Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 18:55
Tigre HAD (Hélicoptère d’Appui et de Destruction)

Tigre HAD (Hélicoptère d’Appui et de Destruction)

 

9 juin, 2015 Nathan Gain (FOB)

 

Dans moins d’une semaine s’ouvrira le salon du Bourget. Vitrine du savoir-faire de l’industrie aéronautique française, « le Bourget » fait également la part belle au matériel aérien en usage dans l’armée de terre. Parfait symbole de la symbiose entre air et sol au sein des forces françaises, l’ALAT sera particulièrement mise en vedette durant cette 51e édition du salon du Bourget.

 

Parmi de nombreux autres systèmes, le stand du Ministère de la Défense (Extérieur – C3A) hébergera un hélicoptère de combat Tigre dans sa version HAD (Hélicoptère d’Appui et de Destruction). Il sera pour l’occasion présenté en tandem avec une roquette à précision submétrique (RPSM), fabriquée par une filiale de Thales, TDA Armements SAS. Selon les rumeurs, une demi-douzaine de nouveaux Tigre devrait rejoindre les rangs de l’ALAT au travers la révision de Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019. Le Tigre HAD est le second standard de l’hélicoptère de l’armée de Terre après le désormais bien connu Tigre HAP (appui protection). En plus du canon de 30 mm et des roquettes de 68 mm du Tigre HAP, la version appui-destruction dispose également de missiles air-sol AGM-114 HELLFIRE.

 

NH90 TTH (Tactical Transport Helicopter) Caïman

NH90 TTH (Tactical Transport Helicopter) Caïman

Un NH90 TTH (Tactical Transport Helicopter) Caïman sera également de la partie, à la fois en statique sur le pavillon du constructeur NHIndustries (Extérieur – C2) et, surtout, en démonstration aérienne. Livré le 22 décembre 2011 au GAMSTAT, ce Caïman n’est autre que le premier appareil livré à l’armée française. Basé à Valence, le GAMSTAT (Groupement Aéromobilité de la Section Technique de l’Armée de Terre) est le centre d’évaluation technique et tactique des matériels et des aéronefs de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT). Comme stipulé au sein de la Loi de Programmation Militaire 2014-2019, les hélicoptères « Puma seront progressivement remplacés par 68 hélicoptères NH 90 TTH, dont 38 seront livrés avant 2019 ».  L’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) devrait néanmoins activer une tranche supplémentaire de 6 NH90 TTH Caïman, officialisée dans le cadre de la révision de la LPM, présentée par Jean-Yves le Drian en Conseil des ministres le 20 mai 2015, et qui devrait porter le nombre de Caïman prévus à 74.

Repost 0
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 17:35
NH90 TTH des forces aériennes neozélandaises – photo A. Pecchi NHIndustries

NH90 TTH des forces aériennes neozélandaises – photo A. Pecchi NHIndustries

 

31 octobre Aerobuzz.fr

 

NHIndustries annonce avoir livré à la Nouvelle Zélande son neuvième NH90 TTH. La Royal New Zealand Air Force qui opère désormais 8 NH90 TTH dans leur configuration opérationnelle définitive devient à l’occasion de cette livraison le premier client du consortium à disposer de l’intégralité des appareils commandés.

 

Suite de l'article

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 08:56
Caïman et Tigre HAD arrivent en unité de combat

 

 2 décembre, 2013 FOB


 

L’ALAT (l’Aviation Légère de l’Armée de Terre) va enfin mettre en œuvre ses hélicoptères les plus modernes. C’est le 1er RHC (Régiment d’Hélicoptères de Combat) de Phalsbourg qui a été désigné pour recevoir les premiers hélicoptères de combat Tigre HAD ainsi que les premiers hélicoptères de transport NH90 TTH Caïman. Trois NH90 TTH et leurs équipages et deux Tigre HAD et leurs équipages, y compris les équipes de mécaniciens, ont achevé leur formation débutée en avril dernier et partiront de l’École de l’ALAT du Luc pour rejoindre leur unité lors d’une cérémonie qui sera organisée le 12 décembre. Va s’ouvrir en cette fin d’année au sein du 1er RHC, une période d’expérimentation tactique qui devrait durer plus d’une année, afin d’explorer les nouvelles capacités de ces machines et du coup revoir les concepts d’utilisation des hélicoptères de manœuvre et d’attaque.

 

Le simulateur MRTD pour les pilotes de NH90 (crédits: G Belan)

Le simulateur MRTD pour les pilotes de NH90
(crédits: G Belan)

En parallèle à la montée puissance de ces deux nouvelles machines et de leurs équipages, le centre de formation de l’ALAT reçoit les derniers simulateurs et infrastructures permettant des formations efficaces. C’est ainsi le cas du MRTD (Medium Range Training Device), un simulateur pour les pilotes de NH90 Caiman réalisé par la société Sogitec. Perçu il y a une dizaine de jours, le simulateur formera les stagiaires du Luc à partir du mois de juin. Le Cannet des Maures recevra également l’année prochaine une maquette à l’échelle :1 du Caïman très réaliste afin de former les mécaniciens. Cette formation se réalise aujourd’hui sur les premiers prototype de NH90. Cette maquette viendra utilement s’ajouter au simulateur VMT (Virtual maintenance trainer) de Telespazio (JV entre Finmeccanica et Thales) qui permet de reconstituer de 2000 à 3000 tâches lourdes ou simples de maintenance.

Le centre de formation interarmées, dedié à la formation des équipages de NH90 Caïman (crédits: G Belan)

Le centre de formation interarmées, dedié à la formation des équipages de NH90 Caïman
(crédits: G Belan)

Pour ce qui est de la formation du Tigre HAD, elle est assurée par l’école franco-allemande, et ne nécessite qu’une quinzaine de jours pour la prise en main des équipages déjà qualifiés sur Tigre HAP (Appui Protection).

La version Appui Destruction (HAD) du Tigre par rapport à son frère HAP met en œuvre le missile Hellfire, soit en version antichar (double charge creuse) ou anti-infrastructures (charge thermobarique). Les senseurs sont identiques, seule la voie TV a été améliorée afin de pouvoir engager des cibles à 8 km, la portée du missile Hellfire. La turbine du Tigre HAD a été retravaillée pour offrir 14% de puissance supplémentaire. Le NH90 n’est lui pas armé, excepté des systèmes de contre-mesures mais devrait recevoir à terme deux mitrailleuses Mag 58 montées en sabord.

Ces deux hélicoptères marquent une véritable rupture capacitaire et technologique pour l’ALAT (rapport poids puissance, commandes de vol électrique…).

Le Tigre HAD doit remplacer les Gazelle Viviane, qui cependant resteront en service au sein de l’ALAT largement au delà de 2020, suite aux étalements de programme

Repost 0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 12:55
French Army's NH90 TTH helicopter conducts initial naval trials

the French Army's NH90 TTH helicopter during its flight. Photo NH Industries.

 

26 November 2013 army-technology.com

 

The French Army Aviation's (ALAT) NH90 tactical transport helicopter (TTH) has successfully conducted its initial naval trials onboard the second Mistral Class amphibious warfare ship, BPC Tonnerre.

 

Carried out at an undisclosed location, the trials enabled the helicopter's maximum take-off weight to be uprated to 10.6t, while additional trials, which are planned for March 2014, will lead to the helicopter's clearance for shipboard missions.

 

The helicopter's initial operational capability (IOC) is planned for mid-2014, when four NH90s will be available for operations.

 

The French Army has to date taken delivery of three of the total 34 NH90 helicopters ordered by the French defence procurement agency from NH Industries in December 2008, along with an option for an additional 34 aircraft, to help replace the army's ageing SA 330 Puma helicopters fleet.

 

The helicopters are scheduled to be transferred along with their operational crews from the training and induction centre at Cannet des Maures to their new unit, the 1st Combat Helicopter Regiment based in Phalsbourg in eastern France, in December 2013.

 

Powered by two Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 engines, the NH90 TTH is an advanced helicopter designed primarily to perform logistics and utility transport, combat search and rescue (RESCO), as well as heliborne operations.

 

Also known as Caiman, the next-generation helicopter can also be used to perform casualty and medical evacuation, electronic warfare, special operations and counter-terrorism missions, airborne command post and VIP transportation.

 

Around 27 NH90 Nato frigate helicopters (NFH) were also ordered by the French Navy to replace its Lynx and Super Frelon helicopters, which perform anti-submarine and anti-surface warfare missions.

 

The helicopters have been ordered by other NH90 members, including Australia, Belgium, Greece, Norway, Oman, Sweden, Spain, Finland and Italy.

Repost 0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 13:55
Le NH90 TTH bientôt livré dans les forces

Le Caïman, durant sa phase d’expérimentation technico-opérationnelle

Photo Alexandre Paringaux

 

22.11.2013 Helen Chachaty journal-aviation.com

 

Le ministère de la Défense a indiqué hier que trois hélicoptères NH90 TTH (version terre) ainsi que leurs équipages quitteront bientôt le CFIA (Centre de formation interarmées) du Cannet des Maures pour rejoindre leur première affectation opérationnelle, le 1er RHC de Phalsbourg. La "cérémonie de départ" aura lieu le 12 décembre prochain.

 

Au total, l’ALAT devrait recevoir 68 NH90, suite à une commande supplémentaire de 34 appareils annoncée en mai dernier.

Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 16:35
NH90 allemand – photo Bundeswehr Rudolfi

NH90 allemand – photo Bundeswehr Rudolfi

26.06.2013 Helen Chachaty - journal-aviation.com

 

Les quatre hélicoptères NH90 TTH de l’armée de terre allemande sont à présent pleinement opérationnels pour leurs missions de MEDEVAC en Afghanistan. Les appareils, basés à Mazar-e-Sharif, dans le nord du pays, ont à présent une capacité de réaction de 15 minutes après alerte.

 

Ces « ambulances volantes » sont capables d’intervenir dans des zones de combat et avec un médecin à bord, amélioration notable par rapport aux CH-53, qui ne peuvent transporter que des blessés stabilisés et dans des zones non soumises à des tirs.

 

Les NH90 ont été déployés en Afghanistan en avril dernier. Ils y ont rejoint quatre Tigre UHT, sur le territoire depuis décembre 2012, pour effectuer des missions de soutien, de sécurisation, de reconnaissance et d’appui-feu. Les huit appareils resteront en Afghanistan jusqu’à la fin de la mission du contingent allemand.

Repost 0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 07:55
Cérémonie pour la commande de 34 Caiman sur le stand de NHI au Bourget mercredi matin (Crédits : G Belan)

Cérémonie pour la commande de 34 Caiman sur le stand de NHI au Bourget mercredi matin (Crédits : G Belan)

20.06.2013 Par Guillaume Belan (FOB)

 

C’est la seule annonce du Ministère de la défense durant ce salon du Bourget 2013, mais elle est d’importance: près d’un milliard d’euros pour 34 hélicoptères Caiman TTH (Tactital Transport Helicopter) pour l’armée de terre. Il s’agit de la deuxième tranche de la commande française du NH90 TTH, qui attendait confirmation depuis plusieurs mois. Outre le fort besoin de l’armée de terre pour cet hélicoptère de manœuvre qui viendra remplacer les vieillissants Puma, cette tranche permet à Paris de rester dans les principaux partenaires du programme, notamment concernant la charge de travail pour les sites d’Eurocopter. « Ce contrat est l’aboutissement d’un processus long et difficile qui a duré un an et demi » a précisé l’ingénieur en chef de l’armement (DGA) Arvind Badrinath durant la cérémonie qui s’est tenue sur le stand de NHI au salon du Bourget hier. Ce second batch porte à 68 le nombre de Caiman à destination de l’ALAT (Aviation Légère de l’armée de terre) française, qui dispose aujourd’hui de six NH90 en version FOC (Final Operational Capability), soit la configuration finale du Caiman. C’est sous le ciel pluvieux du Bourget que le général Delamotte, commandant de l’ALAT (COMALAT) s’est réjouit de cette commande. « Le Caiman vient d’achever au Qatar ses essais temps chaud en conditions désertiques » a-t-il précisé à FOB « et l’appareil devrait rentrer au service actif à l’été 2014 ». A terme, l’ALAT disposera de 115 hélicoptères de manœuvre, dont 68 NH90 ; 26 Cougar rénovés et 8 Caracal. Si le Caiman ne sera armé « que » de deux mitrailleuses de 7.62 mm à chaque porte, un armement plus lourd, comme du 20 mm n’est pas exclu ultérieurement. « Le canon de 20 mm sur le Puma Corsaire a prouvé tout son intérêt dans les opex récentes, comme au Mali » a précisé le COMALAT. Les premiers équipages sont actuellement en train d’être formés au centre de formation interarmées du Luc.

 

Au total, NHI a livré 147 NH90 à 13 pays à ce jour. Outre la version terrestre TTH, le NH90 est décliné en version navale (NFH : NATO Frigate Helicopter) en service dans la Marine Nationale.

 

Le NH90 a été développé et est fabriqué par NH Industries, une coentreprise regroupant Eurocopter (62,5 % du programme), le constructeur italien AgustaWestland (32 %) et le néerlandais Stork Fokker (5,5 %).

Repost 0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 14:55
le-caiman-et-le-tigre-en-vol-a-valence – photo GAMSTAT P.Gillis

le-caiman-et-le-tigre-en-vol-a-valence – photo GAMSTAT P.Gillis

Apr. 23, 2013 - By PIERRE TRAN – Defense News

 

More on the Way? Eurocopter's outgoing CEO says he believes France will buy additional NH90 tactical transport helicopters, though perhaps fewer than planned. (EUROCOPTER)

 

MARIGNANE, FRANCE — Outgoing Eurocopter Chief Executive Lutz Bertling said he is “pretty confident” France will come through with an order for more NH90 Army helicopters, but the number of units might be smaller than expected.

 

Bertling’s prediction came after the company warned the government that failing to buy a second batch of 34 helicopters would cost France €35 million (US $45 million) — and some 1,000 jobs.

 

“I’m pretty confident this contract will come,” Bertling said at a farewell press lunch at the company’s headquarters just outside Marseilles, in southern France, on April 17. “We’re facing risk without this order.”

 

On the Tiger attack helicopter, Eurocopter on April 19 formally handed over the first of 40 hélicoptère d’appui et destruction (close support) versions to the Direction Générale de l’Armement procurement office. The version is armed with the Hellfire missile.

 

And on April 25, an undisclosed technology demonstrator is due to make a first test flight at the government’s Istres test center.

 

Under the NH90 contract, the French Defense Ministry had until the end of March to firm up an option to order 34 NH90 tactical transport helicopters, or pay the cash penalty.

 

But the date went by without a decision, raising concern within Eurocopter, the helicopter division of EADS.

 

The programs were years late, with contract dates unachievable, but the company failed to tell the clients, he said. That meant a government minister would mislead the parliament by saying the helicopters would enter service in a year’s time, and then have to go back to correct the statement.

 

A lack of transparency added a “personal problem,” he said. It is important to tell the truth, which did not solve the problem but made mitigation of risk easier, he said.

 

The NH90 is of great operational significance, a senior analyst said.

 

“With the NH90, the Army enters a new dimension regarding its air assault/air mobility capabilities,” Luc Viellard, strategic studies and solutions director at consultancy Cie Européenne d’Intelligence Stratégique.

 

The new helicopters have improved piloting and navigation capabilities, and their greater range means less refueling and therefore fewer logistical needs, he said.

 

The Mali campaign this year showed the French Army’s aging fleets of Pumas and Cougars need frequent refueling, with fuel tanks being flown or trucked in, he said. The age of the fleet also means high maintenance costs.

 

Looking back on his time as Eurocopter CEO, Bertling said the French and German decisions to deploy the Tiger and NH90 in Afghanistan were trigger events that changed the way the firm worked. For instance, Eurocopter would work on quality assurance and hand over aircraft to procurement officials who would duplicate the process.

 

The Afghanistan deployment brought the company and procurement offices “out of our silos” to work closely together to deliver at 100 percent quality, as the company and government officials knew the aircraft and crews would soon be flying in combat, Bertling said.

 

Bertling said he regrets waiting a couple of years before reorganizing the company around a stronger customer focus, sales support and an integrated global supply chain.

 

After the 2008 financial crisis, Bertling waited until the end of 2010 to early 2011 to commission independent studies from consultants Boston Consulting Group and Booz Allen Hamilton to see if Eurocopter had the right structure to do business in constrained markets. Those studies led to the current organization.

At a unit price of €28.6 million for a basic version of NH90, an order for 34 helicopters could be worth €972 million.

 

A small reduction from 34 would pose no problem, Bertling said, but a business needs a minimum number to make sense.

 

“It’s very simple,” Bertling said, adding that there is a need for the helicopter but the French government is deciding on defense spending, which will set priorities on requirements. The order would go ahead once budget decisions have been taken, he said.

 

A lack of transparency on two key military programs posed problems when Bertling took up the top job six and a half years ago. The previous management “had not given an appropriate level of transparency on the NH90 and the Tiger,” he said.

 

Looking ahead, Bertling said he sees the need for optionally manned air systems, greater speed — as seen in the US Joint Multi-Role Helicopter program — and affordability.

 

On affordability, it is one thing for four-star generals to say they want equipment that delivers 80 percent of requirements, but down the command chain, the one-star officer still writes specifications for the 100 percent solution, Bertling said.

 

Dual civil and military use would boost affordability, he said. While attack helicopters would be exclusively military, lower specification civil aircraft could be fitted with mission systems, he said.

 

There are, however, basic design differences between a civil aircraft such as the EC175, which has a long cabin, and military needs. The military wants a wide cabin for door gunners, he said.

 

Bertling leaves Eurocopter at the end of April to become president and chief operating officer of Bombardier’s trains business, based in Berlin.

 

His successor at Eurocopter is Guillaume Faury.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories