Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 16:40
Tu-22M3 code Otan Backfire

Tu-22M3 code Otan Backfire

 

Moscou, 17 mars 2015 Marine & Océans (AFP)

 

La Russie va déployer des bombardiers stratégiques en Crimée, a affirmé mardi une source au sein du ministère de la Défense, un an après l'annexion de la péninsule par la Russie.

 

"Prenant part à des exercices imprévus d'aptitude au combat, des bombardiers stratégiques Tupolev 22-M3 seront déployés en Crimée", a affirmé cette source sans donner de date précise.

 

Le déploiement de ce bombardier supersonique à long rayon d'action, capable d'emporter l'arme nucléaire, intervient dans le cadre de manoeuvres militaires massives ordonnées par le président russe Vladimir Poutine, qui comprennent notamment le déploiement dans l'Arctique de près de 40.000 soldats.

 

Iskander-M

Iskander-M

 

Toujours dans le cadre de ces manoeuvres, la Russie a déployé mardi des batteries de missiles Iskander-M dans l'enclave occidentale de Kaliningrad, frontalière de la Pologne et de la Lituanie, et mis en état d'alerte maximale ses divisions aéroportées basées à Pskov, près de la frontière avec la Lettonie et l'Estonie.

 

La semaine dernière, l'armée russe avait déjà entamé des manoeuvres de grande ampleur dans plusieurs régions, déployant notamment 8.000 artilleurs en Crimée et dans le sud-ouest, près de la frontière avec l'Ukraine.

 

Moscou a plusieurs fois répété sa volonté de voir ses Tupolev 22-M3 être basés en Crimée, où existe une importante base navale russe, à partir de 2016.

 

Lundi, l'Union européenne a réaffirmé sa condamnation de "l'annexion illégale" de la péninsule et s'est dite inquiète de sa "militarisation croissante", par la voix de sa chef de la diplomatie, Federica Mogherini.

 

La Crimée célèbre jusqu'à mercredi, décrété jour férié dans la région, le 1er anniversaire de son "retour" dans le giron russe, un an après le référendum controversé qui justifia son annexion par la Russie.

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 18:40
BTR-82A -Derby naval Baltique 2013

BTR-82A -Derby naval Baltique 2013

 

KALININGRAD, 7 juillet - RIA Novosti

 

Le Derby naval 2014, concours opposant les véhicules blindés de transport de troupes BTR-82A des forces de défense côtière de la Marine russe, débute lundi sur le polygone de Khmelevka, dans la région de Kaliningrad, rapporte le service de presse de la Flotte russe de la Baltique. 

 

"Au total, les épreuves engageront plus de 20 véhicules de combats et plus de 50 participants formant 17 équipages de blindés des Flottes du Nord, de la Baltique, du Pacifique, de la mer Noire et de la Caspienne", indique la source. 

 

Prévues en deux étapes, les épreuves se dérouleront du 7 au 11 juillet.

 

La première édition du Derby naval Baltique a été organisée en août 2013. Le principe des compétitions est analogue au biathlon en char d'assaut et au tournoi de tir en avion et hélicoptère Aviadarts.

Partager cet article
Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 11:40
L'Otan surprise par les exercices russes en mer Baltique

 

MOSCOU, 11 juin – RIA Novosti

 

Les exercices russes dans la région de Kaliningrad et en mer Baltique ont été une surprise pour l'Otan, a annoncé hier Robert Pschel, directeur du bureau d'information moscovite de l'Otan, écrit mercredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

"Nous avons appris le déroulement de ces manœuvres dans la presse. Les exercices russes ne sont pas toujours transparents. Nous avons beaucoup de questions à ce sujet", a-t-il souligné.

Ces manœuvres ont démarré hier sous le commandement du général Anatoli Sidorov, chef du district militaire Ouest. Elles se déroulent avec la participation des navires et de l'infanterie de marine de la flotte de la Baltique, d'unités de troupes aéroportées, de l'armée de l'air et des forces de défense aérospatiale.

Le scénario tactique utilisé pour les exercices n'est pas connu mais on peut supposer qu'ils sont une réponse aux exercices internationaux Saber Strike 2014 et Baltops 2014.

Le nombre de militaires russes participant aux manœuvres dans la région de Kaliningrad et en mer Baltique n'est pas révélé. Dans le cadre de ces exercices, les navires de la flotte de la Baltique assureront la sécurité de la frontière russe, protégeront les communications maritimes, poursuivront et élimineront des sous-marins et des navires d'un ennemi supposé. Les unités de la défense antiaérienne de la flotte de la Baltique et des forces de défense aérospatiale assureront la sécurité aérienne dans les zones où se déroulent les manœuvres, ainsi que celle des bases de stationnement.

Ces exercices permettront de travailler le transport aérien et la projection opérationnelle des troupes aéroportées de Pskov sur les polygones de la région de Kaliningrad, pour effectuer un débarquement. Les parachutistes travailleront des scénarios en coopération avec l'infanterie de marine de la Baltique pour empêcher le débarquement sur le littoral d'un ennemi supposé, ainsi que pour bloquer et éliminer des groupuscules clandestins armés.

Les troupes aéroportées et les fantassins de marine seront appuyés par les chasseurs-bombardiers Su-34 et les hélicoptères Mi-24, projetés dans la région de Kaliningrad depuis les régions centrales de Russie. Les bombardiers stratégiques Tu-22M3 effectueront des vols d'entraînement au-dessus de la mer Baltique.

Bien que les observateurs militaires russes n'aient pas été invités à Saber Strike 2014 et que les navires de la flotte de la Baltique ne soient pas admis à participer à Baltops, la Russie parvient tout de même à percer une brèche dans les sanctions américaines. Des médecins militaires de
13 pays assisteront aux exercices Roubej 2014 (Frontière), qui ont commencé hier à l'Académie militaire de médecine Kirov à Krasnoe Selo, près de Saint-Pétersbourg. Une soixantaine de médecins venant de 13 pays, dont la Chine, le Japon, la Thaïlande et Brunei, assisteront à ces exercices.

Partager cet article
Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 07:50
Exercices russes : une réaction au renforcement de la défense de l'Otan (Rasmussen)

 

BRUXELLES, 10 juin - RIA Novosti

 

Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a lié mardi les exercices militaires russes qui viennent de commencer dans la région de Kaliningrad aux mesures adoptées par l'Alliance pour renforcer la défense des allies.

"J'ai compris de la déclaration russe qu'ils (les Russes) considèrent leurs exercices comme une sorte de réponse aux mesures que nous adoptons pour renforcer notre défense collective", a déclaré M.Rasmussen lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Et d'ajouter que tous les exercices militaires n'étaient pas forcément offensifs ni provocateurs, à plus forte raison si leurs objectifs sont transparents.

Les exercices de l'armée russe qui se déroulent à présent dans la région de Kaliningrad, enclave russe entre la Lituanie et la Pologne, parallèlement aux manœuvres européennes de l'Otan Saber Strike-2014 et Baltops -2014, impliquent les forces navales, les troupes aéroportées et l'aviation.

Suite à l'aggravation de la situation en Ukraine, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a signalé une intensification "inédite" des activités militaires des Etats-Unis et de l'Otan en Europe Orientale, à proximité des frontières de la Russie. Le président américain Barack Obama a fait savoir auparavant que les Etats-Unis entendaient renforcer leur présence militaire dans l'est de l'Europe et se proposaient de garantir la sécurité non seulement des pays membres de l'Otan, mais aussi celle de leurs alliées ne faisant pas partie de l'Alliance, notamment l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 11:40
Russia launches Baltic war games alongside NATO’s

 

June 10, 2014 RT.com

 

The Baltic Sea and skies are getting crowded as Russia launches military training of its assault forces in the exclave of Kaliningrad in answer to the double war-games being conducted by joint NATO forces on the territory of the three Baltic States.

Tanks, troops, jets: NATO countries launch full-scale war games in Baltic

NATO’s decision to conduct dual war games next to Russian borders in the Baltic has not been left unaddressed by Russia’s Defense Ministry, which prepared a surprise training of first strike forces – marines, paratroopers and long-range bombers - right in the backyard of the NATO military maneuvers.

“We conduct military training simultaneously with the international war games that have started in Europe, Saber Strike-2014 and BALTOPS-2014,” said the ministry’s press service.

Defense Ministry noted that the military might engaged in training in the Kaliningrad Region is by all means comparable with the NATO’s forces concentrated on the nearby territory of Estonia, Latvia and Lithuania, where Saber Strike-2014 is conducted on June 9-20 and sea-based BALTOPS-2014 training held in the Baltic on June 6-21.

The Russian maneuvers involve the use of naval groups, marines, landing operations of airborne forces, air defense training and firing exercise of front-line aviation.

“All-arms naval groups will maintain border and sea communication defense, and will perform training to search and destroy hypothetical aggressor’s submarines and combat ships,” the ministry commented to RBC news outlet.

The paratrooper division from Pskov will be training operational deployment to Kaliningrad, whereas marines will be training defending the coastal line from possible sea-borne landing and will also perform isolation and elimination of illegal armed groups.

The Air Force is to provide fire support with Su-34 fighter-bombers and Mi-24 assault helicopters.

Deployment of supersonic Tu-22M3 long-range strategic maritime strike bombers, some of which have just the day before finished training in the Black Sea, has also been announced. Together with the air defense forces they will patrol the area to make sure the airspace of the training is securely sealed off.

NATO’s training in the Baltic is an annual event yet this time the number of troops taking part has been augmented considerably. In 2013 there were 1,800 troops involved, while Saber Strike 2014 has become the largest-ever, with 4,700 troops and over 800 military vehicles, such as M2 Bradley, M1126 Stryker, and various APCs: XA-180, XA-202 and M113 taking part in the training.

Besides the two NATO war-games, the Baltic States are holding Baltic Host 2014 military cooperation training of their own near Riga.

Saber Strike 2014 has hosted troops from Canada, Denmark, Estonia, Finland, Great Britain, Latvia, Lithuania, Norway and the US.

Russian Foreign Minister Sergey Lavrov has already dubbed even the rotational military build-up near the Russian borders as an act of hostility directly violating the NATO-Russia Founding Act of 1997, Lavrov’s First Deputy Vladimir Titov told Interfax.

With the background of developments in Ukraine, the beef-up of NATO’s military presence near Russian borders, “just like during the 08.08.08 war in the North Caucasus, it rather creates additional problems instead of helping to solve them, Titov said.

On Monday Russia’s Foreign Minister Sergey Lavrov said after meeting his Finnish counterpart Erkki Tuomioja that, “The artificial attempt to continue NATO's eastward expansion, progression of the military infrastructure to the east, closer to Russia's borders, is counterproductive.”

Russia launches Baltic war games alongside NATO’sRussia launches Baltic war games alongside NATO’s
Russia launches Baltic war games alongside NATO’s
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 17:40
Méditerranée: un navire de débarquement rejoint le groupe naval russe

 

KALININGRAD, 29 janvier - RIA Novosti

 

Le grand navire de débarquement Kaliningrad de la flotte russe de la Baltique a rejoint mercredi le groupe naval russe en Méditerranée, a annoncé un porte-parole de la flotte à Kaliningrad.

 

"Le grand navire de débarquement Kaliningrad (…) a remplacé le grand navire de débarquement Alexandre Chabaline au sein du groupe de la Marine russe en Méditerranée", a indiqué le porte-parole.

 

Le Kaliningrad a quitté le port de Baltiïsk fin décembre 2013. Il a fait une escale de réapprovisionnement à la base navale russe de Novorossiïsk (mer Noire) avant de mettre le cap sur la Méditerranée.

 

Selon le service de presse, il s'agit de la deuxième mission du Kaliningrad en Méditerranée. La mission précédente a duré de décembre 2012 à août 2013

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 17:40
Missiles Iskander à Kaliningrad: la Lettonie préoccupée

 

RIGA, 17 décembre - RIA Novosti

 

La décision russe de déployer des missiles sol-air Iskander-M à Kaliningrad, à la frontière avec les pays baltes, nuit au climat de confiance dans la région, a déclaré mardi le ministère letton des Affaires étrangères.

 

"Le ministère letton des Affaires étrangères est préoccupé face à cette décision russe, qu'elle considère comme infondée", a indiqué le ministère dans un communiqué.

 

Le ministre letton de la Défense Artis Pabriks a antérieurement déclaré que le déploiement de missiles russes à Kaliningrad ne créait pas de menace supplémentaire pour la Lettonie.

 

Le quotidien allemand Bild a rapporté lundi, se référant à des images satellite obtenues par les services secrets du pays, que la Russie aurait installé plusieurs batteries de missiles Iskander-M aux frontières de l'Union européenne. Selon le journal, "au moins dix" batteries de missiles se trouvaient à Kaliningrad, le long de la frontière avec les pays baltes.

 

Selon le ministère russe de la Défense, le déploiement de missiles Iskander dans le district militaire de l'Ouest de la Fédération de Russie, et notamment dans la région russe de Kaliningrad, n'est contraire à aucun accord international.

 

Moscou a promis à maintes reprises de déployer des missiles Iskander dans la région de Kaliningrad en réponse à la création du bouclier antimissile américain en Europe. La Lituanie, la Lettonie et l'Estonie sont membres de l'OTAN depuis 2004.

 

Les missiles opérationnels tactiques Iskander-M de haute précision sont destinés à détruire différentes cibles terrestres, qu'il s'agisse de missiles, d'artillerie à longue portée ou de systèmes antimissiles et de DCA. La portée des Iskander en version pour l'exportation est de 280 km, en version pour l'Armée russe - 500 km.

Missiles Iskander à Kaliningrad: la Lettonie préoccupée
Partager cet article
Repost0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 18:18
Baltic 2013 Contrôles d’aéronefs russes. Sukhoi-27 Flanker et Mirage F1 CR. Crédits photo EMA armée de l’Air.

Baltic 2013 Contrôles d’aéronefs russes. Sukhoi-27 Flanker et Mirage F1 CR. Crédits photo EMA armée de l’Air.

13.06.2013 ECPAD

 

Les 8 et 11 juin 2013, les Mirage F1 CR déployés en Lituanie, dans le cadre de la mission Baltic, ont intercepté et contrôlé des aéronefs russes qui transitaient vers l’enclave russe de Kaliningrad.

 

Le 8 juin, « taskés » à 12 h 26, deux Mirage F1 CR ont décollé en moins de dix minutes de la base de Šiauliai, en Lituanie, pour rechercher l’identification de deux groupes d’aéronefs. Ils ont rejoint une première patrouille d’aéronefs russes composée de deux chasseurs de défense aérienne Sukhoi-27 « Flanker » et de deux chasseurs d’assaut Sukhoi-24 « Fencer » au-dessus de la mer Baltique, près du golfe de Riga (Lettonie). Deux chasseurs JAS-39 Grippen suédois étaient déjà présents. Après identification visuelle, ils ont mis le cap vers le deuxième groupe situé à une trentaine de nautiques. Deux nouveaux intercepteurs armés, de type Sukhoi-27 «Flanker», escortaient un avion de détection aéroporté Iliouchine A-50 «Mainstay». L’A-50 « Mainstay » est un avion russe d’alerte et de contrôle aérien avancé. Grâce à son radar embarqué, il peut conduire des missions complexes de défense aérienne. La patrouille française a escorté ce groupe avant de rompre le contact à l’approche de l’espace aérien de Kaliningrad.

 

Le 11 juin, une patrouille de 2 Mirage F1 CR a décollé à 9h25 pour contrôler des aéronefs survolant la mer Baltique. Guidés par le centre de contrôle de Karmelava, en Lituanie, ils ont dans un premier temps identifié un avion de reconnaissance russe de type A50 « Mainstay ». Dans un deuxième temps, ils ont rejoint une formation russe composée de deux bombardiers Tupolev 22M3 « Backfire », escortés par deux intercepteurs  Sukhoi-27 « Fencer ». Après identification et surveillance du groupe, les deux Mirage F1 CR ont regagnés la base de Šiauliai à 10 h 15.   Quelques heures plus tard, à 13h28, une patrouille de Mirage F1 CR est à nouveau taskée pour intercepter et contrôler un contact inconnu. Il s’agit d’un aéronef de recueil électromagnétique de type Iliouchine-20 COOT A qui survole la mer Baltique. Après identification, la patrouille a rejoint le terrain de Šiauliai.

 

Depuis le 30 avril 2013, près de 90 militaires français et 4 Mirage F1CR assurent la mission Baltic, sous mandat de l’OTAN. Durant 4 mois, le détachement conduit des missions d’assistance et de police du ciel de l’espace aérien de la Lituanie, de la Lettonie et de l’Estonie.

 

Reportage photos

Baltic 2013 Contrôles d’aéronefs russes. De G à D bombardiers Tupolev 22M3 Backfire et Mirage F1 CR. Crédits photo EMA armée de l’Air.

Baltic 2013 Contrôles d’aéronefs russes. De G à D bombardiers Tupolev 22M3 Backfire et Mirage F1 CR. Crédits photo EMA armée de l’Air.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories