Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 17:55
Sous les cocardes n°3 - Les forces aériennes stratégiques


9 nov. 2015 Armée de l'Air

 

Pour ce troisième numéro de "Sous les cocardes" Aerostar TV vous emmène au sol et en vol avec les forces aériennes stratégiques.

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 07:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

15/10/2015 armée de Terre

 

Le 10 octobre 2015, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’Etat-major de l’armée de Terre (CEMAT), s’est rendu à Istres pour rencontrer les sapeurs du 25e régiment du génie de l’air (25e RGA). L’occasion pour le CEMAT de rappeler l’importance des personnels de l’armée de Terre placés pour emploi auprès d’autres armées.

 

Héritier des compagnies de l’aérostation militaire, le 25e régiment du génie de l’air est une unité de l’armée de Terre employée par l’armée de l’Air.  Comme l’explique son chef de corps, le colonel Yann Latil, « c’est un régiment qui met à disposition de l’armée de l’Air les infrastructures dont elle a besoin, qui expertise ses pistes et qui valide les terrains de posés sommaires dans la nature ». Des conditions de travail difficiles auxquelles fut confronté le régiment lors de ses dernières projections au Tchad, au Niger ou lors de l’opération SANGARIS.

 

A l’issue des tables catégorielles et de la présentation des savoir-faire du régiment, le CEMAT n’a pas manqué de souligner les qualités opérationnelles des sapeurs tout en rappelant son attachement au personnel de l’armée de Terre employé et missionné par d’autres armées.

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 11:55
Snecma installe un nouveau banc d’essais à Istres

 

18/09/2015 Armée de l'air  - Economie et technologie

 

Un nouveau banc d'essai a été installé sur la base aérienne 125 d'Istres pour assurer le développement des nouveaux moteurs de la société Snecma du groupe Safran.

Nouveau banc d'essais de Snecma

 

L’implantation historique, dès 1962, du centre d’essais en vol de Snecma sur la base aérienne d’Istres au sein de la direction générale de l’armement (DGA), a permis le développement des moteurs de tous les avions de combat de Dassault Aviation (Mirage F1, Alphajet, Mirage 2000, Rafale) et dernièrement et jusqu’en 2012, celui du TP400 de l’A400M d’Airbus.

 

Le premier banc d’essais déjà existant a également été adapté pour accueillir le Silvercrest, moteur du futur Falcon 5X de Dassault Aviation. « Avec l’aide du ministère du Logement, de l'Égalité des territoires et de la Ruralité, de la région, du département, de Ouest-Provence et du pôle Pégase, nous avons ainsi choisi d’implanter à Istres ce second banc à l’air libre », précise un porte-parole de Snecma.

 

Ce nouveau banc de plus de 100 tonnes s’articulera autour d’un pylône de 18 mètres de hauteur. Il disposera d’une structure inédite à deux têtes, qui permettra d’installer des moteurs d’architectures différentes et sera équipé d’un système d’acquisition de données de 1 200 lignes de mesure (à travers 9 200 mètres de fibre optique) : consommation de carburant, comportement dynamique et mécanique, acoustique, etc. Pour optimiser le recueil et l’analyse des données d’essais, un nouveau bâtiment de contrôle de 660 m2 sera implanté à proximité du banc.

 

Opérationnel pendant au moins 30 ans, ce nouveau banc intégrera des innovations inhérentes à la haute technicité des moteurs qui y seront testés (pièces composites, carter tournant, pales contrarotatives, réducteurs, mesures sans contact, télémesure…).

Lancement officiel des travaux du nouveau banc

Snecma installe un nouveau banc d’essais à Istres

Partager cet article

Repost0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 11:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

23/06/2015 Armée de l'air

 

Elevé au rang de la grand’croix de la Légion d’honneur par le président de la République le 20 mai 2015, le colonel Charles Flamand a présidé la cérémonie commémorative de l’appel du 18 juin 1940 sur la base aérienne d’Istres.

 

Le colonel Flamand a présidé une cérémonie empreinte d’émotions et de surprises, afin de commémorer l’appel du 18 juin 1940.

Après les honneurs au drapeau et les remises de décoration, une centaine d’enfants de l’école primaire Raoul Ortollan d’Istres a chanté La Marseillaise puis Le Chant des Partisans.

A l’issue de la cérémonie, de longs échanges ont eu lieu entre le colonel et les élèves, très curieux de son parcours militaire : « Avez-vous connu le général de Gaulle ? » a demandé l’un des enfants. Question à laquelle le colonel Flamand a répondu « Oui, je l’ai rencontré deux fois », au grand étonnement de tous.

Partager cet article

Repost0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 18:55
Exercice de sécurité nucléaire à Istres

 

09/06/2015 Armée de l'air  

 

Mercredi 3 juin 2015, s’est déroulé un exercice de sécurité nucléaire sur la base aérienne 125 d’Istres. De niveau 2, il a impliqué toutes les unités présentes sur cette base à vocation nucléaire (BAVN).

 

Pendant une journée, le personnel de la base a ainsi été mobilisé afin de mettre en œuvre le plan d’urgence interne (PUI). De l’évacuation des blessés jusqu’à l’établissement d’un périmètre de sécurité, en passant par l’abri du personnel, tout a été minutieusement contrôlé par l’équipe d’évaluation. Cette simulation n’avait rien d’exceptionnel. Toutes les BAVN et les bases aériennes « gîte d’étape » pour le transport d’éléments d’arme nucléaire doivent régulièrement procéder à ce genre d’entraînement. L’objectif est d’évaluer le niveau de réaction et d’organisation face à une situation de crise.

 

Conduite 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par l’armée de l’air, la mission de dissuasion est une action conjuguée de tous les aviateurs. La sécurité nucléaire sur tous les sites sensibles répertoriés est garantie grâce aux entraînements réalistes proposés.

Partager cet article

Repost0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 20:35
photo Shiv Aroor - Livefist

photo Shiv Aroor - Livefist

 

25.03.2015 by Shiv Aroor - Livefist

Today, the acceptance ceremony of the first two Indian Air Force Mirage 2000 I/TI was held at Istres, Dassault Aviation’s Flight Test Centre.

 

Enjoy this great set of photos of the two upgraded birds, headed to India soon.

Partager cet article

Repost0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 16:55
Discours du président de la République sur la dissuasion nucléaire depuis la base aérienne 125 d’Istres

 

20/02/2015 Armée de l'air

 

Jeudi 19 février, M. François Hollande accompagné de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, s’est rendu sur la base aérienne (BA) 125 d’Istres pour prononcer un discours sur la dissuasion nucléaire.

 

« Le contexte international n’autorise aucune faiblesse et montre que le temps de la dissuasion nucléaire n’est pas dépassé. » Sept ans après son prédécesseur, dans ce traditionnel discours sur la dissuasion nucléaire, François Hollande confirme l’intérêt de cette dissuasion nucléaire pour la France, tout en soulignant l’évolution du contexte international.

« Il ne saurait être question (…) de  baisser la garde », dans le domaine de la dissuasion nucléaire, a fermement rappelé le président de la République, même si « la France ne se sent pas directement agressée (et qu’elle) n’a pas d’ennemi déclaré ». Dans la politique de défense de la France, la dissuasion nucléaire a plus que jamais sa place. Le président a d’ailleurs confirmé son attachement aux deux composantes sous-marine et aéroportée : « toutes deux concourent à l’ensemble des missions de la dissuasion et c’est leur complémentarité qui permet au chef de l’Etat de disposer, à tout moment, de la gamme d’options nécessaires et suffisantes et de ne jamais être tributaire d’un seul type de moyens ». Afin de conserver la crédibilité de ces deux composantes et malgré un contexte budgétaire contraint, François Hollande a confirmé leur nécessaire modernisation : la mise en œuvre des adaptations futures du missile M51 destiné aux sous-marins lanceurs d’engins (SNLE), la poursuite d’études pour préparer des SNLE 3e génération, le remplacement progressif des derniers Mirage 2000N par des Rafale et les études pour faire évoluer le missile de croisière ASMP-A (air-sol moyenne portée améliorée) et préparer son successeur l’ASN4G. Le chef des armées a également précisé : « Par ailleurs, la loi de programmation militaire a engagé le renouvellement de la flotte des avions ravitailleurs, 12 avions Phénix ont été commandés et les deux premiers seront livrés à partir de 2018. ».

« La France doit être lucide. Elle sait qu’il ne suffit pas de proclamer le désarmement nucléaire immédiat et total, il faut que la réalité des actes de chacun soit cohérente avec les discours. » Dans le domaine du nucléaire militaire, la France doit compter avec de nouvelles puissances qui cherchent à émerger. A ce sujet, le président de la République a rappelé que « l’accroissement du nombre d'États possédant l'arme nucléaire (est) un risque majeur pour la paix ». Et de rajouter « En même temps (que la France) est prête à se défendre, elle ne veut pas pour autant renoncer à l’objectif même du désarmement, y compris du désarmement nucléaire. La France, c’est une puissance de paix, et c’est pourquoi elle se défend, pour la paix ! »

« Je tenais à venir ici à Istres pour faire cet exercice de vérité, de transparence, et en même temps, de reconnaissance de ce qu’est la Force de dissuasion pour notre pays ». « Pour réaffirmer l’enjeu fondamental qu’elle représente (…) pour la sécurité de la France. (…) Indépendance, liberté, capacité à faire prévaloir nos valeurs, voilà pourquoi nous devons chaque jour, assurer la permanence de la dissuasion nucléaire et être capables, à chaque instant, d’en améliorer encore l’organisation, le fonctionnement et les armes. »

Enfin, le président de la République a rappelé que la dissuasion nucléaire était complémentaire des moyens militaires conventionnels « Ainsi, en emportant des armements conventionnels, les chasseurs des forces aériennes aux capacités duales ont réalisé environ un quart des frappes effectuées par des avions français lors des opérations en Libye et au Sahel. Ils opèrent aujourd’hui en Afrique et en Irak, et contribuent tous les jours à l’alerte de défense aérienne. »

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 18:56
FAS : La permanence de la dissuasion nucléaire a 50 ans

 

06/10/2014 Armée de l'air

 

Vendredi 3 octobre 2014, base aérienne 125 d’Istres, les forces aériennes stratégiques (FAS) célèbrent le 50èmeanniversaire de la première prise d’alerte de la dissuasion nucléaire.

 

Par un temps ensoleillé, plusieurs centaines de vétérans des FAS, militaires et civils de la Défense se sont rassemblés afin de commémorer la première prise d’alerte nucléaire, réalisée depuis la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan le 8 octobre 1964, par un C135F et un Mirage IVA armé d’une bombe AN11.

 

Une cérémonieen présence du CEMA

 

Le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA), a présidé la cérémonie en présence du général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA). Un hommage a été rendu aux hommes et femmes qui assurent, de manière ininterrompue depuis un demi-siècle, la posture permanente de la composante aéroportée de la dissuasion, l’une des trois fonctions stratégiques confiées à l’armée de l’air. « La paix ne se décrète pas : elle se construit dans la durée » a déclaré le CEMA dans l’ordre du jour proclamé au cours de cette cérémonie. « Vous, les hommes et les femmes des forces aériennes stratégiques d’aujourd’hui, vous portez les mêmes valeurs que vos anciens : la fraternité d’armes, la volonté, le courage, l’abnégation, mais aussi l’excellence aéronautique. Vos anciens ont tenu à vous entourer en ce jour anniversaire, ils vous regardent avec admiration et fierté et je les en remercie. Admiration pour votre jeunesse. Fierté pour votre foi intacte en cette mission qu’ils ont assurée avant vous », a-t-il poursuivi.

 

Les unités FAS récompensées

 

L’escadron de chasse 1/91 « Gascogne » de Saint-Dizier et le groupe de ravitaillement en vol 2/91 « Bretagne » d’Istres ont respectivement reçu la  Croix de la valeur militaire. Une récompense obtenue suite à leur récent déploiement au-dessus du Mali, illustration de la participation des unités estampillées FAS aux opérations aériennes extérieures depuis les années 1970. À noter également que les FAS contribuent depuis le 16 juillet 2012 à la posture permanente de sûreté confiée à l’armée de l’air garantissant la souveraineté de l’espace aérien national.

 

Une mission cruciale au service de la sécurité

 

Entre 1971 et 1996, l’armée de l’air a assuré la mise en œuvre d’une composante sol-sol balistique depuis le plateau d’Albion. La force océanique stratégique (FOST), créée en 1972, complète le dispositif de dissuasion français. Les FAS assurent toujours la posture permanente de la composante aéroportée de la dissuasion, fondamentale et structurante pour l’armée de l’air. Assujettie à un contrat opérationnel fixé par le président de la République, cette mission, ininterrompue depuis 50 ans, permet à la France de garantir, en toutes circonstances, sa liberté d’appréciation, de décision et d’action dans le cadre de ses responsabilités internationales. Elle contribue par son existence à la sécurité de l’Alliance atlantique ainsi qu’à celle de l’Europe. « Aujourd’hui comme hier, la mission de dissuasion garde la même légitimité et la même pertinence. Elle est servie avec toujours autant d’efficacité. Elle fait honneur à l’armée de l’air et aux armées françaises, au service du succès des armes de la France», a ajouté le Général de Villiers.

 

Une exposition statique aux couleurs des FAS

 

Cette journée d’anniversaire s’est clôturée autour des matériels exposés sur le parking de l’escadron de défense Sol-Air 1/95 « Craux ». Hôtes de l’évènement : un Mirage IVP, un ravitailleur C135 en configuration « Morphée », ainsi que des Mirage 2000N et Rafale B des FAS en configurations nucléaire et conventionnelle. Un plot MASA (mesures actives de sûreté aérienne), armé par un Fennec, des lanceurs Mamba et Crotale Nouvelle Génération (NG) de la défense sol-air accompagnés par des pompiers et fusiliers-commandos de l’air complétaient ce dispositif. Ils sont aussi essentiels à la mise en œuvre de la composante aéroportée de la dissuasion.

 

En second volet de cet anniversaire, un colloque sur la dissuasion au 21ème siècle se tiendra le 20 novembre 2014 à l’École militaire.

FAS : La permanence de la dissuasion nucléaire a 50 ansFAS : La permanence de la dissuasion nucléaire a 50 ansFAS : La permanence de la dissuasion nucléaire a 50 ans
FAS : La permanence de la dissuasion nucléaire a 50 ans

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 07:55
Un détachement Rafale de la marine accoste sur la base aérienne 125 d'Istres

 

24/09/2014 Armée de l'Air

 

Du 15 au 26 septembre 2014, la base aérienne 125 d’Istres accueille un détachement de la marine nationale pour son entraînement annuel à la simulation d’appontage sur piste (ASSP).

 

Le détachement de la flottille 12F composé d'une dizaine de Rafale et d'une centaine de marins en provenance de la base aéronavale de Landivisiau (Finistère) accomplit deux fois par an des campagnes similaires sur la plateforme aéronautique d’Istres. Cet exercice à terre est indispensable aux pilotes de l'aéronavale avant de pouvoir envisager l'appontage réel en mer sur une piste de quelques dizaines de mètres de long seulement. En partenariat avec les aviateurs, les marins s’entraînent de jour comme de nuit en vue d’entretenir leurs qualifications.

 

Une piste transformée en porte-avions

 

L’ASSP consiste à effectuer un circuit d’atterrissage similaire à celui effectué lors d’un appontage à bord d’un porte-avions. Pour augmenter le réalisme de l'entraînement, un miroir est installé sur le bord de la piste au sol. Ce miroir est un dispositif optique fournissant au pilote des indications précises sur la qualité de son approche finale. Une ligne de référence verte et un signal lumineux indique au pilote sa position. Si le signal est au-dessus de cette ligne verte, l’avion vole trop haut, s’il est en-dessous, l’avion vole trop bas.

 

Plus d'informations

Un détachement Rafale de la marine accoste sur la base aérienne 125 d'Istres

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 16:55
Cérémonie commémorative du cinquantenaire des Forces Aériennes Stratégiques

 

07.07.2014 Actus FAS

 

Cérémonie commémorative du cinquantenaire des Forces Aériennes Stratégiques

Vendredi 17 octobre 2014 – BA 125 d’Istres

 

Le vendredi 17 octobre 2014 aura lieu sur la base aérienne 125 d’Istres une cérémonie commémorative pour célébrer le cinquantenaire de la création des Forces Aériennes Stratégiques et de la première prise d’alerte de dissuasion le 8 octobre 1964.

 

Cette journée comportera une conférence sur l’histoire des FAS, une prise d’armes, une exposition statique et des présentations aériennes avant de se clore par un cocktail dînatoire (sur invitation payante).

 

Anciens des Forces Aériennes Stratégiques, en service actif, réserviste ou en retraite, faites-vous connaître en vous préinscrivant avant le 1er septembre sur le site Internet de l’Association Nationale des Forces Aériennes Stratégiques (ANFAS), consultable à l’adresse suivante : www.anfas.fr

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 18:55
Istres - Maquette CMM projet Dassault Aviation - Ouest Provence

Istres - Maquette CMM projet Dassault Aviation - Ouest Provence

08 juillet 2013 Par Jean-Christophe Barla (Provence-Alpes-Côte d'Azur) - Usinenouvelle.com

 

La structuration de la filière aéronautique provençale se poursuit. Après le projet Henri Fabre, à Marignane, autour d'Eurocopter, un nouveau pôle émerge à Istres (Bouches-du-Rhône), grâce à Dassault Aviation.

 

C’est un nouveau projet ambitieux pour la filière aéronautique de Provence-Alpes-Côte d'Azur qui s'apprête à voir le jour. Le 5 juillet, Dassault Aviation a signé une promesse de vente sur son Centre de montage Mercure (CMM) avec le Syndicat d’agglomération nouvelle Ouest Provence. Hugues Chambonnière, directeur de l’établissement istréen de Dassault Aviation, a paraphé le document. L’acquisition représente pour la collectivité publique un cout de 13,156 millions d'euros. Elle concerne un ensemble de 45 000 mètres carrés de bâtiments de production et de locaux à vocation tertiaire sur un terrain de 33 hectares.

 

Après le projet Henri Fabre, sur Marignane, Saint-Victoret et Vitrolles (Bouches-du-Rhône), impulsé par Eurocopter et l’Etat pour renforcer la filière, après la pépinière qui prendra son envol cet été sur l'aéroport d'Avignon (Vaucluse), le projet Mercure vise à accueillir de nouvelles entreprises dans différents secteurs de l’aéronautique : les essais, simulation et mesures, spécialité du site d’Istres (Bouches-du-Rhône) avec le centre d’essais en vol de la DGA-EV, Dassault Aviation, EADS, Snecma, Thalès, les services de maintenance et réparation pour des prestataires existants ou à venir de la base aérienne 125, et enfin, la formation, en lien avec le Centre régional de formation de l'industrie, à Istres, où des formations en alternance sont proposées pour répondre spécifiquement aux besoins de croissance et de recrutement de l'aéronautique régionale.

 

Selon Ouest Provence, plusieurs projets d'implantation sont à l'étude, de grands groupes comme de PME innovantes. L'acte d'achat qui marquera le lancement opérationnel du projet sera signé dans les prochains mois. A long terme, le site devrait générer un millier d'emplois directs.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories