Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 08:50
L'OSCE va porter sa mission en Ukraine à près de 1.000 observateurs

 

12 mars 2015 Romandie.com (AFP)

 

Vienne - L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) va pratiquement doubler sa mission d'observation dans l'est de l'Ukraine, la portant à près de mille personnes, a annoncé jeudi à l'AFP à Vienne une porte-parole de l'OSCE.

 

La décision a été prise (jeudi, par les Etats membres de l'organisation). La mission peut maintenant compter jusqu'à mille personnes, en fonction des circonstances. Son mandat a aussi été allongé, jusqu'au 31 mars 2016, a précisé cette porte-parole, Mersiha Podzic.

 

La semaine dernière, les ministres des Affaires étrangères allemand et russe avaient appelé à étendre cette mission pour contrôler de manière efficace le dernier cessez-le-feu conclu entre séparatistes prorusses et troupes du gouvernement ukrainien dans des zones de l'Ukraine frontalières avec la Russie.

 

Plus tôt jeudi à Kiev Alexander Hug, chef-adjoint de la mission spéciale d'observation de l'OSCE en Ukraine, avait déclaré que le cessez-le-feu tenait globalement, mais sur de la glace fine. Il tient globalement sur la ligne de contact dans les régions de Donetsk et Lougansk, avec des échanges de coups de feu persistants à certains endroits mais à un niveau moindre, selon lui.

 

Les endroits les plus critiques étaient le village de Shyrokyne, à l'est du port de Marioupol, et les alentours de l'aéroport de Donetsk, a précisé M. Hug.

 

Ce responsable de la mission de l'OSCE a jugé positif que la plupart des combats se déroulent avec des armes de petit calibre, ce qui est une indication que les armes lourdes ont réellement été retirées et ne sont plus utilisées aussi souvent.

 

Il a ajouté que l'OSCE avait essayé de contrôler le retrait de l'artillerie lourde mais que sa mission se heurtait encore à des obstacles des deux bords, qu'elle ne disposait pas encore de l'inventaire complet des armes ni d'un accès complet aux sites où elles peuvent être stockées.

 

L'actuelle mission de l'OSCE est composée de membres d'environ quarante pays travaillant par équipes pour assurer une présence sur le terrain 24h sur 24 sept jours par semaine.

 

Le dernier accord conclu le 12 février à Minsk stipule que les belligérants cessent le feu et retirent leur artillerie d'un calibre supérieur à 100 millimètres à 25 kilomètres de la ligne de front.

Partager cet article

Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 18:40
Ukraine: Kiev confirme le retrait de la majeure partie des armes lourdes dans l’Est

 

10 mars 2015 45eNord.ca (AFP)

 

Le président ukrainien Petro Porochenko a confirmé le retrait de la majeure partie des armes lourdes dans la zone de conflit dans l’est de l’Ukraine, y compris du côté des séparatistes prorusses, alors que Londres accusait mardi la Russie de « saper » la sécurité en Europe de l’est.

 

« La partie ukrainienne a retiré la majorité de ses systèmes de lance-roquettes multiples et de son artillerie lourde » conformément aux accords de paix Minsk 2, a déclaré le président Porochenko dans une interview à la télévision publique ukrainienne diffusée tard dans la nuit de lundi à mardi.

« Nous constatons que les rebelles soutenus par la Russie ont également retiré une partie considérable » de leurs armes lourdes, a poursuivi le chef de l’État.

Kiev et les Occidentaux accusent Moscou d’armer les séparatistes et d’envoyer ses troupes en Ukraine, ce que la Russie nie farouchement malgré les nombreux témoignages de soldats russes publiés par des médias.

Le chef de la diplomatie britannique Philip Hammond devait réitérer ces accusations tout en accusant le président russe Vladimir Poutine de « saper » la sécurité des nations d’Europe orientale, dans un discours attendu dans la journée et dont des extraits ont été publiés à l’avance.

« Nous sommes à présent confrontés à un dirigeant russe enclin non à se joindre au système international fondé sur des règles, qui préservent la paix entre les nations, mais à le saper », devrait déclarer M. Hammond selon le texte de ce discours.

« Les actions du président Poutine – l’annexion illégale de la Crimée (en mars 2014, ndlr) et actuellement l’utilisation de troupes russes pour déstabiliser l’est de l’Ukraine – sapent fondamentalement la sécurité des nations souveraines de l’est de l’Europe », affirme M. Hammond.

 

3.000 soldats américains aux pays Baltes

Le discours virulent du chef de la diplomatie britannique contre la Russie intervient alors que l’Otan prépare d’importantes manoeuvres en Lettonie, Lituanie et Estonie.

Le Pentagone a ainsi annoncé lundi que les États-Unis avaient commencé à déployer 3.000 soldats et des équipements pour trois mois dans les trois pays baltes.

Ce déploiement s’inscrit dans le cadre de l’opération « Atlantic Resolve » lancée par les Etats-Unis dans le cadre de l’Otan pour rassurer les pays membres et alliés de l’Alliance face à la Russie.

En Ukraine, le président Porochenko a fait état d’un respect global de la trêve, en vigueur depuis le 15 février, malgré des hostilités sporadiques.

« Le long des 485 kilomètres de la ligne de front, il n’y a plus de tirs d’artillerie, sauf au niveau de quelques localités. En revanche, des armes à feu et des lance-grenades sont utilisés » plus fréquemment, a fait valoir le chef de l’Etat dans son interview.

Malgré ces signes de stabilisation, la tension demeure vive dans plusieurs points chauds de la zone de conflit, qui a fait plus de 6.000 morts en onze mois.

Selon M. Porochenko, 64 soldats ukrainiens ont été tués dans l’Est depuis le 15 février, malgré le cessez-le-feu.

Mardi, le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko a affirmé que neuf soldats avaient été blessés au cours des dernières 24 heures.

L’armée ukrainienne a accusé les rebelles d’avoir effectué dans la nuit des tirs à l’artillerie lourde sur leurs positions dans plusieurs villages situés à proximité du fief séparatiste de Donetsk.

Dans le village de Chirokiné, à une dizaine de kilomètres du port de Marioupol, dernière grande ville de l’Est rebelle encore contrôlée par Kiev, des combats aux chars ont eu lieu lundi, selon l’armée ukrainienne.

La prise de Marioupol, que les séparatistes ont à maintes reprises désigné comme leur prochaine cible, serait une étape clé dans la création d’un pont terrestre entre la Russie et la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée il y a un an par Moscou, mais très dépendante de l’Ukraine pour ses besoins en eau et en électricité.

« Ces actes agressifs (…) témoignent une nouvelle fois de la volonté des terroristes de poursuivre les hostilités et de ne pas permettre un règlement » du conflit dans l’est, a souligné l’armée ukrainienne dans un communiqué.

Partager cet article

Repost0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 17:40
Ukraine: sous la pression occidentale, le cessez-le-feu semble tenir

 

26-02-2015 Par RFI

 

Le cessez-le-feu semble enfin tenir dans l'Est séparatiste pro-russe de l'Ukraine après que la pression occidentale s'est encore accrue sur la Russie, accusée par les Etats-Unis de « mentir » sur son rôle dans le conflit qui a fait 5 800 morts en dix mois.

 

Pas question pour les Occidentaux que Marioupol finisse comme Debaltseve. Si les séparatistes pro-russes ne respectent pas le cessez-le-feu et attaquent le port ukrainien, il y aura de nouvelles sanctions européennes contre la Russie. Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, a été clair : « les choses seraient complètement bouleversées, y compris en termes de sanctions. »

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories