Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 17:30
photo EMA / Marine Nationale

photo EMA / Marine Nationale

 

07/07/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 17 juin, la FLF Surcouf, engagée en opérations au sein de la CTF 150 dans des opérations de sécurité maritime en océan Indien, s’est entraînée avec la frégate nippone Ikazuchi. Cette dernière embarque le commandement de la Combined Task force 151, force jumelle de la CTF150, engagée dans des missions de lutte contre la piraterie, dans la même zone de responsabilité que le Surcouf.

 

Les hélicoptères français et japonais ont saisi l’opportunité de cette rencontre à la mer afin de réaliser des manœuvres communes, effectuant notamment des séries Touch and Go(ou « posé-décollé ») sur les plateformes hélicoptère des deux bâtiments. Ainsi, l’hélicoptère nippon Seahawk SH60 a apponté à 4 reprises sur le pont d’envol du Surcouf. Au même moment, le Panther français effectuait des manœuvres similaires sur la frégate japonaise.

 

Ces exercices interalliés sont primordiaux pour améliorer la fluidité des manœuvres aviation entre des marines dont les procédures et le matériel sont parfois différents. Ces exercices permettent, d’une part d’améliorer l’interopérabilité de nos forces et d’autre part, de renforcer les liens qui unissent nos deux nations.

 

Depuis le 6 avril 2015, la France assure le commandement de la Task Force dont la mission est de lutter contre le terrorisme international et les activités illégales qui participent à son financement. Dans ce cadre, les bâtiments militaires placés sous son contrôle participent à la surveillance de la zone, à la collecte de renseignements sur les trafics et conduisent des opérations de sécurité maritime. Avec deux bâtiments français déployés au sein de la CTF-150, la France démontre toute son implication dans la lutte contre le terrorisme international, et sa volonté de participer à la sécurisation des espaces maritimes dans la région de l’océan Indien, aux côtés des pays partenaires investis dans la coalition.

Partager cet article

Repost0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 11:45
photo EMA / Marine Nationale

photo EMA / Marine Nationale

 

16/06/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 13 juin 2015, dans le golfe d’Aden, le bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Var, navire de commandement la Combined Task Force 150 (CTF-150), a effectué une rencontre à la mer avec le JDS Ikazuchi, un destroyer japonais de la classe Murasame. Cette interaction a été l’occasion de procéder à un entraînement conjoint ainsi qu’à un échange de personnels entre les deux bâtiments, dans le cadre de la coopération bilatérale entre les marines française et japonaise.

 

Lors de cette rencontre à la mer, les bâtiments français et japonais ont procédé à un transfert de personnel par embarcation. Le commandant du Var, le capitaine de frégate de Sevin, s’est rendu avec six membres de l’équipage et de l’état-major de la CTF-150, à bord du destroyer Ikazuchi. Il a été reçu par son homologue pour une visite du bord et une présentation des missions du bâtiment, actuellement engagé dans des opérations de lutte contre la piraterie et d’escorte de convois dans le golfe d’Aden aux côtés de son sistership, le destroyer Murasame. Côté français, le Var a également accueilli à son bord une délégation japonaise, emmenée par le commandant du Task Group japonais, et reçue par le capitaine de vaisseau Crignola, commandant la CTF-150. Ces interactions ont été marquées par des échanges entre délégations française et japonaise concernant leur mission et leur appréciation de la situation maritime régionale.

 

Par ailleurs, cette rencontre a également été l’occasion pour les bâtiments de procéder à un entraînement conjoint de ravitaillement à la mer, dit RAM « sec ». Cette opération consiste à mettre en place l’ensemble des gréements entre les deux bateaux, comme lors d’un ravitaillement traditionnel, sans procéder à une délivrance de combustible. Elle a permis de confirmer la parfaite interopérabilité entre les marines française et japonaise dans la maîtrise des procédures techniques et illustre la bonne coopération à la mer entre les deux nations, actuellement engagées dans la même zone d’opération.

 

Depuis le 6 avril 2015, le BCR Var embarque le commandant français de la CTF-150 ainsi que son état-major, dont la mission est de lutter contre le terrorisme et les trafics qui lui sont associés dans une partie de l’océan Indien. Au même titre que la France, le Japon est à la tête de l’une des trois Task Forcesqui composent la coalition des Combined Maritime Forces. Le pays a en effet pris tout récemment le commandement de la CTF-151, chargée d’assurer des missions de lutte contre la piraterie en océan Indien. C’est le premier commandement d’une force navale multinationale assuré par le Japon depuis la Seconde Guerre Mondiale. Cela témoigne également de l’intérêt accordé par le Japon à la coopération avec les forces internationales et françaises dans la lutte contre les trafics illicites.

photo EMA / Marine Nationalephoto EMA / Marine Nationale
photo EMA / Marine Nationalephoto EMA / Marine Nationale

photo EMA / Marine Nationale

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories