Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 21:30
Etat islamique: combattre les djihadistes en Irak, mais aussi en Syrie (Lavrov)

 

SOTCHI, 11 août - RIA Novosti

 

La lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) doit être menée non seulement en Irak, mais aussi sur l'ensemble de la région, y compris en Syrie, a indiqué lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

 

"La Russie soutient les efforts déployés par le gouvernement irakien dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique et appelle l'Occident à les combattre non seulement en Irak, mais aussi dans d'autre pays, notamment en Syrie", a déclaré M.Lavrov devant les journalistes.

 

Appuyé par des sunnites irakiens et par d'anciens militaires de l'armée de Saddam Hussein, ce groupe terroriste a envahi une vaste région irakienne englobant les provinces de Ninawa, de Salah ad-Din et d'Al-Anbar. Le 29 juin dernier, l'EI a annoncé la création d'un "Califat islamique", le titre de calife étant attribué au chef de file de ce groupe djihadiste, Abdullah Ibrahim al-Samarrai, connu également sous le nom d'Abou Bakr al-Baghdadi.

 

Depuis la proclamation par l'EI d'un "califat" dans les zones qu'il contrôle en Syrie et en Irak, des affrontements opposent ce groupe extrémiste aux troupes du régime de Damas, notamment dans le nord du pays.

 

La guerre qui fait rage en Syrie depuis mars 2011 a emporté, selon les Nations unies, plus de 170.000 vies.

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 20:30
Official: US Shipping Arms To Iraqi Kurds

 

Aug. 11, 2014 – Defense News (AFP)

 

WASHINGTON — The United States has begun urgently shipping weapons to the Iraqi Kurdish forces battling an advance by extremist Islamic State militants, a State Department spokeswoman said Monday.

 

“We’re working with the government of Iraq to increasingly and very quickly get urgently needed arms to the Kurds,” Marie Harf told CNN.

 

“This includes the Iraqis providing their own weapons from their own stocks, and we’re working to do the same thing from our stocks of weapons that we have.”

 

Separately, the US military confirmed that it had carried out another air strike late Sunday against an IS convoy it said was preparing to attack Kurdish forces protecting their capital Arbil.

 

Harf said the effort had been underway since last week, but did not say which US agency was leading the effort or how many and what type of weapons had been sent.

 

The United States has a consulate and other facilities in Arbil, capital of Iraq’s Kurdish autonomous region, and last week President Barack Obama ordered air strikes to protect the city.

 

Efforts to support Kurdish peshmerga forces could complicated the United States’ ties to the Iraqi government in Baghdad, which is also fighting the Islamic State but has tense relations with Arbil.

 

But Harf insisted that, in the current crisis, the two sides are working together.

 

“We have seen an unprecedented level of cooperation between the Iraqi forces and the Kurdish forces. We hadn’t seen that in the past. They’re helping each other out,” Harf said.

 

“So any way we can get the very urgently needed arms to the Kurds we are actively working on,” she said.

 

“We’ll work with the government of Iraq to do that, but we believe again there is such an urgent situation that we need to do this.”

 

US Central Command said that at 2000 GMT Sunday “US fighter aircraft struck and destroyed several vehicles that were part of an ISIL convoy moving to attack peshmerga forces defending Arbil.

 

“All aircraft exited the strike area safely,” it added.

 

Obama authorized air strikes on Thursday, warning that IS extremist militants were in a position to threaten US personnel in Arbil and commit “genocide” against minority religious groups.

 

The first US action was confirmed on Friday, part of what the White House insists will be a “limited” campaign to protect Arbil and Yazidi refugees.

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 16:30
source fijione.tv

source fijione.tv

 

August 11, 2014: Strategy Page

 

The Iraqi government recently scored a victory in their campaign to prevent the Kurds in the north from selling any more of the oil the Kurds are now pumping and shipping out via Turkey. This win came in the United States where lawyers representing Iraq convinced an American court to block the sale of a million barrels of Kurdish oil in the United States. As of August 1 st this leaves a tanker carrying a million barrels of Kurdish oil stranded in a Texas port while lawyers representing Iraq and the Kurds continue to argue over whether the autonomous Kurds of northern Iraq can actually own and can sell oil pumped from Kurdish controlled oil fields. The U.S. court, for the moment, agrees with Iraq that all oil pumped in Iraq (which the autonomous Kurdish territory is still technically part of) is owned by the Iraqi government. The Kurds point out that the share of Iraq oil income promised them has been plundered by corrupt Arab politicians in the Iraqi government and that the only way to get their fair share is to pump it, ship it and sell it themselves. The Kurds currently have three tankers at sea filled with their oil but the Iraqi government has lawyers standing by to halt any sale of this oil.

 

The Kurds had hoped that the Iraqi government would relent because in June, when Iraq asked the Kurds to send some of their troops south to fight ISIL Islamic terrorists forces threatening to march on Baghdad, the Kurds did move south. But the Kurds want the Shia dominated Iraq government to stop opposing Kurdish efforts to export and sell oil pumped within the Kurdish controlled areas of northern Iraq. The Arab Iraqis, for the moment, do not believe Kurdish military assistance is worth that high a price.

 

In April 2013 Iraqi Kurds sold their first shipment of Kurdish oil (produced in oil fields developed by Kurds in Kurdish controlled territory.) This oil was trucked across the border to Turkey and sold for $22 million. The Iraqi government loudly protested this independent oil operation but the Iraqi armed forces were not powerful enough to stop the Kurds.

 

It was back in 2012 that the Kurdish government in northern Iraq announced that they would begin exporting oil via a pipeline through Turkey by 2013 and then ship it to buyers worldwide. The Iraqi government insisted that this would not happen. This is an Arab/Kurd conflict, part of a struggle that goes back thousands of years. The Kurds are relying on Turkish support, and in return are cooperating with Turkish efforts to deal with Turkish PKK Kurdish separatists, who have bases in northern Iraq. While the PKK goal of a separate Kurdish state is popular with most Kurds (even in northern Iraq), the survival of the autonomous Kurdish region in northern Iraq is considered more crucial, for now.

 

Iraq is producing 3.5 million barrels of oil a day, more than the Saddam ever achieved. Iraqi oil production had been stuck at 2.5 million barrels a day since the 1980s (production had peaked in the late 1970s at four million barrels a day). Iraqi has nine percent of the world's oil reserves, but decades of war and mismanagement had prevented necessary maintenance and construction in the oil fields. For the last few years the oil regions have been safe for foreign oil production companies to bring in their experts, and cash, in to get the job done, so Iraqi production has been steadily increasing. The goal is ten million barrels a day by the end of the decade. The Kurds plan to start exporting 80,000 barrels a day in by 2014, largely with the help of Turkish investors. Kurdish production is currently 120,000 barrels a day. The remaining problem is how to deal with the corruption that has diverted so much oil income into the pockets of thieving politicians and government officials. In Iraq, corruption is like the weather; everyone talks about it but not enough people do anything about it.

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 11:30
Infographie LeFigaro-fr 10 Aug 2014

Infographie LeFigaro-fr 10 Aug 2014

 

 

10/08/2014 Par Samuel Forey – LeFigaro.fr

 

Des milliers de familles chrétiennes sont contraintes de fuir les djihadistes. Dans le quartier d'Ainkawa, chacun vit où il peut. Dimanche soir, les forces kurdes ont annoncé avoir repris Makhmour et al-Kouaïr.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 07:30
Les autorités irakiennes et kurdes veulent plus de soutien militaire

Un membre des forces de sécurité kurdes en patrouille sur les hauteurs de Mossoul, contre les combattants de l'EIIL, le 22 juin 2014. REUTERS/Azad Lashkari

 

10-08-2014 à 23:33 par RFI

 

La communauté internationale se mobilise pour venir en aide aux centaines de milliers de déplacés dans le nord de l'Irak qui ont pris la fuite devant l'avancée des combattants jihadistes de l'État islamique. Au-delà de l'aide humanitaire, les autorités irakiennes et kurdes ont également demandé à la communauté internationale de faire plus sur le plan militaire.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 18:30
Irak: les Etats-Unis ont poursuivi leurs frappes aériennes dimanche

 

10 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Washington - Les forces américaines ont poursuivi dimanche leurs frappes aériennes dans le nord de l'Irak pour aider les forces kurdes et protéger les personnels américains, a annoncé le Pentagone.

 

Les forces militaires américaines ont continué à attaquer les terroristes de l'Etat islamique (EI) en Irak aujourd'hui, conduisant avec succès de multiples frappes aériennes, tant avec des avions qu'avec des drones, pour défendre les forces kurdes près d'Irbil, où des personnels et des citoyens américains sont stationnés, a précisé dans un communiqué le Central Command, qui gère la région Moyen-Orient.

 

Celui-ci a précisé que plusieurs camions armés et une position de mortier avaient notamment été détruits. Tous les appareils américains ont pu quitter les zones de combat sans dommages.

 

C'est la troisième journée consécutive durant laquelle les Etats-Unis mènent des frappes aériennes contre les jihadistes de l'EI.

 

La progression des jihadistes a jeté sur les routes des dizaines de milliers de personnes, en particulier des chrétiens et de nombreux membres de la minorité kurdophone des Yazidis.

 

Des vivres et du matériel à destination des milliers de citoyens menacés par les jihadistes sur le Mont Sinjar ont aussi été largués par avion.

 

Barack Obama n'avait avancé samedi aucun calendrier sur la durée des frappes aériennes américaines en Irak pour enrayer l'avancée des jihadistes, soulignant qu'il faudrait du temps pour que le gouvernement irakien soit en mesure de faire face lui-même à la menace.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 17:54
Irak: 500 Kurdes yézidis assassinés par les islamistes

 

MOSCOU, 10 août – RIA Novosti

 

Au moins 500 Kurdes yézidis ont été assassinés par les islamistes de l'État islamique (EI) en Irak, rapporte les médias arabes se référant au ministre irakien des Droits de l'homme, Mohammad Chiaa al-Soudani. 

 

D'après la source, les autorités irakiennes ont retrouvé des charniers de victimes et elles disposent de preuves attestant que des femmes et des enfants ont été enterrés vivants. 

 

Les Yézidis sont des Kurdes non-musulmans. On rencontre les représentants de cette confession en Irak, en Turquie, mais aussi en Iran, en Syrie et dans la Caucase du Sud. Le Yézidime comporte des éléments du paganisme, d'anciennes croyances indo-iraniennes, du judaïsme, du christianisme et de l'islam. 

 

Il a plus tôt été annoncé que les islamistes de l'EI avaient menacé d'exécuter 300 Kurdes yézidis si ces derniers ne se convertissent pas à l'islam.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 15:30
Irak: près de 20.000 déplacés parviennent à fuir les monts Sinjar

 

10 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Erbil (Irak) - Près de 20.000 Irakiens, réfugiés dans les monts Sinjar pour fuir les jihadistes dans le nord de l'Irak, ont pu s'échapper sains et saufs vers la Syrie avant de revenir en Irak escortés par les forces kurdes, ont indiqué des responsables dimanche.

 

Un responsable kurde au point de passage de Fishkabour, à la frontière, a indiqué que 30.000 personnes étaient arrivées de Syrie, après avoir fui les montagnes.

 

Les forces kurdes sont parvenues à faire passer en Syrie 30.000 Yazidis, en majorité des femmes et des enfants, puis à les faire revenir au Kurdistan irakien, a expliqué Shawkat Barbahari.

 

Des milliers d'habitants appartenant à la minorité kurdophone des Yazidis ont été chassés de chez eux lorsque les jihadistes de l'Etat islamique (EI) se sont emparé la semaine dernière de la ville de Sinjar, l'un de leurs bastions.

 

Ils sont depuis terrés, terrorisés, dans les montagnes, par des chaleurs extrêmes, sans vivres ni eau.

 

La plupart ont traversé hier (samedi) et aujourd'hui, l'opération continue; on ne sait vraiment pas combien sont encore coincés dans les montagnes, a ajouté M. Barbahari.

 

Selon la députée yazidie Vian Dakhil, de 20.000 à 30.000 réfugiés ont réussi à fuir et se trouvaient désormais dans la région autonome du Kurdistan irakien. Mais il en reste des milliers dans la montagne, a ajouté celle qui est devenue le visage de cette minorité après que l'image de ses larmes en plein milieu d'une session parlementaire ont fait le tour du monde.

 

Le passage n'est pas sûr à 100%, selon elle, il y a toujours un risque.

 

Signe de la difficulté à connaître le nombre exact de personnes ayant fui et combien d'entre elles se trouvent encore sur la soixantaine de kilomètres des monts Sinjar, un responsable du bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires a pour sa part déclaré que de 15.000 à 20.000 réfugiés avaient pu fuir les monts Sinjar.

 

Les autorités locales nous ont informés qu'entre 15.000 et 20.000 personnes avaient fui et traversé la Syrie pour revenir en Irak, a affirmé David Swanson à l'AFP.

 

Il a souligné que l'ONU n'était pas directement impliquée dans l'exfiltration des déplacés, et qu'il ne pouvait confirmer ces chiffres. Mais, a-t-il ajouté, elle se tient prête à aider tous ceux qui seront passés dans la province de Dohouk, dans le Kurdistan.

 

Depuis vendredi, les Etats-Unis mènent des frappes aériennes contre des positions jihadistes, première implication directe depuis le départ de leurs troupes d'Irak il y a près de trois ans.

 

Ils livrent également des aides humanitaires aux déplacés sur les monts Sinjar, ainsi que la Grande-Bretagne et la France.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:30
Irak: à Bagdad, Fabius appelle à l'unité pour mener la bataille contre le terrorisme

 

10 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Bagdad - Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a appelé dimanche les Irakiens à former un gouvernement d'union pour mener la bataille contre le terrorisme, lors d'une visite à Bagdad.

 

Il faut que tous les Irakiens se sentent représentés et puissent ensemble mener la bataille contre le terrorisme, a-t-il déclaré après une brève rencontre avec le ministre irakien des Affaires étrangères par intérim, Hussein Chahristani, alors que l'Irak, qui fait face depuis deux mois à une offensive jihadiste, n'a toujours pas de gouvernement.

 

M. Fabius devait après Bagdad se rendre à Erbil, capital de la région autonome du Kurdistan, dans le nord de l'Irak pour notamment superviser la première livraison d'aide humanitaire française aux populations menacées par l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans la région.

 

J'aurai l'occasion de superviser la livraison de plusieurs tonnes de médicaments, de secours d'urgence pour des populations de la région kurde et du nord et de rencontrer aussi des autorités locales et des minorités cruellement pourchassées par l'État islamique, a déclaré le ministre français.

 

Comme vous le savez, la France a demandé et obtenu une réunion spéciale du Conseil de sécurité des Nations unies sur ce sujet, j'ai moi-même saisi mes collègues de l'Union européenne pour que tous à la fois condamnent l'Etat islamique et en même temps montrent concrètement leur solidarité vis-a-vis des populations irakiennes, a-t-il ajouté.

 

Il a d'autre part appelé à un gouvernement d'union, à même selon lui de faire face au danger jihadiste.

 

(..) Il était normal diplomatiquement que dans ce voyage vers Erbil je fasse un arrêt même très rapide ici à Bagdad pour rencontrer les autorités, a-t-il expliqué. Je ne veux pas interférer avec le calendrier interne de l'Irak mais je voudrais juste dire cela, qui est de bon sens: dans cette période, l'Irak a particulièrement besoin d'un gouvernement d'unité, de large unité, car il faut que tous les Irakiens se sentent représentés et puissent ensemble mener la bataille contre le terrorisme.

 

Le mot d'ordre est donc la solidarité.

 

Plus de trois mois après les élections législatives du 30 avril, l'Irak n'est toujours pas doté d'un nouveau gouvernement, freiné par les divisions profondes au sein du Parlement.

 

La coalition chiite du Premier ministre sortant Nouri al-Maliki est arrivée en tête du scrutin, mais sans majorité claire, et les appels se sont multipliés depuis pour tenter de pousser le Premier ministre, vivement critiqué pour son autoritarisme et son choix de marginaliser les sunnites, à céder la place.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 10:30
Nouvelles frappes américaines dans le nord de l'Irak

 

10.08.2014 Romandie.com (ats)

 

L'aviation américaine a procédé pour la deuxième journée consécutive à des frappes contre des cibles de l'Etat islamique (EI) dans le nord de l'Irak, a annoncé l'armée américaine. Deux véhicules de transport de troupes appartenant aux djihadistes ont été détruits.

 

Dans un communiqué, le commandement central, qui supervise notamment le Moyen-Orient, relate que des chasseurs et des drones ont bombardé et détruit "deux véhicules de transport de troupes blindés". Ces derniers" tiraient sur des civils yazidis près de Sinjar".

 

Au total, quatre nouvelles frappes ont eu lieu au deuxième jour de l'intervention de l'aviation américaine contre les djihadistes sunnites qui menacent Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, et traquent les minorités chrétiennes et yazidies.

 

Barack Obama a reconnu que les Etats-Unis avaient sous-estimé la menace des djihadistes et qu'il faudrait du temps pour en venir à bout. Le président américain a multiplié les interventions pour préciser les contours de sa stratégie, qui fait l'objet de critiques aux Etats-Unis.

 

"Contre l'Amérique"

 

Le sénateur républicain John McCain, battu par Obama lors de la présidentielle de 2008, a ainsi estimé que les frappes limitées ordonnées par le chef de l'Etat témoignaient d'une "incompréhension fondamentale" de la menace que pose l'EI.

 

"L'objectif affiché par le président est de sauver des vies américaines, pas de stopper l'EI, pas de modifier le rapport de force sur le champ de bataille (...). A l'évidence, le président n'a pas conscience du fait que la menace ne vise pas seulement des forces américaines présentes sur le terrain ni même l'Irak ou le Kurdistan. C'est une menace contre l'Amérique", a-t-il dit, cité par le "New York Times".

 

L'Etat islamique, a-t-il ajouté, "a aboli la frontière entre l'Irak et la Syrie", et pourtant, Barack Obama "n'a pas mentionné une seule fois la Syrie".

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 11:30
Une combattante kurde de Ras Al-Ayn. Photo Hamid Mesud

Une combattante kurde de Ras Al-Ayn. Photo Hamid Mesud

 

07/08/2014 par Hamid Mesud - observers.france24.com

 

L’armée kurde de Syrie, appelée Unités de défense du peuple (YPG), combat aujourd’hui les djihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) aussi bien en Irak qu’en Syrie. Cette milice s’appuie notamment sur de nombreuses femmes combattantes, avec lesquelles notre Observateur a passé plusieurs jour sur la ligne de front au Kurdistan syrien.

 

Le régime de Bachar al-Assad a depuis longtemps perdu tout contrôle sur le Kurdistan syrien, dans le nord du pays. Cette région est le théâtre de combats violents, depuis fin 2012, entre les djihadistes de l’EIIL et le YPG. Des femmes kurdes participent en grand nombre aux combats contre les djihadistes. Elles constitueraient près de 40 % de cette force estimée à 40 000 combattants.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 09:20
Obama : « Nous ne laisserons pas les djihadistes créer un califat en Syrie et en Irak »

 

09.08.2014  Le Monde.fr (Reuters)

 

Barack Obama déclare ne pas exclure un usage élargi des frappes militaires en Irak pour aider à combattre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) mais demande d'abord aux dirigeants politiques irakiens de trouver une manière de travailler ensemble, dans une interview au New York Times publiée vendredi 8 août.

Le président américain a autorisé jeudi l'armée américaine à procéder à des frappes « ciblées » contre les combattants de l'EI dans le nord de l'Irak, une opération limitée conçue pour prévenir, selon ses termes, un éventuel « génocide » de minorités religieuses et protéger les Américains qui travaillent dans le pays.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 21:30
USS George H. W. Bush (CVN 77)

USS George H. W. Bush (CVN 77)

 

08.08.2014 par Isabelle Lasserre - LeFigaro.fr


Trois ans après le retrait américain, Barack Obama a ordonné des frappes ciblées contre les djihadistes de l'État islamique au Kurdistan irakien, invoquant un risque de « génocide » des chrétiens et des yazidis.

 

Après avoir assisté avec une relative passivité à l'instauration d'un califat sunnite en Irak et en Syrie, puis à la progression des djihadistes de l'État islamique, la communauté internationale s'est brusquement réveillée. Élu en 2008 sur la promesse de retirer les troupes américaines d'Irak, Barack Obama, qui avait renoncé au dernier moment l'année dernière à frapper le régime de Bachar el-Assad malgré le franchissement de la ligne rouge sur les armes chimiques, a autorisé son armée à effectuer des frappes aériennes. L'aviation américaine a bombardé vendredi des pièces d'artillerie utilisées par l'État islamique contre les forces kurdes qui défendent Erbil, la capitale du Kurdistan irakien.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 21:30
FA-18 Super Hornets are recovered aboard the aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77)

FA-18 Super Hornets are recovered aboard the aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77)

 

Aug. 8, 2014 - By JEFF SCHOGOL – Defense News

 

The US has a massive force of ships and aircraft in the Persian Gulf for the air campaign against the Islamic State in Iraq.

 

The first airstrikes against the Islamic State were carried out by two aircraft from the aircraft carrier George H.W. Bush, which is in the Persian Gulf along with the amphibious assault ship Bataan; the amphibious dock landing ship Gunston Hall; the cruiser Philippine Sea; and the destroyers Arleigh Burke, O’Kane and Roosevelt, according to the Defense Department.

 

The amphibious transport dock Mesa Verde is elsewhere in the region, according to 5th Fleet.

 

The Bush is coming to the end of what would be a normal six-month deployment. The carrier Carl Vinson is preparing to deploy to 5th Fleet at the end of August, but is on ready standby as the surge carrier, according to Naval Air Forces spokeswoman Cmdr. Jeannie Groeneveld.

 

The George H.W. Bush could be extended if US Central Command requires it. Carriers have been deployed as long as 10 months in recent years despite efforts by fleet leaders to reduce the strain on the Navy’s capital assets.

 

The aircraft taking part in the air campaign come from Carrier Wing 8, embarked about the carrier Bush, said Navy Cmdr. Kevin Stephens, a 5th Fleet spokesman. The wing has 24 F/A-18E and F Super Hornets; 20 F/A-18C Hornets; five EA-6B Prowler electronic warfare aircraft; four E2-C Hawkeye all-weather airborne early-warning aircraft; two C-2A Greyhound logistics aircraft, which operate from shore and go to and from the ship; and eight MH-60S and four MH-60R Seahawk helicopters. A total of six other MH-60R Seahawk helicopters are on three other ships.

 

Marines from the Bataan Amphibious Ready Group are prepared to recover aircraft and personnel on short notice in a hostile environment should that become necessary, Stephens said in an email.

 

More than 2,000 Marines from the 22nd Marine Expeditionary Unit are aboard the ships in the Bataan’s group along with 12 MV-22B Ospreys; eight AV-8B Harriers; four CH-53E Super Stallion helicopters; three UH-1Y Venom helicopters and four AH-1W Super Cobra attack helicopters.

 

While President Obama has vowed that U.S. troops are not returning to Iraq, about 10,000 U.S. troops — mostly Army — are in Kuwait, a defense official said.

 

Airstrikes alone probably cannot weaken the Islamic State to the point where it no longer poses a threat to the Iraqi government, but the U.S. air campaign can help Iraqi and Kurdish forces regain lost ground, said retired Air Force Gen. Charles Horner, who led allied air efforts during Operation Desert Storm.

 

“Air power can enable weaker ground forces to prevail,” Horner told Military Times on Friday. “In the late stages of Vietnam, we saw what happened when we refused to put our air power in support of South Vietnam.”

 

The biggest challenge of any air campaign is having enough intelligence to pick the right targets, Horner said. Targets such as tanks and artillery are easily identifiable, while enemy leaders are harder to target because “they look like everyone else from the air,” he said

Partager cet article
Repost0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 20:30
U.S. Navy F/A-18 Super Hornets are recovered aboard USS George H.W. Bush (CVN 77)

 

8 août 2014 US Navy

 

ARABIAN Gulf (Aug. 8, 2014) F/A-18 Super Hornets are recovered aboard the aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77) while underway in the Arabian Gulf. Bush is operating in the Arabian Gulf on a scheduled deployment to U.S. 5th Fleet. . The president has authorized U.S. Central Command to conduct military operations in support of humanitarian aid deliveries and targeted airstrikes in Iraq to protect U.S. personnel and interests, in response to activities conducted by Islamic State in Iraq and the Levant (ISIL) terrorists. U.S. Navy video by Mass Communication Specialist Seaman David Lee. (RELEASED)

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 14:30
Defence Secretary to visit Middle East partners

 

23 June 2014 Ministry of Defence and The Rt Hon Philip Hammond MP

 

Defence Secretary Philip Hammond is to visit the Gulf to discuss the threat terrorist group  poses to Iraq and the region as a whole.

 

Mr Hammond will arrive in the Gulf early on Tuesday to meet with foreign and defence ministers of the governments of Saudi Arabia, the United Arab Emirates, Kuwait and Qatar.

The 2-day visit will be an opportunity to discuss the need for a political solution to the crisis in Iraq which is inclusive and representative of all Iraq’s communities.

The meetings with regional allies will again demonstrate the UK’s commitment to the security of Gulf countries.

Speaking ahead of the visit Mr Hammond said:

The UK is deeply concerned by the recent developments in Iraq and the gains made by ISIL. Although the UK is not planning a military intervention, we are committed to finding a long-term political solution.

We remain committed to the security of the Gulf and want to reassure our friends and allies that we will do everything possible to support those who are working for a stable and democratic Iraqi state and to alleviate humanitarian suffering.

As the Foreign Secretary and I have previously made clear, the response to these events must be led by the Iraqi government. We are urgently looking at ways to help the Iraqi government, for example with counter-terrorist expertise.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories