Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 17:50
 Photo : Jürgen Braekevelt  - MIL.be

Photo : Jürgen Braekevelt - MIL.be


16 mars 2015 Victoria Timmermans - MIL.be

 

Le nombre de militaires présents dans la rue va diminuer de 300 à 210 militaires. Ils resteront déployés à divers endroits stratégiques comme l’a décidé le comité ministériel restreint.  

 

La menace terroriste étant redescendue au niveau 2 sur une échelle de 4, la présence des militaires dans les rues a été réévaluée. Cependant, certains bâtiments de Bruxelles et d’Anvers tels que ceux de la communauté juive, les ambassades ou encore les institutions européennes sont maintenues au niveau 3. Les militaires restent donc déployés sur ces différents sites afin de les surveiller.  

« Cela ne fait aucune différence pour nous. Nous continuons à faire notre travail. Nous restons en alerte et vigilants » explique un soldat du Bataillon 1 Carabiniers – 1 Grenadiers de Bourg-Léopold.  

Alors que les militaires restent en alerte dans les rues, les civils se sentent dès lors plus rassurés. « Moi je trouve ça rassurant et pas du tout inquiétant » témoigne un passant. « D’un point de vue sécurité, je pense que c’est important qu’ils soient présents en appui de la police. » 

 

 Photo : Jürgen Braekevelt  - MIL.be Photo : Jürgen Braekevelt  - MIL.be
 Photo : Jürgen Braekevelt  - MIL.be Photo : Jürgen Braekevelt  - MIL.be Photo : Jürgen Braekevelt  - MIL.be

Photo : Jürgen Braekevelt - MIL.be

Dans le contexte d’insécurité dans lequel nous vivons actuellement, la présence des uniformes est rassurante. Les civils et les militaires se côtoient quotidiennement. Cette proximité peu habituelle semble se dérouler sans encombre.

Vidéo : Erwin Ceuppens - MIL.be

Partager cet article

Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 17:50
photo MIL.be

photo MIL.be

 

09/03/2015 MIL.be

 

Depuis le 14 février 2015, nos Chasseurs sont dans les rues de Bruxelles et seront là au minimum jusqu’au 9 mars. Une nouvelle estimation de la menace sera effectuée alors par l'OCAM, l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace le 9 mars 2015. L’OCAM décide du niveau d’alerte sur la base d’évaluations spécifiques.

 

Le bataillon de Chasseurs à Cheval, caserné à Heverlee, a pour mission principale la recherche et le traitement d’informations afin de transmettre ses informations aux unités de manœuvre. Il peut aussi effectuer d’autres missions de protection statique comme la sécurité à Bruxelles.

 

Les Chasseurs renforcent la police afin qu'elle puisse se concentrer sur d'autres tâches. Vous les voyez sur des points sensibles où la population belge pourrait être une cible. Une tâche supplémentaire des missions opérationnelles "normales".

 

Le bataillon a commencé sa préparation pour les missions ‘NATO RESPONSE FORCE 16’ et EUTM au Mali 15/09.

photo MIL.bephoto MIL.be

photo MIL.be

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories