Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 17:35
photo MoD Australia

photo MoD Australia

 

Dec 21, 2015 ASDNews Source : MoD Australia

 

A RAAF KC-30A Multi-Role Tanker Transport (MRTT) has returned from the United States following the first round of air-to-air refuelling trials with F-16 multi-role fighters.

From December 3-15, the KC-30A conducted seven flights with F-16s from the United States Air Force (USAF), the refuelling being conducted using the tanker’s 18-metre-long advanced refuelling boom system.

Read more

Repost 0
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 11:30
Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, Emir de l’Etat du Qatar - photo PR Elysée

Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, Emir de l’Etat du Qatar - photo PR Elysée

Dans le domaine de l'armement, le jeune émir Tamim ben Hamad Al Thani fait lanterner la France.

 

23/03/2015 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Sait-on en France qui décide au Qatar à l'exception de l'émir ? Pas sûr car cela semble aujourd'hui éminemment plus complexe... C'est d'ailleurs peut-être pour cela que la France avance en aveugle sur le Rafale à Doha, qui n'a toujours pas répondu à un courrier envoyé par François Hollande il y a une vingtaine de jours environ.

 

Mais que veut finalement Doha? C'est la question qui trotte dans la tête de la plupart des dirigeants des grands groupes de l'armement français. Car, près de deux ans après son accession au trône, le jeune émir Tamim ben Hamad Al Thani n'a conclu ni dans un sens dans l'autre aucune des campagnes commerciales qui sont très prometteuses pour la France, y compris celles où un protocole d'accord a déjà été signé comme pour les (hélicoptères de transport NH90 (Airbus Helicopters) et les avions ravitailleurs MRTT (Airbus Defence).

Toutefois, ces campagnes prometteuses le sont depuis plus de trois ans maintenant alors que la Coupe du Monde, prévue en hiver 2022, approche à grand pas. "Nous avons deux interrogations, résume pour "La Tribune" un patron du secteur, nous ne connaissons pas clairement les objectifs de Qatar en matière d'achats d'armement et nous n'avons pas identifié quels sont les leviers à actionner pour faire avancer un dossier quand il arrive au Palais". Car, clairement une fois qu'un dossier est transmis par le ministère de la Défense au Palais de l'émir, il se perd dans les couloirs.

 

Le Palais, une boite noire?

"Le Palais est une véritable boite noire, nous ne savons pas ce qui s'y passe", confirment des sources concordantes, qui connaissent pourtant très bien le pays. "Au Qatar, c'est extrêmement compliqué, souligne un industriel qui négocie depuis plus de 20 ans avec les Qataris. Et si l'on regarde ce qu'a fait Hamad Ben Khalifa Al-Thani dans l'armement, il n'a pas fait une seule opération d'envergure entre 1995-2013, mais en revanche il a beaucoup pratiqué la diplomatie financière. Conclusion, le Qatar fait très peu d'acquisition dans la défense à l'exception du domaine défense anti-aérienne pour protéger les installations gazières".

Ce qui fait dire aujourd'hui à certains grands industriels que la garde rapprochée de l'ancien émir, et/ou ce dernier lui-même tire encore les ficelles. Toutefois, Tamim ben Hamad Al Thani s'appuierait beaucoup sur le chef d'état-major des forces armées qatariennes, le général Ghanim bin Shaheen al Ghanim qui aurait sa confiance.

 

Une lettre de François Hollande à Al Thani

Du coup, la France rame. Mais le fil des discussions n'est pas rompu. Loin de là. En piste pour la vente de 24 Rafale (+ 12 option), Dassault Aviation et ses partenaires (Safran et Thales) ont récemment envoyé une proposition engageante (Best and final offer) à Doha, qui aurait fait tiquer. Dans la foulée, François Hollande a envoyé il y a une vingtaine de jours un courrier à l'émir Al Thani. Pas de réponse à ce jour, selon nos informations, alors qu'en novembre l'émir souhaitait pourtant conclure les négociations sur le Rafale avant la fin de 2014. D'ailleurs, il aurait été très mécontent que l'Égypte lui souffle le premier contrat Rafale, et l'aurait fait savoir à son équipe de négociateurs.

L'autre dossier prioritaire concerne la vente des trois frégates ATBM (défense antimissile balistique) de 4.000 tonnes, armées de missiles Aster 30 (MBDA et Thales) et de missiles mer-mer Exocet (MBDA). Un dossier à 2,5 milliards environ (sans les armements) qui avance plutôt bien.

 

Et les États-Unis?

Ce qui vaut pour la France, vaut également pour les autres pays. Y compris les États-Unis, qui ont pourtant convoqué les Qataris à Washington pour les obliger à signer des contrats. Mais à ce jour, selon les sources interrogées par La Tribune, rien n'a été signé, y compris les accords d'une valeur de 11 milliards de dollars annoncés en juillet 2014 entre Doha et Washington (missiles Patriot et hélicoptères Apache).

Lors de IDEX à Abu Dhabi en février, de très nombreux hauts responsables qataris sont partis en plein cœur du salon pour Washington pour négocier d'autres accords d'une valeur de plus de 20 milliards de dollars. Notamment l'acquisition d'environ 70 avions de combat F-15 de Boeing avec un volet support très complet, comprenant la mise à disposition de pilotes américains. "Les F-15 pourraient passer avant le Rafale", craint-on même à Paris.

Repost 0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 12:35
RAAF’s New Tanker No Longer “Project of Concern”

 

March 11, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Australian Defence Materiel Organisation; issued March 10, 2015)

 

Multi Role Tanker Transport Removed from “Projects of Concern” List

 

The Royal Australian Air Force’s KC-30A Multi Role Tanker Transport (MRTT) aircraft has been removed from the Projects of Concern list after effectively being remediated by the Defence Materiel Organisation (DMO) and its industry partner.

 

Known as Project AIR 5402, the KC-30A MRTT had been on the Project of Concern list since February 2010 due to delays in delivery by Airbus Defence and Space.

 

DMO Acting Chief Executive Officer, Harry Dunstall, said that following an extensive development and testing program, the issues previously identified with the introduction of the Aerial Refuelling Boom System had been resolved and Defence had formally accepted the capability.

 

“Resolution of this issue completes the remediation of all activities identified in the project’s remediation plan, and accordingly it has been removed from the list,” Mr Dunstall said.

 

“Airbus Defence and Space has worked collaboratively with us to address our concerns and I would like to recognise and thank Airbus for their efforts.

 

“This is a great example of the effectiveness of the Projects of Concern process in remediating troubled projects.”

 

The project has delivered five new-generation Airbus Military KC-30A MRTT aircraft.

 

These aircraft are capable of in-flight refuelling of current and future ADF aircraft and will provide a significant air logistics services capability.

 

The KC-30A aircraft has been conducting hose and drogue in-flight refuelling in the RAAF since 2011 and is being used to great effect on current operations in the Middle East.

 

The recent acceptance of the boom capability paves the way to begin introduction of the boom in-flight refuelling capability into service progressively through 2015.

 

This capability will now undergo operational evaluation and all aircrew will be trained before Air Force can declare Full Operational Capability.

Repost 0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 08:56
Rencontre autour de « 50 ans de dissuasion nucléaire : exigences et pertinence au 21ème siècle


24/11/2014  Armée de l'Air

 

Jeudi 20 novembre 2014, l’armée de l’air et le commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives ont organisé un colloque à l’École militaire intitulé « 50 ans de dissuasion nucléaire : exigences et pertinence au 21ème siècle ».

 

Placé sous le haut patronage de monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense cette rencontre constituait le second volet du 50eanniversaire des forces aériennes stratégiques (FAS) qui assurent, de manière ininterrompue depuis 1964, la permanence opérationnelle de la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire française. Le colloque ouvert par le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA), réunissait autour de trois tables rondes, un panel de spécialistes du nucléaire militaire.

 

La première rencontre orientée sur « les exigences de la dissuasion au quotidien » était animée par le vice-amiral d’escadre Louis-Michel Guillaume, commandant les forces sous-marines et la force océanique stratégique et le général Philippe Steininger, commandant les forces aériennes stratégiques (CFAS). La participation du lieutenant-general Stephen Wilson, commandant l’US Air Force Global Strike Command à cet échange, a apporté un éclairage international sur le sujet. Les propos étaient principalement basés sur des éléments du quotidien des hommes et des femmes de la dissuasion nucléaire. De la permanence opérationnelle, en passant par les explications des procédures et des entraînements, les intervenants ont démontré que cet univers ne laisse aucune place à l’improvisation.

 

S’en est suivi un échange sur les retombées de la dissuasion nucléaire. Un second débat ouvert par le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, qui a rappelé : « Depuis le 8 octobre 1964, date de la première prise d’alerte de dissuasion, en permanence, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, cette mission d’excellence se poursuit à un niveau opérationnel très élevé, permettant à la plus haute autorité de l’État de garantir en toutes circonstances la protection des intérêts vitaux de la France et conférant ainsi à notre pays un réel poids sur la scène internationale ». Animée par de grands spécialistes, cette table ronde a exposé quels étaient « les effets de levier de la dissuasion dans les domaines opérationnel, technique et scientifique ».

 

Ces allocutions ont été suivies d’un troisième éclairage consacré au thème « En quoi la dissuasion française reste-t-elle pertinente au 21ème siècle ? ». Plusieurs professeurs et chercheurs français et américain se sont exprimés à tour de rôle : Bradley H. Roberts, professeur consultant au centre pour la coopération et la sécurité internationale à l’université de Stanford, Philippe Errera, directeur de la délégation aux affaires stratégiques du ministère de la défense et Bruno Tertrais, maître de recherche à la fondation pour la recherche stratégique.

 

12 MRTT « Phénix » pour la France

 

En guise de conclusion, le ministre de la Défense a souligné la pertinence de l’arme nucléaire et a confirmé les efforts de modernisation apportés à ses composantes aéroportée et embarquée à bord de sous-marin, « la dissuasion nucléaire française me paraît plus que jamais pertinente » a-t-il ajouté. Il a également annoncé l’acquisition de nouveaux aéronefs : « notre volonté de moderniser la composante aéroportée de la dissuasion se concrétise avec un contrat d’acquisition de 12 avions MRTT (multi-rôles de ravitaillement en vol et de transport) ». La livraison du premier appareil, d’ores et déjà baptisé « Phénix » est prévue pour 2018. Les MRTT permettront de remplacer les ravitailleurs Boeing C-135, utilisés depuis les années 1960 par les forces aériennes stratégiques.

 

Retrouvez en ligne les discours du ministre de la Défense et du chef d'état-major des armées.

Rencontre autour de « 50 ans de dissuasion nucléaire : exigences et pertinence au 21ème siècleRencontre autour de « 50 ans de dissuasion nucléaire : exigences et pertinence au 21ème siècleRencontre autour de « 50 ans de dissuasion nucléaire : exigences et pertinence au 21ème siècle
Repost 0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 17:30
Opération Chammal: un MRTT britannique ravitaille en vol des Rafale français

 

30/10/2014 Armée de l'air

 

Dimanche 26 octobre 2014, un avion-ravitailleur britannique Voyager a ravitaillé en vol des Rafale français engagés dans l’opération Chammal.

 

Couronnée de succès, cette manœuvre a démontré la totale interopérabilité entre l’armée de l’air et la  Royal Air Force (RAF), ainsi que l’excellente coopération unissant les deux forces aériennes. Un pilote français, en échange depuis 2013 au sein de la RAF, se trouvait par ailleurs à bord de l’appareil britannique.

 

Le Voyager est un A330 Multi-Role Tanker Transport (MRTT) équipant la RAF depuis 2012. À terme, le MRTT doit également équiper l’armée de l’air française, en remplacement de la flotte vieillissante des C135. La commande du premier appareil est attendue dans les semaines prochaines.

Repost 0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 16:50
All Royal Air Force MRTT enter service on schedule

 

Tuesday 15 July - Norbert Thomas - EATC

 

According to the official Royal Air Force news, the largest aircraft of the RAF air transport (AT) fleet, the Airbus A 330 MRTT “Voyager”, flew into Farnborough yesterday morning for the start of the International Farnborough Air Show - and with the British MoD confirming all nine aircraft have now been delivered to the RAF: on time and on budget.

Therewith the British Air Force contains the most modern - multirole - air transport fleet within Europe – although EATC is also about to replace some strategic AT-aircraft in the midterm future: Starting 2017 with assigned French and Spanish Airbus A330 (enhanced) MRTT.

EATC’s strategic fleet is actually composed of two Dutch KDC-10, five German A310 and A310 MRTT, two French A 340 and three A310, one Belgian Airbus A321 as well as three Spanish B 707 to be taken over under EATC operational command (OPCON) by the end of this year. Assuming Italy will join the EATC, the use of four KC-767A becomes a likely enhancement.  


After A400M Transfer of Authority (ToA)
EATC is right now more focusing on the tactical issue of its assigned fleet, as the reliable but also old Transall and Hercules face their end of duty in the upcoming years - while the first both French A400M have already faced the ToA from France towards EATC OPCON and now need to be introduced within the assigned tactical EATC fleet - in parallel contain their testing at the French Multinational Entry into Service Team (MEST).
After the first A400M have already been in mission abroad and taken part at several exercises, EATC’s functional division starts focusing on the next nations the aircraft is to be delivered to: first German A400M is planned to be handed over to the German Air Force this fall, the first Spanish aircraft will be delivered early 2016 under the SOC 2 (standard operational clearance) - to be able to fulfill enhanced tactical missions and additional performances. With the constant introduction of the A400M aircraft by then the tactical fleet of EATC will get dramatically younger.

Repost 0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 09:54
Défense : à quoi vont servir les 500 millions de ressources exceptionnelles

Avec les 500 millions de ressources exceptionnelles supplémentaires, Jean-Yves Le Drian compte lancer notamment le programme Scorpion

 

19/06/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian compte se servir de ces crédits extra-budgétaires pour lancer des commandes : avions ravitailleurs MRTT, programme Scorpion, drones MALE supplémentaires, quatrième Barracuda et, développement de la prochaine version du missile M51.

 

A quoi vont servir les 500 millions d'euros de ressources exceptionnelles (REX) supplémentaires si le ministère de la Défense les obtient de Bercy ? Selon Jean-Yves Le Drian, elles "conditionnent le lancement d'un ensemble de programmes structurants au cours de l'année 2014, à savoir : le programme d'avions ravitailleurs MRTT - Airbus A330 Multi Role Tanker Transport -, le programme Scorpion très important pour l'activité de l'industrie terrestre, l'acquisition de systèmes supplémentaires de drones Moyenne Altitude Longue Endurance - MALE -, la commande du quatrième sous-marin d'attaque Barracuda et, en ce qui concerne la dissuasion, le lancement des travaux de développement de la prochaine version du missile M51, le missile M51.3".

 

Un tour de passe-passe ?

Le ministère de la Défense avait déposé un amendement à l'article 3 de la loi de programmation militaire (LPM), qui "permettait de mobiliser 500 millions d'euros de recettes exceptionnelles au profit des investissements, pour le cas où cela se révélerait nécessaire en 2014 ou en 2015. Comme le projet de collectif budgétaire pour 2014 prévoit une encoche de 350 millions d'euros sur le budget de la Défense, j'ai demandé l'activation de cette clause", a-t-il expliqué lors d'une audition à l'Assemblée nationale fin mai.

Pour autant, ces 500 millions devaient initialement compenser les 650 millions d'euros annulés par Bercy fin 2013. "Sur le gel, qui a touché le ministère de la Défense au titre de la rigueur budgétaire (de 2013, ndlr), ces crédits sont bien annulés, avait expliqué fin novembre Jean-Yves Le Drian à La Tribune. Mais à l'issue d'une discussion avec Bercy, nous avons obtenu 500 millions d'euros de ressources exceptionnelles, sécurisant notamment le financement des équipements en fin d'année". Par un tour de passe-passe, Jean-Yves Le Drian explique maintenant que les 500 millions d'euros vont servir à compenser

 

Bataille budgétaire un peu "chaude"

Le ministre de la Défense a avoué que "les derniers jours" avant l'arbitrage du président de la République "ont été un peu chauds" mais "les déclarations du Premier ministre ont clarifié la situation". Et de rajouter que "de toute façon, soyez sans inquiétude : je maintiendrai, à long terme, une vigilance de tous les instants". D'autant que Jean-Yves Le Drian a conscience que la LPM est "tirée au cordeau". Mais selon lui, elle "n'en garantit pas moins les trois missions majeures de nos armées - dissuasion, intervention, protection du territoire -, aux termes d'un nouveau contrat avec elles, et permet de gérer du mieux possible nos capacités industrielles ainsi que l'emploi dans nos entreprises de défense". Dans le cas contraire, "si l'on veut faire d'autres choix budgétaires, à l'image de ceux de certains pays, nous n'aurons plus la même loi de programmation militaire. Voilà pourquoi je défendrai ce texte bec et ongles".

En revanche, Jean-Yves Le Drian est confronté aux aléas des recettes exceptionnelles. "Sur les 6,6 milliards d'euros de ressources exceptionnelles, nous avons un problème de tuilage : en attendant les produits de cessions que procurera la vente de la bande des 700 MHz, il faut trouver un dispositif transitoire. J'y consacre beaucoup de temps. Je le répète, je défends mon budget bec et ongles".

 

Le produit de la vente des fréquences pas avant 2016

Pour le ministre, "il faut encore sécuriser les ressources exceptionnelles dont le budget de la Défense doit impérativement bénéficier entre 2015 et 2017". Ce qui n'est pas encore le cas comme le reconnait le ministre : "un problème se pose, que j'espère toutefois pouvoir résoudre. Il apparaît peu probable que nous puissions compter pour 2015 sur le produit de la mise aux enchères de la bande des 700 MHz. Cette recette sera sans doute acquise, au mieux - mais il est possible de s'interroger là aussi - en 2016, pour des raisons liées à l'actualité et aux procédures nécessaires.

Pour trouver de nouvelles REX, le ministre discute actuellement avec Bercy, "dans le climat apaisé qui gouverne de nouveau nos relations, de la meilleure manière de dégager des solutions innovantes pour garantir les REX en 2015". Jean-Yves Le Drian a bon espoir d'y "parvenir".

Repost 0
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 17:55
French Pilot Talks Up RAF Voyager Tanker

 

April 8, 2014 defense-aerospace.com

(Source: Air Tanker Co.; issued April 8, 2014)

 

‘Entente [Most] Cordiale’

 

With the French Air Force expected to place its first order for the MRTT, we catch up with Capitaine Francois Gilbert, Armée de l’Air, who has joined Voyager on secondment.

 

 

It is only Capitaine Francois Gilbert’s uniform, that of the Armée De L’Air, the Tricolore on its shoulder, which betrays his status. “My brief is to be a 10 Squadron pilot. To do exactly what they do and to go exactly where they go. I report into Wing Commander Jamie Osborne as Officer Commanding 10 Squadron and I follow his orders”, he explains in perfect, if slightly ‘accented’ English.

 

He joined Voyager from the Groupe de Ravitaillement en Vol: ‘The Bretagne’, which was formed in the deserts of Chad by the Free French Movement at the beginning of 1942 and now operates from Istres Le Tube, just south of Marseille.

 

His rank ‘translates’ broadly to that of Flight Lieutenant in the RAF, and with 10 years in the Armée De L’Air behind him – six as an air-to-air refuelling (AAR) specialist, flying the Boeing C135 - air transport and air-to-air refuelling, have become his specialism, if not his ‘Raison d'être’.

 

Capitaine Gilbert ‘joined’ the RAF Voyager programme last year, as part of a three year ‘secondment’ to serve with the RAF and No.10 Squadron. “The culture is perhaps a little different between the French and UK air forces but mostly the same. I suspect that Voyager is a little different anyway from what is ‘normal’ for the RAF because of AirTanker”, he continues.

 

But these cultural observations are made purely in passing. The French Air Force is expected to place its first order for the MRTT later this year. With the first of 12 tankers built by Airbus Defence and Space to be delivered by 2018, they will replace France’s 14-strong fleet of C135 FR jets, three A310 and two A340.

 

“I’m here to build an understanding of the MRTT, its capability and training required to fly it so that when I go back, the knowledge and understanding that I have gained here, can be applied to the French AAR programme”, he says.

 

At the cutting-edge of military aviation, the Multi Role Tanker Transport (MRTT) is the only fully certified new-generation aircraft of its type flying today. Able to carry 111 tonnes of fuel, Voyager, the MRTT in its RAF guise - can support air-to-air (AAR) refueling missions, without the requirement for additional fuel tanks.

 

With this inherent fuel capacity leaving its’ cargo hold and passenger capacity un-checked, Voyager can carry 291 passengers, eight NATO pallets or a payload of 43 tonnes, or be configured to provide a 40 stretcher medical evacuation capability.

 

But it’s not just the flexibility in operation but also the technical capability of the aircraft that sets RAF Voyager apart. Rolls-Royce Trent 700 engines deliver an impressive 71,000 lbf (316kN) thrust. Fly-by-wire technology protects the flight envelope and reduces crew workload. While a cutting-edge vision system delivers 240 degree rear situation awareness, giving far greater visibility in air-to-air refueling missions.

 

In its configuration for the French Air Force, the first aircraft delivered will be equipped with a central boom and two underwing pods. Later versions should include a cargo door and specialist datalink which will allow the plane to receive information and transfer information more effectively from the L16 equipped receivers.

 

“It’s interesting moving from the Boeing to the Airbus”, continues Gilbert, “To begin with one is a 50 year old aircraft the other is new and the fly-by-wire technology is very different but the training is much the same and I believe is being delivered to a very high standard.

 

“Voyager is particularly good for receiver aircraft. The hose is a little longer and that’s good because they get hit by less turbulence but the wing span is also very good because it’s bigger.

 

“Air-to-air refuelling is not a ‘natural’ thing. If you had two or three aircraft that closely together it would normally be classed as an accident. The bigger wing span keeps the aircraft further apart and the technology is excellent, which is good for everyone!”

 

 

French Pilot Talks Up RAF Voyager Tanker

AirTanker has a responsibility for not only the delivery of 14 fully converted A330/MRTT aircraft to the RAF but also the service and support systems which underpin their operation through to 2035. This includes ground and flight operations, engineering, maintenance and dispatch, plus a comprehensive training programme.

 

This training covers everything from aircraft-type and mission systems training to ground handling and cabin crew courses. “Because I’m still part of the training programme I haven’t had a huge number of hours flying. I have gone through the SIM and classroom programme and done a trip to Akrotiri in addition to flying training sectors”, continues Gilbert.

 

“I believe the training is being delivered to a very high standard and works well with the civilian instructors, for example Dave Hall and Kieran Roebuck, who have incredible aircraft-type experience.

 

“It [AirTanker] does a lot of the things that Squadrons would normally do. In France you get the order to carry ‘X’ from ‘A’ to ‘B’. It’s then up to you to file your flight plan, you as a squadron manage diplomatic clearances. Here, all that is done for you. You check that it’s been done correctly but all of that initial work is done by the civilian partnership, which is quite different I think.”

 

This year represents a watershed for the Voyager programme as it picks up roles previously performed by the VC10 which was retired last autumn and the TriStar, which followed it in March. This includes a new role in support of the RAF’s Quick Response Alert (QRA).

 

2014 will also see delivery of the nine-Voyager strong core fleet in the summer. In the pursuit of this aim, AirTanker and the Voyager programme took receipt of its seventh aircraft, ZZ337 in late January. This brings the total number of aircraft flying on the MAR to six, (2x two-point tankers and 4x three-point capable tankers).

 

Since the start of air transport operations in April 2012, these aircraft have together clocked more than 7,200 hours, flying more than 1,940 sectors, carrying more than 125,300 passengers and 8,100 tonnes plus of freight. This includes the start of flights in and out of Camp Bastion in support of the Afghanistan air-bridge in December last year.

 

Voyager 02, which flies on the Civilian Aircraft Register, has flown more than 2,700 hours and 490 sectors, carrying over 55,600 passengers and more than 3,400 tonnes of freight, since the start of AirTanker’s civilian airline operation at the beginning of 2013.

 

With a home base south of Marseille and just having come through a winter classed as ‘wet’ by even UK standards, Gilbert concedes that he on occasion, has “missed the sun a little”. But he is hugely complimentary about his hosts’ hospitality. “I have a house just inside the wire at RAF Brize Norton, which is good for me. You don’t really feel that you’re on base. And the squadrons [No.s 10 and 101] have been very welcoming.

 

He concludes: “It’s been great. I have felt a part of the Squadron since my arrival and I’m sure the rest of my time is going to be good.”

Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 12:50
RAF completes first Voyager three-point tanking flight

 

Apr 3, 2014 Cobham  Air Tanker

 

RAF Voyager has today (31/3/14) carried out its’ first flight with RAF crews as a three-point tanker, completing an air-to-air refuelling sortie over the Cornish Coast.

 

The flight follows the Release to Service awarded to Voyager from the Ministry of Defence on 29/3/14, which cleared Voyager to refuel the C-130 Hercules, the first approval on the Fuselage Refuelling Unit (FRU).

 

This latest achievement for the Voyager programme follows the wing-pod approvals already given by the MOD to begin air-to-air refuelling (AAR) operations with Tornado and Typhoon in summer last year.

 

Phill Blundell, CEO, AirTanker, which was appointed in 2008 to deliver the Future Strategic Tanker Transport Aircraft (FSTA) programme, said clearance on the FRU represented another significant step forward.

 

He said: “Clearance with the C-130 on the centerline hose is another important achievement, nudging us just that little bit closer to full operational capability. “We will continue to work alongside the RAF in supporting refinement of these systems as we move towards our air-to-air refuelling in service date in the summer.”

 

AirTanker, the consortium behind Voyager, is made up of leading aerospace, defence and facilities management specialists, Cobham, EADS, Rolls-Royce, Thales and Babcock. They also form its primary supply chain.

 

Since receiving the go-ahead to refuel the Tornado GR4 and Typhoon, Voyager has completed more than 215 air-to-air refuelling sorties, giving away in excess of 3,300 tonnes of fuel.

 

A fully certified and militarily-converted Airbus A330-200, multi role tanker transport MRTT, Voyager has a total fuel capacity of 111 tonnes. This is delivered using standard A330-200 fuel tanks without adaptation of its cargo hold to accommodate additional capacity.

 

In addition to its air-to-air refuelling role Voyager also has capacity to carry up to 291 passengers with a cargo capability of up to 8 NATO pallets or up to 43 tonnes. The aircraft can also be configured to accommodate a 40 stretcher aeromedical evacuation capability including critical care.

 

In all seven aircraft have now been delivered to the programme. The latest arrival, ZZ337, which was delivered at the end of January, brings the total number of aircraft flying on the MAR to six, (2x two-point tankers and 4x three-point capable tankers).

 

Since the start of air transport operations in April 2012, these military aircraft have together clocked more than 7,200 hours, flying more than 1,940 sectors, carrying more than 125,300 passengers and 8,100 tonnes plus of freight. This includes the start of flights in and out of Camp Bastion in support of the Afghanistan air-bridge in December last year.

 

Voyager 02, which flies on the Civilian Aircraft Register, has flown more than 2,700 hours and 490 sectors, carrying over 55,600 passengers and more than 3,400 tonnes of freight, since the start of AirTanker’s civilian airline operation at the beginning of 2013 Blundell added: “As with any programme of this scale, we have faced challenges but in partnership with the RAF, they have been overcome. They have not impacted on the programme. Our effort and the pace of progress has been relentless and we remain on budget and on time.

 

“Most importantly we have remained flexible, adapting to the changing needs of the programme and the RAF and the MOD as customer. We will continue to work alongside them to ensure that needs of the RAF and UK Armed Forces continue to be met.”

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 11:35
A330 MRTT

A330 MRTT

 

2 April 2014 airforce-technology.com

 

South Korea has started a process to acquire its long-desired four in-flight refuelling tanker aircraft in an effort to enhance the national air defence.

 

The estimated KRW1.4tn ($1.31bn) deal forms part of the country's attempts to augment its air defence in wake of escalating tension in morth-east Asia over the maritime interests of Japan, China and North Korea, Reuters reports.

 

The South Korean Defense Acquisition Program Administration (DAPA) said in a statement that the purchase will be made through a competitive bid process and bids will be accepted by the end of June 2014.

 

Two unnamed industry sources were quoted by the news agency as saying that Boeing is expected to bid with a model that is based on a Boeing 767-level aircraft, such as the KC-46 Pegasus, while Airbus Group is likely to offer its A330 multi-role tanker transport (MRTT).

 

 

Boeing KC-46 tanker

Boeing KC-46 tanker

Other companies are also anticipated to enter the competition with commercial aircraft overhauled as tankers, the sources added.

 

A closed briefing is scheduled to be held by DAPA on 08 April to brief the bidders regarding the contract requirements.

 

Another source with direct knowledge of its requirements said the country aims to close a deal by the end of 2014.

 

The in-flight refuelling tankers are anticipated to enhance the Republic of Korea Air Force (ROKAF) fighter aircraft airborne operation time by more than one hour, the source added.

 

Scheduled to be acquired between 2017 and 2019, the new tankers will help extend the operational range of ROKAF's F-15K and KF-16 fighter aircraft fleet, as reported earlier by Yonhap News Agency.

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:50
Picture: German Air Force

Picture: German Air Force

 

2 April - EATC

 

Few weeks ago a German Airbus A310 MRTT with Aeromedical Evacuation configuration flew two dozen injured Ukrainian people from Kiev to Germany for a better intensiv care, while another aircraft is permanently stationed at the military part of the Cologne airport to guarantee 24/7 readiness for action, e.g. to evacuate wounded soldiers out of Afghanistan/Usbekistan.

 

Last year another aircraft with Air-to-Air Refuelling equipment cruised of Western Africa to sustain the French air superiority for "Operation Serval": the MRTT (Multirole, Tanker, Transport) is not just a strategic carrier, but with all its conversion alternatives a flexible mean for the German Air Force, the EATC Participating Nations and all other Allies within EU and NATO to facilitate remote operations abroad.

 

In our new serial about military air transport aircraft read more about this MRTT here.

 

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:50
photo AirTanker

photo AirTanker

 

01.04.2014 Helen Chachaty - journal-aviation.com

 

Le consortium AirTanker annonce que la première opération de ravitaillement en vol d’un C-130 Hercules de la RAF par un A330 MRTT a eu lieu le 31 mars. Cette manœuvre fait suite à la certification complémentaire accordée par le ministère de la Défense le 29 mars.

 

Les MRTT britanniques réalisent des opérations de ravitaillement en vol des Tornado GR4 et des Eurofighter depuis l’été 2013 et ont à ce jour effectué plus de 215 vols de ce type.

 

La Royal Air Force possède actuellement sept exemplaires des A330-200 modifiés par Airbus Defence & Space, sur les quatorze commandés.

Repost 0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 11:30
photo NHI

photo NHI

 

 

28/03 Par Alain Ruello - LesEchos.fr

 

Signe du dynamisme des pays du Golfe en matière militaire, le Qatar vient de passer des commandes d'armements historiques. L'annonce a été faite en marge du salon Dimdex de Doha. Selon Reuters, il y en aurait pour 23 milliards de dollars auprès d'une vingtaine d'entreprises du monde entier. La France y a sa part avec une lettre d'intention portant sur l'achat de 22 hélicoptères de transport NH90 pour près de 2 milliards d'euros : 12 en version terrestre et 10 en version navale.

 

« Cette offre doit comprendre des prestations d'accompagnement, du type soutien ou formation », a précisé le ministère de la Défense, dans la foulée du déplacement sur place de Jean-Yves Le Drian. Le NH90 a été conçu pour la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal et la Belgique. Il est produit par NHIndustries, une coentreprise détenue par Airbus Helicopters (ex-Eurocopter) à hauteur de 62,5 %, l'italien Agusta (32 %) et le hollandais Stork Fokker (5,5 %). Décliné en 23 versions différentes, l'appareil a souffert d'importants dépassements de calendrier, ce qui ne l'empêche pas de bien s'exporter. L'Australie, la Nouvelle-Zélande et Oman notamment en ont achetés.

 

L'autre bonne nouvelle en provenance de Doha concerne toujours Airbus Goup, et plus précisément sa branche avions militaires, puisque le Qatar va acquérir deux avions ravitailleurs A330 MRTT. Malgré la défaite homérique face à Boeing aux Etats-Unis, cet appareil, un dérivé de l'A330 civil, s'exporte lui aussi très bien. Singapour en a acheté six récemment, qui s'ajoutent à ceux commandés par l'Arabie saoudite ou encore l'Australie.

 

Et le Rafale ? Rien pour l'instant, même si l'avion de Dassault est en lice pour la modernisation de la flotte d'avions de combat qatarie, en concurrence avec l'Eurofighter du trio Airbus Group-BAE Systems-Finmeccanica et le JSF de Lockheed Martin. Le magazine spécialisé « Air & Cosmos » note d'ailleurs que l'achat des A330 MRTT est « une preuve tangible de la volonté du pays de rénover son aviation de combat à court terme » puisque ses 12 Mirage 2000-5 sont dépourvus de perche de ravitaillement.

 

De passage la semaine dernière à Paris, le général Al Atiya, ministre de la Défense du Qatar, a certainement évoqué le sujet avec Jean-Yves Le Drian. Un point notamment reste à clarifier, celui de la quantité d'avions de combat en jeu, les chiffres évoquées allant de 12 à 36 exemplaires. A Paris, on reste confiant, même si l'expérience brésilienne incite à la prudence...

 

En attendant, les Etats-Unis ont aussi été servis puisque Boeing a vendu 24 hélicoptères d'attaque Apache pour 8,9 milliards de dollars. La Turquie aussi, avec une commande de 17 patrouilleurs pour 220 millions de dollars, selon Jane's. Les navires, destinés aux gardes-côtes, seront livrés entre 2016 et 2018, largement à temps pour participer à la sécurisation de la Coupe du monde de foot de 2022.

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:30
Qatar air force selects Airbus to supply A330 MRTTs

 

 

27 Mar 2014 by Stephen Trimble – FG

 

Washington DC - The Qatar Emiri Air Force has selected Airbus Defence & Space to supply two A330 multi-role tanker transports (MRTT), potentially adding a seventh customer for the type.

 

Airbus announced the selection on 27 March, with virtually no prior warning of a potential sale.

 

Qatar's air force has no in-flight refueling capability today, but it has been steadily building up its transport capacity.

 

Lockheed Martin has delivered four C-130J-30s and Boeing has delivered four C-17s to Doha in the last four years, joining a fleet of Airbus and Boeing commercial aircraft serving as VIP transports.

 

The tanker selection also comes amidst an extended selection process for Qatar to buy up to 72 fighters to replace an ageing fleet of 12 Dassault Mirage 2000-5s.

 

The bidding process has drawn interest from all of the western fighter makers except Saab, with the Boeing F-15E and F/A-18E/F Super Hornet, Dassault Rafale, Eurofighter Typhoon and the Lockheed Martin F-16 all in contention.

 

Airbus has so far delivered 17 A330 MRTTs among five signed customers with a total of 34 orders. Singapore has also ordered six of the aircraft, while India also is in the final stages of negotiating an order for six more, the company says.

 

The converted A330-200 is capable of carrying 111t (245,000lb) of fuel.

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 20:56
Qatar selects Airbus A330 MRTT Multi Role Tanker Transport

 

27/3/2014 Airbus DS

 

Gulf nation will acquire two new generation tankers.

 

Airbus Defence and Space has been selected by Qatar to supply two A330 MRTT new generation air-to-air refuelling aircraft for the Qatar Emiri Air Force.

 

Qatar´s choice of the A330 MRTT makes it the seventh nation to select the type following Australia, Saudi Arabia, Singapore, the United Arab Emirates, and the United Kingdom which have ordered a total of 34 aircraft, and India which is in the final stages of contractual negotiations for six aircraft. A total of 17 aircraft are currently in service.

 

The A330 MRTT is derived from the highly successful A330 commercial airliner and proven in-service as a tanker/transport with multi-role capability.

 

About A330 MRTT

 

The Airbus Defence and Space A330 MRTT is the only new generation strategic tanker/transport aircraft flying and available today. The large 111 tonnes/ 245,000 lb basic fuel capacity of the successful A330-200 airliner, from which it is derived, enables the A330 MRTT to excel in air-to-air refuelling missions without the need for any additional fuel tank. The A330 MRTT is offered with a choice of proven air-to-air refuelling systems including an advanced Airbus Defence and Space Aerial Refuelling Boom System, and/or a pair of under-wing hose and drogue pods, and/or a Fuselage Refuelling Unit.

 

Thanks to its true wide-body fuselage, the A330 MRTT can also be used as a pure transport aircraft able to carry up to 300 troops, or a payload of up to 45 tonnes/99,000 lb. It can also easily be converted to accommodate up to 130 stretchers for Medical Evacuation (MEDEVAC). To-date, a total of 34 A330 MRTTs have been ordered by five customers (Australia, Saudi Arabia, Singapore, the United Arab Emirates, and the United Kingdom), with one (Saudi Arabia) having already placed a repeat order.

Repost 0
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 12:50
Airbus A330MRTT : l’incident du Voyager britannique sans doute lié à une action involontaire du CDB

 

20.03.2014 Romain Guillot journal-aviation.com

 

Le bureau d’enquêtes sur les accidents défense britannique (MAA - Military Aviation Authority) a publié un rapport factuel sur l’incident survenu en croisière sur l’un des Airbus A330 MRTT de la Royal Air Force le 9 février dernier alors qu’il survolait l’espace aérien turque en direction de l’Afghanistan.

 

La perte de contrôle momentanée de l’appareil, qui avait chuté de 4400 pieds en 27 secondes, avec un vario négatif atteignant les 15000 pieds/minute, avait contraint les autorités britanniques à clouer l’intégralité de la flotte de Voyager (6 appareils) durant une dizaine de jours.

 

Selon le rapport de la MAA, les enregistrements du FDR n’ont pas montré de défaillance système pouvant entrainer une tendance à faire piquer l’appareil.

 

Par ailleurs, le Commandant de Bord, seul dans le poste au moment de l’incident, aurait involontairement et indirectement manœuvré son side-stick vers l’avant en avançant son siège, le déplacement de l’accoudoir gauche poussant un appareil photo qui lui même est entré en contact avec la commande de vol.

 

L’intégralité du rapport intermédiaire est consultable en cliquant sur ce lien.
Repost 0
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 17:35
Singapour s'offre six avions ravitailleurs MRTT d'Airbus Group

L'importante capacité d'emport de carburant de base (111 tonnes) de l'avion de ligne A330-200 permet à l'A330 MRTT d'exceller dans les missions de ravitaillement en vol

 

07/03/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Singapour a confirmé l'acquisition de six avions ravitailleurs A330-200 MRTT à Airbus Group. Un contrat estimé à 1 milliard d'euros.

C'était un secret de polichinelle depuis plusieurs semaines. Singapour a signé un contrat d'acquisition avec Airbus Defence and Space pour la fourniture de six avions de ravitaillement en vol de nouvelle génération A330 MRTT (Multi-Role Tanker Transport) destinés aux forces aériennes de la république singapourienne RSAF (Republic of Singapore Air Force). Un contrat d'environ 1 milliard d'euros qui a été signé en 2013.

Selon nos informations, cette commande d'A330 MRTT, destinés à remplacer les Boeing KC-135 de la RSAF vieillissants, aurait été annoncée aux autorités françaises par le Premier ministre singapourien, Lee Hsien Loong, lors de son passage à Paris fin octobre. Sur ce milliard, environ un tiers (fuselage de l'A330-200) seulement sera comptabilisé dans les exportations françaises. Toutefois, le ministre de la Défense de Singapour, Ng Eng Hen, ne l'a annoncé officiellement au Parlement que ce jeudi. Il n'a pas précisé le nombre d'appareils qui seront commandés, contrairement à Airbus Group dans son communiqué publié ce vendredi.

 

Singapour, cinquième client du MRTT

D'ici à 2030, "nos ravitailleurs actuels KC-135 auront été remplacés par les Airbus A330 Multi-Role Tanker Transport, que nous avons décidé d'acquérir", a déclaré le ministre de la Défense singapourien lors d'un débat sur le budget de l'Etat. "Le MRTT peut transporter 20 % de carburant de plus que nos KC-135", a-t-il fait valoir. "Cette décision confirme le statut incontesté de l'A330 MRTT, l'avion de ravitaillement et de transport le plus avancé au monde, et atteste de son adéquation parfaite pour une utilisation dans la région Asie-Pacifique", a expliqué pour sa part le directeur de l'unité Military Aircraft au sein d'Airbus Defence and Space, Domingo Ureña Raso, cité dans le communiqué d'Airbus Group.

Cette sélection fait de Singapour le cinquième pays à opter pour l'A330 MRTT,  après l'Australie, l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Royaume-Uni, qui ont commandé 28 exemplaires au total. En Inde, les dernières négociations contractuelles sont actuellement en cours pour six appareils. 17 avions au total sont actuellement en service au sein des quatre premières nations.

 

Et la France ?

La France doit également passer une première commande de deux appareils à Airbus Military, selon "Le Journal de l'Aviation". La France a prévu de commander au total 12 MRTT, selon le Livre Blanc de la défense et de la sécurité nationale en vue de renouveler sa flotte d'avions ravitailleurs, dont certains exemplaires (Boeing) approchent les 50 ans d'âge.

L'A330 MRTT a rendu les armes seulement deux fois dans les compétitions auquel il a participé. Aux Etats-Unis en 2011 après un combat de titans face à Boeing pour le contrat du siècle qui représentait 179 avions ravitailleurs pour une valeur totale de 35 milliards de dollars. Plus récemment au Brésil, Airbus a dû affronter un concurrent israélien, qui proposait la modernisation de KC-767 de Boeing à des prix extrêmement bas.

 

Le MRTT, un avion polyvalent

Conçu sur la base des long-courriers A330-200, l'A330 MRTT "a prouvé, en service, sa polyvalence en tant qu'avion de ravitaillement et de transport", a précisé Airbus Group dans son communiqué. L'importante capacité d'emport de carburant de base (111 tonnes) de l'avion de ligne A330-200 permet à l'A330 MRTT d'exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l'adjonction de réservoir supplémentaire.

L'A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d'Airbus Defence and Space et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit). Grâce à son large fuselage, l'A330 MRTT peut servir d'avion de transport, capable de transporter jusqu'à 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d'évacuation sanitaire (MEDEVAC) et recevoir jusqu'à 130 civières.

Repost 0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 08:55
photo Airbus Military

photo Airbus Military

Un C-135FR ravitaille un A330 MRTT de la Royal Australian Air Force - phtot Airbus Defence & Space

 

18.02.2014 Helen Chachaty journal-aviation.com

 

La commande d'A330 MRTT se rapproche. Lors de la présentation du bilan annuel d’activité de la DGA ce 18 février, son chef Laurent Collet-Billon en a profité pour annoncer que les premières propositions commerciales d'Airbus Defense & Space avaient été transmises il y a peu. « Elles sont arrivées hier soir », a ainsi déclaré le DGA, ajoutant qu’elles doivent être complétées par la suite, avec notamment les aspects de logistique et de formation, qui manquent dans le pli arrivé hier.

 

L'objectif est bien d'acquérir les MRTT « le plus rapidement possible » et de « limiter le travail de développement au démarrage ». Les premiers devraient cependant être livrés sans porte cargo.

 

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait déclaré début janvier que la commande des deux premiers exemplaires du ravitailleur multirôles d’Airbus DS était « imminente ».

 

La LPM 2014-2019 prévoit la livraison de deux avions, avec une cible finale fixée à douze appareils qui remplaceront les C-135FR vieillissants de l'armée de l'air.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories