Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 17:30
photo DoS

photo DoS

 

02.11.2015 45eNord.ca (AFP)

 

Le Liban a demandé lundi aux Etats-Unis d’accroître leur aide pour le débarrasser des mines antipersonnel, un vestige des conflits dans ce pays du Proche-Orient « contaminé » par ces armes conventionnelles.

 

Le département d’Etat a publié lundi son rapport annuel sur le « programme des Etats-Unis de destruction des armes conventionnelles » sur toute la planète: il s’agit d’une enveloppe de 2,5 milliards de dollars depuis 1993, environ 140 millions de dollars en 2014, ce qui fait de Washington le premier pays du monde à financer « l’élimination d’armes légères, de munitions, de mines antipersonnel et de restes d’explosifs dans plus de 90 pays ».

A l’occasion de ce rapport qui détaille pays par pays l’aide américaine, l’ambassadeur du Liban aux Etats-Unis Antoine Chedid a mis en garde face au risque de « lassitude des donateurs » pour éliminer les mines antipersonnel.

« Il est très important que les Etats-Unis poursuivent et même augmentent leur niveau d’assistance et il est absolument primordial qu’ils mettent la pression sur d’autres donateurs », a-t-il réclamé lors d’une conférence.

« La réalité est que le Liban est contaminé par les mines », a prévenu le diplomate, en raison de la guerre civile (1975-1991) et du conflit entre Israël et le Hezbollah en 2006. En 2013, la Syrie avait été aussi accusée d’avoir disposé des mines antipersonnel le long de sa frontière avec le Liban.

D’après le département d’Etat, les Etats-Unis ont investi pour le Liban plus de 55 millions de dollars entre 1998 et 2014 pour éradiquer les armes conventionnelles. Rien que pour l’année dernière, l’enveloppe américaine pour Beyrouth s’est élevée à 2,5 millions de dollars.

« Nous avons transformé des champs de bataille en terrains pour des infrastructures vitales. Nous avons nettoyé des champs de mines pour que les agriculteurs puissent retourner cultiver leurs champs et pour que les enfants puissent aller à pied à l’école en toute sécurité, en Angola, au Vietnam, au Sri Lanka et dans de nombreux autres pays », s’est félicitée la sous-secrétaire d’Etat pour le Contrôle des armes, Rose Gottemoeller.

Son patron, le ministre John Kerry, avait assuré en décembre dernier que la planète serait bientôt « débarrassée » des mines antipersonnel.

La Convention d’Ottawa de décembre 1997, signée à ce jour par 162 pays mais pas par les Etats-Unis, interdit l’utilisation, le stockage, la production ou le transfert des mines antipersonnel. A l’Assemblée générale de l’ONU en septembre 2014, Washington avait toutefois pris de nouvelles mesures contre ces armes.

Partager cet article

Repost0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 16:50
photo MIL.be

photo MIL.be

 

04/06/2015 par MIL.be

 

La nouvelle vision de lutte contre les mines sera dévoilée le 9 juin au cours de la conférence annuelle sur la lutte contre les mines de l'OTAN au Naval Mine Warfare Centre of Excellence (EGUERMIN).

 

À cette occasion, le commandant adjoint du Commandement maritime de l'OTAN (COMAR), le vice-amiral Paulmier  ainsi que plus de 20 dignitaires de différents pays de l'OTAN et un grand nombre de commandants étrangers des services de luttes contre les mines se rendront à Ostende.

 

Parallèlement à la conférence, se tiendra également l’exercice belgo-néerlandais SNOW MASTER. Cet exercice vise à former les organisations en charge du trafic maritime aux procédures de l'OTAN pour la surveillance et la protection des navires marchands. En plus de la Belgique et des Pays-Bas, l’Allemagne, la Turquie, le Danemark et la Croatie participeront également à l'exercice.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 12:40
Centre de déminage international: Moscou invite Washington

 

MOSCOU, 17 janvier - RIA Novosti

 

Les militaires russes ont invité les Américains à participer à la création d'un centre de déminage international sur le sol russe, a annoncé vendredi le chef des troupes du génie des Forces armées russes Iouri Stavitski.

 

"Notre ministre de la Défense a évoqué la création d'un Centre international de l'action contre les mines. Cette question est à l'étude au niveau international. Il a proposé aux Américains d'y participer, ils se sont dit prêts", a indiqué le général Stavitski.

 

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé à la fin de 2013 que le ministère de la Défense mettrait en place un centre qui formerait notamment les sapeurs pour les travaux de déminage en Afghanistan.

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 11:30
photo Niitek

photo Niitek

Sep 10, 2013 ASDNews Source : Chemring Group PLC

 

NIITEK®, Inc., a subsidiary of the Chemring Group PLC ("Chemring"), and now Chemring Sensors & Electronic Systems (CSES) announced today that the Turkish Army has made a purchase of the two-operator Husky Mine Detection System (HMDS) to lead its route clearance patrols and provide minefield clearance capability. The NIITEK® HMDS is a multi-panel high-performance Ground Penetrating Radar (GPR) system which functions on manned, blast resistant vehicles that provide rapid ability to scope out anti-vehicular landmines and other explosive hazards on main supply routes and additional open areas as needed. This is Turkey’s first acquisition of the HMDS and represents a critical enhancement in the mine and Improvised Explosive Device (IED) detection, interrogation, and clearance capabilities for the Turkish military. The NIITEK® Ground Penetrating Radar is now in use with the U.S., Canadian, Australian, and Spanish Militaries.

 

This equipment is a significant leap forward in Turkish Army mine detection capability. Three of the four two-seat variant Husky 2G vehicles sold to Turkey feature the NIITEK® Ground Penetrating Radar (GPR) and the fourth Husky 2G features a robotic arm. Additionally, the Turkish Army procured two R-VISOR robots mounted on the QinetiQ TALON® featuring a NIITEK® GPR and Metal Detector. The robots clear footpaths as well as areas not accessible to the much larger HMDS. Delivery was completed August 2013 in Turkey. The contract includes installation, training, and logistics support. NIITEK®, along with its partners Critical Solutions International (CSI), sales lead for the Husky 2G manufactured in South Africa, and IPA Defence, a Turkish based company as the main contractor in this project, representing NIITEK® & CSI and QinetiQ North America, received the order in May 2013.

 

“We have been working closely with IPA and CSI to assist the Turkish Government establish an enhanced route and area clearance capability because of the threats that exist on their southern borders; we look to further support this capacity as it is established across their military.” said Tom Thebes, CSES Acting President. “The NIITEK® GPR is a critical component in the war against mines and IEDs and this award represents a significant step in supporting the international Counter-IED mission and the ultimate goal of saving lives.”

Partager cet article

Repost0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 12:50
remorquage par Guyno et les italiens

remorquage par Guyno et les italiens

07/06/2013 Marine nationale

 

Un détachement du Groupe de plongeurs démineurs de la Méditerranée (GPD Méd) a participé à l’entraînement annuel Italian Minex dans la baie de La Spézia (Italie) du 12 au 24 mai 2013.

 

La première semaine a été dédiée principalement à des actions de recherche par sonar remorqué par zodiac, au traitement et exploitation des données, à des plongées d’expertises pour lever le doute sur les interprétations des échos et à la récupération des mines lors des identifications par les plongeurs. La deuxième semaine était axée sur l’échange entre les nations, complété par la présentation du «NEW SUIT» modernisé (système de plongée atmosphérique). Une brève présentation du drone sous-marin REMUS 100 a été dispensée aux plongeurs français qui ont par la suite été accueillis sur les chasseurs de mines Italiens Chocchia et Rimini

 

«Au-delà de l’intérêt d’entretenir des liens forts avec les pays situés autour de la Méditerranée, l’entraînement Italian Minex 2013 est une occasion intéressante de mettre en avant le savoir-faire et les méthodes de travail de la guerre des mines française et de les comparer avec les nations représentées. Cette occasion de travail et d’échange est d’autant plus importante que l’arrivée prochaine dans les GPD du drone sous-marin Alister modifiera sensiblement notre approche de la menace mine. Enfin, cet entraînement permettra à l’unité de confirmer sa capacité de projection par voie routière et à l’étranger d’une équipe mixte constituée d’experts dans les domaines de la recherche par sonar et de la plongée» témoigne le capitaine de corvette Deroide, commandant du GPD Méditerranée.

 

 

Chasseur de mine italien

Chasseur de mine italien

Partager cet article

Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 11:51

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories