Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 07:55
SAGRE : Entraînement de lutte anti-sous-marine en Atlantique

 

22/09/2014 Marine nationale

 

Plusieurs bâtiments brestois sont actuellement engagés en océan Atlantique dans le cadre de Sagre, un entraînement à la lutte anti-sous-marine (ASM), débuté le 18 septembre 2014,et qui se poursuivra toute la semaine.

 

Cet entraînement annuel rassemble la FREMM Aquitaine, les frégates anti-sous-marines Latouche-Tréville, La Motte-Picquet et Primauguet, ainsi qu'un sous-marin-nucléaire d'attaque, cible principale du scénario mis en place par la cellule entraînement de la Force action navale de Brest.

 

Durant plus d'une semaine, les quatre frégates, leurs aéronefs embarqués, renforcés par des moyens de patrouille maritime (Atlantique 2), seront mobilisés pour identifier puis traquer sans relâche le sous-marin nucléaire d’attaque naviguant dans le Golfe de Gascogne.

 

Premier entraînement de ce type pour la FREMM Aquitaine, où elle mettra en oeuvre, dans des conditions particulièrement réalistes, ses moyens de détection anti-sous-marine et ceux de son hélicoptère Caïman Marine embarqué.

 

Pour chacun des bâtiments engagés, c'est, plus largement, l'occasion de tester les réflexes des équipages et le respect des procédures définies, afin de parvenir à une efficacité optimale en opération.

Repost 0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 07:55
Campagne d’entraînement de la flottille 12F


23/09/2014 Sources : Marine nationale

 

Les pilotes de la flottille 12F effectuent sur la base aérienne 125 d’Istres une campagne d’entraînement à l’appontage simulé sur piste (ASSP).

 

Au cours de ces deux semaines, la flottille 12F a mis en œuvre ses dix Rafale Marine pour préparer dix nouveaux pilotes à leurs premiers appontages, de jour ou de nuit, sur le porte-avions Charles de Gaulle. Aux ordres des officiers d’appontage, ces pilotes calibrent et affinent leurs circuits dans la suite logique de l’enseignement qui leur a été dispensé au cours de leur première qualification à l’appontage au sein de l’US NAVY sur T45C Goshawk.

Cette présence en Méditerranée est également l’occasion pour la 12F de participer à des entraînements majeurs, comme Gabian, la mise en condition opérationnelle de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul,ou encore l’entraînement d’appui aérien interallié en zone montagneuse Casalps.

Ce détachement marque une nouvelle fois la montée en puissance du groupe aérien embarqué dans l’optique de prochains déploiements à bord du porte-avions Charles de Gaulle,au sein de la Task Force 473.

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 14:55
Ralf Tech, l’esprit commando

 

19.09.2014 par Sam Bonjean - estrepublicain.fr

 

Montbéliard._ Le parfum du secret… De tout temps, les amateurs de montres ont réservé un accueil particulier aux modèles initialement conçus pour les militaires. D’un côté, il y a la charge émotionnelle que revêt l’objet, de l’autre une certaine forme de crédibilité. Si les professionnels de l’armée ont choisi tel modèle c’est bien parce qu’il répondait aux exigences drastiques requises. Ce qui confère au garde-temps ainsi adoubé un petit supplément d’âme. Une plus value, un gage de qualité.

Depuis des lustres, les horlogers ont compris tout l’intérêt qu’ils pouvaient retirer de ces associations. Les exemples sont légions.

Aujourd’hui, c’est le tour de Ralf Tech, la petite entreprise française dont les montres sont assemblées à La Joux et dont certains modèles sont développés dans le Doubs. Mais, secret défense oblige, il n’est pas possible d’être plus précis.

Toujours est-il que la marque créée par Frank Huyghe, « fournisseur des Forces Spéciales françaises depuis 2010 et particulièrement des nageurs de combat », comme il aime à le rappeler, a vécu un grand moment, le 23 juillet dernier. L’école de plongée de la marine nationale, basée à Saint-Mandrier, remettait le 1.000e certificat de nageur de combat.

 

 

Suite de l'article

Repost 1
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 11:55
Le Haut Comité d’évaluation de la condition militaire se renouvelle

 

19/09/2014 Ministère de la Défense

 

Le décret du Président de la République portant nomination au Haut Comité d’évaluation de la condition militaire en date du 4 septembre 2014 vient de confier un nouveau mandat de quatre années à neuf personnalités.

 

La composition du HCECM désormais la suivante :

 

PRÉSIDENT

Monsieur Bernard Pêcheur

Président de section au Conseil d’État, président de la section de l’administration

 

VICE-PRÉSIDENT

Monsieur Denis Prieur

Conseiller d ’État, président adjoint de la section de l’administration

 

MEMBRES

 

Amiral (2esection) Pierrick Blairon

Conseiller maître en service extraordinaire à la Cour des Comptes

 

Madame Martine de Boisdeffre

Conseiller d’ État, présidente de la Cour administrative d’appel de Versailles

 

Madame Isabelle Delarbre

Directeur des Achats, Total Marketing Service

 

Monsieur Dominique Olivier

Chef d’entreprise

 

Madame Véronique Rouzaud

Directrice des ressources humaines groupe AREVA,

membre du comité exécutif du groupe AREVA

 

Monsieur  Jean-Luc Tavernier

Direction général de l’INSEE, membre de droit

 

Général d’armée (2e section) Bernard Thorette

Ancien chef d’état-major de l’armée de terre,

Conseiller d’État en service extraordinaire

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 09:30
Irak : Premières frappes françaises (video)


20 sept. 2014 Crédit : Etat-major des armées / armée de l'Air

 

Le dépôt logistique de Daech ciblé par le raid aérien effectué ce matin (vendredi 19 septembre 2014) a été détruit.

 

Lire Irak : Premières frappes françaises (actualisé)


 

Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 20:50
Entraînement de guerre de mines Spanish Minex

 

19/09/2014 Sources : Marine nationale

 

Depuis le 10 septembre et jusqu’au 22 septembre, le Bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Var participe à la session 2014 de l’entraînement Spanish Minex, au large de Carthagène (Espagne). Basé sur un scénario qui se veut le plus réaliste possible, l’objectif de cet entraînement est le déminage d’une zone maritime en vue d’une évacuation de ressortissant, domaine dans lequel la France est reconnue.

 

Bâtiment de commandement, le Var accueille à son bord l’état-major de la guerre des mines français, basé à Brest sous le commandement du capitaine de vaisseau Jean-Christophe Olièric. Son rôle est d’assurer la coordination opérationnelle et logistique des chasseurs de mines français déployés dans la zone d’opérations.

Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 18:45
CHEBEC 2014 : Exercice franco-marocain en Méditerranée

 

19/09/2014 Marine nationale

 

Du 15 au 30 septembre 2014, la Marine nationale s’associe à la Marine Royale Marocaine pour des manœuvres navales en Méditerranée.

 

L’entraînement CHEBEC 2014 s'inscrit dans la dynamique de coopération et d’amitié entre la France et le Maroc. Il a pour objectif la consolidation de la coopération opérationnelle entre la Marine Royale, les Forces Royales Air marocaines et la Marine nationale dans les domaines de la surveillance et de la sécurité maritimes. Il vise à permettre le développement de l’interopérabilité entre les unités et le partage des expériences et des connaissances, favorisant l’aptitude des deux parties à opérer conjointement et à répondre, le cas échéant, à une situation de crise (trafic illicite en mer/assistance lors d’une catastrophe à terre).

 

Depuis le 15 septembre, la frégate Aconit participe à des exercices conjoints à quai, dans la base navale de Toulon avec la frégate de type SIGMA Allal Ben Abdellah. Le 22 septembre, les deux frégates, ainsi que leurs détachements aéronautiques respectifs (Alouette III pour l’Aconit et Panther pour l’Allal Ben Abdellah) prendront la mer direction Casablanca (qu’ils rejoindront le 29 septembre), les bâtiments poursuivront à la mer leurs exercices axés autour de la thématique d’une opération d’interdiction maritime.

Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 18:26
Irak : Premières frappes françaises (actualisé)

 

19/09/2014 Sources : Etat-major des armées

 

Le dépôt logistique de Daech ciblé par le raid aérien effectué ce matin (vendredi 19 septembre 2014) a été détruit.

 

Au cours de ce vol d’environ cinq heures, les deux Rafale ont été ravitaillés à trois reprises par l’avion ravitailleur C135-FR.

 

Les chasseurs français, équipés de pod de désignation Damoclès ont porté leurs frappes entre 09h40 et 09h58 avec quatre bombes guidées laser GBU 12.

 

L’avion de patrouille maritime Atlantique 2 a effectué une mission d’une dizaine d’heures, coordonnée avec celle des Rafale. Ses capteurs ont permis d’assurer le volet renseignement de la mission et d’effectuer un battle damage assesment (BDA)* transmis immédiatement au centre de planification et de conduite des opérations situé à Paris.

 

Durant cette mission, le volet personnel recovery, c’est-à-dire la capacité à secourir les pilotes en zone hostile, était assuré par des moyens militaires américains.

 

Conformément à la volonté du Président de la République, de nouvelles frappes se dérouleront dans les jours à venir pour soutenir les armées irakiennes dans leur lutte contre Daech. Ces frappes seront à nouveau effectuées en coordination étroite avec les autorités irakiennes ainsi qu’avec nos alliés présents sur le théâtre.

 

*Evaluation des frappes

Irak : Premières frappes françaises (actualisé)
Irak : Premières frappes françaises (actualisé)
Irak : Premières frappes françaises (actualisé)
Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 16:55
Atlantique 2 de la Marine Nationale - photo VDaufresne

Atlantique 2 de la Marine Nationale - photo VDaufresne

 

18/09/2014 Sources : Marine naionale

 

Déployé dans le golfe Arabo-Persique depuis le début du mois, un avion de patrouille maritime  Atlantique 2 (ATL2) de la flottille 23F est actuellement détaché à Al Dhafra. Il a conduit le 17 septembre une première mission de reconnaissance dans le ciel irakien, sous le contrôle opérationnel du contre-amiral Beaussant, amiral commandant la zone maritime océan Indien (ALINDIEN).

 

L’Atlantique 2 est un avion de combat aéro-maritime, datant des années 1990 pour sa version initiale. Cet avion se caractérise par une large interopérabilité avec les forces, les alliés ainsi que les autres administrations, et par sa grande polyvalence d’emploi qui en font un remarquable outil militaire, par ailleurs régulièrement engagé dans les missions d’action de l’Etat en mer. Vecteur de supériorité aéromaritime, redoutable chasseur de sous-marins comme de navires de surface, il peut également transposer son savoir-faire et ses capacités au-dessus de la terre, où il opère régulièrement en soutien des forces terrestres et des forces spéciales.

 

L’Atlantique 2 : un avion de combat aéro-maritime polyvalent

Ses missions principales :

    les opérations de sûreté, au profit de la Force Océanique Stratégique (FOST) pour la protection des SNLE, et au profit des forces aéronavales ;

    les opérations de combat aéromaritime, en particulier de lutte anti-sous-marine et anti-navire ;

    les opérations de sauvegarde maritime et de sûreté des approches maritimes nationales.

 

L’ATL2 est aussi amené régulièrement à s’adapter aux besoins opérationnels de l’Etat-Major des Armées, avec des appuis aux opérations terrestres et aéroterrestres, notamment en termes de :

    recueil de renseignements ;

    recherche de convois, de positions ennemies ;

    guidage d’avions et d’hélicoptères d’assaut ;

    frappe d’objectifs.

 

Afin de permettre à la Marine de continuer à tenir sa posture opérationnelle, le ministre de la Défense a signé en octobre 2013 un contrat de rénovation qui concernera 15 ATL2. Grâce à cette rénovation, ces avions vont bénéficier notamment d’améliorations importantes de leurs capacités de détection et de leurs systèmes acoustiques.

Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 16:55
Gabian : entraînement majeur en méditerranée

 

 

18/09/2014 Sources : Marine nationale

 

La troisième édition 2014 de Gabian a commencé le 15 septembre 2014. Pas moins de 14 bâtiments -  du BPC Mistral au chasseur de mines Lyre - participent à cet entraînement majeur de la force d’action navale, qui vise à confronter les équipages à toutes les situations de navigation et de combat. Depuis deux jours près de 2000 marins enchaînent les manœuvres à un rythme soutenu. L’objectif pour chacun d’entre eux est la parfaite maîtrise de tous les savoir-faire indispensables à la conduite de leurs missions.

 

Le commandant de la frégate anti-sous-marine Montcalm assure le commandement de la force. C’est une mission particulièrement complexe qui a nécessité une préparation minutieuse pendant plusieurs semaines pour imbriquer chaque jour les entraînements les plus divers : tirs, ravitaillements à la mer, visite et contrôle de navires,  appontages et décollages d’hélicoptères, attaques aériennes simulées et cyber-attaques sur les réseaux de communication. Il faut à chaque instant ajuster et réviser le programme d’activités en tenant compte des nombreux aléas qui peuvent affecter l’environnement, le matériel et les hommes, pour optimiser l’emploi des moyens en surface, dans les airs et sous l’eau.

 

Au cœur de l’action, le binôme constitué du bureau opérations et du central opérations (CO), constitue le centre nerveux de la frégate et de l’imposante force navale. C’est ici que jours et nuits, une dizaine de personne planifie et conduit l’action, veillent en permanence au dessus, sur et sous la mer et maintiennent une communication constante avec les 13 autres bâtiments.

 

La polyvalence des marins est sollicitée : dans la même journée, un marin pourra ainsi tirer à la mitrailleuse de 12,7mm, revêtir l’équipement de pompier ou de brancardier puis revenir à sa fonction première de mécanicien ou encore de cuisinier.

 

Ces cinq jours s’inscrivent dans le cadre de la préparation opérationnelle des équipages et des unités. Les équipages sont ainsi prêts à partir loin, longtemps et en équipage pour accomplir toutes les missions que la marine leur confiera.

 

La récente mission d’évacuation de ressortissants menée à bien en Libye par le Montcalm leur confirme, que l’expérience et la cohésion, acquises en entraînement sont le socle de l’efficacité opérationnelle.

Gabian : entraînement majeur en méditerranée
Gabian : entraînement majeur en méditerranée
Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 11:55
La Marine nationale aux Journées Européennes du patrimoine édition 2014


18/09/2014 Sources : Marine nationale

 

La 31e édition des Journées Européennes du patrimoine se tiendra les 20 et 21 septembre prochains autour du thème « Patrimoine culturel, patrimoine naturel ». De nombreux sites de la Marine nationale s’ouvrent au public lors de ces deux journées.

 

Découvrez le programme par façades maritimes et en région parisienne des sites ouverts au public.

Façade Atlantique

JPE 2014 Atlantique (format pdf, 95 kB).

 

Façade Manche-mer du Nord

JPE 2014 Manche (format pdf, 54 kB).

 

Façade Méditerranée

JPE 2014 Méditerrannée (format pdf, 71 kB).

 

Paris

JPE 2014 Paris (format pdf, 52 kB).

 

Outre-mer

JPE 2014 Outre mer (format pdf, 30 kB).

Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 11:55
Premiers essais en mer pour l'Hermione

 

18 Septembre 2014 Marine nationale

 

Le 7 septembre 2014, l'Hermione a pris le large pour deux mois d'essais en mer. Le défi de la reconstruction de cette frégate de 65 mètres de long, avec ses trois mâts et ses 26 canons, est né il y a plus de 20 ans. Dans plusieurs mois, l'Hermione partira sur les traces du marquis de Lafayette embarqué le 10 mars 1780 sur le navire d'origine, à destination de l'Amérique, pour annoncer à Washington le soutien de la France dans la guerre d'indépendance.

 

L'association Hermione-La Fayette, la Fondation Hermione et la fondation américaine Friends of Hermione in America ont mobilisé de nombreux partenaires sur ce projet. Le coût total du chantier de reconstruction de la frégate, lancé en 1997, s'élève à 25 millions d'euros, et le budget prévisionnel de la traversée de l'Atlantique est estimé à 5,4 millions d'euros.

La Marine nationale est l'un des partenaires de l'Hermione. Quatre de ses marins ont pris place à bord du navire, et c'est un marin, l'ancien commandant du Belem, Yann Cariou, qui dirige les 78 membres de l'équipage.

 

Premiers essais en mer pour l'Hermione

Du 9 au 13 octobre prochain, la frégate fera escale à Bordeaux avant son retour à Rochefort, mi-novembre. L'Hermione reprendra ses entraînements en mer en mars 2015, afin de se préparer au grand départ pour l'Amérique, le mois suivant. Plusieurs escales outre-Atlantique sont prévues. Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'amitié franco-américaine. Une fête est programmée pour son retour à Rochefort, du 14 au 16 août 2015.

Premiers essais en mer pour l'Hermione
Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 11:50
OTAN – Crise russo-ukrainienne, l’engagement par des missions maritimes

 

18.09.2014 Marine Nationale
 

Dès le début de la crise russo-ukrainienne, l’OTAN a pris un ensemble de mesures politiques et militaires, pour rassurer les alliés d’Europe centrale et du Nord, face à la perception par ces pays d’une menace potentielle à leurs frontières.

La France a pris toute sa part à ces mesures dites de « réassurance » en engageant des moyens militaires pour :

  • renforcer la surveillance et la défense des espaces aériens roumain, polonais et des pays Baltes ;
  • assurer des missions de surveillance et de veille stratégique depuis la mer Noire ;
  • renforcer les forces maritimes permanentes de l’Alliance.

 

Participation de la Marine nationale

La France déploie des navires en mer Noire pour assurer une mission de surveillance et de veille stratégique. Cette présence offre en outre une capacité d’appréciation autonome de la situation et une capacité d’anticipation.

Le bâtiment d’essais et de mesures Dupuy de Lome et la frégate Surcouf ont ainsi été déployés en mer Noire depuis le 26 mars. L’aviso Commandant Birot est déployé actuellement.

Du 9 au 22 mai 2014, les chasseurs de mines tripartite L’Aigle et Cassiopée ont été intégrés au Standard NATO mine counter mesure group, force permanente de guerre des mines opérant en Baltique.

Du 13 juin au 4 juillet, le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne a été intégré au Standard Nato maritime group en méditerranée et a effectué des opérations de ravitaillement en mer à son profit.

En novembre, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 sera déployé à Gdynia, en Pologne, pour participer à la surveillance du trafic maritime en mer Baltique.

Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 07:58
Irak : Participation d’un Atlantique 2 aux missions d’ISR

 

17/09/2014 Sources : EMA

 

Un avion de patrouille maritime Atlantique 2 a effectué aujourd’hui une mission de reconnaissance d’environ 10 heures dans le ciel irakien. Déployé aux Emirats arabes unis depuis le début du mois, cet avion de la Marine nationale effectuait jusqu’alors des vols de reconnaissance maritime dans le Golfe arabo-persique et le nord de l’océan Indien, au titre des missions de connaissance et d’anticipation. Doté notamment de capacités de prise d’images de jour comme de nuit et de moyens de renseignement, cet aéronef appartient à la flottille 23F basée à Lann-Bihoué (Morbihan). Il opère actuellement depuis la base aérienne 104 d’Al Dhafra où il est détaché.

 

Deux Rafale de l’escadron de chasse 3/30 « Lorraine » de l’armée de l’air ont également effectué aujourd’hui un vol ISR dans le ciel irakien. Ils étaient équipés, comme pour les missions précédentes, de pod RECO NG.

 

Pour cette mission d’ISR réalisée sous le contrôle tactique du contre-amiral Beaussant, amiral commandant la zone océan Indien (ALINDIEN), les Rafale et l’Atlantique 2 agissent en complémentarité dans le recueil de renseignement sur les positions tenues par les combattants de Daesch. Cette mission a été effectuée, en étroite coordination avec tous nos alliés présents dans la région.

 

Cette action conjuguée des moyens permet à la France de renforcer sa capacité d’appréciation autonome de la situation et confirme, comme l’a énoncé M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense lors de son déplacement du 15 septembre dernier sur la base aérienne d’Al Dhafra, la détermination de la France à s’engager avec ses alliés dans la lutte contre le groupe terroriste Daesch en Irak.

Irak : Participation d’un Atlantique 2 aux missions d’ISR
Irak : Participation d’un Atlantique 2 aux missions d’ISR
Repost 0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 16:55
L’état-major de la force de l’aéronautique navale, entre tradition et modernité

 

 

17/09/2014 Sources : Marine Nationale

 

Le 16 septembre 2014, l’ensemble du personnel de l’état-major de la force de l’aéronautique navale (ALAVIA) était réuni sur la terrasse du bâtiment, face au quai Milhaud, pour une cérémonie à la portée symbolique importante dans la constitution d’un équipage.

 

Forts de leur tradition plus que séculaire, les « parrains » remettaient aux nouveaux embarqués la fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre 39-45, héritée de leurs aînés. En accomplissant ce geste, il s’agissait de transmettre l’esprit de corps et de renforcer le sentiment d’appartenance à la communauté des marins du ciel.

 

Cette fourragère représente les deux citations décernées au cours de la Seconde guerre mondiale, à la 1ère flottille d’aviation pour les journées du 10 et 11 mai 1940, puis à la 1ère flottille de chasse, engagée en mai 1944, aux avant-postes de la reconquête du sol national. Héritier de ces formations, puis du commandement de l’aviation embarquée et du 1er groupement de chasse embarquée, l’état-major de la force de l’aéronautique navale reste aujourd’hui seul à pouvoir porter cette fourragère.

 

Le contre-amiral Bruno Thouvenin, commandant la force de l’aéronautique navale, est revenu dans son allocution sur les faits d’arme de nos glorieux aînés, rappelant à chacun que, si cet héritage est une fierté, il implique surtout des devoirs. En premier lieu, celui de suivre leur exemple. Et cet équipage a su démontrer qu’il était digne d’arborer cette fourragère, en recevant de l’Amiral un témoignage de satisfaction pour son engagement dans le soutien des moyens de l’aéronautique navale engagés dans l’opération Serval.

 

Grâce à la solennité et à l’esprit de partage qui ont animés cette cérémonie, chacun sait qu’il appartient désormais au même groupe d’hommes et de femmes qui forme l’équipage de l’état-major des marins du ciel.

Repost 0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 08:50
Présence de l’aéronautique navale au meeting aérien Belgian Air Force Days 2014

 

 

17 Septembre 2014 Source: Marine nationale

 

Les 13 et 14 septembre 2014 se sont déroulés les «Belgian Air Force Days 2014» sur la base de Kleine-Brogel («Kee-Bee») en Belgique. À cette occasion, deux Rafales de la flottille 11F ont participé aux nombreuses démonstrations aériennes, afin de célébrer avec des participants du monde entier, le centenaire de l’aviation militaire belge.

 

Pour célébrer cet évènement, des démonstrations aériennes ont été effectuées par les plus prestigieuses patrouilles acrobatiques mondiales, réunies exceptionnellement pour l’occasion, dont la Patrouille de France, les Red Arrows de la Royal Air Force, les Frecce Tricolori de l'armée de l'air italienne, la patrouille Al Fursan des Émirats Arabes Unis et la Breitling Jet Team, attirant pas moins de 70.000 spectateurs chaque jour.

 

Les nombreuses activités qui ont été mises en place, en plus des démonstrations aériennes, ont permis au public de venir à la rencontre des participants. Tout au long du week-end, le «détachement Marine» fut sans conteste l’une des attractions de ce meeting, recevant notamment la visite de l’Ambassadeur de France en Belgique, ainsi que de nombreux officiels belges.

 

Les membres du NATO Tiger Meet avaient également répondu à l’invitation du 31ème escadron de chasse belge, ce qui a permis aux deux pilotes et trois techniciens de la 11F présents de retrouver de nombreuses connaissances «tigrées».

 

Parmi toutes les nations, si la France a été l'une des plus représentées, avec plus de quinze appareils présents.

Présence de l’aéronautique navale au meeting aérien Belgian Air Force Days 2014
Repost 0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 07:35
Arrêt technique pour le La Grandière en océan Indien

 

16 Septembre 2014 Source: Marine nationale

 

Présent à l’île Maurice depuis le 26 août au chantier naval de l’océan Indien, dans le cadre de son arrêt technique, le bâtiment de transport léger (BATRAL) La Grandière est entré au bassin le 4 septembre, afin d’entamer les travaux.

 

Différents points importants ont d’ores et déjà été engagés : réfection de la plate forme hélicoptère, dépose du moteur bâbord pour visite, sablage de la coque, inspection des lignes d’arbre …

 

Étape majeure de la vie du navire, ce dernier arrêt technique vise à redonner un nouveau souffle au La Grandière afin de lui permettre de remplir, ses missions en océan Indien.

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 16:55
Prochain colloque CESM - "L'Arctique : un enjeu global"

 

16 septembre 2014. Portail des Sous-Marins

 

« Si quelqu’un essayait d’envahir l’Arctique canadien, ma première mission serait de le secourir ». Cette affirmation du général canadien Walter Natynczyk en novembre 2009 illustre toute la complexité du grand Nord. Alors que l’intérêt pour cette région croît continuellement (hydrocarbures, tourisme, minerais, routes maritimes, …), nous sommes encore bien loin de maîtriser cet univers. Tout reste à faire.

Cette “Brève-Marine” est disponible à cette adresse.

 

Élaborées par le Centre d’études supérieures de la Marine (CESM), les Brèves Marines vous fournissent régulièrement de l’information privilégiée sur l’actualité et les enjeux de la Marine nationale.

 

L’Arctique, un enjeu global

Mercredi 12 novembre 2014 - 14h00 à 17h30 - Amphithéâtre Foch – École Militaire

 

Dans quinze ans, l’Arctique sera-t-il encore un rêve de grand navigateur ? 
Ce  sera  probablement  une  réalité  économique.  L’océan  glacé  du  cercle polaire, soumis à une réduction rapide de sa banquise, dévoile petit à petit ses potentiels d’exploitation :  de  vastes  nappes  d’hydrocarbures  off-shore,  des routes  de  navigation plus  courtes  pour  les grands  porte-conteneurs :  autant d’opportunités  pour  les armateurs  et  les  assureurs.  Et  pourquoi  pas  du tourisme, dans un paysage encore vierge de présence humaine ? Un nouveau théâtre  s’esquisse  donc,  avec  ses potentialités  comme  ses  particularités géographiques, qui  impose  de  repenser  les interventions  en  mer  comme  le sauvetage ou la lutte contre la pollution.
Le quatrième océan de la planète devient dès lors une question politique. Plusieurs  nations ont fait  état  de  revendications  de  Zones  économiques exclusives, les unes et les autres usant de diplomatie navale pour placer leurs intérêts. Un Conseil arctique rassemble les pays côtiers et devient un espace de négociation.  Le  pouvoir  soutient  et  prépare  les investissements.  Cet  espace contient-il  aussi  une  nouvelle  fenêtre  pour  les  forces navales ?  La  France,comme  l’Union  européenne,  doit  d’ores  et  déjà  s’intéresser à ce nouveau chapitre de l’expansion maritime. Le colloque du CESM « L’Arctique, un enjeu global »,  avec  Michel  Rocard  et  Hubert  Védrine,  réalise  cette  prospective en rassemblant  acteurs  privés  et  acteurs  publics,  qui  ensemble  sont  appelés  à décider de ce nouveau cap. 

 

Inscription obligatoire : 

colloques@cesm.fr en précisant vos nom, prénom et organisme

Prochain colloque CESM - "L'Arctique : un enjeu global"
Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 16:55
Le Laplace en arrêt technique à Saint-Malo

 

 

16 Septembre 2014 Marine nationale

 

En arrêt technique majeur depuis fin août 2014, le Laplace s’est posé sur sa ligne de tins jeudi 11 septembre, à Saint-Malo (35).

 

Le bâtiment hydrographique est confié à l’industriel CNN MCO jusqu’au 13 novembre prochain, et passera 2 mois dans le bassin de carénage du chantier naval de la SOCARENAM. Visite des lignes d’arbres, entretien de la carène et des soutes à eau douce, remplacement du sondeur sont prévus pendant le chantier.

 

L’équipage suit attentivement les travaux à Saint-Malo par le biais de l’Équipe Responsable Bord Intégrée (ERBI). Celle-ci s’est positionnée comme véritable partenaire de l’industriel pour participer au bon déroulement du chantier.

 

Après cette étape importante dans la vie du bâtiment, le Laplace repartira pour de nouvelles missions.

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 16:50
Stages avancés d’officier de lutte de force navale = Advanced warfare course for officers !

 

15/09/2014 Marine nationale

 

Chaque année, le centre d’instruction naval Saint-Mandrier (CIN) organise des stages avancés d’officier de lutte de force navaledans les domaines anti-aériens et anti-sous-marins au profit de plusieurs dizaines d’officiers issus de l’écoledes systèmes de combat et armes navales et déjà dotés d’une solide expérience opérationnelle. Pour qu’ils acquièrent une vision précise des moyens de lutte qu’ils coordonneront au sein d’une force navale, l’accent est mis sur des travaux encadrés et des entraînements sur simulateurs.

 

Nouveauté 2014 : « The Advanced Warfare Course for Officers » ! Trois officiers de la Royal Navy ont participé à ces stages et deux officiers français sont actuellement à Portsmouth pour suivre l’équivalent britannique. Au CIN, ces quinze jours intensifs de formation se déroulent en anglais, non seulement pour favoriser l’intégration des officiers étrangers, mais surtout parce que la fluidité de cette langue habituellement utilisée en opérations est un atout majeur dans la conduite de l’action

 

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:57
GABIAN 2014 : troisième phase de l’entraînement au large de Toulon

 

15/09/2014 Sources : Marine nationale

 

Jusqu’au 19 septembre 2014, l’entraînement Gabian se déroule en mer Méditerranée. Cet exercice, préparé et conduit quatre fois par an, consiste en une période de mer concentrée sur quelques jours pour permettre aux unités basées à Toulon de maintenir leurs aptitudes à la navigation, à la manœuvre, aux missions traditionnellement dévolues à la Marine nationale : entraînement de ravitaillement à la mer, de lutte contre les navires et les avions, de tirs contre cibles de surface et aériennes, de simulation de voie d’eau ou d’incendie…

 

Cet entraînement est organisé par l’état-major de la force d’action navale et conduit par le commandant de la frégate Montcalm. Il mobilise des forces de surface, des sous-marins, des aéronefs et des fusiliers marins, rassemblant en mer près de 2000 marins.

 

Les bâtiments participants :

-         Bâtiment de Projection et de Commandement Mistral ;

-         Frégate de défense aérienne Chevalier Paul ;

-         Transport de Chaland de Débarquement Siroco ;

-         Frégate anti sous-marine Montcalm ;

-         Bâtiment de Commandement et de Ravitaillement Marne ;

-         Pétrolier-Ravitailleur Meuse ;

-         Frégates légères furtives  Guépratte et Surcouf ;

-         Avisos patrouilleurs de haute mer  Commandant Bouan, Commandant Birot et Enseigne de vaisseau Jacoubet ;

-         Patrouilleurs de haute mer l’Adroit ;

-         Chasseur de mines tripartite Lyre ;

-         Bâtiments base de plongeurs-démineurs Achéronet Pluton ;

-         Flottille amphibie.

 

A l’occasion d’un passage en Méditerranée, le bâtiment de transport HMS Ocean de la Royal Navy, armé d’hélicoptères Merlin de lutte anti sous–marine, participera à une partie de Gabian.

 

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:30
Opération Enduring Freedom : Le Courbet quitte la CTF 152 après un mois de patrouille dans le golfe

 

15/09/2014 Sources : EMA

 

Le 13 septembre, en franchissant le détroit d’Ormuz vers le golfe d’Oman, la frégate légère furtive (FLF) Courbet a quitté la Combined Task Force 152, volet maritime de l’opération Enduring Freedom de lutte contre le terrorisme dans le golfe arabo-persique, après presque un mois passé dans cette zone stratégique.

 

« Approach and Assist »

 

La mission principale de la CTF 152 consiste à lutter contre les trafics susceptibles d’être liés au terrorisme dans le golfe arabo-persique. A cet effet, de nombreuses approches de boutres sont réalisées chaque jour afin de recueillir du renseignement utile dans le cadre de cette lutte. Ce type d’opérations, appelé « Approach and Assit », amène également à porter assistance aux bateaux présents sur zone quand ils en expriment le besoin.

 

Ainsi, le 6 septembre dernier, un marin pakistanais a été secouru au large des côtes saoudiennes par l’équipe médicale du Courbet. L’équipe de visite était venue à la rencontre d’un boutre pour recueillir du renseignement, et lui proposer son soutien. Arrivé à bord, le capitaine de l’embarcation a indiqué qu’un des membres d’équipage s’était entaillé le mollet le matin même. Le médecin du bord a rejoint l’infirmier déjà sur place puis a soigné la blessure du patient.

 

Coopération maritime

 

Au cours de sa patrouille dans le golfe, le Courbet a également mené plusieurs actions de coopération avec les marines des pays riverains. Une journée de plongées ous-marine et des manœuvres ont par exemple été réalisées en coopération avec les marines koweïtienneset saoudienne . Un exercice de lutte anti-navire utilisant des moyens aéronautiques ainsi qu’un exercice de défense aérienne contre Rafales français et Mirages émiratis ont été réalisés le 12 septembre en coopération avec la marine des EAU.

 

Un exercice de plus grande envergure s’est déroulé le 1erseptembre. Le Courbet a opéré avec cinq bâtiments américains, dont le porte-avions G. W. H. Bush, afin d’entretenir la dynamique de coalition, de savoir-faire de haut niveau et confirmer l’interopérabilité de nos moyens.

 

Prévention, Connaissance et Anticipation

 

Le déploiement de la frégate s’inscrit également dans le cadre d’une présence française permanente dans l’océan Indien. Le Courbet est en mesure de répondre à toutes les sollicitations nationales sous faible préavis en cas de crise. Il s’agit de conforter la place que la France entend maintenir dans cette région du monde. D’autre part, la frégate participe à la fonction stratégique de connaissance et d’anticipation par le recueil de renseignement d’intérêt maritime ou relatif aux crises locales. Ce renseignement permet de bénéficier d’une appréciation autonome et complète des événements en cours.

 

Engagé depuis le 4 août dans l’opération Enduring Freedom, le Courbet assure désormais la contribution de la France à la mission de lutte contre les trafics maritimes liés au terrorisme dans la mer Rouge, le golfe d’Aden, la mer d’Arabie et le golfe d’Oman.

 

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:30
Opération Enduring Freedom : Le Courbet à Abu Dhabi

 

15 Septembre 2014 Marine Nationale

 

Du 7 au 12 septembre 2014, la frégate FLF Courbet a fait escale dans la base navale française d’Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis.

 

Il s’agissait de la plus longue escale du bâtiment depuis son départ de Toulon, le 25 juillet dernier. Durant les jours de mer qui ont précédé son arrivée aux Émirats Arabes Unis, le Courbet a mené plusieurs actions de coopération avec des marines amies opérant dans la région (américaine, koweitienne et saoudienne), et intégré la Combined Task Force 152. Cette intégration l’a amené à effectuer de nombreuses approches sur des boutres afin de récolter des renseignements sur la zone.

 

Un entraînement avec la Marine et l’armée de l’Air émirienne a été organisé à l’appareillage. Il a permis de confirmer l’interopérabilité de nos forces.

 

Engagé depuis le 4 août dans l’opération Enduring Freedom, le Courbet assure désormais la contribution de la France à la mission de lutte contre les trafics maritimes liés au terrorisme en mer Rouge, dans le golfe d’Aden, en mer d’Arabie et dans le golfe d’Oman.

Repost 0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 14:55
Helidax centre de formation Hélicoptère DCI Défense Conseil International


15 sept. 2014 DefenseWebTV

 

Helidax est basée au sein de l’Ecole de l’Aviation Légère de l’Armée de terre (EALAT) à Dax, au sud-ouest de la France. Hélidax est née de l’association d’INAER Helicopter France et de DCI, toutes les deux actionnaires à 50 %.

Le but de cette externalisation est la fourniture à l’EALAT (école de formation de pilotes d’hélicoptères à vocation interarmées et internationale) des heures de vol requises pour la formation de base des pilotes des Armées (terre, mer, air), de la Gendarmerie Nationale, entre autres bénéficiaires.

Repost 0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 11:56
Le SNA Perle au large de La Réunion. photo Marine Nationale

Le SNA Perle au large de La Réunion. photo Marine Nationale

 

15.09.2014 Par Nathalie Guibert - Le Monde.fr

 

Aucune femme n'avait passé un mois dans un sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) avant que la marine nationale ne m'en donne l'autorisation, au printemps 2014. Encore moins une journaliste, secret-défense oblige.

La curiosité m'avait piquée, à l'occasion d'un départ de patrouille à bord du Terrible depuis Brest. A la sortie de l'île Longue, il faut de longues heures aux sous-marins lanceurs d'engins pour dépasser le plateau continental et pouvoir plonger. Je n'avais pu passer qu'une petite nuit à bord, à peine seize heures inscrites dans le livret de plongée donné pour l'occasion aux visiteurs, avant un retour par hélicoptère.

J'avais touché du doigt la dissuasion nucléaire française, mais je n'avais rien rapporté de solide pour comprendre la partie humaine qui se joue à bord de ces machines de guerre. Que font ces marins soldats, à 300 mètres de fond ? Comment vit-on à bord de tels bateaux ? Qui sont-ils pour supporter ces conditions d'enfermement volontaire plusieurs mois par an ?

 

UNE OUVERTURE NÉCESSAIRE

Le monde clos des forces sous-marines vit très bien dans l'isolement. Par essence jaloux de son secret, il se pense à part dans les armées. La Force océanique stratégique compose une petite famille, élitiste : 3 500 personnes, dont 2 000 hommes naviguent. La communication vers l'extérieur tient peu de place dans cette culture. Mais la marine peine désormais à attirer des jeunes dans ces métiers, techniques, exigeants. Elle doit les faire connaître.

En outre, les sous-marins représentent l'investissement le plus lourd de la défense pour les prochaines années – il faut près de 10 milliards d'euros pour renouveler la flotte des sous-marins nucléaires d'attaque. Les militaires doivent démontrer aux décideurs politiques l'utilité stratégique de ces outils, en ces temps de disette budgétaire. L'ouverture devient nécessaire. Enfin, le ministère de la défense a décidé de féminiser les équipages de sous-marins, derniers bastions masculins, à partir de 2017.

L'accord donné pour embarquer, un mois, sur le SNA Perle, est passé au filtre de toute la hiérarchie militaire. J'ai été accueillie comme il se doit dans cet univers : avec une chaleureuse réserve. « Ça va être très dur », m'a avertie Stéphan Meunier, le commandant de l'escadrille des SNA à Toulon.

 

Retrouvez la totalité de cet article en édition abonnés, et suivez dans Le Monde, jusqu'au vendredi 19 septembre, la suite de cette plongée à bord du Perle, avant de découvrir, samedi 20 septembre, notre grand format « Un mois sous les mers », récit d'une journée type à bord d'un sous-marin nucléaire d'attaque.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories