Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:35
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

12/11/2015 Sources : Marine nationale

 

Les relations entre forces sous-marines françaises et malaisiennes se sont concrétisées une fois de plus du 12 au 24 octobre par l’organisation du deuxième séminaire de commandement (« COURCO ») malaisien à bord d’un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) français.

 

Le principe : le CCR Razib, ancien commandant du sous-marin Scorpène Tun Razak (un des deux de ce type que la France a livrés à la Malaisie) et actuel officier entraîneur de l’escadrille malaisienne évaluait deux futurs commandants, les LT CDR Dzul et Redhuan, grâce au concours apporté par les forces sous-marines françaises. Deux semaines de COURCO partagées entre des conférences et du simulateur tactique à terre puis cinq jours d’entraînement intensif au large de Toulon à bord du SNA Rubis.

 

Passée la barrière de la langue (toutes les procédures se sont déroulées en anglais), les sous-mariniers français ont donné leur maximum pour mettre les stagiaires malaisiens dans les meilleures conditions de succès. Les reconnaissances et attaques à la torpille de bâtiments de surface se sont succédées à un rythme soutenu. Les opérations littorales de recueil de renseignement ont également permis à l’officier entraîneur d’évaluer ses deux officiers dans des conditions complexes les poussant dans leurs retranchements.

photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Les LT CDR Dzul et Redhuan ont eu l’opportunité de démontrer l’étendue d’un savoir-faire sous-marinier patiemment acquis en France depuis que la force sous-marine malaisienne a entrepris de se doter de deux sous-marins Scorpène. Les heures de navigation égrenées à bord du sous-marin Ouessant au large de Brest puis à bord du Tunku Abdul Rahman et du Tun Razak ont été manifestement bénéfiques car elles ont permis à ces deux officiers, présents dès le début de l’aventure, de devenir de futurs commandants sûrs et aguerris.

 

Basés à Kota Kinabalu, les deux sous-marins de type Scorpène naviguent chacun près de cent jours par an. Les deux premiers commandants avaient été formés en France au lancement du programme. Entre 2014 et 2015, les forces sous-marines françaises auront, via l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque, prêté leur concours pour la sélection des quatre commandants suivants, preuve de la force du lien de confiance qui unit nos deux forces sous-marines.

Partager cet article

Repost0
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 16:35
Et si le Rafale atterrissait en Malaisie et en Inde? - photo Dassault Aviation

Et si le Rafale atterrissait en Malaisie et en Inde? - photo Dassault Aviation

 

25/08/2015 Par Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le ministre de la Défense s'envole dimanche en Malaisie et au retour il s'arrêtera en Inde, selon plusieurs sources concordantes. Il pourrait participer à la cérémonie de signature du contrat des 36 Rafale à New Delhi.


 

Après les signatures des contrats Rafale au premier semestre en Egypte et au Qatar, le constructeur de l'avion de combat tricolore Dassault Aviation pourrait très vite avoir deux autres bonnes nouvelles en Malaisie et en Inde. Dans le cadre d'une visite du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, à Kuala Lumpur, où il atterrira ce dimanche, l'armée de l'air malaisienne pourrait annoncer en privé au ministre sa préférence pour le Rafale dans le cadre d'un appel d'offre de 18 appareils.

En tout cas, la visite ne sera pas l'occasion d'une signature d'un contrat, sauf coup de théâtre. Car la Malaisie, qui est un pays très francophile en matière de vente d'armes, est actuellement secouée par une série de scandales. Le ministre de la Défense sera accompagné d'une délégation parlementaire de haut niveau, notamment Patricia Adam et Jean-Pierre Raffarin, respectivement président de la commission de la défense de l'Assemblée nationale et du Sénat, qui vont voyager dans l'avion présidentiel de François Hollande.

 

Mistral en Malaisie?

Ce qui est sûr, c'est que les aviateurs malaisiens ne jurent que par l'avion de combat français, selon plusieurs sources interrogées. Et cela tombe bien, Kuala Lumpur dispose d'un budget ad hoc, selon nos informations, et ont un vrai besoin opérationnel dans le cadre d'un renouvellement de sa flotte de combat, notamment de ses MiG 29, qui ont beaucoup déçu les Malaisiens par le manque de fiabilité de la maintenance. Les Français ont jusqu'ici effectué une très bonne négociation avec Kuala Lumpur, notamment pour les offset.

Le ministre devrait évoquer un autre sujet brûlant, selon des sources concordantes : la possible revente d'un Bâtiment de projection et de commandement (BPC) de type Mistral, initialement destiné à la Russie, à la marine malaisienne, qui s'est déjà offert des corvettes Gowind et des sous-marins Scorpène fabriqués par DCNS. La Malaisie évoque déjà depuis une dizaine d'année l'achat d'un tel bâtiment pour sa marine. Enfin, DCNS pousse aussi la vente de deux sous-marins Scorpène supplémentaires à la Malaisie, qui en possède déjà deux. Les marins malaisien en sont d'ailleurs très satisfaits. Ce qui ne serait pas superflu compte tenu des tensions en Mer de Chine. D'une façon générale, la France souhaite une coopération bilatérale très poussée entre les deux pays dans le domaine naval.

 

Signature du Rafale en Inde?

A son retour de Malaisie, le ministre fera un crochet en Inde, où il pourrait assister à la signature du contrat des 36 Rafale, selon des sources concordantes, même si certains observateurs restent encore très prudents compte tenu de la légendaire inertie indienne. La délégation française sera de retour mardi soir prochain en France. En avril, la France et l'Inde ont conclu un accord visant à acheter au plus vite 36 Rafale. Cette annonce a été faite à l'Élysée par le Premier ministre indien, Narendra Modi, en présence du président de la République François Hollande. L'appel d'offre concernant la vente de 126 Rafale prévue dans le cadre du contrat MMRCA a été par ailleurs abandonné.

"J'ai demandé au président (François Hollande) la fourniture de 36 Rafale prêts à voler à l'Inde", avait annoncé en avril à l'Elysée Narendra Modi lors d'une conférence de presse commune avec le chef de l'Etat français. Le Premier ministre, qui s'exprimait en hindi, avait précisé que les termes et conditions du contrat n'étaient pas finalisés. "Nos fonctionnaires vont discuter de ces aspects plus en détail et poursuivre les négociations", a-t-il précisé, selon la traduction de son intervention.

L'Inde est également intéressée par le Mistral. Et ce d'autant que l'Inde et la Russie sont très proches. L'achat de deux BPC russifié pourrait être une très bonne porte de sortie pour Paris et Moscou... à condition que les Russes ne mettent pas des bâtons dans les roues des Français

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 15:55
photo DGA

photo DGA

 

31/07/2015 Communiqué du ministère de la Défense

 

Le centre « Techniques aéronautiques » de la Direction générale de l’armement du ministère de la Défense (DGA Techniques aéronautiques) a été saisi par le juge du tribunal de grande instance de Paris, en charge d’une enquête sur la disparition du vol MH 370, pour une expertise sur les débris d’avion retrouvés près de l’île de la Réunion.

 

Ce centre situé à Balma près de Toulouse est un centre d’essais et d’expertise majeur en Europe dans le domaine aéronautique. Il regroupe sur un site unique toutes les compétences et moyens nécessaires dans le domaine. Parmi les nombreuses activités menées à DGA Techniques aéronautiques, on peut notamment recenser l’analyse du comportement mécanique des structures en statique, fatigue et dynamique, ou l’analyse des performances et expertise des matériaux pour applications structurales et moteurs.

 

Une partie significative de son activité est mise au service de l’industrie sur plusieurs projets civils majeurs.

 

Centre de référence étatique, il conduit également des analyses techniques suite à des incidents et des accidents au profit du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), du Bureau enquêtes accidents défense (BEAD) ou du ministère de la justice.

Partager cet article

Repost0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 16:35
Photo EMA / Marine Nationale

Photo EMA / Marine Nationale

 

24/04/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 23 avril 2015, le BPC Dixmude a achevé l’exercice Kalong avec les forces malaisiennes, temps fort de son étape en Asie-Pacifique où il est actuellement déployé dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc.

 

Dans la nuit du 17 au 18 avril 2015, la Malaisie a été touchée par le typhon Malau de catégorie 5. Il s’agit du plus violent cyclone ayant touché le pays depuis des années avec des vents dépassant les 200 km/h et plus de 400 mm de pluie tombés en 6h. Malau a causé la destruction de nombreux arbres et structures telles que des ponts, routes, maisons, immeubles et fait de nombreuses victimes et blessés.

 

Face à l’ampleur de la catastrophe, le gouvernement malaisien a annoncé l’état de calamité et fait appel à l’aide des pays riverains ainsi qu’à celle de la communauté internationale.

 

Le groupe Jeanne d’Arc, alors en mission dans le golfe du Bengale, est déployé en renfort. Le 19 avril, il rallie la Malaisie et le 20 avril au matin il embarque à, Port Klang, un détachement humanitaire malaisien d’une centaine de militaires ainsi qu’un hélicoptère EC725 malaisien.

 

Tel est le point de départ du scénario de l’exercice Kalong2015. L’objectif est multiple, il s’agit d’initier et de renforcer l’interopérabilité entre les forces malaisiennes et françaises dans le domaine des opérations maritimes, de planifier une opération commune d’assistance humanitaire (Humanitarian Assistance and Disaster Relief (HADR)), de mettre en œuvre les moyens aériens nécessaires pour rallier une zone d’action et de coopérer entre militaires français et malaisiens afin de mener des actions médicales et d’infrastructure (MEDCAP et ENCAP).

 

Les deux premiers jours à bord du BPC Dixmude ont permis aux militaires malaisiens de s’acclimater à l’environnement puis de travailler sur table avec les marins français sur l’action à mener si cette crise était bien réelle. Ils ont pu, à cette occasion partager les expériences communes en matière de HADR.

 

Les deux jours suivants, les 22 et 23 avril, ont été consacrés à la phase terrestre de l’exercice qui s’est décomposé en quatre temps. Tout d’abord, forces françaises et malaisiennes ont procédé à la reconnaissance de la zone sinistré afin d’identifier un lieu de posé pour les hélicoptères. Ensuite, le Dixmude  a déployé son équipe de protection aux côtés des soldats malaisiens pour constituer une force protection chargée de reconnaître et protéger la zone pendant toute la durée de de l’exercice. Une fois les équipes sanitaires et les spécialistes de l’infrastructure débarquées de l’hélicoptère, ceux-ci ont rallié le community hall de Mersing (site de l’ENCAP et du MEDCAP). Le troisième temps est alors centré sur les actions d’ENCAP et de MEDCAP. Douze marins français sont engagés d’un côté avec les militaires malaisiens afin d’assurer la rénovation du community hall tandis que les médecins militaires français présents à bord du BPC Dixmude conseillent les médecins malaisiens dans la gestion des blessés. La dernière phase consiste au désengagement.

 

Signataires d’un accord de coopération de défense en 1993, la France et la Malaisie entretiennent une activité opérationnelle régulière dans le domaine du secours d’urgence, lors d’exercices où à l’occasion d’escales de bâtiments. A ce titre, les forces malaisiennes participeront, aux côtés des forces françaises, à l’exercice Equateur 2015 puisà Croix du Sud 2016, exercice interallié majeur organisé tous les deux et associant une dizaine de partenaires engagés dans le Pacifique.

Photo EMA / Marine NationalePhoto EMA / Marine Nationale
Photo EMA / Marine Nationale
Photo EMA / Marine NationalePhoto EMA / Marine NationalePhoto EMA / Marine Nationale

Photo EMA / Marine Nationale

Partager cet article

Repost0
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 08:35
Malaysia - Air Force Mikoyan-Gurevich MiG-29N (9-12SD) photo Junchuann

Malaysia - Air Force Mikoyan-Gurevich MiG-29N (9-12SD) photo Junchuann

 

March 21, 2015 By Nigel Pittaway – Defense News

 

LANGKAWI, Malaysia — Speaking on the eve of the Langkawi International Maritime and Aerospace (LIMA) show, Malaysian Defense Minister Datuk Seri Hishammuddin Tun Hussein had bad news for the world's fighter manufacturers who are lining up to sell their product to replace the country's MiG-29Ns.

 

The country's defense focus, he said, is on local threats, including those from the Islamic State group.

 

"We need to look at what we see as the threats. What you see is the story unfolding in Syria and Iraq and which fighter is not there at the moment? You've got the Super Hornets, you've got the Typhoons and yet it is still unfolding before our very eyes," he said.

 

"And secondly, the threat from IS is different from our traditional terrorist threats that we have faced in the past, [which] don't compare with the threats that we're facing from IS."

 

Malaysia's MiG-29 replacement program has been stalled for some time and the latest focus on terrorist threats has meant a lower profile for many of the fighter manufacturers at LIMA 2015.

 

Speaking aboard the Royal Malaysian Navy warship Jebat on March 16, Hishammuddin said that any future defense acquisition will be based on the possible threats Southeast Asian countries will have to face.

 

The Malaysian government is already responding to the 2013 militant incursion in Sabah, on the island of Borneo, by transferring some of its Sikorsky S-61A Nuri helicopters to the Army and arming them with 7.62mm door guns. More importantly, it has begun fitting Army AgustaWestland A109 light utility helicopters with a 7.62mm M134 gatling gun.

 

"So whatever acquisitions we make in the future will depend very much on threats, the perceived threats and the real threats, that we have to face," Hishamduddin said. "I believe that it is important for us to think outside the box, it is important for us to work in tandem with the other neighboring countries that we have in this region, because there are common enemies."

 

"IS is a threat to all of us, and today all 10 [Southeast Asian] nations have stated categorically our fight is against IS.

 

"You will see the gatling gun that we have fitted on our A109s and maybe the threat that we face just requires a gatling gun."

 

Dassault was the only manufacturer to fly its aircraft, with a French Air Force Rafale performing daily and also providing a series of demonstration flights for Malaysian officials.

 

Philip Dunne, UK minister for defense equipment, support and technology, was also at LIMA and provided insight into the campaign for the Eurofighter Typhoon in Malaysia.

 

"At the moment we are responding to requests from the [Malaysian] Ministry of Defence. We think we have got a competitive proposal," he said on March 17.

 

"We are aware the Malaysian government will be entering into its next five-year plan shortly and we are hopeful there will be a line [of funding] in that plan for the MRCA, which will allow them to proceed, but it's up to the Malaysian government to make that decision."

 

Malaysia is converting disused oil rigs into offshore military platforms and the first will be towed into position off Sabah next month.

 

Hishammuddin said that the platforms will be used as a base for patrol boats, helicopters and UAVs to reduce response times to a future threat. He also revealed that Malaysia is also looking at converting oil tankers into offshore bases.

Partager cet article

Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 17:35
Russia Starts Missiles Delivery for Su-30MKM Jets Designed for Malaysia

The Su-30MKM, designed specifically for Malaysia's Royal Air Force, is armed with several air-to-air and air-to-surface missiles with ranges of about 75 miles. By 2011, the country purchased 18 Su-30MKMs from Russian Irkut Corporation.

 

17.03.2015 sputniknews.com

 

LANGKAWI (Sputnik) — Russia has started delivering missiles for Malaysia's Sukhoi Su-30MKM fighters, manufactured by Russia's Irkut Corporation, the head of Russia's state arms exporter Rosoboronexport's regional department told RIA Novosti in an interview on Tuesday.

 

"We are currently providing after-sales service for Su-30MKM, fighters, including the supply of all necessary spare parts and repair services, as well as the supply of aircraft munitions," Vladimir Ereschenko, who is in charge of the Rosoboronexport delegation at the LIMA-2015 exhibition taking place in Malaysia, said.

 

Malaysia signed a $900-million contract with the Irkut Corporation for the delivery of 18 SU-30MKMs in August 2003. The country received all jets by 2011.

 

The Su-30MKM, designed specifically for Malaysia's Royal Air Force, is armed with several air-to-air and air-to-surface missiles with ranges of about 75 miles.

 

According to Rosoboronexport, the company exceeded its export projections by $22 million in 2014, despite being subject to Western economic sanctions, imposed on key Russian companies due to the situation in Ukraine.

 

Northwestern Malaysia's Langkawi hosts the biennial LIMA-2015 exhibition on March 17-21. Around 38,000 people are expected to visit the event, according to the organizers.

Partager cet article

Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 16:35
photo Dassault Aviation

photo Dassault Aviation

 

Mar 18, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Bernama news agency; published Mar 18, 2015)

 

LANGKAWI, Malaysia --- French aircraft manufacturer Dassault Aviation says Malaysia is being offered a financial package similar to that given to Egypt for procurement of its Rafale jet fighter.

 

Dassault Chief Executive Officer Eric Trappier said the package entails a ten-year repayment loan from a French commercial bank and guaranteed by the government of France.

 

Cairo recently acquired 24 Rafale combat aircraft and a multi-mission frigate and associated equipment from Dassault Aviation worth 5.3 billion euros.

 

"We are committed and looking forward to having a long term business deal here in Malaysia as we have the best fighter aircraft which can cover multirole missions," he said during a breakfast session with the media here Wednesday.

 

He said Dassault had already tied-up with a few local companies, namely, Zetro Aerospace, CTRM and Airod as part of a long-term plan to expand its business in the aerospace industry in Malaysia.

 

He said the company is also eyeing other local companies that have potential for collaboration, with the transfer of know-how and technology to Malaysia, in some aspects of the process to build aircraft.

 

"We are also looking at different types of industrial packages to offer to Malaysia, like the final assembly line of aircraft, production of some parts, development, maintenance and support which we see local industries as having the capability, if they collaborate with us," he added.

 

On the Malaysian Aerospace Industry Blueprint 2015-2030 launched yesterday, he said it was apt for fuelling the industry's development.

 

The blueprint was launched by Prime Minister Datuk Seri Najib Tun Razak in conjunction with the ongoing Langkawi International Maritime and Aerospace Exhibition (Lima 2015).

 

Trappier said Dassault sees the present as a good opportunity to collaborate with more Malaysian companies as it is not merely focused on selling aircraft. The Rafale is making its third appearance at the LIMA since 2011 and is the only company participating in an aerial demonstration this time.

 

"We believe we can succeed in Malaysia. We have a good aircraft to offer. and as far as I am concerned, good government-to-government relations as well," he added.

Partager cet article

Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 12:35
Deux Rafales de l'armée de l'air ont fait le déplacement au salon LIMA 2015 photo G Belan

Deux Rafales de l'armée de l'air ont fait le déplacement au salon LIMA 2015 photo G Belan

 

17/03/2015 à 07h29, par Guillaume Belan – Air & Cosmos

 

La 13ème édition du Langkawi International Maritime And Aerospace (LIMA) Exhibition ouvre ses portes aujourd'hui mardi 17 mars jusqu'à vendredi. Le salon aérien régional a malheureusement commencé sur un drame : deux avions KT-1B (de fabrication coréenne) appartenant au Jupiter Aerobatic Team indonésien se sont percutés en plein vol d'entrainement avant l'ouverture du salon. Les pilotes, qui ont eu le temps de s’éjecter, ont été hospitalisés et seraient hors de danger.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 12:35
Les ministres de la Défense de l’ASEAN réunis en Malaisie

 

15/03/2015 Vietnam +

 

Le ministre de la Défense Phùng Quang Thanh s’est rendu en Malaisie pour la 9e conférence des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM-9).

 

A la tête d’une haute délégation de l'Armée populaire du Vietnam, le général Phung Quang Thanh participera à cet événément qui aura lieu les 15 et 16 mars à Langkawi, dans l'État de Kadah, au Nord-Ouest de la Malaisie.

 

C'est une bonne opportunité pour le Vietnam de manifester sa participation active, dynamique et responsable dans les domaines de coopération dans le cadre de l'ADMM, ainsi que de continuer à mettre en œuvre de ses initiatives en matière de défense au sein de l’ASEAN.

 

À cette occasion, la délégation vietnamienne participera aussi au vernissage du salon international de l’aéronautique et de la navigation maritime de Langkawi 2015 en vue d’impulser la coopération entre le Vietnam et la Malaisie.

Partager cet article

Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 12:35
Défense : le Vietnam à l'ADMM-9

Le ministre vietnamien de la Défense, le général d'armée Phung Quang Thanh, va participer aujourd'hui à la 9e Conférence des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM-9) à Langkawi, en Malaisie. Photo : VNA

 

16/03/2015 Vietnam +

 

Le ministre vietnamien de la Défense, le général d'armée Phung Quang Thanh, va participer aujourd'hui à la 9e Conférence des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM-9) à Langkawi, en Malaisie.

 

Selon le général de brigade Vu Tien Trong, directeur de l'Institut des relations internationales dans la défense, l'ADMM-9 revêt une signification importante pour la création de la Communauté politique-sécurité de l'ASEAN. Elle permettra d'accélérer le développement des relations en instaurant la confiance mutuelle et établissant des coopérations dans le cadre de l'ADMM comme l'ADMM+. Lors de la conférence, le Vietnam proposera aux participants de faire un bilan pour tirer des enseignements de l'ADMM ces dix dernières années et définir des orientations pour les cinq à dix prochaines années.

 

L'ADMM-9 abordera des questions liées à la sécurité régionale, tant traditionnelle que non traditionnelle. Les ministres vont discuter de l'"Etat islamique" (EI), de la coopération pour prévenir et empêcher la création d'organisations terroristes suivant l'EI. Ils vont également échanger des points de vue sur la cybersécurité, la sécurité maritime, la lutte contre la piraterie en Mer Orientale et la collaboration face aux risques de catastrophes naturelles. Les discussions seront consacrées en outre à la création d'une force de maintien de la paix de l'ASEAN, une initiative de la Malaisie qui bénéficie du soutien de plusieurs pays membres de l'Association.

Partager cet article

Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 12:35
The A109 Helicopter Simulator: Cooperation with Malaysian Airforce

 

15 mars 2015 NZDefenceForce

 

The A109 Simulator at RNZAF Base Ohakea provides top quality training to the airforce pilots in a safe and effective manner. This state of the art machine is the only one of few in the southern hemisphere of its kind, and can simulate all kind of challenging situation for the pilots to test themselves at.


Running at just 10 percent of the cost of running an actual aircraft, the machine can run all day for 250 days of the year. Any free flying time can be loaned out to other agencies, such as the Royal Malaysian Airforce who put their pilots through their paces against the simulator.


Check out the multinational forces at work in the NZDF's A109 Simulator!

Partager cet article

Repost0
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 12:35
Airbus Hands Over Malaysia’s First A400M - photo Airbus DS

Airbus Hands Over Malaysia’s First A400M - photo Airbus DS

 

Mar 13, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Airbus Group; issued March 10, 2015)

 

A400M Centrepiece At LIMA 2015

 

The Airbus Group will have a major presence at the Langkawi International Maritime & Aerospace Exhibition (LIMA) with its technologically-advanced airlifter, the A400M, making its debut at the Show which will be held from March 17-22, 2015.

 

On display will be the A400M, designated MSN22, the first of four A400M which was delivered to the Royal Malaysian Air Force on 9th of March. The A400M will be performing a special fly-past on the opening day and will, thereafter, be on static display.

 

“Malaysia is a key market and partner for the Airbus Group in Asia Pacific. In addition to being a long-standing customer base for our various businesses, we have also significantly increased our industrial presence in the country over the past 10 years with our smart partnerships. We have initiated cooperation programmes that are contributing to the advancement of the local aerospace industry while providing the best of our expertise, products and services,” said Pierre Jaffre, President, Asia Pacific, Airbus Group.

 

Airbus Group will present a wide range of cutting-edge products and technologies at LIMA 2015 from commercial and military aircraft to helicopters and radars. It will also highlight its strong and extensive industrial and services footprint in Malaysia and its support of the Malaysian Government’s Aerospace Industry Blueprint.

 

At the Group’s exhibition booth, Stand N° B620, Hall B, various scale models will be on display. Among them are the all-new widebody A350 XWB, the C295 Maritime Patrol Aircraft, civil helicopter H175 and military helicopters H225M and Tiger. Also at the stand will be models of the TANAN unmanned aircraft system and the MEASAT-3b, the largest and most powerful telecommunications satellite ordered by MEASAT.

 

Information on the Group’s border security solutions, maritime satellite services and GEO Intelligence Imagery & Net management system will be available at the stand.

 

Airbus Group is a global leader in aeronautics, space and related services. In 2014, the Group – comprising Airbus, Airbus Defence and Space and Airbus Helicopters –

Partager cet article

Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 19:55
Le tour du monde de l’A400M Atlas

 

10/03/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 19 février, un A400M Atlas  décollait de la base aérienne 123 d’Orléans pour son premier tour du monde. Au cours de cette mission, l’armée de l’air aura mené des évaluations en vue d’en optimiser l’emploi, d’assurer des transports de fret pour nos forces, et de présenter son nouvel avion de transport, notamment en Australie lors du Salon aéronautique d’Avalon.  

 

Programmé sur quelques 75 heures de vol et une dizaine d’escales seulement, ce vol est avant tout un test significatif pour l’appareil et la communauté A400M. Il représente en effet la plus longue mission jamais réalisée sur Atlas depuis son entrée en service en août 2013 et concrétise l’entrée dans une nouvelle dimension du transport aérien militaire français.

 

Une Armée de l’Air modernisée, avec l’arrivée de l’A400M dans les forces, constitue l’un des points-clés de son programme « Unis pour faire face ». Avion tactique à allonge stratégique, il apporte de nouvelles capacités qui se traduisent notamment par la possibilité de transporter des matériels nouveaux comme le VBCI ou les modules MAMBA. Ce long périple à travers le monde s’inscrit dans le cadre des tests en conditions réelles visant à optimiser son emploi. D’un point de vue technique, l’importante capacité d’emport de l’Atlas, couplée à son très long rayon d’action, permettent aujourd’hui aux équipages de réaliser des missions d’une durée et d’une ampleur jusque-là inédites.

 

C’est ainsi que l’appareil a embarqué 5,5 tonnes de fret à destination de sa première escale aux Emirats Arabes Unis, au profit des forces françaises. Entre les Philippines et Nouméa, poursuivant sa mission, il a déchargé trois tonnes de matériel au profit des forces françaises de Nouvelle Calédonie (FFNC).

 

Lors de son escale à Kuala Lumpur, il a ainsi suscité l’intérêt des Malaisiens, qui recevront leur premier appareil prochainement. Puis, il s’est rendu au salon d’Avalon, la plus importante rencontre aéronautique organisée dans l’hémisphère Sud.

 

L’équipage a aussi évalué les conditions de mise en œuvre d’escales aériennes militaires outre-mer et mené une étude avec le service de santé des armées (SSA) afin de mesurer l’état de fatigue et le niveau de vigilance du personnel navigant sur ces vols longue durée.

 

Il est rentré à Orléans le 06 mars, après 3 jours 2 heures et 20 minutes de vol et 11 étapes. Nul doute que l’armée de l’air saura tirer tous les enseignements de cette mission inédite qui aura mis en valeur les capacités remarquables de l’Atlas.

 

Le tour du monde de l’A400M Atlas

Partager cet article

Repost0
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 08:35
Défense : le Vietnam participe à une réunion de l'ASEAN

 

09/02/2015 Vietnam +

 

Une haute délégation de l'Armée populaire du Vietnam conduite par son chef d'état major général, le général de corps d'armée Do Ba Ty, participe à la 12e réunion informelle des commandants en chef des forces armées de l'ASEAN (ACDFIM-12) qui a lieu du 9 au 11 février à Kuala Lumpur, en Malaisie.

 

Lors de ce sommet, le Vietnam continue d'affirmer son rôle et son prestige dans la région et dans le monde, d'appliquer la politique extérieure de multilatéralisation et de diversification des relations internationales, ainsi que la préconisation du Parti et de l'Etat en matière d'intégration internationale active et avec responsabilité.

 

La participation de la délégation vietnamienne témoigne du souhait de l'Armée populaire du Vietnam (APV) de promouvoir l'amitié avec les forces armées des autres pays membres de l'ASEAN, pour garantir la paix, la stabilité et le développement de la région, s'orientant vers la création de la Communauté de l'ASEAN en 2015. L'occasion également d'exprimer le soutien de l'APV pour le pays hôte, et de renforcer davantage les relations Vietnam-Malaisie. -VNA

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 19:35
Le Rafale est toujours en compétition pour équiper l'armée de l'air malaisienne

Le Rafale est toujours en compétition pour équiper l'armée de l'air malaisienne

 

04/11/2014 M.C. avec agences – LaTribune.fr

 

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a abordé la vente d'avions de combat Rafale lors de sa visite en Malaisie. L'armée de l'air malaisienne veut acquérir 18 avions de combat.

 

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a abordé la vente d'avions de combat Rafale à la Malaisie lors de ses entretiens avec de hauts responsables politiques malaisiens à Kuala Lumpur. La question a été "évoquée", a déclaré Jean-Yves Le Drian à des journalistes, en réponse à une question sur la vente de Rafale, à l'issue d'entretiens avec de hauts responsables malaisiens. La Malaisie envisage d'acquérir 18 avions de combat dans le cadre du programme MRCA pour remplacer des Mig-29, qui ont déçu les Malaisiens par le manque de fiabilité de la maintenance.

"Nous considérons que le Rafale est un très bon avion, nous sommes tout à fait disposés à avoir un partenariat avec la Malaisie à cet égard", a-t-il ajouté après sa rencontre avec le Premier ministre malaisien Najib Razak, et le ministre de la Défense Hishammuddin Hussein, sans entrer dans les détails. Le ministre français a souligné que certaines discussions devaient rester "confidentielles" et que le choix appartenait à la Malaisie.

 

Renouvellement de la flotte malaisienne

Ce pays doit renouveler sa flotte de MiG dans les prochaines années et la firme française Dassault est sur les rangs. La France et la Malaisie ont un partenariat de défense étroit et la France est le premier fournisseur de matériel militaire (hélicoptères, sous-marins, etc.) de ce pays d'Asie du Sud-Est. Au cours d'une visite en France l'an passé, Najib Razak était resté évasif sur la possibilité pour son pays d'acheter des Rafale, faisant alors état des contraintes financières de la Malaisie.

Le Rafale pourrait être assemblé en Malaisie s'il emportait la compétition pour équiper l'armée de l'air malaisienne, avait annoncé en mars 2013 le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier. Sur ce marché, évalué à 3 milliards d'euros, le Rafale est en compétition contre le Typhoon Eurofighter, construit par le consortium Eurofighter (formé du britannique BAE Systems, du groupe européen EADS et de l'italien Finmeccanica), le Boeing F/A-18E/F "Super Hornet" Block 2, le Saab JAS 39E/F "Gripen NG" du suédois Saab et enfin le Sukhoï Su-30MKM.

Partager cet article

Repost0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 11:35
Obama en Asie - Pivot, retrait ou absence de stratégie? TRIBUNE de Dominique Moïsi - Ifri

 

02 mai 2014 Tout un monde

 

3695015936_2.jpgQuatre pays : le Japon, la Corée du Sud, la Malaisie, les Philippines. Deux thématiques : le commerce et la sécurité. Trois objectifs : intégrer davantage l’Asie dans l’économie mondiale, réaffirmer la présence américaine et donc rassurer les pays visités face aux ambitions grandissantes de la Chine, et faire tout cela en maintenant un dialogue privilégié avec Pékin, même si le président américain n’a pas eu d’étape chinoise dans son voyage. Il y avait enfin un objectif non déclaré, mais néanmoins important : parfaire l’isolement international de Moscou.

 

*Dominique Moïsi est conseiller spécial à l'IFRI

 

   Le voyage de Barack Obama en Asie – qui n’a pas eu toute la couverture médiatique qu’il méritait, pris entre la crise Ukrainienne et la double béatification de Jean XXIII et Jean Paul II – s’est achevé lundi avec un bilan en demi-teinte. Le président américain a, certes, décliné les objectifs de sa  «grande stratégie » en Asie, continent qu’il a désigné comme le « pivot » de son action extérieure. Mais a-t-il les moyens humains et politiques de ses ambitions ?

 

   Il n’y a pas autour de lui de grands spécialistes de l’Asie. Un stratège à la Kissinger fait défaut, les experts sont ternes. Sur le plan politique, Démocrates comme Républicains ne partagent pas  l’enthousiasme libre-échangiste de l’exécutif. De même, ils ne souhaitent pas augmenter leur aide militaire au continent asiatique.

 

   Ainsi, les dirigeants asiatiques – à l’exception des Chinois qui les voudraient moins présents– soupçonnent-ils l’Amérique d’être dans une posture de retrait et non d’engagement. « Pourquoi ferions-nous des concessions en matière de commerce si vous n’allez pas nous soutenir de manière plus sérieuse en terme de sécurité ? » Certes, Washington a pris, de manière très nuancée, une position plus favorable à Tokyo qu’à Pékin sur la question des îles contestées par les deux pays. Mais cela suffira-t-il à rassurer les Japonais ?

 

Suite de la tribune

Partager cet article

Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 11:35
UK soldiers man a Starstreak missile deployment system during an exercise. Photo UK MoD

UK soldiers man a Starstreak missile deployment system during an exercise. Photo UK MoD

 

April 16, 2014 Thales group

 

Defence Services Asia Exhibition and Conference, Kuala Lumpur - Global Komited Sdn Bhd, a wholly owned subsidiary of the Weststar Group of Companies, has been successfully appointed by Thales to develop, promote, market, and distribute a wide range of Ground-Based Air Defence systems to the Malaysian Armed Forces.

 

The signature ceremony, attended by The Malaysian Defence Minister, YB Datuk Seri Hishamuddin Tun Hussein, was held during the first day of the Defence Services Asia Exhibition and Conference in Kuala Lumpur today. The event marked the appointment of Global Komited Sdn Bhd as a key industrial partner agent for Thales in the region.

 

Established in 2003, Global Komited Sdn Bhd is a leader in the design and engineering of defence fabrication works. Over the years, it has increased its reach through strategic collaborations with renowned and trusted partners.

 

Tan Sri Syed Azman Syed Ibrahim, Weststar Group Managing Director, said: “The agreement signed today is a positive development for the country's defence industry and includes the transfer of technology and knowledge of Ground-Based Air Defence systems that will benefit both the Malaysian Armed Forces as well as other armed forces in the region in the long run.”

 

He also added that for this year’s DSA exhibition, WESTSTAR, under its subsidiary Global Komited, will be showcasing several vehicles that focus on different fields of application for the defence and security sectors.

 

GK-M1 photo Global Komited

GK-M1 photo Global Komited

Their flagship vehicle, the GK-M1, highlights a new application whereby a Lightweight Multiple Missile Launcher may be mounted onto the vehicle with Thales STARStreak missiles installed within the Missile Launcher.

 

STARStreak Missile technology represents the latest development from Thales’s Belfast- based activity in Ground Based Air Defence systems, and will enable the Malaysian Armed Forces, particularly the Royal Malaysian Air Force, to replace the previously commissioned Starburst Missile System.

 

With this new collaboration, Thales will facilitate Global Komited in further incorporating a more comprehensive range of allied defence systems, such as a Command and Control radar system to support and protect all important government and military assets.

 

About Global Komited Sdn Bhd

Global Komited Sdn Bhd is a specialised vehicle manufacturing and bodywork engineering company. Initiated in 2003 as a Ford dealership, in 2007 the company shifted its focus into the more specialised industry when it entered into agreements with several Original Equipments and Vehicles Manufacturers around the world to promote, develop and manufacture a wide range of commercial, specialised vehicles, including aircrafts, in Malaysia.

Having quickly established itself in its niche industry, Global Komited is on course towards achieving its aspiration of becoming a major supplier of automotive, aviation and electronic products and services in Malaysia, as well as in the region, for commercial and defence applications.

Partager cet article

Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 10:35
L’Azerbaïdjan démontre ses armes et munitions en Malaisie

 

14 Avril 2014 Rachad Suleymanov – APA

 

Kuala Lumpur -  La 14e édition du salon de défense asiatique DSA a ouvert ses portes lundi 14 avril à Kuala Lumpur (Malaisie).

 

Selon l’envoyé spécial de l’APA sur place, le Ministère de l'Industrie de Défense (MID) de l’Azerbaïdjan est représenté par un stand séparé au salon où participent plus de 1000 entreprises et organisations de 50 pays.

 

L’événement se tient sous le haut patronage du ministre malaisien de la Défense et des Transports Hishammuddin Hussein. 27 mille visiteurs ont confirmé leur participation à l'exposition.

 

La délégation azerbaïdjanaise dirigée par le ministre de l'Industrie de Défense Yaver Jamalov a assisté au Salon. L’ambassadeur d’Azerbaïdjan en Malaisie Galey Allahverdiyev a visité également le salon.

 

L'Azerbaïdjan présente 132 types de produits comme les armes « Istiglal-T », « Mubariz », « Yalgouzag », la mitrailleuse offensive universelle de calibre 7,62 mm qui a été élaborée par les spécialistes azerbaïdjanais, les pistolets « Zefer », « Zefer-K », « Imam », les maquettes des drones, les munitions, les masques à gaz et etc.

 

Dans le cadre de l’événement, Y. Jamalov a rencontré le chef de la police nationale de la Turquie, Mehmet Kiliçlar. Il devrait se réunir également avec son homologue malaisien.

 

Voir - PHOTOS

Partager cet article

Repost0
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 07:35
Salon de la défense DSA 2014: plus de 20 sociétés russes répondent présent

 

 

MOSCOU, 7 avril - RIA Novosti

 

22 sociétés russes présenteront environ 500 modèles d'armements au salon de la défense DSA 2014 qui ouvre ses portes le 14 avril en Malaisie, a annoncé lundi à Moscou le Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS).

 

"Le holding de hautes technologies Rostec organise l'exposition russe au salon DSA. Les stands de 22 organisations russes seront situés dans les pavillons 4 et 6 sur une superficie de 555 m². Vingt sociétés présenteront des produits à vocation militaire. Au total, la Russie présentera 477 produits à vocation militaire", a indiqué FSVTS dans un communiqué.

 

La Russie sera notamment représentée par l'Agence d'exportation d'armements Rosoboronexport, le holding public Uralvagonzavod, producteur de blindés, le groupe aéronautique Oboronprom et le holding opto-électronique Schvabe.

 

La 14e édition du salon asiatique de la défense DSA se tiendra à Kuala Lumpur du 14 au 17 avril avec le concours du ministère malaisien de la Défense.

 

Parmi les pays participants figurent la Malaisie, qui sera représentée par 94 sociétés, les Etats-Unis (83 sociétés), la Grande-Bretagne (70 sociétés), la France (42 sociétés), l'Allemagne (34 sociétés), l'Australie (28 sociétés), la République tchèque (25 sociétés), Singapour (24 sociétés), l'Italie (23 sociétés) et la Chine (23 sociétés).

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories