Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 12:30
Arc triomphe Plmyre - photo Ko Hon Chiu Vincent (UNESCO)

Arc triomphe Plmyre - photo Ko Hon Chiu Vincent (UNESCO)

 

06 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Damas - Les avions de combat russes ont bombardé pour la première fois des positions du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans et autour de Palmyre en Syrie, a rapporté la télévision d'Etat mardi.

 

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les russes ont mené au moins 30 raids contre Palmyre lundi et dans la nuit, qui ont fait 15 morts dans les rangs des combattants jihadistes.

 

En coordination avec l'armée de l'air syrienne, l'aviation russe a pris pour cibles des positions tenues par l'EI dans et autour de Palmyre, a indiqué la télévision syrienne, en citant une source militaire.

 

Une vingtaine de véhicules blindés ont été détruits, de même trois dépôts de munitions et trois rampes de lancement de roquettes, a-t-elle ajouté.

 

Selon l'OSDH, parmi les frappes lancées lundi par l'aviation russe, quatre ont visé Raqa, principal fief de l'EI dans le nord-est du pays, où quatre jihadistes ont été tués.

 

La Russie est intervenue le 30 septembre dans le conflit en Syrie, pour venir en aide au régime de Bachar al-Assad, son allié, qui a perdu les deux-tiers du pays depuis sa guerre contre les rebelles en mars 2011.

 

Depuis l'armée de l'air russe, qui a acheminé des renforts en Syrie, cible l'EI qui s'est emparé de la moitié du territoire syrien et d'autres groupes rebelles dans plusieurs régions syriennes.

 

Profitant de la guerre civile pour s'implanter en Syrie, l'EI s'est emparé le 21 mai de Palmyre, à 205 km à l'est de Damas, après en avoir chassé les forces gouvernementales, suscitant aussitôt la crainte pour l'avenir du patrimoine syrien.

 

La cité antique de Palmyre, site inscrit par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité, est située dans la province centrale de Homs. Depuis sa prise, l'EI y a procédé à des exécutions sommaires et à d'importantes destructions de joyaux classés au patrimoine mondial de l'Humanité.

 

La dernière destruction en date remonte à dimanche; le groupe jihadiste a démoli à l'explosif l'arc de Triomphe qui date de l'empereur Septime Sevère (193 à 211), et est situé à l'entrée de la célèbre rue à colonnades du site historique.

 

Le choix est simple: soit Palmyre disparaît définitivement, soit l'armée syrienne avance très vite avec le soutien de la communauté internationale et de l'armée russe pour libérer la ville, a dit lundi le directeur général des Antiquités et des Musées de Syrie, Maamoun Abdelkarim, après la destruction de l'arc de triomphe.

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 16:30
 photo Ko Hon Chiu Vincent (UNESCO)

photo Ko Hon Chiu Vincent (UNESCO)

 

5 octobre 2015 par JDD

 

Visé par des frappes russes depuis jeudi, Daech a détruit en représailles l'Arc de triomphe de Palmyre, cité antique de Syrie. La destruction totale de ce joyau historique est à craindre.

 

En réponse aux frappes russes, l'Etat islamique a réduit en poussière le célèbre Arc de triomphe de Palmyre en Syrie, dernier monument en date à être détruit par les djihadistes dans cette cité classée au patrimoine mondial. "Chaque fois que l'EI est attaqué ou perd du terrain, il agit ainsi. Il ne s'agit pas d'un acte idéologique, mais d'un acte vengeance contre la communauté internationale qui doit réagir", a affirmé à l'AFP le directeur général des Antiquités et des Musées de Syrie, Maamoun Abdelkarim.

Après la destruction des deux temples, dont celui de Baal, des trois plus belles tours funéraires, les djihadistes ont démoli dimanche à l'explosif l'arc de Triomphe, qui date de l'empereur Septime Sevère (193 à 211). Situé à l'entrée de la célèbre rue à colonnades du site historique, il "était une icône de Palmyre", selon M. Abdelkarim. "Le choix est simple : soit Palmyre disparaît définitivement, soit l'armée syrienne avance très vite avec le soutien de la communauté internationale et de l'armée russe pour libérer la ville. L'essentiel, c'est de la sauver, ensuite, on pourra discuter des problèmes politiques", a-t-il ajouté.

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 21:30
La Syrie intensifie ses raids contre les jihadistes de l'EI

 

18 septembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Beyrouth - L'aviation syrienne a intensifié ses raids contre des places fortes du groupe jihadiste État Islamique (EI) ces dernières 48 heures au moment où son allié russe insiste auprès de l'Occident pour la mise en place d'une large coalition incluant le régime.

 

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les chasseurs bombardiers ont effectué vendredi 25 frappes sur Palmyre (centre), aux mains de l'EI depuis le 21 mai.

 

Ils ont frappé plusieurs points de la ville faisant huit morts parmi les civils et un grand nombre dans les rangs des jihadistes, a affirmé cette organisation basée en Angleterre et qui dispose d'un large réseau de sources en Syrie.

 

Son directeur Rami Abdel Rahmane, a précisé que la grande majorité des civils avait quitté Palmyre.

 

La veille, l'aviation du régime avait frappé à au moins dix reprises Raqa et ses environs, fief de l'EI, faisant au moins 18 morts parmi les civils et les jihadistes.

 

Dans la ville d'Idleb, dans le nord-ouest du pays, au moins 17 personnes ont été tuées vendredi dans de raids du régime, a rapporté également l'OSDH. Cette ville est contrôlée depuis fin mars par L'Armée de la Conquête, coalition regroupant Al-Nosra et d'autres groupes rebelles

 

Par ailleurs, cette coalition a mené neuf attentats à la voiture piégée contre des positions d'une milice prorégime à la périphérie des villages chiites de Foua et Kafraya, assiégés depuis deux ans par les rebelles, toujours selon l'OSDH.

 

Plus de 370 roquettes se sont abattues sur ces localités, les seules positions encore aux mains du régime dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest du pays, et de violents combats ont eu lieu à proximité du village de Foua.

 

Mardi, le président russe Vladimir Poutine a assuré que son pays soutenait le gouvernement syrien dans sa lutte contre l'agression terroriste (...) Nous lui avons proposé et nous continuerons de lui offrir une aide militaire technique, avait-il dit.

 

La Russie s'est également dite prête vendredi à étudier l'envoi de troupes en Syrie si le président Bachar al-Assad lui en faisait la demande, a affirmé le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, tout en soulignant le caractère hypothétique d'une telle éventualité.

 

Les ministres de la Défense américain et russe, qui n'avaient encore jamais eu de contact direct, se sont par ailleurs parlé vendredi sur la Syrie, notamment sur la campagne contre le groupe Etat islamique, a indiqué le porte-parole du Pentagone Peter Cook.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories