Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 20:55
Caracal en vol au-dessus de l'île de Beauté

Caracal en vol au-dessus de l'île de Beauté

 

09/12/2015 Sources : Armée de l'air

 

Du 23 novembre au 04 décembre 2015, l’escadron d’hélicoptères 1/67 «Pyrénées» de la base aérienne 120 de Cazaux, ainsi qu’un groupe spécialisé du commando parachutiste de l’air n°30 (CPA 30) de la base aérienne 106 de Bordeaux ont participé à un exercice baptisé Salamandre 15.2.

 

Deux hélicoptères Caracal et un «module de récupération au sol» du CPA 30 ont été accueillis sur la base aérienne 126 de Solenzara-Ventiseri, en Corse, durant l’intégralité de cet évènement. Sur place, les participants ont effectué des missions réalistes et évolutives dans un environnement tactique dense et complexe.

 

Cet exercice avait pour thématique principale la mission de Personnel Recovery (PR), procédure visant à récupérer un personnel isolé en territoire hostile. Au cours de Salamandre, équipages et commandos aquitains ont bénéficié de plusieurs «renforts» ponctuels. Un hélicoptère Super Puma de l’escadron d’hélicoptères 1/44 «Solenzara», deux hélicoptères Gazelle du 3e régiment d’hélicoptères de combat (armée de terre) et deux Alphajet de l’escadron d’entraînement 2/2 «Côte d’Or» ont également été engagés.

Repost 0
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 17:50
Décollage de la force européenne pour une mission de Personnel Recovery

Décollage de la force européenne pour une mission de Personnel Recovery

 

21/09/2015 Ltn C. Hingant - Armée de l'air

 

Les experts européens de la recherche et sauvetage au combat se retrouvent actuellement sur la base aérienne de Pápa, en Hongrie, à l’occasion de l’édition 2015 de CJPRSC (Combined Joint Personnel Recovery Standardization Course – stage interallié et interarmées de standardisation à la récupération de personnel). Cet exercice annuel vise à perfectionner les opérations de Personnel Recovery dans un environnement hostile et dans un contexte international.

 

Depuis le 9 septembre, près de 390 participants de treize pays différents s’entraînent à extraire des membres d’organisations non gouvernementales en difficulté, des pilotes éjectés ou des soldats isolés. Parmi eux, des équipages et mécaniciens de l’escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées » et un détachement du commando parachutiste de l’air (CPA) n°30, deux entités expertes de la CSAR (Combat Search and Rescue – recherche et sauvetage au combat) implantées respectivement sur les bases aériennes 120 de Cazaux et 106 de Bordeaux-Mérignac.

 

Rompus aux techniques de récupération de personnel, les aviateurs français évoluent à bord de deux Puma, aux côtés de leurs homologues espagnols, belges ou italiens ; ils entretiennent ainsi leurs qualifications de Rescue Mission Commander.

 

En salle de briefing comme dans les airs, après une semaine de formation commune, les équipages et commandos planchent sur des missions complexes, allant crescendo au fil du temps. Alors qu’un ou deux hélicoptères se posent et débarquent des commandos au sol pour récupérer le survivor, d’autres voilures tournantes armées surveillent les alentours à l’affût de la menace ennemie.

 

« En fonction du scénario, on peut également disposer d’avions de chasse qui assurent la protection air-sol ou air-air, explique le lieutenant-colonel Yves-Henri, officier projet de l’exercice. Sans oublier la présence d’un avion de type Awacs pour coordonner l’ensemble du dispositif aérien. Le tout en mixant les équipes commandos/équipages afin de permettre à chacun de travailler avec l’ensemble des moyens et militaires déployés. » Au cours de cette dernière semaine d’exercice, les participants seront confrontés à une difficulté supplémentaire : récupérer du personnel de nuit, en territoire permissif, et donc sous jumelles à vision nocturne.

 

Les experts européens de la recherche et sauvetage au combat rassemblés en Hongrie pour s'entraînerLes experts européens de la recherche et sauvetage au combat rassemblés en Hongrie pour s'entraînerLes experts européens de la recherche et sauvetage au combat rassemblés en Hongrie pour s'entraîner
Les experts européens de la recherche et sauvetage au combat rassemblés en Hongrie pour s'entraîner

CJPRSC 2015 entre les mains d’un nouveau commandement

 

Nouveauté cette année, l’exercice CJPRSC est organisé sous la direction de l’EPRC (European Personnel Recovery Centre), créé le 8 juillet 2015 sur la base aérienne de Poggio Renatico (Italie), conformément à la volonté du groupement aérien européen (GAE). Pôle d’excellence européen, ce centre vise à standardiser les procédures en matières de CSAR pour permettre aux différents participants de mener conjointement des missions de récupération de personnel.

Repost 0
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 13:55
Exercice de tir au fusil d'assaut HK 416 - photo Armée de l'Air

Exercice de tir au fusil d'assaut HK 416 - photo Armée de l'Air

 

12/03/2015 Armée de l'air

 

Des équipages navigants de l’escadron de chasse 2/3 « Champagne » ont participé à un entraînement avant-projection en compagnie du commando parachutiste de l’air n°20 (CPA 20). Cet aguerrissement s’est déroulé les 11 et 12 mars 2015 sur la base aérienne 102 de Dijon.

 

Au total, une vingtaine de pilotes et de navigateurs officiers systèmes d’armes (NOSA) nancéens se préparaient dans l’optique d’un prochain déploiement en opérations extérieures.

 

Cette séance d’entraînement était articulée autour de la Personnel Recovery, procédure opérationnelle consistant à récupérer et évacuer un personnel en détresse par des commandos spécialisés. Du fait de leur proximité géographique, les commandos du CPA 20 et les équipages nancéens ont développé au fil des ans des liens opérationnels nourris, notamment lors d’exercices réguliers au Close Air Support (CAS – appui aérien rapproché). Ce module spécifique vient complémenter la préparation opérationnelle du combattant dispensée par l’école de formation des commandos de l’air (EFCA) à chaque aviateur projeté en opérations extérieures.

 

Au programme de cette préparation figuraient de nombreuses activités : séances de tir tactique ; sensibilisation au danger des mines anti-personnel ; secourisme au combat ; révision des procédures dites de CSAR (Combat Search and Rescue – recherche et sauvetage au combat). Ce dernier volet était dispensé par des cadres du centre de formation à la survie et au sauvetage (CFSS), unité spécialisée stationnée sur la base aérienne 120 de Cazaux.

Des équipages navigants de Nancy s’aguerrissent avec le CPA 20
Des équipages navigants de Nancy s’aguerrissent avec le CPA 20
Repost 0
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 17:50
Successful personnel recovery course held in Sweden

 

Karlsborg, Sweden - 06 March, 2015 European Defence Agency

 

The third edition of the EU Personnel Recovery Controller and Planner Course (PRCPC), a project initiated by EDA, was held from 23 February to 6 March 2015. Organised and hosted by Sweden in Karlsborg, the exercise gathered 23 students from 12 countries.

 

Instructors from France, Germany, Hungary, Italy, the Netherlands, Sweden as well as Canada shared their knowledge and experience of personnel recovery (PR) matters with a group of students coming from Belgium, Canada, Finland, Denmark, Germany, Hungary, Ireland, Italy, Netherlands, Poland, Sweden and Switzerland. PR is usually defined as the sum of efforts needed to recover isolated civilian or military personnel.

The main focus of the course was to train staff officers to support their commanders on PR-related issues. It is intended for personnel who will be manning a personnel recovery position in a tactical operation centre (TOC), a personnel recovery coordination cell (PRCC) or a joint personnel recovery cell (JPRC). This may be within an EU, NATO or national staff as part of exercises or deployed operations.

 During the first week of the course, students were briefed on the four main elements of the PR system (preparation, planning, execution and adaptation) and learned how to control and oversee PR operations. Most of the students also attended the second week of the course to learn how to properly plan PR operations and to develop a PR annex to an operations plan. Training involved classroom lessons as well as work in study groups where participants faced a variety of PR challenges.

 

Next stop: Hungary

The next EU PRCPC will take place from 25 May to 5 June 2015 in Hungary. The newly-developed Personnel Recovery Functional Area Service Advanced Technology Demonstrator (PR FAS ATD) will be tested. This system is designed to provide headquarters-level PR staff with a planning tool to manage PR missions in a PRCC or JPRC. It has been developed as part of EDA’s work to improve interoperability amongst European armed forces in the field of personnel recovery.

The EU PRCPC project was established on 30 May 2013 as an EDA Category B project, under the lead of Sweden. As of today, it gathers six contributing EU Member States: Austria, Belgium, Germany, Hungary, the Netherlands and Sweden. EDA has already initiated a process to extend the project and allow a smooth handover of the course to a suitable entity. The European Personnel Recovery Centre (EPRC), established in Italy, is a potential candidate.

 

More information

Repost 0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:50
New system to help with Personnel Recovery missions is gaining maturity

 

Brussels - 11 March, 2014 European Defence Agency

 

A new system demonstrator designed to help European Armed Forces deal with Personnel Recovery operations is now available for testing and training. The system – known as the Personnel Recovery Functional Area Service (PR FAS) Demonstrator – is part of the EDA’s work to close the interoperability gap in Personnel Recovery in European Armed Forces. The system is being used in training for the first time at the EU Personnel Recovery Controller and Planner Course (PRCPC) in Karlsborg, Sweden this month.

The PR FAS Demonstrator is a combination of software and a server designed specifically for use in situations involving Personnel Recovery. The device is rugged and portable and works on a ‘plug and play’ basis, so it can be used by just connecting it to a laptop or can be integrated into the command and control (C2) system of the force using it.

Work on the project will continue - focusing on integrating the PR FAS into national C2 systems and further incremental development and improvement. The device is therefore available to participating Member States for further testing and development and the results of the original work have already been disseminated for national evaluation. The project is part of the EDA’s role in improving the capability and interoperability of the European Armed Forces in Personnel Recovery. This involves not only the development of new systems but also improving training and coordination. 

Personnel Recovery is aimed at mitigating and reacting to the risk of isolation, capture, and exploitation of military or civilian personnel during a Crisis Management Operation (CMO).

Repost 0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 17:50
New system to help with Personnel Recovery missions is gaining maturity

 

Brussels - 11 March, 2014 European Defence Agency

 

A new system demonstrator designed to help European Armed Forces deal with Personnel Recovery operations is now available for testing and training. The system – known as the Personnel Recovery Functional Area Service (PR FAS) Demonstrator – is part of the EDA’s work to close the interoperability gap in Personnel Recovery in European Armed Forces. The system is being used in training for the first time at the EU Personnel Recovery Controller and Planner Course (PRCPC) in Karlsborg, Sweden this month.

 

The PR FAS Demonstrator is a combination of software and a server designed specifically for use in situations involving Personnel Recovery. The device is rugged and portable and works on a ‘plug and play’ basis, so it can be used by just connecting it to a laptop or can be integrated into the command and control (C2) system of the force using it.

 

Work on the project will continue - focusing on integrating the PR FAS into national C2 systems and further incremental development and improvement. The device is therefore available to participating Member States for further testing and development and the results of the original work have already been disseminated for national evaluation. The project is part of the EDA’s role in improving the capability and interoperability of the European Armed Forces in Personnel Recovery. This involves not only the development of new systems but also improving training and coordination.

 

Personnel Recovery is aimed at mitigating and reacting to the risk of isolation, capture, and exploitation of military or civilian personnel during a Crisis Management Operation (CMO).

Repost 0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 08:28
Deux hélicoptères Caracal en phase d'appontage sur un bâtiment de la Marine nationale

Deux hélicoptères Caracal en phase d'appontage sur un bâtiment de la Marine nationale

 

04/12/2013 Armée de l'air

 

Deux hélicoptères Caracal de l’escadron d’hélicoptères 1/67 «Pyrénées» ont embarqué à bord du porte-avions Charles de Gaulle, jeudi 28 novembre 2013, afin de participer à l’entraînement organique du groupe aéronaval.

 

Le détachement «embarqué» de l’armée de l’air se compose d’une trentaine d’aviateurs de l’escadron (équipages et personnel mécanicien), ainsi que d’une dizaine de spécialistes de la Personnel Recovery (récupération de personnel isolé) du commando parachutiste de l’air n°30.

 

Les hélicoptères de l’armée de l’air participent régulièrement à ce type d’entraînement conjoint avec la Marine nationale, afin de se familiariser avec l’ensemble des procédures propres aux bâtiments navals et au survol de milieu maritime.

 

 

Le groupe aéronaval mène actuellement en Méditerranée occidentale une période de dix jours de certification, avant de mettre le cap à l’est pour rejoindre le nord de l’océan Indien et le golfe arabo-persique, dans le cadre de l’opération Bois Belleau.

 

Plus d’informations

Commandos embarqués à bord d'un Caracal

Commandos embarqués à bord d'un Caracal

Repost 0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 12:55
Les spécialistes de la récupération de personnel en Corse

 

15/11/2013 Sergent Amandine Marchand / cellule communication BA 126 - Armée de l'air

 

Du 4 au 8 novembre 2013, la base aérienne (BA) 126 de Ventiseri-Solenzara a accueilli l’exercice « Salamandre », organisé par l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/67 « Pyrénées » stationné sur la BA 120 de Cazaux.

 

Les deux Caracal mis en œuvre par 49 aviateurs de l’EH 1/67, étaient accompagnés de neuf commandos du CPA 30 (commando parachutiste de l’air n°30). Le choix pour l’organisation de cet exercice s’est porté sur la BA 126 car la Corse possède une topographie très variée, idéale pour les entraînements aux missions de recherche et sauvetage mais aussi à la récupération de personnel isolé. Les reliefs de l’île de beauté sont particulièrement appréciés pour leur similitude avec les chaînes montagneuses que les commandos et les équipages rencontrent sur les théâtres d’opérations. Pendant toute la durée de l’exercice, les aviateurs ont été déployés de jour comme de nuit, principalement sur le champ de tir de Diane mais aussi en montagne. Le tout dans des conditions climatiques optimales.

 

Depuis quelques années, la France occupe une place prépondérante dans le domaine de la Personnel Recovery (récupération de personnel), unanimement reconnue dans l’environnement otanien, dont l’EH 01.067 « Pyrénées » et le CPA 30 en sont le fleuron. Leurs expériences successives en Afghanistan, en Libye et plus récemment au Mali lors de l’opération Serval, ont permis de mettre en lumière leur efficacité ainsi que leur capacité de recherche et de sauvetage au combat en milieu coercitif.

 

Sur le terrain, les hommes s’appuient sur un appareil des plus modernes. Le Caracal EC 725 dispose en effet d’un grand rayon d’action. Très sophistiqué, il est par exemple doté d’une perche de ravitaillement en vol. C’est également le premier hélicoptère français équipé d’un système de blindage et d’autoprotection comprenant la détection radar des missiles. Il possède en outre une tourelle qui lui donne une capacité d’intervention nocturne par tous les temps. La version recherche et sauvetage au combat (RESCO) est opérationnelle depuis 2006.

Les spécialistes de la récupération de personnel en CorseLes spécialistes de la récupération de personnel en Corse
Les spécialistes de la récupération de personnel en CorseLes spécialistes de la récupération de personnel en CorseLes spécialistes de la récupération de personnel en Corse
Les spécialistes de la récupération de personnel en CorseLes spécialistes de la récupération de personnel en Corse
Repost 0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 13:00
Exercice important des experts de la personnel recovery à Cazaux

Des commandos du CPA 30 après leur mission à bord du Caracal

 

07/10/2013 armée de l'air

 

Du 24 septembre au 10 octobre 2013, la base aérienne 120 de Cazaux accueille l’exercice appelé CJPRSC (Combined Joint Personnel Recovery Standardisation Course- stage interallié et interarmées de standardisation à la récupération de personnel), organisé par le groupe aérien européen (GAE). Depuis le 17 novembre 2012, le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, a pris la direction du GAE, qui, depuis son arrivée à sa tête, a validé la création d'un pôle d'excellence Personnel Recovery européen.

 

Au total, 430 militaires, soit deux fois plus que lors de sa précédente tenue de l'exercice en Gironde, sont engagés depuis la base aérienne cazaline, avec 14 hélicoptères et un avion radar Awacs. Quatorze nations y participent cette année : aux sept pays du GAE (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Pays-Bas et Royaume-Uni) se sont associés sept autres pays (Canada, Danemark, États-Unis, Hongrie, Suède et Pologne). La base aérienne de Cazaux  démontre, une nouvelle fois, sa capacité à accueillir et à soutenir des exercices complexes, d'un très haut niveau opérationnel, réunissant un très grand nombre de participants, qu'ils soient commandos ou équipages d'hélicopères.

 

L’exercice CJPRSC est un moment privilégié pour les aviateurs puisqu’il constitue le seul rendez-vous européen pour la mission de recherche et sauvetage et récupération de personnel isolé. Il donne aux équipages, ainsi qu’aux commandos, une expérience interalliée et l’occasion de pratiquer la langue anglaise dans un environnement tactique. La France occupe une place majeure dans la récupération de personnel. Leur expérience acquise en Afghanistan ou en Libye est reconnue dans l’environnement otanien.

 

Exercice important des experts de la personnel recovery à Cazaux

 

 

Côté français, l’escadron d’hélicoptères 1/67 «Pyrénées» et le commando parachutiste de l’air n°30 mettent en œuvre leur capacité de recherche et de sauvetage au combat (CSAR), une mission assurée par la France depuis 1990 sur tous les théâtres d’opérations où les forces françaises sont déployées.

 

Nation leader au niveau européen dans le domaine de la CSAR, la France est l’une des rares nations au monde à disposer d’une capacité CSAR. À noter aussi que la France est la seule nation européenne à disposer d’un hélicoptère, l’EC725 Caracal, ravitaillable en vol, augmentant ainsi considérablement son rayon d’action.

Départ en vol d'Apache néerlandais

Départ en vol d'Apache néerlandais

Patrouille de Bell 212 italiens

Patrouille de Bell 212 italiens

Commando espagnol devant un EC725 espagnol

Commando espagnol devant un EC725 espagnol

Repost 0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 11:05
Top départ pour l’exercice CJPRSC à Cazaux

23/09/2013 Armée de l'air

 

Du 24 septembre au 10 octobre 2013, la base aérienne 120 de Cazaux accueille l’exercice appelé  CJPRSC (Combined Joint Personnel Recovery Standardisation Course - stage interallié et interarmées de standardisation à la récupération de personnel).

 

Cet entraînement majeur à la Personnel Recovery (récupération de personnel isolé), organisé par le groupe aérien européen (GAE), rassemble plus d’une dizaine de nations autour de deux objectifs : partager l’expérience à travers des cours théoriques et des vols et améliorer la standardisation entre les nations participantes, afin de favoriser leur interopérabilité en matière de Personnel Recovery sur le terrain.

 

Au total, plus de 300 militaires sont engagés depuis la base aérienne de Gironde, avec 14 hélicoptères et un avion radar Awacs.

 

Côté français, l’escadron d’hélicoptère 1/67 «Pyrénées» et le commando parachutiste de l’air n°30 mettront en œuvre leur capacité de recherche et de sauvetage au combat (CSAR), une mission assurée par la France depuis 1990 sur tous les théâtres d’opérations où les forces françaises sont déployées.

 

À noter aussi que la France est la seule nation européenne à disposer d’un hélicoptère, l’EC725 Caracal, ravitaillable en vol, augmentant ainsi considérablement son rayon d’action.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories