Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:55
photo B.Planchais - Marine Nationale

photo B.Planchais - Marine Nationale

 

9 Mars 2015 Source: Marine nationale

 

Dans la semaine du 2 au 6 mars 2015, le Groupe de plongeurs démineurs (GPD) de la Manche a effectué son stage de remise à niveau opérationnelle (RANO).

 

Animé par la division entraînement guerre des mines de la force d’action navale (ALFAN), les scénarios étaient fondés sur des actions terroristes de différentes natures. Cette semaine a ainsi été marquée par de multiples actions terroristes fictives : prise d’otage au sémaphore du Cap Levi (désarmé), colis piégés, mise en place de charges explosives par des nageurs sur le patrouilleur de service public (PSP) Pluvier ou encore sur les portes des bassins, des attaques asymétriques à l’encontre des patrouilleurs basés à Cherbourg et même le minage du port militaire pour endommager un sous-marin prévu d’accoster en fin de semaine.

 

Le GPD Manche a dû faire preuve de réactivité et mettre en œuvre l’ensemble de ses savoir-faire pour gérer ces attaques.

 

La dernière journée du stage s’est traduite par la projection par un hélicoptère Caïman Marine d’une équipe de démineurs sur le bâtiment base des plongeurs démineurs Vulcain, par la neutralisation d’une voiture piégée au sein de la base navale et par la clarification, par sonars et plongeurs, du chenal d’accès des sous-marins et par la réalisation d’une plaque de soudure en sous-marin pour étanchéifier la coque du Flamant.

 

Au bilan la RANO du GPD Manche a mobilisé de nombreuses unités cherbourgeoises : le bâtiment base du GPD Manche Vulcain, un hélicoptère Caïman de la flottille 33F (présent à Cherbourg pour pallier un arrêt technique programmé simultané des EC-225 de la 32F), les Patrouilleurs de service public Flamant et Pluvier, la compagnie des fusiliers marins, la gendarmerie maritime, la base navale dont les marins-pompiers, la préfecture maritime et la division entraînement d’ALFAN. Ils ont tous uni leurs forces pour rendre ce stage le plus réaliste possible.

 

Cette parenthèse organique sous le signe du contre-terrorisme est désormais close et laisse de nouveau place à une activité opérationnelle soutenue de déminage en mer, sur l’estran et sur l’ensemble de la façade maritime Manche – mer du Nord.

photo B.Planchais - Marine Nationale

photo B.Planchais - Marine Nationale

Partager cet article
Repost0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 12:55
Le chasseur de mines tripartite Céphée : un début d’année détonant !

 

5 Février 2015 Source : Marine nationale

 

Fin janvier 2015, le chasseur de mines tripartite (CMT) Céphée a été déployé en Manche pour une mission visant principalement à sécuriser les abords maritimes français, notamment ceux du port du Havre-Antifer.

 

Au cours de cette mission, l’équipage du CMT a eu l’occasion de localiser et de neutraliser plusieurs engins explosifs historiques datant de la Seconde Guerre mondiale.

 

Le vendredi 23 janvier, une bombe américaine abîmée et détectée a été contre-minée suite à une intervention des plongeurs. Le deuxième engin, une mine allemande type LMB signalée par un chalutier en baie de Seine, fut elle aussi neutralisée le lundi suivant. Enfin, l’équipage a lui-même trouvé une mine allemande type LMA dans cette zone et a procédé à son contre-minage le mardi 27 janvier.

 

À l’issue de ces recherches, le bâtiment a effectué une escale à Amsterdam. Les Pays-Bas ayant développé avec la France et la Belgique ce type de chasseur de mines au cours des années 1980.

 

Ce déploiement a donc été un succès pour le CMT, qui affiche ainsi trois nouveaux contreminages à son tableau de chasse en ce début d’année pour un total de 250 kg contreminés, équivalant à 800 kg de TNT.

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 12:55
Flottes du débarquement. Juin- juillet 1944 : la bataille pour la Manche


9 Décembre 2014 Marine Nationale

 

6 639 bâtiments de guerre de toutes tailles ont participé aux opérations de Débarquement en Normandie le 6 juin 1944. Cet ouvrage présente cette imposante flotte en évoquant les unités les plus représentatives, les engagements les plus significatifs et la dimension navale de la bataille dite « de Normandie ». Spécialiste du genre, l’auteur rappelle aussi que, pendant tout l'été, d'importants combats et engagements navals ont permis aux alliés de conserver la maîtrise de la Manche. « Ces actions, souvent négligées ou simplifiées par les historiens, ont joué un rôle crucial dans la réussite de la reconquête du territoire français. En effet, et c'est peu connu, les sous-marins allemands, les engins spéciaux, les vedettes et les avions de la Luftwaffe ont longtemps maintenu leur pression sur la flotte alliée », précise d’ailleurs Jean Moulin. Un livre illustré pour voir autrement le Débarquement

 

› Flottes du débarquement. Juin- juillet 1944 : la bataille pour la Manche de Jean Moulin. 128 pages - 25 € (Marines éditions)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories