Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 17:55
Les chiffres clés des sondages de la Défense 2015


07/01/2016  DICOD

 

Le ministère de la Défense réalise régulièrement des enquêtes d’opinion auprès de la population française. Les thématiques ciblées sont : le lien Armée-Nation, l’image des armées, l’image du ministère de la Défense, les missions prioritaires des armées, la lutte contre le terrorisme, le budget et la Mémoire.

 

Les enseignements généraux pouvant être tirés des enquêtes réalisées en 2015 sont :

  • les Français ont une excellente image de leurs armées ;
  • le lien armée-Nation s’est encore renforcé suite aux attentats : les Français se sentent proches de leurs soldats ;
  • les Français ont une très grande confiance en leurs armées pour lutter contre le terrorisme.
 

Le lien armée-Nation

  • 93 % des Français sont attachés au drapeau tricolore et 74 % d’entre eux y associent les armées. (ODOXA, novembre 2015)

L’image des armées

  • Les armées sont la deuxième organisation dans laquelle les Français ont le plus confiance (à 83 %, derrière les PME). (CEVIPOF, février 2015)
  • 73 % des Français estiment que les armées sont capables d’assurer la sécurité du pays. (BVA- DICoD, juin 2015)
  • Réactives, rassurantes et efficaces sont les adjectifs qui caractérisent le mieux les armées selon les Français. (BVA-DICoD, juin 2015)

La lutte contre le terrorisme

  • 97 % des Français estiment que la menace terroriste sur le territoire national est élevée. (BVA, novembre 2015)
  • 93 % des Français font confiance aux armées pour lutter contre le terrorisme (BVA, novembre 2015)

Les opérations extérieures

  • 76 % des Français approuvent l’intervention des armées françaises contre Daech en Irak (IFOP-DICoD, novembre 2015)
  • 70 % des Français soutiennent les frappes aériennes en Syrie (IFOP-DICoD, novembre 2015)
  • 65 % des Français approuvent l’opération Barkhane (IFOP DICoD, novembre 2015)

Sentinelle

  • 79 % des Français approuvent l ’opération Sentinelle (IFOP-DICoD, novembre 2015)

Le budget

  • 86 % des Français estiment que le budget de la Défense doit être maintenu ou augmenté (+16 points depuis 2014). (IFOP-DICoD, novembre 2015)

 

pour télécharger les résultats (PDF, 654ko, 2 pages)

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 17:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre


28/12/2015 Armée de Terre

 

Tout militaire de l'armée de Terre a au moins une fois dans sa carrière été déployé en opérations extérieures et intérieures.

 

Coutumiers des territoires étrangers (Afrique, Balkans, etc.), qu'est-ce qui change avec SENTINELLE ?

Le ratio a évolué ces derniers temps, passant de 80% OPEX, 20% OPINT à un rééquilibrage 50-50.Finalement, plus de rapprochements que de différences et un dénominateur commun : la diversité et la polyvalence des troupes.

Le lieutenant-colonel Damien DREO, chef de corps du 54e régiment d'artillerie (54e RA) et chef du groupement SENTINELLE Paris, nous explique cette adaptabilité.

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 11:55
Splendeurs et misères des réserves: pour les OPINT, deux treillis à rendre propres


17.12.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense


La Commission consultative des réservistes opérationnels de l’armée de Terre (CCROAT) s'est réuni le vendredi 4 décembre. La synthèse des questions est à lire ici.

 

Extraits:

 

On y lit ce rappel: "Le statut du réserviste est adapté aux situations d’emploi. Militaire à temps partiel, il est apte à remplacer et/ou renforcer son camarade d’active. Lorsqu’il est convoqué, il est un militaire à part entière." A part entière mais hors normes, comme en convainc la lecture de ce texte...

 

24 000 réservistes pour l'AT en 2019: "Maquette réserves Terre 2019 marque l’effort sur les unités constituées : 101 UER avec une cible effectifs qui passe de 11600 à 16000. Dans le même temps, la maquette des compléments individuels passe de 10600 à 8000". Actuellement et péniblement, 15 000 réservistes opérationnels sur le papier avec un taux de dénonciation des contrats de près de 50%!

 

Pas de tenue de combat "FELIN" ou TNG (tenues nouvelle génération) avant "le second semestre 2016":
"La distribution des équipements combat de nouvelle génération est une opération financière, industrielle et logistique lourde et compliquée que les OPEX de ces 4 dernières années sont venues perturber. Les effets de nouvelle génération ne peuvent donc être mis en service simultanément auprès de tous. Le plan de montée en gamme (PMG) qui prévoit une mise en place par phases successives devrait être terminé depuis de nombreux mois. A ce jour, le bilan est le suivant :
- le personnel d’active de la force opérationnel terrestre est équipé depuis la fin du printemps 2015 ;
- les cadres et les élèves des écoles depuis la rentrée scolaire de 2015 ;
- le personnel du socle est en cours d’équipement depuis le 1er septembre et jusqu’au 31 décembre par e-DPC.
Au premier semestre 2016, c’est le personnel d’active d’outre-mer et de l’étranger qui sera équipé. Enfin, il sera temps de doter le personnel de réserve au cours du second semestre 2016 selon des dates et des modalités qui seront communiquées prochainement. A noter toutefois qu’il a été prévu des dispositions particulières pour que le personnel de réserve engagé en OPEX ou en OPINT puisse percevoir des effets de nouvelle génération auprès de leur GSBDD de rattachement à titre de prêt."

 

Deux treillis propres. Pour les OPINT (Vigipirates, Sentinelle), "la dotation est de deux treillis complétée de brodequin, gants, genouillère, coudière, lampe frontale". Mais il faut les rendre "propres: "Les effets prêtés et réintégrés doivent être propres".

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 20:55
Un VBL (Véhicule Blindé Léger) et un char ERC-90 Sagaie du 1e RHP au cœur du Sahara au cours d’une opération bipartite au nord du Niger avec l’armée nigérienne - photo Thomas Goisque

Un VBL (Véhicule Blindé Léger) et un char ERC-90 Sagaie du 1e RHP au cœur du Sahara au cours d’une opération bipartite au nord du Niger avec l’armée nigérienne - photo Thomas Goisque

 

Paris le 12 octobre 2015 - Général de corps d'armée (2s) Dominique Delort

 

Lettre à un jeune camarade

Nombreux d’entre nous ont en souvenir les thèmes du « Désert des Tartares » de Dino Buzzati et de « Servitude et Grandeur militaires » d’Alfred de Vigny avec in fine cette interrogation sur le sens profond d’un engagement, d’une mission, du sens du devoir mais aussi de l’ennui, de la monotonie avec en arrière- fond l’humilité et l’abnégation dans le service. 

En 2015 les jeunes camarades servent alternativement sur les théâtres d’opérations extérieures et sur le théâtre intérieur. Quelques-uns d’entre eux vivent mal ce relatif nouvel état de choses. Les préparations opérationnelles et les départs au Mali, au Tchad, au Centrafrique, entre autres, sont des moments où l’action rejoint la vocation telle que nous l’avons tous eue. Que surviennent des accrochages d’une guerre et le flot d’adrénaline rend indélébile des moments où le jeune chef est aussi un jeune guerrier. Mais la situation a évolué en cours d’année, la menace terroriste s’est faite plus forte en métropole et plus de 10000 hommes ont été déployés dans l’urgence et maintiennent, à hauteur de 7000, une vigilance permanente et .. durable.

A rencontrer de jeunes officiers il n’est pas difficile de ressentir que la mission sur le territoire national, telle qu’elle est exercée en ce moment, ne les motive pas beaucoup et parfois c’est peu de le dire. Les comprenant j’ai aussi constaté le désir de certains d'envisager leur reconversion. Ils sont toujours bien accueillis à la Saint-Cyrienne et ici je veux apporter plus au débat mes réflexions qu’émettre un jugement, ainsi va le rôle de l’ancien.

Le Guerrier doit savoir être une Sentinelle et c’est sans doute pour cela qu’il est un Soldat. Appartenant à une génération où 90% des camarades étaient « orientés » face aux armées du Pacte de Varsovie et ceci pendant des dizaines d’années j’ai une profonde estime pour ceux qui ont servi avec efficacité dans des régiments voués à une guerre hypothétique. Ils ont su aussi être heureux et enthousiastes. Les autres, dont moi-même, ont vécu des instants en Afrique ou au Moyen-Orient qu’espère tout jeune cyrard avant de retrouver aussi des rôles et des tâches forcément moins exaltants. Un jeune lieutenant qui quitte l’ESM doit savoir qu’il peut aller d’une mission à l’autre et qu’il ne les choisit pas. Sens de la mission et discipline, force des armées, sont des fondamentaux et donc des pivots de la réflexion des officiers.

Il est à espérer que la Sentinelle sera plus mobile, qu’elle procédera d’une unité répondant à une manœuvre. D’aucuns y travaillent et je souhaite vivement qu’ils y parviennent car il s’agit là de l’intérêt général. Le Guerrier ne pourra survivre que si le pays « tient »aux plans politique, économique et sécuritaire. Que le jeune officier rêve de le devenir, quoi de plus normal mais il doit aussi accepter de faire – do the job – toutes les missions car les sous-officiers et les hommes ont besoin de chefs dynamiques, courageux et intelligents à l’instar de ceux qui sortent actuellement de l’ESM.

La vie d’un officier a rarement été un long fleuve tranquille et les remises en cause sont naturelles mais in fine il choisit la place à laisser à la notion de « Servir » qui constitue la grandeur de son engagement initial. Mais quoique vous décidiez en fin de compte vous serez toujours bien accueillis à la Saint-Cyrienne qui a fait de l’entraide, dans la camaraderie, son objectif premier.

«L’Abnégation du Guerrier est une croix plus lourde que celle du Martyr. Il faut l’avoir portée longtemps pour en savoir la grandeur et le poids. » (Alfred de Vigny)

 

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 14:55
photo ECPAD

photo ECPAD

En janvier, trois jours après les attentats de janvier, l'armée à la demande du gouvernement avait déployé dans l'urgence 10.000 hommes de troupes -

 

08/10/2015 Par Michel Cabirol – laTribune.fr

 

Qui va payer les surcoûts de l'opération Sentinelle? Ils pourraient peser sur le budget de la défense.

 

Selon nos informations, les surcoûts de l'opération Sentinelle vont s'élever à 180 millions d'euros en 2015 pour le ministère de la Défense. Qui va les payer ces surcoûts liés aux opérations intérieures (OPINT) ? Vont-ils relever de la solidarité interministérielle ? Depuis la rentrée, les militaires sont inquiets sur cette incertitude qui plane sur leur budget. "C'est à la fois peu et à la fois beaucoup, cela peut par exemple neutraliser la montée en puissance des crédits pour le Maintien en condition opérationnelle", explique-t-on à La Tribune. En 2016, le ministère de la Défense avait prévu de doubler le budget du MCO, en souffrance avec la répétition des opérations extérieures (OPEX), de 250 à 500 millions d'euros (autorisation d'engagement).

Aujourd'hui encore 7.000 militaires (contre 3.000 militaires déployés au Sahel) sont mobilisés pour assurer la sécurité de 5.000 sites identifiés comme sensibles en France, selon le Premier ministre, manuel Valls, - des lieux touristiques, des gares et des aéroports, des bâtiments publics et bien sûr les sites religieux, notamment - en complément de l'opération Vigipirate conduite par les forces de sécurité du ministère de l'Intérieur. En janvier, trois jours après les attentats de janvier, l'armée à la demande du gouvernement avait déployé dans l'urgence 10.000 hommes de troupes. Soit un coût de 1 million d'euros.

"C'est un effort nouveau et considérable, à la hauteur, bien sûr, de la menace terroriste. (...) Nous assumons financièrement cet effort dans le cadre du budget pour 2016, comme dans ceux qui vont suivre parce que nous savons que c'est une priorité", avait expliqué le 1er juillet à l'Assemblée nationale le Premier ministre, Manuel Valls, sans pour autant préciser quels crédits seraient affectés à ces nouvelles dépenses.

 

Un job en deçà des capacités des militaires

Ce nouveau contrat opérationnel de protection fait de plus en plus grogner au sein des états-majors, qui restent prêts à remplir leur mission. "C'est un simple travail de vigile, regrette-t-on. C'est cher payé par rapport à la formation que nous avons donnée pendant six mois aux soldats". D'autant que certains soldats pourraient être mobilisés entre 24 et 30 semaines par l'opération Sentinelle en 2016, selon un chef de corps. Et la crainte est d'aller vers une armée à deux vitesses.

C'est d'ailleurs ce qu'expliquait déjà en juillet à l'Assemblée nationale le député UDI Philippe Folliot. "Nous pouvons nous interroger, sur le moyen terme, sur ce déploiement dans la durée des forces de l'armée de terre pour des missions qui sont peut-être plus du ressort de la police et de la gendarmerie, voire de sociétés privées", avait-il souligné.

Partager cet article

Repost0
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 12:55
photo 2e REP

photo 2e REP

 

10-06-2015 par 2e REP Réf : 328 | 327

 

Mardi 9 juin dernier, le capitaine Gabriel Vallier rendait le fanion de la 4e compagnie lors d’une cérémonie au camp Raffalli et s’apprête désormais à prendre une compagnie du IIIe Bataillon de l’ESM Saint-Cyr à Coëtquidan. Le chef de corps a confié la destinée des Gris au capitaine Gaspard Munsch qui débute son commandement par une OPINT dans le cadre de la mission Sentinelle, en IDF.

Partager cet article

Repost0
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 16:55
Au Contact, la nouvelle offre stratégique de l’armée de Terre

 

12/06/2015 Armée de Terre

 

Le nouveau modèle de l’armée de Terre Au Contact a été présenté officiellement par le général d’armée Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre le 28 mai 2015 dans le grand amphithéâtre de l’école Polytechnique à Palaiseau.

 

En septembre 2014, le général CEMAT a reçu pour mission du ministre de la Défense de bâtir un nouveau modèle pour l’armée de Terre. Elaboré en 8 mois et rythmé par des consultations en interne et en externe, ce modèle très novateur répond à la double nécessité de s’adapter aux évolutions du monde et des menaces. Il définit une nouvelle architecture d’armée, plus souple et dynamique, organisée autour de 8 piliers : « Force Scorpion », Forces spéciales, commandements spécialisés (renseignement, SIC-Cyber, logistique), maintenance, ressources humaines, aérocombat, formation-entrainement interarmes, territoire national.

 

Le modèle Au contact permet à l’armée de Terre de proposer une nouvelle offre stratégique qui s’inscrit pleinement dans le plan Cap 2020 de l’état-major des armées. L’armée de Terre, si elle reste essentiellement tournée vers l’intervention extérieure, rééquilibre sa participation et sa visibilité dans les domaines de la protection, en particulier sur le territoire national, et de la prévention (participation au renforcement de la résilience du pays, contribution aux actions de formation de la jeunesse avec le service militaire volontaire, SMV).

 

La période qui s’ouvre maintenant jusqu’à l’été 2016 correspond à l’élaboration de la nouvelle maquette de l’armée de Terre, déclinée du modèle et dimensionnée en fonction des effectifs, des équipements et des ressources financières qui lui seront alloués, notamment par la loi de programmation militaire (LPM) en cours d’actualisation.

Partager cet article

Repost0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 10:55
L'armée française ne peut plus répondre aux exigences de Bercy, Hollande intervient

L'armée française a engagé près de 10.000 soldats sur des OPEX, et 10.000 dans l' OPINT Sentinelle. (photo ECPAD - Armée de Terre - Marine Nationale - Armée de l'Air)

 

27/04/2015 latribune.fr

 

Alors que Bercy exige de nouvelles économies, l'armée française tire la sonnette d'alarme. D'après elle, ses différentes missions, sur les théâtres extérieurs ou intérieurs sont menacés par les réductions d'effectifs et la baisse des investissements. Le président de la République doit rendre ses arbitrages mercredi.

 

Alors que la France a multiplié les opérations impliquant ses forces armées, il est demandé à celles-ci de nouveaux efforts budgétaires. Cette fois, le ministère de la Défense a choisi l'affrontement avec Bercy. François Hollande reprend donc le dossier en main et va rendre des arbitrages mercredi.

Le gouvernement est coincé entre ses initiatives de sécurité prises au lendemain des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher en janvier dernier, et sa loi de programmation militaire (LPM) engagée fin 2013 et qui prévoit la baisse des effectifs de l'armée française de près de 34.000 personnes.

 

Opération Sentinelle

Sauf que, outre les opérations extérieures qui mobilisent près de 10.000 soldats sur différents théâtres (Centrafrique, Mali...), l'armée française a engagé près de 10.000 soldats dans le programme Sentinelle. Ce programme qui a pour vocation de surveiller et défendre les différents lieux de culte et les endroits sensibles à travers le pays.

Face à cette réalité, François Hollande avait déjà décidé de sauver autour de 7.000 postes sur les 34.000 prévus par la LPM. Mais, pour l'Etat-major de l'armée, cela ne suffira pas, il faut en sauver encore 11.000 pour assurer toutes ces missions.

L'armée estime également que, compte tenu des opérations extérieures, les troupes risquent de manquer de matériels car celui-ci s'use. L'investissement pour maintenir le niveau d'équipements des troupes est estimé entre 5 et 10 milliards d'euros d'ici à 2019.

 

Faible inflation et baisse du pétrole

Pour Bercy, des économies sont possibles grâce à la baisse des cours du carburant, mais également en vertu d'une inflation ralentie.

Le ministère de l'Economie estime que l'armée peut économiser entre 3 et 4 milliards d'euros sur ces deux leviers. La Défense répond que, même si le prix du carburant a baissé, la consommation a fortement augmenté en raison de la multiplication des opérations extérieures.

François Hollande rendra ses arbitrages mercredi 29 avril.

Partager cet article

Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 12:55
Rétrospective 2014 : Le territoire national

 

14 Février 2015 Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 17:55
Prix Sergent Vermeille 2015


12/02/2015 Ministère de la Défense / DICOD

 

Pour la deuxième année consécutive, le ministère de la Défense organise le concours photo « Prix Sergent Vermeille » qui a pour objectif de promouvoir le travail des photographes professionnels civils ou militaires qui accompagnent, sur le terrain, les actions des hommes et des femmes du ministère de la Défense en opération extérieure ou sur le territoire national.

 

Créé par le ministre de la Défense en octobre 2013, ce concours est ouvert à deux catégories de candidats :

 
  • photographes professionnels du ministère de la Défense, civils ou militaires ;
  • photographes professionnels hors ministère de la Défense.

 

Les photographies des candidats doivent avoir été réalisées entre le 1er juin 2014 et le 20 mai 2015 et avoir pour thème :

  • soit « Opération extérieure » ;
  • soit « Action sur le territoire national ».

Les candidats peuvent concourir en présentant une seule photographie par thème, soient deux photographies maximum.

 

Ce prix est aussi l’occasion de rendre hommage au sergent Sébastien Vermeille, photographe du Sirpa Terre de Lyon, mort au combat le 13 juillet 2011 en Afghanistan, dans l’accomplissement de sa mission de « soldat de l’image ».

 

9 photos primées :

Une dotation totale de 12 500 euros récompensera les lauréats des 9 photos primées par le jury: Deux prix par catégorie et par thème et un prix spécial du jury.

 

Pour candidater :

1/  Remplir le formulaire d’inscription en ligne

2/  Envoyer un dossier de candidature avant le 31 mai 2015 sur un support CD, DVD, ou clé USB  - Voir le règlement du Prix Sergent Vermeille 2015 (PDF, 12 pages, 431ko).

Partager cet article

Repost0
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 08:56
Sécurité à l’aéroport de Lyon Saint Exupery

6

 

06/02/2015 ASP Bourceret - Armée de Terre

 

Suite aux attentats du 7 janvier, l’opération intérieure SENTINELLE a été lancée afin de renforcer le plan Vigipirate.

 

Aujourd’hui à Lyon, l’opération en collaboration avec la police s’inscrit dans la durée.

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 08:55
S’entraîner pour mieux « ouvrir la route »

 

27/11/2013 Armée de Terre

 

Fidèle à sa devise « Ouvrir la route » le 31e régiment du génie (31eRG) a participé, le 21 novembre, à l’exercice grandeur nature Amphitrite 2. Objectif ? S’entraîner, dans le cadre des missions intérieures, sur le thème du secours à la population après une catastrophe naturelle. Mobilisant gendarmes, pompiers, services communaux et bénévoles de la Croix Rouge aux côtés des militaires, cet exercice a mis l’accent sur la coordination. Les sapeurs de Castelsarrasin y ont bien mené leurs barques…

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories