Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 07:50
Airbus Defence and Space delivers new Air Traffic Control Network to German Air Force Flight Safety Authority

 

Munich,  02 April 2014 Airbus DS

 

Worldwide first "Mode S"-based Cluster improves efficient use of Airspace

 

The Airbus Defence and Space business line Electronics has concluded the delivery of the worldwide first air traffic control network based on the latest “Eurocontrol” standard Mode S to the flight safety branch of the German Air Force. This Mode S based network guarantees the automatized guidance of civil and military aircraft in an area of 1,700 x 1,500 km. Thus, flight safety and the efficiency of airspace utilization can be increased considerably. After a five year fully operational observation period, the system has been handed over to the in-service support and the initial procurement project is concluded. Two more Mode S based clusters are already operational and in the observation phase.

"Air traffic control authorities all over the world are faced with continually increasing air traffic density," said Thomas Müller, Head of Airbus Defence and Space Electronics. "Together with military air traffic, this situation requires a high-performance guidance system ensuring safety, comprehensive data exchange and efficient allocation of airspace."

Under the project ”Ramos”, Airbus Defence and Space Electronics has equipped six long-range surveillance radars with so-called MSSR (MSSR = Monopulse Secondary Surveillance Radar) 2000 I secondary radar systems. These secondary radars provide an overview of the air situation based on interrogations and automatic replies from individual aircraft. MSSR 2000 I is the only secondary radar certified according to the latest air traffic control standards, both civil and military.

The MSSR 2000 I systems establish a Mode S Cluster which is safely guiding all aircraft in the area. Within this area, each individual aircraft which is equipped with a Mode S transponder can be identified and tracked automatically without the necessity of individual radar target acquisition, enabled by autonomous target data handover from one radar station to the other. This avoids the risk of single tracks getting lost while handing over from one air traffic control cell to another. Furthermore, the cluster allocates air traffic control tasks automatically, i.e. if one secondary radar fails, others within the cluster take over immediately.

In the military field, MSSR 2000 I is used for automatic friend-or-foe identification (IFF), thus avoiding the erroneous engagement of friendly forces. It is capable of the new Mode 5 military standard which is to be introduced in all Nato countries. MSSR 2000 I is deployed on German naval vessels and used by the armed and naval forces of numerous states worldwide. For civil air traffic control purposes it is in service in such countries as Austria, Portugal, Bulgaria and the Philippines.

 

About Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space is a division of Airbus Group formed by combining the business activities of Cassidian, Astrium and Airbus Military. The new division is Europe’s number one defence and space enterprise, the second largest space business worldwide and among the top ten global defence enterprises. It employs some 40,000 employees generating revenues of approximately €14 billion per year.

Partager cet article

Repost0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 13:50
Crédits MBDA

Crédits MBDA

 

17/02/2014 Par Guillaume Steuer – Air & Cosmos

 

Le chiffre a de quoi rendre jaloux les militaires français : alors que l'actuelle loi de programmation militaire ne prévoit de moderniser que 100 missiles de croisière Scalp-EG, le ministère de la défense allemand a notifié en fin d'année dernière un contrat d'un montant indéterminé pour rénover pas moins de 300 KEPD 350 Taurus, des armements longue portée de la même catégorie et qui sont actuellement mis en oeuvre par les Tornado de la Luftwaffe.

 

Ce programme d'extension de durée de vie prévoit non seulement le remplacement de composants périssables (pyrotechnie, carburant…) mais aussi l'intégration d'une nouvelle architecture GPS et la "modernisation de l'environnement de développement logiciel", selon nos informations. Le chantier de cette "grande révision" sera mené sur le site MBDA Allemagne de Schrobenhausen, à une cadence d'environ 75 exemplaires par an jusqu'en 2020.

 

Taurus Systems GmbH, consortium en charge du KEPD 350, est une société conjointe entre Saab Bofors et MBDA Allemagne. Elle a récemment décroché une belle victoire à l'export en s'imposant face au JASSM américain pour équiper les F-15K de la force aérienne sud-coréenne. Le missile est également intégré sur les EF-18 espagnols.

 

En France, les projets de rénovation à mi-vie des Scalp-EG emportés par les Rafale et Mirage 2000D sont flous. L'intention de principe reste de sécuriser un programme commun avec le Royaume-Uni (qui utilise cet armement sous l'appelation Storm Shadow sur Tornado GR4) au titre d'un projet baptisé SSCEP, pour Scalp/Storm Shadow Common Enhancement Program. La déclaration commune issue du sommet franco-britannique qui s'est tenu fin janvier prévoit que les deux pays s'accordent sur "un mémorandum d'entente" au début de cet été.

 

L'environnement budgétaire contraint devrait limiter ce chantier à un "simple" allongement de la durée de vie des missiles, sans amélioration capacitaire notable. Sur les quelque 500 Scalp-EG initialement livrés à la France, seuls 100 seront donc ainsi rallongés puisque l'actuelle loi de programmation militaire ne prévoit de disposer que de 250 missiles de croisière à l'horizon 2020. Chiffre incluant les 150 missiles de croisière navals (MdCN) destinés à équiper Fremm et sous-marins Barracuda.

 

La situation est pour le moins paradoxale : l'Allemagne, qui devrait disposer en 2020-2025 de trois fois plus de missiles de croisière aéroportés que la France, n'a jamais fait usage d'un tel armement en opérations. Les avions de l'armée de l'Air et de la Marine ont quant à eux tiré quinze Scalp-EG au cours de l'opération Harmattan, en Libye, tandis que plusieurs dizaines de Storm Shadow étaient largués par les Tornado de la Royal Air Force.

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 17:50
Rencontre franco-allemande des forces aériennes à Nancy

 

16/01/2014 Armée de l'air

 

À l’invitation du général Serge Soulet, commandant les forces aériennes (CFA) et le soutien des forces aériennes (CSFA), son homologue allemand, le lieutenant général Martin Schelleis, a été accueilli sur la base aérienne (BA) 133 de Nancy-Ochey, les 13 et 14 janvier 2014. L’occasion d’échanger sur les différents volets de coopération des forces aériennes entre la France et l’Allemagne, tels que l’appui aérien et l’A400M.

 

La délégation s’est naturellement rendue au centre de formation de l’appui aérien (CFAA), unité franco-allemande. Centre interarmées et international, le CFAA délivre une formation labellisée par l’Otan. Les militaires des trois armées et des forces spéciales sont formés aux techniques de guidage en utilisant les moyens les plus modernes (liaisons de données tactiques, liaison 16, transmissions satellitaires cryptées, etc.). Leur contribution sur des théâtres d’opérations, tels que le Mali et l’Afghanistan, a été déterminante pour la réussite des missions des troupes au sol ou pour soutenir les forces alliées en situations délicates. Depuis quelques mois, le centre forme ses stagiaires avec un outil révolutionnaire, le SIMFAC, simulateur immersif très réaliste, qui a l'avantage d'économiser de nombreuses heures de vol.

 

Cette visite fut également l’occasion de présenter la montée en puissance de l’A400M  dans l’armée de l’air française, appareil dont l’Allemagne commencera à être équipée en 2014. Le 29 décembre 2013, l’A400M a réalisé sa première mission en opérations extérieures entre la BA 123 d’Orléans-Bricy et l’aéroport de Bamako, au Mali. Les commandeurs des forces aériennes allemandes et françaises ont également partagé leurs retours d’expériences sur l’utilisation et l’engagement des drones MALE (longue endurance et moyenne altitude) en opérations. L’Allemagne met en œuvre des drones HERON en Afghanistan, tandis que côté français, les drones Harfang sont déployés au Sahel. Depuis peu, deux drones Reaper les ont rejoints pour renforcer la capacité de surveillance et de renseignement.

 

 

 

Rencontre franco allemande au CFAA

Rencontre franco allemande au CFAA

SIMFAC présenté au CFA allemand

SIMFAC présenté au CFA allemand

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 17:50
A400M : L’Allemagne compte toujours sur une livraison fin 2014

 

17.12.2013 Helen Chachaty journal-aviation.com

 

La Luftwaffe a annoncé qu’elle espérait toujours la livraison de son premier A400M pour la fin de l’année 2014, même si l’avion ne possédait pas encore toutes ses capacités.

 

Le CEMAA allemand, le Generalleutnant Karl Müllner « part du principe que le délai n’a pas besoin d’être repoussé, étant donné que les capacités minimales ne concernent qu’un nombre réduit d’avions sur un délai restreint » et qu’il n’y a donc pas d’obstacles à la mise en service du premier A400M allemand à la fin de l’année 2014 dès sa réception.

 

Le communiqué a été publié en réponse au quotidien économique allemand Handelsblatt, qui avait affirmé le 12 décembre dernier que la livraison du premier A400M pourrait être reportée à mi-2015.

 

Par ailleurs, l’armée de l’air allemande en a profité pour rappeler que les premiers équipages étaient actuellement en cours de formation sur le site d’Airbus Military à Séville et que les travaux du futur centre de formation franco-allemand de Wunstorf avançaient selon le planning établi.

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 12:50
photo Airbus Military

photo Airbus Military

 

Le 12/12/2013 BFM (Dow Jones)

 

NEW YORK -Le groupe européen d'aéronautique et de défense EADS (EAD.FR) va reporter la livraison de son avion de transport militaire A400M à l'armée allemande, indique jeudi le quotidien allemand Handelsblatt.

 

La livraison est maintenant prévue pour la mi-2015, au lieu de novembre 2014, précise le journal, citant la réponse du ministère allemand de la Défense à la question du député écologiste Tobias Lindner.

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 18:50
German Air Force order highlights Saab Grintek Defence’s self-protection business

 

 

12 December 2013 by Guy Martin - defenceWeb

 

Saab Grintek Defence is manufacturing the core components for the BOZ-101 EC podded self-protection system for the German Air Force’s Tornado jets and is also working on a variety of other self-protection systems for various international customers.

 

Last month Saab in Sweden announced that it had received three orders for self-protection equipment for the German Air Force’s Tornado fleet totalling 100 MSEK.

 

The contracts will see the certification and limited production of the BOZ-101 EC podded self-protection system, including the MAW-300 missile approach warning system, as well as development and qualification of a new cockpit control unit for the pod. The pods sold to Germany have a missile approach warner, controller and dispenser. Saab Grintek Defence (part of Saab South Africa) manufactures the missile approach warners and controllers while Saab in Jarfalla, Sweden, does the remainder of the work.

 

“These orders mark the first contract with Germany for Saab’s MAW-300 missile approach warning system. It is a breakthrough and a strong vote of confidence in Saab as an electronic warfare supplier,” said Micael Johansson, Head of Saab’s business area Electronic Defence System.

 

A production order is expected from Germany in the second quarter of 2014. Saab is also expecting a follow-on order from the Italian Air Force, which has used a version of the pod, BOZ-102 EC, on its Tornados since 2008.

 

Saab’s premier military self-protection system is the IDAS (Integrated Defensive Aids Suite) for helicopters and fixed wing aircraft. It features missile, laser and radar warning receivers and chaff and flare dispensers. Its modular system architecture allows IDAS to be configured for any one or any combination of the three sensor types. Saab claims it is the world’s first fully integrated system, as Saab produces every component itself. Another selling point is that the user has complete control over the system’s threat database and library tools, according to Chris Skinner, Vice President, Head of Marketing and Sales and Commercial, Saab Grintek Defence.

 

Saab says IDAS has been chosen for many different airborne platforms, including the Saab 2000, AgustaWestland A109, Super Lynx 300, Boeing CH-47 Chinook, Denel Rooivalk and Oryx, Eurocopter Cougar, Puma and Super Puma, NH Industries NH90, C-130 and L100 Hercules and Sukhoi Su-30MKM.

 

In September this year Saab Grintek Defence was awarded additional follow-on orders to supply its IDAS onto India’s Dhruv advanced light helicopter. The Dhruv’s manufacturer, Hindustan Aeronautics Limited (HAL), is producing helicopters for the Indian Army and Air Force. Deliveries on the latest follow-on order are scheduled to commence in 2014.

 

India is one of Saab Grintek Defence’s most significant customer to date, and Saab is expecting follow-on orders for the Dhruv. The entire self-protection system on the Dhruv, except for the dispensers, is made in South Africa. So far Saab has been contracted to supply 99 systems, and expects orders for additional systems next year. It is transferring technology to HAL for local involvement, something that will help Saab’s chances in supplying systems for the HAL Light Combat Helicopter (LCH), currently under development.

 

Saab has developed the IDAS system into the commercial Civil Aircraft Missile Protection System (CAMPS) using almost identical sensors and other features (such as the MAW-300 warner), but instead of dispensing chaff or flares, CAMPS uses pyrophoric ‘confetti’ which reacts with the air to burn at a cool temperature, creating a large heat signature to throw off heat-seeking missiles. The biggest advantage of the system is that it does not pose a fire risk, unlike with conventional flares - this makes it viable as a commercial protection system.

 

The CAMPS system is designed to work against first and second generation heat-seeking missiles like the SA-7 and SA-14 which have been widely proliferated across the globe, especially following the fall of Muammar Gaddafi in Libya and the disappearance of thousands of SAMS from his stocks.

 

Skinner said that the CAMPS project was started around 2005 and the first demonstration was done at the Overberg Test Range in the Western Cape in 2007 using an Embraer 120 aircraft. He added that CAMPS had accumulated a couple of good sales and lots of interest. UN and World Food Programme operators and heads of state make the most inquiries for the system, which has or is still being integrated onto civil Hercules, Embraer 120, Dornier 328, Boeing 737 and Boeing 747 aircraft.

 

Saab also provides self-protection systems for land vehicles, the Land Electronic Defence System (LEDS). This comes in several different versions, including the LEDS 50 laser warning system. The LEDS 150 system currently under development is an active protection system (APS) that operates in conjunction with the Mongoose-1 counter-munition. LEDS 150 claims the possibility to destroy incoming anti-tank projectiles (e.g. RPG-7 rounds) with the Mongoose missile at ranges as close as within 20 metres of the launch vehicle. The munition has in tests deflected 105 mm tank rounds as well as fin-stabilised rods.

 

A number of partners are involved in LEDS 150, including Denel, which supplies the Mongoose missile, Reutech, which supplies the radar that detects incoming rounds, and Curtiss Wright, which manufactures the directed launcher. Saab is the systems house and integrator.

 

Saab is looking for a partner to complete development of the LEDS 150. Skinner said that due to the complexity and state of the art technology involved, it was a very R&D resource intensive programme, hence the serious need for an investment partner. Saab is talking to two potential European partners and is hoping for a firm commitment in the next six months, otherwise the company may have to hibernate the programme.

 

Skinner said LEDS 150 was a proven concept, with trials already been conducted using the Mongoose active countermeasure missile. He said the big thing was integrating and finalising the system. It would take an estimated one and a half years to get the system to production.

 

LEDS 50 is currently operationally deployed on the CV 90/35 combat vehicles of the Royal Netherlands Army and Saab hopes the LEDS system will be ordered by the Canadians for their new combat vehicle.

 

Saab also has a marine version of the laser warning system called NLWS for surface vessels and has numerous international successes with this product in both Europe and the Middle East.

 

Going forward, Saab is looking at new sensor technologies such as active and imaging infrared sensors, as well as partnering with other suppliers with the aim of enhancing technologies such as directed infrared countermeasures (DIRCM) systems.

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 13:50
Delivery of 400th Typhoon aircraft

 

Dec 4, 2013 ASDNews Source : BAE Systems PLC

 

The 400th Eurofighter Typhoon, the world’s leading swing role fighter jet, has been delivered to its worldwide customer base

 

The delivery

The German Air Force has today taken delivery of the 400th aircraft during special ceremony at Cassidian’s Military Air Systems Center in Manching, Southern Germany. It was built by the Eurofighter consortium, which includes us.

 

Demonstrating high operational effectiveness

In the past 10 years the global Eurofighter Typhoon fleet has demonstrated its high operational effectiveness in international missions and trainings and accumulated more than 210,000 flying hours. Several developments such as the Phase 1 Enhancement, the integration of the METEOR air-to-air missile, the new electronic radar (E-Scan) and additional weaponry increase the capabilities of the Eurofighter Typhoon and secure the future of this modern combat aircraft in the next decades.

 

In the hundreds

The delivery of the very first Eurofighter Typhoon to the Royal Air Force in the United Kingdom took place end of 2003. The 100th Eurofighter was delivered also to the Royal Air Force in September 2006. The 200th aircraft was handed over in November 2009 to the German Air Force. The 300th aircraft was delivered to the Spanish Air Force in November 2011.

 

In attendance

At the ceremony, the State Secretary of the German Ministry of Defence, Christian Schmidt, received the aircraft with the markings ‘31+06’. The event was witnessed by several high ranking representatives from politics and industry including: the Bavarian Minister for Economic Affairs, Media, Energy and Technology, Ilse Aigner; the Chief Executive Officer of Cassidian, Bernhard Gerwert, and representatives from the British, Spanish and Italian Eurofighter Partner companies.

 

A historic milestone

Alberto Gutierrez, Chief Executive Officer of Eurofighter Jagdflugzeug GmbH, said: “The delivery of the 400th Eurofighter Typhoon marks a historic milestone in Europe’s largest defence programme. Now we must focus much more strongly on export campaigns in order to win new contracts and new customers for this outstanding aircraft. Right now, especially in these difficult times in the defence industry, it is more important than ever that we stand up and be counted. That is what today is all about.”

 

A reliable backbone of many Air Forces

The General Manager of NATO Eurofighter and Tornado Management Agency  (NETMA), Jesus Pinillos, added: "Eurofighter Typhoon secures the airspace of six nations 24 hours a day, seven days a week even under extreme arctic weather conditions on the Falkland Islands. The aircraft has proven itself as a reliable backbone of the Air Forces in Germany, Italy, Spain, and in the UK as well as in Austria and Saudi Arabia. The reliability of the Eurofighter Typhoon in its global missions has surpassed expectations."

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 08:50
Saab receives German, Swedish contracts

 

LINKOPING, Sweden, Nov. 20 (UPI)

 

Sweden's Defense Materiel Administration has contracted Saab for upgrades and maintenance of its mobile airbase communications systems for remote deployments.

 

The contract is for three years with options for an additional four years. It carries an expected value of more than $22.6 million. The first task order under the award will be issued next year.

 

Saab said under the contract it will provide maintenance, change management and upgrades of communications platforms.

 

"By this order, [the] Swedish Defense Materiel Administration re-affirms their faith in our relationship and it is a testimony to our capability and performance in providing communication solutions in a competitive market," said Richard Price, head of Saab Security and Defense Solution's Critical System and Communication Solution business unit.

 

Additional details were not disclosed.

 

In other company news, Saab said it has received orders from Germany to supply defensive systems for the German Air Force's Tornado aircraft.

 

The equipment to be supplied, worth about $15 million, includes the BOZ-101 EC podded self-protection system, with the MAW-300 missile approach warning system.

 

Saab will also develop a new cockpit control unit for the defensive system's pod.

 

"These orders mark the first contract with Germany for Saab's MAW-300 missile approach warning system," said Micael Johansson, head of Saab's Electronic Defense System unit. "It is a breakthrough and a strong vote of confidence in Saab as an electronic warfare supplier.

 

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 07:50
Airbus A400M - Video von Bundeswehr

29 sept. 2011 Bundeswehr

Größere Reichweite und mehr Nutzlast kennzeichnen das neue Transportflugzeug der Bundeswehr, die Airbus-Maschine A400M. Unser Reporter hat den Produktionsprozess begleitet und er stellt die Neuerungen vor.

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 21:50
L'instructeur allemand du CFAA installé en place arrière

L'instructeur allemand du CFAA installé en place arrière

 

 

04/10/2013 armée de l'air

 

Mardi 1er octobre un vol symbolique a eu lieu au départ de Dijon vers l'Allemagne : le capitaine Christian Karotsch, instructeur allemand affecté au centre de formation à l’appui aérien (CFAA) de Nancy, a pu effectuer une mission de Close Air Support(CAS/appui aérien rapproché) en place arrière d'un Alphajet de l'escadron d’entraînement 2/2 « Côte d'Or » au-dessus du camp de Stetten (au sud de Stuttgart).

 

Cette mission fut un exemple de la coopération fructueuse entre nos deux nations puisque le CFAA est l'unique école pour les deux pays. Unité interarmées et internationale, le CFAA forme tous les Forward Air Controllers  (FAC/contrôleurs aériens avancés) aux standards OTAN à la mission de CAS. Le FAC est un combattant aéroterrestre polyvalent, démultiplicateur d'effets sur le champ de bataille.

 

Le capitaine Christian Karotsch prend place à bord de l'Alphajet

Le capitaine Christian Karotsch prend place à bord de l'Alphajet

 

Chargé de localiser les objectifs et les positions adverses, il conseille le commandement des troupes engagées au sol et assure le guidage terminal des aéronefs vers leurs objectifs. À l'aide de puissants moyens optroniques, il peut aussi guider les munitions de précision sur les points tenus par les combattants hostiles. Expert de la « juste frappe », il met en œuvre toute une panoplie de matériels sophistiqués et jouit d'une grande autonomie de manœuvre pour remplir sa mission.

 

Le chef d'état-major de la Luftwaffe assistait ce jour-là, dans l'enceinte même du camp, à la cérémonie de dissolution du centre de contrôle radar « Sweet Apple ». Il a ainsi pu apprécier le travail d'un FAC qui a guidé, au sol, un défilé aérien. En cette année de commémoration du cinquantenaire du traité de l'Élysée, chaque exercice ou entraînement en commun permet d'affermir un peu plus un partenariat dont la force et la pertinence ne se démentent pas.

 

Un exemple de la coopération fructueuse entre nos deux nations

Un exemple de la coopération fructueuse entre nos deux nations

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 15:50
A400M : Signature d’un partenariat de formation franco-allemand

Des mécaniciens de l'armée de l'air en formation sur A400M

 

03/10/2013 armée de l'air  - Economie et technologie

 

Lundi 30 septembre 2013, le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, et le général Karl Müllner, son homologue de la Luftwaffe, ont signé un partenariat franco-allemand relatif à la formation sur l’A400M Atlas.

 

L’un des objectifs majeurs du programme A400M est une amélioration de l’interopérabilité par une plus grande standardisation de l’exploitation de l’appareil entre les différents pays partenaires. Plusieurs groupes de travail internationaux se rencontrent régulièrement sous l’égide de l’European Air Transport Command (EATC) afin de définir des procédures opérationnelles et un cursus d’entraînement communs.

 

Sur le plan de la formation, la mutualisation des moyens est déjà une réalité. La signature de l’arrangement technique franco-allemand concernant la formation sur A400M des équipages et mécaniciens le 30 septembre 2013 entérine les conditions du partenariat unissant la France et l’Allemagne sur ce projet.

 

À terme, la formation des mécaniciens à la maintenance aéronautique sur A400M se fera sur la base aérienne de Wunstorf en Allemagne (à partir de l’été 2015), ainsi que la formation de type des équipages et leur entraînement sur des missions logistiques. La formation des équipages sur les missions tactiques sera réalisée au centre de formation A400M de la base aérienne d’Orléans (dès 2014 pour les stagiaires français et à compter de 2018 pour leurs collègues allemands).

A400M : Signature d’un partenariat de formation franco-allemand

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 16:50
La France et l’Allemagne s’associent sur la formation A400M

02.10.2013 Helen Chachaty journal-aviation.com

 

Le 30 septembre, à l’issue de la réception officielle de l’A400M sur la BA 123 d’Orléans-Bricy, le CEMAA, le général Denis Mercier et son homologue allemand le général Karl Müllner ont signé un accord de partenariat concernant la formation des équipages et des mécaniciens.

 

Ce partenariat prévoit qu’à partir de la mi-2015, les équipages effectueront leur formation de type et leur entraînement logistique sur la BA de Wunstorf, qui accueille depuis 1978 l’escadron de transport 62 de la Luftwaffe. L’entraînement tactique s’effectuera ensuite au centre de formation A400M de la BA 123 d’Orléans. « Nous posons les bases d’un premier partenariat et nous verrons par la suite quel pays souhaitera nous rejoindre » a déclaré le général Müllner, rejoint en ce sens par le général Mercier.

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:55
Le premier A400M baptisé à Séville et Orléans le 30 septembre

23.09.2013 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense globale

 

La cérémonie officielle d'accueil du nouvel avion de transport militaire A400M Atlas au sein de l'armée de l'air française se déroulera le lundi 30 septembre sur la base aérienne 123 d'Orléans-Bricy.

 

Un peu plus tôt ce même jour, la cérémonie pour la livraison des premiers A400M se sera déroulée à l'usine d'Airbus Military à Séville. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, fera d'ailleurs le voyage de Séville à Orléans à son bord...

 

L'arrivée de l'avion stratégique et tactique multi-rôles dans les forces aériennes françaises est l'aboutissement de l'un des plus grands programmes de défense en Europe (sept pays partenaires). L'un des plus coûteux aussi avec des surcoûts de plus de 7 milliards, 10 % du coût total...

 

La France a commandé 50 exemplaires (trois en 2013) pour un budget de 8,7 milliards d'euros. Il reste à observer le décalage précis des livraisons dans la prochaine Loi de programmation militaire 2014-2019. L'objectif est de quinze avions livrés en 2019.

 

Le premier A400M Atlas, arrivé réellement sur la base du Loiret en juin, se nommera " Ville d'Orléans " (comme on avait pu le lire ici). La DGA ne l'a réceptionné officiellement que le 1er août, avec trois ans de retard donc... Le programme A400M a connu des retards techniques moteurs. Il touche enfin au but.

 

A l'occasion de cette cérémonie sur la base 123, le général Denis Mercier, chef d'état-major de l'armée de l'air, et le général Karl Müllner, son homologue de la Luftwaffe, signeront un partenariat franco-allemand de formation A400Mson h

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 14:50
A400M defensive flares test - photo Airbus Military

A400M defensive flares test - photo Airbus Military

July 22, 2013 By Gerald Traufetter - spiegel.de

 

German Defense Minister Thomas de Maizière, in trouble over the costly cancellation of the Euro Hawk drone, faces a potentially even greater problem. Certification for the A400M military transport plane is behind schedule and plagued by legal pitfalls.

 

The image was truly emblematic: A huge, heavy transport plane painted in camouflage gray stood unable to move, the wheels of its landing gear sunk up to the axles in the soft sand of eastern Germany's Lausitz region.

 

Although the incident occurred more than a year ago, few people heard about the pilot mishap that stranded the A400M Atlas aircraft. That is, apart from the manufacturer -- Airbus Military -- the German armed forces, and the six European air forces that had put in orders for the massive four-engine turboprop plane.

 

The aircraft, which was designed for a maximum starting weight of 141 metric tonnes, was undergoing tests on the grass runway of Cottbus-Drewitz Airport. The test landing had gone without a hitch, but when roll and braking tests were conducted, the heavy prototype suddenly slid, and its left undercarriage ploughed into the ground.

 

The image of the stricken colossus could be symbolic of the fate of German military procurement at the present time -- and yet the aircraft is part of a prestigious European project, with orders for 170 planes worth a combined €25 billion ($32.9 billion). Last year crews spent hours using shovels and heavy lifting gear to free the plane from the sandy ground. But now a different and far more serious problem threatens to keep it grounded: The German armed forces, the Bundeswehr, can't meet the legal requirements for getting military certification for the A400M.

 

Read MORE

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 18:35
EADS: 15.000 heures de vol en Afghanistan pour Heron 1

22/07/2013 (CercleFinance.com)

 

EADS annonce que début juillet, le système de drone Heron 1 a dépassé la barre des 15.000 heures de vol en mission.

 

Les trois systèmes exploités pour le compte de l'armée de l'Air allemande par Cassidian Airborne Solutions, une filiale de Cassidian, sont stationnés à Mazār-é Charīf, une ville du nord de l'Afghanistan.

 

Sur place, une équipe expérimentée composée d'ingénieurs, pilotes et spécialistes de drones se charge de leur entretien.

 

Les capteurs du drone de reconnaissance Heron 1 fournissent en continu de précieuses informations pour la préparation et l'exécution d'opérations militaires.

 

La liaison de données satellites intégrée permet à la Bundeswehr et ses partenaires de l'OTAN de surveiller toute la moitié nord de l'Afghanistan qui, avec plus de 300.000 km², affiche une superficie comparable à celle de l'Allemagne.

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:50
Berlin prévoit une décision début 2014 sur l'Eurofighter

08/07 LesEchos.fr (Reuters)

 

L'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et la Grande-Bretagne prendront sans doute début 2014 une décision sur la dernière tranche de leur commande de chasseurs Eurofighter, a déclaré lundi un porte-parole du ministère de la Défense après avoir confirmé que le coût de l'appareil avait augmenté.

 

L'Allemagne a pour l'instant pris livraison de 101 exemplaires de l'avion de combat et prévoit de porter sa flotte à 108 unités d'ici la fin de l'année, sur un total de 143 commandés.

 

Une éventuelle dernière tranche n'est soumise à aucune obligation contractuelle.

 

"Nous discutons évidemment avec nos partenaires mais nous n'avons pas encore pris de décision. Les discussions vont continuer dans le courant de cette année et je pense que d'ici le début de l'an prochain, nous serons en mesure de prendre une décision", a dit le porte-parole.

Partager cet article

Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 21:50
Eine Ära geht zu Ende (Quelle Mediendatenbank der Bundeswehr)

Eine Ära geht zu Ende (Quelle Mediendatenbank der Bundeswehr)

28.06.2013 Helen Chachaty & Romain Guillot - journal-aviation.com

 

L’escadron de chasse Jagdgeschwader 71 « Richthofen » de la Luftwaffe, basé à Wittmund, va se séparer ce weekend de ses derniers F-4F Phantom II. Les avions seront remplacés par des Eurofighter.

Sonderlackierung  der Phantom photo Luftwaffe   -Stefan Petersen

Sonderlackierung der Phantom photo Luftwaffe -Stefan Petersen

Les F-4F Phantom II de McDonnell Douglas ont précisément été introduits au JG 71 en mars 1974. Au total, l’Allemagne a reçu 174 appareils, déployés par quatre escadrons. Quatre-vingt huit RF-4E ont également été produits pour les missions de reconnaissance, mis en œuvre par deux escadrons.

 

Les Phantom II allemands, qui opéraient au départ sous les couleurs de la RFA, assuraient le tout premier rempart face à la menace aérienne du Pacte de Varsovie à la fin des années 70.

Generationsflug, Tornado, Phantom und Eurofighter (Quelle Luftwaffe Jürgen Schönhöfer)

Generationsflug, Tornado, Phantom und Eurofighter (Quelle Luftwaffe Jürgen Schönhöfer)

Le retrait progressif des Phantom II a eu lieu à partir de 2002, avec l’introduction de l’Eurofighter dans les forces aériennes allemandes.

 

Produit à plus de 5000 exemplaires depuis le début des années 60, le célèbre biréacteur supersonique multirôle est encore en service en Corée du Sud, en Egypte, en Grèce, en Turquie, en Iran et au Japon.

Partager cet article

Repost0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 15:50
German air force to bid 'Pharewell' to last F-4Fs

26 Jun 2013 by Craig Hoyle –FG

 

London - Germany will retire its last operational McDonnell Douglas F-4F Phantom IIs on 29 June, with the veteran type's duties having been assumed by Eurofighter units.

 

After almost 40 years of service, the final interceptors will be retired during a decommissioning event to be staged at the Luftwaffe's Wittmund air base.

 

The final German examples are operated by the air force's JG 71 "Richthofen" squadron, which was also the first to begin flying the type, in March 1974. Delivered in 1973, its first F-4F, 37+01, received a special livery for the occasion.

 

A total of 263 Phantoms were acquired by Germany, the air force says, including 88 in the RF-4E reconnaissance configuration, from 1971.

 

Flightglobal's MiliCAS database shows Germany's retirement of the Phantom will reduce the global frontline fleet of the type to 431 aircraft, operated by the air forces of Egypt, Greece, Iran, Japan, South Korea and Turkey. The US Air Force also has more than 150 examples, which have been adapted for use as QF-4 aerial targets.

Partager cet article

Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 20:50
Casex, un FAC français

Casex, un FAC français

27/05/2013 Aspirant Laëtitia Rose, base aérienne 102 de Dijon  - Armée de l'air

 

Du 13 mai et au 7 juin 2013, 18 stagiaires français et allemands participent à l’exercice Casex. De Nancy à Baumholder en Allemagne, ces apprentis «contrôleurs aériens avancés» se perfectionnent aux techniques du guidage aérien.

 

“Kite 87, this is Cornac 80, how do you read me?” “Cornac 80, this is Kite 87, I read you 5!” Voici les premiers échanges radios réalisés entre un FAC français (Forward Air Controller – contrôleur aérien avancé) et un pilote de Learjet allemand, au dessus de Champlitte (Haute-Saône), lors de l’entraînement commun de stagiaires français et allemands.

 

Positionnés en haut d’une colline, les stagiaires scrutent l’horizon. Ils connaissent parfaitement les points stratégiques qui les entourent, ce qui leur permet, le moment venu, de guider les avions et de désigner aisément les cibles à atteindre.

Le CFAA forme les FAC français et allemands

Le CFAA forme les FAC français et allemands

De la théorie à la pratique

 

Trois tentes de campagnes sont installées entre les champs de colza, les vignes et la forêt. Sous l’une d’elles, des stagiaires en tenue de combat s’affairent à la préparation de leur mission. Les cartes topographiques et les recopies vidéos transmises par le Pod de l’avion sous les yeux. Chacun doit trouver le moyen le plus efficace pour guider l’appareil vers sa cible tout en évitant les «forces amies». Pour cela, ils appliquent les enseignements théoriques acquis pendant deux semaines de cours académiques et une semaine de simulation à Nancy. Sous une autre tente se situe le centre des opérations où les guidages sont programmés, la dernière tente faisant office d’espace de «repos».

Un Learjet allemand

Un Learjet allemand

Une formation progressive

 

Au tour d’un stagiaire allemand de se mettre en position. Sous les yeux attentifs de son instructeur, il établit le contact radio avec le Learjet. Le Talk On peut commencer… Le stagiaire guide l’avion en choisissant des points facilement repérables depuis le cockpit de l’avion. En quelques instants, l’avion positionne son viseur, attendant les ordres de l’apprenti FAC pour réaliser un Show of Force (démonstration de force destinée à intimider l’ennemi) ou même un tir simulé.

 

Après deux premières semaines, dites de Basic Training Course, suivent deux semaines appelées Advanced Training Course. Réalisées en Allemagne, elles mettent les stagiaires dans un environnement stressant simulant des combats. L’ultime journée de cette formation est consacrée à la remise des brevets FAC. La cérémonie clôturant cette session se déroulera sur la base de Baumholder, en Allemagne.

Casex, entraînement des forces à l’appui aérien

Le CFAA est une unité interarmées, franco-allemande, certifiée par l’Otan. Stationnée sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, cette unité est responsable de la formation des militaires français et allemands spécialisés dans le Close Air Support (CAS – appui aérien rapproché). Ce domaine impose une coordination maximale entre les moyens aériens (avions de combat, drones, hélicoptères, etc.), les moyens terrestres (artillerie, troupes de manœuvre, forces spéciales, etc.) ou navals (troupes amphibies, moyens de débarquement, artillerie navale, etc.). Domaine tactique et technique (mise en œuvre d’équipements de communication, de localisation et d’aide à la décision), le CAS a pour but d’appuyer la manœuvre interarmées par la puissance de feu incomparable et la flexibilité inhérente de l’arme aérienne. Le FAC assure au plus près des zones de combats, cette synchronisation entre les acteurs déployés au sol et dans les airs.

Partager cet article

Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 08:00

Partager cet article

Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 12:30

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories