Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 15:55
Décès du Commando Marine André Nicolopoulos, badge n°241

 

07.09.2016 par JC Rouxel
 

Nous avons le regret de vous faire lire ce message reçu de Jean-Michel Ribé et nous annonçant le décès d'André Nicolopoulos. Il faisait partie des 4 commandos encore présents pour témoigner qui n'avaient pas fait le débarquement du 6 juin mais avaient servi sous Kieffer pendant la 2e guerre mondiale.

 

"André Nicolopoulos (badge commando Kieffer n° 241) nous a quittés dans sa 96e année, le mardi 6 septembre 2016. André Nicolopoulos avait récemment reçu les insignes de chevalier de l’ordre national de la Légion d’Honneur le 8 mai 2016, durant la cérémonie de prise d’armes à Bastia pour le 71e anniversaire de la victoire.

Il aimait à citer l’académicien Edmond About :
"Nous sommes les héritiers de tous ceux qui sont morts,
les associés de tous ceux qui vivent,
la providence de tous ceux qui naîtront.
Aujourd’hui nous sommes ses héritiers, comme nous sommes les héritiers de tous ceux qui ont combattu pour la France, avec un esprit indomptable, un courage inébranlable et une totale abnégation."

 

Ces obsèques seront célébrées le 8 septembre 2016, à 16 heures à l’église de PIETRACORBARA (Corse).

 

A ce jour, ils ne sont plus que 9 pour témoigner, dont 6 des 177 du jour J. Toutes nos condoléances et pensées vers sa famille et ses amis.

 

En savoir plus sur le commando André Nicolopoulos

Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 12:55
De Kieffer à Kieffer - Innovation dans l’action


21 Mai 2014  Source: Marine nationale

 

Le 6 juin 1944, parmi les 132 715 soldats alliés qui débarquent sur les plages normandes autour de la localité d’Ouistreham il y a 70 ans exactement, 177 seulement sont français. Il s’agit des fusiliers marins commandos emmenés par Philippe Kieffer. Suivant l’appel du général de Gaulle, ce sont les premiers étrangers admis  au stage commando des « bérets verts » britanniques. Volonté, courage physique et moral exceptionnels, exemplarité, humilité… L’esprit des commandos de Kieffer perdure aujourd’hui dans une unité des commandos qui porte le nom de ce glorieux ancien. Kieffer d’hier et d’aujourd’hui. 

 

HISTOIRE
La mémoire de nos pairs

 

KIEFFER
Esprit et résilience

 

COMMANDO KIEFFER
Une affaire de spécialistes

 

PROFILS
Des commandos pas comme les autres

 

Repost 0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 09:55
photo Musée de tradition des fusiliers-marins

photo Musée de tradition des fusiliers-marins

 

10.06.2014 par ministere de la defense

Pourquoi s’est-il engagé alors qu’il avait juste 17 ans ? Pourquoi ce jeune Breton a-t-il rejoint la France Libre après l’appel d’un général alors inconnu ? A 20 ans, comment est-il parvenu à participer à la plus importante mission amphibie interarmées et interalliée de tout les temps, sous le béret vert des premiers commandos Kieffer ? Soixante-dix ans plus tard, Léon Gautier, vétéran de 92 ans, revient sur son débarquement  en Normandie, le 6 juin 1944. Il faisait parti des 177 commandos Kieffer à prendre Sword beach. Un retour émouvant sur un destin hors du commun.

Repost 0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 08:55
Le La Fayette au mouillage devant Liberty Island photo A.MANZANO Marine nationale

Le La Fayette au mouillage devant Liberty Island photo A.MANZANO Marine nationale


9 Juin 2014 Marine Nationale

 

À l’occasion du 70e anniversaire du débarquement sur les plages de Normandie, la Marine nationale se mobilise pour faire découvrir ses métiers et rendre hommage aux vétérans du 1er bataillon des fusiliers marins commandos. Composé de 177 marins emmenés par le LV Kieffer, ce commando est la seule unité française ayant débarqué sur les plages de Normandie le 6 juin 1944, à Ouistreham. En mer, les Forces navales françaises libres (FNFL) étaient également présentes avec les croiseurs Montcalm et Georges Leygues.

 

Repost 0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 10:55
Cérémonie de tradition à Colleville-Montgomery

 

06.06.2014 par Marine Nationale

Repost 0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 12:56
Les Commandos Marine coiffent leur béret vert

 

05/06/2014 ASP Camille MARTIN

 

Lors d’une cérémonie exceptionnelle, les 17 nouveaux brevetés du stage commando marine n° 141 se sont vus remettre le 4 juin, à Colleville-Montgomery en Normandie, leur béret vert. En pleine période de commémorations, ces jeunes soldats ont eu l’honneur de recevoir le fameux béret d’élite des mains de trois des derniers commandos français ayant participé au débarquement du 6 juin 1944.

 

« Voici votre béret, soyez-en digne. » Le 6 juin 1944, 177 commandos marine français emmenés par Philippe Kieffer débarquaient sur les plages normandes aux côtés des Alliés venus libérer la France. Soixante-dix ans après, les dix-sept brevetés du stage commandos n° 141 ont eu le grand honneur de se voir remettre leur béret vert, à Colleville-Montgomery, par trois de ces derniers commandos, Léon Gautier, Jean Masson et Jean Morel. « Je suis extrêmement fier de cette remise de béret vert, confie l’un des jeunes brevetés, c’est l’aboutissement d’un long stage. Ce n’était pas facile tous les jours mais il fallait s’accrocher et surtout ne pas penser à l’échec. Ce n’est que le début, j’espère vite rejoindre ma future unité. Les vétérans nous montrent la voie, le chemin à suivre. On espère être digne de ce qu’ils ont fait ici à Ouistreham en 1944, et de ce que les commandos marine continuent de faire de par le monde aujourd’hui. »

 

Pour ceux qui ont réussi la sélection, la remise du béret vert est une récompense de tous les efforts fournis mais elle ne marque que le début d'un parcours exigeant au sein des commandos comme le leur a rappelé l’enseigne de vaisseau A., instructeur commando : « Vous savez maintenant que rien n’est impossible. Mais le chemin est encore long. Il sera dur. C’est le prix à payer pour accomplir vos futures missions. N’oubliez jamais d’où vous venez et le prix payé par les "anciens", les commandos qui ont débarqué ici même il y a 70 ans. »

 

Le stage Commando Marine. Deux fois par an, une sélection impitoyable de onze semaines se déroule à l’école des fusiliers marins de Lorient : le stage élémentaire commando. Trois mois plus tôt, ils sont une centaine de candidats à passer les épreuves de pré-sélection. Parcours commando, marche de 20 kilomètres, tirs, marche topographique de nuit, nage de combat dans la cuve, les épreuves s’enchaînent et au fil des jours, les abandons se multiplient. Fatigue, froid, faim, perte de repères, les stagiaires doivent se surpasser et aller au-delà de leurs limites physiques et mentales.

Repost 0
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 16:55
La Défense, acteur de la scène audiovisuelle

 

14/05/2014 Paul Hessenbruch

 

A l'occasion de l'ouverture du 67e festival de Cannes qui se tiendra jusqu'au 25 mai prochain sur la Croisette, focus sur le bureau de la politique d’accueil des tournages du ministère de la Défense. Face à la demande croissante des professionnels du 7e art et de la télévision de louer une caserne pour tourner une scène de film ou un lieu prestigieux pour une publicité, obtenir une aide à l’écriture ou des conseils techniques, ce bureau, qui fait payer ses prestations,  tente de répondre à leurs demandes.

Depuis que le ministère de la Défense s’est doté en 2010 d’une véritable politique d’accueil des tournages à l’adresse des professionnels de l’image, il n’est plus rare de reconnaître une caserne, une base navale ou aérienne dans des longs-métrages, des fictions télévisées ou des documentaires.

Au sein de la Délégation à l’information et à la communication de la Défense (Dicod), le bureau de la politique d’accueil des tournages (BPAT) centralise, en liaison avec les organismes de communication et d’information du ministère, les demandes émises par le monde de l’image, assurant l’interface entre les armées et les cinéastes.

 

Subventions pour des projets documentaires

 

Avec plus d’une cinquantaine de projets audiovisuels accueillis sur des sites militaires en 2013, le BPAT a vu s’accroître les demandes. Si 70 % de celles-ci concernent des décors, l’activité de conseil (aide à l’écriture, expertise technique ou historique) s’est fortement développée.

Le 2 juin, France 3 diffusera un documentaire fiction intitulé Les Français du jour J sur la création du commando Kieffer et son rôle lors du débarquement de Normandie. Pour ce projet, la production a très vite sollicité le BPAT pour bénéficier de ses conseils et de son assistance. Ainsi, lors de la réalisation des scènes d’assaut, le maître principal Frederick Paschoud, formateur des commandos à Lorient, a conseillé les acteurs dans leur manière de parler, de se comporter et sur la gestuelle de combat. Des séquences ont pu être réalisées en mettant à disposition une chaloupe, pilotée par des marins et qui, grâce aux effets spéciaux, s’est transformée en trois ou quatre chaloupes à l’image.

 

 

Tarifs en vigueur dans le cinéma

 

Pour chaque projet, l’apport du ministère est soumis à conditions. Ainsi, il ne peut être réalisé au détriment de l’activité opérationnelle des unités. Les sites protégés ne peuvent être mis à disposition. Enfin, la présence à l’image de membres de la Défense n’est possible que lorsqu’il s’agit de manœuvrer du matériel militaire. En revanche, le ministère ne fournit ni costumes ni accessoires, afin de ne pas exercer une concurrence déloyale vis-à-vis des loueurs privés.

 

Tout soutien donne lieu au paiement d’une redevance établie en fonction des tarifs en vigueur dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel. Les recettes résultant de la location d’espaces reviennent dans leur intégralité au ministère de la Défense. Cette somme va pour 50 % au site ayant accueilli le tournage afin de participer à l’entretien des infrastructures ; 35 % abondent un fonds de soutien financier permettant au ministère d’allouer des subventions à des projets documentaires concernant la Défense et son histoire ; les 15 % restants permettent à la Dicod de couvrir les actions de communication engagées vers les professionnels.

La Défense, acteur de la scène audiovisuelle
Repost 0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 20:55
Depuis sa création, la cellule cynotechnique de Kieffer participe aux opérations du COS

Depuis sa création, la cellule cynotechnique de Kieffer participe aux opérations du COS

25/07/2013 LV David Moan - Marine nationale

 

À Lorient, l'état-major de la Force des Fusiliers Marins et Commandos (FORFUSCO) écrit la doctrine et dresse la palette de compétences et d’employabilité des chiens dans la Marine nationale et au service du commandement des opérations spéciales. Tour d’horizon de la filière «cynotechnie».

 

Traditionnellement mascotte à bord des unités de la Marine, le chien devient vraiment actif au cours de la Guerre d'Algérie. Délaissé par la suite, il réapparaît lors de la création de la Force océanique stratégique, puis une cellule est créée en 1980 au Commandement des fusiliers marins (COFUSMA). Depuis, la FORFUSCO définit la politique générale d'emploi et fixe les directives relatives à la mise en œuvre, à la conduite de l'entraînement, aux qualifications opérationnelles et aux normes d'activités des équipes cynotechniques. Dans ce cadre, un officier marinier certifié « cynotechnie supérieur » est affecté au sein du bureau Entraînement de la division « Préparation protection défense » de l’état-major d’ALFUSCO. Il assure la fonction de conseiller dans ce domaine auprès d’ALFUSCO, effectue le suivi et la mise à jour des textes relatifs à la cynotechnie, donne des directives aux chefs de peloton et de groupes cynotechniques pour le maintien en condition des équipes cynotechniques et suit la gestion de l'effectif canin de la Marine. Par ailleurs, il est le représentant privilégié de l’état-major ALFUSCO au sein des commissions et groupes de travail du niveau interarmées pour l’élaboration et la mise en œuvre de la politique cynotechnique commune aux différentes armes.

 

En mode défensif

 

 Comme pour l’ensemble de la force, les champs d’intervention des chiens sont de deux natures : défensifs et offensifs. En mode défensif, les chiens évoluent comme chiens de patrouille, chiens détecteurs d'explosifs ou de stupéfiants. Leur mission est de participer à la protection de l’ensemble des infrastructures de la Marine nationale et des bâtiments de surface, en métropole et outre-mer. Les cynotechniciens spécialistes de la détection d’explosifs bénéficient d’une formation spécifique de six mois. Pour le chien, cette mission nécessite un entraînement quotidien.

 

Les 4 pattes du COS

 

Côté offensif, la cellule cynotechnie du commando Kieffer a vu le jour en 2008, lors de la création du commando. Moins de deux ans après, elle est déployée en opérations. Première composante « cyno » au sein du COS, elle s’est adaptée au besoin opérationnel. L’utilisation des chiens au sein des groupes de forces spéciales suppose leur familiarisation aux différents moyens d’insertion des commandos marine : véhicule, embarcation rapide, nage, aérolargage, héliportage, aérocordage. Utilisables pour des missions de libération d’otages ou de capture de cible à haute valeur (High Value Target - HVT) ou employés pour la reconnaissance de zones d’intérêts sensibles en milieu hostile, afin de rechercher des indices, les équipes cynotechniques du commando Kieffer ont des compétences bien spécialisées : détection de personnel, interceptions, recherche d’explosifs ou d’armements. Sous la conduite de leur maître certifié commando, ces chiens sont intégrés au sein des groupes d’actions spéciales des commandos marine et sont capables de travailler de manière très discrète en milieu hostile. Deux chiens de Kieffer, Tyron et Uran, ont été décorés après leurs engagements en Afghanistan et sont ainsi les premiers chiens décorés du COS[1].

 

Recrutement et formation

 

La formation initiale, qui permet au fusilier-marin d’assimiler les bases de la conduite d’un chien militaire, est effectuée à l’ École des Fusiliers Marins. Près de 35 marins reçoivent ensuite chaque année la formation spécifique de maître-chien. Les formations supérieures permettent d’acquérir les connaissances nécessaires à l’encadrement du personnel dans le dressage, l’entraînement des chiens et la gestion d’un chenil. Des stages complètent ces formations dans les domaines de la détection d’explosifs ou de stupéfiants.

Cellule cynotechnique de Kieffer en exercice à Djibouti.

Cellule cynotechnique de Kieffer en exercice à Djibouti.

La Cynotechnie en chiffres

 

    4 races principales utilisées dans la Marine : berger belge malinois, berger allemand, Springer Spaniel et le fox terrier;

    9 ans : âge de départ à la retraite des chiens de la Marine;

    12 : nombre d’heures que peut faire gagner un chien dans une procédure de recherche de drogues sur un navire;

    13 chenils dans la Marine (dans toutes les implantations en métropole et outre mer);

    35 élèves cynotechniciens formés par an;

    215 maîtres-chiens au sein de la Marine aujourd’hui;

    250 chiens actuellement en activité  dans la Marine.

 

[1] Les chiens dans la Marine ont des matricules et sont donc considérés comme des «chiens militaires».

Repost 0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 12:55
Débarquement des Commandos marine

Débarquement des Commandos marine

10/06/2013 Sources : Marine nationale

 

Les festivités en l’honneur du 69èmeanniversaire du Débarquement de 1944 ont débuté pour l’école des fusiliers marins et la force maritime des fusiliers marins et commandos, le mardi 4 juin. Une marche était organisée, de Colleville-Montgoméry à Amfreville, en l’honneur de cette « fameuse » route qu’ont empruntée les 177 commandos Marine, seuls militaires français à avoir débarqué sur les plages normandes en 1944.

 

Cet anniversaire fut comme à son habitude un fort moment de recueillement et de devoir de mémoire. Il a servi aussi à poser les bases d’un soixante-dixième anniversaire qui honorera plus que jamais l’action des commandos marine.

Mémorial drapeau - © Marine nationale

Mémorial drapeau - © Marine nationale

En présence de Jean Morel, Léon Gautier et René Rossey, survivants de cet assaut maritime du 6 juin 1944, monsieur Kader Arif, secrétaire d’État aux anciens combattants, est venu annoncer officiellement que la plage de Ouistreham serait le point de giration et de rassemblement des activités autour des 70 ans du débarquement, au mois de juin 2014. Une fierté et une reconnaissance pour ces hommes qui se sont donnés corps et âmes il y a près de 70 ans.

Discours de monsieur Kader Arif - © Marine nationale

Discours de monsieur Kader Arif - © Marine nationale

Entre les enfants des classes de CM1 et CM2, collégiens de Ouistreham et militaires, près de 1000 personnes s’étaient rassemblées pour ce moment de rencontre et d’échange. Le mercredi 5 juin, des cérémonies et célébrations ont eu lieu toute la journée, notamment au cimetière britannique et au mémorial Commando de Bénouville, en présence des autorités militaires et civiles locales.

69ème anniversaire du Débarquement à Ouistreham

A partir de 10h, le jeudi 6 juin une cérémonie de dépôt de gerbe à la mer était organisée à Colleville. Puis la cérémonie de tradition de l’école des fusiliers marins s’est tenue sur la plage de Ouistreham. Les traditionnels baptêmes de cours de fusiliers marins, ainsi que la remise de bérets verts d’une promotion de commandos marine (arrivés par la mer) ont été mis à l’honneur sur cette mythique plage, creuset de l’histoire des commandos marine. Une remise de décorations ainsi que la remise d’insigne de la préparation militaire Kiefferde Paris ont complété la matinée.

Revue des troupes

Revue des troupes

177 commandos se sont illustrés pendant le débarquement de Normandie, seuls représentants de la France à débarquer par voie maritime le jour J, puis dans les combats qui ont suivi. Ils faisaient partie du 1er bataillon de fusiliers marins commandos fort de deux Troops (unité militaire) de combat et d’une 1/2 Troop d’appui (K-Guns). Les commandos marine français coiffent le fameux béret vert, l'insigne porté à gauche dont le bord est relevé. Ils sont les seuls dans l'armée française à porter le béret « à l'anglaise ». Les commandos marine de la Marine nationale d’aujourd’hui sont les héritiers des commandos dirigés par le commandant Kieffer.

Remise de fourragères - © Marine nationale

Remise de fourragères - © Marine nationale

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories