Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 08:45
FAZSOI : Visite de parlementaires à bord de la FS Floréal

 

16/12/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 8 décembre 2015, dans le cadre d’une visite officielle à la Réunion, une délégation de parlementaires s’est déplacée sur la frégate de surveillance Floréal afin de mieux appréhender les spécificités des bâtiments des Forces armées de la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) et leurs missions. Membres pour la plupart du groupe d’études sur l’Arctique, l’Antarctique et les Terres Australes au Parlement, ils étaient intéressés par les spécificités des missions « Terres australes et antarctiques françaises » (TAAF), mais aussi leurs enjeux et le mode d’action.

 

Le capitaine de vaisseau Waroux et son état-major ont d’abord présenté le bâtiment, ses missions et les enjeux de la zone au carré commandant, avant d’entamer la visite du bord.

 

Menée par Madame Cécile Pozzo di Borgo, préfet administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et accompagnée par le capitaine de vaisseau Henri Levet, commandant la zone maritime sud océan indien, la délégation s’est montrée très intéressée. Elle était composée de Monsieur Laurent Furst, député du Bas-Rhin, président du groupe d’études sur l’Arctique, l’Antarctique et les Terres Australes à l’Assemblée nationale, Monsieur Philippe Folliot, député du Tarn, secrétaire de la Commission de la Défense et des forces armées, Monsieur Jean-Luc Bleuven, député du Finistère, membre de la Commission des Affaires étrangères, Monsieur Christophe-André Frassa, sénateur des Français de l’étranger, président du groupe d’études sur l’Arctique, l’Antarctique et les Terres australes au Sénat.

 

La visite de ces décideurs politique a permis de renforcer leur connaissance du terrain, en leur offrant une dimension particulièrement concrète des moyens dont dispose la Marine nationale pour opérer dans la zone Sud de l’océan Indien et particulièrement dans les TAAF.

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:45
Conférence « A la découverte des Terres australes et antarctiques françaises »

 

La délégation Océan Indien de l’ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à son prochain événement, A la découverte des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), avec Madame Cécile POZZO DI BORGIO, Préfète et administratrice supérieure des TAAF

 

Vendredi 11 décembre 2015 17h00 à 18h30

Siège des TAAF - Saint-Pierre, île de La Réunion
 

Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) sont depuis 1955 un Territoire d’outre-mer doté de l’autonomie administrative et financière.

Cette collectivité d’outre-mer a été créée par la loi du 6 août 1955 abrogeant un décret de 1924 qui rattachait précédemment ces terres au Gouvernement Général de France à Madagascar. Le décret n° 2008-919 du 11 septembre 2008 pris pour l’application du statut des Taaf, est le principal texte de développement.

Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses (depuis la loi du 21 février 2007). Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion.

L’ensemble de ces terres procure à la France une Zone Economique Exclusive (ZEE) de plus de 2 300 000 de km² riches en ressources marines, qui contribuent à donner à la France la deuxième emprise maritime au monde après les Etats-Unis.

 

Inscription avant le 20 novembre 2015
Par retour de mail à :
Mathieu David / ocean-indien@anaj-ihedn.org
Informations à préciser :
Nom :
Prénom :
Numéro de téléphone :
Adresse email :

Munissez-vous de votre carte d’identité pour le 11 décembre.
ATTENTION ! Le nombre de places est limité.

 

Lieu :
Au niveau de la rivière d’Abord
Siège des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF)
Rue Gabriel Dejean
97410 Saint-Pierre, île de La Réunion
Lien Google Maps : https://goo.gl/maps/cABuABewK3T2

 

Informations complémentaires : ocean-indien@anaj-ihedn.org

Repost 0
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 07:45
FAZSOI : Entraînement sur les îles Eparses

 

08/10/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 5 au 9 octobre 2015, les Forces armées dans la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont effectué un exercice d’entraînement sur l’île de Juan de Nova en collaboration avec les forces de la gendarmerie, l’état-major de zone de défense de la préfecture de la Réunion et la préfecture des Terres australes et antarctiques françaises.

 

L’objectif de cet exercice était de planifier et de conduire une opération de sécurité générale sur le territoire national en appui de la gendarmerie, dans un environnement particulier : les îles Eparses.

 

L’exercice était basé sur un scénario fictif faisant état de la présence de narcotrafiquants repérés sur l’île de Juan de Nova (dans le canal du Mozambique) par une patrouille de surveillance.

 

Lors de cet exercice, les FAZSOI ont successivement mené une infiltration de commandos par la mer, un largage de commandos parachutistes puis d’une section d’infanterie parachutiste, avant l’arrivée des gendarmes du groupe de peloton d’intervention en poser d’assaut. En plus des unités mobilisées, les FAZSOI ont mis en œuvre la frégate de surveillance Floreal et son hélicoptère Panther, ainsi que deux avions de transport Casa du détachement air 181.

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Repost 0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 15:45
Exercise Oxide ticked all the right boxes

 

06 October 2015 by Kim Helfrich - defenceWeb

 

The just completed Exercise Oxide off South Africa’s east coast in the Richards Bay area saw in excess of 230 activities successfully executed in what has been called a “unique” exercise for the SA Navy (SAN). “Exercise Oxide was unique in that it was the first time an exercise of this magnitude was conducted away from a SAN home support base,” Corporate Communications Officer Commander Cara Pratten said.

 

“The crux of the exercise was to plan for and have sufficient logistic support to sustain a deployment of 638 people from different units and countries for a month. This proved to be the backbone of the exercise and several lessons were learnt,” she said, adding they would be added to the maritime arm of service’s knowledge base for future use.

 

The 2015 iteration of Exercise Oxide had as its overall objective exercising inter-operability between national and international rescue organisations as well as naval entities.

 

“This was accomplished with resounding success,” Pratten said.

 

The co-ordinated search and rescue component of Oxide was conducted in collaboration with Maritime Rescue Co-ordination Committees based in Cape Town and La Reunion.

 

The second objective was to exercise specific sea serials. These included advanced interdiction and boarding, Special Forces activities, establishment of a beach head and beach landings done by the Navy’s Maritime Reaction Squadron and sea manoeuvres such as light line transfers, personnel transfers, vertical replenishment and gunnery firing.

 

Two highlights for the French contingent as seen through the eyes of the Officer Commanding FNS Floreal, Commander Francois-Xavier Waroux, were a towex (towing exercise) with SAS Protea and the professionalism of the SA Navy shown by its sea riders aboard the French light surveillance frigate.

 

The towex was conducted in wind conditions exceeding 20 knots and Waroux said that presentations were all not perfect because of the wind but this did not stop it from being a good exercise.

 

Waroux said the SAN midshipmen tasked with manning the Chaka communications system aboard the French frigates handled themselves professionally at all times.

 

“The quality of South African midshipmen bodes well for the future of the SA Navy,” he said after the exercise.

 

In total 307 activities were planned for oxide 2015 and 238 were executed in accordance with the serialised programme. Cancellations were mostly due to weather.

 

The execution of serials was measured according to an “after-action review” reporting format for each activity. The lessons learned were discussed in detail at the technical debrief held on October 5.

 

“One of the most important aspects of any exercise is analysing the application of current military doctrine and reassessing it for future utilisation and Oxide provided the conditions to do precisely this. In future, all relevant guidelines, policies and after-action reports will be clearly visible so as to improve performance,” Pratten said.

 

La Reunion is set to host Exercise Oxide 2017.

Repost 0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 07:45
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

30/09/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 9 septembre 2015, la frégate Floréal des Forces armées de la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) a appareillé de Port-des-Galets (île de la Réunion) pour rejoindre Richards Bay (Afrique du Sud), afin de participer à l’exercice Oxide 15 qui débutait le 14 septembre.

 

Au cours de l’exercice biannuel Oxide 15 avec la Marine sud-africaine, le Floréal a conduit une mission de surveillance maritime dans les zones économiques exclusives françaises et une action de coopération bilatérale au large de Richards Bay. Pour cette mission, le Floréal a embarqué la section spécialisée du Groupe d’assaut par mer (GAM) du 2ème Régiment parachutiste d’infanterie de marine (2ème RPIMa) de Pierrefonds.

 

Dans la continuité des précédents Oxide, le principal objectif de l’exercice consiste à favoriser la coopération et l’interopérabilité entre les forces françaises et sud-africaines, en améliorant notamment la connaissance mutuelle des capacités des forces maritimes et aériennes. Les marines française et sud-africaine coopèrent également en mettant en œuvre un protocole de soutien aux opérations de SAR (Search and Rescue – recherche et sauvetage) entre le Maritime Rescue Coordination Centres (MRCC) du Cap (Afrique du Sud) et le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) du Port (La Réunion).

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 11:45
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

14/09/2015 Armée de l'air

 

Durant un mois, le C160 Transall de l’escadron de transport 50 « Réunion » a effectué neuf rotations sur l’île d’Europa, située à quatre heures de vol de l’île de La Réunion, pour y projeter des engins du 25ème régiment du génie de l’air.

 

L’arrivée du Casa 235 en juin 2015 au sein de l’escadron de transport (ET) 50 « Réunion » a nécessité la remise en état du terrain d’aviation d’Europa, une des cinq îles éparses composant le 5ème district des terres australes et antarctiques françaises. Pour ce faire, des engins, du matériel et du personnel spécialisés du 25ème régiment du génie de l’air (RGA) ont été projetés grâce au dernier Transall encore présent sur l’île de La Réunion. Neuf rotations ont été effectuées au-dessus de l’île d’Europa pour transporter ces matériels spécifiques encombrants. Pour obtenir une capacité de chargement optimale, il a fallu réaménager la soute : démontage des rails d’arrimage, chemins de roulement et dépose des sièges ont permis d’alléger l’appareil. Ainsi, le Transall a pu transporter en une fois jusqu’à neuf tonnes de matériel aussi varié que des bulldozer, des niveleuses, des tracteurs et autres servitudes nécessaires aux importants travaux qui attendent le détachement du 25ème RGA déjà présent sur place.

 

Suite de l’article

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 16:45
Un avion CASA des FAZSOI à la recherche des débris du vol MH370

 

07/08/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 7 août 2015, un avion CASA de l’armée de l’Air stationné sur l’île de La réunion a effectué une première mission de recherche d’éventuels débris en mer pouvant provenir de l’avion de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014 (vol MH 370).

 

A la demande du préfet de La Réunion, le commandement supérieur des forces armées de la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) a déployé un avion CASA pour effectuer un premier vol de recherche en mer.

 

Réalisé à l’Est de l’île de La Réunion par le détachement air 181 (armée de l’Air), ce vol a mobilisé 10 observateurs en plus de l’équipage de l’aéronef et a duré 4 heures.

 

D’autres vols seront réalisés dans les jours à venir, en coordination avec la préfecture.

 

Dans le cadre de la modernisation des matériels équipant les armées, les FAZSOI viennent tout juste d’être dotées de 2 avions CASA CN 235 en remplacement d’un Transall C 160. Ces avions permettent d’assurer plusieurs types de missions : projection de forces, évacuation sanitaire, recherche en mer, transport de personnes, ravitaillement des îles françaises (Eparses, Glorieuse).

 

Les FAZSOI peuvent être amenées à intervenir, en soutien des services de l’Etat, pour porter secours et/ou assistance à la population, ou pour tout autre situation nécessitant l’intervention des moyens militaires. En tant que force de souveraineté, elles ont pour principales missions de protéger les intérêts et les ressortissants français sur ces territoires éloignés et de contribuer à garantir la sécurité sur le théâtre de l’océan Indien. Elles assurent également des missions spécifiques liées à leur environnement : sécurisation des voies de navigation, lutte contre la piraterie, contre les trafics humains et la pêche illégale notamment.

Un avion CASA des FAZSOI à la recherche des débris du vol MH370Un avion CASA des FAZSOI à la recherche des débris du vol MH370
Un avion CASA des FAZSOI à la recherche des débris du vol MH370
Repost 0
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 15:55
photo DGA

photo DGA

 

31/07/2015 Communiqué du ministère de la Défense

 

Le centre « Techniques aéronautiques » de la Direction générale de l’armement du ministère de la Défense (DGA Techniques aéronautiques) a été saisi par le juge du tribunal de grande instance de Paris, en charge d’une enquête sur la disparition du vol MH 370, pour une expertise sur les débris d’avion retrouvés près de l’île de la Réunion.

 

Ce centre situé à Balma près de Toulouse est un centre d’essais et d’expertise majeur en Europe dans le domaine aéronautique. Il regroupe sur un site unique toutes les compétences et moyens nécessaires dans le domaine. Parmi les nombreuses activités menées à DGA Techniques aéronautiques, on peut notamment recenser l’analyse du comportement mécanique des structures en statique, fatigue et dynamique, ou l’analyse des performances et expertise des matériaux pour applications structurales et moteurs.

 

Une partie significative de son activité est mise au service de l’industrie sur plusieurs projets civils majeurs.

 

Centre de référence étatique, il conduit également des analyses techniques suite à des incidents et des accidents au profit du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), du Bureau enquêtes accidents défense (BEAD) ou du ministère de la justice.

Repost 0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 11:45
Hommage au Transall C-160 de l’escadron de transport 50 « Réunion »

Hommage au Transall C-160 de l’escadron de transport 50 « Réunion »

 

29/07/2015 SLT Julie Beck – Armée de l’Air

 

Mardi 7 juillet 2015, à plus de 9 000 kilomètres de la métropole française, un vibrant hommage a été rendu au Transall C-160 de l’escadron de transport 50 « La Réunion », qui quittera définitivement l’océan Indien cet été.

 

Sur le tarmac du détachement air 181 « Lieutenant Roland Garros », le soleil plonge doucement dans l’océan Indien. L’instant est solennel. Sous la présidence du général Franck Reignier, commandant supérieur des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), et en présence du général Hervé Bertrand, commandant la brigade aérienne d’appui et de projection (BAAP) du commandement des forces aériennes (CFA), les aviateurs, entourés des militaires du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa), ont rendu un vibrant hommage au C-160 Transall. « C’est un gros pincement au cœur car cette avion est d’une fiabilité redoutable, confie le général Reignier. Il a toujours été au rendez-vous dans toutes ses missions à La Réunion. C’est également l’avion qui a accompagné une grande partie de ma carrière dans les parachutistes ».

 

Suite de l’article

Repost 0
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 11:45
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

05/06/2015 Armée de l'air

 

Le premier CASA CN 235, affecté à l’escadron de transport 50 « Réunion », s’est posé jeudi 4 juin 2015 sur le détachement air 181 « Lieutenant Roland Garros ». Il sera prochainement rejoint par un second appareil.

 

Le premier des deux CASA CN 235-300, qui équipera l’escadron de transport (ET) 50 « Réunion », a décollé le 1er juin de la base aérienne 110 de Creil. Il a effectué plusieurs escales avant d’arriver à destination : Algérie, Tchad, République démocratique du Congo et Tanzanie ont vu passer cet avion de transport tactique portant la cocarde tricolore.

 

Le CASA CN 235-300 a vocation à remplacer le Transall C160 dont la mise en place au sein des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien remonte à 1973. Il fait partie des huit derniers appareils nouvelle version, livrés à l’armée de l’air en 2013.

 

La manœuvre de remplacement des appareils de l’ET 50 « Réunion » se poursuivra avec l’arrivée du second CASA 235-300 mi-juillet, date à laquelle le premier Transall sera retiré. Le deuxième C160, quant à lui, quittera définitivement le sol réunionnais début août.

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:45
Premier stage IATA sur le détachement air 181 de La Réunion

 

29/04/2015 Armée de l'air

 

Du 20 au 24 avril 2015, un instructeur du centre d’instruction du transit interarmées aérien 343 (CITIA) de la base aérienne 125 d’Istres s’est rendu sur le site du détachement air 181 de La Réunion. Il a ainsi dispensé une formation IATA (International air transport association) au profit du personnel de l’escale aérienne militaire 1D.181. Ce déplacement est une première sur un site ultramarin.

 

Cette formation a pour but de répondre au contrat opérationnel fixé par les Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) et permettre le transport de matières dangereuses en toute sécurité, conformément à la règlementation internationale.

 

Manutention des engins de la classe des machines aéroportuaires, règles d’acceptation des marchandises dangereuses ou encore préparation d’un chargement d’un aéronef de type Airbus… Depuis 2011 et le regroupement des formation autrefois dispensées en escales aériennes, le CITIA accueille chaque année des centaines de stagiaires pour leur enseigner les fondamentaux du transit aérien.

Repost 0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 11:45
Centre d’aguerrissement tropical de la Réunion

 

05/04/2015 SCH Beltran - armée de Terre

 

Le centre d’aguerrissement tropical de la Réunion (CATR) offre aux militaires de l’armée de Terre les moyens d’entretenir et de développer leurs capacités opérationnelles.

 

Placé sous l’autorité du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine, le centre forme les unités tournantes déployées sur l’île de la Réunion. Les stages, intenses et pédagogiques, durent 3 semaines et renforcent la cohésion des soldats.

 

Description.

Repost 0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 17:45
Portrait d’un chef largueur

 

31/03/2015 SCH Beltran - armée de Terre

 

L’adjudant-chef Eric, affecté au 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (2e RPIMa) de la Réunion, est chef largueur. A la tête d’une équipe de spécialistes, il est responsable de l’organisation du saut et de tous les parachutistes qui se trouvent dans la soute de l’avion.

 

Il nous explique en détail sa mission.

Repost 0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 11:46
Exercice Conan sur l’île de la Réunion

 

31/03/2015 SCH Beltran - armée de Terre

 

Du 23 au 27 février 2015, l’île de la Réunion a été le théâtre d’un exercice mettant en scène le 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (2e RPIMa).

 

Les parachutistes se sont lancés à l’assaut d’un aéroport sous le contrôle de l’ennemi. L’exercice Conan avait pour but d’entretenir les savoir-faire des militaires dans un contexte de haute intensité. Pendant 5 jours, commandos et unités conventionnelles ont manœuvré avec l’ambition de reprendre le contrôle de la zone. Rejoué à intervalles réguliers, cet exercice contribue au maintien du niveau opérationnel du régiment.

 

Soldats de l’urgence, les parachutistes ont vocation à intervenir sur les théâtres d’opérations en premier.

 

Le bilan de l’exercice en images.

Repost 0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 16:45
FS Floréal – photo Consulat de France Cape Town

FS Floréal – photo Consulat de France Cape Town

 

11 March 2015 by Dean Wingrin - defenceWeb

 

Cape Town has seen a profusion of visiting foreign naval ships these past few weeks and now it is the turn of the French surveillance frigate Floréal to delight in what the Cape has to offer.

 

Floréal (F730), based in Port-des-Galets, Reunion Island, is visiting Cape Town as its first port of call since departing on a patrol of French overseas territories approximately 30 days ago.

 

Floréal’s main action areas are the Indian Ocean (Eastern Africa and Southern Asia) and the French Exclusive Economic Zones (EEZ) north of the Antarctic. Thus, she is a regular visitor to Cape Town. Having arrived on 6 March, she will be using her short stay to refuel, perform routine maintenance and allow the crew a few days R&R (Rest and Recuperation).

 

Commander Marc Woodcock, Officer Commanding Floréal, told defenceWeb that they had just endured some really rough seas and cold temperatures whilst performing surveillance in the EEZ of the islands of Kerguelen, Crozet and St Paul and Amsterdam, also known as the Desolation Islands, in the southern Indian Ocean.

 

These islands, among the most isolated places on Earth, are part of the French Southern and Antarctic Lands and are administered as a separate district. There are no indigenous inhabitants, but France maintains a permanent presence of scientists, engineers and researchers.

 

The area is known for being rich in the fragile Patagonian Toothfish species and thus the Floréal ventured as far as 50 degrees south to ensure no illegal fishing activities were taking place.

 

“The temperature went down to approximately 2 degrees Celsius,” Woodcock said, “We can’t go beyond 60 degrees south as it is an international demilitarised zone and warships can’t go down there.”

 

Of course, fishery patrol is not their main mission. “It is, first of all, sovereignty. Because it is French zones, it is important to show we are there and know what is happening. It is our number one mission. Fishery, EEZ is the economic aspect of it,” Woodcock explained.

 

Floréal carries out several different tasks such as anti-piracy missions, maritime surveillance, fishing patrols in Austral and Antarctic French economic areas as well as public service operations and the enforcement of France’s international defence agreements.

 

Woodcock notes that the frigates (Floréal and her sister ship Nivôse which is also based at Reunion Island) are multi-mission vessels and are deployed in various types of operations.

 

“We have a Panther maritime helicopter aboard and a large boarding team. Also permanent satellite communications and air surveillance radar. Our assets allow us to do all kinds of things, which differentiates us from the patrol boats,” he remarked.

 

Floréal will resume her patrol on Thursday 12 March and is expected to be back in Reunion in mid-April. The route home will include patrolling French islands and protectorates in the Mozambique Channel.

 

Although France is not part of the Operation Copper anti-piracy mission in the Mozambique Channel, Woodcock says that they are available to assist should they be close and in international waters.

 

Floréal is the first vessel of a series of six surveillance frigates of the same class. She was built by Chantiers de l’Atlantique in Saint-Nazaire and commissioned in March 1992. With an overall length of 93.5 meters and breadth of 14 meters, the frigate Floréal displaces 2 800 tons. She is armed with one 100 mm and two 20 mm multipurpose guns and four 12.7 mm browning guns. The Floréal is also fitted with a Eurocopter Panther helicopter. The crew is composed of 98 sailors: 14 officers, 65 petty officers and 19 seamen.

 

Floréal will be back in South African waters in September this year when she participates in Exercise Oxide 2015, the joint maritime exercise held between the French naval forces stationed at Reunion Island and the South African Navy. The exercise will once again take place in the Richards Bay area. The Reunion Island-based French Navy Amphibious Supply Ship La Grandière”visited Richards Bay in mid-February.

Repost 0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 17:45
Signature de protocole de poser d’assaut au DA 181

 

26/02/2015 Armée de l'air

 

Lundi 23 février 2015, au détachement air (DA) 181 de La Réunion, a été signée la reconduction du protocole de posé d’assaut sur le terrain de Roland Garros.

 

Le lieutenant-colonel Monard, commandant le DA 181 de La Réunion, a accueilli Monsieur Noël, président de l’aéroport Roland Garros et Monsieur Dutartre, chef du service de la navigation aérienne, afin de signer la reconduction du protocole de posé d’assaut pour les aéronefs tactiques sur le terrain de Roland Garros.

 

Remis à jour par les responsables du service opérationnel, ce protocole a pour objectif de permettre à l’escadron de transport 50 « Réunion » d’organiser, sur le terrain de Saint-Denis, des entraînements de nuit au profit de ses équipages, avec un éclairage sommaire de six balises simulant un terrain fictif de 1000 mètres par 30.

 

Ce protocole est essentiel. Le pré-marquage de la zone, la coordination avec le contrôle, la mise en place d’équipements radios et d’éclairages, sont autant d’éléments nécessaires pour le respect de l’activité et la sécurité de l’aéroport, ainsi que celui des aviateurs.

 

Cet entraînement est indispensable aux équipages pour le maintien de leur compétence à opérer de nuit sur des terrains sommaires, afin, par exemple, de mener à bien une évacuation sanitaire de nuit sur les îles Éparses (Océan Indien).

Repost 0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 17:45
Mise aux normes d'EUROPA au DA 181

 

10/02/15 – Alban Battestini – DA 181

 

L'EAM, escale aérienne militaire et l'escadron de transport 50 ont réalisé le transport exceptionnel d'engins de chantier au profit du 19ème Régiment du génies afin de réaliser la mise aux normes de la piste d’EUROPA pour pouvoir poser les CASA lors de leur arrivée en été 2015.

Repost 0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 08:45
Montée en puissance des Casa à La Réunion

 

19/02/2015 Armée de l'air

 

Du 11 au 13 février 2015, une visite a été organisée au détachement air 181 de La Réunion dans le cadre du marché de maintien en condition opérationnelle (MCO) des Casa CN235.

 

Trois représentants d’Airbus Defence & Space (à qui a été confié le MCO des Casa) et un militaire de la SIMMAD (structure intégrée du MCO des matériels aéronautiques du ministère de la Défense) se sont rendus sur le site du détachement air (DA) 181 « Lieutenant Roland Garros ». Cette visite est préalable au remplacement des Transall C/160 par des Casa CN235 à l’été 2015.

 

Montée en puissance des Casa à La Réunion

Cette visite a pour but de valider le calendrier de mise en place des aéronefs, de préciser le processus de MCO et de passer en revue les moyens et les infrastructures à mettre à disposition. Les spécialistes ont également relevé les contraintes opérationnelles spécifiques au site d’accueil.

 

Les nouveaux aéronefs seront mis en place à l’été 2015 au DA 181.

Repost 0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 17:45
FAZSOI : l’Escadron de Transport 50 « Réunion » au secours des Glorieuses

 

12/01/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 7 janvier 2015, des militaires des forces armées de la zone Sud de l’Océan Indien (FASZOI) ont réalisé une mission de dépannage sur l’île Glorieuse, située à 2 000 kilomètres de l’île de la réunion.

 

Une avarie générale des générateurs électriques en place sur l’île Glorieuse a nécessité l’intervention de techniciens depuis l’île de La Réunion. Ils ont été mis en place par avion Transall du Détachement Air 181 « Lieutenant Roland Garros » et le personnel de l’Escadron de Transport 50 « Réunion ».

 

Cette mission était de première importance puisque, privés d’électricité, le personnel militaire en place ne pouvait plus assurer la conservation des denrées de première nécessité ainsi que la mise en œuvre des osmoseurs fournissant l’eau potable. Egalement limités aux batteries de secours du téléphone satellite, il fallait donc réagir dans les plus brefs délais pour éviter un total isolement de l’île.

 

Ce petit bout de territoire français fait partie du 5ème district des Terres Australes et Antarctiques Françaises, plus communément appelé Iles Eparses. Une quinzaine de militaires (14 légionnaires affectés au Détachement de la Légion étrangère de Mayotte et 1 gendarme) en relève tous les 45 jours, sont installés sur l’île Glorieuse pour y assurer la mission de souveraineté de la France.

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Repost 0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 17:45
FAZSOI : visite du préfet de la Réunion sur la FS Floréal

 

 

27/12/2014 Sources : Etat-major des armées

 

Le 15 décembre 2014, la frégate de surveillance (FS) Floréal de retour de mission de surveillance maritime dans la zone de responsabilité permanente des forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), a accueilli à la mer le Préfet de La Réunion, monsieur Dominique Sorain, qui exerce les fonctions de délégué du gouvernement pour l’action de l’état en mer (DGAEM).

 

Il était accompagné du général Franck Reignier, commandant supérieur (COMSUP) des FAZSOI, du capitaine de vaisseau Jacques Luthaud, commandant de zone maritime et de monsieur Denis Mehnert, directeur de la mer en zone Sud de l’océan Indien. Le Préfet a pu découvrir in situ le Floréal et ses missions.

 

Héliportés par Panther, l’hélicoptère embarqué du Floréal, les autorités ont assisté à une présentation du bilan de mission  au cours de laquelle le Floréal a intercepté quatre embarcations pêchant illégalement dans les zones économiques exclusives (ZEE) des îles Eparses. Les nombreuses patrouilles analogues régulièrement effectuées dans la zone par les bâtiments des FAZSOI ou des autres administrations ont déjà permis de diminuer sensiblement la pêche illégale dans les zones économiques exclusives (ZEE) françaises de la zone Sud de l’océan Indien.

 

La visite s’est achevée par une démonstration « type » d’intervention à bord d’un navire de pêche mettant ainsi en avant, de façon dynamique, les procédures d’échange avec les autorités dans le cadre de l’Action de l’Etat en Mer (AEM), ainsi que le matériel utilisé.

 

En tant que délégué du gouvernement, le préfet exerce l’autorité sur l’AEM au nom du premier ministre dans la zone. Il est assisté du commandant de zone maritime pour la coordination des moyens des administrations. Les FAZSOI assurent le contrôle opérationnel des bâtiments de guerre. Le directeur de la mer assure, lui, entre autres, la tutelle sur le CROSS, centre de contrôle des activités de pêche. Le passage de ces autorités sur le Floréal témoigne de la qualité de la collaboration entre les acteurs contribuant à l’AEM à La Réunion.

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

FAZSOI : visite du préfet de la Réunion sur la FS FloréalFAZSOI : visite du préfet de la Réunion sur la FS Floréal
FAZSOI : visite du préfet de la Réunion sur la FS FloréalFAZSOI : visite du préfet de la Réunion sur la FS FloréalFAZSOI : visite du préfet de la Réunion sur la FS Floréal
Repost 0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 17:45
Embarquement Panther 36F

 

9/12/14 – Alban Battestini - Détachement Air181

 

Nos camarades de l"escadron "Anjou" retournent sur leur base avec le Transall N°90 ZH, certainement la dernière relève Transall sur la Réunion… avec un chargement hors du commun…Il emporte dans son cargo l'hélicoptère de la 36F « Panther » de la FS Nivôse.

Repost 0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 12:45
La FS Floréal appareille pour une mission de surveillance maritime

 

04/12/2014 Sources : Marine nationale

 

Le lundi 17 novembre 2014, la frégate de surveillance Floréal a quitté Port-des-galets à La Réunion pour une mission de surveillance maritime d’un mois dans la ZRP des FAZSOI*. Réalisée essentiellement dans les zones économiques exclusives avoisinant La Réunion, Mayotte et les îles Eparses, elle aura aussi un volet de coopération internationale avec les nations voisines, notamment les Seychelles et Madagascar.

 

Chargé de défendre les intérêts français dans la zone sud de l’océan indien, le Floréal est rompu à ces missions qui représentent une forte mobilisation des FAZSOI tout au long de l’année. Les enjeux y sont nombreux. Il s’agit avant tout de faire respecter la souveraineté française dans des zones convoitées et d’y protéger nos intérêts économiques, ainsi que le patrimoine naturel. L’interception le mois dernier du catamaran de plaisance « Cassinga » par le Floréal dans les eaux de Bassas Da India (pêche de loisirs illégale - canal du Mozambique), ainsi que la diminution des infractions dans la zone illustrent les attendus de ces missions.

 

*FAZSOI : Forces armées de la zone sud de l’océan indien

Repost 0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 13:45
Les FAZSOI accueillent le séminaire « relations internationales » de l’état-major des armées

 

02/12/2014 Sources : État-major des armées

 

L’état-major des armées (EMA) et les forces armées dans la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont organisé, au profit des attachés de défense en poste en Afrique Australe et dans l’océan Indien, un séminaire « relations internationales » sur le site du Détachement Air 181 « Lieutenant Roland Garros » les 26 et 27 novembre 2014.

 

Placé sous la présidence du général de brigade Benoit Houssay, chef de la division Coopérations Bilatérales Sud de l’EMA et du général de brigade Franck Reignier, commandant supérieur des FAZSOI, ce séminaire a réuni de nombreux acteurs du monde de la Défense auxquels se sont joints des personnels des missions diplomatiques et de sécurité économique de la Préfecture. Attachés de défense, coopérants et représentants de la Direction de la coopération de sécurité et de défense du Ministère des affaires étrangères et du développement international (DCSD), de la Direction du renseignement militaire (DRM) et de la Direction des affaires stratégiques du ministère de la Défense (DAS) ont trouvé une occasion unique de se réunir pour aborder les relations militaires internationales appliquées au « théâtre » océan Indien.

 

Après une présentation du chef d’état-major des FAZSOI, relative au rôle et aux missions dans la zone de responsabilité, les attachés de défense ont exposé les problématiques de leur pays de rattachement.

 

L’EMA a conclu en présentant les priorités du chef d’état-major des armées et en rappelant le rôle déterminant joué par les relations internationales militaires (RIM) dans la réalisation des objectifs stratégiques confiés aux armées. Ce séminaire a été l’occasion d’aborder les RIM comme un enjeu opérationnel, en évoquant les évolutions actuelles sous l’angle d’une complémentarité entre la DCSD, la DAS et l’EMA.

 

Le 28 novembre, après s’être fait présenter le plan de coopération 2015 à l’état-major des FAZSOI, la délégation de l’EMA a visité le 2e régiment de parachutistes d’infanterie de Marine (2e RPIMa), puis le centre d’aguerrissement tropical de la Réunion qui accueille actuellement un détachement botswanais dans le cadre d’un détachement d’instruction opérationnelle (DIO).

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien », permettant de lutter contre la piraterie ou l’immigration illégale, d’assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et de conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Repost 0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 11:45
FAZSOI : Exercice multinational Papangue 2014

 

22/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 12 au 17 octobre 2014, les forces armées dans la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont, dans le cadre de leur entraînement opérationnel régulier, conduit l’exercice Papangue 2014à La Réunion. L’objectif était d’entraîner les FAZSOI à agir dans une opération interarmées et interalliés d’évacuation de ressortissants, en se déployant simultanément par voie maritime et aérienne.

 

A cette occasion, des éléments des forces malgaches, mauriciennes, seychelloises et comoriennes ont été intégrés au sein des unités des FAZSOI.

 

La Mauritius Police Force et les Coast Guard mauriciens ont notamment déployé un hélicoptère de type Fennec, un avion Dornier et le navire Gardian qui participait aux côtés de l’Albatros, à l’évacuation des ressortissants et à la sécurisation de l’espace maritime. Les moyens aériens français, notamment les C160 Transallet le Panther de la frégate de surveillance Nivôse, ont permis l’infiltration par aérolargage et poser d’assaut, de jour et de nuit, de soldats français et malgaches. Ils ont également été mis à contribution pour l’exercice d’évacuation des ressortissants.

 

L’armée malgache a engagé une centaine de soldats issus du 1er et 2e régiment de force d’intervention (2e RFI), intégrés aux forces du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de Marine (2ème RPIMa). Une section mauricienne a quant à elle été insérée au détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM). Des officiers de liaison comoriens et seychellois avaient été insérés dans l’ensemble des postes de commandement mis en œuvre.

 

Enfin, un centre de regroupement et d’évacuation des ressortissants (CRER) a été mis en place par le DLEM sur le Détachement Air 181. Celui-ci a permis l’accueil de plus de 200 personnes.

 

Au total, ce sont 800 hommes et femmes qui ont été déployés sur une grande partie de l’île de La Réunion.

 

« Cette manœuvre concrétise nos efforts pour préserver la sécurité et faire face aux défis que rencontrent les îles du Sud de l’océan Indien » a noté le général Franck Reignier, commandant supérieur des forces armées dans la zone Sud de l’océan Indien, lors de la cérémonie de clôture qui a rassemblé toutes les parties prenantes, françaises et étrangères, sur la place d’armes du 2eRPIMa à Pierrefonds.

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

FAZSOI : Exercice multinational Papangue 2014FAZSOI : Exercice multinational Papangue 2014
FAZSOI : Exercice multinational Papangue 2014
Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 16:45
FAZSOI : Un nouveau COMSUP à La Réunion

 

01/10/2014 Sources : Etat-major des armées

 

Le 30 septembre 2014, le général de brigade Franck Reignier a pris le commandement des forces armées dans la zone Sud de l’océan Indien. Il succède au général de division Jean-François Hogard.

 

L’officier général commandant supérieur des forces armées en zone sud de l’océan Indien (COMSUP FAZSOI) et de la Base de Défense La Réunion - Mayotte dispose d’un état-major interarmées et commande environ 1900 militaires des trois armées dont près de 1400 permanents.

 

Les forces armées en zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du Théâtre océan Indien.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories