Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 10:45
[1ère partie]« Centratrique : quand Panthère désarme la route de l’ouest (Jdef) »


13 oct. 2014 Ministère de la Défense

 

Pour ce numéro « Centrafrique : quand Panthère désarme la route de l'ouest », le Journal de la Défense (#Jdef) a suivi pendant plus d'un mois les militaires français et les soldats de la Misca en Centrafrique. Leur mission : rétablir la sécurité sur les 586 kilomètres qui relient Bangui au Cameroun. Cet axe routier, véritable cordon ombilical, est un des seuls moyens d'alimenter le pays en denrées alimentaires, en matériel et en aide humanitaire.
1ère partie : l'opération "Batouri" est lancée le 9 février 2014. Nous suivrons les soldats du GTIA Panthère lors de leur première étape de Bangui à Yaloké. 250 km durant lesquels ils ont démantelé des check-points, stoppé des exactions, protégé les populations...

Partager cet article

Repost0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 16:45
Sangaris : de Bangui à Bouar, le détachement logistique sur la piste

 

01/08/2014 Sources : EMA

 

Le 17 juillet 2014, le détachement logistique (DETLOG) de la force Sangaris a quitté Bangui en direction de l’ouest, afin de ravitailler le groupement tactique interarmes (GTIA) de Boissieu déployé dans la région de Bouar, à la frontière camerounaise.

 

Le convoi, constitué d’une vingtaine de véhicules (camions citernes et de transport), a quitté le camp de M’Poko pour emprunter la main supply road (MSR) depuis le nord de Bangui. Le peloton de circulation routière (PCR) a sécurisé le convoi tout au long des 400 km de parcours.

 

Par cette rotation effectuée le long de la MSR, le DETLOG a acheminé le ravitaillement sur les différentes bases opérationnelles avancées (BOA) du GTIA de Boissieu. Partant de Bangui, le convoi passe par Bossembélé, première position atteinte, puis se dirige vers le nord pour aller à Bossangoa, et enfin à la BOA de Bouar, où est stationné l'état-major tactique (EMT) du GTIA, avec son poste de commandement principal.

 

Composante essentielle pour la conduite des opérations sur l’ensemble du territoire, le DETLOG assure le soutien des hommes et des matériels dans un contexte et un environnement exigeant. Fort de 300 soldats, il a pour mission de ravitailler les GTIA positionnés à l’est et à l’ouest de la capitale centrafricaine. Il livre autant le matériel nécessaire à la réalisation des missions (munitions, carburant, pièces de rechanges pour les véhicules) que celui indispensable au soutien du combattant en opération (réfrigérateur, cuves à eau, rations).

 

Environ 2000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 5800 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA, ainsi que son déploiement opérationnel.

Sangaris : de Bangui à Bouar, le détachement logistique sur la piste
Sangaris : de Bangui à Bouar, le détachement logistique sur la piste

Partager cet article

Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 09:45
Sangaris : mission sur la « MSR »

 

26/06/2014 Sources : EMA

 

Le 21 Juin 2014, un détachement du 4e régiment de chasseurs du groupement tactique interarmes (GTIA) « de Boissieu » a effectué une patrouille sur la main supply road (MSR) entre Bossembélé et Yaloké, ville située environ 50 km plus à l’ouest.

 

Cette patrouille a notamment permis de mettre à jour la cartographie de la MSR, d’identifier des zones possibles d’atterrissage pour les hélicoptères de manœuvre (HM) et de repérer des croisements particuliers.

 

A Yaloké, les « chasseurs » sont allés au contact de la population. Des rencontres avec les autorités locales ont permis au chef de section d’expliquer la raison de la présence de la force Sangaris et de rappeler l’intérêt et l’importance de l’application des mesures de confiance.

 

Une visite du dispensaire de Yaloké, réalisée en présence de l’infirmière du détachement, a également permis de faire un point sur la situation sanitaire et d’identifier les besoins des acteurs locaux.

 

En fin de journée, la patrouille a regagné Bossembélé par le même axe, emprunté par de nombreux camions de marchandises se dirigeant vers Bangui.

 

Cette opération a permis à la force Sangaris de marquer la présence des forces armées dans la région de Yaloké et d’y poursuivre sa stratégie de dialogue consistant à « convaincre plutôt qu’à contraindre » l’ensemble des acteurs pour une meilleure application des mesures de confiance.

 

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 5 800 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA, ainsi que son déploiement opérationnel.

Sangaris : mission sur la « MSR »
Sangaris : mission sur la « MSR »

Partager cet article

Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 11:45
Sangaris : remise en état du pont d’Haoussa à Bouar

 

06/06/2014 Sources : EMA

 

Le groupement tactique interarmes (GTIA) « Dragon », déployé dans l’ouest de la Centrafrique depuis la fin du mois de février 2014, maintient la sécurité le long de la main supply road (MSR) qui relie le camp à Bangui. Il contribue ainsi, en appui de la MISCA, à la libre circulation des personnes et des biens sur cet axe stratégique.

 

Le 25 mai 2014, à Bouar, dans le quartier d'Haoussa, le groupement tactique interarmes (GTIA) « Dragon » a remis en état un pont sur la rivière qui traverse la localité. Suite aux intempéries, la fabrication sommaire en bois, fragilisée, ne permettait plus les passages des véhicules lourds, comme les camions transportant des marchandises et les engins de la force.

 

Après avoir étudié les portances et les matériaux nécessaires, les éléments du GTIA « Dragon » ont travaillé pendant une matinée. Leurs efforts ont eu pour effet de permettre à nouveau le passage sécurisé des habitants, des convois de marchandises et des véhicules de la force. L'efficacité du GTIA « Dragon » au profit des habitants de Bouar qui empruntent régulièrement cet itinéraire a été saluée. Ce point de passage vital est également important pour les soldats de la force Sangaris qui sont amenés à se déployer rapidement dans ce quartier de la ville.

 

Environ 2000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 5800 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA, ainsi que son déploiement opérationnel.

Sangaris : remise en état du pont d’Haoussa à BouarSangaris : remise en état du pont d’Haoussa à BouarSangaris : remise en état du pont d’Haoussa à Bouar
Sangaris : remise en état du pont d’Haoussa à BouarSangaris : remise en état du pont d’Haoussa à Bouar
Sangaris : remise en état du pont d’Haoussa à BouarSangaris : remise en état du pont d’Haoussa à Bouar

Partager cet article

Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 19:45
Sangaris : rétablissement de la circulation sur la MSR

 

07/05/2014 Sources : EMA

 

Le 25 avril 2014, un poids lourd civil transportant deux containers s'est renversé sur la MSR (main supply road), entre Baoro et Bouar, bloquant les deux voies de circulations.

 

La force Sangaris a rapidement réagi en envoyant une QRF (quick reaction force) du groupement tactique interarmes (GTIA) « Dragon », avec un camion TRM 10 000 CLD équipé d’une grue de remorquage.

 

Durant près de 4 heures, les « maintenanciers » de la QRF ont oeuvré pour dégager la route. Les moyens lourds engagés se sont révélés indispensables pour régler cet incident, qui n’aura causé que des dégâts matériels. Au bilan, les hommes du GTIA « Dragon », aidés par la population et les forces de sécurité locales, ont permis le rétablissement de la circulation.

 

L’axe reliant le Cameroun à Bangui est la principale route d’approvisionnement de marchandises du pays. Son importance est capitale et toute entrave à la circulation a des répercussions sur l’ensemble du pays. La force Sangaris déployée dans l’ouest de la RCA a pour mission, en appui de la MISCA, d’assurer la libre circulation des personnes et des biens sur la MSR et de veiller à la fluidité des mouvements.

 

Environ 2000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 5600 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA, ainsi que son déploiement opérationnel.

Sangaris : rétablissement de la circulation sur la MSRSangaris : rétablissement de la circulation sur la MSR
Sangaris : rétablissement de la circulation sur la MSR
Sangaris : rétablissement de la circulation sur la MSRSangaris : rétablissement de la circulation sur la MSRSangaris : rétablissement de la circulation sur la MSR

Partager cet article

Repost0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 06:45
Sangaris : le GTIA Panthère affirme sa présence sur la MSR

 

 

01/03/2014 Sources : EMA

 

Depuis le 9 février 2014, la force Sangaris a déployé l'ensemble des effectifs du groupe tactique interarmes (GTIA) Panthère sur la MSR (Main supply road), la route principale permettant l’approvisionnement entre le Cameroun et Bangui.

 

Les éléments de ce GTIA sont présents à Bouar, à Yaloké, à Carnot et à Baoro. Le  26 février, un peloton de la force s’est rendu à Bossantélé.

 

Partis en début de matinée, les militaires français ont rapidement fait la liaison jusqu'à cette ville, carrefour entre la MSR et la route qui mène à Bozoum, dans le nord de la RCA. Une fois sur place, les cavaliers ont effectué de nombreuses actions comme le désarmement des groupes armés rencontrés ainsi que des fouilles de caches d’armes. A cette occasion, le chef du détachement a rappelé les mesures de confiance imposées par la communauté internationale. Enfin, le peloton s'est rendu auprès d’une communauté catholique qui accueille des réfugiés  musulmans en attendant de rejoindre leurs foyers.

 

Cette mission de trente-six heures est l'une des nombreuses actions menées par le GTIA Panthère pour contrôler la libre circulation sur les principaux axes routiers de l’Ouest du pays, axes de passages obligatoires des marchandises en provenance du Cameroun qui sont acheminées vers la capitale.

 

Environ 2000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 6000 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA, ainsi que son déploiement opérationnel.

Sangaris : le GTIA Panthère affirme sa présence sur la MSRSangaris : le GTIA Panthère affirme sa présence sur la MSR
Sangaris : le GTIA Panthère affirme sa présence sur la MSR
Sangaris : le GTIA Panthère affirme sa présence sur la MSRSangaris : le GTIA Panthère affirme sa présence sur la MSR

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories