Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 16:55
Le nouveau Hall 39-45 au Musée de l’Air et de l’Espace


19/06/2015 Thibault Duclos  - DICOD

 

Le Hall 39-45 consacré aux avions de la Seconde Guerre mondiale vient de rouvrir ses portes au Musée de l’Air et de l’Espace au Bourget, après neuf mois de travaux. L’occasion de revoir tous ces appareils légendaires, du Supermarine Spitfire britannique au Heinkel 162 allemand, premier chasseur de l’histoire à abandonner l’hélice pour le moteur à réaction. Visite guidé

Partager cet article

Repost0
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 04:55
Musée de l'air et de l'espace - photo Armée de l'Air

Musée de l'air et de l'espace - photo Armée de l'Air

 

17/06/2015 Armée de l'air

 

En avant-première, le Musée de l’air et de l’espace a ouvert son « hall de la cocarde » fraîchement rénové. Rencontre avec ces passionnés de l’aviation.

 

En chantier depuis plus d’un an, cet espace a vocation à mettre en avant l’aéronautique militaire français et plus particulièrement l’armée de l’air depuis les années 1950. « La rénovation s’est déroulée en plusieurs étapes, témoigne le général (2s) Gérard Vitry, directeur adjoint du Musée de l’air et de l’espace. Nous avons notamment fait un effort sur les nouveaux scénarii pour le hall d’exposition. Cette rénovation nous permet également de valoriser des collections, un peu abandonnées dont une collection d’affiches aéronautiques. »

 

Dès son arrivée, le visiteur est immédiatement plongé dans le monde enchanteur de l’aéronautique. Suspendus Mirage 2000, Ouragan ou encore Vampire colorent l’exposition. « Il a fallu revoir l’utilisation des espaces, confie M. Christian Tilati, conservateur en chef du patrimoine du musée. Nous avons mis l’accent l’évolution de l’arme aérienne en France. »À travers, un parcours interactif, le spectateur est invité à découvrir des séquences vidéo et du matériel utilisé par l’armée de l’air. « Il nous reste quelques détails à peaufiner, mais nous serons prêts en septembre pour accueillir le public et inaugurer officiellement cette exposition », conclu le général Vitry. Un rendez-vous à ne pas manquer à la rentrée.

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Partager cet article

Repost0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 16:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

08/06/2015 Marie Broyer - Armée de l'air

 

Jeudi 4 juin une exposition permanente entièrement consacrée au régiment de chasse «Normandie-Niémen» a été inaugurée au Musée de l’air et de l’espace, à Paris-Le Bourget. Cette unité des Forces aériennes françaises libres a lutté contre le nazisme sur le front de l’est de 1943 à 1945.

 

C’est sous un soleil de plomb, dans le cadre de l’aéroport de Paris-Le Bourget, que se sont réunis plus de 300 invités.

 

Militaires, politiques, représentants de l’actuel régiment de chasse «Normandie-Niémen» et familles étaient présents autour de Catherine Maunoury, la directrice du musée; M. Borisov, vice-ministre de la Défense russe accompagnait Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’état chargé des anciens combattants et de la mémoire, auprès du ministre de la défense. Ensemble, ils ont rendu hommage aux hommes, pilotes et mécaniciens, français et soviétiques, qui ont uni leurs forces, au nom de la paix et de la liberté.

 

À l’ombre des porte-drapeaux, devant la stèle commémorative, plusieurs gerbes ont été déposées par les autorités russes et françaises. La sonnerie aux morts et les hymnes nationaux ont donné lieu à un instant de recueillement. Certains se souviennent de leurs aînés : «C’est un grand honneur d’être ici en souvenir de mon oncle, témoigne le neveu de Marcel Albert, l’un des pilotes du «Normandie-Niémen» entre 1943 et 1945. Sans lui, sans le régiment, nous ne serions peut-être pas ici aujourd’hui. Nous ne serions pas libres.»

 

La cérémonie militaire a été saluée par le passage de deux Rafale et deux « Yak » 9, anciens avions de chasse russe.

 

 

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Airphoto Armée de l'Air
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Une exposition riche en objets témoins du passé

 

L’espace de 300m2 consacré à cette page de l’Histoire réunit plus de 200 objets. Chacun fait partie d’une collection unique et rend compte de la vie des pilotes français sur le front russe. Répartis sur 6 grandes séquences thématiques (la constitution, les campagnes, la vie quotidienne, les pilotes et mécaniciens, les avions, le retour), l’exposition est agencée autour d’un Yak 3 grandeur nature, dernier exemplaire des avions utilisés sur le front russe, ayant atterri au Bourget le 20 juin 1945 lors du retour en France du régiment.

 

À l’origine de ce nouvel espace, Catherine Maunoury a souhaité mettre en avant le côté humain plutôt que technique : «À travers ces objets, ces souvenirs qu’ils nous lèguent, les hommes du «Normandie-Niémen» entrent, aujourd’hui, au Panthéon de l’air et de l’espace», confie la directrice du musée. En fil rouge, un portrait émouvant de Marcel Lefèvre, à l’origine de la création du régiment.

 

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Au-delà des objets (photographies, documents d’époque, uniformes, vaisselle, jeux d’échecs…) c’est la valeur, le courage et l’esprit de fraternité qui émane de cette exposition. Un espace qui inspirera les pilotes actuels et en devenir, comme l’espère la directrice du musée: «Nous croyons que l’exposition rétrospective empreinte de mémoire et de souvenirs pourra, pour longtemps encore, susciter l’engouement des jeunes qui fréquentent ce lieu.»

 

Le mot du patron du « Neu-Neu »

 

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Interview du lieutenant-colonel Yann Malard, commandant le régiment de chasse 2/30 «Normandie-Niémen», à Mont-de-Marsan. Propos recueillis par Alexandra Milhat

 

 

Vous êtes le garant des traditions de cette célèbre unité. Que signifie pour vous cette cérémonie ?

C’est une grande fierté ! Aujourd’hui, le régiment se compose de pilotes de Rafale déployés sur tous les théâtres d’opérations extérieures, mais qui sont avant tout attachés aux traditions et à l’histoire du régiment. Les vétérans ont eu un parcours fantastique, entre 1942 et 1945, pendant trois campagnes, couronnées par 273 victoires. Ils ont donné leur vie pour la guerre et pour la victoire. Aujourd’hui, le retour de cet espace Normandie-Niémen au sein d’un établissement aussi prestigieux que le Musée de l’air et de l’espace est un véritable bonheur. Nous sommes très heureux de partager ce moment avec les familles de nos ainés et les nombreux vétérans russes… Il s’agit aussi d’un beau moyen de célébrer l’amitié franco-russe qui ne s’est pas démentie depuis 70 ans.

 

Qu’avez-vous pensé de l’exposition en elle-même ?

L’exposition nous permet de remonter jusqu’à 70 ans en arrière. D’abord avec cet immense Yak 3, conservé dans son état originel, puisqu’il n’a été ni entièrement repeint, ni refait à neuf. Il est resté « dans son jus » et c’est ce qui nous permet aussi d’imaginer dans quel cadre pilotait le personnel du Normandie-Niémen. Ce sont des avions qui n’ont plus rien à voir avec les nôtres, des avions dans lesquels l’engagement était total, d’ailleurs 42 d’entre eux n’en sont jamais revenus. L’entrée dans cette pièce est donc particulièrement bien pensée car on est plongé d’emblée dans le quotidien de nos anciens, et on se rend bien compte du travail et de la volonté des mécaniciens français et russes et bien entendu des pilotes aux commandes des Yak.

Partager cet article

Repost0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 11:55
Le patrimoine aéronautique en vedette au 5ème Carrefour de l’Air

 

27 mars 2015 Aerobuzz.fr

 

Pour la cinquième année consécutive, le musée de l’Air et de l’Espace de Paris Le Bourget organise le Carrefour de l’Air, événement unique où des musées, associations et collectionneurs aéronautiques se rassemblent afin d’échanger, de partager leur passion et rencontrer le public.

Du vendredi 10 au dimanche 12 avril, le patrimoine aéronautique sera à l’honneur à travers cette manifestation qui se déroule en 3 temps :

Les 5e Rencontres "Collecter, conserver et valoriser le patrimoine aéronautique", un fly’in d’avions historiques et une exposition des musées et associations spécialisées dans la préservation du patrimoine aéronautique (accès libre sur les trois jours).

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 12:55
photo  musée de l’Air et de l’Espace

photo musée de l’Air et de l’Espace

 

source musée de l’Air et de l’Espace
 

Pour la cinquième année consécutive, le musée de l’Air et de l’Espace organise le Carrefour de l’Air, événement unique où des musées, associations et collectionneurs aéronautiques se rassemblent afin d’échanger, de partager leur passion et rencontrer le public.

Du vendredi 10 au dimanche 12 avril, le patrimoine aéronautique sera à l’honneur à travers cette manifestation qui se déroule en 3 temps : 1. les 5e Rencontres "Collecter, conserver et valoriser le patrimoine aéronautique", 2. un fly’in d’avions historiques et 3. une exposition des musées et associations spécialisées dans la préservation du patrimoine aéronautique (accès libre sur les trois jours).

 

✈ 1. Les 5e Rencontres "Collecter, conserver et valoriser le patrimoine aéronautique" - Vendredi 10 avril de 10 h à 18 h, auditorium Roland Garros

Cette journée d'études, parce qu'elle s'adresse aussi bien aux passionnés de culture aéronautique qu’aux animateurs et responsables de musées et d’association patrimoniales - qu’ils soient amateurs ou professionnels - et aux historiens du patrimoine technique, scientifique et industriel, a pour ambition de diffuser la connaissance liée à la collecte, la préservation et la valorisation des collections aéronautiques.

Afficher tout / Masquer tout

  • fold faq

    Programme provisoire de la journée d’études*

 

✈ 2. Le fly’in - Samedi 11 et dimanche 12 avril

Le samedi matin, une vingtaine d’avions historiques en provenance de diverses collections, rejoindront, si les conditions météorologiques le permettent, le mythique tarmac du Bourget. Il est prévu qu’ils repartent dimanche après-midi. Couvrant un champ très large, allant de l'entre-deux guerres aux années soixante, ce fly’in témoigne de l'évolution de l'aviation tant civile que militaire sur quatre décennies ; il remporte un vif succès auprès des visiteurs depuis 2011.

La présence de ces avions, se posant et redécollant du Bourget, est significative de l'importance historique de cette plate-forme dont l'activité n'a jamais été interrompue depuis sa fondation en 1914 (terrain du camp retranché de Paris).

 

✈ 3. L’exposition - Samedi 11 et dimanche 12 avril

Le musée de l'Air et de l'Espace, musée de site, accueille dans ce lieu significatif qu’est l’aéroport du Bourget l'ensemble de l'activité aéronautique patrimoniale telle qu'elle se déploie en France aujourd'hui. Une quarantaine d’exposants présenteront leurs démarche patrimoniale sous les ailes des deux Concorde de notre collection, le samedi 11 et le dimanche 12 avril. Chaque institution présentera ses activités, ses collections et ses trésors (objets, documents, archives, maquettes...)

L’occasion pour les visiteurs de découvrir les musées et associations qui préservent, restaurent et exposent le patrimoine aéronautique en France, et d’échanger avec de nombreux passionnés. Les professionnels auront eux aussi la possibilité de se rencontrer et de discuter autour de projets communs.

Retrouvez toutes les informations utiles dans notre lettre d'information mensuelle, sur le blog, ou les réseaux sociaux du musée.

Partager cet article

Repost0
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 13:57
photo ECPAD

photo ECPAD


08/03/2015 par Paul Hessenbruch  -DICOD

 

#JournéeDeLaFemme - Médecin, parachutiste, pilote, puis première femme militaire à devenir général, Valérie André est une légende des armées et de la France. Pour ce numéro spécial « 8 mars, journée internationale de la femme », le Journal de la Défense (#JDef) a recueilli son témoignage exceptionnel au Musée de l’Air et de l’Espace. « Tout a commencé par un rêve de petite fille de 10 ans, volant tel un astre… »

Partager cet article

Repost0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 12:55
[Teaser] Numéro spécial « Valérie André, un destin exceptionnel » (JDef)

 

26 févr. 2015 JDEF

 

#JournéeDeLaFemme - Pour ce numéro spécial « 8 mars, journée internationale de la femme », le Journal de la Défense (#JDef) a recueilli le témoignage exceptionnel de Madame le général Valérie André, au Musée de l’Air et de l’Espace. « Tout a commencé par un rêve de petite fille de 10 ans, volant tel un astre… »

Partager cet article

Repost0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 12:55
L’esplanade du musée de l’air et de l’espace de Paris-Le Bourget photo X. Deregel - MAE

L’esplanade du musée de l’air et de l’espace de Paris-Le Bourget photo X. Deregel - MAE

 

16 février 2015 par Aerobuzz.fr

 

Le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget se prépare pour une grande mutation. Objectif 2024. Sous l’impulsion de sa directrice, Catherine Maunoury, un vaste chantier de rénovation du bâtiment est en cours de réalisation. Les premiers effets seront visibles dès juin 2015.

 

Au musée de l’air et de l’espace de Paris, la première phase de travaux doit se terminer peu de temps avant le prochain salon du Bourget, en juin 2015. Elle comprend notamment la rénovation de la façade Est du musée (côté route nationale et parking voiture) et celle de la salle des Cocardes qui est consacrée aux premiers avions de combat à réaction. Les travaux intérieurs ont commencé en septembre dernier avec par exemple l’enlèvement de tous les velums qui tapissaient les murs et masquaient la structure du bâtiment. Le hall gagne ainsi du volume et de la clarté dans cette opération qui est une très belle réussite.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 10:55
Alfred Daguet, Les Voisin Renault, peints en noir pour sorties nocturnes, Aquarelle, 1918 - musée Air Espace LBG

Alfred Daguet, Les Voisin Renault, peints en noir pour sorties nocturnes, Aquarelle, 1918 - musée Air Espace LBG

 

3 octobre 2014 Marc QUATTROCIOCCHI – Liberation.fr

 

Pistolets, carabines... briques. Le musée de l'Air du Bourget inaugure son exposition «la Grande guerre des aviateurs». Où l'on apprend que les premiers combats étaient très improvisés.

 

Le 5 octobre 1914, l’équipage français constitué du sergent Frantz et du caporal Quenault abat un avion de reconnaissance allemand. Le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget profite du centenaire de cette première victoire aérienne de l’histoire de l’aviation pour inaugurer son exposition «la Grande guerre des aviateurs».

 

Suite de l’article

 

Note RP Defense : Dimanche 5 octobre, premier jour d'ouverture de l'exposition, l’entrée est exceptionnellement gratuite pour tous.

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 19:55
Un salon pour toutes les simulations ! (vidéo)

01/10/2013 C. Bobbera - Economie et technologie

 

Le 8emondial de la simulation s’est déroulé du 27 au 29 septembre 2013 au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget. A cette occasion, l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) a présenté au public  son simulateur EDITH (entraineur didactique interactif tactique hélicoptère), sur lequel s’entrainent et se forment les chefs de bord, les chefs de patrouille et les commandants d’unité.

Partager cet article

Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 18:55
Inauguration de la salle des huit colonnes

Inauguration de la salle des huit colonnes

05/06/2013 Armée de l'air

 

Lundi 3 juin 2013, Catherine Maunoury, directrice du musée de l’air et de l’espace du Bourget, a reçu Monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, et le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, à l’occasion de l’inauguration de la salle des huit colonnes restaurée. Cet événement coïncidait avec le retour, après leur rénovation, de trois Fouga Magister sur l’esplanade du Bourget.

 

Plus de 350 personnes sont venues admirer le terme d’un chantier de près de 18 mois. En effet, la salle des huit colonnes a été restaurée en vue de lui rendre son aspect originel de 1937. À cette époque, cette salle gérait les arrivées et les départs alors que le bâtiment abritait les opérations des compagnies aériennes. «Soixante seize ans plus tard, en pénétrant à notre tour dans cette salle si élégante (…) nous pouvons et, même nous devons, retrouver l’esprit de ces pionniers qui souffle entre ces colonnes, a confié Madame Maunoury. Ce n’est pas la nostalgie qui nous anime, mais la volonté d’accomplir les missions du musée, celle de transmettre à nos visiteurs (…) ces mêmes qualités et valeurs pour relever les défis de demain».

 

À cette occasion, l’armée de l’air a prouvé son attachement au musée avec le passage de la Patrouille de France (PAF) en clôture de cet événement. Un survol réalisé au-dessus des trois Fouga, comme un clin d’œil aux anciens avions utilisés par la PAF.

 

 

Passage de la patrouille de FrancePassage de la patrouille de France

Passage de la patrouille de FrancePassage de la patrouille de France

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories