Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 11:20
Space Fence facility on Kwajalein Island. Photo: Lockheed Martin Corporation

Space Fence facility on Kwajalein Island. Photo: Lockheed Martin Corporation

 

30 September 2015 airforce-technology.com

 

The US Air Force has deemed the design of the Space Fence System developed by Lockheed Martin to be technically mature.

 

The Critical Design Review (CDR) for the next-generation space surveillance system conducted by the government representatives lasted for three days, following which it was indicated that the system will be able to meet all the specified requirements.

 

The Space Fence S-band radar system has been designed to detect, track, and catalog orbital objects in space over 1.5 million times daily in order to predict and prevent space-based collisions.

 

Lockheed Martin had to deliver around 21,000 pages of design documents prior to the CDR and undergo an eight-day design walkthrough in order to ensure that the system meets the performance requirements.

 

The CDR event was conducted with a small-scale demonstration system which was developed with end-item components.

 

Lockheed Martin Mission Systems and Training vice-president for Advanced Systems Steve Bruce said: "Completion of CDR marks the end of the design phase and the start of radar production and facility construction of the Space Fence system.

"Once complete, Space Fence will deliver revolutionary capability to the US Air Force with a flexible system capable of adapting to future missions requiring new tracking and coverage approaches."

 

"Once complete, Space Fence will deliver revolutionary capability to the US Air Force with a flexible system capable of adapting to future missions requiring new tracking and coverage approaches.

 

"We look forward to continuing our successful partnerships with the US Air Force Space and Missile Systems Center, Life-Cycle Management Center and Space Command."

 

The firm has used the latest monolithic microwave integrated circuit technology, including Gallium Nitride (GaN) semiconductor materials, for the Space Fence radar open architecture design.

 

GaN can deliver multiple advantages to active phased array radar systems, which includes higher power density, improved efficiency and better reliability than previous technologies.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 16:50
Futurs F-16: Lockheed rassure les industriels belges

 

17 septembre 2015 Alain Lallemand – LeSoir.be (Belga)

 

Signature d’un accord de principe entre Lockheed et des industriels belges de l’aéronautique, au cas où la Belgique achèterait des F-35.

 

Le géant américain de l’industrie de défense Lockheed Martin, constructeur du chasseur F-35, a signé ce jeudi avec quatre sociétés belges - Esterline Belgium (anciennement Barco), Sonaca, Sabca et Ilias Solutions - des accords de principe (memorandum of understanding) pour l’exploration de possibles «partenariats industriels» dans l’éventualité où la Belgique, d’une part, confirmerait son intention de remplacer ses chasseurs F-16 et, d’autre part, décidait de les remplacer par le F-35 de Lockheed.

 

Selon l’avionneur américain, «ce protocole d’accord démontre la volonté de Lockheed Martin d’explorer toutes les opportunités de coopération industrielle dans les domaines des technologies avancées de la défense, de l’aéronautique, de l’informatique et de la sécurité». «Ce protocole d’accord soutient toutes les possibilités de partenariats industriels que Lockheed Martin pourrait poursuivre en Belgique» en cas de choix du F-35 «Lightning» par le gouvernement fédéral, a ajouté le groupe dans un communiqué.

 

C’est un pas symbolique mais très intelligent de la part de Lockheed, à un moment de grande interrogation de la part de l’industrie. Non seulement le gouvernement belge n’a pas confirmé d’appel d’offre, mais le plan stratégique militaire qui justifierait un maintien de la capacité de combat aérien de la Belgique n’existe pas encore. Tant Lockheed que les industriels belges ne savent même pas, à l’heure actuelle, dans quel cadre juridique un éventuel contrat d’achat pourrait être contrebalancé par des partenariats industriels favorables à la Belgique. Le protocole donne au moins une indication symbolique sur l’ancrage que souhaite Lockheed en Belgique.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:50
EOTS Electro-Optical Targeting System - photo Lockheed Martin

EOTS Electro-Optical Targeting System - photo Lockheed Martin

 

Sept 16, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Selex ES; issued Sept 15, 2015)

 

Finmeccanica – Selex ES has been awarded a contract by prime contractor Lockheed Martin to supply 165 advanced targeting lasers for the F-35 Lightning II’s Electro-Optical Targeting System (EOTS). The contract forms part of the Low-Rate Initial Production (LRIP) programme phase.

 

The laser, integrated into the EOTS, allows fighter aircraft crews to perform precision ranging and targeting functions. The award follows on from existing orders for lasers for the F-35 programme.

 

Selex ES has developed a strong relationship with Lockheed Martin, successfully delivering tactical lasers on the F-35 EOTS, the Apache helicopter’s targeting and pilotage system, M-TADS/PNVS, and the Sniper Advanced Targeting Pod.

 

This latest order for the F-35 EOTS programme is critical to sustaining and strengthening this relationship going forward and further expands Selex ES’s highly successful lasers business in Edinburgh.

 

Selex ES is also working closely with Lockheed Martin to meet the aggressive cost reduction challenges of the F-35 programme, whilst at the same time enhancing the laser product. F-35 production is expected to ramp to full rate in 2018 with deliveries forecasted for the next 30 years of more than 3,000 aircraft.

 

The Selex ES laser business has been hugely successful in exporting the products generated by the company’s world-class laser development and manufacturing capabilities. In addition to a number of contracts with US prime contractors, advanced ground-based laser systems were also sold to customers in Europe and the Middle East in 2014.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:50
Thales remporte un contrat de 54 M£ pour fournir le système de visée tireur des véhicules blindés SCOUT

 

September 15, 2015 Thales Group

 

Thales annonce la signature d’un contrat de 54 M£ avec Lockheed Martin UK Ltd, pour fournir le système de visée stabilisée jour/nuit DNGS-T3 destiné à la phase de production du programme Specialist Vehicle (SV) SCOUT du ministère de la Défense britannique. Le système sera intégré sur la tourelle sur le site de Lockheed Martin à Ampthill, Bedfordshire au Royaume-Uni.

 

Dans le cadre de ce contrat, Thales fournira 245 systèmes DNGS-T3 pour équiper la variante reconnaissance du véhicule spécialisé britannique SCOUT SV. Ce système établit un nouveau standard mondial en termes de visée balistique destinée aux véhicules blindés de nouvelle génération ou aux programmes de retrofit des véhicules plus anciens.

Ce système stabilisé 2-axes, équipé d’une caméra thermique infra-rouge de premier ordre et d’un télémètre laser, est entièrement intégré à l’architecture numérique du véhicule. DNGS-T3 permet au chef de bord d’adopter un rôle défensif ou offensif, en fonction des impératifs du scénario opérationnel.

La phase de production du programme mis en œuvre par le ministère de la Défense britannique (MoD) portera sur une période de cinq ans (2016-2021), et tous les équipements seront produits sur le site optronique de Thales, à Glasgow, avec à la clé 40 emplois hautement qualifiés dans l’ingénierie et la production.

Ce nouveau succès fait suite au contrat de 125 M£ récemment attribué à Thales par General Dynamics UK Ltd. pour fournir les systèmes de visée primaire et les systèmes d’appréciation de la situation (LSA) permettant à l’équipage de disposer d’une vision à 360°. Thales et Lockheed Martin UK apportent un soutien total à General Dynamics UK Ltd. afin de maximiser la disponibilité opérationnelle et l’efficacité à long terme des véhicules spécialisés SCOUT destinés au programme du ministère de la Défense britannique.

- See more at: https://www.thalesgroup.com/fr/worldwide/press-release/thales-remporte-un-contrat-de-54-mps-pour-fournir-le-systeme-de-visee-tireur#sthash.lJiqwQIM.dpuf

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:50
Remplacement des F-16: l'industrie belge conclut ses premiers accords avec l'Américain Lockheed Martin

 

17 Septembre 2015  sudinfo.be (belga)

 

Le géant américain de l’industrie de défense Lockheed Martin, constructeur du chasseur F-35, l’entreprise américaine Esterline et quatre sociétés belges - Esterline Belgium (anciennement Barco), Sonaca, Sabca et Ilias Solutions - ont signé jeudi à Bruxelles un protocole d’accord en vue de l’établissement de «partenariats industriels» dans le cadre du marché de plusieurs milliards d’euros qui s’annonce pour le remplacement des F-16 vieillissants, bien que le gouvernement belge n’ait pas encore réclamé de retombées économiques pour ce nouveau «contrat du siècle».

 

Selon l’avionneur américain, «ce protocole d’accord (en anglais «Memorandum of Understanding», MoU) démontre la volonté de Lockheed Martin d’explorer toutes les opportunités de coopération industrielle dans les domaines des technologies avancées de la défense, de l’aéronautique, de l’informatique et de la sécurité».

 

«Ce protocole d’accord soutient toutes les possibilités de partenariats industriels que Lockheed Martin pourrait poursuivre en Belgique» en cas de choix du F-35 «Lightning» par le gouvernement fédéral, a ajouté le groupe dans un communiqué.

 

Le vice-président de Lockheed pour le «développement stratégique» du F-35, Jack Crisler, a pour sa part souligné devant la presse belge que le gouvernement belge n’avait, à ce stade, pas encore exprimé le besoin de joindre un volet de retombées économiques à l’achat envisagé de, selon des sources informées, «trente à quarante» nouveaux chasseurs-bombardiers. «Mais il y aura sans doute un souhait» en ce sens au fur et à mesure que l’échéance d’une décision se rapprochera, a-t-il prédit.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:35
Black Hornet - photo UK MoD

Black Hornet - photo UK MoD

 

17 September 2015 Ministry of Defence and Philip Dunne MP

 

The MOD is bringing two Unmanned Air Systems (UAS) used to protect troops in Afghanistan into its core equipment programme.

 

Contracts worth approximately £23M have been placed for the Black Hornet and Desert Hawk 3 systems, which were used on operations to provide surveillance and intelligence for troops on the ground.

Both systems are unmanned. The Black Hornet, which is palm-sized, provided real-time video and snapshot images while Desert Hawk 3, which is battery-powered and weighs only 8lbs (3.6kg), gathers intelligence, and provides reconnaissance and surveillance.

Defence Minister Philip Dunne said:

Black Hornet and Desert Hawk proved their worth in Afghanistan, providing essential intelligence, surveillance and reconnaissance to our troops. The introduction of Black Hornet was a significant milestone in the development of our unmanned aerial systems as we were the first nation to use a rapidly deployable “nano” UAS solution for our Armed Forces.

Unmanned and remotely-piloted air systems are increasingly important in today’s operational environment and our protected Defence budget and £160 billion equipment plan has allowed us to bring both Black Hornet and Desert Hawk into our core programme.

Chief of Materiel (Air) at the MOD’s Defence Equipment and Support Organisation, Air Marshal Simon Bollom, said:

This is a world-class capability and tremendous asset providing local situational awareness to troops on the ground. Therefore, bringing these proven systems into core will provide our Armed Forces with an invaluable addition to their surveillance and intelligence gathering operations.

 

Desert Hawk 3 UAS (Unmanned Air System) - photo UK MoD

Desert Hawk 3 UAS (Unmanned Air System) - photo UK MoD

MOD recently awarded a contract extension to Marlborough Communications Limited to support Black Hornet through to its Out of Service Date in 2017, while Lockheed Martin Mission Systems and Training has also been awarded a contract to support the Desert Hawk 3 programme. Both achieved Full Operating Capability (FOC) last month.

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 16:35
S-3 Viking anti-submarine warfare aircraft

S-3 Viking anti-submarine warfare aircraft

 

16.09.2015 by By Franz-Stefan Gady Pacific Sentinel

 

Seoul is moving ahead with plans to purchase refurbished Viking S-3 planes.

 

South Korea’s Navy will procure 12 Lockheed Martin S-3 Viking anti-submarine warfare (ASW) aircraft with the option of eight more from the United States to counter threats from North Korea Yonhap news agency reports.

 

The article notes that a military program review group approved the purchase in August, which will now have to be evaluated by the Defense Acquisition Program Administration. Final approval will be up to South Korea’s national defense system committee. According to an unnamed South Korean defense official, “using the planes can give the country the ability to deal more effectively with underwater threats.”

 

The United States retired its fleet of S-3 Vikings in 2009 and purportedly offered its surplus S-3 aircraft to South Korea and other allies thereafter. Between 1971 and 178, a total of 187 S-3As were built. In the 1980s a much-improved S-3B version of the aircraft entered service specifically designed to counter quieter Soviet submarines. There are currently 91 S-3B models in storage out of which 87 could be refitted for active duty, according to the Defense Industry Daily.

 

Read the full story at The Diplomat

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 11:20
USS Halsey (DDG 97) - photo US Navy

USS Halsey (DDG 97) - photo US Navy


14.09.2015 Pacific Sentinel
 

The United States is upgrading its Arleigh Burke-class destroyers to counter China's new DF-26 intermediate-range ballistic missile with their ability to sink medium-sized warships, Harry J Kazianis, the executive editor of National Interest magazine, writes in a piece published on Sept. 9.

 

At a press conference on Sept. 4, Lockheed Martin announced a new contract worth US$428 million to modernize the US Navy Aegis Combat System's hardware and software over the next 10 years. Just a day prior to the announcement, China used the military parade in Beijing to mark the 70th anniversary of the end of World War II to display its DF-26 missiles to the public for the first time.

 

Read the full story at Want China Times

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 11:20
photo USAF

photo USAF

 

15.09.2015 sputniknews.com

 

Les Etats-Unis sont en train de développer un nouvel avion de reconnaissance afin de remplacer l'U-2 en service depuis plus de 50 ans.

 

La division Skunk Works du groupe américain Lockheed Martin a présenté le projet d'un avion de reconnaissance capable de remplacer aussi bien l'U-2 Dragon Lady que le drone Global Hawk, rapportent les médias occidentaux.

 

Le nouvel avion doit être développé d'ici 2025. D'après le magazine Ainonline, les Etats-Unis pourraient avoir besoin de ce type d'appareil au cours des trois prochaines années.

 

Le Lockheed U-2 est un avion-espion en service dans l'US Air Force depuis plus de 50 ans. Il est capable de voler pendant 12 heures à plus de 21.000 mètres d'altitude. Sa vitesse  maximale est supérieure à 800 km/h.

 

Un de ces appareils a été abattu le 1er mai 1960 alors qu'il effectuait un vol de reconnaissance au-dessus de l'Union soviétique. Cet épisode a alors entraîné une détérioration des relations entre Moscou et Washington.

 

Développé par Teledyne Ryan Aeronautical (filiale de Northrop Grumman), le Global Hawk est un drone de reconnaissance américain conçu pour des missions stratégiques. L'appareil a effectué son premier vol le 28 février 1998 depuis une base aérienne en Californie. Il est capable de voler pendant 30 heures à 18.000 mètres d'altitude.

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 11:50
The JASSM missile on display at an airshow in Australia.  photo Lockheed Martin

The JASSM missile on display at an airshow in Australia. photo Lockheed Martin

 

ORLANDO, Fla., Sept. 14 By Richard Tomkins (UPI)

 

Lockheed Martin is to supply air-launched cruise missiles for the Polish Air Force.

 

The Polish Air Force is receiving Joint Air-to-Surface Standoff Missiles from Lockheed Martin for its fleet of F-16 fighters.

 

The contract for the air-to-ground cruise missiles comes as a result of a U.S. Foreign Military Sales deal for Poland announced last year.

 

That package, worth about $500 million, was for 40 AGM-158 JASSM missiles and upgrades to the aircraft.

 

"JASSM provides Poland with operational flexibility, reliability and mission effectiveness to meet their national defense requirements," said Joe Garland, vice president of business development at Lockheed Martin Missiles and Fire Control. "JASSM gives our allies a powerful, vital and affordable cruise missile capability."

 

JASSM is a stealthy, precision-guided cruise missile that employes an infrared seeker and an enhanced digital anti-jam Global Positioning System. It is integrated on the U.S. Air Force's B-1, B-2, B-52, F-16 and F-15E. Internationally, it can also be used by F/A-18A/B and the F-18C/D aircraft.

 

Poland, with the order, will be only the third U.S. ally with the JASSM in their military inventory. The other two countries are Australia and Finland.

 

Lockheed Martin gave no information as to a delivery schedule for the missiles.

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 16:50
Lockheed Martin offers up Nimrod replacement

Nimrod destruction cost taxpayer £3.4bn as MoD ignored 'cost implications', MPs say - photo Ronnie Macdonald

 

12 Sep 2015 By Alan Tovey, Industry Editor

 

Defence giant Lockheed Martin reveals plan to 'recycle' RAF's ageing Hercules transporters as spyplanes

 

The fight to sell a new spyplane to Britain will step up this week with Lockheed Martin showcasing its plans on how to fill the hole left in the UK’s military power when the Nimrod jets were scrapped.

The defence company is proposing to take C-130 Hercules cargo aircraft currently in service with the RAF but due for retirement and repurposing them with advanced sensors to take over the surveillance role.

US-based Lockheed has been working in earnest on the project for over a year and will reveal its proposals at the Defence and Security Equipment International show in London this week.

An upgraded Hercules is seen as the most serious contender to Boeing’s P-8 Poseidon jet, currently the frontrunner in the contest to replace the new generation of Nimrods which were scrapped while under construction in 2010 as part of a military review. Ending the work saved the Government £2bn, though £3bn had already been sunk into the project.

 

Read more

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 18:20
photo LM - Boeingphoto LM - Boeing

photo LM - Boeing

 

Sept. 11, 2015 Defense.org

 

The Air Force will give an update next week at the annual Air and Space Conference on its two most needed yet controversial aircraft programs — the F-35 Joint Strike Fighter and the KC-46 Pegasus refueling tanker.

Both projects have recently come under fire from Congress – again. In addition to cost overruns on the $400 billion F-35 program, the fighter’s ability to perform close air support has come into question compared to the aging A-10 Thunderbolt.

The KC-46, developed by Boeing from its 767 series jetliner, has also been hit by cost overruns and questions about Boeing’s ability to meet a deadline to have the aircraft on the ramp and ready for missions by August 2017.

In an Aug. 31 letter to Defense Secretary Ashton Carter, Sen. John McCain, R-Arizona, chairman of the Senate Armed Services Committee, wrote that “I am concerned that the recent problems with the tanker modernization program could prevent the Department of Defense from delivering this critical capability to our warfighters as promised and on schedule.”

The lineup for the Air Force Association’s Air and Space Conference and Technology Exposition at National Harbor, Maryland, on Tuesday includes a panel on the F-35 and the KC-46 led by the main officers in charge of getting both programs back on track – Lt. Gen. Christopher Bogdan for the F-35, and Brig. Gen. Duke Richardson for the KC-46.


Read more:

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 12:20
Remplacement des F-16: l'industrie belge prête à conclure ses premiers accords avec l'Américain Lockheed Martin

 

11 Septembre 2015 lesoir.be (Avec les rédactions du Soir en ligne, du Soir, d’AFP, d’AP et de Belga)

 

Le géant américain de l’industrie de défense Lockheed Martin, constructeur du chasseur F-35, l’entreprise américaine Esterline et trois sociétés belges (Sonaca, Sabca et Ilias Solutions) signeront jeudi prochain un protocole d’accord en vue de l’établissement de «partenariats industriels» dans le cadre du marché de plusieurs milliards d’euros qui s’annonce pour le remplacement des F-16 vieillissants, a annoncé le groupe américain vendredi.

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 16:50
photo MIL.be

photo MIL.be

 

7/09/15 – 7sur7.be (Belga)

 

Aucun des 54 chasseurs-bombardiers F-16 en service en Belgique n'a encore atteint le seuil des 6.000 heures de vol, alors que la durée de vie maximale fixée par le constructeur, le groupe américain Lockheed Martin, est de 8.000 heures, a indiqué le ministre de la Défense, Steven Vandeput, en réponse à une question parlementaire.

L'appareil ayant accumulé le plus d'heures de vol était, au 31 mai dernier, le FA-94, un monoplace livré le 31 janvier 1985 et faisant partie de la commande initiale passée en 1975 pour 116 avions (96 F-16A monoplaces et 20 F-16B biplaces). Il comptait 5.811 heures de vol et était en service au 10e wing tactique de Kleine-Brogel (Limbourg), a précisé M. Vandeput (N-VA) en réponse à une question écrite du député Sébastian Pirlot (PS).
 

Sute de l'article

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 07:40
Top 100 des entreprises d'armements

 

28.07.2015 fr.sputniknews.com

 

Le magazine américain Defense News a publié le Top 100 des entreprises d'armements et de matériels de guerre.

 

Sans surprise, les Etats-Unis restent hégémoniques sur le marché des armes, avec sept entreprises américaines parmi les dix premières du classement annuel présenté par Defense News.

 

Le géant des groupes de défense Lockheed Martin reste le premier vendeur d'armes de la planète, avec 40,128 milliards de dollars de chiffre d'affaires (dans l'armement). Boeing (29 mds USD) est deuxième et le groupe britannique BAE Systems est troisième (25,5 mds USD).

 

Sept sociétés russes figurent parmi les meilleures entreprises d'armements et de matériels de guerre au monde, selon le magazine américain.

 

Le meilleur producteur d'armes russe est Almaz-Anteï qui monte du 12e au 11e rang dans la nouvelle version du classement. Il a réalisé, en 2014, un chiffre d'affaires (dans l'armement) de 9,209 milliards de dollars.

 

Le Consortium aéronautique unifié (OAK) entre dans le Top 100 à la 14e place avec 6,244 mds USD de ventes d'armes, et le groupe Hélicoptères de Russie se situe au 23e rang (3,960 mds USD).

 

Le Consortium unifié de construction de moteurs (ODK) qui produit des propulseurs et moteurs pour l'aviation militaire et civile ainsi que pour les vaisseaux spatiaux progresse de 8 places pour se retrouver au 26e rang avec un chiffre d'affaires (dans l'armement) de 3,324 mds USD.

 

Le consortium russe Missiles tactiques (KTRV), qui fait aussi ses débuts dans le classement de Defense News, est 31e (2,812 mds USD) et le groupe de recherche et de production Uralvagonzavod est 52e (1,545 mds USD).

 

Le consortium RTI Sistemy, qui était 78e en 2014, se hisse à la 69e place avec 947,2 millions de dollars de ventes d'armes.

 

La France est représentée par cinq sociétés dont Thales (12e, 8,472 mds USD), Safran (20e, 4,081 mds USD), DCNS (21e, 4,074 mds USD), Nexter (57e, 1,392 md USD) et Dassault Aviation (58e, 1,332 md USD). Thales, qui occupait la 9e place en 2014, quitte de nouveau le Top 10.

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 07:20
S-97 Raider - photo Sikorsky

S-97 Raider - photo Sikorsky

 

20.07.2015 par Bruno Trevidic - LesEchos.fr
 

Le numéro un américain de l’armement, Lockheed Martin, va racheter le premier fabricant d’hélicoptères de combat Sikorsky pour 9 milliards de dollars.

 

Un mois à peine après la d écision d’UTC de se séparer de sa filiale Sikorsky , le fabricant d’hélicoptères américain a déjà trouvé preneur. Le géant de l’armement américain Lockheed Martin a annoncé ce lundi le rachat de Sikorsky, pour un montant de 9 milliards de dollars. Sous réserve du feu vert des autorités américaines, l’opération pourrait être bouclée dès la fin de l’année, indique Lockheed Martin, qui déboursera 7,1 milliards de dollars, compte tenu des réductions fiscales permises par ce rachat.

 

Le fabricant du Black Hawk racheté par celui du F-35

L’industrie militaire américaine n’avait pas connu de fusion aussi importante depuis les années 90. Lockheed Martin est le premier fournisseur d’avions de combat de l’armée américaine, avec le F-16, le F-22 et le F-35, tandis que Sikorsky est le principal fournisseur du Pentagone en hélicoptères de combat. Sikorsky lui vend notamment le célèbre Black Hawk, entré en service dans les années 1970 et est également le concepteur de Marine One, l’hélicoptère présidentiel américain. En 2014, Sikorsky a généré 6,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 700 millions de bénéfices.

De quoi renforcer encore la place de Lockheed Martin, numéro un mondial de l’armement et de la sécurité, avec un chiffre d’affaires de 45,6 milliards, dont 84% aux Etats-Unis. D’autres groupes avaient également regardé le dossier, dont son principal concurrent Boeing , Textron et même Airbus. Mais Lockheed Martin faisait figure de grand favori, compte tenu de son statut de fournisseur privilégié du Pentagone et des complémentarités possibles avec Sikorsky. Lockheed Martin fournit notamment une partie des équipements électronique de ces hélicoptères

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 17:20
Les trois versions différentes du F-35 - photo  Lockheed Martin

Les trois versions différentes du F-35 - photo Lockheed Martin

 

17 juillet 2015 –Tristan Geoffroy

 

Le successeur du F-16 Fighting Falcon semble se diriger tout droit vers un mur. Est-il trop tard pour éviter de s’embourber dans ce gouffre financier?

 

Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours affectionné les avions, avec comme rêve secret, de pouvoir un jour les piloter. Aujourd’hui, c’est toujours les yeux pleins d’émerveillement que je regarde les derniers modèles de chasseurs évoluer dans le ciel dans des manœuvres qui étaient jusqu’à présent impossibles à réaliser.

Malheureusement, une ombre gigantesque est en train d’obscurcir ce beau tableau, celui d’un projet gargantuesque qui aura peut-être raison de certaines compagnies américaines, voire même de notre budget, le F-35.

Depuis les premières évolutions aériennes du Lockheed Martin F-35 Lightning II, les problèmes n’ont cessé de s’accumuler à un rythme alarmant. On pourrait comparer l’évolution du programme F-35 à l’œuvre de plusieurs docteurs Frankenstein qui ne se seraient jamais consultés, en travaillant cependant sur le même corps.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 11:20
Un F-16 en vol avec un F-35. (Archives/Lockheed Martin)

Un F-16 en vol avec un F-35. (Archives/Lockheed Martin)

 

par - 45eNord.ca

 

Un rapport d’un pilote de F-35 de Lockheed Martin qui a fuité sur Internet démontrerait que l’avion de cinquième génération serait dépassé… par l’avion qu’il est supposé remplacé!

 

Le rapport est basé sur une mission de vol qui a eu lieu le 14 janvier dernier à la base d’Edwards, en Californie.

La première observation dans le rapport est que «la caractéristique la plus notable du F-35A (le modèle que souhaite acheter le Canada) dans un engagement visuel, était son manque d’énergie lors de manœuvres. Le pilote note également que le F-35A dispose d’une aile plus petite que le F-15E, un poids semblable, mais 15.000 livres de moins en poussée.

Le F-35 a une limite d’angle d’attaque plus élevé que le F-16, ce qui devrait normalement être un avantage, mais une combinaison de facteurs, incluant un taux de tangage et une énergie lors de manœuvres inférieurs, ce qui le rend moins utile. Il a fallu également trop de temps pour que le F-35 atteigne un angle élevé d’attaque.

Dans ce rapport (voir à la fin de l’article), l’énergie lors de manœuvres est inférieure, le taux de tangage est limité et la qualité de vol n’est «pas intuitive ou favorable» dans une partie importante du combat aérien, ce qui a permis au F-16 de prendre l’avantage tactique. Un autre inconvénient est que le grand casque et la conception de la canopée de l’appareil limitent la vue arrière du pilote.

Dans un cas, tant la logique anti-patinage et le taux tangage lent signifient que le F-35 ne pouvait pas échapper à une attaque armée par le F-16. «Aucune défense armé n’a été possible», indique le rapport. Lors d’une manœuvre d’évasion standard, l’appareil s’est enlisé par la vitesse de tangage, de sorte que «le résultat était une manœuvre qui était facile à suivre».

 

 

Dans les faits, aucun des 17 engagements du F-35A contre sa cible du jour n’aura été concluant et le pilote n’aura pu à aucun moment se mettre en position d’avantage pour engager ses munitions.

Visiblement piqués au vif, Lockheed Martin et le Bureau du programme JSF confirment que le document est authentique, mais disent que «l’interprétation des résultats des scénarios pourrait être trompeuse». Selon le major-général Jeffrey Harrigian, directeur du bureau de l’intégration du F-35 de l’US Air Force, il est «trop tôt» pour juger de la manœuvrabilité du F-35. Plusieurs observateurs s’étonnent cependant que, pour un appareil en développement depuis 1996, la manœuvrabilité ne soit pas déjà un problème réglé!

Bien que le F-35 est conçu principalement pour des attaques de type air-sol plutôt que air-air, les pilotes de Lockheed Martin et de l’US Air Force indiquent qu’il y a encore une certaine marge de manœuvre pour une maniabilité supplémentaire.

Dans un communiqué, Lockheed Martin précise que le F-35 ayant réalisé les essais n’était pas encore équipé de toutes les technologies qui lui auraient permis de prendre le dessus sur son adversaire. Il n’était pas équipé de tous les senseurs, ni de son revêtement spécial qui, en condition opérationnelle l’aurait rendu virtuellement invisible aux radars, ni encore des munitions et du viseur de casque qui aurait permis au pilote de désigner et de tirer sur sa cible sans manœuvrer l’avion.

Ne parlons même pas de la soute du F-35 qui ne permet d’emporter que quatre missiles air-air – deux s’il s’agit de missiles air-sol.

Pour Lockheed cependant, «il y a eu de nombreuses occasions où une formation de quatre F-35 ont engagé une formation de quatre F-16 dans des scénarios de combat simulés et les F-35 ont remporté chacune de ces rencontres en raison de leurs capteurs, des armes et de la technologie furtive».

Si c’est juste une question de capteurs, d’armes et de revêtement spécial…

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 17:20
Le nouveau chasseur américain F-35 est-il vraiment mauvais?

 

02-07-2015 Par Vincent Lamigeon - Challenges

 

L'avion de combat de Lockheed Martin n’a pas réussi à battre un vieux F-16 lors d’un exercice de l’US Air Force. Un nouveau coup dur après ses énormes retards et surcoûts de développement.

 

Le chasseur F-35, programme d’armement le plus cher du monde avec 400 milliards de dollars investis, sera-t-il aussi le plus catastrophique? Une fuite sur le site spécialisé War is Boring vient en tout cas jeter le doute sur les performances du futur appareil de l’US Air Force, de l’US Navy, des Marines et d’une dizaine d’autres pays clients (Royaume-Uni, Pays-Bas, Italie, Australie, Japon, Israël…). Selon le compte-rendu d’un pilote de F-35 après un exercice de combat rapproché contre un F-16 en janvier en Californie, dévoilé par le site,  l’appareil s’est montré incapable de dominer son adversaire, manquant constamment "d'énergie" pour réaliser les manœuvres nécessaires.

 

Manque d'"énergie"

Le combat s’annonçait pourtant inégal. Le F-35 en question, un F-35A monoplace, était opposé à un F-16D Block 40 biplace, soit une version datant de la fin des années 80. Mieux, le F-35 volait sans armement ni réservoirs de carburant, à l’inverse du F-16, chargé de deux réservoirs, et non handicapé du point de vue aérodynamique. Pourtant, le F-16 a fait mieux que résister, raconte le pilote. "Même avec la configuration limitée du F-16, le F-35A a gardé un désavantage d’énergie sur tous les engagements", écrit-il selon War is Boring.

En gros, le F-35 a fait montre d’inquiétantes faiblesses aérodynamiques. Il s’est avéré trop lent pour toucher le F-16 au canon de 25 mm. Il s’est même montré incapable de manœuvrer assez rapidement pour éviter les tirs de son adversaire. Pire, selon le pilote, le casque de vision à 360 degrés de l’appareil ne permet pas de voir tout ce qu'il se passe autour de soi. "Le casque était trop grand par rapport à l'espace disponible pour voir derrière l'avion", écrit le pilote. Fâcheux quand l’avion est en situation de "dogfight", même si ces duels aériens façon Top Gun sont devenus rarissimes.

 

"Moins bon que le F-15"

Le pilote affirme même que le F-35 est "substantiellement inférieur" au vieux F-15 qu’il pilotait il y a quelques années. Conclusion impitoyable de l’auteur de l’article, David Axe : "Pendant quelques décennies, les Américains et les aviateurs alliés vont combattre dans un chasseur inférieur, qui pourrait les envoyer à la mort… et coûter aux Etats-Unis le contrôle de l’espace aérien."

Chez Lockheed Martin et au Pentagone, on sort les parapluies. Un communiqué du constructeur américain assurait le 1er juillet que "l’article ne raconte pas toute l’histoire", soulignant que le F-35 impliqué (l’AF-2) est destiné aux "tests scientifiques" et aux tests de "qualités en vol" de l’avion. "Il n’est pas équipé de nombre de fonctions intégrées aux F-35 produits actuellement, appareils de 5ème génération", indique Lockheed Martin.  

 

159 millions de dollars pièce

Même l’US Air Force s’est fendue d’un communiqué, jurant qu’"il y a eu de nombreuses occasions ou des groupes de F-35 ont engagé des groupes de F-16 en simulation de combat, et les F-35 ont gagné chacune de ces rencontres, grâce à leurs capteurs, leurs armements et leur technologie furtive". Mais l’industriel et les militaires américains se sont bien gardés de démentir les conclusions du pilote cité par War is Boring.

Pour eux, l’appareil n’est clairement pas destiné au dogfight : le F-35 "est destiné à engager, viser et abattre l'ennemi depuis de longues distances, pas nécessairement en situation de combat visuel", souligne l'US Air Force. Une faiblesse quand même fâcheuse pour un avion à 159 millions de dollars pièce, selon les derniers chiffres du GAO, l’équivalent américain de la Cour des comptes

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 16:30
photo Lockheed Martin

photo Lockheed Martin


01.07.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Un petit point sur les 36 F-16 Fighting Falcon destinés à l'armée de l'air irakienne...

Le Pentagone, dans le cadre d'une FMS, a attribué un marché de soutien logistique (contractor logistics support) à Lockheed Martin (lire ci-dessous). Les prestations seront effectuées à Balad Air Base en Irak mais aussi à Tucson (Arizona) où eu lieu depuis la fin 2014 la formation des pilotes irakiens. Cette délocalisation a été provoquée par le rappel des contractors US pour cause d'insécurité croissante.

 

"Lockheed Martin Corp., Lockheed Martin Aeronautics Co., Fort Worth, Texas, has been awarded an $119,200,000 cost-plus-fixed-fee, undefinitized contract action for contractor logistics support. Contractor will provide CLS for the Iraq F-16 program. Work will be performed at Balad Air Base, Iraq, with ongoing CLS support activity in Tucson, Arizona; Fort Worth, Texas; and Greenville, South Carolina, and is expected to be complete by Aug. 31, 2016. This contract is 100-percent foreign military sales. This award is the result of a sole-source acquisition. Air Force Life Cycle Management Center, Wright-Patterson Air Force Base, Ohio, is the contracting activity. (FA8615-12-C-6012)."

Huit F-16 ont été livrés à Tuckson pour la formation des Irakiens (voir des photos ici) mais l'un des avions s'est écrasé la semaine denrière. Le Brigadier General Rafid Mohammed Hassan a été tué lors de ce crash qui a eu lieu de nuit lors d'un entraînement avec le 162nd Wing de l'Arizona Air National Guard.

Partager cet article

Repost0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 16:20
photo Lockheed Martin

photo Lockheed Martin

 

24 Jun 2015 By: Beth Stevenson – FG

 

The UK and USA have carried out the first short take-off test of the Lockheed Martin F-35B Lightning II during a ground-based test at Patuxent River Naval Air Station in Maryland, USA on 19 June.

 

This marks the start of the first phase of testing to certify the UK’s short take-off and vertical landing F-35B as capable of take off and landing from an aircraft carrier. The work is being controlled by the F-35 Pax River Integrated Test Force (ITF), assigned to the Air Test and Evaluation Sqn 23.

 

Test aircraft BF-04 took off on a ski-jump, demonstrating the F-35B’s ability to integrate into the UK’s future operations. The UK has selected the ski-jump approach as opposed to the catapult and arresting gear approach favoured by the USA in its carrier operations.

 

The UK’s new carriers – HMS Queen Elizabeth and HMS Prince of Wales – are shorter and contain an upward slope ramp at the bow, curved to allow for the F-35B to launch upward and forward at the same time. This allows the aircraft to take off with more weight and at a lower speed than a horizontal launch permits, the UK Ministry of Defence says.

 

"Friday’s F-35B ski-jump was a great success for the joint ski-jump team,” says Peter Wilson, BAE Systems test pilot and ski-jump project lead.

 

“As expected, aircraft BF-04 performed well and I can’t wait until we’re conducting F35 ski-jumps from the deck of the Queen Elizabeth carrier. Until then, the de-risking that we’re able to achieve now during phase I of our ski jump testing will equip us with valuable data we’ll use to fuel our phase II efforts.”

 

This follows a test on 12 June during which Royal Air Force test pilot Sqn Ldr Andy Edgell released two inert Raytheon Paveway IV precision-guided bombs from F-35B test aircraft BF-03.

 

The 500lb dual mode weapons were dropped over the Atlantic Test Ranges at Pax River, marking the first weapons separation test of the Paveway by the ITF. The passive bombs safely separated from an internal weapons bay within the F-35B, Lockheed Martin says, and maintained the stealth characteristics of the aircraft throughout

Partager cet article

Repost0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 16:20
Sniper Advanced Targeting Pod -  Lockheed Martin

 

16 juin 2015 by Lockheed Martin

 

Sniper Advanced Targeting Pod (ATP) is the most widely deployed targeting system for fixed-wing aircraft in use by U.S. forces and is also the targeting system of choice for many international allies across multiple platforms. Sniper ATP provides pilots high-resolution imagery for precision targeting and non-traditional intelligence, surveillance and reconnaissance missions. It detects, identifies, automatically tracks and laser-designates small tactical targets at long ranges and supports employment of laser- and GPS-guided weapons against multiple fixed and moving targets. To learn more, visit www.lockheedmartin.com/sniper

Partager cet article

Repost0
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 11:50
Medium Extended Air Defense System ( photo MEADS International)

Medium Extended Air Defense System ( photo MEADS International)


10.06.2015  Lockheed Martin
 

The German Federal Ministry of Defence has chosen the Medium Extended Air Defense System (MEADS) as the basis for Taktisches Luftverteidigungssystem (TLVS), a next-generation network-based tactical air and missile defense system. It will replace Patriot air defense systems initially fielded in the 1980s.

 

Lockheed Martin (NYSE: LMT) will share in development of Germany’s TLVS with its MEADS International partner MBDA Deutschland.

“Lockheed Martin is fully committed to the success of TLVS,” said Rick Edwards, president of Lockheed Martin Missiles and Fire Control. “It reflects our continuing commitment to international partnerships and ongoing support for the German government’s leadership role in European missile defense.”

MEADS has been developed through MEADS International, a cooperative venture between MBDA and Lockheed Martin. The TLVS program ensures seamless continuation of this successful development partnership. Lockheed Martin companies in Dallas, Texas; Huntsville, Alabama; Orlando, Florida; and Syracuse, New York, are expected to support the German program.

“With this decision in favour of MEADS, Germany has opted for a powerful, state-of-the-art, long term ground-based air and missile defence system sufficient to meet the threats both of today and of the future,” said Thomas Homberg, managing director of MBDA Deutschland. “It is now our shared responsibility, together with the armed forces, to provide a solid basis for the introduction of the system.”

In 2013, at White Sands Missile Range, New Mexico, MEADS became the first air and missile defense system to demonstrate a dual intercept of targets attacking simultaneously from opposite directions. MEADS is designed to significantly reduce operation and support costs by covering a larger area with less manpower and equipment, and less demand on airlift. Once in theater, MEADS elements emplace more quickly and can be repositioned without shutting the system down.

“We are honored that MEADS will provide the foundation for Germany’s next-generation air and missile defense system,” said Mike Trotsky, vice president of air and missile defense at Lockheed Martin Missiles and Fire Control. “Only MEADS has demonstrated the advanced network capabilities and 360-degree defense that are now essential requirements for air and missile defense systems.”

Partager cet article

Repost0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 12:20
Une nouvelle commande de F-35

 

08/06/2015  par Emmanuel Huberdeau – Air & Cosmos

 

Le département de la défense américain a annoncé l'attribution à Lockheed Martin d'un contrat de plus de 920M$ pour la production de 94 F-35.

 

Ce contrat prévoit la commande de 44 F-35A (Version conventionnelle) pour l'US Air Force, 14 F-35B (Version à décollage court et atterrissage vertical) pour les Marines et de 2 F-35C (Version embarquée) pour l'US Navy.

 

L'Italie réceptionnera deux F-35A et autant de F-35B. La Grande Bretagne bénéficiera également de deux F-35B. Ce contrat prévoit la fourniture de 8 F-35A à l'Australie, 2 pour la Turquie, 6 pour la Norvège et 16 autres appareils pour d'autres clients non dévoilés.

 

Le Pentagone ne précise pas à quel lot LRIP (Production de pré série) ces appareils appartiendront. Fin 2014 il était prévu qu'un total de 57 F-35 soient commandés au titre de l'année fiscale 2015 et 97 appareils au titre de l'année fiscale 2016.

Partager cet article

Repost0
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 11:20
Palisade™ Cybersecurity Platform


5 juin 2015 by Lockheed Martin

 

Palisade™ supports comprehensive threat data collection, analysis, collaboration, and expertise in a single platform. As the only threat intelligence platform specifically built on the foundation of the Cyber Kill Chain® and Intelligence Driven Defense™, Palisade™ provides organizations with a more complete understanding of the threats targeting them.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories