent, redécollent puis s'éloignent. En plein jour, à 10 h du matin, ils n'ont pas vu les fusées de détresse tirées par les deux hommes. "Autant vous dire qu'on prend alors un sacré coup au moral", soupire le capitaine.

 

Arrivent enfin six A-10 américains, qui se sont reroutés vers la zone du crash après avoir entendu l'appel à l'aide. "Ils parlent clairement à la radio, sont superdirectifs. Je n'ai jamais aussi bien compris l'accent US que ce jour-là"! Un des pilotes leur fait un petit signe de la main en passant au-dessus d'eux. "C'est super rassurant, souligne Noug, ils nous disent que les hélicos vont arriver dans 20 minutes".

 

Deux hélicoptères Chinook déboulent finalement plus tôt que prévu. Venus eux aussi à la rescousse après avoir entendu le signal de détresse, les "superfrelons" américains ramassent en un éclair les deux Français dans un nuage de poussière et de caillasse. "On a pu reprendre le boulot 30 jours plus tard, au début avec une grosse appréhension (...) Trois mois plus tard, on repartait en Libye", conclut-il.

Repost 0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 16:35
[JDef, part 2] Afghanistan: 13 years of French operations


29 mai 2015 by JDEF / Ministère de la Défense

 

After 13 years of operations fighting terrorism and establishing security as part of the international coalition, French troops have left Afghanistan. Afghan forces are now responsible for the security of their country. From the start of the French involvement in the Afghan conflict, the missions were constantly evolving. The military force was reorganized several times to adapt it to the conflict, right until the final day of operations. In this second and final part of the Journal of Defense Afghanistan Special, we'll take you to Kapisa and Surobi, the areas of responsibility of the La Fayette Task Force. We will then follow the men and women who worked for the gradual withdrawal of French troops while security operations were carried out to enable Afghanistan to regain its independence and the hope that had disappeared.

Repost 0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 19:35
[JDef, part 1] Afghanistan: 13 years of French operations


19 mai 2015 French MoD

 

After 13 years of operations fighting terrorism and establishing security as part of the international coalition, French troops have left Afghanistan. Afghan forces are now responsible for the security of their country. During those 13 years, nearly 70, 000 French soldiers were deployed to the Heracles, Pamir, Ares and Epidote operations. They fought there. Each of them has left a part of their soul in the mountains of Afghanistan. 700 were injured. 89 lost their lives there, in the name of their commitment. In this first issue of the Journal of Defense, Afghanistan Special, we will transport you to the theatre of operations to relive the key moments of the French involvement.

Repost 0
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 13:35
[2e partie – l’intégrale] Afghanistan : des opérations de guerre au désengagement


24 mars 2015 JDEF - Ministère de la Défense

 

#Afghanistan - Après 13 ans d’opérations de sécurisation et de lutte contre le terrorisme au sein d’une coalition internationale, les militaires français ont quitté l’Afghanistan. Les forces afghanes sont aujourd’hui responsables de la sécurité de leur pays. Depuis le début de la participation française au conflit afghan, les missions n’ont cessé d’évoluer. Le dispositif militaire a été réorganisé à plusieurs reprises, s’adaptant au conflit jusqu’au dernier jour des opérations.

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 12:35
[Teaser] Afghanistan : des opérations de guerre au désengagement


19 mars 2015 Ministère de la Défense

 

#Afghanistan - Après 13 ans d’opérations de sécurisation et de lutte contre le terrorisme au sein d’une coalition internationale, les militaires français ont quitté l’Afghanistan. Les forces afghanes sont aujourd’hui responsables de la sécurité de leur pays. Depuis le début de la participation française au conflit afghan, les missions n’ont cessé d’évoluer. Le dispositif militaire a été réorganisé à plusieurs reprises, s’adaptant au conflit jusqu’au dernier jour des opérations.
Dans cette deuxième et dernière partie du Journal de la Défense «spécial Afghanistan» (#JDef), nous irons en Kapisa et Surobi, zones de responsabilité de la Task Force La Fayette. Puis nous suivrons ces hommes et ces femmes qui ont œuvré pour le désengagement progressif des soldats françaises alors que des opérations de sécurisation étaient menées, pour permettre à l’Afghanistan de retrouver son autonomie et l’espoir qui avait disparu.

Repost 0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 12:35
1ere partie – l’intégrale - Afghanistan : du déploiement aux 1ers engagements des forces françaises

 

17/03/2015  DICOD

 

Afghanistan - Après treize ans d'opérations de lutte contre le terrorisme et de sécurisation au sein d'une coalition internationale, les militaires français ont quitté l'Afghanistan. Les forces afghanes sont aujourd'hui responsables de la sécurité de leur pays. Pendant ces treize années, près de 70 000 soldats français ont été projetés dans les opérations Héraclès, Pamir, Arès ou encore Epidote. Ils y ont combattus et laissé une part d'eux-mêmes dans les montagnes afghanes. 700 ont été blessés et 89 sont morts au nom de leur engagement.

 

Dans cette première partie du Journal de la Défense (#JDef) « spécial Afghanistan », nous vous emmenons sur le théâtre d'opération afghan pour revivre les moments forts de l'engagement des forces françaises entre 2001 et 2009.

Repost 0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 18:55
[Teaser] Afghanistan : du déploiement aux 1ers engagements des forces françaises



10 mars 2015 Ministère de la Défense

 

#Afghanistan - Après treize ans d’opérations de lutte contre le terrorisme et de sécurisation au sein d’une coalition internationale, les militaires français ont quitté l’Afghanistan. Les forces afghanes sont aujourd’hui responsables de la sécurité de leur pays. Pendant ces treize années, près de 70 000 soldats français ont été projetés dans les opérations Héraclès, Pamir, Arès ou encore Epidote. Ils y ont combattus et laissé une part d’eux-mêmes dans les montagnes afghanes. 700 ont été blessés, 89 sont morts, au nom de leur engagement.
Dans cette première partie du Journal de la Défense (#JDef) « spécial Afghanistan », nous vous emmenons sur le théâtre d’opération afghan pour revivre les moments forts de l’engagement des forces françaises entre 2001 et 2009.

Repost 0
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 12:35
A General's view of NATO new mission in Afghanistan - Resolute Support


12 févr. 2015 NATO

 

If international forces are committed to Afghanistan, why are they all leaving? General Semonite, a straight-talking US Army engineer, explains how the new mission, Resolute Support, will continue to train and equip Afghans even as US and ISAF forces draw down.

Repost 0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 08:56
Baptême de la promotion Loïc Le Page  - PMM KIEFFER

 

Source ANFMC

 

Le 7 Février à Villeneuve Saint-George a eu lieu le baptême de la PMM KIEFFER. Elle porte le nom du M.P. Loïc Le Page tombé en AFGHANISTAN.

 

La cérémonie a eu lieu en présence de la famille de Loïc Le Page, du VAE C.Prazuck et de l'Amiral Lanxade ,.

 

Le Président de l'ANFMC,  PH Desgrees du Lou et une délégation de la section ANFMC de Paris ont accompagné cette cérémonie.

 

Reportage photos / Cérémonie / Galerie photo - Lien web

Remerciements photos / L.SOCHA et J.P.MONMASSON

 

Reportage photos / Cérémonie / Galerie photo - Lien web

Remerciements photos / Cindy Gallet et Jean-Luc Tisseyre

Baptême de la promotion Loïc Le Page  - PMM KIEFFER
Repost 0
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 08:35
Ankunft letztes RoRo-Schiff in Emden

 

6 févr. 2015 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 02/2015 15E11002

 

Das letzte von insgesamt fünf Transportschiffen aus dem Umschlagspunkt in Trabzon ist am Dienstag, den 03.Februar, im Hafen von Emden angekommen. An Bord des 160m langen Schiffes sind rund 200 Fahrzeuge und diverses Material aus Afghanistan. Die Entladung des Schiffes bildet den Abschluss der ISAF-Rückverlegung.

Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 17:50
Super Cargo: Der Ladungsexperte auf hoher See

 

5 févr. 2015 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 02/2015 15E11005

 

In Belgien, der letzten Station vor Deutschland, steigen wir an Bord der Britannia Seaways und begleiten den Super Cargo Andreas Hasenknopf in den letzten 24 Stunden seiner Reise auf Schritt und Tritt. Als sogenannter Super Cargo ist der Fregattenkapitän verantwortlich für den sicheren Transport der letzten Fracht aus Trabzon im Rahmen der ISAF-Rückführung.


Musik:
Side Light von Brian Beshears & Scott Meath (Universal Music)
Dark Story von Adam Routh (Universal Music)

 

Repost 0
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 08:35
Camp Bastion Memorial Wall

 

 

Source Photographer Cpl Daniel Wiepen – UK MoD

 

Camp Bastion Memorial Wall, the central point where service personnel who have lost their lives in Afghanistan are named and remembered, is lit by the evening light. The vigil site was used for parades of remembrance of both historical events and when a life was lost during Operation Herrick.

 

The memorial which bears the names of all of the UK personnel who have died in Afghanistan, is being transported to the National Memorial Arboretum, near Lichfield, Stafford.

Camp Bastion Memorial Wall
Repost 0
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 12:35
ISAF flag returns to NATO Headquarters from Kabul

 

15 Jan. 2015 NATO

 

The flag of the International Security Assistance Force (ISAF) mission has been brought back from Kabul (Afghanistan) to NATO headquarters in Brussels (Belgium), on Thursday (15 January 2015).

 

“A flag is far more than a piece of cloth. It is a symbol. A nation’s flag is a symbol of unity, of history, of the sacrifices made by its people; and of the values for which it stands. And for the military, the flag is a symbol of pride,” NATO Secretary General Jens Stoltenberg said at a ceremony held today at NATO Headquarters. “For over a decade, NATO Allies and partner nations from across the world have served under the ISAF flag.  They have stood shoulder to shoulder with Afghanistan in the largest operation in the history of the Alliance. This flag is the symbol of that mission.  Of what we achieved.  And of the hard work and the sacrifices. It will be displayed here, inside our headquarters, visible to all , as a lasting memory and a enduring symbol of our ISAF mission in Afghanistan,” the Secretary General added.

 

ISAF flag returns to NATO Headquarters from Kabul

 

The ISAF mission was completed at the end of 2014, when the Afghan National Defence and Security Forces (ANDSF) assumed full security responsibility throughout Afghanistan. The relationship between NATO and Afghanistan is evolving and the scope of NATO’s support to Afghanistan has changed. A new, NATO-led mission (called Resolute Support) to train, advise and assist the ANDSF was launched on 1 January 2015. Also,  NATO Allies and partners are contributing to the financing of the ANDSF and are deepening their political dialogue and practical cooperation with Afghanistan, within the framework of the NATO-Afghanistan Enduring Partnership.

Repost 0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 14:35
Afghanistan : le désengagement de KAIA et du DETAIR de Douchanbé s’achève

 

23/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 11 décembre 2014, le général de brigade aérienne Philippe Lavigne, commandant l’aéroport international de Kaboul (COMKAIA), et le docteur Rasuli, directeur de l’aéroport civil de Kaboul, ont cosigné le protocole de finalisation de la formation du personnel civil de l’aéroport, en présence des deux dernières promotions de contrôleurs aériens et de pompiers et du Major General Cahit Bakir de l’armée de l’Air turque, le futur COMKAIA.

 

Cette signature marque une étape importante dans le processus de transfert de responsabilité de l’aéroport de Kaboul à l’aviation civile afghane. Ce transfert progressif de l’aéroport aux autorités afghanes, l’une des missions principales du COMKAIA depuis fin 2012 et qui doit s’étendre jusqu’en 2015, constitue un enjeu majeur pour l’Afghanistan.

 

 En parallèle, le DETAIR de Douchanbé, dissous officiellement le 30 novembre dernier, a profité de la dernière voie aérienne militaire (VAM) provenant de France pour organiser une action au profit de populations défavorisées du Tadjikistan.Ainsi les bases aériennes de Luxeuil, Nancy et Orléans ont réalisé une collecte de jouets, de vêtements et de matériels scolaires au début du mois de novembre. Une distribution a eu lieu dans l’école du village aux environs de Toursounzadé à quelques kilomètres à l’Ouest de Douchanbé.

 

Cette dernière action civilo-militaire du DETAIR de Douchanbé aura été l’occasion de remercier la population tadjike pour l’excellent accueil qu’elle a réservé aux forces françaises tout au long de ces 13 années de coopération avec le Tadjikistan.

 

L’engagement français en Afghanistan prendra fin le 31 décembre 2014 avec le transfert de la mission de commandement de l’Aéroport et de KAIA au contingent turc. Fin 2014, près de 170 personnels afghans auront été formés par la coalition, en particulier depuis le 1eroctobre 2012 sous le commandement français de l’aéroport.

Afghanistan : le désengagement de KAIA et du DETAIR de Douchanbé s’achèveAfghanistan : le désengagement de KAIA et du DETAIR de Douchanbé s’achèveAfghanistan : le désengagement de KAIA et du DETAIR de Douchanbé s’achève
Repost 0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 13:35
Afghanistan : la fin d’un engagement structurant



23/12/2014 Sources EMA

 

Le 31 décembre 2014 marque la fin de l’opération Pamir, nom donné à l’intervention militaire française sur le théâtre afghan.

 

C’est donc la fin d’une opération qui aura marqué l’armée française, que ce soit en termes d’effectifs engagés ou d’expérience opérationnelle. Durant ces treize années, les forces françaises ont conduit des actions sécuritaires dans la capitale, dans un premier temps, puis dans l’Est du pays, dans les vallées de la Surobi et de la Kapisa. Parallèlement, elles ont accompagné les forces de sécurité afghanes, dans leur formation (mission Epidote) et au combat (mission de mentoring réalisées par les OMLT -Operational Mentoring and Liaison Team-).

Au terme de 13 ans d’intervention, les armées françaises ont ainsi contribué à la formation de forces de défense et de sécurité capables d’affronter de façon autonome les défis sécuritaires qui se posent à l’Afghanistan.

Les soldats français ont accompli la mission qui leur avait été confiée avec courage et détermination. Depuis 2001, plus de 70 000 d’entre eux ont été engagés dans l’opération Pamir. Au plus fort des opérations, 4 000 militaires y participaient. Cet engagement a coûté la vie à 89 soldats français et fait plus de 700 blessés.

 
Veuillez trouver ici le dossier de presse qui présente le bilan de ces treize années d’opérations en Afghanistan :

Dossier de presse : Afghanistan (format pdf, 3 MB).

Repost 0
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 07:35
NATO’s new non-combat mission in Afghanistan

 

1 déc. 2014 NATO

 

NATO’s new non-combat mission in Afghanistan starts a month from now. Resolute Support, as it’s known, will involve around 12,000 troops training, advising and assisting the Afghan security ministries and senior staff of the Afghan National Security Forces.

Repost 0
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 08:35
F-16 Fighter Pilots over Afghanistan


26 nov. 2014 US Air Force

 

Check out this video highlighting Airmen from the 100th Fighter Squadron showcasing what it means to be a F-16 fighter pilot over the skies of Afghanistan.

Repost 0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 07:35
Afghanistan : Arrivée du Major General Bakir à KAIA

 

 

26/11/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 23 novembre 2014, sur l’aéroport international de Kaboul (KAIA), a débuté la passation de suite entre le général de brigade aérienne Philippe Lavigne, actuel commandant de KAIA, et son futur successeur, le Major General Mehmet Cahit Bakir de l’armée de l’Air turque.

 

La France s’est engagée à assurer le commandement de KAIA jusqu’au 31 décembre 2014. Cette mission consiste à assurer l’activité aérienne de l’aéroport civil et militaire, à garantir la protection de l’emprise de l’ISAF implantée sur l’aéroport international, et à fournir le soutien nécessaire aux civils et militaires de la coalition stationnés sur cette emprise.

 

A l’issue d’une période de transition d’environ un mois, qui permettra à l’armée turque de prendre en compte la mission, une cérémonie prévue le 31 décembre 2014 marquera le transfert de responsabilité entre les deux nations. Le désengagement de la France en Afghanistan sera alors effectif, concomitamment avec la fin de la mission de l’ISAF.

 

Le dispositif militaire français actuellement déployé dans le cadre des opérations en Afghanistan et au Tadjikistan est armé par environ 200 militaires, jusqu’à la fin de l’année 2014.

Repost 0
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 08:35
British Tornadoes final take-off from Afghanistan


11 nov. 2014 NATO

 

British Tornadoes have taken off from Afghanistan for the last time. Tornado jets from 31 Squadron left Kandahar Air Field earlier today. The Squadron’s history in Afghanistan dates back to 1919 when its planes were involved in the Third Anglo-Afghan War.

Repost 0
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 20:35
Royal Air Force Tornados leave Afghanistan


11 nov. 2014 Royal Air Force

 

Royal Air Force Tornado aircraft, operated by 31 Squadron, depart Kandahar Airfield, Afghanistan, following the end of UK fast jet operations in the country. Since 2009, Tornados have flown more than 33,500 hours supporting Afghan and ISAF forces.

Repost 0
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 07:35
Afghanistan : dissolution du détachement air de Douchanbé

 

29/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 28 octobre 2014, en présence de l’ambassadeur de France au Tadjikistan, son excellence Didier Leroy, le colonel Colinet, sous-chef de la brigade aérienne d’appui à la manœuvre aérienne, a présidé la cérémonie de dissolution du détachement Air (DETAIR) de Douchanbé, au Tadjikistan, mettant ainsi symboliquement un terme à quelque treize années de présence militaire française dans ce pays.

 

Décidée après les attentats du 11 septembre 2001, l’intervention militaire internationale en Afghanistan nécessite un point d’appui logistique à proximité du théâtre. Un accord est ainsi rapidement mis en place entre la France et le Tadjikistan. Il prévoit la mise à disposition d’une partie des infrastructures de l’aéroport international de Douchanbé.

 

Le 7 décembre 2001, le premier C160 Transall français se pose sur le tarmac tadjik, inaugurant le déploiement du groupe de transport opérationnel (GTO) à Douchanbé, devenant en 2002 le DETAIR 00.433 de Douchanbé.

 

Au cours de son activité, le DETAIR a assuré le transit de 89 000 militaires, 11 000 missions d’aérotransport et d’appui correspondant à 21 500 heures de vol. Il a également accueilli entre 2005 et 2007 un détachement d’avions de chasse (3 Mirage 2000 et 3 Mirage F1 CR remplacés par 3 Rafale à partir de mars 2007) lors de l’opération Serpentaire(reconnaissance et appui au sol), ainsi qu’un avion ravitailleur C135 d’octobre 2009 à juillet 2010.

 

Dans le cadre de l’accord conclu avec le Tadjikistan, la France s’était engagée à rénover l’intégralité des chaussées aéroportuaires de l’aéroport de Douchanbé. Cette mission, confiée au 25e Régiment du génie de l’Air (25eRGA), s’est déroulée de 2004 à 2014 en dix campagnes successives de travaux. La dernière campagne, débutée le 20 avril 2014 a vu notamment la réalisation de quatre plots de stationnement pour avions moyens porteurs type B757-200 et Airbus A310, la réparation du taxiway et la pose de trois pylônes d’éclairage.

 

Durant treize ans, le DETAIR aura ainsi réalisé une mission de modernisation importante de l’aéroport tadjik tout en constituant un point d’appui indispensable à la bonne conduite des opérations menées en Afghanistan.

 

Le dispositif militaire français actuellement déployé dans le cadre des opérations en Afghanistan est armé par environ 200 militaires, jusqu’à la fin de l’année 2014.

Repost 0
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 11:50
Bulgarian military orders Commando Select vehicles from Textron

Bulgaria will deploy the new Commando Select vehicles to support the International Security Assistance Force in Afghanistan. Photo Textron Inc.

 

15 October 2014 army-technology.com

 

Textron Systems Marine & Land Systems (TM&LS) has been awarded a foreign military sales contract to supply Commando Select four-wheeled armoured vehicles to the Bulgarian National Military Forces.

 

Awarded by the US Army Contracting Command, the $15.2m contract requires the company to deliver ten Commando Select vehicles, along with related fielding hardware and technical services.

 

Textron will supply three variants, including a turreted vehicle with co-axially mounted 40mm Mk-19 and .50 cal machine guns, a command and control (C2) variant with turret, and an ambulance variant used for patient treatment and transport.

 

Textron Marine & Land Systems senior vice-president and general manager Tom Walmsley said: "Our customer values both the level of performance and protection offered by these vehicles, as well as the support and training services our team can provide throughout each vehicle's lifecycle."

 

The C2 vehicles will be integrated with Textron Systems' remote video terminal technology for real-time situational awareness from a variety of unmanned systems and other sources.

"Commando Select is a 90mm direct-fire vehicle designed to address the growing international requirement for significantly greater under-armour firepower."

 

The vehicles are scheduled to be deployed in support of the International Security Assistance Force (ISAF) in Afghanistan.

 

Commando Select is a 90mm direct-fire vehicle designed to address the growing international requirement for significantly greater under-armour firepower, integrated on a highly mobile armoured vehicle.

 

Capable of carrying up to seven soldiers alongside the crew, the vehicle incorporates a monocoque V-shaped hull, which is designed for protection against landmines and improvised explosive devices. A CMI Defence Cockerill CSE 90LP weapon system provides day / night combat capability for counter-insurgency and legacy combat operations.

 

Work under the contract is scheduled to be carried out in Louisiana, and Maryland, US, and Afghanistan, while deliveries are expected to begin during the first quarter of 2015. All contract activities should be completed by June 2015.

 

The Bulgarian military's inventory currently includes seven Commando vehicles, which were delivered in 2008 and are operated by ISAF in Afghanistan.

 

In addition, Textron is also under contract to provide the Bulgarian Army with technical support in Afghanistan and quarterly training in Bulgaria.

Repost 0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 06:35
Attentat contre un convoi de l'Otan à Kaboul, un civil tué

 

13 octobre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Kaboul - Un attentat suicide des talibans a visé lundi matin un convoi de la mission de l'Otan à Kaboul tuant un civil afghan, mais sans faire de victime parmi les militaires étrangers, ont annoncé les autorités.

 

Un kamikaze a fait exploser son véhicule chargé d'explosifs à Qabil Bai, sur la route de Pul-i-Charkhi (est de Kaboul) ce matin (lundi), a déclaré le général Mohammad Ayub Salangi, vice-ministre de l'Intérieur afghan. Une personne a été tuée et trois autres blessées dans cette attaque.

 

L'attentat a été revendiqué dans un communiqué par le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, qui a assuré que l'explosion avait endommagé trois véhicules de l'Otan et affirmé que plus de 10 soldats étrangers avaient été tués ou blessés.

 

De son côté, le service de presse de la mission de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a précisé à l'AFP qu'aucune victime n'était à déplorer du côté des forces de la coalition.

 

L'explosion, entendue vers 06H30 (02H00 GMT), provenait de l'est de la ville, sur la route de Jalalabad, a dit à l'AFP le général Farid Afzali, chef de la police criminelle de Kaboul.

 

Selon le général Afzali, qui cite des témoins, les blessés sont des personnes travaillant pour une société étrangère.

 

Le dernier attentat taliban contre les forces de l'Otan à Kaboul, le 16 septembre dernier, avait fait trois morts dans les rangs de l'Isaf et blessé une quinzaine de personnes.

 

Kaboul avait également été secouée il y a deux semaines par un série d'attentats suicide au moment de l'investiture du nouveau président afghan Ashraf Ghani. Une quinzaine de personnes avaient alors été tuées dans une demi-douzaine d'attentats visant les forces de sécurité afghanes.

 

Les talibans s'opposent au maintien de troupes étrangères et dénoncent un nouveau gouvernement à la solde de Washington.

 

Il reste environ 40.000 soldats de l'Otan en Afghanistan. Ce nombre avait atteint les 150.000 en 2011, au plus fort de l'engagement international.

 

La fin de l'actuelle mission de combat de l'Otan est prévue pour décembre 2014. Après cette échéance, des soldats allemands, italiens et d'autres pays de l'Otan rejoindront une force de 9.800 soldats américains, pour un total de 12.500 hommes, chargés de soutenir les forces afghanes qui sont en première ligne de l'insurrection talibane.

Repost 0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 05:35
500 ou 600 privés pour assurer la sécurité de l'aéroport de Kandahar


09.10.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

J'avais parlé il y a quelques jours des futurs contractors d'Afghanistan; en voici une illustration.

Le Joint Theater Support Contracting Command a diffusé  une intéressante  Request for Information pour des PSC services (Solicitation n° KDHR1RCC-S); cette RFI est à consulter ici.

Elle concerne la sécurité de la totalité de l'aéroport militaire de Kandahar, le Kandahar Airfield, (tours de garde, postes d'accès et patrouilles, 24h/24). Cet aéroport figure dans la liste des bases du Bilateral Security Agreement qui seront occupées par les forces étrangères à partir de 2015.

Le projet prévoit le déploiement de 500/600 gardes armés (encadrement compris) fournis par une société privée.

Ces gardes doivent, à au moins 30%, provenir des 5 pays du Five Eyes International Intelligence Sharing Network Nations (USA, GB, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande), le reste venant de pays contributeurs au contingent de l'ISAF, ce qui exclut des recrutements "exotiques" et donc bon marché.

Aucune date pour la diffusion d'un appel d'offres n'a été fournie, pas plus qu'une date de démarrage pour l'éventuel contrat.

Actuellement, la sécurité de la partie civile de l'aéroport (Kandahar International Airport) est assurée par Olive Group et American K9.

Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 12:35
Mi-17 over the mountains of Afghanistan - photo ISAF

Mi-17 over the mountains of Afghanistan - photo ISAF

 

MOSCOU, 3 octobre - RIA Novosti

 

Le commandant de la force internationale de l'Otan en Afghanistan (ISAF) John Campbell a qualifié d'"incroyables" les capacités de l'hélicoptère russe Mi-17, rapportent vendredi les médias occidentaux.

 

"J'ai étudié un enregistrement de l'atterrissage de quatre Mi-17 dans une zone très exiguë, difficile et poussiéreuse. Ces appareils ont transporté les militaires à un endroit précis et à une heure précise, en toute sécurité. Qui plus est, ils étaient capables de leur apporter des renforts pendant les deux ou trois jours suivants, volant à une altitude très basse dans des zones très difficiles d'accès", a fait savoir le général.

 

En mai 2011, l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport et le département US de la Défense ont signé un contrat sur la livraison de 21 hélicoptères de combat et de transport Mi-17VB5 en Afghanistan. Ce contrat a été réalisé à la mi-2012.

 

Un nouveau contrat portant sur la livraison de 30 hélicoptères russes Mi-17V-5 (version exportée de l'hélicoptère Mi-8) à l'Armée nationale afghane a été conclu à la mi-juin 2012. Cependant, sur fond de crise ukrainienne, l'Otan a gelé sa coopération avec Moscou en Afghanistan, dont le projet de livraison d'hélicoptères russes.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories