Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 12:35
Philippines: China Waits For The Americans To Come And Go

 

October 26, 2015: Strategy Page

 

The Philippines and its closest neighbors are slowly losing control of their offshore waters to increasingly aggressive Chinese claims. The Philippines faces losing control of 80 percent of its waters in the West Philippine Sea while Malaysia loses 80 percent of its coastal waters off Sabah and Sarawak. Vietnam loses half its coastal waters while Brunei loses 90 percent. Even Indonesia loses 30 percent of its coastal waters facing the South China Sea. These losses include several known offshore oil and natural gas fields and a number of areas that have not been explored yet plus lucrative fishing grounds and control over vital shipping routes. China is going all this by ignoring the 1994 Law of the Sea treaty (as well as at least two other similar treaties. The widely adopted (including by China) 1994 agreement recognizes the waters 22 kilometers from land “national territory” and under the jurisdiction of the nation controlling the nearest land. That means ships cannot enter these "territorial waters" without permission. More importantly the waters 360 kilometers from land are considered the Exclusive Economic Zone (EEZ) of the nation controlling the nearest land. The EEZ owner can control who fishes there and extracts natural resources (mostly oil and gas) from the ocean floor. But the EEZ owner cannot prohibit free passage or the laying of pipelines and communications cables. While this agreement eliminated or reduced many of the existing or potential disputes it did not completely deal with all of them. Thus some nations keep violating the agreements, usually because they feel their claims supersede the international agreements. China is the most frequent offender. For example China claims that American electronic monitoring ships are conducting illegal espionage while in the Chinese EEZ. But the 1994 treaty says nothing about such matters. China is simply doing what China has been doing for centuries, trying to impose its will on neighbors, or anyone venturing into what China considers areas that should be under its control. China is not alone, but because China is pushing the limits of how the 1994 law can be interpreted (or misinterpreted) other nations with similar opportunities to lay claim to crucial chunks of the seascape are ready to emulate China if some of the more aggressive Chinese ploys actually work. This is one reason why China faces strong opposition from nations worldwide.

 

Thus while the United States recently announced that it will send warships and military aircraft through areas of the South China Sea that China openly claims as “sovereign Chinese territory” that does not seem to be stopping the Chinese from harassing Filipino ships and fishing boats in disputed (but legally Filipino according to the treaty) waters. This time the United States has said it will move within 22 kilometers of newly established Chinese bases in the South China Sea. China insists that these islands (some of them artificial and recently built) are “sovereign Chinese territory” but the rest of the world disagrees and China will, at the very least, be embarrassed by this American show of force. China will back off when the United States (or even Japan or Taiwan) move through disputed waters with warships but will continue to go after unarmed “intruders”. The Philippines and its neighbors need an ally who is willing and able to stick around and get China to back off. So far, such an ally has not appeared.

 

The Moslem separatist group MILF is working on implementing its recently signed peace deal for the largely Moslem areas in the south. There is a problem down there in that a sizable minority of southern Moslems (ten percent or more) want to hold out, and keep fighting, to establish a separate Moslem state in the south. MILF leaders know this is impossible because a majority of the people in the south are opposed. That includes a majority of the Moslems and the nearly all the non-Moslems in the south. Moslems are only eight percent of all Filipinos, and an even smaller proportion of the economic activity. MILF wanted control of more of the economy, which meant control of "ancestral Moslem areas" in the south that are now populated by Christians. The Christian majority refused to allow domination by Moslems in a larger and more autonomous Moslem south. MILF settled for a smaller autonomous area that had a Moslem majority. This issue is still a big deal for many Moslems and could still turn into an armed rebellion against MILF and the collapse of the plan for an autonomous Moslem area in the south.  So far MILF has kept things under control. In part this is because of the thousands of soldiers and marines in Basilan taking care of the only large group of Islamic terrorists (Abu Sayyaf) in the country. These guys have not expanded much mainly because they are basically bandits with a veneer of Islamic radicalism. Abu Sayyaf is mostly about the money but they will cooperate with real Islamic terrorists as it suits them.

 

October 25, 2015: In the south (Basilan) a clash between an army patrol and about 40 Abu Sayyaf gunmen left three Islamic terrorists dead and four soldiers wounded.

 

October 21, 2015: In the south (Basilan and Sulu) two clashes with Abu Sayyaf gunmen left a soldier dead and a civilian wounded. Both clashes involved the Islamic terrorists attacking soldiers working on development projects.

 

October 20, 2015: In the south (Tawi-Tawi province) Abu Sayyaf released a mining company manager they kidnapped in 2014. It is a believed that a ransom of over $20,000 was paid.

 

October 19, 2015: In the south (Agusan del Sur) NPA gunmen murdered another mayor, along with his adult son. This killing is part of an NPA campaign to go after former NPA members who go on to become local leaders and organize defense (against the NPA) militias. The NPA is losing a lot of popular support and seeking to regain it any way it can.

 

October 16, 2015: In the south (Batangas province) NPA gunmen ambushed two off-duty soldiers and killed them. This was believed to be in retaliation for NPA losses on the 14th.

 

October 14, 2015: In the south (Batangas province) NPA gunmen clashed with troops and five rebels were killed. Two nearby civilians were wounded. Troops recovered four rifles.

 

October 10, 2015: China declared operational newly built lighthouses on two reefs in the South China Sea. According to China these lighthouses (not really needed in the GPS age) strengthen their claims on the surrounding waters.

 

October 5, 2015: In the south (Sulu) marines found and disabled an Aby Sayyaf bomb near one of their checkpoints.

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 11:35
Thales announces order for ForceSHIELD Integrated Air Defence system and STARStreak missiles for Malaysian Armed Forces

 

September 15, 2015 thalesgroup.com

 

Thales announced today at DSEI that it has signed a contract with Global Komited, a company within The Weststar Group, to supply the Malaysian Armed Forces with ForceSHIELD, the Thales integrated Advanced Air Defence system.

 

In addition to the STARStreak missiles, the system comprises CONTROLMaster 200 radar and weapon coordination systems, RAPIDRanger and RAPIDRover mobile weapon systems and the Next Generation Lightweight Multiple Launcher, as well as associated communications.

 

The STARStreak missiles and launcher systems are manufactured in Thales’s facility in Belfast and the CONTROLMaster by Thales in France. This significant purchase by the Malaysian Armed Forces will increase jobs in Belfast and develop high value added jobs and skills set in Malaysia through a programme of technology transfer.

 

The purchase of ForceSHIELD will enable the Malaysian Armed Forces to replace and enhance the previously commissioned Thales STARBurst missile system, which has been in service since the mid 1990’s.

 

The STARStreak missile utilises the proven principle of ‘high velocity’ to defeat threats with short unmasking times.  The three-dart configuration maximises lethality and the highly accurate laser beam riding guidance enables engagement of small signature targets.

 

Victor Chavez, CEO of Thales UK, says: “I am delighted that another country has decided to buy ForceSHIELD.  This latest-generation sensors to effectors solution will give Malaysia a world class, cutting edge capability.  Increasing our export sales is a key part of Thales’ growth strategy and today’s news marks another milestone.”

 

    "I am delighted that Westar and Thales have agreed to work together to supply the STARStreak missile system to the Malaysian Armed Forces. This is an excellent example of companies sharing technology to support the ongoing modernisation of the country’s Armed Forces. I very much value our Defence relationship with Malaysia and look forward to working with their government and Armed Forces as part of our enduring Defence cooperation."

    Philip Dunne, Minister of State for Defence Procurement

Repost 0
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 07:55
Rafale, BPC : les raisons d'un voyage raté de Le Drian en Malaisie et en Inde

La signature du contrat Rafale attendra encore quelques semaines en Inde - photo Dassault Aviation

 

01/09/2015 Par Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le déplacement en Malaisie et en Inde du ministre de la Défense n'a pas été à la hauteur des espérances initiales de la France. Le crochet express vers New Delhi a même été annulé.


 

D'habitude si discret, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a-t-il pour une fois été imprudent lors de son déplacement en Malaisie, puis en Inde? Si personne ne lui en voudra en raison de ses nombreux succès diplomatico-commerciaux durant ces deux dernières années, il est probable qu'on ne l'y reprendra pas à deux fois avant de partir avec une imposante délégation parlementaire et industrielle dans le but d'assister à une incertaine signature d'un contrat Rafale en Inde...

D'ailleurs, le crochet vers New Delhi a été annulé, selon des sources concordantes, les négociations n'étant pas encore achevées pour organiser une telle cérémonie. Toute la délégation rentre donc à Paris mardi soir. "Il a espéré jusqu'au dernier moment que les négociations s'achèvent mais cela n'a pas été possible", explique-t-on à Paris. D'autant que la légendaire administration indienne, qui a été très (trop?) surprise par l'initiative du Premier ministre Narendra Modi, d'acheter 36 Rafale sur étagère en avril dernier à Paris, a tout fait pour ralentir le processus, semble-t-il.

 

Kuala Lumpur a fait le minimum syndical

En Malaisie, les résultats escomptés n'ont pas été également à la hauteur des espoirs du ministre. Mais, là aussi, "il n'y avait pas l'alignement parfait des planètes", selon un très bon observateur de la Malaisie, pour aller beaucoup loin que ce que Kuala Lumpur a pu dire sur le Rafale. "Il est trop tôt pour annoncer quoi que ce soit à ce sujet" a d'ailleurs estimé mardi Hishamuddin Hussein lors d'une conférence de presse commune avec Jean-Yves Le Drian à Kuala Lumpur.

Pourquoi une telle frilosité? Parce que les manifestations de ces derniers jours, qui ont encore rassemblé dimanche à Kuala Lumpur plusieurs milliers de personnes, fragilisent le pouvoir actuel. Cet environnement favorise "le report d'une telle décision", souligne-t-on à La Tribune. Du coup, le ministre de la Défense malaisien s'en est tenu au strict minimum. La Malaisie est en train d'étudier la proposition de fourniture de 18 Rafale de Dassault Aviation mais la décision dépendra du prix de l'avion, a notamment déclaré Hishamuddin Hussein, qui a assuré qu'il n'avait pas discuté avec Jean-Yves Le Drian des navires porte-hélicoptères de type Mistral.

 

Le Rafale favori de la compétition malaisienne

Le Rafale a les faveurs de l'armée de l'air malaisienne, qui souhaite renouveler sa flotte d'avions de combat composée de MiG-29 de fabrication russe, selon plusieurs observateurs. Trois autres appareils sont en compétition : outre le Rafale, le F/A-18 de l'américain Boeing, le Gripen du suédois Saab et l'Eurofighter Typhoon, produit par un consortium associant Airbus Group, l'italien Finmeccanica et BAE Systems.

Jean-Yves Le Drian a confirmé la remise d'une proposition française dans le cadre de l'appel d'offres portant sur l'acquisition de 18 avions de combat. Une proposition technique et technologique jugée excellente tout comme l'accompagnement politique, par les observateurs. "Tout cela fait partie d'un tout, c'est une proposition que nous étudions et j'ai été très clair avec les Malaisiens sur le fait que c'était une question de budget", a précisé le ministre français. Et donc le ministre a estimé que les autorités malaisiennes devraient déterminer notamment si une telle acquisition était "abordable".

"Nous avons remis une offre complète sur l'interrogation posée par les autorités malaisiennes sur leur aviation de chasse, et c'est cette offre-là qui va être étudiée maintenant de manière attentive par les autorités", a expliqué Jean-Yves Le Drian

 

La Malaisie, un partenaire stratégique important

Une décision malaisienne est attendue avant la fin de l'année. Mais des experts du secteur aéronautique ont prévenu que les difficultés budgétaires liées à la chute des prix du pétrole et des matières premières pourraient retarder le processus. Hishamuddin Hussein a d'ailleurs confirmé les actuelles difficultés économique de la Malaisie. Il a estimé qu'avant d'acheter de nouveaux avions de combat comme le Rafale, la Malaisie devrait prendre en compte les "contraintes économiques" à un moment où le pays est confronté à un ralentissement de son économie et à la forte dépréciation de sa devise par rapport au dollar.

Au cours d'entretiens avec la délégation malaisienne, Jean-Yves Le Drian a également indiqué que le Rafale avait été l'un des sujets de discussion parmi d'autres, dans le cadre de la "large coopération" avec ce pays, un partenaire stratégique de la France en Asie du Sud-Est. Les relations entre les deux pays portent sur "beaucoup d'autres sujets", a-t-il souligné, citant "les sous-marins, les corvettes, les avions".

Un voyage finalement raté... D'où son irritation face aux médias qui ont évoqué la possible signature du Rafale avant son départ pour la Malaisie."J'ai en ce moment une grosse difficulté personnelle. Dès que je me déplace, il y a quelqu'un qui dit "il va signer un Rafale". Il m'arrive de me déplacer pour autre chose", a-t-il maugréé au cours d'une conférence de presse à Kuala Lumpur.

Repost 0
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 16:45
Un avion CASA des FAZSOI à la recherche des débris du vol MH370

 

07/08/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 7 août 2015, un avion CASA de l’armée de l’Air stationné sur l’île de La réunion a effectué une première mission de recherche d’éventuels débris en mer pouvant provenir de l’avion de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014 (vol MH 370).

 

A la demande du préfet de La Réunion, le commandement supérieur des forces armées de la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) a déployé un avion CASA pour effectuer un premier vol de recherche en mer.

 

Réalisé à l’Est de l’île de La Réunion par le détachement air 181 (armée de l’Air), ce vol a mobilisé 10 observateurs en plus de l’équipage de l’aéronef et a duré 4 heures.

 

D’autres vols seront réalisés dans les jours à venir, en coordination avec la préfecture.

 

Dans le cadre de la modernisation des matériels équipant les armées, les FAZSOI viennent tout juste d’être dotées de 2 avions CASA CN 235 en remplacement d’un Transall C 160. Ces avions permettent d’assurer plusieurs types de missions : projection de forces, évacuation sanitaire, recherche en mer, transport de personnes, ravitaillement des îles françaises (Eparses, Glorieuse).

 

Les FAZSOI peuvent être amenées à intervenir, en soutien des services de l’Etat, pour porter secours et/ou assistance à la population, ou pour tout autre situation nécessitant l’intervention des moyens militaires. En tant que force de souveraineté, elles ont pour principales missions de protéger les intérêts et les ressortissants français sur ces territoires éloignés et de contribuer à garantir la sécurité sur le théâtre de l’océan Indien. Elles assurent également des missions spécifiques liées à leur environnement : sécurisation des voies de navigation, lutte contre la piraterie, contre les trafics humains et la pêche illégale notamment.

Un avion CASA des FAZSOI à la recherche des débris du vol MH370Un avion CASA des FAZSOI à la recherche des débris du vol MH370
Un avion CASA des FAZSOI à la recherche des débris du vol MH370
Repost 0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 12:56
photo Dassault Aviation

photo Dassault Aviation

 

28/07/15 bourse.lesechos.fr (Reuters)

 

La France compte engranger deux autres contrats à l'export pour le Rafale d'ici le début de l'année prochaine, en plus de la commande en cours de négociation avec l'Inde, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

 

La commande annoncée début avril par l'Inde, qui porte sur 36 unités de l'avion de combat de Dassault Aviation, devrait être assortie d'une option, a-t-on également déclaré de même source.

 

"Il devrait y avoir deux autres contrats à l'export pour le Rafale d'ici le début de l'année prochaine, en plus de l'Inde", a dit cette source. "Les discussions les plus avancées sont avec la Malaisie et les Emirats arabes unis".

 

Dassault Aviation n'a pas souhaité faire de commentaire.

 

La France discute de la vente de 16 Rafale avec la Malaisie, qui s'intéresse aussi au F18 de Boeing, au Gripen du suédois Saab et à l'Eurofighter, produit en coentreprise entre Airbus, Finmeccanica et BAE Systems.

 

Les discussions se poursuivent avec les Emirats arabes unis pour une transaction qui pourrait concerner jusqu'à 60 avions pour remplacer autant de Mirage 2000 de l'avionneur français.

 

Dassault Aviation a signé deux premiers contrats de 24 Rafale chacun cette année, le premier avec l'Egypte en février et le second avec le Qatar en mai.

 

L'Inde a annoncé de son côté début avril son intention d'acquérir 36 Rafale, en lieu et place d'un précédent contrat de 126 avions, dont 108 construits en Inde, issu d'un appel d'offres remporté par Dassault en janvier 2012.

 

Le PDG de l'avionneur Eric Trappier a réaffirmé en juillet qu'il attendait dans les prochains mois la signature du contrat de 36 Rafale avec l'Inde, qu'il considère comme une "première" tranche.

 

Dassault Aviation, qui a livré le 20 juillet à l'Egypte ses trois premiers Rafale jamais exportés, a décidé d'augmenter sa cadence de production, qui pourrait tripler à partir de 2018, afin de faire face à de nouvelles commandes hors de France.

 

L'avionneur tricolore a présenté le Rafale à l'Indonésie, qui aurait aussi examiné l'Eurofighter et le Gripen, ainsi que le Sukhoi Su-35 russe et le F-16 de Lockheed Martin.

 

Le Rafale a également été présenté au Koweït, mais ce dernier devrait annoncer prochainement une commande de 28 F-18 à Boeing pour plus de trois milliards de dollars, avait déclaré en mai à Reuters une autre source. (Cyril Altmeyer, avec Tim Hepher, édité par Marc Joanny)

Repost 0
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 11:35
photo US Navy

photo US Navy


10 mai 2015 by US Navy

 

SOUTH CHINA SEA (May 10, 2015) USS Carl Vinson (CVN 70), USS Gridley (DDG 101) and KD Lekir (FSG 26) participate in a PASSEX exercise, aimed at developing and expanding bi-lateral exercises with the Malaysian Royal Navy. Carl Vinson Strike group is deployed to the 7th Fleet area of operation supporting security and stability in the Indo-Asia-Pacific region. (U.S. Navy video by Mass Communication Specialist 2nd Class Samuel LeCain/Released)

Repost 0
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 11:35
LIMA 2015

 

13/04/2015 by SITTA

 

La 13ème édition du salon « Langkawi International Maritime & Aerospace Exhibition » (LIMA 2015) consacré à l’aéronautique et la marine s’est déroulée au centre international des expositions de « Mahsuri » à Langkawi du 17 au 21 mars 2015. Avec une participation de 500 sociétés de 36 pays différents, la 13ème édition bisannuelle a attiré plus de 38 000 visiteurs et réaffirmé sa position importante dans les domaines de la défense maritime et aéronautique dans la région asiatique. Le point fort de cet événement a été la présence du premier avion de transport A400 M livré à la Royal Malaysian Air Force par la société Airbus et qui viendra renforcer sa flotte de C-130.

 

LIMA 2015 est une opportunité pour les constructeurs de présenter les programmes de développement de leurs appareils en service dans de nombreux pays. Ce sont 49 aéronefs qui ont été présentés en statique et certains en dynamique par les sociétés Dassault (Rafale), Lockheed-Martin (F-16CJ), et Soukhoi (SU-30 MKM).

Dans le domaine de la défense navale, 19 grands navires de guerre du Pakistan, de l’inde, des Etats-Unis, de Singapour, de la Russie et de l’Australie étaient présents à Langkawi.

Le pavillon francais était representé par le Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) et des sociétés DCNS, Thalès et Safran qui ont proposé une grande variété de produits de haute technologie et fait preuve de dynamisme tout au long de la manifestation.

Le salon a été inauguré par le ministre malaisien de la défense, Monsieur Datuk Seri Hishammuddin Tun Hussein, en présence de hautes autorités civiles et militaires, tant malaisiennes qu’étrangères.

Parmi les nombreux matériels présentés par les industriels, figuraient :

-      La corvette Gowind de société malaisienne BOUSTEAD ;

-      La munition petit calibre de la société malaisienne SME ;

-      La frégate type 26 de la société anglaise BAE System ;

-      L’optique DCL-120 de la société coréenne DI OPTICAL ;

-      La lunette de visée diurne SW-1424 de la société coréenne de la société coréenne FOCUS OPTECH ;

-      Le drone terrestre Scobot-200 de la société coréenne FOOSUNG FIRSTEC ;

-      Le Radar mobile MSR et boule optronique CATS de la société turque ASELSAN ;

-      Le Radar SAR de la société japonaise MITSUBISHI ELECTRIC ;

-      Le Mégaphone MASS CS-424 de la société italienne SITEPITALIA.

Rendez-vous est d’ores et déjà fixé en 2017 pour la 14ème édition du salon LIMA.

 

Revue navale

La treizième édition du salon LIMA a accueilli une quarantaine de bâtiments de guerre au mouillage au Resorts World Langkawi. La revue navale fut l’occasion de découvrir de nombreuses unités en service dans les marines asiatiques, dont la nouvelle corvette indienne Kamorta, la frégate coréenne Dae Jo Young ou le patrouilleur Darulehsan du Sultanat de Bruneï. On notera la présence à quai de la frégate Jebatet du sous-marin Tunku Abdul Rahman, qui font la fierté de la marine malaisienne, ainsi que de trois navires de la marine russe : le destroyer Panteleyev, le ravitailleur Pechenega et le remorqueur SB-522.

Frégate Jebat(Malaisie).

Patrouilleur Darulehsan(Sultanat de Bruneï)

 

Meeting aérien

La principale attraction du meeting aérien fut la présentation du nouvel avion de transport A-400M moins d’une semaine après sa mise en service au sein de l’Armée de l’air malaisienne. Les quatre avions commandés vont considérablement augmenter ses capacités de transport.

A-400M (Malaisie)

Malgré un accident la veille du salon, les démonstrations aériennes ont attiré un large public avec la patrouille acrobatique chinoise. Composée uniquement de pilotes féminins, cette formation sur avions de chasse J-10 s’est produite pour la première fois hors de ses frontières.

Patrouille acrobatique chinoise sur J-10.

Pour conquérir le marché malaisien, le Rafale de la société française Dassault a effectué des prestations spectaculaires qui ont ravi tous les spectateurs. Les pilotes ont démontré toutes les capacités de manœuvrabilité de cet avion polyvalent avec un enchainement rapide de tonneaux et de vrilles serrées.

 

Parmi les nombreux matériels présentés dans le centre d’exposition du MIEC, l’équipe du SITTA s’est notamment attardée sur les points suivants :

 

BOUSTEAD HEAVY INDUSTRIES & DCNS 

 Associées dans une joint venture pour la maintenance des deux sous-marins Scorpene malaisiens, Boustead Heavy Industries et DCNS vont à nouveau collaborer pour la production de six corvettes Gowind. Ces navires bien armés (canon de 57 mm Bofors MK-3, 2 canons de 30 mm, missiles sol-air et antinavires) entreront au service actif dans la marine royale malaisienne à partir de 2025. Leurs missions seront en premier lieu la protection des approches maritimes et la lutte contre la piraterie et les trafics. Les Gowind, dénommés LCS pour Littoral Combat Ship, seront construites en Malaisie.

Maquette de la future frégate LCS

 

SME ORDNANCE 

 La munition MK 262 Mod 1 était la nouveauté du stand de SME Ordnance. Sa portée efficace est supérieure à 700 mètres. Elle possède un pouvoir d’arrêt amélioré, une meilleure précision et une capacité de pénétration plus importante. Chambrée en 5,56 x 45, elle atteint la vitesse de 853 m/s. 

 

BAE SYSTEMS 

 La firme britannique BAE Systems a présenté une grande variété de matériels dont une maquette du projet de frégate Type 26. La Royal Navy en a commandé 13, en remplacement de ses 13 unités de la classe Duke. Huit bâtiments seront à vocation anti-sous-marine et cinq seront multi-missions. Le premier exemplaire doit être livré en 2022. BAE Systems espère que les résultats des prochaines élections en Grande-Bretagne n’auront pas de conséquence sur ce contrat. Ils seront dotés de lanceurs verticaux MK-41 et de canons multitubes Phalanx. Toutes les frégates seront équipées d’un sonar de coque et seules celles spécialisées dans la détection de sous-marin auront un sonar à immersion variable.

Maquette de la frégate Type 26.

 

DI OPTICAL CO LTD (Corée du sud)

 Cet exposant sud-coréen présentait une large gamme d’optiques pour armes de petit calibre. Le DCL120, monté sur une mitrailleuse, a focalisé notre attention. Cette lunette de visée a cinq distances présélectionnées : 200 / 400 / 600 / 800 / 1200 mètres. Elle est alimentée soit par des batteries lithium-ion (1000 heures d’autonomie) soit par une source externe. Elle pèse 3 kg et ses dimensions sont :

Longueur : 330 mm

Largeur : 180 mm

Hauteur : 150 mm

Elle est compatible avec les mitrailleuses en calibre 12,7 mm en service dans les pays de l’OTAN (armes collectives pour l’infanterie, armes en sabord d’hélicoptères ou montées sur véhicule blindé).

Optique DCL120.

 

FOCUS OPTECH

FOCUS OPTECH était la deuxième société sud-coréenne spécialisée dans les optiques de visée pour les armements de petits calibres. La nouveauté était la lunette de visée diurne SW-1424 possède un grossissement de x 1 à x 4. Elle pèse 530 grammes et se monte sur des fusils de précision pour des tirs à courtes et moyennes distance. Sa longueur de 295 mm et son diamètre de 30 mm la rende très compacte. La qualité optique semble très bonne et devrait permettre à FOCUS OPTECH de remporter des marchés à l’exportation.

Lunette de visée SW-1424.

 

FOOSUNG FIRSTEC CO LTD

 Pour conquérir de nouveaux marchés en Asie du sud-est, FOOSUNG FIRSTEC, société sud-coréenne spécialisée dans les drones, a exposé une grande variété de systèmes. Le Scobot-200, un drone terrestre conçu pour la reconnaissance et la neutralisation de colis suspect, a attiré notre attention. Il dispose d’un bras mécanique articulé pour saisir les objets ou poser des charges explosives, ainsi qu’une caméra de télévision. Il se déplace à une vitesse de 10 km/h et pèse 32,5 kg (version basique). Son bras pèse 15 kg et la caméra montée sur un mât 3,1 kg. Il est alimenté par une batterie lithium-polymère de 700W (51,8V / 13,5 AH). Le pilotage et la transmission des images s’effectuent via une liaison radio jusqu’à un km. Des outils de neutralisation peuvent être montés sur le bras mobile (canon à eau sous pression, caméra IR…) pour le rendre plus efficace.

Scobot-200.

 

ASELSAN 

Le stand d’ASELSAN, grand équipementier turc, a accueilli de nombreux visiteurs curieux de découvrir ses dernières nouveautés. Notre attention s’est portée sur deux systèmes de détection : le radar de veille MSR et la boule optronique CATS.

Le MSR (Mobile Search Radar) est un radar mobile de veille et de poursuite 3D. Il peut détecter plusieurs aéronefs simultanément sur tout l’horizon à plus de 70 km avec une fréquence d’émission en bande X (site de -5° à +70°). Sa consommation électrique est de 4500W.

Ses dimensions sont :

Longueur : 170 cm

Largeur : 70 cm

Hauteur : 100 cm

Une antenne IFF est associée au radar pour interroger les aéronefs en mod1, 2, 3 et 3A, 4, 5, C et S.

Radar MSR.

La boule optronique CATS était la grande nouveauté sur le stand d’Aselsan. Elle peut être montée sur un hélicoptère ou un drone. Elle a une caméra infrarouge, une caméra TV haute résolution, un intensificateur de lumière et un télémètre laser (longueur d’onde de 1064 nm). Un désignateur laser (longueur d’onde de 850 ou 904 nm) peut aussi être intégré dans le système. La boule travaille en site de -20° à +115°.

 

Boule optronique CATS.

 

MITSUBISHI ELECTRIC

Cette société japonaise, qui expose rarement ses matériels militaires à l’étranger, a présenté son produit phare : un radar à antenne à ouverture synthétique encore en développement. Destiné à équipé les hélicoptères civils (police, secours en mer), il est proposé à l’export pour des appareils militaires. Mitsubishi l’annonce comme un radar très performant, avec une grande portée de détection et une très bonne résolution. Capable de travailler par mauvaises conditions météorologiques, il possède un dispositif de détection de cible mobile et présente des images en temps réel.

Radar aéroporté japonais.

 

SITEPITALIA

Le MASS CS-424 de la société italienne Sitepitalia a été présenté sur le stand malaisien de la compagnie Radimax. Cet appareil embarqué sur les frégates italiennes de défense aérienne type Horizon,  sert à l’autoprotection de bâtiment de guerre. Il possède deux fonctions : haut parleur très puissant pour la mise en garde ou système sonore incapacitant (niveau sonore : 156 dB, portée maximale : 3000 m). Les utilisateurs du MASS CS-424 peuvent utiliser des options supplémentaires telles qu’un télémètre laser, un stroboscope lumineux ou une caméra IR.

MASS CS-424.

Repost 0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 07:35
Denel signs MoU with Strand Aerospace Malaysia

 

01 April 2015 by defenceWeb

 

In line with ongoing defence collaboration between South Africa and Malaysia, Denel Aerostructures has signed a memorandum of understanding with Strand Aerospace Malaysia covering knowledge transfer and possible subcontracting work.

 

The agreement was signed on 17 March during the Langkawi International Maritime and Air Defence Show (LIMA) in Malaysia. Under the agreement, Denel staff will help Strand strengthen is technical capabilities in the area of Finite Element Analysis (FEA), through engineer mentoring and knowledge provision. Denel is also considering giving Strand design and engineering work packages.

 

The collaboration is part of the number of defence and high-technology indirect offset initiatives between South African and Malaysian companies, managed by Malaysia Industry Group for High Technology (MIGHT) and the Technology Depository Agency (TDA).

 

In 2011 Denel Land Systems signed a contract to supply a range of turrets and integrated weapon systems to be fitted onto the Malaysian Army’s Pars 8X8 armoured vehicles. The major portion of this contract is being implemented in Malaysia over a seven year period.

 

Denel said it has already started with a programme of direct technology transfer and is meeting its commitment to build high-tech capacity in the Malaysian defence sector.

 

It flows from the strong diplomatic and trade relations between South Africa and Malaysia since the democratic transition in 1994. The President of the Republic of South Africa, Jacob Zuma, visited Malaysia in 2013 during which bilateral relations including the offset initiatives resulting from the Denel contract were discussed.

 

Following Zuma’s visit, Denel signed a memorandum of understanding with Strand Aerospace (SAM) to explore opportunities for technology transfer. “We are proud to work with a world-class Malaysian entity which is at the cutting edge of technology and has identified Denel as a useful strategic partner in the future,” said Riaz Saloojee, Denel Group Chief Executive.

 

In terms of the new agreement a senior technical specialist from Denel Aerostructures will spend at least a year at Strand Aerospace Malaysia near Kuala Lumpur to build capacity within the company, mentor emerging engineers and provide guidance on the company’s efforts to enter the global supply chains of major aerospace manufacturers.

 

The programme will include on the job training to at least 10 engineers employed by SAM; formal classroom training and professional mentoring; professional advice and guidance to other engineers; ongoing technical support and the development of tools and processes to support project delivery.

 

Saloojee said Denel will continue to support SAM’s human capital development programme and provide professional advice based on its own extensive experience in manufacturing and design engineering. This cooperation and knowledge-sharing will also contribute to the growth of indigenous South African aerospace industry.

 

The relationship between South Africa and Malaysia goes back a long way, but was formally established in 1993. Malaysia was the first country to invest in South Africa in 1994, and is still the largest investor from South East Asia in the country. Total trade between both nations rose from $1.4 billion in 2008 to $2.3 billion in 2012, fostered by the creation in 1997 of the South Africa- Malaysia Business Council by former president Nelson Mandela and former Prime Minister Mahathir Mohamad.

Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:35
Hawk T1 jet trainer 208 Sqn - photo Royal Air Force

Hawk T1 jet trainer 208 Sqn - photo Royal Air Force

 

LONDON, March 19 By Richard Tomkins (UPI)

 

Additional pylons for BAE Systems' Hawk advanced jet aircraft trainer are to be manufactured in Malaysia by SME Aerospace.

BAE Systems, which did not disclose the value of the award, said the award is for 16 inboard and 16 outboard pylons for a key export customer.

"This is a further example of the excellent work being carried out in Malaysia's aerospace industry," said John Brosnan, managing director, South East Asia, BAE Systems. "SME Aerospace has an excellent track record in manufacturing pylons for Hawk aircraft and we are pleased with the continued manufacture and export of this key component by Malaysian industry.

 

Read more

Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:35
photo Airbus DS

photo Airbus DS

 

Mar 18, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Airbus Defence and Space; issued Mar 17, 2015)

 

Prime Minister of Malaysia Witnesses Official Handover of First Airbus A400M to Royal Malaysian Air Force

 

The Royal Malaysian Air Force (RMAF) today officially received its first of four Airbus A400M military transport aircraft, ordered from Airbus Defense and Space.

 

Chief of RMAF, General Dato' Sri Roslan Saad officially took over the aircraft from Bernhard Gerwert, CEO of Airbus Defence and Space. The ceremony took place at the Langkawi International Maritime & Aerospace (LIMA) 2015 in the presence of the Prime Minister of Malaysia Dato' Seri Najib Razak and Minister of Defence Dato' Seri Hishammuddin Hussein.

 

Malaysia is the first export customer of the A400M outside of the original launch nations.

 

The occasion also marked the debut of the A400M at LIMA 2015. The technologically-advanced airlifter had earlier performed a special fly-past at the Show's opening ceremony.

 

The RMAF A400M will be on static display throughout the LIMA 2015 from March 17-21, 2015 before returning to its new home base Subang in Kuala Lumpur.

 

"As a new generation multi-role transport aircraft, the A400M will strengthen RMAF's tactical and strategic capabilities. It will enable us to undertake an extraordinary range of military and humanitarian operations within the country and regionally," said Chief of RMAF, General Dato' Sri Roslan Saad.

 

Bernhard Gerwert, CEO Airbus Defence and Space, said: "We are extremely proud to deliver the first A400M to our first export customer and we want to congratulate Malaysia on its foresight and vision. The A400M is the ideal aircraft for a region like Asia-Pacific and we are sure that Malaysia will show the way here on how beneficial the A400M can be."

 

Following the official ceremony, the Prime Minister of Malaysia met with the RMAF crew who had flown the A400M all the way from Seville, Spain, to its new home at RMAF Subang, with an overnight stop at Abu Dhabi. The same crew also flew this morning's fly-past demonstration.

 

The Prime Minister and the Minister of Defense then visited the airlifter spending time at the cockpit with the crew.

photo Airbus DS
photo Airbus DS

photo Airbus DS

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 08:35
Falcon 900 MPA - photo Dassault Aviation

Falcon 900 MPA - photo Dassault Aviation

 

March 18, 2015 By: Greg Waldron - FG

 

Langkawi - Maritime patrol and surveillance were the most prominent themes of this year's LIMA show, as big manufacturers jockeyed to promote their various solutions for the mission.

Industry sources say that Kuala Lumpur is in the process of crystallising a requirement for six to eight long-range maritime patrol aircraft (MPA).

The potential requirement attracted attention from a range of companies including Boeing, Saab, Dassault, and Indonesian Aerospace.

Boeing brought its Maritime Surveillance Aircraft (MSA) technology demonstrator to the show. The type appeared on the static line, and the US airframer briefed media and officials on the MSA's capabilities. A modified Challenger 604 business jet, the unarmed MSA is optimised for high altitude, broad area surveillance.

Saab, Dassault, and Indonesian Aerospace also displayed models of MSA and MPA solutions on their stands.

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 08:35
photo Greg Waldron - FG

photo Greg Waldron - FG

 

Mar 2015 By: Greg Waldron - FG

 

Langkawi - A unit of Malaysian maintenance, repair and overhaul firm Airod has proposed an upgrade programme for Malaysia’s fleet of 10 RAC MiG-29 aircraft.

The upgrade, which an industry source says is being considered by the air force, would see the type upgraded to what it refers to as the “MiG-29NM” standard.

It is not clear how receptive Kuala Lumpur will be to the proposal. For several years major international fighter makers have vied for the Multi-Role Combat Aircraft (MRCA) requirement, which will lead to the MiG-29s being replaced with 18 newer types. Still, the government has yet to issue a request for proposals for MRCA, and funding remains a challenge.

 

Read more

Repost 0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 12:35
photo Airbus DS

photo Airbus DS

 

10/3/2015 Airbus DS

 

Aircraft is first to be delivered to export customer.

 

Airbus Defence and Space has formally delivered the first of four Airbus A400M military transport ordered by the Royal Malaysian Air Force. The handover also marks the first delivery of an A400M to an export customer outside the original launch nations.

 

The aircraft was accepted at the A400M Final Assembly Line in Seville, Spain on 9 March by Chief of Malaysian Defence Force General Tan Sri Dr. Zulkifeli, witnessed by Datuk Nozirah, Deputy Secretary General of Ministry of Finance, and Dato Dr. Rothiah, Deputy Secretary General of Ministry of Defence, who signed the Transfer ot Title on behalf of the Ministry of Defence. Chief of RMAF, General Dato' Sri Roslan Bin Saad, said: “The A400M will give the RMAF the most advanced heavy transport capability in the region and enable us to undertake an extraordinary range of military and humanitarian operations.”

 

Bernhard Gerwert, CEO Airbus Defence and Space, said: “We are extremely proud to deliver the first A400M to our first export customer - Malaysia. These aircraft will transform Malaysia’s air mobility force thanks to the A400M´s unique combination of strategic and tactical capabilities. Today sends a clear message that the A400M is not just a specialised aircraft designed and developed for Europe’s air forces, but is truly the new reference in tactical and strategic transport market globally – fulfilling both roles in a single machine.”

 

After arrival in Malaysia, the A400M will star in the LIMA airshow at Langkawi, 17-21 March.

 

Check out the First Engine run, First Taxi, Painting and First Flight of the aircraft for the Malaysian Air Force.
 

Repost 0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 12:35
photo Airbus DS

photo Airbus DS

 

March 11, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Airbus Defence and Space; issued March 10, 2015)

 

Airbus Defence and Space has formally delivered the first of four Airbus A400M military transport ordered by the Royal Malaysian Air Force. The handover also marks the first delivery of an A400M to an export customer outside the original launch nations.

 

The aircraft was accepted at the A400M Final Assembly Line in Seville, Spain on 9 March by Chief of Malaysian Defence Force General Tan Sri Dr. Zulkifeli, witnessed by Datuk Nozirah, Deputy Secretary General of Ministry of Finance, and Dato Dr. Rothiah, Deputy Secretary General of Ministry of Defence, who signed the Transfer of Title on behalf of the Ministry of Defence. Chief of RMAF, General Dato' Sri Roslan Bin Saad, said: "The A400M will give the RMAF the most advanced heavy transport capability in the region and enable us to undertake an extraordinary range of military and humanitarian operations."

 

Bernhard Gerwert, CEO Airbus Defence and Space, said: "We are extremely proud to deliver the first A400M to our first export customer - Malaysia. These aircraft will transform Malaysia's air mobility force thanks to the A400M’s unique combination of strategic and tactical capabilities. Today sends a clear message that the A400M is not just a specialised aircraft designed and developed for Europe's air forces, but is truly the new reference in tactical and strategic transport market globally – fulfilling both roles in a single machine."

 

After arrival in Malaysia, the A400M will star in the LIMA airshow at Langkawi, 17-21 March.

Repost 0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 17:35
photo CNIM Group

photo CNIM Group

 

source CNIM Group

 

CNIM sera présent du 17 au 21 mars à LIMA’15, un salon sur l’Aéronautique et la Défense ayant lieu à Langkawi en Malaisie, et qui constitue un événement majeur dans le domaine de la Défense pour la zone Asie-Pacifique.

CNIM exposera le L-CAT®, son navire amphibie rapide et innovant, compatible avec tous les radiers de l’OTAN. Grâce à sa grande autonomie et à sa conception RoRo, le L-CAT® est le navire idéal pour mener les opérations amphibies modernes.
 

Pour plus d’information sur CNIM à LIMA, consultez le catalogue du Pavillon France.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 19:35
Pourquoi la France doit se soucier de la situation en mer de Chine

 

09/03/2015 Par Jean Guisnel - Défense ouverte / Le Point.fr

 

Le député socialiste du Finistère Gwenegan Bui est le coauteur d'un rapport sur les tensions, notamment maritimes, en mer de Chine méridionale. Interview.

 

Le Point : Avec votre collègue Jean-Jacques Guillet (UMP, Hauts de Seine), vous publiez un rapport parlementaire d'information titré L'Asie du Sud-Est à la confluence des océans. Pourquoi vous intéresser maintenant à cette partie du monde ?

 

Gwenegan Bui : En fort développement économique et démographique, l'Asie du Sud-Est voit aussi passer un quart du commerce maritime mondial. Si un incident un peu sérieux s'y produisait, ses conséquences seraient proches de celles de la crise financière de 2008. Dois-je vous rappeler que le tsunami au Japon, en 2011, a provoqué une crise durable de notre industrie automobile ? La France doit impérativement regarder de près ce qui s'y passe.

 

Vous écrivez que les principaux partenaires de la France dans cette région sont Singapour et la Malaisie. Pourquoi seulement ces deux pays ?

En réalité, la France a noué des partenariats stratégiques d'ensemble avec le Japon, l'Inde et l'Australie. En Asie du Sud-Est plus particulièrement, des accords ont également été signés avec le Vietnam, et l'Indonésie, mais c'est avec la Malaisie et Singapour que les relations sont les plus abouties, en raison, notamment, d'une longue histoire commune en matière de vente d'armes et de partenariats économiques et technologiques intenses. Je vous rappelle que Singapour est, avec l'Allemagne, le seul pays disposant de forces stationnées en permanence en France. Depuis une quinzaine d'années, un escadron d'entraînement de l'armée de l'air singapourienne est installé sur la base aérienne de Cazaux (Gironde).

 

Suite de l’entretien

Repost 0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 12:35
Vietnam-Malaisie : renforcement de la coopération dans la défense

Le ministre de la Défense Phung Quang Thang (D) et son homologue malaisien Dato’ Seri Hishammuddin Tun Husein (G). Photo VNA

 

25/02/2015 Vietnam+

 

Une haute délégation du ministère malaisien de la Défense, conduite par son ministre Dato’ Seri Hishammuddin Tun Husein, effectue à partir de ce mercredi 25 février une visite officielle de deux jours au Vietnam, sur invitation de son homologue vietnamien, le général Phung Quang Thanh.

 

Après la cérémonie d'accueil mercredi matin à Hanoi, le ministre vietnamien de la Défense Phung Quang Thanh a eu un entretien avec le ministre Dato’ Seri Hishammuddin Tun Husein.

 

Le premier a hautement apprécié la visite du second au Vietnam, contribuant à renforcer et consolider les relations d'amitié et la compréhension et la confiance mutuelle entre les deux peuples et les deux armées des deux pays.

 

Le ministre malaisien Dato’ Seri Hishammuddin Tun Husein a pour sa part affirmé que sa visite contribuerait à promouvoir davantage les relations d'amitié entre les deux parties.

 

Lors de l'entretien, les deux parties ont évalué les résultats de coopération bilatérale dans la défense ces derniers temps sur la base d'un mémorandum de coopération signé en 2008.

 

Les deux ministères continueront à dynamiser leurs relations de coopération dans tous les domaines, à commencer par l'échange de délégations, le sauvetage et le secours humanitaire, l'armée navale et la formation. -

Repost 0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 12:34
Transport de fret à destination des EAU

Transport de fret à destination des EAU

 

23/02/2015 Armée de l'air

 

Jeudi 19 février 2015 au matin, un avion de transport A400M Atlas décolle de la base aérienne 123 d’Orléans pour une mission de longue durée, baptisée « Avalon ».  Il s’agit du premier tour du monde vers l’est pour le nouvel avion de transport tactique de l’armée de l’air.

 

Deux premières escales réussies avec succès !

 

L’Atlas a décollé d’Orléans en emportant 5,5 tonnes de fret à destination notamment des Émirats arabes unis. Le matériel embarqué (lots de maintenance aéronautique, matériel médical et de soutien…) doit en partie bénéficier aux forces françaises engagées dans le cadre de l’opération Chammal. L’importante capacité d’emport de l’Atlas, ainsi que son très long rayon d’action permettent aujourd’hui aux équipages d’avions de transport tactique de réaliser des missions d’une durée jusque-là inédite.  Lors de sa deuxième escale, à Kuala Lumpur en Malaisie, l’avion a d’ailleurs été très bien accueilli, suscitant l’intérêt des Malaisiens, qui recevront leur premier appareil dans le courant du mois de mars.

 

Échanges avec les aviateurs malaisiens

Échanges avec les aviateurs malaisiens

Des expérimentations à chaque étape

 

Tout au long du périple, des expérimentations sont menées sur l’environnement de l’A400M (température, qualité de l’air), afin de produire des recommandations notamment en matière de sécurité aérienne, ainsi que dans la constitution des repos et des relèves équipages.  « La totalité de la mission est programmée sur environ 75 heures de vol, explique le lieutenant-colonel Olivier, commandant de bord et pilote de l’équipe de marque « avion de transport tactique » (EMATT), unité du centre d’expériences aériennes militaires (CEAM). C’est à l’heure actuelle la plus longue mission jamais réalisée sur Atlas, depuis son arrivée dans les forces en août 2013. Ces vols de longue durée permettent de poursuivre l’expérimentation sur A400M. Chaque pilote est ainsi équipé d’un électro-encéphalogramme mesurant son état de fatigue, ainsi que son niveau de vigilance. Chacun doit également répondre à une série de tests informatiques et de questionnaires. L’influence du décalage horaire sur notre état général est également prise en compte. » Et d’ajouter : « les mesures réalisées par le département de médecine aéronautique opérationnelle (DMAO) et de l’institut de recherche biomédicale des armées (IRBA), ainsi que les enseignements tirés, seront bénéfiques à l’ensemble de la communauté A400M. »

 

La prochaine étape est déjà entamée, destination Avalon en Australie pour assister au salon aéronautique.

L'A400M quitte Kuala Lumpur

L'A400M quitte Kuala Lumpur

Repost 0
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 12:35
Examen du processus de coopération dans la défense de l'ASEAN

 

13/02/2015  Vietnam +

 

Le général de brigade Vu Tien Trong, chef de l'Institut des relations internationales sur la défense, à la tête de la délégation vietnamienne, a participé jeudi 12 février à Kuala Lumpur (Malaisie) à la conférence des hauts officiels de la défense de l'ASEAN (ADSOM).

 

Cet événement vise à préparer une série de réunions de la défense de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) telles la Conférence élargie des hauts officiels de la défense de l'ASEAN (ADSOM+), la conférence des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM) et la conférence élargie des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM+) qui devraient se tenir cette année en Malaisie, pays qui assume la présidence tournante de l'ASEAN en 2015.

 

Les participants ont écouté le rapport sur les résultats de la conférence du Groupe de travail des hauts officiels de la défense de l'ASEAN (ADSOM WG) qui a eu lieu les 22 et 23 janvier à Johor Bahru, Malaisie. Ont été également présentés des rapports sur le processus de coopération dans la défense de l'ASEAN sur différents aspects comme l'utilisation des forces militaires de l'ASEAN dans l'assistance humanitaire et le secours aux sinistrés des catastrophes, la coopération entre les forces de défense et des organisations sociales civiles sur la sécurité non traditionnelle, le réseau des Centres de maintien de la paix de l'ASEAN, la coopération dans l'industrie de l'armement, l'établissement des mécanismes d'aide en matière de logistique et de la ligne de liaison directe dans le processus de l'ADMM.

 

Ils ont également examiné de nouvelles initiatives dans le cadre de l'ADMM et de l'ADMM+ et discuté de l'agenda de l'ADMM

Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 17:35
A400M Royal Malaysian Air Force painting process

 

3 févr. 2015 Airbus DS

 

The first Airbus A400M new generation airlifter for the Royal Malaysian Air Force has now been painted in its new colours at the Airbus Defence and Space facility in Seville, Spain.
More info about A400M: http://bit.ly/11OQ3eu

Repost 0
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 11:50
First Airbus A400M airlifter for Malaysia rolled out of paintshop

 

23.01.2015 Airbus DS

 

The first Airbus A400M new generation airlifter for the Royal Malaysian Air Force has now been painted in its new colours at the Airbus Defence and Space facility in Seville, Spain. In the coming days the aircraft, known as MSN22, will perform its first ground tests and flights before delivery. RMAF pilots, maintenance engineers and technicians are already undergoing instruction at the Airbus Defence and Space International Training Centre.

 

 

About Airbus Defence and Space
Airbus Defence and Space is a division of Airbus Group formed by combining the business activities of Cassidian, Astrium and Airbus Military. The new division is Europe’s number one defence and space enterprise, the second largest space business worldwide and among the top ten global defence enterprises. It employs some 38,000 employees generating revenues of approximately €14 billion per year.

Repost 0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 13:35
Le CEMAA Malaisien en visite à Orléans-Bricy

Le CEMAA Malaisien en visite à Orléans-Bricy

 

20/11/2014 Armée de l'air

 

Le chef d’état-major de la Royal Malaysian Air Force (armée de l’air malaisienne) s’est rendu sur la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy, lundi 17 novembre 2014, afin d'assister à une démonstration du programme A400M et une présentation statique du Rafale.

 

Accueilli par le colonel Gilles Besançon, commandant la base aérienne 123, accompagné du général Vincent Carré, chef du bureau préparation de l’avenir à l’état-major de l’armée de l’air, il  a rencontré les différents acteurs du programme A400M. La Royal Malaysian Air Force (RMAF) a en effet commandé quatre exemplaires de l’aéronef. Le chef d’état-major de la RMAF, le général Dato’Seri Rosland Bin Saad s’est vu présenter la situation complète sur la mise en service de l’avion. Du concept de maintenance de l’A400M, en passant par la formation et les premiers retours d’expériences des missions opérationnels de l’avion, cette visite a permis une approche synthétique de l’environnement, humain, matériel, infrastructure du programme A400M.

Le CEMAA Malaisien rencontre les différents acteurs du programme A400M
Le CEMAA Malaisien rencontre les différents acteurs du programme A400M

Le CEMAA Malaisien rencontre les différents acteurs du programme A400M

Dès 2015, une dizaine de personnes, équipages et mécaniciens de la RMAF seront accueillis par l’ensemble des acteurs A400M pour accompagner la montée en puissance de l'aéronef en Malaisie. Les personnels de l'escadron de soutien technique aéronautique 2/61 « Loiret » et de l'escadron de transport 1/61 « Touraine » seront ainsi les principaux interlocuteurs des aviateurs malaysiens.

 

Cette rencontre ouvre ainsi de nouvelles perspectives de coopération bilatérale entre les deux armées de l’air qui ont pu être évoquées lors de l’entretien à Paris entre le général malaisien et son homologue français, le général Denis Mercier.

Le général Denis Mercier et son homologue malaisien

Le général Denis Mercier et son homologue malaisien

Repost 0
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 17:40
Le patrouilleur russe Iaroslav Moudry arrive en Malaisie

 

KALININGRAD, 14 novembre - RIA Novosti

 

Le patrouilleur Iaroslav Moudry de la flotte russe de la Baltique est arrivé vendredi en Malaisie, a annoncé à Kaliningrad le service de presse de la flotte de la Baltique.

 

"Le patrouilleur Iaroslav Moudry est arrivé au port malaisien de Penang. Le navire restera à Penang jusqu'au 18 novembre pour se ravitailler en eau, vivres et combustible et passer une inspection technique", a indiqué le service de presse.

 

Le Iaroslav Moudry a quitté le 9 août la base navale russe de Baltiïsk, dans la région de Kaliningrad, dans le cadre de sa mission anti-piraterie dans l'océan Indien. Il a parcouru près de 12.000 milles marins et fait des escales à Salalah (Oman), dans la ville autonome espagnole de Ceuta, sur la côte nord du Maroc en Afrique, à La Valette (Malte), à Karachi (Pakistan) et à Jakarta (Indonésie).

 

Le patrouilleur Iaroslav Moudry (Iaroslav le Sage) du projet 11540 (une frégate, selon l'Otan) est destiné à détecter et surveiller les sous-marins, à protéger les bâtiments de guerre contre les navires et sous-marins en haute mer, à assurer les opérations de débarquement. Il fait partie de la flotte de la Baltique depuis 2009.

Repost 0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 16:35
Airbus starts assembly of Malaysia’s first A400M aircraft

The Royal Malaysian Air Force's first A400M airlifter being assembled at Airbus' final assembly line in Seville, Spain. Photo Airbus DS

 

26 September 2014 airforce-technology.com

 

Airbus Defence and Space has started assembly of the Royal Malaysian Air Force's (RMAF) first Airbus A400M military transport aircraft at its final assembly line in Seville, Spain.

 

The company has joined all the fully equipped major section, including the wing, tailplane, cockpit, fuselage and landing-gear for ground-testing.

 

In December 2005, Malaysia awarded a RM3.5bn ($1.1bn) contract for the delivery of four A400M aircraft along with training and integrated logistics support services.

 

The aircraft are scheduled to supplement the RMAF's ageing C-130 Hercules fleet, and double its operational capabilities by providing a true heavy airlift and air-to-air refuelling capability.

 

The Airbus A400M is a multi-national four-engine turboprop military transport aircraft designated as a tactical airlifter with strategic capabilities.

 

With a lifting capacity of up to 30t, the next-generation airlifter can also be configured to conduct long-range, inter and intra-theatre cargo and troop transport, medical evacuation, aerial refuelling and electronic surveillance missions.

 

The aircraft features a six-wheel, high-flotation main landing gear, and a short, soft, field landing and take-off capability, and has also been ordered by the air forces of Belgium, France, Germany, Luxembourg, Spain, Turkey and the UK.

 

Airbus is currently instructing the first group of Malaysian pilot trainees at the Airbus Defence and Space International Training Centre in Spain.

 

A new batch comprising Malaysian maintenance engineers and technicians are scheduled to arrive at the centre in the coming weeks.

 

Airbus is planning to hand over the first A400M to RMAF in the first quarter of 2015, followed by additional two aircraft later that year.

 

Delivery of the fourth and final aircraft will take place in 2016.

 
Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:35
Southeast Asia builds home-grown defense industry

 

12.08.2014 cnbc.com (Reuters)

 

Spurred by tensions with China, Southeast Asian nations are building up their own defense industries, channeling fast-growing military budgets to develop local expertise and lower their dependence on big U.S. and European arms suppliers.

 

While countries such as Indonesia, Thailand and Malaysia won't do away with big-ticket imports from giants like Airbus or Lockheed Martin, they are increasingly encouraging domestic defense firms to manufacture hardware locally. With regional defense spending seen rising to $40 billion in 2016, 10 percent higher than last year, some countries are already developing their own exports.

 

Read full article

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories