Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 12:35
photo USMC

photo USMC

 

22.01.2016 french.china.org.cn
 

Les Etats-Unis et le Japon ont renouvelé vendredi les dispositions financières liées à l'accueil des forces américaines sur le sol nippon. Tokyo devrait ainsi verser 8 milliards de dollars à Washington au cours des cinq prochaines années.

Lors d'une cérémonie de signature, le gouvernement japonais a réitéré sa position selon laquelle sa coopération militaire avec les Etats-Unis demeurait essentielle.

"La présence des forces américaines au Japon est indispensable à la sécurité du Japon, ainsi qu'à la paix et à la sécurité dans la région", a souligné le chef de la diplomatie nippone Fumio Kishida, qui a notamment cité un regain de tension dans la région depuis que Pyongyang a récemment mené un essai nucléaire.

L'ambassadrice des Etats-Unis, Caroline Kennedy, a souligné à cette occasion que l'alliance nippo-américaine demeurait solide. L'accord entre les deux pays "va permettre d'assurer que les forces américaines conserveront une disponibilité opérationelle très élevée", a-t-elle dit en estimant que l'alliance bilatérale "n'a jamais été aussi forte à tous points de vue".

Le dernier accord quinquennal prévoyait que le Japon doive verser 933,2 milliards de yens, soit un peu moins que les 946,5 milliards prévus pour les cinq prochaines années. Si Tokyo a cherché un temps à faire baisser le coût des bases américaines, Washington a souhaité à l'inverse une revalorisation dans le cadre de sa politique de "pivot vers l'Asie".

Repost 0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:35
Japon: les lois de défense adoptées en commission après des échauffourées entre sénateurs

 

17 septembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Tokyo - Des sénateurs en sont venus aux mains jeudi au Parlement japonais avant l'adoption en commission de nouvelles lois de défense autorisant l'envoi de militaires à l'étranger pour aider un allié en difficulté, une première depuis la guerre.

 

La voie est désormais ouverte pour un vote en session plénière au Sénat, procédure qui entérinerait les textes et qui doit intervenir dans les heures ou jours à venir, malgré une opposition farouche.

 

Jeudi à deux reprises, devant le Premier ministre Shinzo Abe impassible, des membres de l'opposition et de la coalition au pouvoir ont encerclé le président d'une commission spéciale et se sont bousculés et empoignés vigoureusement.

 

Le parlementaire d'opposition Tetsuro Fukuyama a ensuite prononcé un discours enflammé expliquant pourquoi son parti avait déposé une motion pour tenter d'empêcher l'adoption de cette réinterprétation de la Constitution pacifiste du Japon.

 

Le parti au pouvoir écoute-t-il les voix du public ? Vous pouvez faire tout ce que vous voulez parce que vous avez la majorité. Est-ce bien cela que vous pensez ?, a-t-il lancé au bord des larmes.

 

La tension est montée d'heure en heure et l'adoption des textes en commission a été reportée à plusieurs reprises, les parlementaires bloquant les portes et encombrant les couloirs en signe de protestation.

 

Selon les médias japonais, 13 personnes ont été arrêtées mercredi soir pour entrave à agent de police pendant une manifestation qui a rassemblé quelque 13.000 personnes devant le Parlement.

 

Ces dernières semaines, des milliers de Japonais ont défilé dans les rues presque quotidiennement, dans un pays où les manifestations sont rares.

 

Bien que la Constitution actuelle, qui empêche les soldats japonais de prendre part à des combats en dehors de l'auto-défense, ait été imposée par l'occupant américain, nombre de Japonais y sont attachés et estiment que tout changement remettrait en cause le caractère pacifiste de leur pays. Ils craignent que le Japon ne soit entraîné dans un conflit lointain aux côtés des Américains.

 

Mais selon le Premier ministre Abe, une évolution des lois est nécessaire pour faire face à des menaces grandissantes venant de Chine et de Corée du Nord.

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 12:35
Défense : Airbus compte-t-il pour du beurre au Japon ?

Airbus Helicopters a refusé de participer au Japon à un appel d'offres avec le NH90 dans sa version navale - photo Airbus HC

 

16/09/2015 Par Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Les groupes américains sont il avantagés par rapport au géant européen au Japon? Après l'invraisemblable échec en juillet dans un appel d'offres portant sur des hélicopères, Airbus Group a successivement dû jeter l'éponge au Japon en ne participant pas à deux appels d'offres lancés par le ministère de la Défense japonais.


 

Le groupe Airbus vient de prendre trois grosses claques au Japon en très peu de temps dans la défense, et plus particulièrement dans des domaines où le géant européen a pourtant du succès : Airbus Helicopters deux fois et Airbus Defence and Space (avions ravitailleurs). Des déboires d'autant plus surprenants qu'ils interviennent au moment où l'Europe et le Japon vont prochainement conclure d'ici à la fin de l'année un ambitieux accord de libre-échange. Tokyo joue-t-il vraiment le jeu?

La filiale hélicoptères du groupe européen a d'abord perdu en juillet un contrat imperdable à sa très grande surprise. D'où le communiqué dépité fin août du constructeur de Marignane qui "confirme son extrême surprise à la suite de l'annonce faite par le ministère japonais de la Défense le 17 juillet".  Et pourtant Airbus Helicopters proposait à Tokyo de codévelopper et de cofabriquer le programme X9, un hélicoptère de 4 à 5 tonnes. Mais le ministère de la Défense japonais s'est tourné vers "une plate-forme existante et ancienne", le Bell 412. Les Etats-Unis ont-ils forcé la main aux Japonais pour ne pas perdre ce contrat au moment où les tensions en mer de Chine sont extrêmes?

 

Airbus Helicopters jette l'éponge

Puis mardi, Airbus Helicopters a annoncé avoir jeté l'éponge au Japon dans le cadre d'un appel d'offre de Tokyo qui souhaite s'équiper d'un hélicoptère naval destiné à la Force maritime d'auto-défense. Le constructeur franco-allemand, qui voulait vraisemblablement proposer le NH90 dans sa version navale (NFH), a estimé que la demande du ministère de la Défense japonais, qui privilégie "l'importance du contenu local par rapport à la performance opérationnelle réelle", ne lui permettait pas d'avoir des chances de succès.

"Il est presque impossible pour Airbus Helicopters de prendre part à cette compétition bien que nous estimons avoir la plate-forme la plus appropriée pour répondre aux besoins opérationnels" de la marine japonaise, a-t-il expliqué. D'où la "décision de ne pas participer à cet appel d'offres".

 

Airbus Defence and Space aussi

Enfin, Airbus Defence and Space a estimé en septembre que les chances de gagner de l'A330 MRTT au Japon étaient trop faibles compte tenu des conditions qui tendaient trop à orienter le choix vers les appareils du concurrent américain Boeing. Officiellement, le ministère japonais de la Défense pensait effectuer un choix entre le modèle KC-46A et les A330 MRTT. Mais Airbus ne souhaite pas jouer le lièvre dans cet appel d'offres. La date limite pour le dépôt des offres était le mercredi 9 septembre.

Dans un communiqué, Airbus DS a expliqué avoir été contraint de "conclure qu'il n'y avait pas de perspective réaliste de remporter cette compétition". L'avionneur a estimé que le fait de permettre à l'offre concurrente de passer par le système américain de ventes militaires à l'étranger "sans mécanisme permettant d'établir une comparaison équitable du prix rend extrêmement difficile pour toute autre compagnie de participer à la compétition". En outre, "l'efficacité de combat accrue de l'A330 MRTT doit être prise en compte dans toute comparaison avec un avion plus petit et moins efficace", a-t-il ajouté.

 

L'A330 MRTT, un best-seller à l'export

L'A330 MRTT a déjà gagné six contrats à l'export, tous presque face à son concurrent américain. Dernier en date en Corée du Sud, qui est le sixième pays à l'exportation à opter pour l'A330 MRTT, après Singapour, l'Australie, l'Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et le Royaume-Uni, qui ont commandé 34 exemplaires au total. L'A330 MRTT a également été sélectionné par l'Inde (six appareils), le Qatar (deux) ainsi qu'une commande de l'Agence européenne de défense (AED) pour le compte des Pays-Bas, de la Pologne et de la Norvège (4 appareils). A chaque appareil vendu à l'export, la part française s'élève à un tiers du contrat sur ce type d'appareils. A ce jour, 24 A330 MRTT sont en service au sein de quatre pays.

L'A330 MRTT a rendu les armes seulement deux fois dans les compétitions auquel il a participé. Aux États-Unis en 2011 après un combat de titan face à Boeing pour le contrat du siècle qui représentait 179 avions ravitailleurs pour une valeur totale de 35 milliards de dollars. Plus récemment au Brésil, Airbus a dû affronter un concurrent israélien, qui proposait la modernisation de KC-767 de Boeing à des prix extrêmement bas. Mais la compétition a été finalement annulée par Brasília

Repost 0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 17:35
Mer de Chine : le Japon poursuit son réarmement

Face à la menace de la Chine, notamment sur les iles Senkaku, le Japon poursuit son réarmement

 

01/09/2015 par Michel Cabirol – laTribune.fr (avec agences)

 

Le Japon veut augmenter son budget de la défense pour la quatrième année consécutive. Le ministère de la Défense veut une enveloppe de près de 38 milliards d'euros.

 

Le ministère de la Défense japonais a déposé lundi pour la quatrième année de suite une demande de budget record pour l'exercice d'avril 2016 à mars 2017, dans le but d'élargir encore ses moyens dans une région où la Chine est considérée comme une menace. Le ministère souhaite une enveloppe initiale de 5.090 milliards de yens (près de 38 milliards d'euros), soit une hausse de 2,2% sur un an justifiée par la nécessité de davantage protéger les îles nippones éloignées du territoire principal de l'archipel, notamment celles du sud-ouest, à proximité de Taïwan.

Pékin et Tokyo se disputent la souveraineté de territoires inhabités en mer de Chine orientale, les îles Senkaku, contrôlées par le Japon mais revendiquées par la Chine sous l'appellation Diaoyu.

 

Suite de l'article

Repost 0
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 12:35
La cote du gouvernement japonais baisse suite aux lois de défense

 

19.07.2015 Romandie.com (ats)

 

La cote de popularité du gouvernement japonais de Shinzo Abe est au plus bas depuis son arrivée au pouvoir fin 2012, a révélé dimanche un sondage. Il a été réalisé après le vote de lois de défense controversées.

 

Le gouvernement ne recueille que 35% d'opinions favorables, en baisse de 7 points en seulement deux semaines, contre 51% d'opinions négatives, selon cette enquête. Elle a été publiée par le journal Mainichi Shimbun, dont la ligne est très critique à l'égard de M. Abe, ouvertement nationaliste.

 

La chambre basse a adopté cette semaine des textes rendant possible, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, l'envoi à l'extérieur des Forces d'autodéfense - le nom officiel de l'armée - pour venir en aide à un allié, en premier lieu les Etats-Unis.

 

Les projets de loi doivent à présent passer devant la chambre haute mais la chambre basse peut passer en force si nécessaire.

 

Pour ses opposants, l'initiative de Shinzo Abe va à l'encontre de l'article 9 de la Constitution, qui bannit le recours à la guerre, et ruine 70 ans de pacifisme. Actuellement, l'armée nippone ne peut agir que dans le cas d'une offensive externe sur le territoire japonais.

 

Quelque 60'000 personnes, selon les organisateurs, avaient participé à une manifestation devant le parlement mercredi soir et des échauffourées avaient éclaté. Les manifestations sont pourtant généralement de faible ampleur et très tranquilles au Japon.

 

"Le mécontentement populaire envers ces lois sur la défense se renforce. La façon dont le gouvernement et le parti majoritaire ont conduit ce dossier explique la baisse de popularité du gouvernement", selon le Mainichi dont le sondage corrobore une précédente enquête d'opinion de Kyodo News.

Repost 0
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 11:35
Le groupe-école Jeanne d’Arc va faire escale au Japon

 

12 mai 2015 par portail des Sous-Marins

 

Le ministère japonais de la défense annonce ce mardi l’arrivée du groupe “Jeanne d’Arc”. A cette occasion, des bâtiments japonais et américains participeront pendant 3 jours à des exercices avec les navires français, à l’ouest de Kyushu.

 

Les exercices se dérouleront les 16, 17 et 23 mai.

 

Dans l’intervalle, les 2 navires français, le BPC Dixmude et la frégate Aconit feront escale à Sasebo, dans la préfecture de Nagasaki.

 

Parmi les navires participants, une frégate américaine et un navire japonais de transport. Des hélicoptères japonais effectueront des appontages sur les navires français.

 

Référence : Japan Times

Repost 0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 16:35
photo Dassault Aviation

photo Dassault Aviation

 

25 avril 2015 par Aerobuzz.fr

 

Les gardes-côtes du Japon ont sélectionné le Falcon 2000 MSA (Maritime Surveillance Aircraft) proposé par Dassault Aviation pour renforcer leurs moyens aériens de surveillance maritime. Ce biréacteur conçu sur la base du Falcon 2000 LXS (autonomie 4.000 nautiques), peut accomplir un large spectre de missions incluant la surveillance maritime, la lutte contre la piraterie et le narcotrafic, le contrôle des pêches, la police, la recherche et sauvetage, le renseignement et la reconnaissance.

 

Le Japon exploite des Falcon pour les missions de surveillance maritime et de recherche et sauvetage autour de l’archipel japonais depuis 1989. Le programme Falcon 2000 MSA réunit également L-3 Platform Integration et Thales. Dassault Aviation fournira également des moyens complets d’aide à la maintenance.

Repost 0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 11:35
Visite d'une délégation japonaise - 30 mars 2015 photo DIRCOM ESCC

Visite d'une délégation japonaise - 30 mars 2015 photo DIRCOM ESCC

 

10/04/2015 Les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

 

Monsieur Yasuhisa ISHIZUKA, directeur adjoint de la National Defense Academy (NDA) du Japon, accompagné du colonel Hideki OKUBO, cadre professeur à la NDA, du capitaine de corvette Takumi SATO, attaché de défense adjoint et d’un interprète, ont effectué une visite aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan le lundi 30 mars 2015.

 

La première raison de cette visite était le souhait des membres de la délégation d’exprimer leur gratitude pour le programme d’échanges entre les deux écoles (présence d’officiers-élèves à la NDA au S 5, stage de recherche effectué par des officiers de la NDA au CREC).

 

La deuxième raison était de pouvoir étudier de manière approfondie les pistes de collaboration dans le domaine de la cyber défense, cyber sécurité. Les premières mesures ont d’ores et déjà été validées. M. Danet (enseignant-chercheur du CREC) participera à un séminaire en juin au Japon. Des enseignants Japonais donneront des cours en octobre dans le cadre du Mastère spécialisé en gestion des crises cyber.

 

D’autres thèmes font l’objet de recherches similaires dans les 2 académies (les blessures invisibles, les mutations de la conflictualité, etc.). 

 

Monsieur ISHIZUKA a fait part de sa très grande satisfaction à l'issue de cette visite et de son souhait de voir se poursuivre avec Saint-Cyr la coopération déjà engagée dans plusieurs domaines.

Repost 0
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 08:35
News Report: Indonesia, Japan to Sign a Defense Agreement

 

21 March 2015 by Steve Herman (VOA)

 

BANGKOK—Indonesia said it will sign a defense agreement with Japan -- a move certain to raise concerns in China, with which Jakarta already has a military pact.

 

Indonesia on Friday announced that a non-binding defense agreement will be signed with Japan next week when President Joko Widodo visits Tokyo for talks with Prime Minister Shinzo Abe.

 

Indonesian officials say the agreement will increase cooperation in military technology, training and peacekeeping operations; a significant boost above their current defense relationship, which is essentially limited to the exchange of military students. The new pact might also include exchanging intelligence information.

 

Indonesia has enjoyed a more formal military relationship with China -- with which it has a binding agreement -- and has purchased Chinese missiles and other equipment.

 

President Widodo is also to visit China immediately after Japan.

 

Foreign Ministry spokesman Armanatha Nasir said the president will raise the contentious South China Sea territorial dispute in both Tokyo and Beijing.

 

"Of course the issue of regional peace and stability will be discussed both in Japan and China, because the importance of ensuring that the region continues to benefit from stability and peace, because this is a major factor in the contribution for the region's economic development," Nasir said.

 

Japan does not have claims in the South China Sea, but it and China do dispute the sovereignty of uninhabited islands in the East China Sea, which are controlled by Japan.

 

Indonesia, the largest country in Southeast Asia in terms of size and population, has taken a neutral stance on territorial disputes, as Nasir points out, offering itself as a broker to its neighbors and China.

 

"We're a non-claimant country, but we're committed to helping ensure that there can be trust within the countries, claimant countries, on this issue," noted Nasir. "We have pushed for the negotiation through ASEAN in particular, and I think there's certain progress there where China and the other claimants who are ASEAN members have been discussing this issue."

 

Under Prime Minister Abe, Japan has bolstered its security policy, increasing ties with the Philippines and Vietnam, which also have territorial disputes with China.

 

Closer military ties with Jakarta would make the Japanese defense industry more competitive with South Korean manufacturers of military equipment.

 

At home, Abe has sought to loosen restrictions contained in Japan's pacifist constitution imposed on it by the United States after the Japanese defeat in the Second World War. But that has caused considerable anxiety in China and on the Korean peninsula, which suffered at the hands of Japan's colonialism in the first half of the 20th century.

Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:35
Table ronde "Meaning of a renewed Japan-China dialogue. From the perspective of East Asian Order"

 

19/03/2015 IRSEM

 

Table ronde organisée par l'IRSEM & inalco, le mardi 31 mars 2015 "Meaning of a renewed Japan-China dialogue. From the perspective of East Asian Order" à l'École militaire de 10h à 11h30, amphithéâtre Louis

 

Conférence du Professeur KAMIYA Matake

National Defense Academy, Japon
Expert des questions sécuritaires en Asie

 

Participant :
Dr John Swenson-Wright  (Cambridge)
Senior Lecturer Modern Japanese Studies

 

Modérateur :
Prof. Guibourg Delamotte (Inalco)
Spécialiste des questions de défense au Japon

 

La conférence se tiendra en anglais

 

Inscription obligatoire :
inscription.irsem@defense.gouv.fr

Repost 0
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 13:35
photo Ambassade de France au Japon

photo Ambassade de France au Japon

 

13 mars 2015 Romandie.com (AFP)

 

Tokyo - France et Japon ont fait un pas de plus vendredi dans leur partenariat d'exception en signant à Tokyo un accord de développement conjoint d'équipements de défense, un volet militaire qui s'ajoute à un renforcement de leur coopération politico-diplomatique, notamment en matière de lutte contre le terrorisme.

 

Ces avancées ont eu lieu lors d'une réunion dite 2+2 dans la capitale nippone, rencontre au cours de laquelle le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, et son homologue japonais, Fumio Kishida, ainsi que leurs collègues de la Défense, Jean-Yves Le Drian et Gen Nakatani, ont validé plusieurs angles de collaboration.

 

C'est le seul pays asiatique avec lequel nous avons cette formule, a précisé M. Fabius lors d'un entretien avec l'AFP.

 

Un des points-clefs de la rencontre a été la signature d'un accord intergouvernemental sur le transfert des équipements et technologies de défense.

 

Le Japon a déjà paraphé ce type d'entente avec trois autres nations (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Australie) après avoir levé les restrictions qu'il s'était précédemment imposées.

 

Cela fixera le cadre de notre collaboration avec un certain nombre de perspectives, a précisé M. Fabius, citant des projets dans les systèmes de drones, les hélicoptères ou l'espace notamment, tandis que M. Le Drian a souligné une avancée considérable.

 

Tokyo a aussi à coeur de prouver le bien-fondé de son action dite de pacifisme actif cher au Premier ministre conservateur Shinzo Abe, que M. Fabius a aussi rencontré vendredi.

 

Nous soutenons la volonté du Japon de s'engager plus fortement dans le monde et cela rend possible des coopérations nouvelles entre nos deux pays comme stabilisateurs de paix, a déclaré M. Fabius au début de ce dialogue 2+2.

 

Le Japon et la France ont ainsi décidé de mieux partager leurs connaissances et pratiques pour faire face à la menace que représentent des groupes terroristes dont les ministres ont condamné avec les mots les plus forts les actes lâches qui ont frappé les deux pays en ce début d'année.

 

Et les échanges de porter aussi sur les multiples crises internationales (Irak, Syrie, Iran), les quatre hommes rappelant notamment l'importance du règlement de la question ukrainienne dans le respect de la souveraineté et l'intégrité du territoire de ce pays.

 

Je veux rappeler la solidarité de la France avec le Japon sur le dossier nord-coréen, a aussi souligné M. Fabius, les deux pays s'inquiétant du programme nucléaire de Pyongyang.

 

Tokyo et Paris souhaitent en outre une intensification des échanges d'informations relatifs à l'Afrique, continent que les Japonais veulent mieux appréhender grâce aux Français, a souligné un fonctionnaire nippon.

 

Nous avons déjà des actions communes en Afrique et dans le Pacifique Sud mais nous pouvons et nous voulons aller plus loin, a insisté M. Fabius.

Repost 0
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 08:35
The 6th Soryu-class SSK, SS-506 Kokuryu, (meaning Black Dragon) of the Japan Maritime Self-Defense Force.

The 6th Soryu-class SSK, SS-506 Kokuryu, (meaning Black Dragon) of the Japan Maritime Self-Defense Force.

 

March 13, 2015 aseanmildef.com

 

TOKYO, -- The 6th Soryu-class SSK, SS-506 Kokuryu, (meaning Black Dragon) was commissioned into service with Japan Maritime Self-Defense Force (JMSDF) at the Kawasaki Heavy Industries shipyard in Kobe on March 9th.

The Soryu Class diesel-electric submarines are being built by Mitsubishi Heavy Industries and Kawasaki Shipbuilding Corporation for the Japan Maritime Self-Defense Force (JMSDF). Ten Soryu Class submarines are planned for the JMSDF. The class is an improved version of the Oyashio Class submarine.
 
According to Forecast International, the U.S. Navy Surface Ship Torpedo Defense (SSTD) program is developing and fielding six prototype Torpedo Warning System/Countermeasure Anti-Torpedo (TWS/CAT) Engineering Design Model (EDM) systems on CVN ships.
 
The keel for the first submarine in the class, Soryu (SS-501), was laid down in March 2005. It was launched in December 2007 and commissioned in March 2009. Unryu (SS-502) was laid down in March 2006, launched in October 2008 and commissioned in March 2010. Hakuryu (SS-503) was laid down in February 2007 and launched in October 2009 for commissioning in March 2011. The fourth and fifth submarines under construction are scheduled to be commissioned in 2012 and 2013 respectively.

SS-506 Kokuryu was laid down 21 January 201, launched 31 October 2013 and commissioned 9 March 2015.

Repost 0
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 12:35
Japan eyes MI6-style spy agency as it seeks to shed pacifist past

 

06 Mar 2015 channelnewsasia.com

 

TOKYO: Japan is looking into creating an overseas intelligence agency possibly modelled on Britain's MI6 spy service, ruling party lawmakers say, 70 years after Allied victors dismantled Japan's fearsome military intelligence apparatus following World War II.

A new foreign intelligence agency would be an integral part of a security framework Prime Minister Shinzo Abe is building as he seeks to loosen the post-war pacifist constitution's limits on the military's ability to operate overseas.

The idea that Japan's fragmented intelligence community needs a makeover has also gained momentum since the killing of two Japanese captives by Islamic State militants in Syria earlier this year showed how much Tokyo relied on friendly countries for information.

Abe has already set up a US-style National Security Council and enacted strict state secrets legislation, and is now working on laws to lift a ban on exercising the right of collective self-defence, or militarily aiding an ally under attack.

 

Read more

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 13:35
Japan to Open Military Aid Channel

 

February 09, 2015 By Ankit Panda – The Diplomat

 

Japan’s new Development Cooperation Charter will allow for non-combat military aid and prioritize Southeast Asia.

 

The Japanese government’s new Development Cooperation Charter will let Japan send aid to foreign militaries for non-combat use under its Official Development Assistance (ODA). The move will increase the tools available for Japan to build close military partnerships with countries around the Asia-Pacific region amid cool ties with China due to a territorial dispute over the Senkaku/Diaoyu Islands in the East China Sea. The Japanese government has been interested in revising and updating the charter since at least last April as part of a broader adjustment of Japan’s defense posture under Prime Minister Shinzo Abe and the Liberal Democratic Party.

 

Read more

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 12:35
Photo JC McIlwaine UNMISS

Photo JC McIlwaine UNMISS

 

2015-02-10 xinhua

 

Le gouvernement japonais a décidé mardi de prolonger de six mois la participation de ses forces d'auto-défense aux opérations de maintien de la paix de l'ONU au Soudan du Sud.

 

Cette courte prolongation a été approuvée par le cabinet du Premier ministre Shinzo Abe alors que la mission actuelle devait s'achever fin février.

 

Les Forces d'auto-défense terrestres ont contribué à développer les infrastructures, ont travaillé sur des projets de construction et ont apporté une aide médicale dans le cadre des opérations de maintien de la paix de l'ONU au Soudan du Sud, en particulier près de la capitale Djouba.

 

Les Forces japonaises d'auto-défense ont une base à Djibouti, où des troupes participent à des opérations de lutte contre la piraterie dans le golfe d'Aden.

 

La mission des Forces japonaises d'auto-défense a débuté en 2012 lorsque le Soudan du Sud a accédé à l'indépendance après plus de 20 années de guerre civile.

 

Le ministre de la Défense japonais Gen Nakatani a déclaré aux médias japonais que les efforts des Forces d'auto-défense avaient été bien accueillis au Soudan du Sud et que le Japon prévoyait de prolonger sa participation aux opérations de maintien de la paix de l'ONU dans le pays pour contribuer à maintenir la paix et la stabilité dans la région.

Repost 0
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 17:35
Publication : le personnel de la défense en France et au Japon



 18/11/2014 SGA/DRH-MD

 

Dans un contexte de renforcement de la coopération de défense entre la France et le Japon, la direction des ressources humaines du ministère la défense a réalisé avec son homologue japonaise la publication intitulée « Le personnel de la défense en France et au Japon ».

 

Cette publication concrétise une coopération soutenue entre la France et le Japon dans le domaine de la politique du personnel civil et militaire de nos deux ministères, coopération dont se sont félicités les ministres de la défense français et japonais lors de leur rencontre, au Japon, les 28 et 29 juillet derniers.

Cette broche offre également, pour la première fois, une vision comparée des ressources humaines de la défense de ces deux pays.

 

Brochure franco japonaise (format pdf, 2 MB).

Repost 0
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 12:35
Japan Builds Response to Chinese Area-Denial Strategy

 

27 October 2014 By PAUL KALLENDER-UMEZU

 

TOKYO — Japan’s response to Chinese anti-access/area-denial threats rest on three planks: increasingly large helicopter carriers, next-generation 3,300-ton Soryu-class submarines and new Aegis destroyers.

 

This strategy is further enhanced by plans to deploy 20 Kawasaki P-1 maritime patrol aircraft as replacements for the P-3C, and upgraded SH-60K sub-hunting helicopters.

 

When integrated, this will create a much more capable fleet able to expand its role beyond being a simple “shield” to the US Navy’s “spear,” analysts said.

 

Data from AMI International shows that the Izumo-class helicopter destroyers (22DDH) and the Soryu-class submarines are the leading programs for the Japan Maritime Self-Defense Force (JMSDF), both in budget and importance to Japan’s maritime security, according to Bob Nugent, affiliate consultant at AMI.

 

Japan unveiled the first of the two planned Izumo-class ships on Aug. 6, 2013 — the largest Japanese warship since World War II — which will be able to carry 15 helicopters. In 2009 and 2011, the Navy also commissioned two new third-generation Hyuga-class helicopter destroyers, each capable of deploying 11 helicopters. 

 

Read the full story at DefenseNews

Repost 0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:35
L'Hakuryu (SS-503), troisième sous-marin produit de la classe Soryu, en visite à Pearl Harbor en février 2013

L'Hakuryu (SS-503), troisième sous-marin produit de la classe Soryu, en visite à Pearl Harbor en février 2013

 

 

9 Octobre 2014 par Roxane Lauley – enderi.fr

 

En juillet dernier, l’Australie et le Japon ont signé un accord commercial. Depuis, les rumeurs enflent concernant l’achat de sous-marins japonais par Canberra. Un événement plus significatif qu'il n'y parait, autant pour le Japon que pour l‘Australie, et susceptible de changer la donne sécuritaire dans la région. Décryptage.

 

Lire l’article

Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 12:35
Japan’s Decision on Collective Self-Defense in Context

 

By

 

In the East Asian regional context, Japan’s changing security posture is not the force for peace Tokyo claims it is.

 

On July 1, Japan passed a Cabinet decision that fundamentally changes the interpretation of war-renouncing Article 9 of its Constitution to allow the exercise of the right of collective self-defense.

Claimed to be part of Prime Minister Abe Shinzo’s doctrine of “pro-active pacifism,” the move stems from a correlation between Japan’s rising nationalism on the one hand, and joint U.S.-Japan efforts to strengthen their security cooperation on the other, as Washington and Tokyo are renegotiating their defense guidelines for the first time since 1997. The revised guidelines are due by year-end, with an interim report slated to be released next week.

Proponents say the Cabinet decision provides only for a “limited” expansion of Japan’s military capability overseas and allows for a strengthened U.S.-Japan cooperation that will make the Asia Pacific region more secure. Abe even claims that “there are no changes in today’s Cabinet Decision from the basic way of thinking on the constitutional interpretation to date.” But is this really so?

 

Read more

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 11:35
A défaut de F-22, le Japon mise sur l’ATD-X Shinshin

 

2 septembre 2014 par Aerobuzz.fr

 

Frustré de ne pas avoir eu l’autorisation de la part de Washington d’acheter le F22 Raptor, le Japon qui doit se contenter de F35 JSF, veut s’affirmer en créant son propre avion de combat furtif, l’ATD-X de Mitsubishi. L’Empire du Soleil semble déterminé à relever un défi de taille malgré 70 années de sommeil technologique.

 

Shinshin ! Derrière ce nom signifiant « l’esprit du cœur » se cache en fait un démonstrateur d’avion de combat furtif « made in Japan ». L’appareil dessiné par Mitsubishi au début des années 2000 avec l’aide de l’agence de recherche japonaise TRDI est destiné à investiguer les technologies à mettre en œuvre par le Japon pour se doter d’un avion de combat furtif et moderne sans l’aide des occidentaux. Le démonstrateur ATD-X Shinshin, qui doit effectuer son premier vol début 2015 au plus tard, a fait l’objet d’importantes recherches en matière de matériaux, d’aérodynamique, d’électronique et de réduction de signature radar. Une partie des travaux sur la furtivité s’est déroulée en France en 2005.

 

Suite de l’article

Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 16:35
Japan's defence budget jumps 2.4% to bolster ISR capabilities

 

08/29/2014 Defence IQ Press

 

Signalling further tensions in the Asia-Pacific region, Japan’s Ministry of Defence has requested a 2.4% increase in its annual budget. The 2015 budget will total ¥4.9 trillion ($47.25 billion).

 

In a budget request document, Japan’s MoD stated that the regional security environment has become more tense recently, citing China’s increasing activities in Japan’s vicinity as well as North Korea’s missile launches.

 

Its main priority is to increase its intelligence, surveillance and reconnaissance (ISR) capabilities following threats against its sovereign territory from China and North Korea. “China’s lack of transparency in its broad and rapid military modernisation as well as rapid expansion and intensification of maritime activities,” as it’s put in the budget request document.

 

Japan is seeking to acquire4 P-1 fixed-wing patrol aircraft at a cost of ¥ 77.3 billion ($12.6 billion) to improve detection/discrimination capabilities, information processing capability, and attack capability compared to its existing P-3C fixed-wing patrol aircraft.

 

The MoD said it was considering introducing HALE-UAVs that would contribute to strengthening its wide-area persistent ISR capability.

 

Japan is also upping its F-35A count from four to six at a cost of ¥131.5 billion ($21.4 billion).

 

Other capability areas Japan is looking to bolster include responding to attacks on remote islets; responding to ballistic missile and guerrilla/special force attacks; responding to cyber attacks; large-scale natural disaster response; strengthening joint operations; and strengthening intelligence capabilities.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 16:35
ATD-X photo Japan MoD

ATD-X photo Japan MoD

 

13 août 2014  Info-Aviation

 

L’Institut de développement et de recherche technique (TRDI) du ministère japonais de la Défense et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) ont démenti l’information selon laquelle le prototype de chasseur ATD-X ferait son premier vol en janvier 2015.

Le journal Mainichi Shimbun a rapporté le 12 août que MHI avait décidé d’entreprendre le premier vol du prototype d’avion de combat ATD-X pour remplacer les Mitsubishi F-2 de l’Armée de l’Air d’Auto-Défense du Japon, en janvier 2015. Le journal n’avait pas révélé sa source.

 

Suite de l’article

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 16:35
Japan’s New Remote Island Defense Plan

The Japanese government is stepping up efforts to increase both its presence and the population’s awareness of claims to remote islands off the western coast of its main islands. The plans include the stationing of troops, increased investment in development, and the strengthening of “maritime education.” While these plans target islands from as far north as Hokkaido all the way south to Okinawa, they are still primarily concerned with exerting Japan’s claims to islands that are disputed with China.

 

Read full article

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 16:35
Kouriles/exercices russes programmés: rien à craindre pour Tokyo (experts)

 

MOSCOU, 13 août - RIA Novosti

 

Les exercices de la Région militaire est de Russie dans les îles Kouriles ont été programmés à l'avance, et les "protestations résolues" des Japonais ne sont en fait qu'une nouvelle tentative d'instaurer leur domination sur ces îles, ont estimé mercredi des experts interrogés par RIA Novosti.

 

"La défense côtière et de débarquement est d'une importance primordiale pour l'archipel des Kouriles face à une agression éventuelle. Les manœuvres actuelles ont été programmées à l'avance. Elles y ont été toujours organisées", a notamment déclaré Konstantin Sivkov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques.

 

Et de rappeler qu'aucune opération offensive n'y était rodée.

 

"On n'y rode que la lutte contre les bâtiments de surface et les sous-marins ennemis, ainsi que la DCA, rien de plus. Les Japonais n'ont donc rien à craindre", a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

 

Le général Evgueni Boujinski s'est joint à cet avis, en qualifiant l'indignation de Tokyo de "rituelle".

 

"Le fait que les Japonais considèrent les Kouriles comme leur territoire les regarde. Quant à nous, nous sommes en droit d'organiser des exercices où bon nous semble sur notre territoire. Il existe des projets de rétablissement du potentiel défensif des Kouriles. Autrefois, toute une division y était déployée (…). L'organisation de manœuvres est absolument normale", a souligné l'expert.

 

Tokyo a protesté mercredi auprès de Moscou en raison de la tenue d'exercices militaires russes dans la zone des îles Kouriles qui font l'objet d'un contentieux territorial entre les deux pays.

 

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a qualifié d'inadmissibles les exercices militaires russes dans la zone des Territoires du Nord" (nom attribué par les Japonais aux îles Kouriles, ndlr), la diplomatie nippone soulignant que les manœuvres étaient organisées par Moscou "de façon unilatérale".

 

Des exercices du groupe interarmes des troupes de la Région militaire est, visant à perfectionner la technique de défense côtière et de débarquement, ont commencé mardi dans les îles Kouriles. Plus de 1.000 soldats y participent ainsi que cinq hélicoptères Mi-8 et une centaine d'unités de matériel technique. Les parachutistes, l'aviation et la Flotte russe du Pacifique sont impliqués.

 

Les relations russo-japonaises sont assombries par un litige territorial. Le Japon revendique les îles russes constituant la partie sud de l'archipel des Kouriles (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai) se référant au Traité commercial et frontalier de 1855, qui reconnaît ces îles comme japonaises. Moscou rappelle que les Kouriles du Sud ont été rattachées à l'Union soviétique à l'issue de la Seconde Guerre mondiale et que la Russie en a hérité après la disparition de l'URSS.

 

La Russie et le Japon restent formellement en guerre, puisqu'aucun traité de paix n'a été conclu au terme de la Seconde Guerre mondiale.

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 15:35
Manoeuvres russes sur les îles Kouriles: ferme protestation de Tokyo

 

13 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Tokyo - Le Japon a fermement protesté mercredi auprès de la Russie qui a organisé des manoeuvres militaires sur les îles Kouriles, au coeur d'un contentieux russo-japonais qui remonte à la dernière guerre.

 

Ces manoeuvres sont très regrettables et nous avons transmis une ferme protestation à l'ambassade de Russie à Tokyo, a indiqué un porte-parole du ministère japonais des affaires étrangères.

 

Notre pays ne peut absolument pas accepter ça, a de son côté déclaré le Premier ministre Shinzo Abe mercredi à des journalistes, cité par l'agence de presse Jiji.

 

Techniquement et malgré d'importantes relations économiques, les deux pays n'ont toujours pas signé de traité de paix depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale en raison de leur différend sur les Kouriles à l'extrême nord de l'archipel nippon et que Tokyo appelle les Territoires du Nord.

 

Moscou et Tokyo se disputent en effet toujours quatre îles de l'archipel des Kouriles du Sud, annexées par les Soviétiques à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

 

Les propos de M. Abe interviennent quelques jours après l'annulation par la Russie d'une rencontre avec un haut diplomate japonais à propos du conflit sur les Kouriles, en guise de rétorsion après la décision de Tokyo d'adopter de nouvelles sanctions à l'encontre de responsables russes dans la crise ukrainienne.

 

La tenue de ces pourparlers, qui devaient avoir lieu à Moscou en août entre les vice-ministres des Affaires étrangères russe et japonais, serait mal à propos après les dernières sanctions antirusses décrétées par Tokyo, avait indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

 

Tokyo avait pris des premières sanctions fin avril, notamment une interdiction de visas touchant 23 citoyens russes. Moscou avait vivement réagi en promettant de riposter à cette décision qui ne resterait pas sans réponse.

 

Principal allié des Etats-Unis dans la région et membre du G7, le Japon se trouve depuis le début de la crise ukrainienne dans un dilemme fâcheux.

 

Depuis son arrivée au pouvoir fin 2012, Shinzo Abe a pourtant tout fait pour resserrer les liens avec Moscou, l'un des principaux fournisseurs de gaz de l'archipel. En l'espace d'un an et demi, il a ainsi rencontré le président Vladimir Poutine cinq fois.

 

 

Au-delà des intérêts purement économiques, Tokyo espérait aussi, en se rapprochant de la Russie, arriver à finalement résoudre le conflit des îles Kouriles.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories