Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 16:20
Convertir des hélicoptères américains briserait un engagement du ministère (Canada)

 

04 juillet 2014 par 98,5 (La Presse Canadienne)

 

OTTAWA - Convertir la flotte d'hélicoptères excédentaires de l'armée américaine pour les opérations de recherche et sauvetage canadiennes serait un procédé compliqué qui contreviendrait à l'engagement qu'a pris la défense canadienne pour acheter ces appareils, révèlent des documents tout juste rendus publics.

 

L'an dernier, l'ancien ministre de la Défense, Peter MacKay, a demandé à la force aérienne de vérifier si certains des tout nouveaux hélicoptères VH-71, achetés pour procurer des pièces de rechange aux hélicoptères CH-149 Cormorant SAR du Canada, pourraient être rendus opérationnels pour le Canada.

 

À ce moment, le ministre se relevait d'un rapport du vérificateur général, qui avait terriblement critiqué le gouvernement Harper pour l'état du système de recherche et sauvetage.

 

Les documents démontrent que, bien que M. MacKay soit devenu ministre de la Justice l'an dernier, il a continué à défendre l'idée de convertir les hélicoptères américains auprès de son successeur, Rob Nicholson, l'automne dernier.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 07:20
Chuck Hagel, secrétaire à la Défense des États-Unis, Peter MacKay, ministre de la Défense du Canada, et Ante Kotromanovic, ministre de la Défense de Croatie (Photo: OTAN)

Chuck Hagel, secrétaire à la Défense des États-Unis, Peter MacKay, ministre de la Défense du Canada, et Ante Kotromanovic, ministre de la Défense de Croatie (Photo: OTAN)

05/06/2013 par Nicolas Laffont – 45eNord.ca

 

Le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, a conclu sa participation aux réunions des ministres de la Défense de l’OTAN, qui ont eu lieu les 4 et 5 juin 2013 au siège de l’OTAN à Bruxelles, en Belgique, après avoir été accueilli en Chine par son homologue, le général Chang Wanquan.

 

«Ces réunions avec mes homologues de la Défense de l’OTAN ont présenté une importante occasion pour nous de discuter des enjeux relatifs à la défense et à la sécurité ayant un impact sur nous tous en tant qu’Alliance», a dit le ministre MacKay.

«L’OTAN continue de réaliser des progrès en ce qui concerne la transformation et les capacités, et ce, malgré le contexte financier difficile touchant la majorité des membres de l’Alliance.»

Le ministre MacKay et ses homologues ont notamment discuté de la planification de la défense et le développement des capacités, y compris le processus de planification de la défense de l’OTAN, dans le but d’assurer le progrès continu de ces questions afin de conformer à la vision des forces de l’OTAN à l’horizon 2020. Peter MacKay a également participé à une réunion de la Commission OTAN-Géorgie et a discuté de la mission en cours en Afghanistan avec les pays fournisseurs de troupes à la Force internationale d’assistance à la sécurité.

Le ministre de la Défense du Canada est celui qui occupe son poste depuis le plus longtemps au sein de l’OTAN. Il a également participé à une série de réunions bilatérales avec des alliés et des partenaires, comprenant ses homologues de l’Estonie, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, de la Norvège, des Pays-Bas, de la Pologne, et de la Suède. De plus, le ministre MacKay a pris part à une rencontre multilatérale avec ses homologues de la Grande-Bretagne, de la France et des Etats-Unis. Pendant ces rencontres, il a mis l’accent sur l’engagement du Canada à faire avancer les initiatives de réforme et de transformation de l’OTAN afin de s’assurer que l’Alliance soit prête à agir au moment où les besoins se font sentir.

À lire aussi:

En Chine, le ministre MacKay rencontre son homologue, le général Chang Wanquan >>

Partager cet article

Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 22:42
Le guidon des British Columbia Dragoons(Photo: F.C.)

Le guidon des British Columbia Dragoons(Photo: F.C.)

20/04/2013 par Jacques N. Godbout  - 45eNord.ca

 

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, a annoncé vendredi 19 avril, lors d’un discours au Cercle canadien de Toronto  que les anciennes appellations de cinq corps de l’Armée sont dorénavant rétablies.

 

L’annonce du rétablissement de l’ancienne appellation des corps de l’Armée canadienne est la prochaine étape de l’approche progressive qui a commencé en août 2011, lorsque l’ancien nom de l’Armée canadienne a été rétabli, souligne un communiqué de la Défense.

«Notre pays continue d’exiger beaucoup de nos soldats. Notre gouvernement s’est engagé à honorer leurs actions, leur patrimoine et leurs sacrifices», a déclaré le ministre Mackay, ajoutant «Le rétablissement de ces noms traditionnels est une mesure importante qui permet aux hommes et aux femmes en uniforme d’aujourd’hui de renouer avec la glorieuse histoire et les fières traditions dont ils sont les héritiers à titre de membres des Forces canadiennes.»

  • Corps blindé royal canadien

À l’origine l’Association canadienne de cavalerie, formée en 1910. Désigné Corps blindé royal canadien en 1945 par le roi Georges VI;

  • Corps du Génie royal canadien

Formé en 1903 sous l’appellation de Corps du Génie canadien. Désigné Génie royal canadien en 1904 et Corps du Génie royal canadien en 1936;

  • Corps royal canadien des transmissions

À l’origine le Canadian Signalling Corps (Militia), formée en 1903. Désigné Corps royal canadien des transmissions en 1921 par le roi Georges VI;

  • Corps d’infanterie royal canadien

Le Canadian Infantry Corps a été formé en 1942 et désigné Corps d’infanterie royal canadien en 1957 par le roi Georges VI;

  • Corps royal canadien des ingénieurs électriciens et mécaniciens

Le Corps royal canadien des ingénieurs électriciens et mécaniciens a été mis sur pied en 1944 en regroupant les différents éléments d’ingénieurs électriciens et mécaniciens du Corps du Génie royal canadien, le Corps de l’intendance royale canadienne et le Corps royal canadien des magasins militaires.

Le Groupe de la Police militaire de l’Armée canadienne a également été adopté par l’entité qui se nommait auparavant Groupe de la Police militaire de la Force terrestre.

Le qualificatif « royal » est un honneur qui a déjà été conféré à de nombreuses unités de l’Armée canadienne.

En outre, souligne un document du ministère de la Défense, en rétablissant ces anciennes désignations, «le gouvernement rétablit également une part importante et identifiable du patrimoine de l’Armée», ajoutant que «Le rétablissement de l’ancien nom des unités et des corps aura des répercussions positives à long terme sur la fierté associée à l’appartenance des soldats à cette organisation, et, par le fait même, sur leur efficacité opérationnelle.».

Partager cet article

Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 18:28
photo 45eNord

photo 45eNord

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 20 avril 2013)

 

L'honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, et l'honorable Kerry-Lynne D. Findlay, c.r., ministre associée de la Défense nationale et députée de Delta - Richmond Est, ont pris part à une visite guidée de la frégate multimissions française Aquitaine aujourd'hui à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le navire est actuellement en visite portuaire de courtoisie du 18 au 20 avril au nom de la Marine française et du gouvernement de la France.

 

photo 45eNord

photo 45eNord

« Nous sommes très heureux d'accueillir l'Aquitaine et son équipage durant cette escale au Canada, et nous espérons qu'ils adoreront la chaleureuse hospitalité des Maritimes pour laquelle mes concitoyens de la Nouvelle-Écosse sont reconnus, a déclaré l'honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale. Le Canada et la France collaborent afin de protéger les valeurs et les intérêts communs en plus de promouvoir la paix et la sécurité à l'échelle internationale. »

Le ministre MacKay a eu droit à une visite guidée de l'Aquitaine donnée par le capitaine Benoît Rouvière, commandant du navire, avant de s'adresser aux médias à propos de l'importance du partenariat de défense Canada-France et des relations bilatérales entre les deux pays.

La ministre Findlay a eu la chance de visiter l'Aquitaine vendredi. Lors de sa visite du navire avec le capitaine Rouvière, elle a pu rencontrer des membres de l'équipage qui travaillent dans les services opérationnels et techniques et discuter avec eux.

« L'histoire, la langue et les valeurs que nous avons en commun soulignent le caractère unique de la relation qui unit le Canada et la France, a affirmé la ministre Findlay. Nous possédons également un engagement mutuel envers l'OTAN et bénéficions d'un solide partenariat en matière de défense, comme nous l'avons récemment prouvé avec l'aide apportée aux efforts français au Mali. »

Récemment, le Canada et la France ont encore une fois fait la preuve de l'efficacité de ce partenariat de défense quand les Forces armées canadiennes ont fourni un appui sous forme de transport aérien stratégique aux Forces armées françaises. Le 14 janvier 2013, suite à une demande du gouvernement français, le Canada a autorisé le déploiement, dans un rôle non lié au combat, d'un aéronef de transport CC-177 de l'Aviation royale canadienne afin de transporter de l'équipement de la France jusqu'à Bamako, la capitale du Mali. Cet apport d'une ressource militaire canadienne clé, que nous fournissons dorénavant au besoin, a offert à la France une importante capacité de transport aérien stratégique, et l'a aidée à protéger et à stabiliser la région.

La coopération du Canada en matière de défense avec la France dans le cadre d'opérations internationales est aussi démontrée par nos engagements mutuels envers l'avenir de l'Afghanistan en tant que membres de la Force internationale d'assistance à la sécurité de l'OTAN, et par les opérations en Libye à l'appui de l'opération Unified Protector, dirigée par l'OTAN.

Pour de plus amples informations sur les relation entre le Canada et la France en matière de défense, veuillez visiter http://www.forces.gc.ca/site/news-nouvelles/news-nouvelles-fra.asp?id=4722

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 11:55
Government Considering Mothballing All Victoria-class Submarines. Peter MacKay Hints At Buying Nuclear Submarines?

 

October 27, 2011. By David Pugliese Defence Watch

 

The federal government is considering mothballing some or all of its four British-made submarines, CBC News reported Thursday night.

 

But the news story by Greg Weston also quoted Defence Minister Peter MacKay suggesting that nuclear submarines may be the way to go for Canada.

 

So will the Harper government go out and buy nukes?

 

How will the public react, particularly about the cost of a fleet of nuclear submarines that could run four, five or six billion dollars depending on?

 

As well, get ready for more submarine news in the coming weeks.

 

CTV has a piece in an upcoming segment on W5 which will look at the value of the Victoria-class submarines. It is hosted by Lloyd Robertson. A number of sources have told Defence Watch that they don’t expect the W5 segment to cause the Navy too much grief.

 

As you know, the Victoria-class submarines have been the subject of much debate.

 

HMCS Corner Brook, damaged when it hit the ocean floor during a training accident in June on the west coast, is now dockside. It will be repaired and overhauled during a planned maintenance period now underway.

 

But it is not scheduled to return to sea until 2016, the navy confirmed in an email to the Citizen.

 

HMCS Chicoutimi, damaged by a fire in 2004 that killed one officer, still remains sidelined. That leaves HMCS Windsor and HMCS Victoria, which are also not available for duty at sea.

 

“The navy is focused on HMCS Victoria and HMCS Windsor and returning both to sea in early 2012,” stated navy spokesman Lt.-Cmdr. Brian Owens in an email.

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 20:25

http://fr.canoe.ca/archives/infos/quebeccanada/politiquefederale/media/2011/10/20111024-184011-g.jpg

 

Peter MacKay – photo Reuters

 

24/10/2011 Dominique La Haye / Agence QMI

 

OTTAWA – Bombardé de questions à la Chambre des communes par l’opposition, le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, est resté vague quant à de potentielles fermetures de bases militaires et vente de terrains appartenant à l’armée.

 

Le gouvernement Harper a entamé un exercice de compression budgétaire évalué à 4 milliards $ par année dans tous les ministères pour éliminer le déficit en 2014. Le Nouveau Parti démocratique a indiqué craindre l’impact que pourraient avoir ces compressions sur les familles de militaires notamment au Québec sur les bases militaires de Valcartier et de Bagotville.

 

Le député néo-démocrate de Chicoutimi-Le Fjord, Dany Morin, a souligné que 1700 employés et leurs familles comptaient sur la base militaire de Bagotville.

 

La députée néo-démocrate de Portneuf-Jacques-Cartier, Élaine Michaud, a ajouté que dans les circonstances les 7000 employés de Valcartier se questionnaient aussi sur « l’avenir de leur réserve ».

 

« Les familles s’inquiètent de leur avenir, a dit M. Morin durant la période de questions. Ce gouvernement va-t-il leur dire exactement à quoi elles doivent s’attendre avec ces compressions budgétaires? »

 

Sans confirmer ou infirmer de potentielles fermetures de bases militaires au pays, le ministre de la Défense nationale a voulu se faire rassurant, vantant les investissements faits par son gouvernement dans le domaine militaire.

 

« Les membres des Forces canadiennes peuvent s’attendre à voir ce qu’ils ont vu depuis cinq ans et demi avec les conservateurs au pouvoir », a indiqué M. MacKay.

 

Le porte-parole du ministre, Jay Paxton, a précisé dans un courriel « qu’aucune décision finale n’avait encore été prise » quant aux compressions budgétaires.

 

Le député libéral de Bourassa, Denis Coderre, a déploré « l’arrogance et la condescendance » du ministre. « C’est sûr que le couperet s’en vient et qu’il faut rassurer et les familles et les régions, parce que ça fait partie de l’économie régionale », a-t-il dit.

 

La réponse du ministre de la Défense nationale a aussi laissé le député de Beauport-Limoilou, Raymond Côté, sur sa faim.

 

« Au lieu de dire clairement aux gens quel sera leur avenir, le ministre en reste simplement à des slogans et à des opérations marketing », a dit M. Côté.

 

Selon un article publié lundi dans le quotidien anglais « The Ottawa Citizen », la taille des Forces canadiennes sera gelée à 68 000 personnes au cours des prochaines années. Des bases militaires pourraient être fermées et des terrains appartenant à l’armée pourraient être vendus pour permettre au gouvernement d’atteindre son objectif d’éliminer le déficit. Ces propriétés comptent aussi des sites patrimoniaux, dont la Citadelle de Québec.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories