Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 16:30
RAF Reaper strike on ISIL vehicle 12 November 2015


13 nov. 2015 defenceheadquarters

 

Royal Air Force aircraft provided continued close air support to the successful Kurdish offensive around Sinjar city on 12 November, as well as to Iraqi operations in Ramadi.

An RAF Reaper worked closely with other coalition aircraft to ensure that the Kurdish soldiers fighting to retake Sinjar received constant and immediate support from the air. The advanced surveillance sensors on the Reaper allowed it to search ahead of the advancing peshmerga and identify ISIL terrorist activity. In addition to this invaluable intelligence support, the Reaper’s controllers were also able to conduct two successful strikes with Hellfire missiles on groups of terrorists as they attempted to react to the Kurdish advance. Although Sinjar was the focus for much coalition air activity, patrols were maintained over other areas of Iraq where the fight against ISIL continues, and RAF Tornado GR4s provided close air support to the Iraqi units closing in on the terrorist positions in Ramadi. Just north of the city, a terrorist supply truck was identified at the mouth of an underpass, and destroyed by a direct hit from a Brimstone missile.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 14:00
Irak: les forces kurdes ont libéré Sinjar de l'EI

 

13 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Sinjar (Irak) - Les forces kurdes irakiennes ont repris vendredi Sinjar, une ville du nord de l'Irak tenue depuis plus d'un an par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), a annoncé le dirigeant de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani.

 

Je suis ici pour vous annoncer la libération de Sinjar à la faveur d'une offensive éclair des forces kurdes lancée jeudi avec l'appui des frappes de la coalition internationale et des combattants de la minorité yazidie, a indiqué M. Barzani lors d'une conférence de presse près de la ville reconquise.

 

En prenant la ville, les peshmergas (combattants kurdes) ont réussi à couper l'autoroute 47, l'une des principales routes de communication et de réapprovisionnement des jihadistes entre l'Irak et la Syrie.

 

Sinjar a été libérée par le sang des peshmergas et fait désormais partie du Kurdistan, a ajouté M. Barzani dont les déclarations risquent de provoquer l'irritation du pouvoir central à Bagdad.

 

A la faveur de l'offensive fulgurante de l'EI en juin 2014 au nord de Bagdad qui avait vu la fuite des forces fédérales irakiennes, les forces kurdes avaient pris le contrôle de certaines zones disputées avec le pouvoir central.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
Les Kurdes irakiens lancent une offensive pour reprendre Sinjar

 

12.11.2015 Romandie.com (ats)

 

Les forces kurdes irakiennes, soutenues par les frappes de la coalition internationale, ont avancé jeudi face au groupe Etat islamique (EI). Elles ont bloqué un axe stratégique vers la Syrie près de la ville de Sinjar qu'elles veulent reprendre aux djihadistes. Couper cette route qui permet à l'EI de faire circuler matériel et hommes entre l'Irak et la Syrie constituerait un coup majeur porté à l'EI. La reprise de Sinjar, où les djihadistes se sont livrés en août 2014 à de multiples exactions contre sa population yazidie, des Kurdophones, représenterait également une importante victoire sur le plan symbolique. "L'attaque a commencé à 08h00 et les combattants peshmergas ont avancé sur plusieurs axes pour libérer le centre du district de Sinjar", a déclaré le général kurde Ezzedine Saadoun à l'AFP. Ils "ont réussi à prendre position le long de la route 47 et commencé à avancer à Sinjar", a précisé la coalition menée par les Etats-Unis. Des colonnes de fumée se sont élevées au dessus de la ville et de ses environs après les bombardements des forces kurdes et des frappes aériennes de la coalition, selon un journaliste de l'AFP. La coalition a annoncé avoir mené mercredi 24 frappes dans le secteur de Sinjar et huit de l'autre côté de la frontière, dans la région d'al-Hol, où les Forces démocratiques syriennes, une alliance soutenue par Washington, combattent l'EI.

 

Des milliers de combattants

Jusqu'à 7'500 combattants kurdes doivent prendre part à l'opération destinée à reprendre Sinjar et à "établir une zone tampon pour protéger (la ville) et ses habitants", a indiqué le conseil de sécurité de la région autonome du Kurdistan. "Les avions de la coalition fourniront un soutien aérien étroit aux forces peshmergas dans cette opération". Un officier des renseignements militaires américains, le capitaine Chance McCraw, a estimé à Bagdad que les peshmergas allaient être opposés à 300 à 400 djihadistes et devraient faire face aux nombreux engins piégés placés dans la ville. Sinjar, située à une cinquantaine de km de la frontière syrienne et non loin du Kurdistan irakien, se trouve sur une route stratégique reliant Mossoul (nord), le fief de l'EI en Irak, et les territoires contrôlés par ce groupe en Syrie. L'EI s'est emparé depuis 2014 de larges pans de territoires au nord et à l'ouest de Bagdad, mettant en déroute les forces irakiennes qui, fortes de l'appui de la coalition, tentent aujourd'hui de reprendre le dessus.

 

"Génocide"

Lors de son offensive en août 2014 sur Sinjar, l'EI avait exécuté de nombreux hommes yazidis, une communauté qu'il considère comme hérétique, et enlevé des centaines de femmes, vendues comme épouses aux djihadistes ou réduites à l'état d'esclave sexuelle, selon Amnesty International. L'assaut avait été décrit par l'ONU comme "une tentative de génocide". Jeudi, le musée de l'Holocauste de Washington a aussi affirmé, dans un rapport basé des témoignages recueillis dans le nord de l'Irak, que cette communauté avait été victime d'un "génocide". "Ce génocide se poursuit", a commenté lors d'une conférence de presse Cameron Hudson, le directeur du centre Simon-Skjodt pour la prévention des génocides, qui a diligenté une mission de 15 jours dans la province de Ninive (nord) en septembre. Les Yazidis, une minorité religieuse qui vit principalement dans cette région de l'Irak, ne sont ni arabes ni musulmans et sont haïs par l'EI. Le musée de l'Holocauste à Washington, inauguré en 1993, a également documenté dans son rapport des cas de "nettoyage ethnique, crimes de guerre et crimes contre l'humanité" contre d'autres minorités de la province de Ninive: les chrétiens, les Turkmènes, les Shabaks, les Kaka'e et les Sabéens.

Partager cet article
Repost1
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 14:30
President Barzani who personally commands Sinjar liberation is now among Peshmarge in the frontline. Photo Hemin Hawrami

President Barzani who personally commands Sinjar liberation is now among Peshmarge in the frontline. Photo Hemin Hawrami

 

12 Nov 2015 aljazeera.com

 

Peshmerga fighters, backed by US-led coalition jets, close in on three fronts in bid to cut off ISIL supply lines.

 

Kurdish Iraqi fighters, backed by US-led coalition warplanes, have launched a major offensive to retake the strategic town of Sinjar in northern Iraq from Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) fighters. A statement from the Kurdish Regional Security Council on Thursday said about 7,500 Peshmerga fighters were closing in on the mountain town from three fronts in an effort to cut off ISIL supply lines. Al Jazeera's Imran Khan, reporting from the city of Erbil, said US-led coalition warplanes bombed ISIL positions in the region on Wednesday evening, ahead of what Kurdish officials called "Operation Free Sinjar".

Read more

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 07:30
(archives)

(archives)


30.09.2015 par 45eNord.ca (AFP)
 

Une offensive terrestre conduite par 3500 combattants kurdes a permis la reprise mercredi de plusieurs villages à l’ouest de la ville de Kirkouk jusque là aux mains du groupe djihadiste État islamique (EI), ont indiqué des responsables.

 

Appuyée par les avions de la coalition internationale conduite par les États-Unis, cette quatrième opération du genre dans la zone de Kirkouk a fait 16 morts et au moins 32 blessés dans les rangs des combattants kurdes, selon un général peshmerga qui a requis l’anonymat.

Selon lui, les combattants ont été tués par les explosifs que les djihadistes ont l’habitude de planter pour ralentir la progression de leur adversaire.

«Nous n’avons perdu personne dans des affrontements (directs) car les djihadistes de l’EI nous fuyaient au moment où nous gagnons du terrain», poursuit-il.

«L’offensive a été lancée à partir de trois fronts à l’ouest de Kirkouk avec environ 3500 peshmerga», a indiqué le conseil de sécurité du Kurdistan irakien dans un communiqué.

Elle a débuté à l’aube et a permis une percée de 140 kms carrés, selon cette même source.

Les objectifs de l’opération étaient de resserrer l’étau sur Hawija, bastion de l’EI situé à environ 230 kilomètres au nord de Bagdad, et de protéger ainsi la région kurde autonome de futures attaques de l’EI.

Au moins 40 djihadistes de l’EI ont été tués durant l’opération, selon le communiqué du conseil de sécurité du Kurdistan, un bilan que l’AFP n’était pas en mesure de vérifier.

Selon Jaafar Cheikh Mustafa, commandant des forces kurdes à Kirkouk, 12 villages ont été repris.

«Les avions de la coalition ont effectué plus de 50 frappes en soutien à cette opération», a indiqué l’armée américaine dans un communiqué.

«Les raids aériens contre des positions de l’EI ont commencé plusieurs jours avant l’opération terrestre pour donner des conditions favorables aux peshmerga», selon le communiqué qui rappelle que les forces kurdes ont mené trois opérations réussies contre l’EI ces quatre dernières semaines leur permettant de reprendre plus de 400 kms carrés sous leur contrôle.

Si ces territoires ne font pas partie du Kurdistan irakien, ils sont depuis longtemps revendiqués par les kurdes.

Lorsque l’EI a entrepris son offensive fulgurante en Irak en 2014, les forces kurdes ont mis la main sur les positions perdues par l’armée irakienne, agrandissant leur territoire d’environ de 40%.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 16:30
RAF strike on ISIL vehicle in Iraq May 27


29 mai 2015 by Defence HQ

 

On Wednesday 27 May, Tornado GR4s from RAF Akrotiri flew in support of Kurdish peshmerga attacks on terrorists in northern Iraq. An armed pick-up truck was spotted, partly concealed under trees, and destroyed with a Brimstone missile.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 16:30
Peshmerga fighters during a simulated raid on a building -  photo Matt Cetti-Roberts

Peshmerga fighters during a simulated raid on a building - photo Matt Cetti-Roberts

 

March 20, 2015 by Matt Cetti-Roberts – WIB

 

Mountain guerrillas learn how to become urban warriors

 

A young, German army non-commissioned officer stands inside the room. He’s by the window, and he’s waiting for his students. There’s no door — just a cardboard box in its place marked “fragile.”

The students — all of them Kurdish Peshmerga fighters — enter, kicking up dust and wildly pointing their weapons in different directions. Their lack of confidence doing this for the first time shows.

The German soldier stops them, pointing out what they did wrong. He stands in a corner demonstrating that if he had been an enemy, he could have killed the first man entering the room. The pupils nod their heads as a translator delivers the lesson.

The trainees enter the room and try again … and again. The Kurds make mistakes — sometimes small, sometimes big. But the foreign instructors carry on, patiently pushing them to do better.

 

Continue reading

A German soldier, at left, speaks to a group of Peshmerga trainees through an interpreter, at right -  photo Matt Cetti-Roberts – WIB

A German soldier, at left, speaks to a group of Peshmerga trainees through an interpreter, at right - photo Matt Cetti-Roberts – WIB

Partager cet article
Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 13:30
Iraqi Kurdish Peshmerga target Islamic State in Kirkuk

 

9 March 2015 BBC MidEast

 

Iraqi Kurdish Peshmerga forces, backed by US air strikes, have launched an offensive against Islamic State (IS) militants in oil-rich Kirkuk province.

 

The Peshmerga reportedly began advancing along a frontline south-west of the provincial capital on Monday. Their hold over Kirkuk - consolidated when Iraq's army fled an IS advance last summer - has come under fresh attack from IS this year. IS has also sent fighters to repel an Iraqi assault on the city of Tikrit. Iraqi troops and Shia militias are attempting to drive IS jihadists from Tikrit, the Sunni Arab hometown of former dictator Saddam Hussein. The BBC has learnt that militants from Mosul, the largest city under IS control in Iraq, have been diverted to fend off the assault on Tikrit.

 

Continue reading the main story            

Partager cet article
Repost0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 17:30
RAF Strike on ISIL 18 February (video)


19 févr. 2015 Royal Air Force

 

Royal Air Force aircraft have again struck at the ISIL terrorists in Iraq, hitting a mobile rocket launcher that had fired on Kurdish troops north of Mosul.

On the afternoon of Wednesday 18 February, two RAF Tornado GR4s from RAF Akrotiri conducted an armed reconnaissance mission over northern Iraq to provide close air support to the Kurdish peshmerga, who have conducted a series of successful offensives to liberate their countrymen from the terrorists. The Kurds reported coming under rocket fire, and after an intensive search the GR4s were able to locate an ISIL truck-mounted rocket launcher, and attacked it, scoring a direct hit with a Brimstone missile. The Kurdish peshmerga are also receiving infantry training from a team of coalition instructors, including British military personnel.

Partager cet article
Repost0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 13:30
Irak: les Etats-Unis veulent une offensive sur Mossoul au printemps

 

21-02-2015 Par Jean-Louis Pourtet correspondant à Washington, RFI

 

Washington vient d’annoncer que l’armée irakienne allait tenter de reprendre Mossoul au groupe Etat islamique lors d’une offensive qui devrait être déclenchée au printemps. Cette annonce du Pentagone a fait froncer quelques sourcils aux Etats-Unis.

 

L’offensive devrait être lancée fin avril ou en mai, avant le Ramadan, avec la participation de 20 000 à 25 000 soldats irakiens. Si la reprise de Mossoul serait un revers pour l’organisation Etat islamique, nombreux sont ceux qui doutent que l’armée irakienne soit prête pour une telle opération. Personne n’a oublié la débandade des forces irakiennes lors de l’arrivée des combattants islamistes à Mossoul en juin dernier. Le Pentagone déclare que les Irakiens sont maintenant mieux entraînés et qu’ils bénéficieront de l’aide des peshmergas kurdes irakiens et des raids aériens de la coalition.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 07:30
Irak : les combattants kurdes font reculer l'Etat islamique près de Mossoul

 

10.02.2015 Le Monde.fr (AFP)

 

L'organisation Etat islamique (EI) a perdu plusieurs positions autour de la ville clé de Mossoul, en Irak, aux mains des djihadistes depuis le 10 juin 2014, a indiqué l'armée américaine, lundi 9 février.

 

Les combattants kurdes soutenus par la coalition internationale conduite par les Etats-Unis ont repris du terrain aux djihadistes et « se sont emparés de trois postes avancés sur la rive gauche du Tigre au nord de Mossoul », précise le commandement américain interarmées qui dirige les raids contre l'EI (CJTF-OIR). L'assaut kurde a été soutenu par quatre raids de la coalition entre vendredi et dimanche, a-t-il ajouté. Des conseillers militaires de la coalition ont aussi fourni aux Kurdes « une aide en matière de renseignements ».

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 07:30
(16-17 dec, 2014) Situation Report by ISW

(16-17 dec, 2014) Situation Report by ISW

 

19.12.2014 par RFI

 

Les combattants kurdes peshmergas ont brisé, jeudi 18 décembre, le siège du mont Sinjar, imposé par le groupe Etat islamique depuis l'été dernier. Environ 8 000 combattants ont participé à l'offensive selon un haut responsable peshmerga. Ils étaient appuyés par l'aviation de la coalition internationale.

 

Pour les peshmergas, c'est une victoire importante. D'après Masrour Barzani, chef du service des renseignements du Kurdistan, une centaine de jihadistes ont été tués lors de l'offensive qui a débuté mercredi. Elle a permis d'ouvrir une voie sécurisée vers le mont Sinjar. C'est dans cette zone que des dizaines de milliers de Yézidis s'étaient réfugiés l'été dernier, avant d'être évacués par les combattants du Kurdistan syrien.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 12:30
Air strikes in Iraq

 

18 December 2014 Ministry of Defence

 

British forces have continued to conduct air operations to assist the Iraqi government in its fight against ISIL.

 

Royal Air Force (RAF) Tornado GR4s have again struck ISIL terrorists in Iraq over the last few days. In recent weeks, Iraqi ground forces have made a number of successful advances against ISIL. The Kurdish peshmerga, trained, equipped and supported from the air by the international coalition, has liberated several key towns, including Rabiyah on the Syrian border, and Zumar.

On Friday, 2 RAF Tornados used Paveway IV precision guided bombs to attack a fortified ISIL compound.

The early hours of Wednesday morning saw UK Tornados join other coalition aircraft as the peshmerga mounted a further offensive.

They conducted a carefully coordinated attack, again using Paveway IV bombs, on a line of trenches, bunkers and gun emplacements constructed by ISIL between Mosul and Tal Afar in an attempt to hold up the Kurdish advance.

The same Tornado patrol then flew 150 miles south to provide support for an additional offensive against ISIL in Anbar province.

They were tasked to destroy a checkpoint near Rawah, used by the terrorists to deny local people any freedom of movement along a major road.

An attack was conducted with a Brimstone missile on a guard room and equipment store used by those manning the checkpoint.

 

12 December: RAF aircraft operating in support of Iraqi ground forces have seen further action against the ISIL terrorist network. A RAF Reaper conducted armed reconnaissance in northern Iraq, where ISIL are facing increasing pressure from the Kurdish peshmerga. The Reaper’s mission focused on engineering equipment being used by the terrorists to construct defensive positions to hold up peshmerga advances. The remotely piloted aircraft was able to locate 2 of these engineer vehicles, and attacked them with Hellfire missiles. Further south, another Reaper identified an ISIL armed pick-up truck and engaged it with a Hellfire missile. RAF Tornado GR4s were also providing surveillance for the Iraqi army in Anbar province, and were able to assist Iraqi soldiers engaged in a firefight with terrorists near Ramadi. Paveway precision guided bombs and Brimstone missiles were used to deal with ISIL fighting positions and 3 vehicles, including 2 armoured personnel carriers.

10 December: Iraqi troops fighting the ISIL terrorist organisation have received further air support from the international coalition, including the RAF. Early on Wednesday RAF Tornado GR4s attacked an ISIL storage compound near Rawah in Anbar province with a Paveway IV precision guided bomb. In northern Iraq, a British Army team, working with other coalition partners, continues to provide infantry training to the Kurdish peshmerga, who have already succeeded in liberating a number of areas from ISIL’s control, including the towns of Rabiyah and Zumar.

9 December: Military support to the Iraqi government in their fight against ISIL continues, with RAF aircraft conducting further strikes overnight. In the north-west of the country, a patrol of RAF Tornado GR4s was tasked by coalition air controllers to investigate an ISIL site near Mount Sinjar. The aircraft identified an observation tower and guard room in use by the terrorists at a checkpoint controlling a road junction. These were being used to deny the local population any freedom of movement and both were attacked with Brimstone missiles. Elsewhere in Iraq, a RAF Reaper providing surveillance for Iraqi ground forces observed a hostile armoured personnel carrier and successfully attacked it with a Hellfire missile.

8 December: RAF Tornado GR4s have struck further ISIL targets over the weekend while flying in support of Iraqi ground forces. On Friday, an armed reconnaissance patrol of GR4s investigated a reported ISIL position near Rawa in western Iraq. An observation tower and nearby equipment were located and attacked with Paveway IV guided bombs. In the early hours of Saturday morning, a further GR4 patrol in the same area also successfully attacked an ISIL armoured personnel carrier using a Brimstone missile. On Sunday, 2 Tornados were on reconnaissance when Iraqi troops reported coming under fire from terrorists in the vicinity of Bayji. The RAF aircraft responded rapidly, and when they arrived on the scene were able to spot the ISIL position. Since the target was in a built-up area, a very careful assessment was made in cooperation with another coalition surveillance aircraft, and the aircrew used the small and extremely precise Brimstone missile to carry out a successful attack which struck the enemy position. Early this morning, a fourth Tornado patrol operating in north-western Iraq, around Mount Sinjar, located 2 ISIL armoured personnel carriers and hit them with Brimstone missiles.

3 December: RAF aircraft struck a large concentration of ISIL vehicles last night as the UK continued its work as part of an international coalition in the fight against terrorism. Two RAF Tornado GR4s were tasked to investigate reported ISIL activity near Fallujah. A group of ISIL vehicles, including armed pick-up trucks and lorries, was identified and, having confirmed that there were no civilians or friendly forces in close proximity, the jets dropped a cluster of Paveway IV precision guided bombs on the vehicle group. A single truck appeared to survive the initial strike, but was accounted for by a Brimstone missile. A Reaper remotely piloted aircraft also saw action over Iraq, attacking an ISIL vehicle with a Hellfire missile. Combined with the targeted military action in northern Iraq, a British Army training team continues to provide infantry training to Kurdish peshmerga.

1 December: A Tornado GR4 patrol investigated a reported ISIL compound near Tal Afar in north-western Iraq and found a group of armoured personnel carriers. These were successfully attacked using Brimstone missiles. A further pair of Tornado GR4s came to the support of Iraqi forces engaged in a major firefight with ISIL near Tikrit. Two terrorist positions were identified and the precision of the Brimstone missile system allowed both targets to be engaged without risk to friendly forces. Meanwhile, an RAF Reaper remotely piloted aircraft on a separate patrol was able to attack 3 ISIL positions with Hellfire missiles. Another Reaper conducted a reconnaissance patrol in northern Iraq. Two ISIL positions and a vehicle were located by the Reaper’s crew, allowing coalition fast jets to conduct strikes on each in turn. The Reaper then identified a further ISIL position and engaged it with 1 of its own Hellfire missiles.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 13:30
Irak: les troupes kurdes lancent une offensive contre l'EI sur trois fronts

 

30 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Erbil (Irak) - Les forces kurdes ont lancé mardi une offensive sur trois fronts contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans le nord de l'Irak, ont annoncé à l'AFP des officiers peshmergas.

 

Les opérations, qui ont débuté avant l'aube, se déroulent au nord de la ville de Mossoul, contrôlée par les jihadistes, au sud de la ville pétrolière de Kirkouk et contre une ville à la frontière syrienne, ont-ils précisé.

 

Un haut gradé a indiqué que des peshmergas, les combattants kurdes, étaient entrés dans la ville de Rabia, à la frontière syrienne, après avoir pris deux villages, As-Saudiyah et Mahmoudiyah.

 

Les soldats sont en train de se battre dans le centre de Rabia, située à une centaine de km au nord de Mossoul, deuxième ville d'Irak, a-t-il précisé.

 

Soutenus par des frappes aériennes, les peshmergas ont également attaqué la ville de Zoumar, à environ 60 km de Mossoul et à proximité du lac du barrage de Mossoul.

 

L'officier, qui s'exprimait sous le couvert de l'anonymat, n'a pas donné de détails sur la nature du soutien aérien.

 

Les appareils de l'armée irakienne effectuent des missions quotidiennes au dessus du pays, tandis que ceux de la coalition, notamment américains et français, mènent des raids ciblés sur des installations de l'EI.

 

Rabia et Zumar sont deux localités dont les forces kurdes avaient pris le contrôle lors de la vaste offensive lancée en juin par l'EI qui avait mis en déroute l'armée irakienne, notamment à Mossoul.

 

Deux mois plus tard, les combattants jihadistes avaient mené une offensive contre les positions des peshmergas qui avaient été contraints de reculer.

 

Plus au sud, les forces kurdes ont repris des villages autour de Daquq qui étaient contrôlés par l'EI depuis juin. Ils ont libéré les villages de Saad et Khaled, et ont pris le contrôle total de la zone après de durs combats, a souligné le général kurde Westa Rasul.

 

Il a précisé que les peshmergas faisaient face à une forte résistance en avançant vers un autre village, Al-Wahda, à une trentaine de km au sud de Kirkouk.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 11:30
photo Matt Cetti-Roberts War is boring

photo Matt Cetti-Roberts War is boring

 

28.09.2014 Par La Voix de la Russie

 

L’armée allemande a commencé la formation de 32 représentants d’unités militaires kurdes « peshmergas » en Bavière. Selon le ministère de la Défense de l'Allemagne, ils doivent apprendre à utiliser les armes que les autorités du pays ont l'intention d'envoyer en Irak dans le cadre de la lutte contre le groupe Etat islamique. Leur formation durera jusqu'au 3 octobre.

 

Le 25 septembre, l’Allemagne a commencé à fournir des armes aux Kurdes dans le nord de l'Irak. Une partie d’armes contenant 50 lance-roquettes, 520 fusils G3 et 20 mitrailleuses a été déjà envoyée.

 

Selon le plan du ministère de la Défense de l'Allemagne, 70 millions d’euros seront versés à l’équipement de 10 000 miliciens kurdes.

 

Environ 40 parachutistes allemands se rendront en Irak pour former les Kurdes à l’utilisation des armes.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 16:30
Kurdish Peshmerga forces - photo Matt Cetti-Roberts War is boring

Kurdish Peshmerga forces - photo Matt Cetti-Roberts War is boring

 

16.09.2014 Romandie.com (ats)

 

Les combattants kurdes ont repris mardi plusieurs villages chrétiens du nord de l'Irak après des combats contre les jihadistes de l'Etat islamique, a-t-on appris de plusieurs sources.

 

"Ce matin, les peshmergas ont réussi à expulser les militants (de l'EI) de quatre villages à l'ouest d'Erbil et à en prendre le contrôle", a indiqué un responsable irakien en mentionnant les localités de Hassan al-Sham, Syudan, Bahra et Jisr al-Khadhr. Il a précisé que des tirs de roquettes et de mortiers avaient été échangés lors des affrontements.

 

"Après des heurts dans la matinée, les peshmergas sont parvenus à libérer plusieurs villages, notamment Hassan al-Sham et Syudan. Les militants (de l'EI) sont maintenant partis", a confirmé une source au sein du patriarchat chaldéen. "Ces villages sont très importants car ils sont proches des villes (chrétiennes) de Bartalla et Qaraqosh", selon lui.

 

Villes désertées

 

Ces localités reconquises sont situées dans la plaine de Ninive, qui s'étend d'Erbil, capitale du Kurdistan, jusqu'à Mossoul, deuxième ville d'Irak et contrôlée depuis juin par l'EI.

 

Des dizaines de milliers de chrétiens d'Irak, la plupart fidèles de l'Eglise catholique chaldéenne, avaient fui en août après une nouvelle offensive de l'EI.

 

Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d'Irak, et des dizaines de villages s'étaient ainsi vidés de leurs habitants au cours de ce que les dirigeants chrétiens ont décrit comme le pire désastre de la longue histoire de la minorité chrétienne irakienne.

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 16:30
UK arms delivery to Iraq


11 sept. 2014 defenceheadquarters

 

Weapons and ammunition provided by the UK to support Kurdish regional forces battling ISIL insurgents in Northern Iraq have arrived in Erbil, Iraq.

At the request of the Government of Iraq to provide urgent military support, the UK will supply heavy machine guns and nearly half a million rounds of ammunition. This will give the Kurdish Peshmerga additional firepower in order to help them defend the front line, protect civilians and push back ISIL advances.

The weapons and ammunition, flown in by an RAF C-130 Hercules transport plane, arrived in Iraq yesterday evening.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 16:30
UK gifts arms and ammunition to Kurdish regional government

 

9 September 2014 Ministry of Defence

 

UK provides further support to Kurdish regional forces battling ISIL insurgents in northern Iraq.

 

At the request of the government of Iraq to provide urgent military support, the UK will supply heavy machine guns and nearly half-a-million rounds of ammunition. This will give the Kurdish Peshmerga forces additional firepower in order to help them defend the front line, protect civilians and push back ISIL advances.

Defence Secretary Michael Fallon said:

ISIL militants are guilty of shocking brutality. So I am pleased that we will supply weapons to the Kurdish forces who are at the front line of combating their violent extremism.

We have already provided body armour and other protective equipment as well as ammunition from our partners; these weapons will help the Kurdish forces in taking the fight to these barbaric terrorists.

The UK is committed to assisting the government of Iraq by alleviating the humanitarian suffering of those Iraqis targeted by ISIL terrorists; promoting an inclusive, sovereign and democratic Iraq that can push back on ISIL advances and restore stability and security across the country.

The RAF continues to transport military equipment and ammunition on behalf of other countries as well as providing UK non-lethal military equipment including body armour, helmets and ration packs. Today a flight flew into Erbil in northern Iraq carrying the latest support package.

Partager cet article
Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 15:30
Kurdish Peshmerga forces - photo Matt Cetti-Roberts War is boring

Kurdish Peshmerga forces - photo Matt Cetti-Roberts War is boring

 

14/08/2014 Par Marc de Boni – LeFigaro.fr

 

LE SCAN POLITIQUE - Le député explique que la France va livrer aux Kurdes des munitions d'artillerie, du matériel de visée nocturne ou encore des armes antichar.

L'insistance du journaliste n'y a rien fait. Invité du journal de 20h de TF1 mercredi soir, Laurent Fabius a observé une discrétion totalement inflexible au sujet des livraisons d'armes consenties par la France aux forces Kurdes, qui luttent actuellement contre les djihadistes en Irak. «Je ne vais pas vous donner le détail des armes car on ne livre pas le plan de bataille de ses amis à ses adversaires», a expliqué le patron de la diplomatie française. Avant d'ajouter: «Je ne veux pas être plus précis sur la nature des livraisons (…) ce sont des armes sophistiquées». Pas un mot de plus du coté de Laurent Fabius donc, secret stratégique oblige. Peine perdue pour le ministre. Invité de Sud Radio jeudi matin, le député Eduardo Rihan-Cypel n'a pas hésité, lui, à délivrer un avis plus détaillé sur le contenu des livraisons d'armes.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 07:30
Kurdish Peshmerga forces - photo Matt Cetti-Roberts - War is boring

Kurdish Peshmerga forces - photo Matt Cetti-Roberts - War is boring

 

Aug 12 by Steve Weintz - war-is-boring

 

Wherein I ask Robert Caruso about the crisis in Iraq

 

With American jets and drones flying top cover, Kurdish Peshmerga forces have launched counter-attacks aimed at retaking territory they lost to Islamic State militants in northern Iraq in June, July and August.

I spoke with Robert Caruso—a former U.S. Navy intelligence analyst who has worked in the Pentagon, with the Army and at the State Department—about the Kurds’ future, American strategy and Iranian schemes.

 

Read full article

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories