Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 08:35
Les Etats-Unis déploient leurs nouveaux avions de surveillance à Okinawa

 

02.12.2013 lepopulaire.fr

 

La Marine américaine a déployé à Okinawa (Japon) son tout nouvel avion de surveillance et de lutte anti-sous-marine, en pleine montée de tensions après l'instauration par Pékin d'une zone aérienne d'identification, a affirmé lundi une de ses responsables.

Deux premiers P-8 Poseidon, qui avaient décollé vendredi de Floride (sud-est des Etats-Unis), sont arrivés sur la base de Kadena, située sur l'île d'Okinawa. Ils devraient être rejoints dans les jours à venir par quatre appareils supplémentaires, selon cette responsable s'exprimant sous couvert de l'anonymat.

 

Ce déploiement était "prévu depuis longtemps" et vise à remplacer les vieux P-3 Orion en fin de vie, selon cette responsable. Il n'est donc pas lié à l'instauration par Pékin d'une zone aérienne d'identification (ZAI) au-dessus de la mer de Chine orientale. Mais en déployant ce tout nouveau matériel, Washington renforce ses capacités dans cette zone qui couvre les îles Senkaku --Diaoyu pour la Chine-- au centre des tensions entre Tokyo et Pékin.

 

Le P-8 Poseidon entre à peine en service opérationnel. Construit à partir de la structure d'un Boeing 737, il dispose d'une autonomie et d'un rayon d'action accrus par rapport au P-3 et emporte torpilles et missiles anti-navires.

 

Le Japon, la Corée du Sud et les Etats-Unis ont chacun fait voler des avions dans la zone aérienne d'identification la semaine passée, sans en informer les Chinois, pour montrer qu'ils ne reconnaissaient pas cette ZAI chinoise, conduisant Pékin à envoyer des chasseurs à la rencontre de ces appareils.

 

Un porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren, a toutefois noté lundi que la réaction des autorités chinoises aux vols américains dans la zone restait habituelle et "normale", plaidant que les vols américains se poursuivaient comme de coutume.

 

De nombreux experts estiment que la ZAI s'inscrit dans une démarche chinoise visant à affirmer peu à peu son rang de superpuissance politique, diplomatique et militaire, face à Washington qui, dans le cadre de sa stratégie dite de "pivot" vers l'Asie, entend renforcer ses moyens militaires dans le Pacifique.

 

Le vice-président américain Joe Biden est arrivé lundi à Tokyo, première étape d'une tournée qui le conduira ensuite en Chine et en Corée du Sud et qui risque d'être dominée par les tensions provoquées par la ZAI.

Partager cet article

Repost0
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 11:35
Un Shaanxi Y-8J photographié le 24 juillet par l’armée japonaise.

Un Shaanxi Y-8J photographié le 24 juillet par l’armée japonaise.

26 juillet 2013 Info-Aviation

 

Un avions de surveillance chinois Shaanxi Y-8J a survolé les eaux entre l’île principale d’Okinawa et l’île de Miyako pour la première fois le 24 Juillet, a annoncé le ministre japonais de la Défense Itsunori Onodera le même jour.

 

M. Onodera a déclaré que l’avion chinois avait survolé les eaux internationales situées entre les îles au cours de la matinée et de l’après-midi. C’est la première fois qu’un avion militaire chinois est détecté dans cette zone du Pacifique.

 

Cette zone désigne les îles entre l’archipel nippon et les Philippines que la Chine considère comme sa première ligne de défense.

 

« Cela peut indiquer la volonté croissante de la Chine d’étendre son influence à l’étranger », a déclaré M. Onodera, après avoir inspecté une base aérienne de la Force maritime d’autodéfense du Japon (JMSDF) dans la préfecture de Kagoshima.

 

Le Y-8J est équipé du radar de surveillance maritime multi-mode en bande X et advanced early warning (AEW) de Thales UK Skymaster. Il aurait effectué son premier vol le 26 septembre 1998. Le Y-8J se caractérise extérieurement par un radôme de nez bulbeux qui remplace la station de navigation vitrée de la base aéronautique.

 

L’avion (qui porte le numéro 9321 sur sa dérive) a été photographié par la Force maritime d’autodéfense du Japon le 24 Juillet parmi. Il opère avec trois autres avions du même type (9281, 9301 et 9311).Il semble que ces 4 avions appartiennent au 1er Régiment d’artillerie de la base aérienne de Laiyang rattachée à la Flotte de la mer du Nord, et située dans la province du Shandong.

 

M. Onodera a ajouté que la Force Aérienne d’autodéfense du Japon (JASDF) avait déployé des chasseurs de brouillage électronique F-15 et une surveillance accrue de la région.

 

Pendant ce temps, la Garde côtière japonaise a annoncé que quatre navires appartenant à la Garde côtière de Chine (nouvellement créé) ont été repérés en dehors des eaux territoriales du Japon près des îles Senkaku / Diaoyu dans la mer de Chine orientale.

 

La Garde côtière de Chine a été mise en place dans le cadre d’une restructuration de l’Administration océanique d’Etat en Chine et a commencé à fonctionner cette semaine.

Partager cet article

Repost0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 10:35
Japon: des missiles balistiques pour défendre les îles contestées (journal)

TOKYO, 26 juin - RIA Novosti

 

Le ministère japonais de la Défense étudie la possibilité de mettre au point des missiles balistiques d'une portée de 400 à 500 kilomètres pour empêcher une éventuelle invasion des îles Senkaku/Diaoyu qui font l'objet d'un différend territorial sino-japonais, rapporte mercredi le journal Sankei Shinbun.

 

Un projet détaillé devrait être présenté en juillet dans le cadre de la révision du programme japonais de sécurité nationale. Si le document est approuvé, la conception de nouveaux missiles pourrait commencer dès 2014. Les futurs missiles devraient être déployés à Okinawa, l'île japonaise la plus méridionale.

 

Selon des experts du ministère japonais, les nouveaux missiles seront capables de couvrir une distance de 500 kilomètres en cinq minutes, ce qui permettra d'empêcher toute tentative d'atterrissage sur les îles contestées. Si ce projet est réalisé, les Forces japonaises d'autodéfense seront pour la première fois dotées d'armes offensives à longue portée.

 

Les îles inhabitées Senkaku/Diaoyu sont au centre d'un litige sino-japonais depuis les années 1970. Le Japon affirme qu'il contrôle les îles depuis 1895 et qu'elles n'avaient appartenu à aucun pays avant cette date. La Chine insiste sur le fait que les îles contestées faisaient partie de l'Empire chinois il y a 600 ans. Les Etats-Unis ont administré les îles après la Seconde guerre mondiale. En 1972, les Américains ont remis les îles Senkaku et l'île habitée d'Okinawa au Japon. Taïwan et la Chine continentale contestent la souveraineté japonaise sur les îles Senkaku.

 

En septembre 2012, les tensions sont montées d'un cran entre le Japon et la Chine suite à l'achat par Tokyo de trois îles de l'archipel Senkaku à leurs propriétaires privés. Une vague de manifestations antijaponaises a alors traversé la Chine, tandis que Pékin s'est déclaré prêt à employer tout moyen pour défendre l'intégrité territoriale du pays et la souveraineté de la Chine sur les îles litigieuses.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories