Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 08:35
Séoul officialise le développement du chasseur coréen KF-X

 

SEOUL, 21 jan. (Yonhap)

 

La feuille de route pour le développement de l’avion de chasse coréen, KF-X, a été officialisée ce jeudi pour produire six prototypes d’ici à 2021 et les soumettre à quatre années d’essais afin de fournir quelque 120 avions de chasse de la nouvelle génération de conception coréenne à l’horizon de 2032.

 

L’Administration du programme d’acquisition de défense (DAPA) a organisé aujourd’hui une réunion de lancement du projet de développement du KF-X au siège de Korea Aerospace Industries (KAI) situé à Sacheon, dans le sud-est du pays, avec la participation du président de la DAPA, Chang Myoung-jin, du PDG de KAI, Ha Sung-yong, et de membres du gouvernement indonésien, le pays coproducteur du KF-X.

 

D’après cette feuille de route, le plan architectural du chasseur sera achevé en septembre 2019 pour produire les six prototypes jusqu’en 2021 pour des vols d’essai durant les quatre années suivantes. Le développement prendra fin en juin 2026 pour une production de masse afin de fournir 120 chasseurs KF-X à l’armée de l’air en 2032.

 

Afin de réaliser ce projet, la DAPA a présenté son objectif concernant la proportion de la fabrication locale, jusqu’à 65% pour 90 pièces détachées, notamment le radar à antenne actif AESA (Active Electronically Scanned Array, AESA), l’ordinateur des missions (MC) et le pod de ciblage optique (Electronic Optics Targeting Pod, EO TGP).

 

En particulier, une équipe de conception sera créée pour le radar AESA pour lequel les Etats-Unis ont refusé le transfert de technologies à l’Agence pour le développement de la défense (ADD) et cette équipe sera chargée de concevoir le radar AESA et de l’intégrer dans le système du chasseur KF-X.

 

Le président de la DAPA a noté dans son discours d’ouverture que «le projet KF-X jouera un rôle initiateur pour le développement de l’industrie aéronautique». «Nous allons développer ces avions de chasse coréens pour qu’ils soient déployés à temps.»

 

Pour ce projet KF-X, un budget total de 18.100 milliards de wons (environ 13,74 milliards d’euros) sera débloqué, dont 8.500 milliards pour le développement et la conception, puis 96.000 milliards pour la production de masse. Cet avion de chasse sera l’équivalent du KF-16 pour la manœuvre aérienne mais les dispositifs comme le radar et les équipements électroniques seront bien plus performants.

Repost 0
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 11:35
KF-X : le Pentagone est réticent au transfert de technologies clés

 

2015-10-16 world.kbs.co.kr

 

Le Pentagone a de nouveau refusé le transfert des quatre technologies clés nécessaires au programme sud-coréen d’avion de combat KF-X. Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a en effet réaffirmé cette position à l’issue de son tête-à-tête avec son homologue sud-coréen, Han Min-koo. Cet entretien a eu lieu ce matin en marge de la visite de la présidente Park Geun-hye aux Etats-Unis.

 

Selon le ministère sud-coréen de la Défense, Han a pourtant proposé en échange de ne pas livrer ces technologies, dont le radar à antenne active (AESA), à un pays tiers.

 

Hormis ce dossier épineux, les deux hommes ont convenu de mettre en place une consultation intergouvernementale visant à promouvoir la coopération en matière d’industrie et technologies de défense. Celle-ci devrait comprendre les responsables des ministères des Affaires étrangères et ceux de la Défense, ainsi que d’autres organes concernés des deux pays.

 

Pour rappel : la Corée du Sud avait décidé en septembre 2014 d’acheter 40 chasseurs F-35 du constructeur américain Lockheed Martin. Celui-ci a alors promis de lui transférer ses technologies dans 25 secteurs de production. Mais l’administration Obama avait officiellement refusé d’en transmettre quatre en avril dernier.

Repost 0
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 07:35
South Korea's fighter jet program being offered European engine

 

SEOUL, Oct. 15 (UPI)

 

South Korea's indigenous fighter jet program could overcome a technology transfer issue if Seoul elects a European contractor specializing in jet engines. Eurojet Turbo GmbH's chief executive said Thursday it could manufacture its EJ200 without U.S. components, thus enabling South Korea to export future fighter jets, Yonhap reported. In September, Seoul's Defense Acquisition Program Administration had said the United States had barred U.S. contractor Lockheed Martin from sharing some of the technologies that include an active electronically scanned array and a radio frequency jammer.

Read more

Repost 0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:35
Accord entre la Corée du Sud et l’Indonésie pour partager les coûts du projet KF-X

 

SEOUL, 06 oct. (Yonhap)

 

La Corée du Sud va signer ce mois-ci un accord avec l’Indonésie pour partager les coûts de fabrication des chasseurs de nouvelle génération sud-coréens, a indiqué ce mardi l’Administration du programme d’acquisition de défense (DAPA).

 

«Notre soumissionnaire privilégié et les autorités indonésiennes négocient de façon vigoureuse et un accord de principe devrait être signé durant le mois d’octobre», a indiqué la DAPA dans un communiqué.

 

Cet accord confirmera la participation de l’Indonésie au projet de construction d’avions de chasse sud-coréens, Korea Fighter eXperimental ou KF-X, qui remplaceront les vieillissants F-4 et F-5 à partir de 2025. Ces nouveaux avions possèderont des capacités furtives.

 

L’Indonésie devrait assumer 20% des coûts de développement et acquérir une cinquantaine d’avions.

 

L’accord à venir sera signé par les entreprises et le gouvernement indonésiens et Korean Aerospace Industries (KAI), le soumissionnaire privilégié du projet.

 

«La DAPA et le ministère de la Défense indonésien coopèrent étroitement pour que le projet KF-X débute à temps et qu’il soit couronné de succès», selon la DAPA.

 

Le projet a récemment subi un revers lorsque les Etats-Unis ont refusé que Lockheed Martin exporte quatre technologies centrales au projet sud-coréen.

Repost 0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 18:35
Korean Air annonce une alliance avec Airbus pour construire un avion de combat

 

23 Février 2015 normandinamik.cci.fr

 

Korean Air a annoncé dimanche avoir signé avec Airbus Defense & Space un accord pour concevoir ensemble un nouvel avion de combat 'made in Korea' destiné à l'armée de l'air sud-coréenne.

 

'Nous avons signé un protocole d'entente avec Airbus', a déclaré à l'AFP un porte-parole de la première compagnie aérienne sud-coréenne, gros client de l'avionneur européen dans l'aéronautique civil.

Contacté par l'AFP, Airbus Defence & Space n'a pas souhaité commenter cette information dans l'immédiat.

Selon la presse sud-coréenne, les négociations ont été âpres, les deux partenaires ayant échoué à présenter un dossier conjoint lors d'un précédent appel à candidatures clos le 9 février.

'Airbus D&S n'est pas très enthousiaste', estimait récemment une source proche du dossier citée par le Korea Times. L'avionneur, censé seulement fournir un soutien 'technique' dans ce projet industriel 100% coréen, 'se sent comme un invité', ajoute cette source.

La compagnie sud-coréenne aurait tenu l'avionneur à l'écart de décisions clé dans le processus d'offre et 'Airbus n'est pas content', selon une autre source.

Le projet 'KF-X', estimé à 8.500 milliards de wons (6,7 milliards d'euros), prévoit la construction de 120 chasseurs de classe F-16 destinés à remplacer à terme les F-4 et F-5 qui équipent actuellement l'armée de l'air sud-coréenne.

La date limite des dépôts des candidatures pour ce projet est le 24 février. La DAPA, l'agence publique en charge du programme, doit annoncer sa décision préliminaire en mars, puis sa décision finale en juin ou juillet.

Les conditions de l'appel d'offre obligent des industriels locaux à s'associer avec des entreprises étrangères pour le volet technologique, selon l'agence Yonhap.

Korea Air effectue déjà des opérations de maintenance pour les armées de l'Air sud-coréenne et américaine et produit de longue date des ailes pour Boeing.

'Korean Air assurera la fabrication, avec le soutien technologique d'Airbus', explique pour l'AFP l'analyste Lee Il-Woo, du Korea Defence Network.

 

Le projet en question

 

L'alliance Korean Air/Airbus devrait proposer un avion de conception totalement nouvelle, les ailes delta du Typhoon du consortium européen Eurofighter ne répondant pas au cahier des charges fixé par la défense sud-coréenne.

'L'Eurofighter ne satisfait pas au concept d'ailes privilégié par la Corée du Sud', selon Lee Il-Woo.

Face à Airbus et Korean Air se dressent l'américain Lockheed Martin et Korean Aerospace Industries (KAI).

Dans le passé, l'armée sud-coréenne a massivement choisi des fournisseurs américains pour s'équiper et KAI possède un avantage car il a déjà fabriqué des avions d?entraînement supersoniques T-50 Golden Eagle et des hélicoptères utilitaires Surion.

Mais Airbus a aussi présenté des offres pour des contrats militaires ces dernières années, dont un marché de 1,38 milliard pour fournir des ravitailleurs à l'armée de l'air.

En outre, l'armée sud-coréenne privilégierait une option à deux réacteurs sur le modèle du Typhoon d'Eurofighter.

Enfin Korean Air et Airbus bénéficieraient d'un avantage concurrentiel en matière de transfert de technologies.

'Le gouvernement américain ne souhaite pas partager son expertise aéronautique' alors que le gouvernement indonésien s'arroge une participation de 20% dans le projet de chasseur sud-coréen, note Lee Il-Woo.

Le gouvernement de Séoul aurait une participation de 60%, le consortium retenu les 20% complémentaires.

Reste que les spécialistes doutent fortement de la viabilité du projet, tant en raison du calendrier serré que des contraintes budgétaires.

'Il faudrait entre 10 et 30 milliards de dollars US et jusqu'à 20 ans pour produire un nouvel appareil', souligne l'analyste.

Repost 0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 17:35
Korean Air et Korea Aerospace Industries en compétition pour le projet d'avions de chasse

 

SEOUL, 24 fév. (Yonhap)

 

La première compagnie aérienne sud-coréenne Korean Air Line Co. et le constructeur aéronautique sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI), ont placé ce mardi leur demande d'adjudication pour le programme de développement d'avions de chasse sud-coréen, a fait savoir l'Administration du programme d'acquisition de défense (DAPA).

 

Portant le nom de code «KF-X», le mégaprojet de 8.500 milliards de wons (8,3 milliards de dollars) vise à mettre au point et à produire environ 120 chasseurs de classe F-16 pour remplacer vers 2025 les F-4 et F-5 actuels de la flotte coréenne.

 

«Korean Air en partenariat avec Airbus Defense and Space, et KAI, qui est associé à Lockheed Martin ont soumis leur candidature. La date limite des dépôts des candidatures pour ce projet gouvernemental est aujourd'hui», a déclaré un officiel de la DAPA.

 

«Nous projetons de choisir le soumissionnaire le mois prochain avant l’annonce de la décision finale vers juillet», a-t-il ajouté.

 

Selon des experts, KAI possède un avantage car il a déjà fabriqué des avions d’entraînement supersoniques T-50 Golden Eagle et des hélicoptères utilitaires Surion.

Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 18:35
Airbus et Korea Aerospace Industries alliés pour le futur avion de chasse sud-coréen ?

Dans le passé, l'armée sud-coréenne a massivement choisi des fournisseurs américains pour s'équiper.

 

05/02/2015 latribune.fr (avec AFP)

 

Les deux entreprises pourraient s'allier sur un appel d'offres concernant la construction de 120 chasseurs destinés à remplacer à terme les F-4 et F-5 qui équipent actuellement l'armée de l'air sud-coréenne, d'après l'agence Yonhap.

 

Nom de code "KF-X". L'avionneur européen Airbus et la compagnie aérienne sud-coréenne Korean Air sont en passe de conclure un accord de partenariat pour faire une offre commune pour construire un avion de combat pour l'armée de l'air sud-coréenne, a rapporté jeudi 5 février l'agence Yonhap.

 

Un projet à 6,8 milliards d'euros

Le projet prévoit la construction de 120 chasseurs destinés à remplacer à terme les F-4 et F-5 qui équipent actuellement l'armée de l'air sud-coréenne, a indiqué l'agence Yonhap citant un responsable non identifié de Korean Air. Le projet est doté de plus de 8.500 milliards de wons (environ 6,8 milliards d'euros).

Alors que la DAPA, l'agence publique en charge du programme, doit clôturer son appel d'offres lundi 9 février, les deux entreprises "prévoient signer un protocole d'entente dès que possible", a déclaré le responsable cité par Yonhap .

 

Difficile concurrence américaine

La décision finale sera annoncée en juin ou juillet, mais dans le passé, l'armée sud-coréenne a massivement choisi des fournisseurs américains pour s'équiper.

Face à Airbus et Korean Air se dressent justement l'américain Lockheed Martin et Korean Aerospace Industries (KAI). Le constructeur aéronautique français pourrait toutefois tirer son épingle du jeu, ayant fait un certain nombre de soumissions pour des contrats militaires ces dernières années.

Repost 0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 12:35
S. Korean Firm Claims Development of Wideband Radar Absorbing Material

Cony International said it has developed a radar-absorbing material that can be used in development of stealthy fighters, such as for the KF-X project. (Jung Sung-ki)

 

Mar. 3, 2014 - By JUNG SUNG-KI – Defense News

 

SEOUL — A South Korean company claims that it has developed a radar absorbing material (RAM) suited to absorption of almost all frequencies.

 

Cony International, based in Icheon, announced it has developed a RAM with reflectivity lower than -10dB at any frequency.

 

“The Cony RAM has greater radar absorbency at almost all frequencies,” said Choi Jae-chul, chairman of the company. “This material could be applied to many types of weapons systems, such as fighter jets and warships, for stealth capabilities. It will help improve their survivability and mission capability to a greater extent.”

 

Korea Maritime and Ocean University evaluated the Cony RAM for its radar cross-section efficiency last November. The absorption rate peaked at a level as high as 98 percent, according to the university.

 

The national university in Busan is one of the two organizations in South Korea to evaluate the RAM performances. The other is the Agency for Defense Department, affiliated with the Ministry of National Defense.

 

“RAM generally absorbs radar waves either at a certain frequency or a short range of frequencies,” said Professor Kim Dong-il of the Department of Radio Sciences and Engineering at the university. “But the Cony RAM has been tested to have excellent electromagnetic absorption performance over a wide band.”

 

The RAM could be used in developing a stealthy fighter jet, Kim said, referring to the country’s KF-X project aimed at developing an F-16 class aircraft with radar-evading stealth capabilities.

 

Established in 1986, Cony International has long developed microwave absorbing materials both for commercial and military purposes.

 

In the late 1980s, the company supplied the South Korean Navy with RAMs for warships to resolve electromagnetic interferences.

 

It also signed a contract with a Middle East nation in 1992 to provide RAMs for fighter aircraft.

Repost 0
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 11:35
KAI Publishes Small KF-X Concept

26 July 2013 By Bradley Perrett, Bill Sweetman – Pacific Sentinel

 

Korea Aerospace Industries (KAI) has published a drawing of a moderately stealthy fighter concept based on its T-50 series of supersonic trainers and light-attack aircraft. The concept aircraft is far smaller and less ambitious than the all-new, twin-engine KF-X designs promoted by the Agency for Defense Development, the leading proponent of building an indigenous South Korea fighter.
 
Some South Korean industry officials doubt that the country has the technical resources to build the KF-X, especially if major civil aerospace programs go ahead at the same time; a 90-seat turboprop airliner is also proposed. But a KF-X derived from a current type would demand less engineering and may benefit from stronger pricing by avoiding competition with the Lockheed Martin F-35, although Saab is already in the market for advanced but moderately sized fighters with its Gripen E/F.
 
The T-50 and its FA-50 light fighter derivative are themselves based on the F-16 and were developed with help from Lockheed Martin, but the stealthy concept, called KF-X-E, departs from the F-16 planform used for the earlier aircraft. Some wing and fuselage edges are parallel, and the trailing edges of the main and tail planes are swept forward. The fuselage sides have chines. Nose volume of the KF-X-E appears to be small, limiting the size of the radar antenna, but the airframe seems to have more volume overall than the T-50, offering more space for internal fuel and thereby minimizing the need for external tanks and their radar reflections.
 
Read the full story at Aviation Week
Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories