Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 07:35
photo MBDA Thierry Wurtz

photo MBDA Thierry Wurtz

 

Oct. 14, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Yonhap; issued Oct. 13, 2015)

 

SEOUL --- A newly developed airborne missile by European missile manufacturer MBDA will provide South Korea with "air superiority" over North Korea and other powerful neighbors if they are loaded onto the F-35 combat fighters to be delivered to the country in the coming years, the firm's official said Tuesday.

Under a deal signed last year, South Korea will bring in 40 F-35A jet fighters, the fifth-generation platform with stealth capacities from Lockheed Martin, from 2018 to 2021 to better guard against North Korean threats.

The F-35A fleet will initially be equipped with the U.S.' AIM-120 Advanced Medium-Range Air-to-Air Missile (AMRAAM), but through software integration, the jet fighters could gain compatibility with MBDA's new missile Meteor, export sales executive Leo Alfano said in a press roundtable in Seoul.

The most notable of Meteor's functions is its superior no-escape zone, or operation range, which is about three times larger than that of the U.S. AMRAAM, Alfano said.

With Meteor's expanded range, three combat jets equipped with the missiles could cover the entire length of the inter-Korean land border, which is more cost effective despite the higher per-unit price of the Meteor, according to the MBDA official.

Asked how many combat jets are needed to perform the same job with AMRAAM missiles, he said about a dozen will be needed.

The introduction of the Meteor will provide South Korea with "air superiority" over the advancing air power of North Korea and other neighbors like China and Russia, he noted.

With funding from Britain, MBDA has developed the technology to integrate the European missile to the U.S.-made F-35 and if South Korea chooses to adopt it, MBDA will provide the integration technology, he said.

The Meteor is a strategic weapon developed under a six-nation joint program involving Britain, Germany, France, Italy, Spain and Sweden, to equip their fleets of Eurofighter Typhoons and F-35s.

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 11:50
Typhoon Completes Meteor Guided Firing Trials

An MBDA Meteor long-range, ramjet-powered air-to-air missile launches from a Typhoon during recent trials in the UK, part of the flight test campaign for Typhoon’s ‘Phase 2 Enhancements’ (P2E) program.

 

Sept 15, 2015 defense-aerospace.com/

(Source: BAE Systems; issued Sept 15, 2015)


Our Company has successfully completed guided firing trials of the Meteor Beyond Visual Range Air-to-Air missile launched from a Eurofighter Typhoon combat aircraft.

The trials took place at the Ministry of Defence’s Hebrides range in the United Kingdom and saw Typhoon conduct guided Meteor firings against real air targets in pre-planned scenarios. The trials formed part of the flight test campaign for the ‘Phase 2 Enhancements’ (P2E) programme which will introduce a range of new and improved long range attack capabilities including Meteor and Storm Shadow missiles.

Typhoon aircraft IPA6, a Tranche 2 standard aircraft equipped with the latest P2E software, was used for the trials. Our test pilot Nat Makepeace, who flew the aircraft, said: “The missile separated very cleanly and guided very successfully towards its target maintaining a datalink communication between the weapon and the aircraft.

“This year is undoubtedly one of the most exciting years I have experienced in the development of Typhoon. We are taking to the skies with upgraded software, trialling new nigh

 

t vision helmet technologies, developing and expanding weapons capabilities and looking forward to flying the Captor E-scan radar – all in the space of one year.”

The integration of the Meteor weapon further enhances Typhoon’s swing-role capabilities, allowing the pilot to engage hostile air threats at long range, at the same time as identifying and engaging targets on the ground.

The flight trials were conducted with support from QinetiQ, MBDA and Selex and form part of a NETMA contract to fully integrate the Meteor missile onto Typhoon by 2017.

Information on further developments in the Typhoon Phased Approach can be found here.

Partager cet article

Repost0
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 11:55
 [salon du Bourget] JT "Direct Défense", dimanche 21 juin 2015


21 juin 2015 par Ministère de la Défense.

 

En direct du salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, le JT « Direct Défense » propose chaque jour la découverte des dernières innovations et des entreprises du secteur de la défense ainsi que des rencontres passionnantes au détour du stand du Ministère de la Défense.

Partager cet article

Repost0
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 14:55
photo MBDA

photo MBDA

 

30/04/2015 DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ARMEMENT

 

Le 28 avril, les équipes du Ministère de la Défense, de Dassault Aviation et de MBDA ont procédé au premier tir guidé du missile air-air longue portée Meteor à partir du Rafale contre une cible aérienne. Le tir, effectué par un Rafale mis en œuvre depuis le site de Cazaux de DGA Essais en vol, s’est déroulé avec succès dans une zone sécurisée de DGA Essais de missiles (site de Biscarrosse).

 

Dans la continuité des essais de séparation déjà réalisés en 2013 et 2014, il constitue un jalon important dans les travaux d’intégration du missile Meteor au Rafale, réalisés dans le cadre du développement du prochain standard F3-R de l’avion.

 

Equipé d’un statoréacteur et doté du mode « tire et oublie », le missile Meteor est conçu pour la mission de défense aérienne à très longue portée. Grâce aux performances du radar RBE2 à antenne active équipant le Rafale (seul avion européen disposant opérationnellement de ce type de capteur), il sera capable d’intercepter des cibles à  très longues distances, en complément de l’actuel missile MICA utilisé aussi pour le combat ou l’autodéfense.  Les premiers missiles Meteor seront livrés aux forces aériennes françaises à partir de 2018, afin d’équiper l’ensemble des Rafale de l’armée de l’air et de la marine.

 

Fruit d’une coopération entre l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, le Royaume-Uni et la Suède lancée en 2003, le Meteor est un programme fédérateur qui permet de consolider la base industrielle et technologique de défense européenne dans le secteur des missiles : MBDA-UK, le maître d’œuvre industriel, a pour principaux partenaires industriels MBDA-France, MBDA-Italie, Saab (Suède), Bayern-Chemie (Allemagne) et Inmize (Espagne).

Partager cet article

Repost0
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 13:50
MBDA bat une nouvelle fois son record de commandes à l'export en 2014

MBDA a réussi à engranger environ 4 milliards d'euros de commandes, dont un peu plus de 2 milliards à l'export (Crédits : Roland Pellegrino, ministère de la Défense)

 

13/03/2015 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le missilier européen a réussi à engranger environ 4 milliards d'euros de commandes, dont un peu plus de 2 milliards à l'export, en 2014.

 

Selon des sources concordantes, le missilier européen MBDA, qui va présenter lundi ses résultats de 2014, a battu à nouveau son record de prises de commandes à l'exportation. Après avoir réussi une belle année en 2013 (4 milliards d'euros, dont 2,2 milliards à l'export), le missilier européen a réédité l'année dernière sa performance commerciale. Et ce en dépit de quelques déceptions de prises de commandes attendues en 2014.

Selon plusieurs sources concordantes, MBDA a réussi à engranger environ 4 milliards d'euros de commandes, dont un peu plus de 2 milliards à l'export, en 2014. Des commandes qui concernent essentiellement des missiles de fabrication britannique. Notamment un contrat signé avec l'Arabie Saoudite, qui va équiper ses Eurofighter de missiles air-air Meteor, dont c'est le premier contrat export. Cette commande est estimée à un plus de 1 milliard d'euros.

 

Un book to bill supérieur à 1

En tout cas, cette performance va à nouveau ravir le PDG de MBDA, Antoine Bouvier, qui avait fixé pour 2013 un objectif à ses troupes commerciales d'avoir un ratio chiffre d'affaires, prises de commandes (le fameux book to bill) supérieur à 1. Et bingo, le groupe y parvient deux années consécutives alors que le carnet de commandes déclinait inexorablement depuis 2009. Il était même passé en 2012 pour la première fois depuis la création de MBDA en 2001 sous la barre symbolique des 10 milliards d'euros (9,8 milliards). En 2009, le carnet s'élevait à 12 milliards, déjà en net retrait par rapport à 2003 (14,8 milliards).

Seule ombre au tableau, le chiffre d'affaires de MBDA devrait être à la baisse en raison des efforts consentis (réduction des livraisons négociée avec la direction générale de l'armement) par Antoine Bouvier en vue de préserver l'avenir avec le développement de nouveaux programmes : Missile terrestre de nouvelle génération (MMP), Anti Navire Léger (ANL), CAMM, un missile britannique qui répondra aux besoins futurs des marines, forces terrestres et forces aériennes en matière de défense anti-aérienne.

Partager cet article

Repost0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 20:50
MBDA : une année commerciale record en 2014 sous le signe de l'Union Jack

Premier contrat export pour le missile air-air Meteor développé par le missilier MBDA en Arabie Saoudite en 2014 (photo MBDA)

 

03/02/2015 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

MBDA va-t-il à nouveau battre son record de commandes en 2014 ? C'est possible car le missilier, tout comme en 2013, a réalisé 4 milliards d'euros de prises de commandes, dont une majeure en Arabie Saoudite (contrat Meteor).

 

Bis repetita pour MBDA au niveau commercial. Après avoir réussi une belle année en 2013 (4 milliards d'euros, dont 2,2 milliards à l'export), le missilier européen a réédité l'année dernière sa performance commerciale. Et ce en dépit de quelques déceptions de prises de commandes attendues en 2014. Selon plusieurs sources concordantes, MBDA a toutefois réussi à engranger environ 4 milliards d'euros de commandes, dont un peu plus de 2 milliards à l'export. Des commandes qui concernent essentiellement des missiles de fabrication britannique.

En tout cas, cette performance va à nouveau ravir le PDG de MBDA, Antoine Bouvier, qui avait fixé pour 2013 un objectif à ses troupes commerciales d'avoir un ratio chiffre d'affaires, prises de commandes (le fameux book to bill) supérieur à 1. Et bingo, le groupe y parvient deux années consécutives alors que le carnet de commandes déclinait inexorablement depuis 2009. Il était même passé en 2012 pour la première fois depuis la création de MBDA en 2001 sous la barre symbolique des 10 milliards d'euros (9,8 milliards). En 2009, le carnet s'élevait à 12 milliards, déjà en net retrait par rapport à 2003 (14,8 milliards).

Seule ombre au tableau, le chiffre d'affaires de MBDA devrait être à la baisse en raison des efforts consentis (réduction des livraisons négociée avec la direction générale de l'armement) par Antoine Bouvier en vue de préserver l'avenir avec le développement de nouveaux programmes : Missile terrestre de nouvelle génération (MMP), Anti Navire Léger (ANL), CAMM, un missile britannique qui répondra aux besoins futurs des marines, forces terrestres et forces aériennes en matière de défense anti-aérienne.

 

Arabie saoudite : un contrat Meteor qui fait du bien

Longtemps, les équipes du patron de l'export Jean-Luc Lamothe se sont rongées les ongles, attendant la mise en vigueur d'un contrat qui fait passer l'année du bon côté ou pas. Ce ne donc sera ni T-Loramids (Air Defence en Turquie), estimé à 3 à 4 milliards d'euros, ni le programme polonais Wisla (environ 4 milliards), ni un contrat export Rafale avec la panoplie de missiles MBDA, ni bien sûr SRSAM (Air Defence en Inde), un programme en perdition... Selon des sources concordantes, la bonne surprise est venue en fin d'année d'Arabie Saoudite, qui a équipé ses Eurofighter fournis par BAE Systems de missiles air-air Meteor, un contrat estimé à un plus de 1 milliard d'euros. C'est d'ailleurs le premier contrat export du Meteor.

Une nouvelle fois l'Arabie Saoudite est venue sauver l'année commerciale de MBDA. En 2013, le missilier y avait gagné cinq contrats, selon nos informations. Notamment BAE Systems avait choisi le missilier européen pour fournir à l'armée de l'air saoudienne le missile air-sol britannique le Dual-Mode Brimstone. En outre, il équipera l'armée de l'air saoudienne un lot supplémentaire de missiles de croisière Storm Shadow. Soit environ une commande évaluée pour MBDA à 500 millions d'euros.

 

Enfin un contrat en Inde

Outre l'Arabie saoudite, MBDA a enfin obtenu en Inde en début d'année un contrat attendu pendant très longtemps. New Delhi a mis en vigueur un contrat estimé à 428 millions de dollars en vue d'équiper les vieux Jaguar de l'armée de l'air indienne de missiles britanniques air-air de courte portée Asraam. Outre le SR-SAM (Short Range Surface to Air Missile), un missile sol-air de nouvelle génération co-développé et coproduit en Inde avec Bharat Dynamics Limited, le missilier a plus d'une trentaine de campagnes en cours actuellement en Inde dont celles concernant MMRCA (Scalp, Meteor...).

Enfin, MBDA a obtenu plusieurs autres contrats de taille plus modeste. Notamment deux  nouvelles commandes pour le missile britannique surface-air Sea Ceptor à la marine brésilienne et néo-zélandaise après la Grande-Bretagne. MBDA a également vendu ses installations de tir (50 millions d'euros environ) sur les quatre corvettes vendues par DCNS à l'Égypte. Enfin, le Chili et le Maroc ont passé des petites commandes en vue de compléter leurs armements.

 

Deux déceptions commerciales

Au rang des déceptions commerciales, il y a bien sûr le programme SR-SAM en Inde, qui semble en mauvaise posture pour MBDA alors que cela fait trois ans que les négociations sont pourtant terminées, depuis décembre 2011. Mais le nouveau gouvernement indien pourrait annuler le programme SRSAM (Short Range Surface to Air Missile) faute de trouver un financement. Ce missile sol-air de nouvelle génération devait être co-développé avec la DRDO (Defence Research and Development Organisation) et coproduit en Inde avec Bharat Dynamics Limited.

Par ailleurs, le missilier comptait beaucoup en France sur le programme AT4 CS, un programme de lance-roquette, destinés à la Marine et aux armées de Terre et de l'Air. Un matériel qui venait parfaitement compléter la trame missile-roquette de MBDA, selon la stratégie définie par Antoine Bouvier. Mais finalement, après avoir beaucoup pataugé, le missilier, associé à l'espagnol Instalaza a perdu face au suédois Saab, associé à Nexter. La première commande s'élève à 32 millions d'euros, mais le contrat, toutes options comprises jusqu'à 2024, pourrait monter jusqu'à 220 millions d'euros. En outre, Antoine Bouvier voulait avec ce contrat faire entrer l'Espagne dans la galaxie MBDA à travers Instalaza. Echec et mat...

 

Des commandes domestiques en demi-teinte

S'agissant des commandes nationales, MBDA a obtenu fin mars 2014 après quelques péripéties la signature de la phase de développement et de production du programme de missile FASGW(H)/ANL (Future Anti Surface Guided Weapon (Heavy)/Anti Navire Léger). Ce contrat d'un montant d'environ 600 millions d'euros est financé conjointement par la France et le Royaume-Uni. Cette nouvelle phase de travaux vient poursuivre les étapes de faisabilité et de conception financées conjointement par les deux nations depuis 2009.

En outre, le missilier a signé un contrat d'étude de près 50 millions d'euros (36 millions de livres) avec le ministère de la Défense britannique pour adapter le système CAMM à l'environnement terrestre. MBDA propose à l'armée de terre une variante, appelée Future Local Area Air Defence System (FLAADS Land). Enfin, le missilier a signé de très nombreux contrat de supports et de maintien en condition opérationnel avec les armées françaises, britanniques, italiennes et allemandes.

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 17:50
Further Meteor firing trials begin for Typhoon

 

04 December 2014 BAE Systems
 

A Typhoon aircraft has successfully completed the first in a series of live firings of the MBDA Meteor Beyond Visual Range Air-to-Air Missile. This continues the series of trials we lead to demonstrate integration of the Meteor missile with Typhoon's weapon system.

 

Following contract signature in 2013 for the full integration of Meteor onto Typhoon, the trials continue to demonstrate that the weapon operates effectively with the aircraft.

Led by ourselves with support from MBDA, Selex, Qinetiq and MOD, the trials were conducted  in November 2014  at the MOD’s Hebrides firing range in the UK and further developed and tested the integration of the missile with the weapon system as well as expanding the jettison envelope by conducting firings at different altitudes and speeds. The trials also tested the interface of the missile with the weapon system for both pre-launch priming and post launch datalink functions between the missile and radar.

Test pilot Nat Makepeace flew the sortie and  said: “The aircraft and the weapon performed exactly as expected.  It’s very easy and intuitive to operate, and the trials demonstrated that we can operate in an expanded envelope safely and accurately.  This is a significant step forward for the full integration of the Meteor missile onto the Typhoon aircraft.”

Produced by MBDA, Meteor is an active radar guided missile designed to provide a multi-shot capability against long-range manoeuvring targets, such as fast jets, small unmanned aerial vehicles and cruise missiles in a heavy electronic countermeasures environment.

Capable of engaging air targets during day and night, and in all-weather conditions, the Meteor will complement Typhoon’s existing missile systems, providing pilots with a greater choice of weapons during combat.

Further firing trials are scheduled to be carried out as part of the Meteor Integration contract to fully expand the launch envelope and weapon system integration which will culminate in the integration being complete in 2017.

These trials take place in a year that has seen progress across a range of programmes for Typhoon. The UK RAF are now operating the most advanced Typhoon to date with the latest Phase 1 Enhancement package now in operation. This upgrade delivers true simultaneous swing-role capability to Typhoon. Progress is also being made across a number of weapons programmes including the award of a full integration contract for the Storm Shadow weapon and the first multiple release of a Paveway IV bomb.

A £800m contract to develop and fit the Captor E-Scan radar was signed in November which will give Typhoon one of the most advanced radar systems in the world, providing a wider field of regard than any other combat aircraft. Typhoon is already regarded as one of the world’s leading swing-role combat aircraft and continues to be upgraded to provide decades of effective, relevant effect. 

 

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 16:55
Aéronautique : l’évaluation du Rafale F3R par le CEPA

 

8 Décembre 2014 Source : Marine nationale

 

Du 1e au 4 décembre 2014, les pilotes du centre d’expérimentations pratiques de l’aéronautique navale (CEPA) ont participé à la première revue d’aptitude à l’utilisation du standard F3R du Rafale. Cette campagne leur a notamment permis d’évaluer en vol la conduite de tir du missile air-air Meteor dans un contexte opérationnel et de proposer des améliorations du système. Grace à l’allonge du missile Meteor et à la portée de détection du radar à antenne active AESA, le Rafale F3R disposera d’une capacité d’interception sans équivalent.

 

Outre ces nouvelles capacités de défense aérienne par rapport au F3 actuellement en service,  le F3R emportera également le nouveau pod de désignation laser dans ses actions air-sol et une nouvelle nacelle de ravitaillement, indispensable lors des opérations autour du GAN (groupe aéro-naval).

 

Sa mise en service dans la Marine est prévue à l’horizon 2020.

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 07:50
METEOR firing from Gripen photo Saab

METEOR firing from Gripen photo Saab

 

7 July 2014 Saab

 

Defence and security company Saab and FMV have concluded missile integration firings with Gripen and the MBDA Meteor BVRAAM (Beyond Visual-Range Air-to-Air Missile). These latest firings, conducted earlier this year, further verified missile integration with Gripen and validated seeker performance and missile range. This was the last major trials task required to clear the new missile for operational service on the Gripen C/D multi-role fighter. Full Meteor capability will be delivered as part of Gripen’s latest MS20 (Materiel System 20) combat systems update for the Swedish Air Force. Once MS20 has been cleared for service Sweden, and Gripen, will have the world’s first and only functional Meteor BVRAAM capability.

 

In March 2014 Gripen conducted two airborne launches with MBDA’s ramjet-powered, Meteor very long-range air-to-air missile. These were the final Meteor launches before the missile is cleared for operational service with Gripen. The shots were carried out over consecutive days, on 12 and 13 March, at FMV’s Vidsel Test Range in northern Sweden. Saab performed the trials in cooperation with its customer, the Swedish Defence Materiel Administration (FMV), along with the Meteor supplier team which includes the missile prime contractor MBDA (and Saab).

 

Two Meteors were fired at remotely-controlled targets. The tests demonstrated missile safe separation from the aircraft and datalink functions between the aircraft and missile. The tests also validated missile performance for the customer, FMV.

 

Saab’s previous successful Meteor trials in Sweden had already provided software verification of the Meteor system integration. The March 2014 trials completed the full integration programme for Gripen C/D and MS20. The March firings added significant additional data to Saab’s experience in using the missile with an operational combat aircraft, experience that is unrivalled after years of development and integration trials with the Meteor.

 

The March 2014 trials parameters included firings at both low and high altitude and at speed while the launch aircraft was manoeuvring, as well as demonstrating a long engagement range, engagement of manoeuvring targets, aircraft/missile datalink functionality and missile seeker performance.

 

Since March Saab has supported further Gripen/Meteor trials work in support of the final MS20 standard, including flight qualities testing and carefree handling validation. Delivery of the final MS20 to FMV, and subsequent operational test and evaluation, will be completed by the end of this year.

 

“For Saab Aeronautics it has been a privilege to work together with the Meteor team during the development programme. The integration of this capability for the Swedish Air Force is a first for this kind of BVR missile. Sweden now has a head start in developing strategies to use this capability in air combat”, says Tobias Andersson, Project Manager for the Meteor integration, Saab.

 

Sweden is working with France, Germany, Italy, Spain and the UK to develop and field the Meteor BVRAAM, with MBDA acting as the programme’s prime contractor. The Meteor is a highly advanced, long-range and agile air-to-air weapon that is uniquely designed to counter the most sophisticated airborne threats of the 21st century. Full Meteor integration will be delivered to the Swedish Air Force as part of the MS20 systems update. When MS20 enters service in 2015 Gripen will be the first platform with an operationally effective Meteor capability. At that point Meteor capability also becomes available for other Gripen users. Sweden has signed a contract for delivery of serially-produced Meteor missiles in addition to the integration missiles that were used during trials.

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 14:40
Rafale photo S. Fort - Dassault Aviation

Rafale photo S. Fort - Dassault Aviation

10.01.2014 Michel Cabirol - LaTribune.fr

 

Le ministère de la Défense a signé un chèque d'environ 1 milliard d'euros pour améliorer les performances du Rafale. L'avion de combat de Dassault Aviation sera équipé du missile air-air Meteor et d'une nouvelle nacelle de désignation laser (Pod).

En dépit du dernier échec du Rafale au Brésil, la France croit toujours aux chances de l'avion de combat de Dassault Aviation à l'export. Et continue de l'améliorer. A l'occasion de la visite du site de Mérignac de Dassault Aviation, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a remis aux industriels concernés le contrat de développement et d'intégration d'un nouveau standard du Rafale dit F3R, comme il l'avait annoncé en novembre dans une interview à "La Tribune". Les négociations ont été finalisées avec la direction générale de l'armement (DGA) le 30 décembre dernier. Au total, "environ un milliard d'euros devraient être consacrés à ces travaux qui viendront irriguer l'ensemble du secteur industriel de l'aviation de combat", a expliqué le ministère de la Défense.

"C'est un signal très clair de notre volonté d'investir sur le Rafale et sur tout un secteur stratégique, celui de l'aéronautique de combat, pour le maintenir au meilleur niveau mondial", a indiqué Jean-Yves Le Drian. "C'est également la garantie de disposer sur le long terme d'une ligne de produits qui répondront aux exigences de l'export", a-t-il précisé. C'est clair, l'actuel gouvernement ne lâche pas ce fleuron de l'industrie nationale. Les meilleurs espoirs de vente du Rafale restent le Qatar et l'Inde. A moyenne échéance, les Emirats Arabes Unis et la Malaisie.

 

Le missile Meteor à bord du Rafale

Comme pour tous les précédents avions de combat français, le programme Rafale s'appuie sur des développements continus permettant d'adapter l'appareil par standards successifs à l'évolution du besoin. Ce nouveau standard repose notamment sur l'intégration du missile air-air longue portée Meteor (MBDA) et de la nacelle (ou Pod) de désignation laser nouvelle génération PDL NG, développée par Thales et dont le contrat a également été notifié le 30 décembre pour un montant de 119 millions d'euros. Le missile Meteor "très performant sera d'une efficacité maximale grâce au radar dit à antenne active qui équipe les Rafale livrés en série depuis mi-2013", a expliqué Dassault Aviation dans son communiqué.

La qualification du PDL NG est attendue "mi-2018 en cohérence avec celle du nouveau standard F3-R du Rafale", a précisé la DGA dans un communiqué séparé. Ce POD sera utilisé principalement pour la mise en œuvre des frappes air-sol, de jour comme de nuit. Développé par Thales Optronique, il vise à disposer de moyens adaptés pour la recherche et l'identification de cibles de petite taille et permettant des frappes air-sol de grande précision. Ce programme, prévu au titre de la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019, permet de soutenir la filière optronique française. La LPM prévoit la commande de 20 PDL NG dont 16 seront livrés en 2018-2019.

 

Des évolutions qui renforcent sa polyvalence

Le standard F3-R du Rafale permet également des améliorations nécessaires pour faire face à l'évolution de l'environnement à l'horizon 2018 : améliorations du système d'armement à l'image de la bombe AASM (Armement Air Sol Modulaire) de Safran, et de navigation, des liaisons de données, du radar RBE2 et du système de guerre électronique Spectra... La version à guidage terminal laser des bombes AASM est particulièrement adaptée aux cibles mobiles. Cette famille d'armements à guidage principal GPS et propulseur additionnel a notamment permis au Rafale, pendant les opérations en Libye (2011), de détruire des objectifs à plusieurs dizaines de kilomètres de distance, avec une précision métrique.

L'ensemble de ces évolutions fonctionnelles et matérielles "renforce le caractère omnirôle du Rafale", a expliqué le ministère. En clair, sa polyvalence. Il peut, au cours du même vol, assurer différents types de missions, par exemple l'attaque au sol et la défense aérienne. Le Rafale assure toute la gamme de missions dévolues à un avion de chasse : supériorité et défense aérienne, attaque d'objectifs terrestres ou maritimes, appui-feu rapproché de troupes au sol, reconnaissance, frappe nucléaire. "C'est aussi le premier appareil conçu dès l'origine pour opérer aussi bien à partir d'une base terrestre que depuis un porte-avions", a également rappelé le ministère.

 

180 Rafale commandés

A ce jour, 180 avions de série ont été commandés et 126 appareils livrés dans ses 3 versions : à savoir 39 monoplace embarqué "M" pour la marine, 42 biplace "B" et 45 monoplace "C" pour l'armée de l'air. Le Rafale a été déployé pour des opérations de combat en  Afghanistan, en Libye et au Mali. Les principaux industriels assurant la réalisation du Rafale sont Dassault Aviation (maître d'œuvre), Thales (électronique), Safran (motoriste) et MBDA (missilier). Au total, 500 entreprises françaises sont associées au programme Rafale.

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 22:50
Saab to integrate Meteor missiles onto Gripen E fighters

 

LINKOPING, Sweden, Dec. 18 (UPI)

 

Saab of Sweden is integrating MBDA's Meteor missile system on Gripen E fighter aircraft under a contract from the Swedish Defense Materiel Administration.

 

The order from FMV for integration of the beyond-line-of-sight, air-to-air weapon system is worth nearly $29.3 million.

 

Saab said the order is in addition to an FMV contract issued in February for development and modification of the Gripen E, a multi-role fighter produced by Saab.

 

"The additional order secures the implementation of integration of the weapon system Meteor for Gripen E," said Ulf Nilsson, head of Saab's Gripen product unit. "It also confirms Gripen's position as the leading fighter system with a flexible design that offers great possibilities to integrate new capabilities."

 

Meteor, manufactured by France-based MBDA, was developed under a collaborative project involving Sweden, France, Italy, Spain, Germany and Britain. At the end of June 2013 Saab, in cooperation with FMV, conducted the first test firing of the serial production configuration of Meteor.

Partager cet article

Repost0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 16:50
A 17 Squadron Typhoon aircraft with Meteor missiles attached

A 17 Squadron Typhoon aircraft with Meteor missiles attached

 

 

August 24, 2013 by Think Defence

 

RAF Typhoon aircraft will be armed with Meteor missiles from later this decade after an agreement was signed by industry and the four Eurofighter nations.

 

During a short ceremony at the Paris Air Show, Defence Ministers from the UK, Germany, Italy and Spain witnessed a contract being signed between Eurofighter and NATO Eurofighter and Tornado Management Agency (NETMA) that will see the missile system integrated onto the aircraft.

 

The Meteor Beyond Visual Range Air to Air missile, manufactured by MBDA, is a state of the art long range weapon that can be used against a range of targets. The missile will complement the missile systems already in use on the aircraft, giving pilots a greater choice of weapons depending on their mission objectives.

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 16:50
Saab Carries Out Successful Initial Test on Meteor Air-to-Air Missile

Gripen Fighter With Meteor Missile

 

02/07/2013 by Victoria Knowles - Armed Forces International Reporter

 

Saab has successfully carried out the initial test firing of the Meteor air-to-air missile, which is radar controlled and developed for mass production.

 

The test was conducted by the security and defence company in collaboration with the Swedish Defence Material Administration. Gripen, therefore, is the world's first combat fighter system that has been developed with the capability to fire this Meteor version, which has been designed for Gripen, Rafale and Eurofighter.

 

In late June, the first pair of Meteor missiles in their mass production configuration was triggered for the first time at a remote-controlled target from Gripen. The trial firing illustrated the missile's capacity to lock on to the target, and also demonstrated the link function between the missile and aircraft and its separation from the aircraft. The test was also used to substantiate the command support for the pilot.

 

"Testing has been completed as planned and we've now taken yet another important step in work with integration and development of Gripen C/D," said FMV's project manager for the Meteor, Michael Östergren.

 

Saab Carries Out Successful Initial Test on Meteor Air-to-Air Missile
Saab Carries Out Successful Initial Test on Meteor Air-to-Air Missile

Radar Controlled Meteor Developed for Mass Production

 

He described his satisfaction for the results that has been jointly accomplished, and said it has given the integration project between the Gripen and the Meteor "considerable confidence."

 

Classified as a Beyond Visual Range Air-to-Air Missile (BVRAAM), the Meteor is designed to engage with long distance airborne targets. A European collaborative project, between Germany, Spain, Italy, France, Sweden and Great Britain developed the missile. Great Britain is responsible for contracts and the UK's Defence Equipment and Support (DE&S) led the work.

 

Saab's head of Aeronautics, Lennart Sindahl, said thanks to Gripen's advanced design and the team's efficiency of working, it is evident that the combat fighter system possesses great potential for cost-efficient and fast new capability integration, such as with sensors and weapons.

 

He described the Meteor missile, Saab PS05 radar and Gripen collaboration as being world-class regarding air defence. Representatives from British MBDA, FMV and Saab comprised the test team. Further tests will take place in the autumn, allowing the new capabilities to be delivered next year.

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 17:50
photo Saab

photo Saab

01.07.2013 Helen Chachaty -- journal-aviation.com

 

Saab annonce la réussite de sa campagne de tirs d’un missile air-air Meteor embarqué par les Gripen. La campagne a duré une semaine et s’est déroulée fin juin, le Gripen ayant eu l’occasion de tirer deux missiles sur des cibles factices.

 

Il s’agissait notamment de valider la séparation du missile de l’avion et de vérifier le bon fonctionnement du système de transmission des données entre les deux plateformes. Les essais ont été réalisés avec succès et préfigurent une nouvelle étape dans l’intégration du Meteor de MBDA aux Gripen C/D.

 

Meteor missile Swedish Air Force Gripen. Photo Kristofer Sjöström, FMV Vidsel Test Range

Meteor missile Swedish Air Force Gripen. Photo Kristofer Sjöström, FMV Vidsel Test Range

D’autres tests vont suivre à l’automne 2013, afin de préparer les livraisons des missiles opérationnelles au cours de l’année 2014, indique Saab, qui précise également que le Gripen sera le premier avion à bénéficier de ce nouvel armement.

Gripen equipped with the Meteor missile taking off from Vidsel for a test firing. Photo Kristofer Sjöström, FMV Vidsel Test Range

Gripen equipped with the Meteor missile taking off from Vidsel for a test firing. Photo Kristofer Sjöström, FMV Vidsel Test Range

Le missile air-air Meteor est produit par MBDA. Lancé en 2003, le programme est le fruit d’une coopération européenne, comprenant l’Allemagne, l’Espagne, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie et la Suède. Le contrat a été notifié à MBDA UK en 2010 par la DGA britannique. Le Meteor est destiné à équiper les Gripen, les Rafale et les Eurofighter. Ces derniers ont d’ailleurs déjà effectué des essais de tir, en octobre pour le Rafale, en décembre pour l’Eurofighter.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 16:55
le-missile-air-air-meteor-credit-dassault-mbda

le-missile-air-air-meteor-credit-dassault-mbda


14/06/2011 DGA

 

Le programme Meteor est destiné à équiper les forces armées de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne, de la Suède et de la France d'un missile air-air de longue portée aux performances cinématiques nettement supérieures à celles des missiles actuellement en service ou de missiles air-air à statoréacteur susceptibles d'être mis en oeuvre à l'horizon 2020.

Le missile est conçu pour être utilisé à partir du Rafale, de l'Eurofighter et du JAS 39 Gripen.

 

Description

Le missile Meteor a pour principale mission de détruire ou de neutraliser des cibles aériennes à longue distance. Pour la France, il pourra être utilisé en complément des missiles Mica (EM et IR) utilisés pour l'interception à des distances inférieures ainsi que pour le combat et l'autodéfense. Il est prévu pour être mis en oeuvre à partir des versions air et marine du Rafale.

 

Fiche technique

Masse : de la classe 200 kg

Longueur : 3,65 m

Le missile est guidé à l'aide d'un autodirecteur électromagnétique et propulsé en phase de croisière à l'aide d'un statoréacteur chargé au Bore.

Le Meteor a effectué son premier vol sur Rafale le 7 septembre 2005 à Istres.

 

Architecture industrielle

La maîtrise d’œuvre industrielle du programme est assurée par MBDA-UK (Grande-Bretagne).

Les industriels partenaires sont :

- MBDA-F - France ;

- MBDA-It - Italie ;

- Saab - Suède ;

- Inmize - Espagne.

 

Pays équipés

Les premières livraisons du Meteor sont prévues à l'horizon 2012 pour la Grande-Bretagne.

La France a commandé 200 missiles en 2010, pour des livraisons en 2018 afin d'équiper les avions de combat Rafale. La première phase d’intégration du missile sur le Rafale a été lancée en janvier 2011.

Pour les autres partenaires, les missiles Meteor seront mis en oeuvre sur des avions de type :

- Eurofighter pour le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne,

- Gripen pour la Suède.

 

Coopération

Le programme Meteor est piloté par le Royaume-Uni et est géré par un bureau de programme international situé au sein de la DE&S britannique (Defence Equipment & Support) implantée à Abbey Wood près de Bristol (Grande-Bretagne).

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories