Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:50
Belgique : Les chars Léopard à vendre, sinon direction le musée ou la casse

 

2/08/14 – 7 sur 7.be (Belga)

 

La moitié des 112 chars Léopard que possède encore la Belgique, et qui seront mis hors service fin 2014, va bientôt être mise en vente publique, rapporte samedi Le Soir. Le marché n'est réservé qu'aux firmes certifiées, à savoir des sociétés qui ont reçu l'aval du pays vendeur et du pays producteur de l'armement, ici l'Allemagne.

 

Les 56 chars acquis en 1967 -la Belgique en avait alors acheté 334- ont défilé pour la dernière fois le 21 juillet dernier à l'occasion de la Fête nationale.

 

Même si depuis, la majorité a été dotée d'un système de tir guidé par laser, d'un système de guidage de tir infrarouge et d'un calculateur balistique, le matériel a considérablement vieilli.

 

Depuis 1994, plusieurs ventes publiques de ces blindés ont déjà eu lieu, réduisant la puissance de feu de la Composante terre.

 

Selon les chiffres du service presse de l'armée, il demeurerait de tout cet arsenal quelque 112 Léopard en versions diverses. Tous les chars configurés en version offensive seront retirés avant la fin de l'année.

 

S'il n'y pas d'acheteur pour ces 56 chars, ils iront à la casse. 24 chars seront toutefois utilisés pour étoffer les collections de musées ou pour devenir des monuments historiques.

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 12:40
Biathlon en chars d'assaut – ChM : la Russie en tête

 

MOSCOU, 5 août - RIA Novosti

 

L'équipe russe a remporté la première manche de la course individuelle au championnat du monde de biathlon en chars d'assaut qui se déroule sur le polygone militaire russe d'Alabino, dans la région de Moscou, a annoncé l'arbitre des compétitions, Iouri Petrov.

 

Selon ce dernier, la Russie a réalisé un chrono de 26 minutes et 39 secondes. L'Arménie se classe deuxième (28'58) devançant le Kazakhstan (29'53).

M.Petrov a précisé que seuls trois pays - Russie, Arménie et Chine - s'étaient pliés à toutes les exigences de la compétition et avaient parcouru la distance sans pénalités.

 

Le premier championnat du monde de biathlon en char d'assaut se tiendra du 4 au 16 août,  engageant des équipages de 12 Etats: Angola, Arménie, Biélorussie, Chine, Inde, Kazakhstan, Kirghizstan, Koweït, Mongolie, Russie, Serbie et Venezuela.  Les pays membres de l'Otan ont refusé de participer aux compétitions et ont envoyé leurs observateurs.

 

Le ministère russe de la Défense a organisé des séances d'entraînement pour les équipages de tous les pays participants et a mis à leur disposition des chars russes T-72. Les Chinois sont les seuls à utiliser des chars de fabrication nationale Type 96A.

 

La compétition de biathlon en chars d'assaut se déroule comme une course de relais à ski. Les chars doivent parcourir une piste de plus de 20 kilomètres parsemée d'obstacles et participer à trois séances de tir - en utilisant un missile, une mitrailleuse antiaérienne et trois obus d'artillerie. A la différence du biathlon classique, les équipages des chars doivent détruire des cibles imitant des chars et des hélicoptères volant à basse altitude à une distance de 0,9 km à 2,2 km.

Partager cet article
Repost0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 16:40
Biathlon en chars d’assaut en Russie

 

04.08.2014 Source Ria NovistiRT.com

 

Le premier championnat du monde de biathlon en chars d'assaut a débuté lundi sur le polygone militaire russe d'Alabino, dans la région de Moscou. La compétition se déroule comme une course de relais à ski. Les chars doivent parcourir une piste de plus de 20 km parsemée d'obstacles et participer à trois séances de tir - en utilisant un missile, une mitrailleuse antiaérienne et trois obus d'artillerie.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 16:50
Cinq chars Léopard mettent le cap sur le défilé national

 

16.07.2014 by Belgian Defense

 

Cinq chars Léopard, les mastodontes de la Composante Terre, ont été transportés sur semi-remorques entre Bourg-Léopold et Peutie, afin d'être inclus dans les préparatifs du défilé du 21 juillet. L'escorte du convoi était aux mains du Movement Control Group (MCG), l'unité chargée de contrôler les transports militaires à l'intérieur comme à l'extérieur de nos frontières.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:50
US Tanks Return to Europe for Live-Fire Training

 

8 juil. 2014 NATO

 

The biggest multi-national live-fire exercise in Europe of 2014 has ended with a bang at the US Army's Joint Multinational Training Center in Grafenwoehr, Germany. For the first time US tanks have been brought back to Europe for training purposes. The aim is to enhance NATO's interoperability and preparedness.

 

The video shows US soldiers, Abrams tanks and Bradley armoured personnel carriers firing live-rounds on pop-up targets. It also features Romanian tanks in action together.

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 11:40
Ukraine/est: les combats s'intensifient (13 Juillet)

 

DONETSK, 13 juillet - RIA Novosti

 

D'intenses combats sont engagés aux environs de Lougansk, l'armée ukrainienne ayant mobilisé près de 70 chars, a annoncé dimanche à RIA Novosti le commandant des forces d'autodéfense de la République populaire autoproclamée de Donetsk Igor Strelkov.

 

"Aux environs de Lougansk d'intenses combats sont engagés. L'adversaire a mobilisé près de 70 chars. Selon une information non confirmée pour le moment, des unités de troupes spéciales (spetsnaz) ont été parachutées dans la ville", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

 

Selon lui, la situation autour de la ville de Donetsk reste également très tendue.

 

"Le long de la ligne du front, des tirs d'artillerie continuent, l'adversaire mobilise un grand nombre de blindés, de canons d'artillerie et d''hélicoptères. Depuis le sud et de l'ouest, des colonnes de soldats ukrainiens avancent vers la ville" a-t-il précisé.

 

Les troupes loyalistes resserrent l'étau autour des villes de Donetsk et de Lougansk, principaux bastions des insurgés suite au retrait des brigades populaires de Slaviansk et de Kramatorsk. Kiev espère que le blocus total de ces deux villes forcera les combattants à déposer les armes.

 

Les chefs indépendantistes affichent quant à aux leur détermination à livrer bataille contre les forces gouvernementales à Donetsk, ce qui devrait selon eux "marquer un tournant" dans leur conflit avec Kiev.

source Ria Novisti

source Ria Novisti

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 16:30
Prix de la Défense d'Israël : Une Révolution Dans les Blindés

 

17.06.2014 Israel Valley
 

Shimon Peres et le Ministre de la Défense Moshe Yaalon ont remis le Prix de la défense d’Israël, la récompense la plus prestigieuse dans le domaine de la défense, a une équipe conjointe de Rafael, de l’administration du ministère de la Défense pour la recherche et du Commandement des forces terrestres pour le développement du fameux " Coupe-vent ".

La cérémonie a eu lieu à la résidence présidentielle à Jérusalem en présence du chef d’état-major le lieutenant général Benny Gantz, le directeur général du ministère de la Défense Dan Harel et des responsables de l’industrie, de la défense et de la sécurité.

Le prix, décerné chaque année depuis 1958, est décerné à des individus ou a des équipes ayant développés des technologiques remarquables qui ont contribué à augmenter la sécurité d’Israël et de garder l’avantage sur le champ de bataille.

Le comité d’attribution, dirigée par le professeur Isaac Ben-Israël, a choisi cette année de décerner le prix pour le développement du système de défense actif qui est installé sur les chars et les véhicules blindés.

Le système innovant détecte et intercepte les missiles anti-char, c’est un système révolutionnaire car il rend les blindés quasiment invincible.

 

Source

 

Note RPDefense : Ce système ("windbreaker") est la version plus avancée du "Trophy" installé sur les chars israéliens dès 2009.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 17:55
XP2 (Nexter) - IFV Puma (KMW)

XP2 (Nexter) - IFV Puma (KMW)

 

01-07-2014 Par Vincent Lamigeon - Challenges.fr

 

Les constructeurs du Leclerc et du Leopard font une « fusion entre égaux ». L’Etat français et la famille allemande Bode se partagent le capital.

 

L’Airbus de l’armement terrestre décolle enfin. Après dix ans d’allers- retours et de négociations plus ou moins intenses, le français Nexter, fabricant du char Leclerc et du blindé VBCI, et son concurrent allemand Krauss Maffei Wegmann (KMW), concepteur du char Leopard, viennent d’annoncer leur fusion entre égaux, chacun représentant environ 800 millions d’euros de chiffre d’affaires et 3.000 salariés. Le nouveau champion européen sera détenu à 50% par l’Etat français, aujourd’hui seul actionnaire de Nexter, et à 50% par la famille allemande Bode, propriétaire de KMW. Le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian a négocié une action spécifique pour l’Etat au sein de la filiale munitions de Nexter, jugée stratégique.

Pourquoi ces grandes manœuvres? Dans un marché dominé par les groupes anglo-saxons, notamment les géants BAE Systems (4,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires) et General Dynamics (4,6 milliards), et attaqué par les pays émergents comme l’Afrique du Sud ou la Turquie, l’Europe souffre d’une industrie trop morcelée. « L’Europe a 17 lignes de production de blindés contre deux aux Etats-Unis », déplorait fin avril Tom Enders, le patron d’Airbus Group.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:50
Cassidian Optronics delivers sighting systems for the modernisation of several NATO states' Leopard 2 main battle tanks

 

 

Jun 17, 2014 ASDNews Source : Airbus Defence and Space

 

    Contracts worth over a,15 m from Germany, Canada and Denmark

 

Cassidian Optronics, a subsidiary of Airbus Defence and Space, has been awarded contracts for the modernisation of more than 100 Leopard 2 main battle tanks in Germany, Canada and Denmark. The contract to equip the gunner and commander sights with modern sensors is worth over €15 m.

 

ATTICA, a third-generation thermal imaging device from Cassidian Optronics, constitutes the main element of the deliveries, along with additional sensors and system components. The device was introduced as standard in the PERI R17 commander’s sight in Germany in 2013. In Canada and Denmark, the camera will now also become standard in the gunner’s sight, in addition to the commander’s sight. This will serve to further standardise the LEOPARD user nations’ configuration of their tanks.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 11:40
L’Azerbaïdjan pourra acheter plus de chars russes

 

 

26 mai 2014, Claire -armenews.com

 

L’Azerbaïdjan pourra acheter 100 chars de bataille supplémentaires aux russes après avoir reçu pour 1 milliard de dollars de fournitures militaires.

 

Konstantin Biryulin, le chef adjoint du Service fédéral pour la coopération technico-militaire, a déclaré que les entreprises de défense russes ont presque tous terminé la livraison de ces armes offensives, dont environ 100 chars T-90.

 

“ Nous avons terminé l’envoi de l’ensemble du lot - soit 100 chars - il y a environ un mois “, a déclaré Biryulin, comme convenu par un contrat russo-azerbaïdjanais de défense signé en 2011.

 

Le responsable russe a également révélé que le contrat donne à l’Azerbaïdjan une option d’achat de 100 autres T-90. “ Mais la deuxième partie n’a pas encore été traité “, a t-il précisé.

 

Les livraisons d’armes russes à l’Azerbaïdjan a fait sensation en Arménie après avoir été révélées par un journal de Moscou il y a un an. Le tollé s’est intensifiée après la déclaration du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev en août puisqu’il a révélé que le volume total des contrats de défense avec les Russes “ se mesure à 4 milliards de dollars. “

 

Des politiciens arméniens, la plupart dans l’opposition, et les experts ont accusé Moscou d’agir contre l’esprit de l’alliance militaire russo-arménienne. Des responsables de la sécurité russes ont rejeté la critique.

 

Le ministère de la Défense a refusé vendredi de commenter cette révélation de préparation apparent de Moscou à vendre plus de réservoirs à Bakou. La révélation de Biryulin est assuré de susciter de nouvelles déclarations anti-russes par des groupes d’opposition et les médias arméniens.

 

Que la Russie soit prête à vendre des armes supplémentaires à l’Azerbaïdjan a été indiqué par le général Valery Gerasimov, le chef d’état-major général de l’armée russe, lors d’une visite à Bakou le mois dernier. Plus tard, en avril, une aide pour le ministre azerbaïdjanais de l’industrie de la défense a exprimé l’espoir que Moscou solidifie son statut de premier fournisseur de l’Azerbaïdjan pour l’équipement militaire.

 

L’armée azerbaïdjanaise a reçu des chars russes, des véhicules blindés, des systèmes d’artillerie, des hélicoptères d’attaque et d’autres armes offensives.

 

Les forces armées étroitement intégrées de l’Arménie et du Haut-Karabagh ne sont pas connus pour avoir des chars T-90 dans leur arsenal. La grande majorité de leurs chars est moins avancée que le modèle T- 72.

Partager cet article
Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 07:40
Biathlon en chars d'assaut en Russie: 1ère participation pour la Crimée

 

MOSCOU, 5 mai - RIA Novosti

 

Des équipages des chars de Crimée participeront pour la première fois aux compétitions de biathlon en chars d'assaut qui se dérouleront le 13 mai sur le polygone de Proudboï, dans la région russe de Volgograd, a fait savoir lundi le service de presse du District militaire du Sud. 

 

"Les représentants des unités de chars déployées en Crimée disputeront pour la première fois le titre de plus fort en biathlon en chars d'assaut [en Russie]. Trois équipages composés d'anciens militaires ukrainiens qui se sont fait naturaliser Russes sont arrivés de Crimée dans la région de Volgograd pour participer aux compétitions qui se tiendront dans le District militaire du Sud", a infirmé la source. 

 

Au total, 15 équipages de chars prendront part aux tournois. Les vainqueurs obtiendront le droit de représenter le District militaire du Sud aux compétions interarmées prévues en juin prochain à Alabino, dans la région de Moscou. 

 

La compétition de biathlon en chars d'assaut se déroule comme une course de relais en ski. Les chars doivent parcourir une piste de 20 kilomètres parsemée d'obstacles et participer à trois séances de tir - en utilisant un missile, une mitrailleuse antiaérienne et trois obus d'artillerie. A la différence du biathlon classique, les équipages des chars doivent détruire des cibles imitant des chars et des hélicoptères volant à une basse altitude à une distance de 0,9 km à 2,2 km. Chaque cible manquée ajoute 500 mètres supplémentaires à parcourir.

 

En juillet-août prochain, la Russie accueillera sur son territoire le deuxième championnat international de biathlon en chars d'assaut. Selon le ministère russe de la Défense, treize pays dont la Chine et le Koweït ont déjà confirmé leur intention de participer aux compétitions.

Partager cet article
Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 16:55
Crédit : 4e RD/LTN Ledoux

Crédit : 4e RD/LTN Ledoux

 

23/04/2014 Armée de Terre

 

Les Loups du 4e escadron du 4e régiment de dragons se sont rendus à MAILLY LE CAMP le 3 mars dernier, pour effectuer leur dernière rotation au CENTAC (Centre d’Entraînement au Combat) avant dissolution du régiment à l’été.

 

En manière d’échauffement, et dans le cadre de l’EEB (espace d’entraînement de brigade) de la 7e brigade blindée, les dragons du 4 ont tout d’abord participé à un exercice de franchissement sur Engins de Franchissement de l’Avant (EFA) mené par le 19e régiment du génie. Ce fut une première, pour l’immense majorité des soldats, que de participer à une telle manœuvre interarmes.

 

La semaine suivante a été marquée par des exercices de  simulation, des séances tactiques sur logiciel de simulation OPOSIA, ou encore de la préparation des matériels.

 

Après une première journée et demie « d’ajustement » marquée par un tableau de chasse favorable à l’ennemi,  l’unité a pris sa vitesse de croisière pour terminer par une phase de 36 heures qui, de l’aveu unanime des observateurs, a été de qualité et a permis au Sous Groupement

 

Tactique Interarmes BRAVO de stopper les hordes foradiennes avec un emploi remarqué de l’interarmes, sans doute grande gagnante de cette rotation. Les mines factices de la section du génie et les tirs d’une grande précision de l’artillerie resteront comme un bien douloureux souvenir pour le camp adverse!

 

A quelques semaines de leur mutation dans divers autres régiments de la cavalerie et formations de l’armée de Terre, les dragons du 4 ont conforté leur haut niveau de capacité opérationnelle. La plupart d’entre eux seront en engagés en opération extérieure ou en mission de courte durée dans les prochains mois.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 07:40
Biathlon en chars d'assaut en Russie: 13 pays répondent présent

 

MOSCOU, 3 avril - RIA Novosti


Treize pays dont la Chine et le Koweït ont confirmé leur intention de participer au deuxième championnat de biathlon en chars d'assaut en Russie en juillet-août 2014, a annoncé jeudi à Moscou Iouri Petrov, responsable du ministère russe de la Défense. 

"Nous avons reçu des confirmations de 13 pays souhaitant participer au tournoi "Biathlon en chars 2014". Onze pays comptent utiliser des blindés russes pendant les compétitions. Les équipages de six Etats entendent en outre suivre un cours d'entraînement de six jours à la base de la 4e division blindée", a indiqué le général Petrov.

Les équipages chinois et koweïtien utiliseront les chars de fabrication nationale.

Selon le général, 11 autres pays enverront leurs observateurs au championnat de biathlon en chars.

Le deuxième championnat de biathlon en chars aura lieu du 4 au 16 août. Les compétiteurs et observateurs étrangers arriveront en Russie à partir du 17 juillet.

La compétition de biathlon en chars d'assaut se déroule comme une course de relais en ski. Les chars doivent parcourir une piste de 20 kilomètres parsemée d'obstacles et participer à trois séances de tir - en utilisant un missile, une mitrailleuse antiaérienne et trois obus d'artillerie. A la différence du biathlon classique, les équipages des chars doivent détruire des cibles imitant des chars et des hélicoptères volant à une basse altitude à une distance de 0,9 km à 2,2 km. Chaque cible manquée ajoute 500 mètres supplémentaires à parcourir.

Les premières compétitions internationales du biathlon en chars se sont déroulées en août 2013 à Alabino, dans la région de Moscou.

Partager cet article
Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 16:20
Lighting Up The Night

 

 

3/21/2014 Strategy Page

 

Marines with tank platoon, Battalion Landing Team 2nd Battalion, 1st Marines (BLT 2/1), 11th Marine Expeditionary Unit, fire the M256 smoothbore gun of an M1A1 Abrams tank on static targets during Realistic Urban Training Marine Expeditionary Unit Exercise 14-1 (RUTMEUEX) at Camp Roberts, Calif., March 20, 2014. RUTMEUEX will prepare the 11th MEU Marines for their upcoming deployment, enhancing Marines' combat skills in environments similar to those they may find in future missions. (U.S. Marine Corps photo by Gunnery Sgt. Rome M. Lazarus)

Partager cet article
Repost0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 11:50
Reservists of Royal Wessex Yeomanry train with Challenger 2 and Chinook

28 mars 2014 British Army

 

Reserve soldiers of the Royal Wessex Yeomanry recently trained with Challenger 2 main battle tanks and RAF Chinook helicopters on Salisbury Plain for Exercise Spring Warrior.

For the first time in more than a decade the unit teamed up with the RAF. Their joint mission with air crew from 27 Squadron RAF Odiham was co-ordinate the delivery by air of personnel and their Wolf Scout Land Rovers.

Driver Trooper Marcus Cribb talks about his role as a Reservist working with Challenger 2 and how being a Reservist fits in with his civilian life.

Find out more: http://www.army.mod.uk/news/26133.aspx

Partager cet article
Repost0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 06:35
Indian-made Arjun Mk II main battle tank could enter in service with the Indian army in 2016

 

24.03.2014 Pacific Sentinel

 

The Arjun MK II main battle tank for the Indian Army may get delayed further than its pre-fixed 2016 induction date. A key source in the Defence Research and Development Organisation (DRDO) said, the Israelis who customised the LAHAT Anti-Tank Guided Missile (ATGM) for firing from the 120 mm main gun of the Mark II variant, has gone back to the drawing boards for correcting the error.

 

The DRDO source said, ‘This has delayed the induction of the tank a bit, but then we are telling the army that since the platform, the tank, is ready they can take it up, with the missile getting mated later.’

 

The tank itself has undergone about 89 major and minor ‘improvements,’ and still have a few unsolved issues which are decidedly ‘minor’ like changing the position of a light bulb or so.

 

The range of the LAHAT missile pay-load is about three-and-a-half kilometres on the plains and about two-and-a-half kilometres in the deserts.

 

Read the full story at ArmyRecognition

Partager cet article
Repost0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 13:40
La Russie organise des JO d’été pour les blindés !

 

28 février, 2014 Guillaume Belan



La réussite des jeux olympiques d’hiver, qui viennent de s’achever à Sotchi, semble faire des émules chez les militaires russes ! Car c’est très sérieusement que les autorités militaires russes vont organiser du 26 juillet au 9 août prochain, des Jeux Olympiques pour véhicules blindés !

 

Baptisée Tank Biathlon, l’épreuve se déroulera sur le polygone d’Alabino, près de Moscou. Il s’agit de la seconde édition de ces biathlons pour blindés, qui avaient mobilisé quatre pays (Russie ; Kazakhstan ; Biélorussie et Arménie) l’année précédente. Cette année, c’est pas moins de 20 pays qui sont attendus et 5000 spectateurs ! Sont attendus bon nombre d ’équipages de blindés provenant des anciennes républiques de l’URSS (Tadjikistan,  T-72 modernisés tchèques…) mais également des équipages occidentaux : une délégations allemande sur Léopard 2A7, des américains sur chars Abrams M1A2 SE, des grecs, des chinois sur chars Type 99 ou encore des italiens sur Ariete C1. Malheureusement, pas de précision sur une éventuelle participation de l’armée de terre avec ses Leclerc…

 

Carte des épreuves du Tank Biathlon (crédits: Izvestia)

Carte des épreuves du Tank Biathlon
(crédits: Izvestia)

 

Pour cette édition 2014, vu la forte augmentation des participants, Moscou n’a pas hésité à dépenser plus de 20 millions d’euros pour moderniser et élargir les infrastructures du polygone d’Alabino. Les règles s’assouplissent pour accepter la participation des BMP avec des parcours dédiés; les pistes et obstacles sont améliorés, élargis et allongés, avec pour cette édition, du tir sur cible mobiles radiocommandées terrestres et aériennes. Mais également franchissements d’obstacles, parcours amphibie, une grande place pour la remise des médailles aux équipages et leurs montures, une partie exposition statique, des emplacements pour du tirs en mouvement, un PC modernisé et une tribune de 5000 places. Rien que ça! Les autorités militaires russes précisent néanmoins que ces parcours serviront également durant l’année à l’instruction des équipages de blindés russes. A vos pronostics!

 

Pour les curieux, à voir ce petit film Youtube sur le Tank Biathlon de l’année dernière, qui ne comptait la participation que de T-72

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 17:40
Les blindés Armata dotés de nouveaux radars

 

MOSCOU, 23 janvier – RIA Novosti

 

Les blindés russes seront équipés des mêmes radars que ceux des chasseurs T-50 de cinquième génération. D'après les documents du ministère de l'Industrie et du Commerce, les blindés montés sur le châssis chenillé Armata devraient être munis de ces dispositifs d'ici 2015, écrit jeudi le quotidien Izvestia.

Le châssis chenillé Armata est destiné à devenir une plateforme universelle pour différents véhicules blindés lourds. Son principe modulaire devrait permettre de supporter des chars mais aussi des véhicules de défense antiaérienne, balistiques et d'artillerie. Le radar de ces véhicules, de même que le châssis, sera modulaire – c’est-à-dire que les éléments seront interchangeables pour permettre de réparer rapidement les problèmes électroniques.

D'après le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine, les forces armées recevront les premiers chars montés sur le châssis Armata en 2014-2015. La conception des technologies nécessaires pour la production en série de l'électronique du radar durera jusqu'à début 2016, selon les prévisions du ministère de l'Industrie et du Commerce. Le radar sera ensuite installé sur le matériel blindé déjà prêt.

Selon le cahier des charges du ministère de l'Industrie et du Commerce, Armata sera doté de radars de la bande Ka (26,5-40 GHz) sur base d'un radar tridimensionnel à balayage électronique conçus à partir de céramique de basse température. Le T-50, chasseur de cinquième génération élaboré par le bureau d'étude de Sukhoi et dont la production devrait commencer en 2015, dispose d'un radar identique.

Le radar tridimensionnel à balayage électronique se compose d'une multitude de transmetteurs microondes. Une telle antenne est capable de changer l'orientation de la localisation et ne nécessite donc pas le déplacement mécanique de la parabole du radar. Elle se distingue par sa fiabilité : la panne d'un élément n'entraîne pas une baisse significative de la puissance ou une détérioration du signal.

Viktor Mourakhovski, expert militaire et rédacteur en chef de la revue Arsenal Otetchestva (Arsenal de la Patrie), remarque que l’installation d’un tel radar sur les blindés aidera à remplir des tâches défensives et offensives.

"Il pourra être couplé au système de conduite de tir ou servir comme un complexe de défense active. Il comprend une antenne qui identifie les moyens offensifs qui approchent du char.
Le radar déterminera les coordonnées et les paramètres de la menace pour que le char puisse l’éliminer", explique Viktor Mourakhovski.

La Russie dispose déjà de chars dotés de défense active, qui permet de localiser un obus en approche, assure son suivi à partir d'une certaine distance, avant que les armes du char le détruisent. C'est ainsi que fonctionnait le système Drozd qui équipait les chars T-55. Cependant, ces systèmes n'étaient pas dotés d’un radar tridimensionnel à balayage électronique avec les avantages offerts par cette technologie.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 23:50
Reservists Training to be Challenger Tank Crew

 

18.11.2013 UK MoD

 

Army Reservists of the The Royal Wessex Yeomanry (RWxY), the South West's Army Reserve Cavalry Regiment taking part in Challenger 2 main battle tank live firing exercise.

As their civilian colleagues drove to work through the morning rush hour on Monday 18th November, 40 Army Reservists from the West Country climbed aboard Challenger 2 Main Battle Tanks to experience live firings first hand as they trained to become tank crews.


-------------------------------------------------------
© Crown Copyright 2013
Photographer: Sgt Russ Nolan RLC
Image 45156297.jpg from www.defenceimages.mod.uk

Reservists Training to be Challenger Tank CrewReservists Training to be Challenger Tank Crew
Reservists Training to be Challenger Tank Crew
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 08:50
photo Guillaume Belan (FOB)

photo Guillaume Belan (FOB)

 

28 November 2013 army-technology.com

 

Since the Cold War main battle tanks (MBTs) have evolved from being simple and light to heavy, modernised and highly mobile, with advancements in weaponry and countermeasures. Army-technology.com lists the top 10 main battle tanks in the world based on weaponry, mobility and protection.

 

Leopard 2A7+, Germany

 

The world's top 10 main battle tanks

The Leopard 2A7+ is a next generation main battle tank (MBT) revealed by Krauss-Maffei Wegmann (KMW) in 2010. The new version leverages the technology of the Leopard 2 MBT and has been adopted by the Bundeswehr (German Army) to conduct warfare in urban areas, as well as traditional military missions. The 2A7+ is also presently deployed in Afghanistan by Canada under Nato command.

The Leopard 2A7+ is armed with 120mm L55 smooth bore gun capable of firing standard Nato ammunition and new programmable 120mm HE-rounds. The tank integrates an FLW 200 remotely controlled light weapon station mounting a 7.62mm/ 12.7mm machine gun or a 40mm grenade launcher.

The passive armour modules attached to the tank offer all-round protection from anti-tank missiles, mines, improvised explosive devices (IEDs) and RPG fire. The smoke grenade launchers on either side of turret conceal the tank from enemy observation. The MBT can be fitted with additional attachments, such as a mine plough, mine roller or a dozer blade for clearing mines and obstacles. This highly mobile tank has a maximum speed of 72km/h and cruising range of 450km.

 

Abrams M1A2, United States of America

 

The world's top 10 main battle tanks

The Abrams M1A2 is a combat proven main battle tank developed by General Dynamics Land Systems, primarily for the US Army. The tank was designed based on the experience gained from the performance of M1A1 and incorporates new technologies to deliver superior firepower and mobility, making it one of the best battle tanks in the world.

The main gun of the tank is a manually loaded 120mm XM256 smooth bore cannon which can fire a range of Nato ammunition against armoured vehicles, infantry and low-flying aircraft. The tank is also armed with two 7.62mm M240 machine guns and a .50 cal M2 machine gun and can store 42 rounds of 120mm, 11,400 rounds of 7.62mm, 900 rounds of 50 calibre ammunition, 32 screening grenades and 210 rounds of 5.56mm ammo.

The Abrams M1A2 integrates heavy exterior composite armour and steel-encased depleted uranium armour at forward hull and turret to offer high level of protection to its crew. The tank has a cruising range of 426km and can travel at maximum speed of 67.5km/h.

 

Challenger 2, United Kingdom

 

The world's top 10 main battle tanks

Challenger 2 (CR2) is the main battle tank of the British Army and the Royal Army of Oman. The MBT was designed and manufactured by British Vickers Defence Systems (now BAE Systems) based on the Challenger 1 tank. Promoted as the world's most reliable main battle tank by its producers, the capabilities of Challenger 2 were proven during combat missions in Bosnia, Kosovo and Iraq.

The 120mm L30 CHARM (CHallenger main ARMament) gun of the Challenger 2 provides primary fire power, while a C-axial 7.62mm chain gun and a turret mounted 7.62mm machine gun serve as secondary weapons. The tank can carry 50 Armour Piercing, Fin Stabilised, Discarding Sabot (APFSDS), high-explosive squash heads (HESH) and Soke rounds, as well as 4,000 rounds of 7.62mm ammunition.

The second generation Chobham armour of the Challenger 2 offers a high-level of protection against direct fire weapons. The Perkins-Condor CV12 engine of the tank ensures a maximum on-road speed of 59km/h and off-road speed of 40km/h.

 

K2 Black Panther, South Korea

 

The world's top 10 main battle tanks

The K2 Black Panther (Korean New Main Battle Tank) is a modern MBT developed by Hyundai Rotem for the Republic of Korea Army (RoKA). The MBT is intended to offer high mobility, fire power and self-protection. The Black Panther is currently under production, with service entry scheduled for 2014.

The K2 Black Panther's primary weapon is a 120mm smoothbore gun, which can fire advanced kinetic energy ammunition and is equipped with autoloader for on the go ammunition loading, even in rough terrain. The secondary armament includes 7.62mm and 12.7mm machine guns.

The maximum speed of 70km/h and range of 450km make the K2 highly mobile in the battlefield. The tank incorporates composite armour and explosive reactive armour (ERA) for all-round protection against direct fire. The ammunition rack also employs blow-off panels to protect against explosions.

 

Merkava Mk.4, Israel

 

The world's top 10 main battle tanks

The Merkava Mark IV is the latest version of the Merkava range of main battle tanks built by MANTAK (Merkava Tank Office). The tank entered into service with the Israel Defence Forces in 2004 and is regarded as one of the best protected tanks in the world.

The Mk.4 is armed with a 120mm MG253 smoothbore gun capable of firing high-explosive anti-tank (HEAT) and sabot rounds, as well as LAHAT anti-tank guided missiles. The 7.62mm coaxial and 12.7mm swivel-mounted machine guns and 60mm grenade launcher complement the fire power of the tank.

The Merkava Mk.4 is fitted with special spaced armour, sprung armour side skirts, an Elbit laser warning system and IMI in-built smoke-screen grenades. The Trophy active protection system aboard the tank protects the crew against advanced anti-tank missiles. The tank moves at a maximum speed of 64km/h.

 

Type 10 (TK-X), Japan

 

The world's top 10 main battle tanks

Type 10 (TK-X) is an advanced fourth-generation main battle tank built by Mitsubishi Heavy Industries for the Japan Ground Self Defence Force (JGSDF). The tank entered into service with the JGSDF in 2012 and claims outstanding mobility.

The Type 10 MBT's fire power is complemented by a 120mm smooth-bore gun, a 12.7mm heavy machine gun and Type 74 7.62mm cannon. The sophisticated C4I system ensures interoperability with the infantry troops during integrated combat missions.

The tank's hull is attached with modular ceramic composite armour offering protection against rocket propelled grenade (RPG) rounds, HEAT projectiles and anti-tank missiles. The add-on modules can be easily removed and installed to alter the protection levels. The 1,200hp water-cooled diesel engine provides a maximum speed of 70km/h.

 

Leclerc, France

 

The world's top 10 main battle tanks

The Leclerc is a French main battle tank developed by GIAT Industries (now Nexter Systems) for the French Army and is also currently in service with the UAE Army. The first Leclerc tank was handed over to the DGA (French Procurement Agency) in January 1992.

Leclerc is a third-generation tank armed with a Nato standard CN120-26 120mm smooth bore gun, a coaxial 12.7mm machine gun and a roof-mounted 7.62mm machine gun. The tank can carry 40 rounds of 120mm ammunition and more than 950 rounds of 12.7mm ammunition.

The advanced modular armour made of steel, ceramics and Kevlar offers all-round crew protection, which can be raised to protect against IEDs, mines and RPGs. The Galix self-protection system fitted to the tank further increases its survivability. The tank has a maximum speed of 72km/h and can strike targets at a speed of 50km/h on any terrain.

 

T-90MS, Russia

 

The world's top 10 main battle tanks

The T-90MS, a modernised version of the T-90 main battle tank built by Uralvagonzavod, was unveiled for the first time at Russian Expo Arms in September 2011. The T-90MS has been extensively modernised to deliver enhance combat performance in present warfare scenarios.

The 125mm 2A46M-5 gun of the tank fires different types of ammunition with high accuracy. The tank is also armed with a 6P7K 7.62mm antiaircraft machine gun on a remotely controlled weapon station.

The modular ERA panels mounted on rear and side of the tank offer protection against small weapons and shell splinters. The forward hull and turret can be fitted with RELIKT reactive armour for protection against anti-tank missiles. The T-90MS also features an optoelectronic screening system and electromagnetic protection system. A V-92S2F engine with rated power of 1,130hp provides maximum speed of 60km/h to the tank.

 

Oplot-M (Modernized) / BM Oplot, Ukraine

 

The world's top 10 main battle tanks

Oplot-M (Modernised) or BM Oplot is an advanced version of the T-84 Oplot main battle tank manufactured by Kharkiv Morozov Machine Building. The advanced MBT is operated by the Ukrainian Armed Forces and the Royal Thai Army.

The Oplot-M's main gun is a KBA-3 125mm cannon with an auto-loading system, which can fire HE-FRAG (high-explosive fragmentation), APFSDS and HEAT rounds, as well as guided missiles. The secondary armament constitutes a KT-7.62 (PKT) 7.62mm coaxial machine gun and a KT-12.7 remote-controlled anti-aircraft machine gun.

The multilayer armour on the Oplot-M can withstand hits of HEAT and APFSDS projectiles and the built-in anti-tandem-warhead explosive reactive armour (BATW-ERA) defends kinetic energy rounds and anti-tank grenades and missiles. The protection is further enhanced by a smoke generator and Varta optronic countermeasures system. The 6?D-2 1,200hp engine ensures a maximum speed of 70km/h.

 

Type 99 (ZTZ-99), China

 

The world's top 10 main battle tanks

Type 99 (ZTZ-99) is a third generation main battle tank built by China Northern Industries Group Corporation (NORINCO) for the Chinese People's Liberation Army (PLA). The tank entered into service with the PLA in 2001.

The fully-stabilised 125mm ZPT98 smoothbore gun equipped with auto-loader provides superior firepower to the ZTZ99, and is capable of firing APFSDS, HEAT and HE-FRAG projectiles, as well as laser-guided anti-tank missiles. The tank is also armed with a 12.7mm anti-aircraft gun and a 7.62mm coaxial machine gun.

The tank features a steel armoured hull with the front portion and turret covered with explosive reactor armour (ERA). Survivability is further enhanced by a countermeasures system and smoke grenade launchers. The turbo-charged 1,500hp diesel engine fitted to the tank provides a maximum speed of 80km/h on road.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 19:50
Army reservists conduct live firing exercise

A white-hot round is fired from a Challenger 2 tank's gun [Picture: Sergeant Russ Nolan, Crown copyright]

 

21 November 2013 Ministry of Defence and Defence Infrastructure Organisation

 

Reservists of the Royal Wessex Yeomanry have trained alongside former regular soldiers in a live firing exercise on Lulworth Ranges, Dorset.

 

Normally based at squadrons in Bovington, Salisbury, Cirencester, Barnstaple and Paignton, the reservists spent their weekend being rigorously tested at Five Tips Range – one of the premier firing ranges in western Europe – to make sure they are ready to become reserve crewmen on the Challenger 2 main battle tank, and to carry out important support roles such as medics in the future British Army.

By this time next year, the Royal Wessex Yeomanry will formally become the only armoured reinforcement unit in Britain and will be working towards fully integrating with the British Army’s 3 regular armoured units: the Queen’s Royal Hussars, the King’s Royal Hussars and the Royal Tank Regiment.

As a result, the Royal Wessex Yeomanry will also become one of only a handful of reserve units to be a part of the British Army’s reaction forces; ready to deploy anywhere around the world to protect Britain’s interests and national security.

 
Army reservists conduct live firing exercise
A Challenger 2 main battle tank races across the Five Tips Range, near Lulworth in Dorset [Picture: Sergeant Russ Nolan, Crown copyright]

This challenging and exciting new role was bestowed upon the Royal Wessex Yeomanry following the publication of the government white paper ‘Reserves in the Future Force 2020’ earlier this summer, detailing the future structure of the British Army and how it will operate. It also outlined the creation of a well-trained, well-funded, well-equipped and fully integrated reserve force.

In all, 4 tanks were involved in the exercise, each one crewed entirely by reservists and commanded by a former regular soldier. Everyone in the crew from the commander to the gunner, loader and driver were continuously tested by regular soldiers from one of the units that the Royal Wessex Yeomanry will be paired with in the future.

The teams worked together in the cramped and intense atmosphere inside the hull of the Challenger 2 tank to fire the weapon’s main armaments, the 120-millimetre (mm) gun and the 7.62mm coaxial machine gun – engaging and destroying multiple targets whilst travelling at more than 25 miles per hour across difficult terrain.

 
Army reservists conduct live firing exercise
A reservist passes an armour-piercing round through the hatch of a Challenger 2 main battle tank [Picture: Sergeant Russ Nolan, Crown copyright]

Commanding Officer of the Royal Wessex Yeomanry, Lieutenant Colonel Chris MacGregor, said:

The capability of a tank comes through its crew. It’s not the individuals inside it. So, one of the things they’ll be practising is that interaction and integration and, in many ways, what you’ll find inside a Challenger tank is the microcosm of all the changes we’re making to the Army in that we have integrated crewmen.

In some of the tanks there may be a regular, and you’ve got reservists who are normally a civilian in some other occupation, and they are having to come together to work in absolutely harmonised ways to get the effects that you’ve seen today to reach that military capability.

 
Army reservists conduct live firing exercise
Army reservists take aim with a Challenger 2 main battle tank [Picture: Sergeant Russ Nolan, Crown copyright]

One of the Challenger 2 tank gunners was Lance Corporal Rob Stiff, a senior IT project manager. Lance Corporal Stiff is a former regular soldier with 7 years in the infantry with the Royal Gloucestershire, Berkshire and Wiltshire Regiment behind him.

Now Lance Corporal Stiff is a reservist serving with C Squadron, Royal Wessex Yeomanry. On returning to the military as a reserve he said:

I missed the camaraderie, I missed the guys and I missed doing something that fulfilled me completely. The Army always gave me that. I didn’t leave the Army because I’d fallen out of love with it; I wanted to start a new career before I was too old, and this gives me that fix.

I get to be with guys and girls of the completely same mindset. We’re all here for the same reason; good banter, good laugh, work hard, play hard, and we’ve got a really worthwhile role now in the Army going forwards.

Army reservists conduct live firing exercise
The shape of a Challenger 2 main battle tank emerges from the smoke and mist on the Five Tips Range, near Lulworth in Dorset [Picture: Sergeant Russ Nolan, Crown copyright]

Months of hard graft over countless weekends have been put in by the reservists in sophisticated simulators to earn the prerequisite qualifications to enable them to operate to the best of their ability inside the Challenger 2 tank.

The Army Reserve aims to recruit up to its full manning of 30,000 trained soldiers, with up to an additional 8,000 soldiers in training, to provide an integrated and trained Army by 2018.

Army reservists conduct live firing exercise

British Army reservists stand atop a Challenger 2 main battle tank [Picture: Sergeant Russ Nolan, Crown copyright]

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 19:40
ource-armyrecognition-com

ource-armyrecognition-com

 

MOSCOU, 20 novembre - RIA Novosti

 

La Russie lancera la production des chars lourds Armata d'ici 2016, a annoncé mercredi à Moscou Viatcheslav Khalitov, directeur général adjoint du groupe de recherche et de production Uralvagonzavod de Nijni Taguil.

 

"Nous passons à l'étape suivante des travaux de conception et des essais qui sera achevée en 2015. La production en série commencera d'ici 2016", a indiqué M.Khalitov devant les journalistes.

 

Selon lui, Uralvagonzavod fabrique trois prototypes sur la base du châssis lourd Armata. La société a décidé de lancer la production en série des chars Armata avant la fin des travaux de conception et des essais.

 

Uralvagonzavod réalise en outre un contrat sur la modernisation de chars T-72B/B1 pour l'armée russe.

 

"Nous avons un bon contrat de trois ans. Cela a permis aux usines du secteur des blindés d'adopter un calendrier bien équilibré. Nous remercions le ministère russe de la Défense qui a opté pour les contrats à long terme", a noté M.Khalitov.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 17:50
The Royal Scots Dragoon Guards badge on a Challenger 2 tank's tompion [Picture: Corporal Mark Webster RLC, Crown copyright]

The Royal Scots Dragoon Guards badge on a Challenger 2 tank's tompion [Picture: Corporal Mark Webster RLC, Crown copyright]

 

20 November 2013 Ministry of Defence

 

The Royal Scots Dragoon Guards have bid farewell to the Challenger 2 main battle tank and welcomed in the Jackal armoured vehicle.


 

With 60% of the regiment deployed on operations in Afghanistan, the Rear Operations Group in Bad Fallingbostel, northern Germany, led by Officer Commanding Major Steve Walters, formed up to pipe the last of the tanks out of the barracks that have been their home for nearly 30 years.

This is one of the first significant steps of the Army 2020 programme which sees the formation of the Adaptive and Reactive Forces.

The Royal Scots Dragoon Guards are currently serving as part of 7th Armoured Brigade, the Desert Rats, but under reroling and a move to Leuchars in 2015, the regiment will become part of 51 (Scottish) Brigade.

The Commanding Officer, Lieutenant Colonel Ben Cattermole, spoke to his soldiers in Kabul with fond sadness at the departure of the Challenger 2 main battle tank but also of the great opportunities that will come as they rerole to light cavalry.

A Challenger 2 main battle tank (left) and a Jackal armoured vehicle
The Challenger 2 main battle tank (left) is being replaced by the Jackal armoured vehicle [Picture: Corporal Mark Webster RLC, Crown copyright]

Lieutenant Colonel Cattermole said:

Today marks a historic day in our 335-year history as our 3 remaining Challenger 2 tanks leave Wessex Barracks in Bad Fallingbostel.

Since our last deployment on Challenger 2 in 2008, the regiment has continued to conduct armoured training but has frequently reroled to fulfil counter-insurgency and training operations in Iraq and Afghanistan.

So, today, 75 years from when our predecessors first took to tank soldiering we will hand over our tanks and focus entirely on our future as Britain’s leading light cavalry regiment.

We will integrate fully with the new Scottish and North Irish Yeomanry and shall stand together as Scotland’s Cavalry.

The last of the Challenger 2 main battle tanks is piped out of Wessex Barracks
The last of the Challenger 2 main battle tanks is piped out of Wessex Barracks in Bad Fallingbostel [Picture: Corporal Mark Webster RLC, Crown copyright]

Corporal Stevie Barrett, who has qualified as a Challenger 2 driver, operator, gunner and most recently a crew commander, said:

It’s a sad day for the regiment to be fair, as the tanks have been around for a very long time, but it’ll be good to go onto something new and a new role. The regiment is very capable of doing that and so it will be good to step up and move on.

I’m looking forward to the challenge ahead and doing something new will keep the guys interested. As part of the Rear Operations Group we will be doing instructors’ courses and commanders’ courses so that when the guys come back we can teach them.

Corporal Andy Stewart drove the first Jackal into Wessex Barracks to mark the regiment’s new start. He said:

This is a big part of the regiment’s history; it’s a big part of my history. When I came I started on tanks and I have been on operations in the Challenger 2 as well.

However, it’s quite exciting to be part of this whole new transition to working on a new platform (vehicle) and being here on the day when the regiment will move into the future.

I’ve had good times with the Jackal on operations and in my training. It is one of the few vehicles in the Army that genuinely put a smile on my face when I got to drive it. People think it looks vulnerable, but it’s really quick and really effective.

It is a really reliable piece of kit and you can tell a lot of money and preparation has been put into it to make sure the vehicle is ready for us. We’re moving on and everybody likes a challenge – that’s why you join the Army.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 17:40
Armata-image-source-armyrecognition-com

Armata-image-source-armyrecognition-com

 

MOSCOU, 20 novembre 2013 - RIA Novosti

 

La Russie lancera la production des chars lourds Armata d'ici 2016, a annoncé mercredi à Moscou Viatcheslav Khalitov, directeur général adjoint du groupe de recherche et de production Uralvagonzavod de Nijni Taguil.

"Nous passons à l'étape suivante des travaux de conception et des essais qui sera achevée en 2015. La production en série commencera d'ici 2016", a indiqué M.Khalitov devant les journalistes.

Selon lui, Uralvagonzavod fabrique trois prototypes sur la base du châssis lourd Armata. La société a décidé de lancer la production en série des chars Armata avant la fin des travaux de conception et des essais.

Uralvagonzavod réalise en outre un contrat sur la modernisation de chars T-72B/B1 pour l'armée russe.

"Nous avons un bon contrat de trois ans. Cela a permis aux usines du secteur des blindés d'adopter un calendrier bien équilibré. Nous remercions le ministère russe de la Défense qui a opté pour les contrats à long terme", a noté M.Khalitov.

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 12:30
Altay tank nov 2012

Altay tank nov 2012

 

12.11.2013 Le Monde.fr (AFP)

 

Le Japon et la Turquie, à travers leurs entreprises d'industries lourdes, vont codévelopper des équipements et technologies de défense, a affirmé mardi 12 novembre le quotidien économique japonais Nikkei.

 

Selon ce journal, le groupe nippon Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a commencé d'étudier la création en Turquie d'une coentreprise avec un partenaire local que doit lui soumettre le gouvernement turc, afin de développer et produire un moteur de char.

 

Les coopérations techniques avec le Japon dans le domaine militaire étaient encore très difficiles jusqu'à récemment du fait de lois japonaises restrictives, mais les contraintes ont été assouplies en 2011 sous le précédent gouvernement de centre gauche, de sorte qu'elles sont désormais possibles si ces technologies sont destinées à contribuer au maintien de la paix dans le monde ou à renforcer la sécurité nationale. De fait, d'autres coopérations, avec la Grande-Bretagne et la France, pourraient déboucher, en plus de celles existant avec l'allié américain.

 

PEUR DE FUITES TECHNOLOGIQUES

 

L'idée d'un codéveloppement de moteur de char avec la Turquie serait née de discussions entre le premier ministre de droite japonais, Shinzo Abe, et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, en mai dernier, lors d'un déplacement dans la région du chef du gouvernement nippon. Si le projet de coentreprise de codéveloppement d'équipements militaires est réalisé, il s'agira du premier cas en la matière.

 

Toutefois, le Japon aurait fait part de ses craintes quant à un risque de fuites technologiques vers d'autres pays, dont la Chine, avec lequel il n'est pas en bons termes. La Turquie se serait engagée à mettre en place une stricte protection, mais les deux pays devraient fixer un accord très précis sur ce plan d'ici à la fin de l'année, engagement qui préciserait notamment que toute exportation du matériel produit exigera au préalable l'autorisation de la partie japonaise.

 

Le Japon et la Turquie entretiennent de bonnes relations, notamment économiques, et un éventuel partenariat dans le domaine de la défense a peu de risques de froisser les Américains, a jugé le gouvernement japonais, selon le Nikkei. Du fait de la diplomatie très active de M. Abe, plusieurs pays se seraient montrés intéressés par des coopérations technologiques militaires, selon un responsable du ministère de la défense cité par le quotidien.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories