Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 16:55
Exposition : La Légion dans la Victoire, 1944-1945


source musée de la Légion étrangère

 

Le musée de la Légion étrangère accueillera du 15 avril au 30 août 2015 une exposition temporaire consacrée aux unités de la Légion étrangère ayant participées à la libération du territoire national en 1944 et 1945. Elle fait ainsi écho aux manifestations nationales du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et au thème de la cérémonie de Camerone 2015, à Aubagne, le 30 avril prochain.

 

Cette exposition est un hommage à ces étrangers venus combattre dans nos rangs avec « Honneur et Fidélité ». Nous vous proposons de suivre trois unités glorieuses à travers des souvenirs poignants (uniformes, armes, dessins, emblèmes…) qui rappellent leur participation à la libération du territoire national afin de rendre à la France sa souveraineté pleine et entière : la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère, le 1er Régiment étranger de cavalerie et le Régiment de marche de la Légion étrangère.

Le 22 juin 1940, malgré le courage et le sacrifice de son armée, la France est vaincue. Quelques jours auparavant, le 18 juin 1940, le général De Gaulle a lancé, depuis Londres, son appel exhortant les Français à rester libres et le rejoindre pour que la flamme de la résistance ne s’éteigne pas. L’appel est entendu. Parmi ces Français libres de la première heure, figurent les légionnaires de la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère qui viennent de rentrer victorieux de l’expédition de Norvège.

Le 8 mai 1945, à Berlin, l’Allemagne nazie vaincue à son tour capitule sans condition. Il a fallu cinq années de guerre pour que la France recouvre sa liberté ; cinq années de souffrances, de drames, de sang, de larmes, mais aussi d’espoir.
C’est depuis son Empire que la France va reconquérir sa liberté aux côtés de ses alliés. A partir de 1942, les Allemands subissent leurs premiers revers. La France et ses alliés remportent leurs premières victoires. Notre Armée d’Afrique forme la nouvelle armée française ; celle de la libération et de la victoire. La Légion étrangère est au premier rang de cette épopée magnifique, jalonnée de faits d’armes héroïques.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, 9017 légionnaires sont morts pour que notre Patrie, leur terre d’accueil, puisse regagner ce qu’elle a toujours le plus chérie : LA LIBERTE !.

 

Détails :
Le musée est ouvert du mercredi au dimanche, de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00. Entrée gratuite et sans réservation. Tout public. Accès aux personnes à mobilité réduite.

Accès du musée :
Musée de la Légion étrangère
Chemin de la Thuilière
13400 Aubagne

Contact  pour le public :
Secrétariat du musée : 04 42 18 12 41
musee.legionetrangere@gmail.com
http://www.samle.legion-etrangere.com

Repost 0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 12:56
Légion étrangère, les futurs chefs de corps de l'été 2015

 

27 février 2015 par Henri Weill - Ainsi va le monde !

 

Le prochain colonel, commandant le 1er régiment étranger de cavalerie (REC, Carnoux-en-Provence) sera Valentin Seiler, actuellement en poste à l'EMA. Le colonel Emmanuel Phelut (jusqu'à l'été à la DRHAT) prendra la direction de Laudun l'Ardoise (30) où il commandera le 1er régiment étranger de génie. Le 2ème REG sera lui dirigé par le lieutenant-colonel Guillaume de Sercey (école de génie, Angers). Le détachement de la Légion étrangère à Mayotte (DLEM), aura pour chef de corps le lieutenant-colonel Rémi Bariéty (Centre d'appui aux systèmes d'information, 94). Outre-mer également, le colonel Jérôme Ransan (corps de réaction rapide, Lille) prendra le commandement du 3ème régiment étranger d'infanterie (REI, Guyane). A Abu Dhabi, le colonel Arnaud Goujon (2ème brigade blindée, 67) deviendra le patron de la 13ème demi-brigade de la Légion étrangère (DBLE). Enfin, dernier régiment concerné par cet important mouvement (qui se répète les années impaires), le 4ème régiment étranger (RE, Castelnaudary). Son futur chef de corps, le lieutenant-colonel Nicolas Dufour (EMAT, Paris).

Repost 0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 16:30
Le 2e REP en démo à Abu Dhabi

 

27 févr. 2015 Armée de Terre

 

L’armée de Terre a participé au salon de l’armement IDEX à Abu Dhabi, du 22 au 26 février, pour présenter ses matériels et ses savoir-faire.

 

 

Repost 0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 17:55
Le 4ème RE forme à la 5ème CIS les futurs FS1 et FTS1 ERM

 

25-02-2015 4e RE Réf : 458 - 366

 

La FTS, formation technique de spécialité, forme à l’emploi les futurs opérateurs radio de tous les régiments de la Légion étrangère. D’une durée de 17 semaines, les stagiaires apprennent la procédure, ensemble de règles fixant la forme et la succession des émissions, le morse, la sécurité des systèmes d’information, les antennes, éléments essentiels dans l’établissement des liaisons radio. S’approprient le PR4G1 (découvert en régiment), le TRC 3700, poste du système CARTHAGE2 à travers l’étude de ses modes de fonctionnement, des fonctionnalités et services offerts.

La FS1, formation de spécialité de 1er degré quant à elle prépare à la fonction de chef de station. Tout en entretenant la condition physique, les stagiaires étendent leurs connaissances dans les domaines précités par pratique sur la mise en œuvre du système SIR, la gestion des véhicules du Poste de Commandement et les ER 362, derniers postes de la gamme PR4G.

Durant les 15 semaines de stage, les stagiaires tout en reprenant les bases de la FTS, reçoivent une instruction axée sur la numérisation de l’espace de bataille, qui faisant partie du paysage de notre préparation opérationnelle, permet d’obtenir, de diffuser, et de traiter en temps réel les informations nécessaires aux différents échelons de commandement sur le champ de bataille. Un précieux outil d’aide à la prise de décision des chefs.

Repost 0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 17:55
Coopération inter-administrations pour l’évaluation opérationnelle des sémaphores de Méditerranée

 

20 Février 2015 Source : Marine nationale

 

Du haut de leur passerelle de veille, comme ancrés à leurs rochers ou à leurs dunes,  les 59 sémaphores qui assurent la protection de nos approches métropolitaines et la surveillance du trafic maritime n’en sont pas moins des unités opérationnelles de la Marine nationale. Comme pour les unités navigantes, ils entretiennent leur niveau de préparation opérationnelle.

 

C’est dans ce cadre que les sémaphores de Méditerranée, en coopération  avec le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS MED à La Garde), ont élaboré, durant la semaine du 16 au 20 février,  des scénarii d’exercices mettant en œuvre divers moyens.

 

Déjà, en décembre 2014, les stages d’évaluation opérationnelle des sémaphores du  Cap Corse et de Sagro, en étroite collaboration avec le CROSS MED en Corse, avaient vu la participation des légionnaires du 2ème REP, d’un Super Puma de la base aérienne de Solenzara, de la vedette de Gendarmerie maritime Gravona, du bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution Ailette, de la vedette SNSM de Bastia et des sapeurs-pompiers de Luri (Haute Corse).

 

Sous le regard attentif du centre opérationnel de la marine (COM) et plus particulièrement de la section des opérations côtières, ces coopérations, basées sur l’optimisation des moyens pour répondre aux besoins d’entrainements mutuels, renforcent les liens interarmées et inter-administrations et leurs capacités d’interventions communes.

Repost 0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 12:55
Remise de képis blancs pour les jeunes légionnaires

 

19/02/2015 Armée de Terre

 

Le 17 février, à la suite d’une marche de 60km, les jeunes légionnaires du 4e régiment étranger (4e RE) ont participé à la cérémonie de remise de képis blancs qui s’est déroulée dans l’abbaye de Lagrasse, dans l’Aude.

 

La traditionnelle marche « Képi Blanc » se déroule à la fin du premier mois de formation des légionnaires au 4e RE, à Castelnaudary. Elle est suivie, pour ceux qui ont réussi cette épreuve avec succès, de la remise officielle de leur képi blanc, qui fait d’eux des légionnaires à part entière. 

 

45 légionnaires ont ainsi été récompensés de leurs efforts en recevant le képi blanc, symbole de leur appartenance à la famille de la Légion étrangère.

Repost 0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 17:55
Biathlon des Sous-officiers

 

16-02-2015 GRLE Réf : 176 -202

 

Du 02 au 05 février 2015 une équipe fanion du GRLE à participé au biathlon des sous-officiers. Lors de cette épreuve, ski de randonnée et tir étaient au programme. Face à des équipes aguerries dans le domaine de la montagne, les parisiens ont terminé à une très belle 4ème place . Rendez-vous pris en 2016 pour monter cette fois sur le podium.

Repost 0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 15:55
VBCI à Nîmes : Premiers tirs

 

13/02/2015 Armée de Terre

 

5 jours après leur livraison à Nîmes au 2e régiment étranger d’infanterie, les 17 VBCI (véhicule blindé de combat d’infanterie) ont effectué leur premier tir au camp des Garrigues, le 5 février.

 

Fraîchement débarqués, ils ont fait retentir leur canon de 25 mm tout au long de la journée. L’objectif de cet entraînement était d’habituer les légionnaires au tir opérationnel avec ce type de véhicule. En images, quelques démonstrations de manœuvres.

Repost 0
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 12:45
Barkhane : Renforcement du Groupement tactique désert-Est

 

13/02/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 1er février, le groupement tactique désert Est (GTD-E) a connu son deuxième transfert de commandement (TOA) depuis le lancement de l’opération Barkhane au Sahel, en août dernier.

 

Le 2e régiment étranger parachutiste (REP) a succédé au 3e régiment parachutiste infanterie marine (RPIMa), dans la conduite des opérations qui auront lieu sur l’ensemble de la zone Est de la bande sahélo-saharienne.

 

À ce titre, il arme l’état-major tactique stationné au camp Kossei, à N’Djaména au Tchad. C’est depuis ce poste qu’il commande les sous-groupements du REP et du 1er régiment hussards parachutistes (RHP), ainsi que les détachements d’Abéché, de Faya, de Dirkou et de Madama. Ce dispositif est renforcé par une section d’appui mortier du 35e régiment d’artillerie parachutiste (RAP), un détachement de liaison et d’appui aux opérations du 3e régiment hussard (RH), ainsi qu’un détachement d’hélicoptères de l’armée de l’Air.

 

Emmené par le 2e REP, le groupement tactique désert Est a pour mission de poursuivre les principales opérations de montée en puissance de la base avancée de Madama (Nord Niger), de contrôle de zones bipartites, ainsi que les opérations de ravitaillement logistique intra-théâtre.

 

L’opération Barkhane regroupe 3000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

Barkhane : Renforcement du Groupement tactique désert-Est
Repost 0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 08:54
Le 2e Étranger a pris livraison de ses premiers VBCI

Le 31 janvier, le 2e régiment étranger d’infanterie (2e REI) de Nîmes a reçu ses premiers véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI)

 

12 février, 2015 par Nathan Gain (FOB)

 

Le 2e Régiment Étranger d’Infanterie de l’Armée Française a récemment prouvé à nouveau qu’il pouvait à la fois approcher de sa 174e année d’existence, compter dans ses rangs un authentique mulet, nommé Tapanar, et disposer d’un matériel militaire de pointe.

 

C’est en suivant cette philosophie que le 2e REI a pris livraison, le 31 janvier 2015, de 17 Véhicules Blindés de Combat d’Infanterie (VBCI) flambants neufs. Fort de 1230 hommes, le 2e REI devient ainsi le huitième et dernier régiment français à être équipé de ce type de matériel.

 

Dans la matinée du 31 janvier, les 17 VBCI ont été déchargés par les légionnaires sur la plateforme de débarquement de la zone industrielle de Grezan. Des éléments du 503e régiment du train ont ensuite escorté le convoi jusqu’aux quartiers du 2e Étranger, situés à Nîmes, pour une mise en condition opérationnelle dans l’après-midi.  Ces VBCI viennent désormais compléter un parc régimentaire déjà composé, entre autres, des célèbres VAB HOT et VBL Milan.

 

Dédié au transport, à la protection et à l’appui feu des unités d’infanteries, le VBCI a d’ores et déjà prouvé sa valeur au sein des nombreuses opérations extérieures menées par l’Armée Française. Depuis son incorporation au sein de l’armée française en septembre 2008, le VBCI a été engagé avec succès en Afghanistan, au Liban, au Mali et, plus récemment, en République Centrafricaine.

 

Fruit de la collaboration de Nexter Systems et de Renault Trucks Defense, le VBCI, en version VCI (Véhicule de Combat d’Infanterie), peut transporter un groupe de combat de huit hommes et est armé d’un tourelle Tarask équipée d’un canon de calibre 25 mm et d’une mitrailleuse de calibre 7,62 mm.

 

Gageons que ce nouveau matériel saura parfaitement servir la devise du 2e Étranger, « Être prêt ».

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 12:56
photo SM Luu Marine nationale

photo SM Luu Marine nationale

 

11 Février 2015 Source : Marine nationale

 

Le 10 février 2015, un détachement de la flottille amphibie (FLOPHIB) de Toulon a débarqué plusieurs compagnies de l’armée de Terre et de la Légion étrangère sur la plage du Dramont à Saint-Raphael (83) au cours d’un entraînement.

 

Embarqués à bord du bâtiment de projection et de commandement (BPC)  Mistral, deux chalands de transport de matériel (CTM) et un engin de débarquement amphibie rapide (EDA-R) ont été projetés sur la plage du Dramont au petit matin, afin d’y effectuer le débarquement de plusieurs compagnies du 21e régiment d’infanterie de Marine (21e RIMa), du 3e régiment d’artillerie de Marine (3e RAMa), du 1er régiment étranger du génie (1er REG) ainsi que du 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC).

 

Guidé par les équipes de reconnaissance de plage (ERP) qui ont procédé quelques heures auparavant au balisage de la zone de débarquement, autrement appelée site de plageage l’engin du génie d’aménagement (EGAME) du 1er REG a d’abord installé un tapis métallique pour faciliter le débarquement des véhicules sur les galets. Au cours de la matinée, une dizaine de manœuvres entre le Mistral et la plage ont été effectuées par la batellerie amphibie, permettant ainsi le débarquement et l’embarquement d’une quarantaine de véhicules de tous types.

 

Qualification qui doit être validée dans le cadre de la préparation pour les opérations amphibies, le TECHPHIB consiste en une formation technique et tactique des manœuvres à la mer (porte à porte, enradiage, déradiage...). L’objectif est d’entraîner les conducteurs, pilotes et chefs de bord, ainsi que les troupes à pied de l’infanterie et du génie, aux techniques d'embarquement et de débarquement à partir des bâtiments amphibies. La rapidité et la fluidité de la mise à terre ou de la récupération des éléments terrestres constituent les facteurs essentiels de réussite de la manœuvre. La formation amphibie est à la fois individuelle et collective et s'adresse aux unités comme au commandement.

photos SM Luu Marine nationalephotos SM Luu Marine nationale
photos SM Luu Marine nationale
photos SM Luu Marine nationalephotos SM Luu Marine nationale

photos SM Luu Marine nationale

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:25
FAG : La 3ème compagnie du 3ème REI au cœur de la mission Harpie.

 

10/02/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 19 novembre au 3 décembre 2014, dans le cadre de de la mission de lutte contre l’orpaillage illégal Harpie, dont une partie a été nommé Atula, la 3ème compagnie du 3ème régiment étranger d’infanterie (REI) s’est déployée sur la zone sud du territoire guyanais.

 

L’objectif de l’opération était de porter un coup d’arrêt important à la lutte contre l’orpaillage illégal. Le 3e REI est intervenu rapidement sur une multitude de sites, appuyé et soutenu par un détachement héliporté de l’armée de l’air très professionnel, et travaillant très étroitement auprès des forces de gendarmerie.

 

Au milieu de la jungle, les légionnaires ont décelé et saisi du matériel servant à l’orpaillage qui permettait d’extraire 10 kg d’or par semaine. La clé du succès de cette action a reposé également sur le treuillage de 6 concasseurs, d’un poids de 600 kg chacun. Cet outil permet de transformer en sable les cailloux contenant les veines aurifères. L’emport par les airs de ces matériels très lourds à acheminer est évidement un coup fatal pour les orpailleurs. Aussi, environ une tonne de matériels a été détruite, dont des quads indispensables à la logistique des orpailleurs illégaux. La reconnaissance des sites et les recueils de renseignements associés ont été effectués par la patrouille à pied, qui a parcouru près 200 km en 12 jours avec peu de ravitaillement. Les autres sections, dont la section commandement, se sont déployées sur les sites connus et démantelés depuis plus de deux ans, afin d’y maintenir une présence dissuasive.

 

La 3ème compagnie a pu rentrer à son quartier et se féliciter de la réussite de l’opération, laquelle a porté un coup sévère aux orpailleurs illégaux. Une baisse remarquable des sites actifs a ainsi été constatée par l’Organisme National des Forêts.

 

A 7 000 km de la métropole, les forces armées en Guyane (FAG) garantissent la protection du territoire national et de ses ressources. Fréquemment engagées en appui de l’action de l’Etat dans des missions au caractère interministériel, les FAG agissent dans un cadre rendu exigeant par son étendue (1 100 km de frontières terrestres), son littoral difficile et sa forêt équatoriale.

FAG : La 3ème compagnie du 3ème REI au cœur de la mission Harpie.
FAG : La 3ème compagnie du 3ème REI au cœur de la mission Harpie.
Repost 0
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 12:45
FAZSOI : Formation de fusiliers marins malgaches

 

09/02/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 20 au 29 janvier 2015, un élément des Forces Armées de la Zone Sud de l’Océan Indien (FAZSOI) a conduit un stage d’aguerrissement au profit de militaires malgaches.

 

Des légionnaires du Détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM) ont pris en charge une soixantaine de fusiliers marins malgaches du 2e régiment des Forces d’Intervention Malagasy basé à Antsiranana (Diego Suarez), dans le cadre de leur aguerrissement et du développement de leurs capacités d’intervention.

 

Dans des conditions climatiques particulièrement difficiles, les stagiaires se sont appliqués à assimiler les savoir-faire fondamentaux du combat et certaines compétences spécifiques au milieu nautique : combat par appui mutuel, tir, secourisme de combat de premier niveau, techniques d’intervention opérationnelles rapprochées, changement de milieu, balisage et abordage de plage.

 

Cette formation s’inscrit dans le projet plus global du développement des capacités d’intervention des forces malgaches. Le 2ème RFI avait déjà suivi une première formation de combat d’infanterie dispensée par le DLEM en novembre 2014. Au mois de mai, il bénéficiera d’une troisième formation plus spécialisée dans le domaine du commandement, du tir de combat et du secourisme avant de mettre ses nouvelles capacités à profit lors d’un exercice organisé à Madagascar par les FAZSOI et qui réunira l’ensemble des pays de la Commission de l’océan Indien.

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

FAZSOI : Formation de fusiliers marins malgachesFAZSOI : Formation de fusiliers marins malgachesFAZSOI : Formation de fusiliers marins malgaches
FAZSOI : Formation de fusiliers marins malgaches
Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 18:55
Séance de parachutisme depuis un hélicoptère Super Puma

Séance de parachutisme depuis un hélicoptère Super Puma

 

05/02/2015 SGC Dupont - Base aérienne 126 de Solenzara - Armée de l'air

 

Des aviateurs de l’escadron d’hélicoptères 1/44 «Solenzara» et des légionnaires du 2e régiment étranger parachutiste (2e REP) de Calvi se sont entraînés conjointement, les 26 et 27 janvier 2015, suivant un programme très varié.

 

Tout commence par une séance de saut en parachute. Plus d’une trentaine de légionnaires équipés de leur «gaine» (sac contenant les équipements de combat), sautent en ouverture retardée sur le terrain accolé à leur régiment. Puis c’est au tour d’un groupe de commandos parachutistes (GCP) d’embarquer dans le Super Puma de l’armée de l’air pour être déposé «dans la verte», selon leur jargon. Cette dépose se fait à l’aide d’une corde lisse, d’une vingtaine de mètres par laquelle les commandos, équipés de leur sac à dos et de leur armement, débarquent de l’hélicoptère.

 

Le rotor n’a pas le temps de refroidir, l’équipage enchaîne ensuite un sling. Cette manoeuvre consiste à transporter du matériel relié à l'appareil par une élingue. C’est un véhicule P4 qui fait office de charge. Une équipe de légionnaires au sol, dirigée par un membre de l’équipage, accroche la P4 sous le Super Puma. Une seconde équipe accompagne le mécanicien-navigant qui dirige la manoeuvre depuis la soute. Cette première journée se conclut par la récupération des commandos.

 

L’exercice du lendemain est le largage de «petits colis» préparés par les légionnaires parachutistes et largués à faible altitude sur une cible matérialisée par un marquage au sol. C’est alors au tour de trois «sticks» (groupes) de commandos de revêtir leurs combinaisons néoprène noires, de se grimer le visage et d’affuter leurs palmes.

 

Après un dropping (saut depuis l’hélicoptère) en mer, les commandos doivent nager avec leur matériel de combat maintenu au sec dans un sac étanche. Il leur faut ensuite parcourir à la nage près de 800 mètres pour atteindre l'objectif, la plage.

 

Parachutisme, corde lisse, sling, dropping, largages de colis: l’entraînement à ces activités profite aussi bien aux légionnaires du 2e REP qu’aux aviateurs de l’escadron 1/44 de Solenzara. Ces entraînements conjoints entre aviateurs et légionnaires sont organisés 4 à 5 fois par an, alternativement sur la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara et au 2e REP de Calvi.

 

Corse: entraînement conjoint entre aviateurs et légionnairesCorse: entraînement conjoint entre aviateurs et légionnaires
Corse: entraînement conjoint entre aviateurs et légionnairesCorse: entraînement conjoint entre aviateurs et légionnaires
Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 17:56
Nîmes : Les VBCI sont arrivés !

 

3 févr. 2015 2e REI Réf : 359 - 262

 

Samedi 31 janvier 2015, le 2ème REI a réceptionné ses premiers VBCI (Véhicule blindé de combat d’infanterie) et ainsi il devient le 8ème et dernier régiment de l’armée française à recevoir ce type de matériel. Au total ce sont 17 véhicules qui seront débarqués du train au quai Grezan.

 

Le 31 janvier, le 2e régiment étranger d’infanterie (2e REI) de Nîmes a reçu ses premiers véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI). En réceptionnant 17 véhicules blindés flambants neufs (12 VBCI de type « combat d’infanterie » et 5 VBCI de type « poste de commandement »), le 2e REI devient le huitième et dernier régiment d’infanterie de l’armée de Terre à être équipé de ce type de matériel. Dans la matinée, les légionnaires ont déchargé les véhicules sur la plateforme de débarquement de la zone industrielle de Grezan. Une fois la manœuvre effectuée, des circulateurs du 503e régiment du train ont escorté le convoi jusqu’aux quartiers du 2e REI pour une mise en condition opérationnelle dans l’après-midi.

 

 

Le VBCI est un véhicule dédié au transport, à la protection et à l’appui-feu des groupes d’infanterie. Il a depuis, été engagé au Liban, au Mali et en RCA. Le retour d’expérience des théâtres montre que ce véhicule de combat répond parfaitement au besoin opérationnel exprimé par l’armée de terre. Il peut accueillir 9 fantassins équipé du système FELIN en plus du pilote et du radio-tireur.

 

Depuis sa création en 1841, le 2e Régiment étranger d'infanterie est le plus ancien des régiments d'infanterie de la Légion Étrangère. Il est doté des matériels et équipements les plus modernes et il fait partie des premiers régiments d'infanteries numérisés de l'armée de Terre en 2003 et a été doté du système FELIN en 2012.

video Armée de Terre

Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 17:55
Les cadres de la compagnie de réserve du 1e REG à Puyloubier

 

23-01-2015 1e REG Réf : 393 - 481

 

Du 15 au 18 décembre 2014 la 5ème compagnie du 1er Régiment Etranger de Génie, est parti renforcer les effectifs de Puyloubier et aider à la taille des vignes et aux oliviers. 

 

Les cadres de la compagnie de réserves sont allés au domaine du Capitaine DANJOU pour aider, nos anciens. Cela a permis également de souder les cadres de cette compagnie un peu spéciale. S’apprêtant à partir pour Vigipirate en début 2015, le Capitaine ® PEPE a voulu faire auparavant une activité qui permettrait aux officiers et sous-officiers de mieux se connaître et de se retrouver dans un cadre moins formel mais tout aussi utile. Cela a permis aussi aux jeunes officiers et sous-officiers qui ont rejoint les rangs de la compagnie de s’acculturer aux histoires et traditions de la Légion Etrangère et de toucher du doigt le principe de solidarité et d’entre aide si chers à l’institution

Les cadres de la compagnie de réserve du 1e REG à PuyloubierLes cadres de la compagnie de réserve du 1e REG à Puyloubier
Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 17:35
Des sapeurs-légionnaires sur les îles du désappointement.

 

23-01-2015 1e REG Réf : 394 | 643

 

Du 3 au 18 décembre 2014, les légionnaires de la 2e section de la 2e compagnie du DTP/RIMAP-P ont été projetés par CASA sur l’atoll de PUKA-PUKA pour remplir une mission de souveraineté baptisée « TAAMURA 1 ».

 

Les objectifs de la mission

 

La section avait trois objectifs principaux : rénover entièrement le toit du préau de l’école de PUKA PUKA, installer des gouttières et mettre en peinture le local eau de la commune et enfin déboucher les buses sur l’un des ponts. Cette mission parfaitement adaptée pour des sapeurs-légionnaires a permis à l’armée française de remettre les pieds sur PUKA PUKA après plus de 22 années sans être venue.

 

Au service de la commune

 

Pendant 15 jours, les légionnaires ont travaillé sans relâche au profit de la commune. Non seulement les 3 chantiers principaux ont été réalisés bien avant la fin de la mission, mais en plus ils ont participé à de nombreuses missions annexes. Ainsi, les deux légionnaires formés en mécanique ont chaque jour réparé et entretenu les nombreux véhicules et moteurs de l’atoll : baleinier de la commune, scooter de la police, chariot élévateur, benne ou encore bus scolaire.

 

Profitant de la réalisation rapide des 1ers chantiers, la section a ensuite réalisé une dalle de béton pour accueillir 2 mats des couleurs à proximité du quai de PUKA PUKA. Elle a aussi pu installer la nouvelle aire de jeu au profit des enfants et participer à la pose d’éviers dans les locaux de la commune grâce à de solides connaissances en plomberie.

 

Le contact avec la population

 

Les légionnaires ont été ravis de pouvoir entrer en contact avec la population ainsi qu’avec les autorités locales. Le chef de section, l’ADJ MLYNARSKI, a lui-même réalisé une information sur l’armée française auprès des jeunes particulièrement demandeurs.

 

Les nombreuses rencontres sportives comme les matchs de volleyball et de football ont permis à la section de partager des moments forts avec les jeunes de l’atoll. La préparation du Noël des enfants, à laquelle les légionnaires ont aussi participé, a vu un père Noël Légion remettre quelques présents aux enfants les plus sages.

 

En fin de mission, pour clôturer 2 semaines de rencontre et de travail, le président de la Polynésie ainsi que le Haut-Commissaire sont venus inaugurer les différents chantiers.

 

Cette mission a ainsi permis à la section d’aider concrètement l’atoll de PUKA PUKA et de se forger des souvenirs polynésiens que le METANI ne chassera pas.

Des sapeurs-légionnaires sur les îles du désappointement.Des sapeurs-légionnaires sur les îles du désappointement.Des sapeurs-légionnaires sur les îles du désappointement.
Des sapeurs-légionnaires sur les îles du désappointement.Des sapeurs-légionnaires sur les îles du désappointement.
Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 17:25
Retour sur 4 mois en Guyane (1e REG)

 

27-01-2015 1e REG Réf : 395 - 528

 

Alors qu’ils venaient à peine d’achever la destruction intégrale des 36 puits d’un site d’orpaillage illégal situé à Dachine, à 60 km à l’est de Maripasoula, les légionnaires de la 3e compagnie tournante du 9e régiment d’infanterie de marine (9e RIMa) ont mené du 9 au 19 décembre 2014 plusieurs chantiers au Centre de Formation Fleuve et Forêt (C3F) situé à Stoupan, au bord du fleuve Mahury.

 

Le C3F forme toutes les unités du régiment, et de nombreux militaires des FAG, afin de leur donner la capacité de se déplacer et de stationner en forêt équatoriale. De plus, ce centre utilise une zone d’orpaillage reconstituée pour instruire et entraîner ces unités aux subtilités de la lutte contre l’orpaillage illégal, en particulier les méthodes de caches et de dissimulation utilisées par les orpailleurs illégaux.

 

Les sapeurs de la 4e section ont entièrement refait le dégrad (débarcadère de pirogue servant à la logisitique) et ont remis à neuf une grande partie de la zone d’instruction : sur le placer (zone de travaille d’orpaillage), deux puits ont été créés ainsi qu’un ponton flottant. Des installations ont été renforcées et améliorées. Le curotel (zone de vie : carbets de logements, chapelles, cantines…) a également fait l’objet de nombreux travaux et aménagements. Enfin, le dessouchage de la zone de vie, la réfection de l’abri feu et des bancs ou encore la création de caches ont donné vie et réalisme au site.

 

A 7 000 km de la métropole, les FAG garantissent la protection du territoire national et de ses ressources. Fréquemment engagées en appui de l’action de l’Etat dans des missions au caractère interministériel, les FAG agissent dans un cadre exigeant par son étendue (1 100 km de frontières terrestres), son littoral difficile et sa forêt équatoriale.

Retour sur 4 mois en Guyane (1e REG)
Retour sur 4 mois en Guyane (1e REG)
Retour sur 4 mois en Guyane (1e REG)
Retour sur 4 mois en Guyane (1e REG)
Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 16:45
photo ECPAD

photo ECPAD

 

30-01-2015 2e REP Réf : 325 - 845

 

Plus de 450 hommes du 2ème Régiment étranger de parachutistes sont en cours de déploiement sur des théâtres d’opérations extérieures pour une durée de 4 mois.

 

Plusieurs compagnies et détachements font actuellement mouvement vers la bande sahélo-saharienne, dans le cadre de l’opération Barkhane. Ils seront engagés au Tchad, au Niger et au Mali, où sont déployés 3 000 soldats français depuis le mois d’août dernier. Leur mission consistera à aider les pays de cette région à combattre les groupes armés terroristes, à appuyer les actions de stabilisation et de développement dans le cadre d’un partenariat noué entre la France, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. Sur place, les légionnaires du REP retrouveront des décors et un climat qu’ils connaissent bien depuis leur participation à l’opération Serval en 2013, où ils avaient notamment été parachutés sur la ville de Tombouctou, au Mali.

 

Une compagnie sera déployée simultanément aux Emirats arabes unis, dans le cadre des accords de Défense de la France dans cette région du monde.

 

Les unités restant à Calvi aux ordres du lieutenant-colonel Le Segretain du Patis, seront successivement déployées sur le continent dans le cadre de l’opération VIGIPIRATE, pour participer à protection de sites sensibles et la lutte contre le terrorisme sur le territoire national.

 

Le colonel Meunier, chef de corps du 2e REP tient à remercier par avance les balanins pour la solidarité dont ils font toujours preuve à l’égard des proches de militaires engagés loin de leurs foyers, hors de France ou sur le continent, pour défendre les intérêts et les valeurs de notre pays. « Elus, personnel des administrations, amis, voisins, connaissances, commerçants, médecins, maîtres et professeurs, nous vous confions une fois de plus ce que nous avons de plus cher : nos familles. Merci ! ».

Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 08:55
la Fête des rois au 4e RE à Castelnaudary

 

23-01-2015 4e REI - Réf 445 -338

 

Match, constitution de la Cour et marche de cohésion ainsi sont finalisées les agapes de fin d'année

 

Le mercredi 7 janvier 2015, à l'occasion de la fête traditionnelle des rois,  le 4ème Régiment étranger a remonté le temps de plusieurs siècles pour se projeter en 1368 (anagramme de 1863), en plein Moyen-Age, à la cour du Roi de Chastel de Naudary.

Après un match de football opposant les officiers aux sous-officiers , le Roi a rassemblé sa cour pour l’annonce de son couronnement : le pape Marcellin, sa reine, son bébé aux bons soins de sa nounou et ses troubadours, bouffon et mignon se sont joints à la fête. Tous les personnages se sont alors empressés de se présenter à lui : les chevaliers accompagnés de leurs dévoués écuyers venus jurés fidélité à leur nouveau suzerain, les inquisiteurs pressés de brûler quelques sorcières, des druides aux mystérieux remèdes, les arracheurs de dents particuliers du Roi, des prisonniers et leur bourreau, les artisans du Royaume et bien d'autres encore. Une journée bien remplie qui s'est terminée par un repas fraternel au château des Cheminières, et une marche de 2 jours clôturant ainsi les festivités de Noël au régiment..

la Fête des rois au 4e RE à Castelnaudary
Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 08:45
Le 2e REP à Bangui (RCA)

 

04.11.2014 Légion Etrangère

Le 2e Régiment étranger de parachutistes à Bangui. Opération Sangaris - République Centrafricaine - Contrôle de zone.

Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 08:25
La 3ème Compagnie du 3e REI au cœur de la mission HARPIE



01-02-2015 3e REI - Réf : 216 | 159

 

Du 19 novembre au 03 décembre 2014, une opération contre l'orpaillage illégal de grande envergure s'est déroulée sur l'ensemble du territoire Guyanais. ATULA fut choisi comme nom de baptême de cette opération.

 

La 3ème compagnie du 3ème Régiment étranger d'infanterie aux ordres du capitaine P. s'est alors déployée sur la zone sud-est avec l'ensemble de ses légionnaires. Par son action, elle a submergé son adversaire par une présence subite, massive et utilisant des modes d'action différents pour chaque site. Appuyée et soutenue par un détachement héliporté de l'armée de l'air très professionnel, et travaillant très étroitement auprès des forces de gendarmerie, la 3ème compagnie a participé à la baisse remarquable des sites actifs constatée par l'Organisme National des Forêts.

 

" Dans la jungle le principe de concentration est mis à rude épreuve " (Doctrine d'emploi des Forces terrestres en forêt).

Afin de permettre la saisie ou la destruction d'un maximum de matériels servant à la lutte contre l'orpaillage illégal par les forces de gendarmerie, les légionnaires doivent d'abord déceler, puis boucler et enfin s'emparer de sites d'1km2 au plus au milieu de milliers d'hectares de jungle. De plus, l'adversaire Garimpeiros dispose de suffisamment d'effectif (50 à 100) pour permettre une dispersion des efforts. C'est donc par une action simultanée par l'air, par pirogue et à pied que la 3ème compagnie s'est emparé des sites majeurs de la zone d'action du 3ème REI.

Assaut par air : la première vague fut composée de la SAED régimentaire aux ordres du LTN P. Sa capacité à descendre en corde lisse, permet de s'affranchir des perches plantées sur les sites pour empêcher l'atterrissage des hélicoptères. Bénéficiant d'une forte capacité d'emport, la 3ème section commandée par le LTN B. a été ensuite immédiatement mis à terre, facilitant la saisie de tous les matériels qui permettaient d'extraire 10KG d'or par semaine. La clé du succès de cette action repose également sur le treuillage de 6 concasseurs. D'un poids de 600kg, le concasseur est l'outil qui permet de transformer en sable les cailloux contenant les veines aurifères ; l'emport par les airs de ces matériels, très lourds à acheminer, est évidement un coup fatal pour les orpailleurs.

 

" Ce milieu opaque où l'adversaire peut se dissimuler et se diluer " rend difficile l'économie des moyens (Doctrine d'emploi des Forces terrestres en forêt).

La patrouille à pied est reconnue comme le meilleur mode d'action pour obtenir du renseignement et surprendre l'ennemi au plus près. Elle nécessite un soutien médical adapté et des ravitaillements logistiques. Dans la pratique, c'est bien la rusticité de la section appui de l'ADJ A. qui a permis de s'affranchir de manque de plots logistiques contraint par le milieu : elle a ainsi parcouru près 200km en 12 jours avec peu de ravitaillement. Cet effort n'a pas été vain, puisque parmi la tonne de matériels détruits on peut relever des quads sont indispensables à la logistique garimpeiros.

 

" Liberté d'action ". La vaste étendue de la forêt guyanaise contraint logiquement la nôtre. En réponse, le harcèlement massif et le campement sur leurs positions nuisent à la leur. 

Les autres sections, dont la section commandement se sont déployés sur les sites connus et démantelés depuis plus de deux ans, afin d'y maintenir une présence dissuasive. Ainsi, aux ordres de l'adjudant-chef D. adjudant d'unité, les fourriers, secrétaires, et transmetteurs de la compagnie ont tenu le célèbre POAT Grande Usine. Baptisé camp LTN DENOIX DE SAINT MARC, ce site saisi en 2012 est tenu depuis par le 3REI ; il va devenir une exploitation légale en février 2015.

A son retour au quartier, la 3ème compagnie a pu fêter Noël avec la satisfaction d'avoir porté un coup sévère à son adversaire. De plus, d'ici son prochain Camerone, l'horizon 2015 lui apporte un lot de satisfaction important : au programme trois types de vols spatiaux à protéger  (Vega 4, Ariane 222, et Soyouz 11), un plan Vigipirate renforcé, et enfin la relève de la 2ème compagnie sur Harpie au milieu de la SELVA afin de ne laisser aucun répit aux Garimpeiros. Soit un beau programme pour satisfaire les légionnaires de la " 3 " fidèles à la devise de leur régiment : EN AVANT 3ème REGIMENT EN AVANT TOUJOURS EN AVANT. 

La 3ème Compagnie du 3e REI au cœur de la mission HARPIELa 3ème Compagnie du 3e REI au cœur de la mission HARPIE
La 3ème Compagnie du 3e REI au cœur de la mission HARPIELa 3ème Compagnie du 3e REI au cœur de la mission HARPIE
La 3ème Compagnie du 3e REI au cœur de la mission HARPIELa 3ème Compagnie du 3e REI au cœur de la mission HARPIE
Repost 0
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 23:55
Transmissions des valeurs

Les jeunes légionnaires recoivent leur képi blancs devant leurs anciens de l'institution des invalides de la Légion étrangère

 

23-01-2015 4e RE Réf : 446 -422

 

La section du lieutenant DUTOIT de la 1ère compagnie du 4ème RE a effectué sa marche Képi Blanc autour de la Sainte Victoire au cœur de la Provence. Partie de Puyloubier, le premier jour de marche amena les engagés volontaires à la lisière d’Aix-en-Provence. Rejoints par le Padre Neveu, dont le sac était chargé de Motivex, la section fit son bivouac non loin du lac de Bibemus. Reposés et motivés, ils firent le deuxième jour de marche sous une pluie battante jusqu’à l’arrivée à l’IILE. Forts de leur réussite, les jeunes légionnaires ont tenu à aider leurs anciens  de l’institution  dans les vignes. Le soir venu, après avoir reçu leur képi blanc devant leurs anciens,  ils purent échanger avec les pensionnaires de l’IILE autour d’un rafraichissement bien mérité. la relève est assurée et l'instruction a permis aussi d'éduquer nos plus jeunes au sens de la famille Légion.

Repost 0
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 18:56
Camerone 2015 à Aubagne : La Légion dans la victoire

 

02-02-2015 Légion Etrangère Réf : 377 -172

 

Depuis sa création, la Légion étrangère a participé à tous les conflits majeurs dans lesquels la France a été engagée.

 

La 1re Guerre Mondiale verra la naissance du Régiment de Marche de la Légion étrangère (RMLE) qui se couvrira de gloire à partir de 1915 jusqu’à l’Armistice. 42 883 engagés volontaires pour la durée de la guerre (EVDG) passeront dans les rangs de la Légion, appartenant à plus 50 nations étrangères dont plus de 35 000 furent tués, blessés ou portés disparus.

 

En 1945, la Légion compte alors près de 49 000 engagés (chiffre jamais dépassé). Au sein de la 1re Armée française du général de Lattre de Tassigny, deux groupes d’unités de Légion étrangère sont engagés : la 13e DBLE, et les 1er REC et RMLE. Plus de 9 000 légionnaires iront jusqu’au sacrifice ultime pour la libération de la France et de l’Europe.

 

Aujourd’hui en 2015, les légionnaires continuent à être partout engagés en opération et nos unités se sont illustrées en Afghanistan, au Mali ou plus récemment en Centrafrique tandis que des légionnaires continuent, More majorum, à payer de leur vie leur engagement sous le fanion vert et rouge.

 

Cette année, pour toute inscription aux cérémonies de Camerone à Aubagne, les demandes d'invitations se feront uniquement sur le portail : http://camerone.legion-etrangere.com à partir du 16 février.

 

Seules les personnes ayant obtenu un carton nominatif pourront assister à la prise d'armes à Aubagne, le 30 avril.

 

Attention, la clôture des inscriptions est fixée au 24 avril.

Repost 0
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 18:55
Appel à témoignages : Un album illustré racontant l’histoire du 2ème REI

 

26-01-2015 2e REI - Réf : 358 -382

 

Le 2ème régiment étranger d’infanterie s’associe avec les Editions Pierre de Taillac afin de réaliser un album richement illustré racontant l’histoire glorieuse du régiment.

 

Initié par le Colonel OZANNE, Chef de Corps du 2ème REI de 2012 à 2014, ce projet d’écriture sera sous la direction du Colonel PUTZ qui a pris le commandement du régiment le 2 juillet dernier. Le livre devrait paraitre fin décembre 2015 et sera destiné au grand public.

 

Afin que ce projet soit un succès, nous sommes à la recherche de témoignages de vétérans ayant servis sous le drapeau du 2ème Etranger pendant la guerre d’Indochine, la guerre d’Algérie, la 1ère guerre du Golfe et tous les autres théâtres opérationnels où le régiment a été engagé. Nous sommes également intéressés par toutes photos ou dessins qui pourraient mettre en image l’illustre passé du 2ème REI.

 

Tout témoignage et élément iconographique sont à adresser au :

Lieutenant FERRERE

Officier communication

2ème REI/BOI

57 rue Vincent Faïta

BP 99099

30972 Nîmes cedex 9.

 

Tel: 04 66 02 34 34

adrien.ferrere [at] intradef.gouv.fr

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories